Qu'est-ce que l'actinomycose

L'actinomycose est une maladie fongique chronique causée par différents types d'actinomycètes - champignons radiants. Les gens et le bétail sont malades. La maladie se développe souvent dans un contexte de traumatisme, d'inflammation purulente et de diminution de l'immunité. Avec la mycose, divers organes et tissus sont touchés, où se forment des infiltrats denses (granulomes), sujets à la suppuration et à la formation de fistules. Dans plus de 75% des cas, la région maxillo-faciale et le cou sont touchés, moins souvent les formes abdominale et thoracique sont enregistrées. Dans 70 à 80% des cas, l'ajout d'une infection bactérienne est noté. L'actinomycose représente environ 10% de tous les cas de lésions purulentes. La maladie a une évolution longue et progressive. La plupart des cas d'actinomycose maxillo-faciale, cervicale et abdominale sont guérissables. Les formes avancées de la maladie sont difficiles et souvent mortelles.

L'actinomycose a été décrite pour la première fois en 1877 par Otto Bollinger. Le chercheur a trouvé les agents responsables de la maladie dans les infiltrats de la région de la mâchoire du bétail.

Figure: 1. Dans les granulomes et les exsudats, les actinomycètes se présentent sous forme d'amas - druses.

Épidémiologie de la maladie

L'actinomycose est répandue. Il affecte à la fois les personnes et les animaux d'élevage. Les hommes tombent malades 2 fois plus souvent que les femmes. Les enfants tombent rarement malades. Aucun cas de transmission par une personne ou un animal malade n'a été enregistré.

Réservoir et source d'infection

Les actinomycètes sont répandus. On les trouve dans l'eau, le sol, la paille, le foin et l'herbe sèche et sur les céréales. Les champignons radiants comme les saprophytes vivent dans la cavité buccale humaine, les cavités carieuses, à la surface des amygdales, de la muqueuse bronchique et du système digestif, y compris le rectum.

Mécanisme d'infection

  • Avec une infection exogène, les actinomycètes pénètrent dans le corps humain par contact domestique, gouttelettes en suspension dans l'air et voies air-poussière à travers les muqueuses, les zones cutanées blessées avec de la poussière, de la terre ou des parties de plantes. Les réactions allergiques et para-allergiques, les maladies concomitantes, les lésions de la peau et des muqueuses d'origine traumatique, l'acné, la sycose, l'hydradénite purulente, etc., contribuent également au développement de la maladie..
  • Mais le plus souvent, l'actinomycose se développe à la suite d'une auto-infection ou d'une métastase, lorsqu'une infection saprophyte de la cavité buccale, du tractus gastro-intestinal et des voies respiratoires, avec un affaiblissement de l'immunité, acquiert des propriétés pathogènes.
  • Les infections respiratoires aiguës fréquentes et les maladies concomitantes conduisant au développement d'une immunodéficience, des réactions allergiques et para-allergiques, la grossesse, la chirurgie, les anomalies anatomiques, les traumatismes, les ecchymoses et plaies, l'acné, la sycose, l'hydradénite purulente, etc., contribuent au développement de la maladie..

Figure: 2. Accumulations d'actinomycètes dans les tissus.

Actinomycètes: morphologie

Les microorganismes Actinomyces sont à l'origine de l'actinomycose. Auparavant, les agents pathogènes étaient considérés comme des champignons, maintenant ce sont des bactéries. La maladie qu'ils provoquent est appelée pseudomycose. Il existe plusieurs types d'actinomycètes pathogènes pour l'homme et l'animal: A. vovis (espèce type), A. israelii (l'agent causal le plus courant de la pseudomycose chez l'homme), A. odontolyticus, A. naeslundii, A. viscosus, etc..

  • Actinomycètes aérobies: vivent dans le sol, se trouvent dans l'eau, l'air et sur les céréales.
  • Actinomycètes anaérobies: sont des saprophytes. Ils vivent sur les muqueuses des humains et des animaux. Le plus pathogène.

Figure: 3. Filaments de mycélium d'actinomycètes (photo de gauche) et accumulations d'Actinomyces Israelii dans les tissus (photo de droite).

Signes morphologiques d'actinomycètes pathogènes

La croissance d'agents pathogènes situés dans les tissus des granulomes et des exsudats s'accompagne de la formation de filaments entrelacés de mycélium - drus, qui sont situés radialement (sous forme de rayons) le long de la périphérie et présentent des épaississements clavés aux extrémités.

Ces formations dans le matériel pathologique se présentent sous la forme de petits grains (grumeaux) de couleur jaunâtre ou grise variant en taille de 20 à 250 microns (selon l'âge des colonies).

  • La microscopie révèle une accumulation de filaments de mycélium d'actinomycète au centre des druses et des gonflements en forme de flacon le long de la périphérie..
  • Lorsque le matériel histologique est coloré avec de l'hématoxyline et de l'éosine, la partie centrale devient bleue et les épaississements bulbeux deviennent roses. Parfois, il y a des druses sans épaississement en forme de flacon le long de la périphérie. Dans certains cas, le drusen n'est pas formé.

Les actinomycètes occupent une position intermédiaire entre les bactéries et les champignons. Ils ont une paroi cellulaire, comme celle des bactéries à Gram positif, mais, contrairement à eux, ils contiennent des sucres. Ne contiennent ni chitine ni cellulose, sont incapables de photosynthèse, n'ont pas de flagelles, ne forment pas de spores, forment un mycélium primitif, non résistant aux acides.

Figure: 4. Types de druses d'actinomycètes pathogènes.

Figure: 5. Sur la photo, il y a des filaments serrés de mycélium d'actinomycètes pathogènes.

Traits culturels des agents pathogènes

Pour leur croissance, les actinomycètes nécessitent des conditions anaérobies (sans oxygène). Bien pousser sur des milieux protéinés. Lorsqu'elles poussent sur des milieux nutritifs solides, à la fin du premier jour, elles forment des microcolonies transparentes, après 7 à 14 jours - colonies tubéreuses qui se sont développées dans un milieu nutritif, en apparence ressemblant à des molaires.

Figure: 6. Colonies d'actinomycètes sur gélose au chocolat.

Résistance et sensibilité des agents pathogènes

Les actinomycètes présentent une résistance au dessèchement, à basse température, ils persistent pendant 1 à 2 ans.

Les agents pathogènes sont sensibles aux températures élevées de 70 à 80 0 С et meurent en 5 minutes. Ils meurent dans les 5 à 7 minutes lorsqu'ils sont exposés à une solution de formol à 3%. Sensible aux médicaments antibactériens: benzylpénicilline, streptomycine, chloramphénicol, tétracycline, érythromycine, etc..

Figure: 7. Type de colonies d'Actinomyces Israelii - l'agent causal le plus courant de la pseudomycose chez l'homme.

Comment se développe la maladie

Les actinomycètes sont des saprophytes. Ils font partie de la microflore normale de la peau et des muqueuses des humains et des animaux. Certaines souches d'agents pathogènes, sous certaines conditions, acquièrent des propriétés pathogènes et sont capables de provoquer des maladies (voie endogène). Dans certains cas, les actinomycètes pénètrent dans le corps par des zones endommagées de la peau et des muqueuses (voie exogène).

Lorsque des agents pathogènes sont introduits dans les tissus mous, des granulomes infectieux se forment, dans lesquels se trouvent des accumulations de mycélium de champignons radiants - druses. Au fil du temps, à la suite d'une infection par des staphylocoques (le plus souvent), des abcès se développent dans les granulations, avec la percée de laquelle des fistules se forment. En outre, les agents pathogènes, en raison de la production d'enzymes d'agression, se propagent à travers le tissu sous-cutané, avec la circulation sanguine et à travers les vaisseaux lymphatiques dans les tissus à faible teneur en oxygène..

À la suite d'une infection dans le corps du patient, une sensibilisation spécifique et un réarrangement allergique se développent, ce qui conduit à la formation d'anticorps.

Figure: 8. Lorsque les actinomycètes sont introduits dans les tissus mous, un granulome infectieux se forme (photo de gauche), où se trouvent des accumulations de mycélium de champignons radiants - drusen (photo de droite).

Symptômes de l'actinomycose

La maladie affecte divers organes et tissus, mais l'actinomycose la plus courante de la région maxillo-faciale et des organes abdominaux. Les actinomycoses thoraciques, les lésions de la cavité buccale et du nez, la langue, les amygdales, les organes urogénitaux, le système nerveux central, le mycétome ou le pied madurien, etc. sont moins fréquentes..

La maladie se caractérise par un tableau clinique varié, associé à de nombreuses localisations de lésions et à une longue évolution progressive. La période d'incubation varie de 2 semaines à plusieurs mois et même années.

  • Avec chacune des formes, un infiltrat légèrement douloureux se développe, qui s'adoucit avec le temps.
  • Malgré les barrières anatomiques, l'inflammation se propage régulièrement aux tissus environnants.
  • La formation d'abcès (suppuration) se produit progressivement et des fistules se forment. Les passages sinueux sont sinueux, remplis de granulations et de pus. Les bouches des fistules sont rétractées, formant des plis en forme de rouleau. Leur couleur vire au bleu violet. Écoulement inodore des fistules.
  • Dans les masses purulentes sécrétées, on trouve un grand nombre de drusen pathogènes sous forme de granules. Granulés jaunâtres ou blancs de 2 à 3 mm de diamètre.
  • La paroi de l'infiltrat s'épaissit avec le temps, ce qui lui confère une consistance ligneuse caractéristique. Fistules progressivement cicatricielles.
  • Le syndrome de la douleur n'est pas exprimé.

Figure: 9. De nombreuses fistules sont un trait caractéristique de l'actinomycose.

Actinomycose de la région maxillo-faciale

Parmi toutes les formes de la maladie, la part d'actinomycose du visage représente 55 à 60%, parmi toutes les lésions inflammatoires du visage et de la mâchoire inférieure - de 6 à 10%. La maladie dure longtemps, des complications d'infections bactériennes sont souvent notées. La maladie affecte la peau des joues, les muscles, les lèvres, les amygdales, la langue, les glandes salivaires, le larynx, la trachée, la zone orbitaire et les ganglions lymphatiques.

Les actinomycètes pénètrent dans les tissus de la région maxillo-faciale à travers la muqueuse buccale. Cependant, il est rarement principalement touché - seulement dans 2% des cas. Le processus se propage souvent à partir des dents carieuses, des gencives, à travers la muqueuse nasale, des sinus et des amygdales, ainsi que du flux sanguin et de la voie lymphogène.

L'apparition d'un foyer de lésion n'est enregistrée que lorsqu'un infiltrat inflammatoire de tissu sous-cutané est atteint et que des fistules se forment. Une formation ressemblant à une tumeur ou un infiltrat dense apparaît le plus souvent dans la zone de l'angle de la mâchoire inférieure, moins souvent elle est localisée sur la joue, la surface antérieure du cou et le menton. Le foyer de la lésion a une apparence bosselée en raison de la présence de multiples infiltrats très denses, dont chacun a un parcours fistulaire, à partir duquel sont libérées des masses purulentes avec de petites inclusions en forme de grains de couleur grisâtre ou jaunâtre, qui sont des druses d'actinomycètes. Le syndrome douloureux n'est pas prononcé. Parfois, le patient a une faible fièvre. La maladie dure plusieurs mois, mais est comparativement plus facile qu'avec d'autres formes de la maladie. Aucune propagation lymphogène de l'infection n'est observée.

L'actinomycose des os de la mâchoire inférieure est très rarement enregistrée, simulant une tumeur et une ostéomyélite banale.

Figure: 10. Actinomycose de la région maxillo-faciale.

Figure: 11. Actinomycose du visage.

Actinomycose de la peau

La forme cutanée d'actinomycose est rare. La maladie affecte la peau du visage, du cou, des mains et des pieds. L'apparition d'une lésion n'est enregistrée que lorsqu'un infiltrat inflammatoire de tissu sous-cutané est atteint et que des fistules se forment.

Le processus pathologique a divers degrés de gravité. Il existe les formes suivantes de la maladie:

  • Cutané (gommeux, abcès et mixte).
  • Sous-cutané.
  • Profond (musclé).

La forme gommeuse est la plus courante. La maladie se caractérise par l'apparition sous la peau d'une densité ligneuse d'infiltrats (nœuds), c'est pourquoi ils ont un aspect bosselé. La peau de la zone touchée devient violette. À certains endroits, les foyers se ramollissent et des fistules se forment, qui s'ouvrent et se ferment indépendamment. De rares masses purulentes de consistance friable avec de petites inclusions (jusqu'à 1 mm) en forme de grains de couleur grisâtre ou jaunâtre, représentant des druses d'actinomycètes, en ressortent. Le syndrome de la douleur n'est pas exprimé.

La forme abcédante de l'actinomycose est caractérisée par une suppuration et une ulcération rapides des tubercules-infiltrats. Une grande quantité de décharge purulente est libérée des passages fistuleux. La lésion se présente comme un abcès froid. Les patients ont une intoxication modérée.

Dans certains cas, le processus infectieux se propage dans les tissus profonds. Lorsqu'ils sont détruits, des ulcères avec des bords et des granulations minés se forment, recouvrant le fond. Les granulations contiennent de nombreux druses d'actinomycètes. Avec la guérison de tels foyers, des cicatrices de pont inégales se forment, étroitement soudées aux tissus sous-jacents. L'évolution de la maladie est longue et lente. Avec un résultat favorable, une chéloïde se forme sur le site du nœud.

La forme musculaire de l'actinomycose est caractérisée par l'apparition de lésions dans le tissu musculaire (plus souvent les muscles masticateurs dans la zone de l'angle de la mâchoire inférieure) sous le fascia qui les recouvre. Le processus pathologique se développe en 1 à 3 mois. Les infiltrats sont denses, cartilagineux. Le visage devient asymétrique. Le trismus se développe. Avec la suppuration, des passages fistuleux se forment, à partir desquels un liquide purulent-sanglant avec un mélange de druses d'actinomycètes est libéré. Autour des fistules, la peau conserve longtemps une couleur cyanosée. Avec la localisation des lésions sur le cou, les changements se présentent sous la forme de crêtes transversales. Les cavités formées après le rejet des masses purulentes au fil du temps sont remplies de tissu de granulation.

Le processus pathologique peut se propager au périoste et aux os. La lésion se déroule comme une ostéomyélite corticale.

La forme mixte d'actinomycose est caractérisée par l'apparition de formations gommeuses et d'abcès.

Figure: 12. Défaite de la région sous-maxillaire et de la région des joues avec actinomycose.

Figure: 13. Avec la localisation des lésions sur le cou, les changements se présentent sous la forme de crêtes transversales.

Figure: 14. Actinomycose du tronc et des membres.

Actinomycose abdominale

L'actinomycose abdominale est la deuxième plus fréquente de toutes les formes de la maladie et représente 25 à 30%. Le foyer principal est localisé le plus souvent dans le caecum et l'appendice. La maladie se développe avec une perforation de l'estomac ou des intestins, des lésions ulcéreuses, une diverticulite, des traumatismes (lésions osseuses, coups de couteau ou par balle) et une intervention chirurgicale. Le petit et le rectum sont touchés, très rarement - l'œsophage et l'estomac. La paroi abdominale est secondaire.

La maladie commence progressivement par de la fièvre et des malaises, des malaises abdominaux, de la constipation ou de la diarrhée. Le diagnostic est difficile. Cela prend des mois et même des années.

À la palpation, une masse peut être détectée. Lors de l'ouverture d'un abcès, des druses d'actinomycètes se retrouvent en grande quantité dans l'écoulement purulent.

L'actinomycose abdominale doit être distinguée de la maladie de Crohn, des tumeurs malignes, des abcès, de l'amibiase, de la tuberculose, etc. Le diagnostic est établi sur la base des données de biopsie.

Lorsque la paroi abdominale est endommagée, des modifications cutanées spécifiques se produisent. Les fistules sont situées plus souvent dans la région de l'aine.

Avec la progression de la maladie, le rectum, le diaphragme, le foie, les reins, les organes urogénitaux et la colonne vertébrale sont impliqués dans le processus pathologique:

  • Avec la défaite du rectum, la paraproctite se développe. Des fistules apparaissent dans la région périanale. En l'absence de traitement adéquat, la mortalité atteint 50%.
  • La défaite des organes génito-urinaires est rare. Le processus infectieux se propage à partir des foyers primaires d'actinomycose situés dans la cavité abdominale.
  • L'actinomycose génitale est extrêmement rare.
  • Dans 5% des cas, le foie est atteint. Les actinomycètes pénètrent le plus souvent dans l'organe de manière directe.
  • Les reins sont rarement affectés. L'infection se propage à partir d'abcès situés dans l'abdomen ou dans une petite rainure.

Les fistules qui surviennent lors de l'actinomycose, malgré l'excision et le drainage, réapparaissent.

Figure: 15. Actinomycose de la cavité abdominale.

Actinomycose thoracique

L'actinomycose thoracique est la troisième plus fréquente parmi toutes les formes de la maladie et varie de 10 à 20%. Le plus souvent, les poumons et la plèvre sont touchés, moins souvent les tissus mous. L'actinomycose médiastinale est rare.

Les voies de la défaite sont à la fois primaires et secondaires. Avec une lésion primaire, l'infection se propage avec la sécrétion du nasopharynx, avec une lésion secondaire, à partir de foyers situés dans le visage, le cou et les organes abdominaux. Avec une dissémination hématogène, la mortalité due à la maladie atteint 50%.

L'actinomycose thoracique se développe progressivement. Au début, une température corporelle subfébrile et une faiblesse apparaissent. Puis une toux sèche, puis avec du flegme, qui a souvent le goût du miel et sent la terre. La maladie évolue pendant longtemps sous le couvert de bronchite, de pneumonie et de pleurésie. L'infiltrat se propage vers la périphérie, affectant la plèvre, la paroi thoracique et la peau, qui devient de couleur violet-bleuâtre. À la palpation du gonflement, une douleur brûlante sévère apparaît. Avec la suppuration de l'infiltrat, des fistules se forment. Le contenu purulent contient un grand nombre de drusen pathogènes. Les fistules communiquent souvent avec les bronches. La maladie est difficile. Les patients meurent sans traitement adéquat.

L'actinomycose thoracique doit être distinguée de la nocardiose, de la tuberculose, de la pneumoconiose et du cancer du poumon..

Figure: 16. Forme thoracique d'actinomycose.

Formes rares de la maladie

Dommages aux organes génito-urinaires

Beaucoup moins souvent avec l'actinomycose, les organes du système génito-urinaire sont touchés. Le développement de maladies des organes génitaux féminins est associé à l'utilisation de contraceptifs intra-utérins. Souvent, la maladie se développe plusieurs mois après le retrait du dispositif intra-utérin. Chez la femme, on note de la fièvre, une diminution du poids corporel, des douleurs dans le bas de l'abdomen et un écoulement sanglant du tractus génital. Une infiltration étendue se forme dans la région tubo-ovarienne. Les actinomycètes se trouvent dans les frottis vaginaux.

Dommages aux os et aux articulations

Les actinomycètes pénètrent dans les os et les articulations à partir des organes voisins affectés ou par voie hématogène. Des cas de maladies des os pelviens, de la colonne vertébrale, des jambes, du genou et d'autres articulations sont décrits. La mycose est souvent associée à un traumatisme. La maladie se déroule comme une ostéomyélite. Il convient de noter que, malgré des lésions sévères, les patients sont capables de se déplacer, car la fonction des articulations n'est pas gravement altérée. Dans le cas des fistules, une lésion cutanée spécifique est notée. La maladie se développe lentement.

Atteinte des ganglions lymphatiques

Le plus souvent, la maladie affecte les ganglions lymphatiques cervicaux, la mandibule et le menton. Ils augmentent en taille, une périadénite et un adénophlegmon se développent souvent. La maladie a une évolution prolongée. Les complications comprennent l'ostéomyélite actinomycosique..

Dommages aux glandes salivaires

Les actinomycètes pénètrent dans la glande salivaire par son conduit. La maladie se développe avec la maladie des calculs salivaires, des blessures et l'infection se propage dans la circulation sanguine et dans le tractus lymphatique. Dans la zone de la glande, un nœud dense est palpé, soudé aux tissus environnants. Au fil du temps, l'infiltrat se ramollit et suppure. Une masse purulente contenant des drusens de champignons est libérée des passages fistuleux. La maladie se déroule pendant longtemps par vagues.

Lésion de l'oreille moyenne

La maladie se déroule comme une otite moyenne récurrente. Sans traitement, la mycose est compliquée par une mastoïdite. Les masses épaisses purulentes sont souvent confondues avec un cholestéatome. Des traitements de courte durée de médicaments antibactériens ont un effet à court terme. La dissection de la membrane tympanique ne donne pas le résultat souhaité.

Autres lésions rares

  • Avec des dommages au système nerveux central, la maladie se manifeste par une méningite et une méningo-encéphalite.
  • Des cas de lésions des sinus maxillaires et du labyrinthe ethmoïdal sont décrits.
  • Les actinomycètes peuvent infecter le sac lacrymal, la conjonctive, les paupières inférieures et supérieures.
  • La maladie peut affecter les amygdales, la langue et la muqueuse buccale.

Figure: 17. La photo de gauche montre une actinomycose secondaire de la région de l'aisselle. Sur la photo de droite, des lésions cutanées au stade de la formation d'abcès et de la formation de fistules.

Figure: 18. Actinomycose de la région fessière.

Mycétome

Le mycétome (maduromatose ou pied de Madura) est connu depuis l'Antiquité. La maladie la plus courante survient chez les personnes vivant dans les pays tropicaux. Les foyers pathologiques apparaissent sur le pied sous la forme de plusieurs nœuds denses, mesurant à partir d'un pois ou plus. La peau au-dessus des nœuds est initialement inchangée, mais devient ensuite de couleur rouge-violet ou brunâtre. Au fil du temps, de nouveaux nœuds apparaissent sur le pied. Le pied gonfle et grossit. Au fil du temps, sa forme change et les doigts sont tournés vers le haut. Avec la formation d'abcès, des fistules apparaissent, à partir desquelles une masse purulente avec une odeur désagréable et une masse d'inclusions jaunâtres est libérée. Le syndrome de la douleur est légèrement exprimé. Au fur et à mesure que la maladie progresse, des fistules commencent à apparaître à l'arrière du pied. Le pied prend une apparence particulière - il est déformé et complètement criblé de fistules. Une atrophie des muscles des jambes est souvent notée. Sans traitement, les tendons et les os sont impliqués dans le processus pathologique. Un pied est généralement affecté. La maladie dure longtemps - 10-20 ans.

Figure: 19. Pied Madura.

Actinomycose des animaux

Le plus souvent, l'actinomycose affecte les bovins, un peu moins souvent - moutons, chèvres, porcs et chevaux. La maladie est enregistrée tout au long de l'année, mais surtout souvent pendant la période de stabulation, lorsque les animaux sont nourris avec de la nourriture sèche, ainsi que lors du pâturage sur le chaume (les restes de tiges de céréales après la récolte). Pendant cette période, la probabilité de dommages à la cavité buccale est élevée..

Les actinomycètes pénètrent dans le corps de l'animal par les muqueuses endommagées, ainsi que par voie aérogène (par l'air). Les granulomes se développent dans les organes et les tissus de l'animal, ce qui affecte la santé de l'animal et la possibilité de son utilisation à des fins alimentaires..

Figure: 20. Actinomycose chez les animaux.

Diagnostic de la maladie

Le diagnostic de l'actinomycose repose sur des données issues de méthodes de recherche clinique et de laboratoire. Aux fins de la recherche microbiologique, les éléments suivants sont utilisés:

  • Détachable des passages fistuleux.
  • Biopsies tissulaires.
  • Les crevaisons des lésions.
  • Grattages de tissu de granulation.
  • Exsudat.
  • Lavages bronchiques.
  • Urine.

Les écoulements du nez et de la gorge, ainsi que les expectorations, n'ont aucune valeur diagnostique, car ils contiennent des actinomycètes, vivant généralement dans les cavités des voies respiratoires supérieures, y compris des espèces pathogènes. La seule étude fiable est le diagnostic du matériel obtenu par biopsie par ponction transthoracique et percutanée abdominale.

Méthode de recherche microscopique

Cette technique se concentre sur la recherche de granulés spécifiques dans le matériau étudié. Ces formations sont des accumulations d'actinomycètes avec un centre hyalin dense, entouré à la périphérie de cellules filamenteuses de champignons radiants avec des épaississements en forme de flacon aux extrémités. Lorsqu'il est coloré selon Gram, le mycélium devient de couleur violette et la périphérie est rose.

Les drusens actinomycotiques doivent être distingués des granules formés par d'autres actinomycètes aérobies - Actinomadura, Nocardia, Streptomyces. Une particularité est que les druses des actinomycètes sont toujours accompagnées d'une microflore d'accompagnement et qu'il n'y a pas d'autres agents pathogènes..

Figure: 21. Actinomycètes au microscope.

Figure: 22. Sur la photo, actinomycète drusen.

Méthode microbiologique

Les actinomycètes poussent bien sur gélose au sucre et milieu de Sabouraud. Les premières colonies (microcolonies) apparaissent après 2 à 3 jours. Au bout de 10 à 14 jours, des macrocolonies tubéreuses ou plissées se développent. La combinaison des propriétés biologiques est utilisée pour identifier une culture pure. Pour l'identification du pathogène dans les tissus fixés ou directement dans les druses, l'immunofluorescence directe est utilisée. L'identification de la sensibilité des agents pathogènes aux médicaments antibactériens aide les médecins à choisir une antibiothérapie adéquate.

Figure: 23. Sur la photo de la colonie d'actinomycètes.

Sérodiagnostics

Cette méthode de diagnostic est peu spécifique et pas assez sensible.

Diagnostics allergiques

Le test allergique à l'actinolysat est d'importance secondaire. Seuls les résultats positifs ou spectaculaires sont pris en compte.

  • Des échantillons faiblement positifs sont souvent enregistrés chez les personnes atteintes de maladies dentaires, et principalement dans la pyorrhée alvéolaire.
  • Des tests négatifs sont souvent enregistrés chez des personnes dont l'immunité est fortement réduite, ce qui est souvent observé chez les patients infectés par le VIH.

Méthodes de diagnostic express

La technique de fluorescence directe et indirecte est utilisée pour détecter des anticorps spécifiques aux actinomycètes et déterminer le type d'agents pathogènes trouvés dans les drusens.

Utilisation de la PCR

La recherche génétique est en cours de développement.

Diagnosticien différentiel

L'actinomycose doit être distinguée d'un certain nombre de maladies:

  • La forme pulmonaire de l'actinomycose doit être distinguée des abcès, des néoplasmes, des mycoses profondes de nature différente et de la tuberculose.
  • La forme abdominale de l'actinomycose doit être distinguée de l'appendicite, de la péritonite et d'autres maladies purulentes de la cavité abdominale.
  • Les lésions osseuses doivent être distinguées des maladies purulentes du système musculo-squelettique.
  • L'actinomycose cutanée doit être distinguée du lupus tuberculeux, de la scrofulodermie, des syphilides gommeuses, des tumeurs malignes et d'autres mycoses profondes.

Figure: 24. La photo montre une préparation histologique d'un organe atteint d'actinomycètes. L'infiltrat inflammatoire est principalement constitué de neutrophiles. Les granules (druses) sont composés de nombreux brins de bactéries Gram-positives ramifiées.

Traitement de l'actinomycose

Le traitement de l'actinomycose est complexe et comprend plusieurs techniques complémentaires:

  • Thérapie étiotropique.
  • Chirurgie.
  • Immunothérapie.
  • Renforce l'immunité.
  • Thérapie hyposensibilisante.
  • Physiothérapie.

Il est obligatoire de désinfecter les organes censés être la porte d'entrée de l'infection: la bouche, le nez, les oreilles, la gorge, etc..

La benzylpénicilline est l'antibiotique de choix. Les tétracyclines, l'érythromycine, la clindamycine, le chloramphénicol, la kanamycine, la ristomycine, le chloramphénicol, etc. sont également prescrits. Un traitement antibactérien est prescrit et réalisé sous surveillance médicale.

Avec l'inefficacité du traitement conservateur, un traitement chirurgical est indiqué, visant à l'excision du tissu affecté avec drainage ultérieur. Avec une suppuration étendue dans le tissu pulmonaire, une lobectomie est indiquée..

Afin de stimuler l'immunité, l'introduction d'une préparation spécifique d'actinolysat est pratiquée.

Après récupération, le patient est soumis à une observation pendant 2 ans. Montré pour effectuer 1 à 2 cours de traitement anti-rechute.

Prévoir

En l'absence de traitement adéquat, le pronostic est grave. La mort des patients atteints d'actinomycose abdominale atteint 50%, avec thoracique - 100%. Lorsque l'actinomycose est détectée à un stade précoce, le pronostic est favorable, s'aggrave considérablement avec l'actinomycose des organes internes.

La prévention

La prévention spécifique de la maladie n'a pas été développée. Il est nécessaire de désinfecter la cavité buccale en temps opportun, de traiter correctement les maladies des voies respiratoires supérieures et de lutter contre les blessures mineures, en particulier chez les personnes vivant dans les zones rurales..

Des mesures doivent être prises pour augmenter les défenses de l'organisme: éviter l'hypothermie, bien manger, respecter les règles sanitaires au quotidien, etc..

L'actinomycose est une maladie causée par un champignon radiant

Contenu:

Caractéristiques de l'agent pathogène et causes de la maladie

Les actinomycètes possèdent les propriétés des bactéries en raison de la présence d'un nucléoïde. Leur structure filamenteuse, qui forme le mycélium, ressemble à des champignons, ils se multiplient par des spores.

Les champignons radiants sont particulièrement résistants, ils sont répandus dans le sol, la poussière, les murs couverts d'humidité, sur les épis des céréales. Dans le corps humain, ils sont considérés comme faisant partie de la flore intestinale conditionnellement pathogène. Ils vivent également dans les amygdales, les caries, la plaque dentaire..

Les causes de l'activité fongique sont divisées en types endogènes et exogènes..

Endogène (interne) - typique pour le déficit immunitaire, l'avitominose, après des maladies graves et des opérations chirurgicales.

Le type exogène (externe) est possible lorsqu'un champignon pathogène est introduit dans le corps à partir du milieu extérieur: avec de la poussière, lors de travaux agricoles dans la récolte de céréales.

Dès que l'actinomycète pénètre dans le corps, par exemple avec de la poussière, des granulomes (compactage) apparaissent dans les poumons, suivis du processus de nécrose tissulaire. L'agent pathologique se développe activement au centre du granulome, qui s'accompagne d'une inflammation aiguë. Le processus de mort de la peau provoque des fistules. Les cas ne sont pas exclus lorsque, lors de l'ouverture d'un granulome, la suppuration pénètre dans les bronches. Les crachats peuvent sortir lorsque vous toussez, c'est en eux que se trouve le champignon.

Lorsque des actinomycètes sont introduits dans la plaie par une égratignure ou une perforation avec des parties pointues d'un épillet, un processus inflammatoire peut se produire sur la peau.

Comment se produit l'infection et quels sont les symptômes de la maladie?

Si le champignon est entré par une plaie sur la peau, un infiltrat avec une densité semblable à une planche se développe dans ses tissus. La teinte cyanotique initiale est remplacée par un rouge vif. Le patient présente un symptôme de fluctuation: au centre de la zone touchée se trouve un tissu ramolli, le processus de nécrose est dirigé vers les bords. Le granulome est une accumulation de colonies fongiques (druses).

L'infiltrat peut se développer sous forme de fistules, en choisissant pour cela le chemin à travers la graisse sous-cutanée. Les vaisseaux sanguins subissent un stress énorme au moment où les granulomes fondent. La maladie est capable de se transformer en une forme généralisée lorsque les parois des vaisseaux sont détruites et que le contenu des fistules pénètre dans le sang.

Une infection bactérienne peut rejoindre une infection fongique, qui entraîne la formation d'abcès et / ou de phlegmon.

Le patient présente des symptômes:

  • Température corporelle élevée.
  • Transpiration excessive la nuit.
  • La surface de la peau pâlit. La couleur grise apparaît avec des abcès et une pleurésie.
  • Dyspnée.
  • Acrocyanose causée par une hypoxie tissulaire due à une restriction de la surface respiratoire des poumons.
  • La plaque à ongles devient convexe (symptôme des «aiguilles des heures»).
  • Le bout des doigts est épaissi (baguettes).
  • L'apparition de passages fistuleux.
  • Épuisement du corps.

S'il y a une faiblesse excessive, les foyers de la maladie se manifestent sous la forme de fistules, d'autres organes sont touchés, ces signes indiquent la transition de la maladie vers une forme chronique.

La forme sévère d'actinomycose s'accompagne de métastases qui se propagent à d'autres organes. Parfois, le patient ne vit que 1 à 2 ans et il est en danger de mort. Certains patients vivent jusqu'à 5 ans.

Une guérison complète n'est possible qu'avec une gravité légère.

Le type de maladie en question chez les enfants se manifeste le plus souvent sur les amygdales et à l'âge où les dents permanentes ont déjà poussé. C'est la plaque qui contient le champignon rayonnant..

L'actinomycose des os est également trouvée, mais seuls les patients adultes en souffrent..

Classification de la maladie

La pathologie fongique peut prendre différentes formes du tableau clinique, en fonction de la localisation:

  • Maxillo-faciale.
  • Dommages fongiques aux amygdales.
  • Poumons.
  • Abdominal.
  • Système génito-urinaire.
  • Os et articulations.
  • Effets pathologiques des actinomycètes sur la peau.

S'il y a des blessures sur la muqueuse buccale, cela sert de migration active de champignons radiants saprophytes - une lésion maxillo-faciale se développe. Le développement de l'infection se produit selon le même principe que dans d'autres endroits: un granulome rouge-cyanotique en forme de disque plat dégénère en fistule. Habituellement, le granulome est situé dans le coin de la mâchoire inférieure. Le processus inflammatoire gagne progressivement en activité. Le patient ressent une gêne, il ressent une douleur dans sa bouche et la présence de quelque chose d'étranger. La température corporelle ne change presque pas, augmente parfois légèrement. Les actinomycètes peuvent affecter le périoste de la mâchoire, l'espace entre les muscles. Le processus de lésion peut pénétrer la peau du cou et du visage. Il y a souvent un spasme des muscles masticateurs s'ils sont affectés par une lésion.

Sur la photo, actinomycose maxillo-faciale:

Avec l'intensification de l'infection dans les amygdales, une amygdalite se produit, qui prend une forme chronique.

Avec une maladie torique, le patient développe une toux grasse. Si du sang est observé dans les expectorations, cela signifie que la fusion du tissu pulmonaire a atteint le stade des lésions vasculaires. Cette condition du patient est accompagnée d'une respiration sifflante unique humide. Lorsque le type de respiration est amphorique, cela indique l'apparition d'une cavité dans les poumons..

Les bruits respiratoires au tout début de la lésion sont quelque peu sourds. Une teinte tympanique signale la formation de cavités. Lorsque le médecin palpe la poitrine et que le tremblement de la voix augmente en même temps, cela signifie que des infiltrats sont apparus dans les poumons.

La conséquence de la croissance des granulomes, qui est dirigée du milieu du poumon vers les bords, est la formation d'adhérences entre les couches de la plèvre.

Le syndrome douloureux apparaît au moment où l'inflammation affecte les couches pleurales. Si le patient se couche, se tournant du côté malade, il fixe ainsi le corps, la douleur diminue un peu.

Si le traitement des poumons n'est pas commencé à temps, une issue mortelle est possible..

Forme abdominale - lésion de la région de l'appendice. Souvent, non seulement le processus, mais aussi la région iléo-caecale sont exposés à la pathologie. Une personne reçoit un diagnostic préliminaire: appendicite ou obstruction intestinale. Les actinomycètes pénètrent dans le gros intestin, l'estomac ou à travers un granulome envahi par le sang. Parfois, la paroi péritonéale est également impliquée. Les métastases se développent dans la colonne vertébrale, le foie et les reins. La paraproctite survient si les passages fistuleux atteignent la région périanale et s'ouvrent dans la lumière intestinale. Cette forme de maladie est également mortelle en l'absence d'assistance médicale..

L'actinomycose du système génito-urinaire agit comme une infection secondaire, provoquée par l'activité du foyer principal.

Les os et les articulations sont exposés à l'activité d'un champignon rayonnant lorsque les granulomes des organes voisins se développent ou sont transportés avec le sang dans le tissu osseux. Le patient est diagnostiqué avec une ostéomyélite, accompagnée de la survenue d'une séquestration osseuse. Pendant une période assez longue, le patient ne perd pas la mobilité articulaire. Une caractéristique distinctive est la teinte bleuâtre de la bordure de la fistule.

Les dommages à la peau par les actinomycètes surviennent à la suite de la généralisation du processus inflammatoire. Les symptômes deviennent apparents lorsque le granulome envahit le tissu sous-cutané.

Le pied Madura est un type de pathologie cutanée, le plus souvent trouvé sous les tropiques. Des nodules de la taille d'un pois apparaissent sur le pied, la peau devient violet-violet. De nouveaux rejoignent les nodules primaires, le pied gonfle, sa forme est déformée. L'étape suivante est caractérisée par la formation de passages fistuleux remplis d'ichor et de pus. Les fistules s'ouvrent de tous les côtés du pied, ce qui entraîne une déformation des orteils, qui sont dirigés vers le haut. Au stade le plus sévère, même les muscles de la jambe et des tendons sont impliqués dans le processus inflammatoire..

Sur la photo Madura pied:

Comment diagnostiquer la maladie?

Pour déterminer le type de maladie en question, les diagnostics sont effectués à l'aide de diverses méthodes. Il est très important de différencier les changements similaires à la tuberculose détectés par radiographie.

Un test sanguin fournit des informations précieuses sur la présence d'un processus inflammatoire, sur la sensibilisation du corps. Dans le contexte d'un système immunitaire affaibli, une leucopénie peut se développer, qui se traduit par une granularité toxique dans les érythrocytes.

Pour l'affection considérée, les microabcès sont caractéristiques, à la suite desquels la peau devient cellulaire en structure. Métastases sous-cutanées compactées, passages fistuleux par lesquels le pus est sécrété, brossent un tableau clinique clair caractéristique de la maladie souhaitée.

La ponction vous permet d'étudier la composition du contenu de la fistule. La culture des expectorations est effectuée pour déterminer le type de champignon. Pour un meilleur examen visuel, le technicien prend un support transparent. Après une période d'incubation de 2 à 4 jours, des colonies d'arachnides se forment. Aux jours 10-14, des colonies typiques apparaissent (striées, lisses, rugueuses, courbes), du mycélium filamenteux y est visible. Le champignon radiant peut créer une pigmentation, de sorte que les colonies peuvent être verdâtres, grises et cramoisies..

Lorsque des grappes de colonies sont trouvées, un diagnostic présomptif est posé. Ensuite, le type de champignon est déterminé. À propos, pour un diagnostic plus précis, des frottis sont prélevés dans les passages fistuleux, car dans des endroits tels que les dents carieuses, les gencives, les amygdales, le champignon peut également apparaître chez une personne en bonne santé.

Un échantillon d'actinoliseur prélevé sur le tissu sous-cutané aidera également à établir le diagnostic correct. Un résultat négatif signifie que le patient a un stade avancé de la maladie.

À des fins de diagnostic, la procédure suivante est effectuée: 0,3 ml d'antigène (actinomycète lysé) est injecté par voie sous-cutanée dans l'avant-bras. Si un érythème survient exactement un jour plus tard à cet endroit, nous pouvons alors déclarer la présence d'actinomycose.

Ce diagnostic est également confirmé si, à l'examen microscopique, dans les expectorations sécrétées par une fistule ouverte dans la lumière bronchique, des champignons radiants semblables aux grains sont visibles.

La tomodensitométrie n'est pas nécessaire pour établir un diagnostic, ce type d'examen est nécessaire pour surveiller les changements dans les foyers affectés pendant la période de traitement.

De plus, à l'aide de l'échographie, seuls les signes d'une structure non homogène peuvent être détectés, ce qui peut entraîner la suspicion d'actinomycose..

Traitement d'une maladie fongique

Le cours de traitement prévoit la prise de médicaments étiotropes et une intervention chirurgicale.

Lors de la prescription d'antibiotiques, le médecin doit prendre en compte la gamme de leurs effets afin de détruire non seulement les actinomycètes, mais également d'autres bactéries qui pourraient pénétrer et s'installer dans la flore pathogène. Souvent, ce moment est très difficile, surtout lorsque la microflore devient résistante aux antibiotiques.

En fonction de l'emplacement des colonies, un programme de traitement spécial est en cours d'élaboration.

La pathologie buccale et maxillo-faciale est traitée avec des antibiotiques du groupe pénicilline avec de l'acide clavulanique (Flemoklav, Amoxiclav). Le premier cycle dure une semaine, la dose contient 2,4 mg trois fois par jour. La posologie est progressivement réduite et le deuxième cycle prolonge le traitement d'une semaine supplémentaire. La même méthode est utilisée pour traiter les maladies du cou..

La défaite des poumons avec un champignon radiant prend plus de temps: de 3 semaines à 1 mois. L'administration parentérale de médicaments est utilisée. Si l'étape est commencée, des combinaisons de différents agents antibactériens sont prescrites.

En présence de bactéries anaérobies concomitantes, des antibiotiques, des carbapénèmes, seront nécessaires. En association avec d'autres médicaments, des médicaments antifongiques sont indiqués: Diflucan, Lamisil, Orungal, Nizoral.

En traitement, lorsque le patient prend des médicaments radicaux, qui sont des antibiotiques, une thérapie est nécessaire pour renforcer le système immunitaire. L'actinolysat est l'un des plus efficaces, ce qui augmente la qualité de la phagocytose (immunité cellulaire). Ce médicament est prescrit pour toutes les formes et tous les stades de la maladie. Injecté par voie intramusculaire 3 ml trois fois par semaine à intervalles réguliers..

Antihistaminiques: Suprastin, Tavegil et Diazolin effectuent un traitement de désensibilisation.

Parfois, des médicaments supplémentaires sont prescrits, par exemple, l'iodure de potassium, ce qui améliore l'effet étiotrope.

L'autohépothérapie est utilisée comme stimulant immunitaire et l'extrait d'aloès intramusculaire est utilisé pour soulager l'inflammation.

Les pommades contenant des composants antifongiques et antibiotiques favorisent la cicatrisation des plaies, en particulier après des opérations chirurgicales pour éliminer les fistules.

L'électrophorèse renforce l'effet résultant du traitement médicamenteux. L'échographie est également recommandée: tous les jours, 12 à 25 séances.

Sur la photo, actinomycose, accompagnée de la formation d'une fistule:

Actinomycose accompagnée de formation de fistule

Le traitement chirurgical est effectué dans des cas individuels, qui sont considérés individuellement pour chaque patient. Si l'opération laisse des conséquences notables, une dermoplastie est effectuée.

Avec l'actinomycose du poumon, la partie affectée de l'organe respiratoire est réséquée et les adhérences sont également supprimées.

Actions préventives

Il n'y a pas de technique préventive particulière. Seules des mesures non spécifiques sont recommandées pour prévenir la maladie, ou au moins limiter l'incidence au minimum. Tout d'abord, il est nécessaire de réorganiser les foyers chroniques. Traiter en temps opportun l'amygdalite afin de prévenir une forme chronique, prévenir les caries ouvertes, compléter le traitement de la bronchite, du tube digestif.

Le renforcement du système immunitaire est une mesure préventive importante. Une personne a besoin d'une bonne alimentation, d'une activité physique. Il est important d'introduire en règle générale la prévention des maladies saisonnières.

L'hygiène personnelle, en particulier l'hygiène bucco-dentaire, est une recommandation à ne jamais négliger.

Les agriculteurs doivent suivre les règles de conduite lors de la récolte afin de ne pas introduire le champignon radiant dans l'organisme..

Il est très important après le traitement de rester sous la surveillance d'un médecin pendant un an. Passez des examens réguliers pour vous assurer que le patient n'a plus besoin de traitement.

Actinomycose


L'actinomycose est une maladie de nature infectieuse. Les agents responsables de la maladie sont les champignons radiants actinomycètes. S'ils pénètrent dans le corps humain, ce dernier développe des suppurations (abcès), des granulomes ronds bombés et des fistules sur la peau. Dans cet article, nous vous expliquerons ce qu'est l'actinomycose, les causes de son apparition et les facteurs de risque possibles..

Causes et facteurs de risque

L'agent causal de l'actinomycose est constitué de micro-organismes du genre Actinomyces. Dans l'environnement, on les trouve dans des sols contaminés, du vieux foin / paille ou des plantes. Les champignons radiants peuvent pénétrer dans le corps humain de l'une des manières suivantes:

  • avec des aliments de mauvaise qualité ou mal traités thermiquement;
  • par inhalation;
  • à travers de petites plaies et lésions cutanées.

Après avoir pénétré dans le corps, les actinomycètes ne provoquent pas toujours une inflammation. Dans la plupart des cas, ils restent sur la membrane muqueuse de la bouche ou des yeux et se nourrissent de cellules mortes. L'actinomycète est causé par des processus inflammatoires antérieurs dans le système respiratoire, la cavité buccale ou le tractus gastro-intestinal.

L'infection cutanée peut être primaire ou secondaire. Dans le premier cas, les actinomycètes pénètrent dans le corps par des blessures et d'autres blessures. Avec une infection secondaire, une infection cutanée se produit au niveau des amygdales, de la glande mammaire, des ganglions lymphatiques, etc..

Types d'actinomycose

La maladie peut se développer n'importe où sur la peau ou les tissus internes. En fonction de cela, plusieurs types de maladie sont distingués:

  • actinomycose de la peau. Les champignons pénètrent dans la peau à travers diverses blessures et provoquent des changements prononcés dans le tégument. Les changements externes survenant avec l'épiderme sont perceptibles à l'œil nu: le corps est recouvert de nodules convexes, qui deviennent alors des infiltrats profonds. Au fur et à mesure que la maladie progresse, ces dernières forment une fistule et s'ouvrent. Le plus souvent, il y a une lésion de la région cervico-faciale. Dans ce cas, des micro-organismes pathogènes infectent la couche de graisse sous-cutanée, la peau devient rouge bleuâtre, dense et brillante. Au fil du temps, les fistules se ramollissent et du pus liquide en est libéré. L'actinomycose cutanée devient chronique, affecte les organes internes et peut être fatale;
  • actinomycose de la cavité buccale. C'est une maladie chronique qui affecte principalement les personnes d'âge moyen et les personnes âgées. La cause est souvent des pathologies primaires qui affaiblissent l'immunité locale. Ceux-ci incluent les caries, le tartre, la plaque dentaire, les maladies des gencives et l'actinomycose des amygdales. Les dommages surviennent lorsque la muqueuse buccale est perturbée. Dans ce cas, les actinomycètes sont introduits dans les tissus et provoquent les actinomycètes de la cavité maxillo-faciale. Le processus inflammatoire se propage au tissu osseux et commence à mourir. Les symptômes de la maladie se développent progressivement: d'abord, les granulomes sont situés profondément dans la membrane muqueuse, puis des fistules suppurantes apparaissent dans la cavité buccale. En outre, des signes d'intoxication apparaissent: une légère augmentation de la température, une faiblesse générale, des maux de tête;
  • actinomycose des poumons. Affecte la partie inférieure des poumons. L'évolution clinique et les symptômes sont similaires à ceux de la pneumonie. Une personne présente une hyperthermie sévère (augmentation de la température corporelle), une toux de sang humide, une perte de force, une transpiration accrue. La respiration d'une personne malade devient lourde; en écoutant, les médecins détectent une respiration sifflante. À l'avenir, l'actinomycose des poumons progresse, il est donc recommandé de commencer le traitement au premier stade de la maladie;
  • actinomycose du foie. La défaite de cet organe est secondaire. Tout d'abord, les actinomycètes pénètrent dans les intestins, l'appendice et le rectum. Après cela, les micro-organismes atteignent le foie par les veines et causent ses dommages. Les lésions ressemblent à des masses blanc grisâtre et ressemblent extérieurement à des métastases de tumeurs cancéreuses. Symptômes concomitants: fièvre sévère, transpiration, maux de tête, épuisement. Une fois diagnostiqué, il y a une augmentation du foie.

Les experts recommandent d'aller à l'hôpital dès les premiers signes de maladie. Ainsi, vous pouvez faciliter le cours de l'actinomycose et éviter des conséquences graves..

Diagnostic de l'actinomycose

La méthode la plus courante pour diagnostiquer les maladies fongiques est l'examen microscopique des raclures ou des écoulements muqueux. Cependant, dans le cas de l'actinomycose, l'utilisation de cette méthode n'est pas toujours justifiée, car les actinomycètes se trouvent dans le corps de personnes en bonne santé. Pour l'examen, la décharge de la fistule est prise avec des lésions cutanées. Si un patient est admis à l'hôpital avec une infection des organes internes, le diagnostic est posé par une ponction cutanée.

Après le diagnostic initial, les médecins identifient le type d'actinomycètes. Pour cela, une procédure spéciale est effectuée - la réaction d'immunofluorescence (RIF). Tout passe par plusieurs étapes:

  1. Un grattage du matériel biologique du tractus génito-urinaire est effectué, après quoi un frottis est préparé. Dans certains cas, l'écoulement muqueux ou le sang du patient est examiné.
  2. Le frottis est traité avec des anticorps spéciaux qui aident à détecter l'antigène.
  3. Si des antigènes sont présents dans le frottis, les anticorps se lient à eux. Cela donne une lueur spécifique qui est détectée par un microscope fluorescent. Dès que cette lueur est détectée, le médecin diagnostique une "actinomycose".

L'avantage du RIF est sa vitesse de recherche élevée. Les inconvénients comprennent l'imprécision relative (80%), par conséquent, une seule réaction d'immunofluorescence n'est pas suffisante. Pour la confirmation finale du diagnostic, une culture bactériologique est prescrite. Les microorganismes prélevés sur du matériel biologique sont placés dans un environnement spécial. En 2 semaines, le taux de croissance des colonies d'actinomycètes et leur sensibilité aux antibiotiques sont observés. Les résultats finaux sont généralement prêts en 14 jours..

Traitement de l'actinomycose

Il est nécessaire de traiter l'actinomycose de manière globale. Le processus comprend la prise d'antibiotiques étiotropes, d'immunomodulateurs et d'autres médicaments. Dans les cas avancés, une intervention chirurgicale est acceptable. Lors du traitement de l'actinomycose, les principes suivants sont observés:

  • lors de la prescription de médicaments étiotropes, la sensibilité du champignon rayonnant et de la flore bactérienne, qui s'est jointe au processus de la maladie, est prise en compte. Si des antibiotiques sont administrés sans tenir compte de ces facteurs, les bactéries deviendront résistantes (résistantes) aux médicaments prescrits. La microflore naturelle est supprimée, ce qui affaiblit encore plus l'immunité du patient;
  • l'introduction de médicaments antibactériens doit être parentérale. Il s'agit d'une méthode dans laquelle le tractus gastro-intestinal est contourné, ce qui distingue favorablement cette utilisation de médicaments de leur utilisation traditionnelle. Cela se fait par injection ou inhalation. Avec une maladie avancée et sévère, une combinaison de différents médicaments est utilisée;
  • l'immunothérapie est un aspect supplémentaire du traitement de l'actinomycose. Cette méthode thérapeutique aide à augmenter l'efficacité de l'utilisation d'antibiotiques et à réduire la gravité des effets secondaires. Dans le processus d'immunothérapie, Actinolysate est utilisé - le liquide de culture des actinomycètes autolimitants (dissolvants). Il est utilisé directement dans le traitement de l'actinomycose et est considéré comme l'un des médicaments les plus efficaces..

Pendant le traitement, il est recommandé de prendre des aliments riches en iode: algues, fruits de mer, oignons, bœuf et sel iodé. Pour maintenir l'immunité, des antibiotiques naturels conviennent: oignons, ail, miel, menthe, romarin. Vous pouvez également appliquer du jus d'oignon par voie topique pour lubrifier les fistules..

Les macrodrogues dans le traitement de l'actinomycose

Pour lutter contre le champignon et les bactéries radiants, des médicaments à base de tétracycline, de la benzylpénicilline, des fluoroquinols et des macrolides sont utilisés. Le choix du remède approprié est déterminé par le type d'actinomycose et divers facteurs. Médicaments pour combattre la maladie:

  • l'actinomycose de la zone faciale et cervicale est traitée avec Flemoklav ou Amoxiclav en association avec des pénicillines. Le médecin prescrit 2,4 g du médicament 3 fois par jour. La durée du traitement peut aller jusqu'à 7 jours, après quoi la dose est réduite de 2 fois. Avec le nouveau dosage, les médicaments doivent être pris pendant encore 1 semaine. Si la pathologie affecte la poitrine et les poumons, le cours thérapeutique dure au moins 3 semaines;
  • pour augmenter l'immunité cellulaire, Actinolysate est utilisé. Après son introduction, la gravité de la réaction inflammatoire diminue et les défenses du corps deviennent beaucoup plus élevées. L'actinolysat est injecté dans le corps du patient par voie intramusculaire 3 fois par semaine. La dose autorisée est de 3 millilitres. Le déroulement du traitement est déterminé par l'état du patient et peut être de 10, 20 ou 25 injections. Si nécessaire, le cours thérapeutique est répété dans un mois;
  • en tant que médicaments auxiliaires, les médecins prescrivent des complexes vitaminiques, des solutions de désintoxication, de l'iodure de potassium;
  • pour neutraliser les réactions allergiques, Suprastin, Tavegil, Diazolin et d'autres antihistaminiques (antiallergiques) sont prescrits;
  • la stimulation de la réponse immunitaire est réalisée à l'aide d'injections d'extrait d'aloès ou d'autohémothérapie - l'injection sous-cutanée du propre sang du patient, préalablement prélevé dans une veine. Cours - 4 procédures. Tenu une fois par semaine;
  • les passages fistuleux sont lavés avec des solutions antiseptiques. On utilise également des préparations locales (crèmes et pommades) contenant des principes actifs antifongiques et antibactériens. Pour une guérison rapide des plaies dans la période postopératoire, les éléments suivants sont prescrits: Vinilin, Methyluracil, Solcoseryl. La lampe utilisée pour la quartzisation possède également des propriétés bactéricides. Il est recommandé d'appliquer cette méthode pendant la période d'inflammation aiguë;
  • l'accumulation de cellules mortes, de sang et de lymphe est éliminée par électrophorèse à l'aide de lidase et d'iode. Pour améliorer l'effet, une exposition aux ultrasons est recommandée. Le médecin prescrit un cours de 25 procédures quotidiennes.

Le traitement chirurgical est effectué avec un traitement conservateur. L'aide du chirurgien consiste à ouvrir les abcès et les phlegmon avec davantage de lavage et de pompage du contenu purulent. Dans les cas avancés, l'excision d'adhérence est utilisée.