Allergie à l'estomac: éruption cutanée, rougeur - causes, traitement

Contenu:
  • Éruptions cutanées infectieuses
  • Origine non infectieuse d'une réaction allergique dans l'estomac
  • Chaleur épineuse

Les allergies à l'abdomen peuvent se manifester par des taches rouges, des cloques, des papules et des nodules. Ces derniers ne dérangent pas les patients et disparaissent d'eux-mêmes dans un délai d'un mois. Par l'apparence de la zone cutanée endommagée, vous pouvez déterminer le type d'effet sur le corps:

  • Influence externe: des taches apparaissent précisément aux endroits de contact cutané avec un allergène potentiel;
  • Effets internes: la rougeur se manifeste sur toute la surface de l'abdomen, puis se propage dans tout le corps.

Habituellement, une éruption cutanée allergique sur l'estomac s'accompagne de démangeaisons.

Une éruption cutanée sur le corps peut nous avertir de maladies d'origine infectieuse ou non infectieuse..

Éruptions cutanées infectieuses

Les principaux signes d'une origine infectieuse d'une éruption allergique:

  • La température corporelle s'élève à 38 degrés et plus;
  • L'apparition de symptômes d'empoisonnement: épuisement, maux de tête;
  • L'infection est caractérisée par la mise en scène des éruptions cutanées: l'éruption cutanée prend naissance précisément à la surface de l'abdomen, et après quoi elle commence à se propager dans tout le corps.

Le plus souvent, une éruption cutanée infectieuse cache les maladies infantiles. Par conséquent, les parents doivent être informés des symptômes qui représentent tel ou tel type d'éruption cutanée..

Lorsqu'il est infecté par une infection, l'enfant deviendra extrêmement larmoyant, l'appétit diminuera et la diarrhée peut commencer. Et seulement lorsque la varicelle se produit, des démangeaisons et des brûlures se feront sentir.

La maladie se présente sous la forme de bulles, qui apparaissent d'abord sur le haut du corps, puis seulement sur l'abdomen. Très souvent, cette éruption cutanée s'accompagne de rougeurs..

Comment l'allergie à l'estomac d'un enfant est-elle traitée??

Pour éliminer les allergies, des remèdes locaux avec des antihistaminiques sont utilisés. Les crèmes contenant des hormones à un jeune âge ne sont prescrites que si les autres moyens sont invalides.

En combinaison avec un traitement médicamenteux, il est permis d'utiliser des remèdes populaires (traitement avec des bains avec succession, camomille ou manganèse).

Origine non infectieuse d'une réaction allergique dans l'estomac

Les experts disent qu'une éruption cutanée de cette origine peut apparaître en raison du contact avec un allergène ou un irritant..

Une éruption cutanée allergique peut avoir le caractère d'une dermatite résultant d'un contact avec des vêtements en soie ou en laine. Dans de tels cas, la zone à la surface de l'abdomen gonfle, devient rouge et se couvre de bulles. La peau de l'abdomen est constamment en contact avec les vêtements, de sorte que les bulles qui apparaissent sur la peau éclatent avec facilité et cuisent de manière désagréable. Afin de ne pas introduire d'infection secondaire dans le corps par des plaies non cicatrisées, il convient de se rappeler de l'hygiène personnelle.

L'éruption cutanée peut avoir des caractéristiques telles que l'urticaire ou la chaleur épineuse.

L'urticaire est déclenchée par l'ingestion d'allergènes (par exemple, les allergies aux médicaments ou aux aliments). Les organes internes d'importance vitale peuvent subir un œdème, cela peut être mortel. Avec la propagation rapide des papules dans tout le corps, vous devez appeler de toute urgence un médecin.

Chaleur épineuse

La miliaire est associée à une transpiration excessive. La chaleur épineuse cristalline est caractérisée par:

  • l'apparition sur la peau de petites bulles remplies d'un liquide transparent;
  • se produit avec une transpiration abondante et de la fièvre;
  • conduit souvent à un blocage des glandes sudoripares;
  • l'éruption cutanée peut durer plusieurs jours.

Pour le traitement de la chaleur épineuse, vous pouvez utiliser des remèdes populaires. Par exemple, préparez des plateaux à partir d'une décoction de feuilles de laurier, de ficelle, de camomille ou de violettes.

Que faire si un enfant a une éruption cutanée sur l'abdomen et le dos

L'éruption cutanée du ventre d'un bébé est très courante. Comme le montrent les statistiques, au moins une fois dans sa vie, toute mère doit avoir rencontré ce symptôme. Un tel néoplasme peut ne pas être grave, mais c'est parfois le signe de maladies très dangereuses..

  • Symptômes associés
  • Diagnostic de la maladie
  • Symptômes d'allergie chez un enfant
  • Chaleur épineuse chez un enfant
  • Scarlatine chez un enfant
  • Varicelle chez un enfant
  • Rougeole chez un enfant
  • Rubéole chez un enfant
  • Exanthème soudain ou roséole
  • Méningite chez un enfant
  • Vésiculopostulose chez un enfant
  • Priver l'enfant

Symptômes associés

En plus d'une éruption cutanée sur l'abdomen et le dos, un certain nombre d'autres phénomènes peuvent survenir. Énumérons les plus courants:

  • L'éruption cutanée sur le corps peut se mouiller, des bulles apparaissent.
  • La peau sur les sites d'infection a commencé à se décoller et est devenue sèche.
  • L'éruption cutanée couvre non seulement l'abdomen, mais également d'autres parties du corps: jambes, bras, poitrine, visage, dos.
  • Parfois, avec certaines éruptions cutanées, il y a une augmentation du larmoiement, de la photophobie.
  • Des pustules apparaissent dans certaines zones.
  • Parfois, une faiblesse générale apparaît, l'état de l'enfant s'aggrave.
  • Certaines éruptions cutanées accompagnées de certaines maladies peuvent provoquer une élévation de la température corporelle.
  • Des frissons et de la fièvre sont possibles.
  • Parfois, des problèmes de fonctionnement du tube digestif peuvent apparaître: diarrhée, vomissements et nausées.

Diagnostic de la maladie

Même une mère expérimentée avec plusieurs enfants ne sera probablement pas en mesure de découvrir la raison de l'apparition d'une éruption cutanée, car même les médecins eux-mêmes se trompent parfois. Pour commencer, il faut consulter un médecin. Il procédera à un examen et découvrira auprès de la mère quels événements pourraient vraisemblablement affecter l'état du bébé. Ainsi, le parent est obligé de se souvenir de ce que l'enfant a mangé, ainsi que de ce qu'il a fait dans l'intervalle de temps qui a précédé l'apparition du symptôme.

De plus, une vue d'ensemble est nécessaire, donc tous les symptômes doivent être décrits. Mais même cela ne permettra pas d'établir avec précision le diagnostic. Dans tous les cas, un test sanguin est nécessaire, ses résultats peuvent aider le médecin à déterminer la cause de la maladie ou à prescrire d'autres tests de diagnostic.

L'éruption cutanée est une manifestation cutanée, mais cela ne signifie pas du tout que la raison de son apparition réside dans l'influence de facteurs externes, mais bien sûr, il ne faut pas les oublier. De nombreuses maladies s'accompagnent de la formation d'une éruption cutanée. Examinons chacune des maladies probables plus en détail.

Symptômes d'allergie chez un enfant

Une allergie est la réaction du corps à une certaine substance appelée allergène. Les allergènes peuvent être à la fois toutes sortes de produits (en particulier les noix, les produits laitiers, les agrumes, le chocolat, les fruits, les baies et les légumes, les œufs, les fruits de mer, etc.), ainsi que les fleurs et leur pollen, ainsi que les particules de poussière et divers matériaux (éventuellement issus fait des meubles, du linge ou des vêtements).

Les symptômes d'allergie comprennent:

  • desquamation et sécheresse de la peau;
  • éruptions cutanées sur diverses parties du corps (s'il s'agit d'une allergie de contact, l'éruption cutanée apparaîtra probablement exactement sur le site de contact du corps avec l'allergène);
  • brûlure et démangeaisons sur le site de l'éruption cutanée;
  • dans les cas graves, il y a des signes d'intoxication générale;
  • cloques remplies de sécrétions liquides;
  • avec des allergies alimentaires, des nausées, des vomissements, de la diarrhée sont souvent observés;
  • gonflement (un degré sévère appelé œdème de Quincke).

Lorsqu'une allergie survient, il est nécessaire de déterminer d'abord sa cause, et également d'exclure tout contact avec l'allergène. Après examen et examen, le médecin vous prescrira un antihistaminique. Utiliser probablement des remèdes locaux pour les brûlures et les démangeaisons.

Chaleur épineuse chez un enfant

Si l'enfant a chaud, une éruption cutanée appelée chaleur épineuse peut se développer. Sur le dos, des éruptions cutanées se forment en raison du port de chemises ou de pulls chauds. De plus, si, par exemple, un T-shirt ou un T-shirt est fait de matières synthétiques, la peau ne pourra pas respirer, un effet de serre apparaît, cela peut provoquer une éruption cutanée.

Pendant la chaleur épineuse, l'éruption cutanée a tendance à apparaître comme de petites cloques remplies de liquide. Ils peuvent être singuliers ou former des groupes, créant de grands spots. Des démangeaisons légères peuvent apparaître, aucun autre symptôme n'est présent.

Le traitement de la chaleur épineuse consiste à utiliser des agents desséchants, à porter des vêtements légers en matériaux naturels et respirants, ainsi qu'à conduire des bains d'air. Vous pouvez baigner votre bébé dans la salle de bain en ajoutant une décoction de ficelle ou de camomille, ces herbes ont un effet anti-inflammatoire.

Scarlatine chez un enfant

La scarlatine est une maladie infectieuse qui se transmet par contact, par le ménage (par le biais d'articles ménagers courants) et des gouttelettes en suspension dans l'air. Cela peut prendre environ une semaine entre le moment de l'infection et les premières manifestations des symptômes..

Nous listons l'évolution de la maladie:

  • le mal de tête survient en premier;
  • la gorge à l'examen sera rouge et douloureuse;
  • la température corporelle monte à 39-40 degrés;
  • après l'apparition d'une éruption cutanée;
  • la peau sera rugueuse et sèche, semblable au toucher, comme du papier de verre.

Lors de la détermination de ces signes, il est nécessaire de consulter d'urgence un médecin afin qu'il puisse déterminer le cours du traitement.

Varicelle chez un enfant

La varicelle est une maladie infectieuse qui se transmet par contact d'une personne à une autre. 1 à 2 semaines après l'infection par le virus (l'infection appartient à l'herpès et est l'agent causal de la variole), une éruption cutanée apparaît. Il ressemble à des cloques remplies de liquide et peut démanger et démanger. La température peut augmenter légèrement (cela n'arrive souvent pas). Après quelques jours, les bulles s'ouvrent et forment des croûtes.

Dans ce cas, aucun traitement particulier n'est nécessaire. Il est seulement nécessaire de traiter les zones infectées avec une solution verte brillante 12 à 16 fois par jour. Cela éliminera l'infection. Il faut dire qu'une personne qui a eu la varicelle a une immunité à vie, c'est-à-dire qu'il est presque impossible de retomber malade.

Rougeole chez un enfant

La rougeole est également une maladie infectieuse contagieuse. Il apparaît sous la forme de tels symptômes:

  • un nez qui coule et d'autres manifestations d'un rhume apparaissent;
  • la température monte;
  • quelques jours après les premiers signes, des taches se forment;
  • après l'apparition d'éruptions cutanées sur le corps, les muqueuses et les membres;
  • les taches peuvent se regrouper pour former de grands sites d'infestation.

Au total, cette maladie dure 1 à 2 semaines. Il est nécessaire de consulter un médecin et de traiter avec un spécialiste des maladies infectieuses. Après le traitement de la maladie, une immunité à vie est développée..

Rubéole chez un enfant

Pendant la rubéole, l'éruption cutanée apparaît presque immédiatement sur tout le corps, mais dans la plupart des cas, elle se forme sur le dos et la tête. Cela ressemble à des taches roses de petit diamètre, leur nombre est très grand. Les symptômes d'ARVI peuvent également apparaître légèrement. De plus, en règle générale, les ganglions lymphatiques augmentent dans la zone occipitale. Après une semaine, l'éruption disparaît. Aucun traitement spécial n'est nécessaire et une nouvelle maladie est impossible.

Exanthème soudain ou roséole

La roséole est une maladie qui ne présente que deux symptômes. Tout d'abord, la température augmente (jusqu'à 37 degrés et plus). De plus, l'enfant peut ne pas remarquer les signes de la maladie et se sentir normal. Après 6 jours, une petite éruption cutanée rose commence à apparaître sur tout le corps (à partir de ce moment, l'enfant n'est plus contagieux). La maladie disparaît sans traitement sans laisser de trace.

Méningite chez un enfant

La méningite est une maladie très grave qui peut être mortelle. Désignons les principaux symptômes de la maladie:

  • aggravation de la condition;
  • haute température;
  • troubles de la conscience;
  • une éruption cutanée sur tout le corps (le plus souvent sur l'abdomen) sous la forme de petites hémorragies;
  • vomissement;
  • photophobie;
  • lorsque la tête est inclinée vers l'estomac, les jambes commencent à se plier;
  • la jambe ne peut pas être étendue au genou lorsqu'elle est pliée au niveau de l'articulation de la hanche;
  • la tête est inclinée vers l'arrière, les muscles à l'arrière de la tête sont tendus.

Cette maladie nécessite une hospitalisation rapide et un traitement rapide en milieu hospitalier..

Vésiculopostulose chez un enfant

Avec cette maladie, des pustules apparaissent sur les membres et le tronc. S'ils éclatent, le liquide pénètre dans la surface voisine de la peau, de sorte que les zones saines de la peau sont infectées et l'éruption se propage. Pour éviter cela, les pustules doivent être soigneusement ouvertes et enduites d'agents antiseptiques (par exemple, vert brillant ou permanganate de potassium).

Priver l'enfant

Le lichen est une infection fongique qui a plusieurs types. Avec une maladie à lichen rose, une éruption cutanée apparaît, créant des taches sur toute la surface desquelles se trouvent des pustules. Pendant le zona, des points lumineux roses apparaissent sur le tronc. Le traitement doit être prescrit par un médecin après examen. En règle générale, des médicaments antifongiques sont prescrits et un traitement de l'éruption cutanée avec de l'iode ou un autre antiseptique est également nécessaire..

Ce ne sont absolument pas toutes les maladies possibles qui s'accompagnent d'une petite éruption cutanée. Le plus important est de ne pas paniquer et de consulter immédiatement un médecin. En règle générale, une éruption cutanée sur l'abdomen d'un enfant est une allergie courante ou une chaleur épineuse. Mais encore, pour votre propre apaisement et prévention, il est préférable d'aller chez le médecin..

Éruption cutanée chez les enfants - nous analysons les raisons (avec photo)

Une éruption cutanée chez les enfants peut être la manifestation de plus d'une centaine de maladies différentes. Vous n'avez pas besoin de comprendre cette multitude d'états. Cependant, certains d'entre eux peuvent être vraiment dangereux pour l'enfant. Par conséquent, si une éruption cutanée apparaît, vous devez contacter votre pédiatre à temps.

Pour commencer, je souhaite attirer votre attention sur les éléments de l'éruption cutanée (j'ai essayé de choisir la chose la plus importante, faites-le avec une brève description de tous les termes que l'on trouve dans différentes pathologies).

Comment renforcer l'immunité d'un enfant: des méthodes qui fonctionnent vraiment

Attribuer les éléments morphologiques primaires et secondaires de l'éruption cutanée.

Les principaux éléments morphologiques de l'éruption cutanée se développent à la suite du processus pathologique; ils apparaissent généralement sur la peau et les muqueuses inchangées. Types:

-Place (macula) est une zone de peau avec une décoloration, mais la consistance et le relief de surface de la lésion ne diffèrent pas de la peau normale environnante. Distinguer les taches vasculaires, hémorragiques et vieillissantes. Taches vasculaires (genèse inflammatoire) petites tailles (de 2 mm à 25 mm) - roséole, ayant une forme arrondie ou ovale et étant la manifestation la plus fréquente sur la peau de maladies infectieuses telles que la scarlatine, la rubéole, le typhus, etc., et des taches inflammatoires d'une taille de 2 à 10 cm ou plus - érythème. Fusionnant les uns avec les autres, les foyers d'érythème peuvent se propager à toute la peau. Taches hémorragiques se développer en raison de la pénétration des globules rouges à travers la paroi vasculaire lorsqu'elle est endommagée (rompue) ou une perméabilité accrue. Points noirs se forment en raison de modifications de la teneur en pigments de la peau (plus souvent de la mélanine).

- Cloque - un élément morphologique inflammatoire aigu non cavitaire, se développe à la suite d'un œdème aigu de la couche papillaire du derme (par exemple, avec urticaire). Une fois résolue, la peau ne change pas.

- Vésicule (vésicule) - une petite formation de cavité contenant du liquide séreux ou séreux-hémorragique; sa taille est de 1 à 5 mm de diamètre. Les vésicules sont généralement situées sur une base enflée et hyperémique (par exemple, avec l'herpès, l'eczéma), mais elles peuvent également apparaître sur une peau inchangée à l'extérieur (par exemple, avec une chaleur épineuse). Après ouverture des vésicules, de petites érosions superficielles sont notées sur la peau, émettant un exsudat séreux (suintement); l'érosion supplémentaire est épithélisée.

- Bulle (taureau) - une formation de grande cavité qui se développe à la suite de troubles exogènes ou endogènes. Les ampoules peuvent être localisées sur une peau inchangée (par exemple, avec du pemphigus) ou sur une base inflammatoire. La doublure à bulles peut être serrée ou lâche.

- Pustule (abcès) - une formation de cavité au contenu purulent, de taille allant de quelques millimètres à plusieurs centimètres, de forme sphérique, conique ou plate. En fonction de la profondeur de la peau, on distingue les pustules superficielles situées dans l'épiderme et les pustules profondes situées dans le derme. Les pustules profondes aboutissent à la formation de cicatrices.

- Papule (nodule) - une formation superficielle non-cavité de consistance dense ou molle est autorisée sans cicatrice. En fonction de la taille, des papules miliaires (1-2 mm de diamètre), lenticulaires (jusqu'à 5 mm), nummulaires (15-20 mm) sont isolées. À la suite de leur fusion, des papules plus grosses peuvent apparaître - plaques.

- Tubercule - formation de non-cavité résultant du développement d'infiltrat inflammatoire granulomateux dans le derme. Les bosses peuvent s'élever au-dessus de la surface de la peau ou s'y trouver profondément. Leur taille varie de 3-5 mm à 20-30 mm de diamètre. La couleur des tubercules va du rouge rosé au jaune-rouge, cuivré, bleuâtre. En appuyant sur la surface du tubercule, la couleur peut changer.

- Nœud - une formation dense limitée d'un diamètre de 1 à 5 cm ou plus, ronde ou ovale; situé dans les couches profondes du derme et du tissu sous-cutané. Ils sont principalement de nature inflammatoire. Ils peuvent dépasser de la surface de la peau et ne peuvent être détectés que par palpation (au toucher).

Les éléments morphologiques secondaires de l'éruption cutanée se développent après le primaire. Types:

- Dyschromie peau - troubles de la pigmentation sur le site des éléments morphologiques primaires résolus. Distinguer l'hyperpigmentation due à une augmentation de la teneur en pigment mélanique dans les cellules de la couche basale de l'épiderme et le dépôt d'hémosidérine (par exemple, au site d'une piqûre de poux), et l'hypopigmentation, ou dépigmentation associée à une diminution du dépôt de mélanine.

- Balance - cellules rejetées desserrées de la couche cornée, s'accumulant généralement à la surface des éléments morphologiques primaires. Les écailles peuvent être squameuses, petites lamellaires (par exemple, avec la rougeole) et grandes lamellaires (par exemple, avec la scarlatine, la toxicodermie).

- Croûte - divers types d'exsudat, décharge d'érosion, ulcères, ratatinés à la surface de la peau. Il existe des croûtes séreuses, constituées de fibrine, de cellules épidermiques, de leucocytes; croûtes purulentes contenant de nombreux leucocytes; croûtes sanglantes avec un grand nombre d'érythrocytes hémolysés. Les croûtes peuvent être minces et épaisses, en couches, de différentes formes.

- Fissure - Ruptures cutanées linéaires résultant d'une perte d'élasticité et d'infiltration. Distinguer les fissures superficielles (dans l'épiderme, guérir sans laisser de trace) et profondes (dans l'épiderme et le derme, après leur guérison, une cicatrice se forme). Les fissures sont douloureuses. Le plus souvent, ils se forment dans des endroits de plis naturels et autour des ouvertures naturelles (dans les coins de la bouche, autour de l'anus).

-Excoriation - violation de l'intégrité de la peau à la suite de dommages mécaniques (souvent lors de grattages); ont une forme en forme de bande.

-Érosion - défaut de l'épiderme dû à l'ouverture de l'élément de la cavité primaire (vésicule, vessie, pustule). Le fond de l'érosion est constitué de l'épiderme et des papilles du derme. En forme et en taille, l'érosion correspond à l'élément morphologique primaire.

- Ulcère - un défaut profond de la peau, recouvrant l'épiderme, le derme et les tissus sous-jacents. Il résulte de la décomposition des éléments primaires, due à une nécrose tissulaire. Pour établir le diagnostic, la forme, les bords, le fond et la densité de la matière ulcéreuse. Après la guérison de l'ulcère, une cicatrice se forme dont la nature permet de juger de la maladie transférée.

- Cicatrice - croissance du tissu conjonctif grossièrement fibreux, remplaçant un défaut cutané profond. La surface de la cicatrice est lisse, dépourvue de rainures, de pores, de poils. Distinguer les cicatrices plates, hypertrophiques (chéloïdes), atrophiques (situées sous la surface de la peau environnante).

- Végétation - excroissances papillomateuses inégales de l'épiderme et du derme papillaire à la surface des éléments primaires.

-Lichénisation - modifications de la peau, caractérisées par son compactage, le renforcement du motif, la rugosité, l'hyperpigmentation. (par exemple, avec un grattage prolongé des mêmes zones cutanées ou en raison de la fusion de papules).

Il est courant de faire la distinction entre les éruptions cutanées monomorphes et polymorphes. L'éruption cutanée monomorphe consiste en un seul élément morphologique primaire (par exemple, cloques pour le pemphigus vulgaire; roséole pour la rubéole; pétéchies pour la vascularite hémorragique; vésicules pour la varicelle; cloques pour l'urticaire), polymorphe - de plusieurs éléments primaires ou secondaires de l'éruption cutanée.

L'éruption cutanée peut être limitée, généralisée, universelle. Les éruptions cutanées qui forment des lésions peuvent être localisées symétriquement et asymétriquement, le long des faisceaux neurovasculaires. Ils peuvent avoir tendance à fusionner ou à rester isolés (avec la varicelle), à ​​se regrouper, formant des formes géométriques (cercle ou ovale avec érythème annulaire). L'éruption cutanée peut avoir une localisation caractéristique sur la surface extenseur des avant-bras et des épaules, sur le cuir chevelu et derrière les oreillettes, etc. Il faut faire attention à cela.

Les causes l'apparition d'une éruption cutanée chez les enfants peut être divisée en quatre groupes principaux:

1 - maladies infectieuses et parasitaires;

2 - réactions allergiques;

3 - maladies du sang et des vaisseaux sanguins;

4 - Manque d'hygiène.

1. Si la cause de l'éruption cutanée est une INFECTION, vous remarquerez d'autres manifestations de celle-ci chez votre enfant, telles que fièvre, frissons, toux, nez qui coule, mal de gorge, douleurs abdominales, nausées, vomissements, perte d'appétit, etc. Dans ce cas, l'éruption cutanée peut être à la fois le premier symptôme d'une infection actuelle ou apparaître au jour 2-3.

Parmi les maladies infectieuses, une éruption cutanée s'accompagne généralement de maladies infantiles courantes telles que la varicelle, la rougeole, la rubéole, la scarlatine, la roséole, etc. La plus dangereuse est l'infection à méningocoque.

Rougeole

Agent causal: virus contenant de l'ARN de la famille des Paramyxoviridae du genre Morbilivirus.

Période d'incubation: 9 à 17 jours. Le patient est contagieux jusqu'à 5 jours après l'apparition de l'éruption cutanée.

Au cours des trois premiers jours de la maladie, l'enfant a de la fièvre, un écoulement nasal, une toux, une conjonctivite. Au 2-3ème jour de la maladie, une éruption cutanée apparaît (le premier jour sur le visage, le deuxième sur le tronc, le troisième sur les extrémités), une augmentation répétée de la température. Après l'éruption cutanée, la pigmentation et la desquamation restent. Pour le diagnostic clinique de la rougeole, les symptômes caractéristiques suivants sont pris en compte:

-début aigu de la maladie avec forte fièvre, conjonctivite, sclérite, blépharite, larmoiement (photophobie, jusqu'au blépharospasme), toux, écoulement nasal;

-l'apparition au 2ème jour de la maladie sur la membrane muqueuse de la joue opposée aux petites molaires des taches de Belsky-Filatov-Koplik (formations blanches d'un diamètre de 1 mm, entourées d'une zone d'hyperémie); ces taches persistent jusqu'au 2ème jour de l'éruption cutanée, et après leur disparition, la membrane muqueuse reste lâche;

-apparition par étapes d'une éruption cutanée au 3-5ème jour de la période catarrhale sur la peau du visage (1er jour), du tronc (2ème jour) et des membres (3ème jour); ainsi, l'éruption cutanée avec la rougeole se propage de haut en bas, l'évolution des éléments de l'éruption est particulière: d'abord, de petites papules et des taches (3-5 mm de diamètre) apparaissent, elles augmentent très rapidement de taille jusqu'à 10-15 mm, des taches individuelles (en particulier sur le visage et les parties supérieures) tronc) se fondent dans une surface érythémateuse continue;

-l'éruption cutanée est abondante, maculopapuleuse, sujette à la fusion, parfois avec une composante hémorragique, les éléments sont ronds, s'élèvent au-dessus du niveau de la peau, situés sur un fond de peau inchangé;

-l'éruption cutanée commence à s'estomper à partir du 3ème jour de l'éruption cutanée dans l'ordre de son apparition sur la peau, l'éruption se termine par une pigmentation, il peut y avoir une desquamation de la peau.

L'exanthème maculé peut apparaître comme une variante de la période de vaccination normale chez les enfants vaccinés avec le vaccin vivant contre la rougeole. Pendant la période de vaccination, du 6 au 10ème jour après la vaccination, un état subfébrile, un nez qui coule, une toux, une conjonctivite sont parfois notés (dans les 2-3 jours). Il est possible qu'une éruption cutanée tachetée et non abondante apparaisse, dont les éléments ne se confondent pas. Il n'y a pas de stade d'éruptions cutanées, pas de taches Filatov-Koplik. Le diagnostic de la réaction vaccinale est confirmé par les données anamnestiques obtenues auprès des parents.

Varicelle (populairement - varicelle)

Agent causal: virus de l'herpès zoster,

Période d'incubation: 11-21 jours. Le patient est contagieux jusqu'à 10 jours après l'apparition de l'éruption cutanée ou jusqu'à la dernière croûte. L'éruption n'a pas de localisation spécifique, souvent des éléments de l'éruption cutanée peuvent être trouvés sur le cuir chevelu, la membrane muqueuse de la bouche, les yeux, les organes génitaux. La nature de l'éruption cutanée change au cours de la maladie: des taches rouges légèrement saillantes au-dessus de la peau se transforment en quelques heures en bulles au contenu transparent, puis trouble. La taille des bulles du moulin à vent ne dépasse pas 4-5 mm. Plus tard, ils se dessèchent et des croûtes brunâtres se forment à leur place. Chaque élément subit une évolution en 3 à 6 jours: une croûte-vésicule-spot. L'éruption cutanée de la varicelle est toujours accompagnée de démangeaisons. Une caractéristique très importante de ce type d'éruption cutanée est la coulée (l'apparition de nouveaux éléments), qui s'accompagne souvent d'une autre augmentation de température. Les éléments typiques d'une éruption cutanée chez la varicelle sont des vésicules dont la taille varie de 1 à 5 mm, ont une rétraction ombilicale au centre de la vésicule.

Rubéole

Agent causal: un virus du groupe Togavirus (famille Togaviridae, genre Rubivirus).
Période d'incubation: 11-21 jours. Le patient est contagieux jusqu'à 5 jours de maladie. Caractérisé par des signes d'intoxication, de la fièvre (jusqu'à 5 jours), une hypertrophie des ganglions lymphatiques occipitaux. Une manifestation très courante de la rubéole est une inflammation des voies respiratoires supérieures sous forme de rhinite, de pharyngite. Les patients se plaignent d'une toux sèche modérément prononcée, d'une gêne au niveau de la gorge (crudité, transpiration, sécheresse). De petits éléments rouges (taches de Forchheimer) sont parfois visibles sur le palais mou. Certains patients peuvent avoir une conjonctivite, mais moins sévère que ceux atteints de rougeole. De nombreuses petites taches (pas plus de 3 à 5 mm de diamètre) apparaissent en quelques heures, se propagent de haut en bas, mais beaucoup plus rapidement qu'avec la rougeole - l'éruption atteint les jambes par jour, l'éruption dure en moyenne trois jours, puis disparaît sans laisser de trace. La localisation caractéristique est les surfaces extenseurs des bras et des jambes, des fesses.

Souvent, l'éruption cutanée apparaît le premier jour de la maladie, mais peut apparaître le deuxième, le troisième ou même le quatrième jour. Dans certains cas, c'est l'éruption cutanée qui a attiré l'attention, car un léger malaise avant l'éruption n'était pas considéré comme une maladie. Contrairement à la rougeole, il n'y a pas de stade de l'éruption cutanée. L'éruption cutanée est plus abondante sur les surfaces extenseurs des membres, sur le dos, le bas du dos, les fesses. Sur le visage, l'éruption cutanée est moins prononcée que sur le tronc (avec la rougeole, vice versa). Contrairement à la scarlatine, les éléments de l'éruption cutanée sont situés dans le contexte d'une peau normale (non hyperémique). L'élément principal de l'éruption cutanée est une petite tache (3-7 mm de diamètre) qui ne dépasse pas le niveau de la peau, qui disparaît lorsque la peau est pressée ou étirée. Une éruption cutanée à petites taches est typique, bien que chez certains patients elle puisse être à grandes taches (le diamètre des taches est de 10 mm ou plus). En plus des taches, une roséole plate d'un diamètre de 2 à 4 mm peut apparaître, des papules sont moins souvent observées. En règle générale, les éléments de l'éruption cutanée sont séparés, mais certains d'entre eux peuvent fusionner, formant des taches plus grandes avec des bords festonnés, mais des surfaces érythomateuses étendues ne se forment jamais (comme c'est le cas avec la rougeole ou l'érythème infectieux), très rarement des pétéchies uniques sont détectées.

Avec une éruption cutanée légère, il est parfois aidé à la détecter en provoquant une éruption cutanée, pour laquelle une congestion veineuse est créée sur le bras en le tirant légèrement avec un brassard d'un tonomètre, un garrot ou simplement avec vos mains, tandis que le pouls doit être ressenti. Après 1 à 2 minutes, l'éruption cutanée, le cas échéant, sera plus visible. Parfois, dans la zone des éléments de l'éruption cutanée, il y a une légère démangeaison, mais, en règle générale, il n'y a pas de sensations subjectives dans la zone des éléments de l'éruption cutanée. Les éléments de l'éruption cutanée durent plus de 2 à 3 jours.Il faut se rappeler que cette infection virale est dangereuse pour les femmes enceintes en raison de ses effets indésirables sur le fœtus. Par conséquent, si vous soupçonnez la rubéole chez votre enfant, n’invitez pas les femmes enceintes à vous rendre visite..

Scarlatine

Agent causal: streptocoque β-hémolytique du groupe A

Période d'incubation: 2-7 jours. Le patient est contagieux jusqu'au 10e jour de la maladie. Au cours des 10 à 12 premières heures de la maladie, la peau est propre. Il y a une rougeur vive dans le pharynx, les amygdales sont élargies. L'éruption cutanée apparaît à la fin du premier ou au début du deuxième jour de la maladie, d'abord sur le cou, le haut du dos et la poitrine, puis se propage rapidement dans tout le corps. Une éruption cutanée de couleur rouge ou rouge vif sous la forme de petits points, de la taille d'une graine de pavot, densément espacés. Les démangeaisons cutanées sont fréquentes.

L'éruption cutanée la plus intense en termes de gravité et de nombre d'éléments est notée sur la peau des surfaces internes des cuisses, du bas-ventre et des régions axillaires. Un épaississement particulièrement prononcé de l'éruption cutanée est observé dans les plis naturels des régions axillaires et de la fosse cubitale. Sur le visage, seuls le menton et la peau au-dessus de la lèvre supérieure restent pâles, formant le triangle dit de scarlatine blanche. L'intensité de l'éruption cutanée est également plus prononcée avec une maladie grave qu'avec une maladie légère à modérée. Avec la scarlatine toxique, l'éruption cutanée devient souvent hémorragique..

En règle générale, l'éruption cutanée atteint sa gravité maximale le 2-3ème jour de la maladie, puis disparaît progressivement à la fin de la semaine. A sa place, une desquamation de la peau apparaît, dont l'intensité correspond à la gravité des éléments de l'éruption cutanée. Le pelage apparaît d'abord sur le cou, puis sur le bout des doigts et des orteils, sur les paumes et la plante des pieds. Sur le corps, le peeling est une pityriasis. Le pelage se termine dans 2-3 semaines.
Il convient de garder à l'esprit qu'une éruption cutanée accompagnée de scarlatine ne présente pas toujours de manifestations typiques. Dans certains cas, il a un caractère crustacé. Parfois sur le cou, la poitrine, l'abdomen, l'exanthème s'accompagne de l'apparition de petites vésicules remplies de contenu transparent.

Érythème infectieux (cinquième maladie)

Agent causal: parvovirus B19,
Période d'incubation: 5-15 jours. Des enfants de 2 à 12 ans sont malades lors d'épidémies en crèche ou à l'école. Après l'apparition de l'éruption cutanée, l'enfant n'est pas contagieux. Au cours des deux premiers jours, l'enfant présente des symptômes d'infections respiratoires aiguës (nez qui coule, fièvre), l'éruption cutanée commence sur les pommettes sous la forme de petits points rouge vif légèrement en relief, qui fusionnent au fur et à mesure qu'ils augmentent, formant des taches rouges brillantes et symétriques sur les joues ("slap marques" ).

Puis, dans les deux jours, l'éruption cutanée couvre tout le corps, formant des taches rouges légèrement enflées et pâles au centre. Combinés, ils forment une éruption cutanée sous la forme de guirlandes ou d'une carte géographique, une éruption de dentelle. L'éruption disparaît après environ une semaine, au cours des semaines suivantes, des éruptions cutanées transitoires peuvent apparaître, en particulier avec l'excitation, l'activité physique, l'exposition au soleil, la natation, les changements de température ambiante.

Roseola, exanthème soudain (sixième maladie)

Infection virale aiguë chez les nourrissons ou les jeunes enfants, généralement initialement avec une fièvre élevée sans symptômes locaux, suivie d'une éruption cutanée de type rubéole (éruption papuleuse maculaire). L'agent causal est le virus de l'herpès humain de type 6 (HHV-6). Période d'incubation: 5-15 jours. Après l'apparition de l'éruption cutanée, l'enfant n'est pas contagieux.

La maladie commence de manière aiguë par une augmentation soudaine de la température corporelle allant de 39 à 40,5 degrés. La période de température dure 3 à 5 jours (principalement 3 jours). Malgré la température élevée, l'enfant est généralement actif. La température baisse de façon critique généralement au 4ème jour Après la disparition de la fièvre, des éruptions cutanées maculopapuleuses roses apparaissent sur la peau (persistent de plusieurs heures à plusieurs jours). L'éruption cutanée est légèrement surélevée au-dessus de la surface de la peau, apparaît en grand nombre sur le tronc et le cou, et est plus modérée sur le visage et les membres. Caractérisé par un manque d'appétit, une irritabilité, une léthargie et une hypertrophie des ganglions lymphatiques cervicaux et postérieurs de l'oreille. Dans de rares cas, une hypertrophie du foie et de la rate est possible.

Infection méningococcique

Période d'incubation: 2 à 10 jours. La période infectieuse peut aller jusqu'à 14 jours à compter du début de la maladie. La maladie est extrêmement dangereuse - moins d'un jour peut s'écouler entre le moment où l'éruption cutanée apparaît et la mort d'une personne. Chez certains patients, le méningocoque surmonte les barrières immunitaires locales et pénètre dans la circulation sanguine, où il meurt et se désintègre. La désintégration massive des méningocoques avec la libération d'endotoxine (poison vasculaire fort) entraîne des conséquences désastreuses. La coagulation sanguine commence, des microthrombi se forment dans tout le système circulatoire, ce qui entrave la circulation sanguine. C'est ce qu'on appelle le syndrome de coagulation intravasculaire disséminée (syndrome de coagulation intravasculaire disséminé, moyen disséminé répandu).

En compensation dans le corps, le système anticoagulant est activé, le sang est dilué. À ce stade, le système de coagulation et le système d'anticoagulation sont épuisés. En conséquence, des changements multidirectionnels chaotiques se produisent dans le système d'hémocoagulation - caillots sanguins et saignements. La méningococcémie commence soudainement ou après un écoulement nasal. Lorsque les méningocoques pénètrent dans la circulation sanguine, des frissons se produisent, la température monte à 38-39 ° C, des douleurs dans les muscles et les articulations, des maux de tête et souvent des vomissements apparaissent. À la fin du 1er - au début du 2ème jour, le symptôme le plus caractéristique apparaît - une éruption hémorragique. Éruption cutanée avec méningococcémie et hémorragies cutanées multiples.

L'apparition d'une éruption cutanée peut être précédée d'une rhinopharyngite dans les 3-6 jours. Sur fond d'intoxication, température corporelle élevée, peau pâle et gris pâle, les premiers éléments apparaissent - roséole, papules, qui se transforment rapidement en hémorragies irrégulières, sujettes à un élargissement. Les hémorragies peuvent dépasser le niveau de la peau. Les éléments de l'éruption cutanée sont situés principalement sur les membres, le tronc, le visage et les fesses. Des hémorragies sont observées dans la conjonctive, la sclérotique, la muqueuse buccale, dans les organes internes, les glandes surrénales. Eléments de cette éruption cutanée aux contours irréguliers, "en forme d'étoile", "processus", sur un fond pâle de la peau, ils ressemblent à une image du ciel étoilé. Au centre des hémorragies, une nécrose apparaît, l'éruption s'assombrit, s'agrandit, son nombre augmente, parfois elle devient confluente, affectant de grandes zones. Le plus souvent, il s'agit des parties distales (éloignées) des membres, de la pointe des orteils et des mains. Nécrose possible (nécrose) et gangrène sèche des oreillettes, du nez, des phalanges des doigts. L'apparition d'une éruption cutanée sur le visage, les paupières, la sclérotique, les oreilles est également un signe défavorable. Si une éruption cutanée survient dans les premières heures après le début de la maladie, il s'agit d'un signe pronostique défavorable et caractéristique des formes très sévères de la maladie..

Félinose (maladie des griffes du chat - lymphoréticulose bénigne)

Il s'agit d'une inflammation purulente des ganglions lymphatiques qui survient après une morsure de chat ou des égratignures (le facteur étiologique est la chlamydia, Rochalimaea henselae et Alipia GeH5). La période d'incubation dure de 3 à 20 jours. La maladie se caractérise par une guérison lente des blessures, une lymphadénite régionale et un état fébrile. Dans le cas d'une forme typique de la maladie, une petite papule douloureuse de 2 à 5 mm de diamètre avec un bord d'hyperémie cutanée apparaît à l'emplacement d'une plaie déjà guérie après une morsure ou une égratignure, qui se transforme en vésicule ou pustule, et plus tard en un petit ulcère (pas toujours), couvert croûte sèche. Après 2 semaines, les ganglions lymphatiques régionaux atteignent 5 à 10 cm de diamètre, ils sont pour la plupart indolores. Les ganglions lymphatiques axillaires, moins souvent cervicaux et inguinaux, grossissent plus souvent. Après 8 semaines, ils reviennent à leur état d'origine. Chez 30% des enfants, ils fondent.

Infection herpétique

Agent causal: virus de l'herpès simplex,
L'enfant est contagieux pendant tout le temps où les nouveaux éléments apparaissent. L'éruption cutanée apparaît sur les lèvres, la peau, la membrane muqueuse de la bouche (stomatite aphteuse) sous forme de bulles au contenu trouble. Il peut y avoir une forte fièvre pendant l'éruption cutanée.

Stomatite vésiculaire entérovirale (syndrome de la main, du pied, de la bouche)

Agent causal: entérovirus Coxsackie A16,
Période d'incubation: 3-6 jours. L'enfant est contagieux avant le 10e jour de la maladie. Température pendant 1 à 3 jours. Sur la membrane muqueuse de la bouche, des paumes, des pieds, des bulles apparaissent, entourées d'une corolle rouge, passent d'elles-mêmes en 7 à 10 jours.

Mononucléose infectieuse

L'agent causal est le virus Epstein-Barr
Transmis par contact rapproché (comme un baiser). Caractérisé par une température élevée jusqu'à 10 jours, une amygdalite, des ganglions lymphatiques hypertrophiés, une voix nasale. Une éruption cutanée survient lors de la prescription de médicaments à base d'amoxicilline (flemoxine, amoxiclav).

Pseudotuberculose et yersiniose

Agent pathogène: Yersinia, période d'incubation 3 à 18 jours.
Elle se transmet en mangeant des légumes crus, par le lait de chèvre non bouilli. Description: Habituellement, il y a une température élevée, il peut y avoir des douleurs dans l'abdomen, les articulations, la diarrhée. Éruption cutanée de localisation et de forme diverses, généralement du type «chaussettes», «gants». La peau s'écaille et se détache.

Gale

Elle est causée par une tique qui fait des passages microscopiques dans la peau fine des espaces interdigitaux, des poignets, de l'abdomen, des organes génitaux et d'autres parties du corps. Dans la zone touchée, des démangeaisons cutanées sévères se produisent. La gale est une maladie extrêmement contagieuse et nécessite un traitement par un dermatologue. Elle se transmet des personnes par contact étroit, par des choses partagées. Avec la gale, l'éruption cutanée s'accompagne de démangeaisons atroces et ressemble à des éléments ponctuels, souvent situés par paires, distants de 2-3 mm. Souvent stratification d'une infection secondaire (streptodermie).

Molluscum contagiosum

Agent causal: poxvirus,
Elle se transmet par contact étroit, à travers un bain partagé, nageant dans des plans d'eau stagnants. Description: Une éruption cutanée jusqu'à 0,5 cm de diamètre, avec une impression «ombilicale» au centre, une nuance nacrée, une fois écrasée, une décharge caillée est libérée.

Marques de morsures

• Punaises. Les représentants de l'espèce Cimex lectularius atteignent 3 à 5 mm, ils sont actifs la nuit et ne se nourrissent qu'une fois par semaine. Ils vivent généralement dans des fissures dans le sol, des meubles rembourrés, des cadres. Le signe clinique classique des piqûres de punaises de lit est une série de papules urticariennes linéaires, qui démangent et qui apparaissent la nuit sur des zones ouvertes du corps. Lorsqu'il est observé par diascopie (en appuyant une lame de verre ou une spatule sur la peau), un point hémorragique peut être vu au centre de l'éruption cutanée. L'inspection du linge de lit, sur lequel des gouttelettes de sang peuvent être trouvées, aidera au diagnostic..

• Des puces. Les puces sont très peu spécifiques par rapport à leur hôte, de sorte que les puces humaines peuvent attaquer les animaux et vice versa. Puce humaine, Pulex irritans. Ils infligent également des morsures sur des zones du corps couvertes par des vêtements. Les piqûres de puces sont des foyers urticariens avec de petites hémorragies bleu-rouge (purpura pulicosa). Ils sont généralement situés au hasard sur le corps. Chez l'enfant, les lésions sont parfois papulovésiculaires et difficiles à distinguer du prurit infantile.

• Hyménoptères. Cet ordre comprend les abeilles, les bourdons, les guêpes et les frelons. Ils piquent avec un appareil spécial situé à l'arrière du corps, qui est connecté à un sac contenant du poison. Les piqûres d'abeilles peuvent souvent être vues sur les pieds des enfants marchant pieds nus dans un pré ou une pelouse. Le site de la morsure doit être soigneusement examiné car la piqûre peut toujours être là. Dans ce cas, la piqûre doit être soigneusement retirée avec une petite pince à épiler, en faisant attention de ne pas toucher le sac de poison. Les guêpes sont plus susceptibles de piquer les enfants à la tête, au cou et aux mains, car elles sont souvent attirées par l'odeur de la nourriture et des boissons et à cause de cela, elles «entrent en conflit» avec les gens. Parfois, une guêpe peut voler dans un verre et, avec son contenu, pénétrer accidentellement dans l'estomac humain. Les réactions locales aux morsures sont bien connues de tous - douleur, érythème, œdème et, dans certains cas, cloques. Cette chaîne d'événements dans la cavité buccale peut entraîner une obstruction (gonflement et obstruction). De plus, des réactions systémiques peuvent survenir au cours des prochaines minutes, entraînant des démangeaisons, de l'urticaire, une anaphylaxie et un collapsus vasculaire aigu chez les personnes allergiques..

• Diptera. Ce groupe comprend les mouches et les moustiques. Les moustiques sont les plus actifs tôt le matin et le soir. Ils mordent les zones ouvertes du corps. Les moustiques sont particulièrement fréquents dans les petits plans d'eau stagnants, car ce sont leurs aires de reproduction préférées. Au début, une piqûre de moustique est une vésicule érythémateuse qui démange qui se développe ensuite en une papule dense qui persiste pendant des heures et des jours. Parfois, une ampoule ou une réaction locale plus sévère avec érythème, chaleur et gonflement se développe sur le site de la morsure, généralement sur le membre. L'impétiginisation secondaire résulte généralement du grattage. Le plus souvent, cette éruption cutanée s'accompagne de démangeaisons, mais pas très sévères. L'état général de l'enfant ne souffre pas. Il se comporte comme d'habitude - il joue, court, jette des objets, regarde des dessins animés et mange avec brio.

2. Éruption cutanée ALLERGIQUE

Il survient après l'ingestion ou le contact avec un allergène. Une éruption cutanée allergique peut être causée par des allergènes environnementaux ou des aliments. Il existe de nombreux allergènes, mais souvent ils ne peuvent pas être identifiés même avec les meilleurs efforts..

Les allergènes les plus courants sont la poussière domestique, les poils d'animaux, le pollen végétal, les aliments, les détergents à lessive, en particulier à basse température de l'eau, la laine naturelle, certains métaux (par exemple, le nickel des boutons, fermetures éclair, serrures, boucles). Les allergies alimentaires peuvent être causées par des conservateurs, des colorants, du chocolat, des crustacés, du poisson, des œufs, des fraises, des noix, des tomates. De manière générale, tout produit alimentaire peut être un allergène, sauf peut-être le sel de table. L'allergie aux médicaments est également possible, souvent aux antibiotiques de la série des pénicillines, etc. Un signe important qui distingue les allergies des éruptions cutanées infectieuses est le bon état général de l'enfant. L'enfant peut être irritable à cause de démangeaisons, mais pas de somnolence, pas de perte d'appétit ou de fièvre. Si l'éruption cutanée s'accompagne d'un gonflement (en particulier sur le visage autour des lèvres et des yeux), soyez très prudent et consultez immédiatement un médecin. Cela peut être le signe d'une complication redoutable - œdème de Quincke ou même choc allergique.

La propagation de l'œdème dans la région de la langue et des voies respiratoires supérieures entraîne une suffocation. Cette condition nécessite un traitement urgent dans un hôpital, parfois même dans une unité de soins intensifs. Des réactions allergiques peuvent survenir même après avoir légèrement touché quelque chose. Un exemple classique de ceci est l'éruption cutanée causée par des brûlures d'orties ou de méduses. En évaluant soigneusement l'alimentation et l'environnement de votre enfant, vous pouvez probablement déterminer la cause de l'allergie. N'oubliez pas que les piqûres de moustiques chez les enfants provoquent également une réaction allergique locale - par conséquent, plusieurs marques de piqûres de moustiques peuvent parfois être confondues avec une éruption cutanée. Apparaît presque toujours soudainement, souvent accompagné de rhinite abondante et de larmoiement, démangeaisons beaucoup. Les éruptions sont en relief, bien visibles. Même s'il n'y a pas d'éruption cutanée, la peau est irritée, rouge et enflée. La prise de médicaments anti-allergiques élimine à la fois les démangeaisons et l'éruption cutanée elle-même. Une réaction allergique se manifeste assez rapidement. Sur la peau de tout le corps ou dans certaines zones (joues, fesses, derrière les oreilles) apparaissent des taches rouges, de forme irrégulière, sujettes à la fusion et accompagnées de fortes démangeaisons. L'état général de l'enfant peut changer: il peut être léthargique ou, au contraire, trop excité. Parfois, il y a des vomissements ou des selles molles. Mais le plus souvent, l'enfant se sent bien, mais démange beaucoup. Comment pouvez-vous aider votre bébé dans cette situation? Tout d'abord, il faut exclure de son régime les aliments qui provoquent une réaction allergique, même s'ils sont très savoureux et qu'il les aime beaucoup. Ensuite, vous devez donner à l'enfant des sorbants - des médicaments qui élimineront l'allergène du corps de l'enfant. Ceux-ci incluent le charbon actif, la smectite, la zostérine-ultra, le filterum. Il est obligatoire de prendre des médicaments antiallergiques (tous de la même suprastine ou d'autres médicaments). Le gel Fenistil et la crème hydratante sont appliqués sur la peau. Ce serait très agréable de voir un pédiatre ou un dermatologue. Une réaction allergique peut également survenir lorsque la peau entre en contact avec certaines substances, par exemple, de la lessive en poudre, un assouplissant, etc. Dans ce cas, l'éruption cutanée apparaît uniquement dans les zones qui ont été en contact direct avec l'allergène. Les tactiques parentales dans ce cas sont similaires à celles des allergies alimentaires. De plus, la substance qui a provoqué la réaction doit être éliminée de la peau - rincer sous l'eau courante. Si vous pensez qu'une éruption cutanée est causée par le contact avec les vêtements. N'oubliez pas qu'en plus des matériaux inappropriés, les résidus de lessive ou d'assouplissant peuvent également provoquer des allergies. Essayez de changer de fabricant ou utilisez des produits d'hygiène hypoallergéniques.

3. Une éruption cutanée accompagnée de MALADIES DU SANG et des vaisseaux est généralement hémorragique, c'est-à-dire. survient à la suite d'hémorragies cutanées. Selon la pathologie, il peut s'agir à la fois de grandes ecchymoses de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel et d'une éruption cutanée à petite pointe qui couvre toute la surface du corps. Raisons: 1) Une diminution du nombre ou un dysfonctionnement des cellules sanguines spéciales - les plaquettes, qui sont activement impliquées dans le processus de coagulation sanguine (souvent congénitale). 2) Violation de la perméabilité vasculaire.

Dans la plupart des cas, l'éruption cutanée n'est pas palpable, sauf pour l'inflammation des parois vasculaires. Une éruption hémorragique diffère des autres éruptions cutanées similaires en ce qu'elle ne pâlit pas et ne disparaît pas avec la pression. L'apparition de l'éruption cutanée est due aux raisons de son apparition; pour diverses maladies, elle peut avoir différentes tailles et couleurs. La couleur des taches hémorragiques immédiatement après leur apparition est rouge, puis change successivement en bleu, vert, jaune, brun clair, brun foncé, gris sale; la couleur disparaît complètement après 2-3 semaines.

En fonction de la taille et de la forme des taches, pétéchies (hémorragies ponctuées), purpura (hémorragies jusqu'à 1–2 cm de diamètre), ecchymoses (hémorragies d'un diamètre supérieur à 2 cm), on distingue des hémorragies linéaires. Le plus courant est une éruption hémorragique sur les jambes, ce qui peut rendre le diagnostic difficile, car cette localisation est typique de nombreuses maladies. La cause d'une éruption hémorragique peut être des maladies héréditaires et infectieuses, l'utilisation de stéroïdes, ainsi que divers troubles qui affectent les vaisseaux sanguins. Une cause fréquente d'éruption hémorragique chez les enfants de moins de 5 ans est une forme aiguë de vascularite hémorragique, une maladie microvasculaire. La vascularite hémorragique est le plus souvent accompagnée d'une éruption hémorragique sur les jambes. Le traitement est prescrit en fonction de la gravité et de la forme de la maladie. En règle générale, les enfants pendant le traitement sont sous surveillance dans un dispensaire. Avec un traitement approprié et rapide, la maladie a une issue favorable. De plus, lorsqu'une éruption hémorragique apparaît chez les enfants, il est nécessaire d'exclure les maladies héréditaires, telles que l'hémophilie et la maladie de von Willebrand. L'hémophilie est caractérisée par l'apparition d'hématomes sous-cutanés et toute blessure s'accompagne de saignements internes et externes importants. La plupart des hommes sont sensibles à l'hémophilie. La maladie de Von Willebrand entraîne une fragilité accrue des capillaires, ce qui provoque l'apparition d'hémorragies. Des maladies graves telles que l'amylose, la granulomatose de Wegener, le purpura thrombocytopénique, sont accompagnées de divers types d'éruptions hémorragiques et nécessitent un traitement immédiat. L'hémosidérose de la peau s'accompagne également de l'apparition d'une éruption cutanée, qui avec le temps change de couleur du rouge au jaune ou au brun. Si une éruption hémorragique apparaît, vous devez immédiatement consulter un médecin et limiter votre mobilité jusqu'au diagnostic et à l'hospitalisation. Dans de nombreux cas, dans les premières heures suivant l'apparition de l'éruption cutanée, les premiers soins sont nécessaires, vous ne devez donc pas perdre de temps à essayer de vous traiter vous-même. Lorsqu'une éruption hémorragique apparaît chez l'enfant, des précautions particulières doivent être prises, même en état de santé normal, le repos au lit doit être observé avant l'arrivée du médecin.

4. En raison des particularités de la peau des enfants et des DÉFAUTS D'HYGIÈNE fréquents, les maladies fréquentes chez les nourrissons sont la chaleur épineuse, la dermatite des couches, l'érythème fessier..

L'enfant ne doit pas être trop enveloppé. Essayez de ne pas laisser votre bébé dans des couches ou des couches mouillées. Baignez et lavez votre bébé plus souvent et laissez sa peau respirer - pratiquez des bains d'air réguliers.

La vésiculopustulose est plus désagréable.

Il s'agit d'une inflammation purulente de la bouche des glandes sudoripares chez les nourrissons et les jeunes enfants, causée par un staphylocoque pathogène. Elle se caractérise par des éruptions pustuleuses, de petites bulles de couleur blanche ou jaunâtre, dont souffrent également les nourrissons. Ceci est une source de préoccupation suffisamment grave et une attention médicale immédiate..

Des cloques apparaissent sur le dos, la poitrine, le cou, les jambes et les bras, même sur la tête. Puis ils éclatent, laissant des croûtes sur la peau. C'est dangereux parce que l'agent causal de l'infection par l'éclatement des bulles atteint les zones adjacentes de la peau et «se propage» plus loin dans tout le corps. Après avoir trouvé un tel abcès, retirez-le soigneusement avec un coton-tige imbibé d'alcool et cautérisez-le avec une solution forte (5%, sombre, presque noire) de permanganate de potassium ou une solution de verdure. Nous devrons «peindre» l'enfant pour éviter la propagation de l'infection. Essuyez les zones cutanées autour des abcès avec de l'alcool, mais très doucement pour ne pas toucher l'abcès. Avec la vésiculopustulose, il n'est pas nécessaire de baigner le bébé, car les microbes des bulles pénètrent dans l'eau et infectent très rapidement toute la peau.

Que pouvez-vous faire Si vous trouvez que votre enfant a une éruption cutanée sur la peau, essayez de suivre ces règles:

1) Il est toujours nécessaire d'appeler un médecin à domicile, afin qu'en cas de maladie infectieuse, vous n'infectiez pas d'autres personnes à la clinique et pendant le transport. De plus, toute personne ayant une éruption cutanée doit être isolée des femmes enceintes jusqu'à ce que le médecin leur dise qu'il ne s'agit pas de rubéole..

2) Si vous soupçonnez une infection méningococcique chez votre enfant ou si vous voyez une éruption hémorragique, appelez immédiatement une ambulance.

3) Avant l'arrivée du médecin, il n'est pas nécessaire de lubrifier les éléments de l'éruption cutanée, en particulier avec des solutions contenant des colorants (par exemple, "vert brillant"). Comme vous l'avez déjà compris, les principales causes de l'éruption cutanée sont internes. Par conséquent, vous n'obtiendrez pas un effet positif prononcé en lubrifiant les éléments de l'éruption cutanée. Cependant, il sera beaucoup plus difficile pour le médecin de diagnostiquer.