Erysipèle: symptômes, traitement

L'érysipèle (ou simplement l'érysipèle) est l'une des infections cutanées bactériennes qui peuvent affecter n'importe quelle partie de celui-ci et conduit au développement d'une intoxication sévère. La maladie se déroule par étapes, ce qui fait qu'une forme bénigne qui ne viole pas la qualité de vie peut se transformer en une forme grave. Un érysipèle prolongé sans traitement approprié entraînera finalement la mort de la peau affectée et la souffrance de tout le corps.

Il est important qu'en présence de symptômes caractéristiques de l'érysipèle, le patient se tourne vers le médecin et ne se guérisse pas, en attendant la progression de la maladie et le développement de complications.

Causes de l'érysipèle

Pour que l'érysipèle se produise, trois conditions doivent être remplies:

  1. Présence d'une plaie - il n'est pas nécessaire qu'il y ait des dommages importants aux tissus mous pour que les bactéries pénètrent dans la peau. Une égratignure, une «fissure» de la peau des jambes ou une petite coupure suffit;
  2. Si un certain microbe pénètre dans la plaie - on pense que l'érysipèle ne peut être causé que par le streptocoque hémolytique A. En plus des lésions cutanées locales, il produit de fortes toxines et perturbe le système immunitaire. Cela se manifeste par l'intoxication du corps et la possibilité de réapparition de l'érysipèle (réapparition, après un certain temps);
  3. Immunité affaiblie - ce facteur est d'une grande importance pour le développement d'infections cutanées. L'érysipèle ne survient pratiquement pas chez les personnes en bonne santé dont l'immunité n'est pas affaiblie par une autre maladie ou des conditions de vie néfastes (stress, surcharge physique / mentale, tabagisme, toxicomanie, alcool, etc.).

Bien que la maladie puisse survenir chez chaque personne, dans les conditions ci-dessus, les personnes âgées souffrent principalement. Les bébés atteints de diabète sucré, du VIH, de toute pathologie oncologique ou prenant des glucocorticostéroïdes / cytostatiques sont également à risque..

Qu'est-ce que l'érysipèle

Il existe plusieurs formes d'érysipèle, qui diffèrent par la gravité des symptômes, la gravité et les tactiques de traitement. Il est à noter qu'ils peuvent passer successivement l'un dans l'autre, il est donc important de commencer le traitement à temps..

En principe, les formes suivantes de la maladie doivent être divisées:

  1. Érysipèle érythémateux - se manifestant par des symptômes classiques, sans modifications cutanées supplémentaires;
  2. Forme bulleuse - caractérisée par la formation de cloques sur la peau avec un contenu séreux;
  3. Hémorragique (hémorragique bulleuse) - une caractéristique de ce type d'érysipèle est une lésion des petits vaisseaux sanguins par infection. Pour cette raison, le sang transpire à travers leur paroi et forme des cloques avec un contenu hémorragique;
  4. Nécrotique - la forme la plus grave dans laquelle la peau affectée devient morte.

Selon l'emplacement, l'érysipèle peut être sur le visage, la jambe, le bras. Beaucoup moins souvent, l'infection se forme dans le périnée ou d'autres parties du tronc.

Apparition de l'érysipèle

Du moment de l'infection de la plaie à l'apparition des premiers symptômes, cela prend en moyenne 3 à 5 jours. Les symptômes de l'érysipèle de la peau du visage, des bras, des jambes et de toute autre localisation commencent par une élévation de la température et une douleur de la zone touchée. En règle générale, le premier jour de la maladie, une fièvre n'est pas observée à plus de 38 o C.À l'avenir, la température corporelle peut atteindre 40 o C.En raison de l'action du streptocoque, le patient présente tous les signes caractéristiques d'intoxication du corps:

  • Grande faiblesse;
  • Diminution / perte d'appétit;
  • Transpiration excessive;
  • Hypersensibilité à la lumière vive et au bruit gênant.

Quelques heures après la montée en température (jusqu'à 12 heures), des symptômes cutanés et lymphatiques apparaissent. Ils diffèrent quelque peu, selon l'emplacement, mais ils sont unis par un signe - il s'agit d'une rougeur prononcée de la peau. L'érysipèle peut se propager en dehors de la zone touchée ou rester dans une seule zone. Cela dépend de l'agressivité du microbe, de la résistance du corps à l'infection et du moment de l'initiation du traitement..

Symptômes locaux de l'érysipèle

Les signes courants d'érysipèle sur la peau sont:

  • Rougeur sévère de la zone touchée (érythème), qui s'élève légèrement au-dessus de la surface de la peau. L'érythème est délimité des tissus sains par un rouleau dense, mais avec un érysipèle étendu, il peut ne pas être là;
  • Douleur lors de l'examen de la zone de rougeur;
  • Gonflement de la zone touchée (pieds, jambes, visage, avant-bras, etc.);
  • Douleur des ganglions lymphatiques, à côté du foyer d'infection (lymphadénite);
  • Sous la forme bulleuse, des cloques claires peuvent apparaître sur la peau, remplies de sang ou de liquide séreux (plasma).

En plus des signes communs, l'érysipèle a ses propres caractéristiques lorsqu'il est localisé dans différentes parties du corps. Ils doivent être pris en compte afin de suspecter une infection à temps et de commencer le traitement à temps..

Caractéristiques de l'érysipèle de la peau du visage

Le visage est la localisation la plus défavorable de l'infection. Cette zone du corps est très bien approvisionnée en sang, ce qui contribue au développement d'un œdème prononcé. Les vaisseaux lymphatiques et sanguins relient les structures superficielles et profondes, c'est pourquoi il existe une possibilité de développer une méningite purulente. La peau du visage est assez délicate, par conséquent, elle est un peu plus endommagée par l'infection que dans d'autres localisations.

Compte tenu de ces facteurs, il est possible de déterminer les caractéristiques des symptômes de l'érysipèle sur le visage:

  • La douleur de la zone infectée augmente avec la mastication (si l'érysipèle est situé dans la mâchoire inférieure ou à la surface des joues);
  • Œdème sévère non seulement de la zone rougie, mais également des tissus environnants du visage;
  • La douleur lors du sondage des surfaces latérales du cou et sous le menton est un signe d'inflammation des ganglions lymphatiques;

Les symptômes d'intoxication avec infection cutanée faciale sont plus prononcés qu'avec d'autres localisations. Le premier jour, la température corporelle peut atteindre 39-40 o C, une faiblesse sévère, des nausées, des maux de tête sévères et des sueurs apparaissent. L'érysipèle sur le visage est une raison de consulter immédiatement un médecin ou aux urgences d'un hôpital chirurgical.

Caractéristiques du visage sur la jambe

Les médecins pensent que l'érysipèle du membre inférieur est étroitement lié à une violation des règles d'hygiène personnelle. Le manque de lavage régulier des pieds crée d'excellentes conditions pour la reproduction des streptocoques. Dans ce cas, pour leur pénétration dans la peau, un microtraumatisme suffit (fissures dans les pieds, petite égratignure ou crevaison).

Les caractéristiques du tableau clinique de l'érysipèle dans les jambes sont les suivantes:

  • L'infection est située sur le pied ou la jambe inférieure. La cuisse est rarement touchée;
  • En règle générale, dans la zone des plis inguinaux (sur la surface avant du corps, où la cuisse passe dans le tronc), des formations douloureuses de forme ronde peuvent être trouvées - ce sont des ganglions lymphatiques inguinaux enflammés qui empêchent la propagation de l'infection streptococcique;
  • Avec une lymphostase sévère, le gonflement de la jambe peut être assez grave et se propager au pied, à la cheville et au bas de la jambe. Il est assez facile de le trouver - pour cela, vous devez appuyer la peau contre les os de la jambe avec votre doigt. S'il y a un œdème, après le retrait du doigt, la fosse persistera pendant 5 à 10 secondes.

Dans la plupart des cas, l'érysipèle des membres inférieurs est beaucoup plus facile qu'avec un autre emplacement de l'infection. L'exception concerne les formes nécrotiques et compliquées..

Caractéristiques d'un visage sur la main

L'infection streptococcique affecte rarement la peau des mains, car il est assez difficile de créer une grande concentration de microbes autour de la plaie. L'érysipèle du membre supérieur peut être le résultat d'une ponction ou d'une coupure avec un objet contaminé. Le groupe à risque est constitué des enfants d'âge préscolaire et scolaire, des toxicomanes par voie intraveineuse.

L'érysipèle de la main est le plus souvent courant - il implique plusieurs segments (main et avant-bras, épaule et avant-bras, etc.). Les voies lymphatiques étant bien développées sur le membre supérieur, en particulier dans la fosse axillaire, l'œdème peut se propager des doigts aux muscles pectoraux.

Si vous sentez la surface interne de l'épaule ou des aisselles, vous pouvez trouver une lymphadénite régionale. Les ganglions lymphatiques seront élargis, lisses, douloureux.

Diagnostique

Le médecin peut établir la présence d'un érysipèle après l'examen initial et la palpation de la zone touchée. Si le patient n'a pas de maladies concomitantes, à partir de méthodes de diagnostic supplémentaires, il suffit de n'utiliser qu'un test sanguin général. Les indicateurs suivants indiqueront la présence d'une infection:

  1. La vitesse de sédimentation des érythrocytes (ESR) est supérieure à 20 mm / heure. Au plus fort de la maladie, elle peut accélérer jusqu'à 30 à 40 mm / heure. Il se normalise à la 2-3ème semaine de traitement (la norme va jusqu'à 15 mm / heure);
  2. Leucocytes (WBC) - plus de 10,1 * 10 9 / l. Un signe défavorable est une diminution du taux de leucocytes inférieure à 4 * 10 9 / l. Cela indique l'incapacité du corps à résister adéquatement à l'infection. Il est observé avec diverses immunodéficiences (VIH, SIDA, cancer du sang, effets de la radiothérapie) et avec une infection généralisée (septicémie);
  3. Érythrocytes (RBC) - une diminution du taux en dessous de la normale (moins de 3,8 * 10 12 / l chez la femme et 4,4 * 10 12 / l chez l'homme) peut être observée avec un érysipèle hémorragique. Sous d'autres formes, en règle générale, il reste dans la plage normale;
  4. Hémoglobine (HGB) - peut également réduire la forme hémorragique de la maladie. Le taux de l'indicateur est de 120 g / l à 180 g / l. Une diminution de l'indicateur en dessous de la norme est une raison pour commencer à prendre des préparations de fer (lorsqu'elles sont prescrites par un médecin). Diminution du taux d'hémoglobine en dessous de 75 g / l - indication de transfusion de sang total ou d'érythromasse.

Le diagnostic instrumental est utilisé en cas d'altération du flux sanguin vers le membre (ischémie) ou de présence de maladies concomitantes, telles que l'athérosclérose oblitérante, la thrombophlébite, la thromboangiite, etc. Dans ce cas, le patient peut se voir prescrire une analyse Doppler des membres inférieurs, une rhéovasographie ou une angiographie. Ces méthodes détermineront la perméabilité vasculaire et la cause de l'ischémie..

Complications de l'érysipèle

Toute infection à érysipèle, avec un traitement inopportun ou un corps de patient considérablement affaibli, peut entraîner les complications suivantes:

  • Un abcès est une cavité purulente délimitée par une capsule de tissu conjonctif. C'est la complication la moins dangereuse;
  • Le phlegmon est un foyer purulent diffus dans les tissus mous (tissu sous-cutané ou muscles). Entraîne des dommages aux structures environnantes et une augmentation significative des symptômes d'intoxication;
  • La phlébite purulente est une inflammation de la paroi veineuse du membre affecté, ce qui entraîne son durcissement et son rétrécissement. La phlébite se manifeste par un œdème des tissus environnants, une rougeur de la peau au-dessus de la veine et une augmentation de la température locale;
  • Érysipèle nécrotique - nécrose de la peau dans la zone touchée par le streptocoque;
  • Méningite purulente - peut survenir lorsqu'un érysipèle est situé sur le visage. Il s'agit d'une maladie grave qui se développe en raison d'une inflammation de la paroi du cerveau. Il se manifeste par des symptômes cérébraux généraux (maux de tête insupportables, trouble de la conscience, étourdissements, etc.) et une tension involontaire de certains groupes musculaires;
  • La septicémie est la complication la plus dangereuse de l'érysipèle qui, dans 40% des cas, se termine par la mort du patient. Il s'agit d'une infection généralisée qui affecte les organes et conduit à la formation de foyers purulents dans tout le corps..

Vous pouvez éviter la formation de complications si vous demandez une aide médicale en temps opportun et ne vous soignez pas. Seul un médecin peut déterminer les tactiques optimales et prescrire un traitement pour l'érysipèle.

Traitement de l'érysipèle

Les formes non compliquées d'érysipèle ne nécessitent pas de chirurgie - elles sont traitées de manière conservatrice. En fonction de l'état du patient, la question de la nécessité d'une hospitalisation est décidée. Il existe des recommandations sans ambiguïté uniquement concernant l'érysipèle sur le visage - ces patients ne doivent être traités que dans un hôpital.

Le schéma thérapeutique classique comprend:

  1. Antibiotique - une combinaison de pénicillines protégées (Amoxiclav) et de sulfamides (sulfalène, sulfadiazine, sulfanilamide) a un effet optimal. La ceftriaxone peut être utilisée comme médicament alternatif. La période recommandée de traitement antibactérien est de 10 à 14 jours;
  2. Antihistaminique - étant donné que le streptocoque peut compromettre l'immunité du corps et provoquer des réactions similaires à celles allergiques, ce groupe de médicaments doit être utilisé. Actuellement, les meilleurs médicaments (mais chers) sont la loratadine et la desloratadine. Si le patient n'a pas la possibilité de les acheter, le médecin peut recommander Suprastin, Diphenhydramine, Clemastin, etc. comme alternative;
  3. Analgésique - pour l'érysipèle, des anti-inflammatoires non hormonaux (AINS) sont utilisés. La préférence doit être donnée au nimésulide (Nise) ou au méloxicam, car ils ont le moins d'effets indésirables. Alternative - Ketorol, Ibuprofen, Diclofenac. Leur utilisation doit être associée à la prise d'oméprazole (ou de rabéprazole, de lansoprazole, etc.), ce qui aidera à réduire l'effet négatif des AINS sur la muqueuse gastrique;
  4. Les pansements antiseptiques contenant 0,005% de chlorhexidine sont un élément important du traitement. Lorsqu'il est appliqué, le pansement doit être abondamment humidifié avec la solution et rester humide pendant plusieurs heures. Un pansement stérile est appliqué sur le pansement.

Comment traiter l'érysipèle de la peau, si des complications locales sont survenues ou si un érysipèle bulleux se développe? Dans ce cas, il n'y a qu'une seule issue - l'hospitalisation dans un hôpital chirurgical et l'opération.

Chirurgie

Comme déjà mentionné, les indications de la chirurgie sont la formation d'abcès (phlegmons, abcès), une nécrose de la peau ou une forme bulleuse d'érysipèle. Vous ne devez pas avoir peur du traitement chirurgical, dans la plupart des cas, il ne prend pas plus de 30 à 40 minutes et est réalisé sous anesthésie générale (anesthésie).

Pendant l'opération, le chirurgien ouvre la cavité de l'abcès et en retire son contenu. En règle générale, la plaie n'est pas suturée - elle est laissée ouverte et un drain en caoutchouc est installé pour drainer le liquide. Si des tissus morts sont trouvés, ils sont complètement retirés, après quoi le traitement conservateur est poursuivi.

Le traitement chirurgical de la forme bulleuse de l'érysipèle est le suivant: le médecin ouvre les bulles existantes, traite leurs surfaces avec un antiseptique et applique des pansements avec une solution de chlorhexidine à 0,005%. Ainsi, l'attachement d'une infection étrangère est empêché..

Peau après érysipèle

En moyenne, l'érysipèle prend 2-3 semaines pour guérir. À mesure que la réponse inflammatoire locale diminue et que le nombre de streptocoques diminue, la peau commence à se renouveler. Les rougeurs diminuent et une sorte de film apparaît sur le site de la zone endommagée - c'est la «vieille» peau détachée. Dès qu'il est complètement rejeté, il doit être supprimé vous-même. Il devrait y avoir un épithélium inchangé en dessous..

Au cours de la semaine suivante, la desquamation de la peau peut persister, ce qui est une réaction normale du corps.

Chez certains patients, l'érysipèle peut suivre une évolution récurrente, c'est-à-dire qu'il réapparaît au même endroit après un certain temps (plusieurs années ou mois). Dans ce cas, la peau sera sensible aux troubles trophiques, un gonflement chronique du membre ou un remplacement de l'épithélium par du tissu conjonctif (fibrose) peut se former..

Questions fréquemment posées par les patients

L'érysipèle est une maladie grave, qui est dangereuse avec une intoxication sévère et le développement de complications. En règle générale, avec le début du traitement en temps opportun, le pronostic est favorable. Si le patient survient une semaine ou plus après le début de l'infection, son corps est affaibli par des maladies concomitantes (diabète sucré, insuffisance cardiaque, VIH, etc.), l'érysipèle peut entraîner des conséquences fatales.

Dans presque toutes les formes d'érysipèle, ce processus se produit indépendamment, sans l'intervention de médecins. L'essentiel est d'éliminer la source d'infection et d'inflammation locale. L'exception est l'érysipèle nécrotique. Dans ce cas, la peau ne peut être restaurée que par chirurgie (greffe de peau).

Dans ce cas, nous parlons d'une forme récurrente d'érysipèle. Le streptocoque du groupe A a la capacité de perturber le système immunitaire, ce qui entraîne des réactions inflammatoires répétées dans la peau affectée. Malheureusement, des méthodes adéquates de prévention des rechutes n'ont pas été développées..

Actuellement, les antibiotiques tétracycline ne pas utiliser pour le traitement de l'érysipèle. Des études ont montré que la plupart des streptocoques hémolytiques sont résistants à ce médicament, il est donc recommandé d'utiliser les antibiotiques suivants pour l'érysipèle - une combinaison de pénicilline synthétique + sulfamide ou une céphalosporine de 3ème génération (Ceftriaxone).

Non. La thérapie physique pendant la période aiguë entraînera une augmentation de l'inflammation et la propagation de l'infection. Il devrait être reporté à la période de récupération. Après suppression de l'infection, il est possible d'utiliser la magnétothérapie ou l'OVNI.

Le traitement de l'érysipèle des bras, des jambes et de toute autre partie du corps est effectué selon les mêmes principes.

Causes, symptômes, traitement de l'érysipèle

La propagation de l'érysipèle, maladies cutanées à caractère infectieux, occupe fermement une place dans le même rang des maladies respiratoires et intestinales, notamment avec les hépatites virales. Jusqu'à 200 diagnostics d'érysipèle sont enregistrés pour 10 mille personnes par an. La maladie touche tous les groupes d'âge, plus souvent les femmes en âge de prendre leur retraite, environ 60%. Le nombre de personnes infectées augmente au printemps et en été. L'érysipèle est commun sur les continents eurasien et américain, en Afrique et dans la région sud-asiatique, la maladie est très rare.

Qu'est-ce que l'érysipèle ou l'érysipèle?

L'érysipèle est une maladie inflammatoire aiguë de la peau de nature infectieuse, souvent récurrente, sans être très contagieuse. L'inflammation s'accompagne de symptômes fébriles, enivrants et d'un foyer spécifique de lésions cutanées.

Les inflammations récurrentes à long terme sont à la base de l'éléphantiasis secondaire. Chez les personnes d'un âge avancé et souffrant d'une maladie concomitante sévère, l'érysipèle ou l'érysipèle provoque de nombreux types de complications - septicémie, insuffisance rénale aiguë, pneumonie. Avec les maladies de la peau, les maladies du système cardiovasculaire, le processus inflammatoire aggrave considérablement leur évolution.

Agent causal

Le processus inflammatoire de l'érysipèle est causé par le streptocoque bêta-hémolytique du sous-groupe «A», un organisme anaérobie résistant aux facteurs externes, mais sensible à un échauffement prolongé (jusqu'à 60 ° C), à l'action de la désinfection et aux antibiotiques. Récemment, il a été suggéré que le développement de la maladie se produit avec la participation de streptocoques bêta-hémolytiques des sous-groupes "B", "C", "G". La détection de la source de l'agent causal de l'érysipèle ne se produit pas souvent, en raison de la large propagation des infections streptococciques. La principale voie de transmission de la maladie est le contact avec un patient infecté par une infection ou avec un porteur sain de streptocoque. En plus de la méthode de contact, il existe un risque d'infection par des gouttelettes en suspension dans l'air, avec l'introduction d'une infection dans le nasopharynx et une propagation ultérieure à la peau avec les mains.

La pénétration du streptocoque sous la peau ou dans la membrane muqueuse se produit de manière exogène, par microfissures, érythème fessier et traumatisme. Affectant le visage, l'agent pathogène utilise des microdommages aux canaux nasal et auditif. L'infection des jambes se produit par une érythème fessier des plis interdigitaux et un microtraumatisme des talons. Après avoir pénétré le derme, les streptocoques commencent à se multiplier dans le système vasculaire et lymphatique de la couche sous-cutanée. Le site de la lésion est formé avec une sensibilité accrue de la peau au streptocoque hémolytique, la formation de processus inflammatoires séreux, séreux-hémorragiques se produit. Un rôle important dans le développement du processus inflammatoire est joué par la libération et les réactions dans la peau sensible avec des substances biologiquement actives - sérotonine, histamine, etc., qui sont des médiateurs de l'inflammation allergique..

Types d'érysipèle

Dans la classification clinique moderne, on distingue les formes érythémateuses-hémorragiques, érythémateuses-bulleuses, bulleuses-hémorragiques et érythémateuses. Ces types d'érysipèle diffèrent par les caractéristiques des lésions:

  • pour la forme érythémateuse, comme la plus fréquente, l'apparition de rougeurs et d'œdèmes clairement séparés sur la peau est typique, 8 à 10 heures après l'infection. Cette forme d'érysipèle n'est pas contagieuse;
  • la forme bulleuse de l'érysipèle peut être confondue avec les manifestations de l'anthrax;
  • pour la forme érythémateuse-hémorragique, une évolution plus sévère et prolongée de la maladie est caractéristique;
  • la forme bulleuse-hémorragique se distingue par l'évolution la plus sévère de la maladie et un pronostic ultérieur.

Le processus inflammatoire a également différents stades de la gravité de l'évolution - intoxication légère, modérée et sévère. La prévalence des foyers de manifestation distingue l'érysipèle:

  • localisé;
  • migrateur ou errant;
  • commun;
  • métastatique.

La multiplicité de l'évolution de l'érysipèle implique les formes de formes primaires, répétées et récurrentes (récurrentes à n'importe quelle période) de la maladie.

Causes de l'érysipèle chez l'homme

La principale cause de l'érysipèle est l'effet provocateur de l'infection streptococcique bêta-hémolytique. La reproduction active de bactéries nocives dans les capillaires du système lymphatique, avec la libération de toxines dans le système circulatoire, se produit dans certaines conditions. Les raisons du développement de l'érysipèle chez l'homme sont:

  • lésions fongiques de l'épiderme cutané (neurodermatite, eczéma, psoriasis et herpès, herpès zoster et autres maladies de la peau);
  • la présence de processus dystrophiques dans la peau, des violations traumatiques de son intégrité;
  • maladies chroniques avec altération de la circulation sanguine (thrombophlébite, varices, insuffisance lympho-veineuse), tout type de diabète sucré;
  • exposition constante à la peau de produits chimiques nocifs, de suie et de poussière;
  • utilisation fréquente de chaussures en caoutchouc, de vêtements en matières synthétiques.

Le mécanisme de l'érysipèle peut être déclenché par un affaiblissement brutal du système immunitaire, étant dans une situation de stress constante. Des études montrent qu'un corps affaibli ne répond pas de manière adéquate à la pénétration de l'infection streptococcique, et un déséquilibre des cellules immunitaires se produit. Une immunité faible aide à attirer d'autres types de micro-organismes dangereux au cours de l'inflammation, ce qui est compliqué par de graves processus purulents et des difficultés à traiter la maladie.

Symptômes et signes de l'érysipèle

La symptomatologie de l'érysipèle est caractérisée par la manifestation de fièvre, d'intoxication et la formation de zones enflammées sur la peau et la membrane muqueuse d'une couleur rouge prononcée. Les symptômes et signes d'érysipèle apparaissent en un jour, l'apparition est généralement très brutale.

Les premiers signes de l'érysipèle

Le processus inflammatoire dans l'érysipèle se produit rapidement et brusquement, le malade indique l'heure exacte de l'apparition des premiers signes de l'érysipèle. Il y a une détérioration du bien-être général, un saut de température jusqu'à 40 ° C, accompagné de frissons sévères, de faiblesse, de vertiges avec nausées et vomissements probables au plus fort de la fièvre. Une douleur intense dans les muscles et les articulations (courbatures) apparaît, ce qui peut provoquer des convulsions. Un léger délire et une confusion sont possibles. Les premiers signes d'érysipèle sont le résultat de l'apparition de substances toxiques sécrétées par les microorganismes streptococciques dans le système circulatoire. Les toxines ont un effet toxique principalement sur les tissus des cellules nerveuses et des méninges.

Les symptômes de l'érysipèle de la peau

Après les premiers signes de la maladie, une croissance notable des ganglions lymphatiques situés près de la zone d'infection se produit au cours de la journée. Dans la zone de la lésion, en plus des brûlures et des démangeaisons, des douleurs, des rougeurs et une sensation de chaleur apparaissent. Il y a une augmentation nette et visuellement perceptible de la taille de la zone infectée. La forme classique de l'érysipèle est caractérisée par une tache sur la peau d'une teinte rouge vif avec un bord irrégulier de la lésion, mais une bordure claire avec des zones intactes de la peau. Parfois, le motif du bord de l'érysipèle ressemble à la flamme d'un feu, la partie enflammée est nettement plus élevée que le niveau de peau saine. Une légère pression sur l'érysipèle provoque des douleurs, une augmentation de la température est ressentie au niveau de la lésion. À la surface de la zone touchée, des cloques sanglantes apparaissent, contenant un remplissage transparent ou purulent, des hémorragies mineures peuvent apparaître.

La localisation principale de l'érysipèle se produit dans la zone des plis nasaux, des joues, des coins de la bouche et autour de l'oreillette. Ces lésions sont caractérisées par une douleur palpable et un gonflement sévère. Des symptômes d'érysipèle de la peau apparaissent également sous le cuir chevelu. Tout aussi souvent, le lieu de formation des foyers de la maladie est la partie inférieure des jambes, beaucoup moins souvent des taches d'érysipèle apparaissent dans d'autres zones. Ce type de maladie, même avec un traitement approprié, se caractérise par une fièvre prolongée, au moins pendant une semaine, le processus inflammatoire sur la peau dure de 15 à 20 jours. Après guérison complète, une rechute de l'érysipèle peut survenir dans les 2 ans. En cas de récidive de la maladie, il n'y a pas de fièvre, le diagnostic repose sur la manifestation d'un léger œdème et d'une rougeur de la peau.

Diagnostic de l'érysipèle en laboratoire

L'apparition sur la peau des premiers symptômes de l'érysipèle est une raison obligatoire de consulter un dermatologue. Afin de ne pas se tromper avec le diagnostic d'érysipèle, le médecin peut conseiller au patient de consulter un autre spécialiste - un chirurgien, un spécialiste des maladies infectieuses et un immunologiste. Pour le diagnostic correct et la nomination d'un traitement efficace, le médecin doit exclure d'autres maladies présentant des symptômes similaires (tout type d'abcès, de phlegmon et de thrombophlébite).

Il est impératif de prescrire un test sanguin général, dont les indicateurs aideront à identifier la présence d'érysipèle:

  • une diminution du nombre total et relatif de lymphocytes «T» indique une suppression du système immunitaire;
  • un nombre surestimé de neutrophiles indique une réaction allergique;
  • une augmentation du nombre de réactions «ESR» confirme la présence d'un processus inflammatoire.

En plus d'un test sanguin général, un examen bactériologique est parfois prescrit pour diagnostiquer l'érysipèle dans des conditions de laboratoire. Cette analyse permet de déterminer l'agent causal spécifique de la maladie et sa sensibilité aux antibiotiques. En pratique, les résultats de l'examen bactériologique fournissent peu d'informations: l'agent pathogène est rarement détecté (20-25%) et les streptocoques sont très sensibles à la plupart des antibiotiques. L'analyse du matériau tissé du foyer inflammatoire est effectuée, principalement, lorsque des difficultés surviennent avec le diagnostic.

Complications possibles

La survenue de complications après l'érysipèle ne dépasse pas 8% et survient généralement près de la lésion. L'inclusion dans le processus d'infection supplémentaire peut entraîner des complications possibles sous forme d'abcès, d'ulcères, de thrombophlébite et de lymphangite. Ces maladies concomitantes sont traitées dans les hôpitaux, dans les services de chirurgie purulente.

Le développement de complications systémiques de l'érysipèle se produit encore moins souvent, généralement chez les personnes présentant un affaiblissement significatif du système immunitaire. Les conditions les plus dangereuses incluent la septicémie (à la suite de la gangrène - une autre complication de l'érysipèle). L'apparition de cette maladie est le résultat d'un traitement inapproprié et d'un accès intempestif à un médecin. La formation d'un choc infectieux-toxique, d'une embolie pulmonaire et d'autres maladies graves est possible, de telles situations nécessitent une hospitalisation urgente et une thérapie active dans l'unité de soins intensifs.

Normes de traitement de l'érysipèle

Le processus de traitement du processus inflammatoire comprend une thérapie complexe et est effectué en fonction de la gravité de l'évolution de la maladie, des caractéristiques des lésions et de la présence de complications possibles. Le diagnostic de l'érysipèle primaire sans complications ne nécessite pas l'intervention d'un chirurgien, la thérapie est ambulatoire, dans une clinique de maladies infectieuses. Les normes pour le traitement de l'érysipèle comprennent l'hospitalisation obligatoire d'un patient atteint d'érysipèle hémorragique ou bulleux dans le service de chirurgie. En outre, les patients présentant un érysipèle sur le visage, avec des complications purulentes et une nécrose des tissus cutanés, doivent être placés dans un hôpital chirurgical..

Tactiques de traitement de l'érysipèle

Le traitement de l'érysipèle comprend l'utilisation d'un traitement étiotrope, de désintoxication, de désensibilisation et de traitement symptomatique. La tactique de traitement de l'érysipèle consiste en:

  • dans un effet actif sur le pathogène streptococcique;
  • actions pour le renforcement général du corps;
  • prévention d'éventuelles complications.

La base du traitement de l'érysipèle est l'utilisation d'antibiotiques en raison de la nature infectieuse de la maladie. Le complexe de la pharmacothérapie comprend l'utilisation de médicaments aux propriétés antibactériennes et antihistaminiques pour lutter contre les réactions allergiques. Pour augmenter l'immunité, le patient doit suivre un cours de complexes de vitamines et de minéraux pendant un mois..

À l'hôpital, les patients reçoivent un traitement plus étendu utilisant une thérapie intraveineuse, des médicaments cardiovasculaires, diurétiques et antipyrétiques.

Traitement antibiotique

Avec l'érysipèle érythémateux et l'évolution bénigne de la maladie, une cure d'antibiotiques en comprimés est généralement prescrite: «doxycycline», «érythromycine», «ciprofloxacine» et d'autres types. Le cours de la prise de pilules pour un traitement antibiotique est de 5 jours à une semaine, en cas de réaction allergique à ces médicaments, ils sont remplacés par «furazolidone» ou «delagil», qui sont recommandés pendant 10 jours.

Avec une évolution modérée de la forme érythrocytaire hémorragique de l'érysipèle, l'administration parentérale d'agents antibiotiques est prescrite. La combinaison de médicaments pénicilline («amoxiclav») et sulfanilamide («sulfadiazine», «sulfalène») donne le meilleur effet, une alternative est l'utilisation de la «ceftriaxone». Le cours de la prise du médicament est de 10 jours à deux semaines. La multiplicité et la posologie quotidienne du médicament sont prescrites par le médecin, en fonction de l'âge et du poids du patient, de la gravité de la maladie et des antécédents concomitants..

Médicaments anti-inflammatoires

Pour le soulagement de la douleur dans l'érysipèle, des anti-inflammatoires non hormonaux sont utilisés. La préférence est donnée à l'utilisation de «Nise» (nimésulide) et de «méloxicam», ces fonds ont des effets secondaires minimes. Une option alternative est l'utilisation de «diclofénac», «ibuprofène», «kétorol». Ces médicaments sont utilisés en association avec «oméprazole», «rabéprazole», etc. pour réduire l'effet négatif sur l'estomac..

Avec un traitement stimulant et immunocorrecteur, dans la période de rechute, l'utilisation de «méthyluracile», «nucléinate de sodium», «pentoxil» est indiquée. L'utilisation du «lévamisole» et du «prodigiosan» est pratiquée uniquement en milieu hospitalier.

Toute forme de maladie de la peau nécessite un traitement local, l'érysipèle ne fait pas exception. Les pommades pour l'érysipèle aident à éliminer les sensations douloureuses qui se produisent dans les zones touchées, à inhiber la population bactérienne et à réduire la sensation de démangeaisons. Avec l'érysipèle des jambes, l'utilisation d'érythromycine et de pommade à la tétracycline est indispensable. Le médicament est appliqué sur le foyer inflammatoire jusqu'à 3 fois par jour, à condition qu'il n'y ait pas de réactions allergiques aux composants constitutifs.

L'utilisation de la pommade au naphtalan pour l'érysipèle présente un certain nombre de limites. L'utilisation du médicament n'est possible qu'en accord avec le médecin traitant. La présence d'hydrocarbures naphténiques comme principaux composants actifs confère à la pommade une odeur spécifique. La peau sur la lésion est traitée avec une solution de furaciline, puis, légèrement réchauffée (38 ° C), une fine couche de pommade est appliquée. Un pansement est appliqué sur la zone traitée et conservé pendant 20 à 25 minutes. Cette procédure est effectuée une fois par jour pendant 20 jours..

L'utilisation de toute pommade pour l'érysipèle n'est possible qu'avec les formes primaires et l'absence de dommages et d'inflammation purulente de la peau.

Physiothérapie

Avec une évolution récurrente de l'érysipèle, des procédures de physiothérapie sont prescrites. Le traitement vise à supprimer le processus inflammatoire, la désintoxication et l'activation du processus de drainage lymphatique. Avec le diagnostic de l'éléphantiasis, des procédures physiothérapeutiques sont utilisées pour améliorer les processus métaboliques dans les tissus conjonctifs. Pour arrêter le processus inflammatoire, les procédures suivantes sont prescrites:

  • rayonnement ultraviolet à doses érythémales;
  • électrophorèse médicinale utilisant un médicament antibactérien;
  • Thérapie par micro-ondes et UHF.

Pour normaliser les processus dans le tissu conjonctif, prescrivez:

  • magnétothérapie à haute fréquence;
  • thérapie au laser;
  • prendre des bains avec du sulfure d'hydrogène;
  • application d'applications de paraffine et d'ozokérite.

Pour améliorer le flux lymphatique, les procédures suivantes sont utilisées:

  • magnétothérapie basse fréquence;
  • thérapie par vibration;
  • thérapie diadynamique et thérapie par amplipulse;
  • séances de massage thérapeutique.

Pour la désintoxication, une boisson abondante d'eau minérale alcaline est prescrite..

Traitement de l'érysipèle à la maison

La combinaison d'un traitement médical prescrit par un médecin avec un traitement avec des méthodes traditionnelles et non traditionnelles donne un résultat positif plus tangible: la sensation de démangeaisons et de brûlure, la douleur et l'enflure sont rapidement soulagées. Le traitement de l'érysipèle à domicile à l'aide de méthodes de médecine traditionnelle est assez efficace pour l'érysipèle primaire, qui a un degré léger. Pour accélérer le processus de guérison, vous devez suivre les règles d'une alimentation saine..

Régime

Lorsque les premiers signes d'infection apparaissent, la personne malade doit suivre un régime alimentaire strict, l'eau, les jus d'orange et de citron sont autorisés. Vous devez suivre ce régime pendant 1 à 2 jours. Après quelques jours, il est recommandé d'inclure des fruits frais dans le menu - poires, pommes, abricots, pêches. Ces fruits résistent avec succès à l'élimination des toxines nocives, aident à la cicatrisation des plaies. Le lait frais, qui a une propriété bactéricide, est très utile.

L'utilisation de produits apicoles dans l'alimentation - le miel et la propolis, qui ont des propriétés antibactériennes, aura un effet positif sur la santé d'un patient atteint d'érysipèle. De plus, ces aliments contiennent des vitamines et des glucides..

Il est impératif de manger des aliments contenant du potassium et du calcium, la propriété de ces micro-éléments est d'éliminer l'excès de liquide, de réduire les poches. Une grande quantité de ces substances se trouve dans les produits laitiers: fromage cottage, crème, variétés de fromage à pâte dure. Il ne sera pas superflu d'inclure l'avoine, les algues, les arachides et les noix dans l'alimentation..

Pour une alimentation équilibrée, il est nécessaire d'inclure dans le menu des produits contenant des graisses, des protéines et des glucides. La viande maigre, les huiles végétales, le poisson et les plats de céréales sont des éléments essentiels de l'alimentation du patient..

Manger des aliments gras, salés et épicés est inacceptable. Non recommandé - pain, chou et produits laitiers fermentés, ainsi que thé et café forts. La consommation d'alcool et de cigarettes est strictement interdite.

Compresse pour érysipèle

Des compresses spéciales utilisant des remèdes populaires aident efficacement à l'érysipèle. En utilisant du sureau rouge et noir, un moyen bien connu pour les compresses est préparé: les petites brindilles et les feuilles de la plante sont écrasées, versées avec de l'eau (pour la recouvrir légèrement) et lentement bouillies pendant 15 minutes. Ensuite, laissez infuser 2 heures. À ce moment, prenez un demi-verre de millet non lavé et un blanc d'oeuf, mélangez et écrasez jusqu'à consistance lisse. Après avoir insisté sur le sureau, la masse broyée est placée sur le site de l'inflammation et enveloppée dans un chiffon imbibé de bouillon; un pansement peut être utilisé pour le fixer. L'outil est utilisé la nuit. Après avoir enlevé la compresse le matin, la lésion est nouée avec un chiffon imbibé d'une décoction préparée le soir. On dit que trois traitements suffisent pour une guérison complète.

En utilisant les racines, les feuilles et les tiges de genévrier, vous pouvez préparer une autre décoction pour la compresse: plante hachée à raison de 2 cuillères à soupe. des cuillères sont versées dans 500 ml d'eau et laissées bouillir pendant cinq minutes. Laisser refroidir, filtrer et faire un pansement de tissu doux trempé dans du bouillon. La compresse est faite 4 à 5 fois par jour, maintenez-la jusqu'à ce qu'elle soit complètement sèche.

Les pommes de terre crues sont utilisées pour les compresses pour l'érysipèle: 2 à 3 pommes de terre sont frottées sur une râpe fine et appliquées en couche épaisse sur la zone touchée. Le remède est conservé pendant deux heures, après quoi le bandage est remplacé.

Remèdes populaires pour l'érysipèle

La craie ordinaire aidera à éliminer le processus inflammatoire sur les jambes en peu de temps. Prenez une poudre de craie (sans impuretés sales) et saupoudrez-la sur la lésion. Enveloppez-le avec un chiffon propre et fixez-le avec une serviette éponge. La procédure est effectuée avant le coucher. Le matin, il y a une baisse de température et une diminution de la tumeur, la zone enflammée n'a pas une couleur vive prononcée.

Un remède populaire éprouvé pour l'érysipèle est un bandage de matière rouge: prenez un peu de miel, un morceau de tissu (de préférence de la soie rouge), hachez finement le matériau et mélangez avec le miel. Puis étalez en trois parties égales et appliquez un pansement avec le mélange sur la zone touchée une heure avant le lever du soleil. La procédure est effectuée quotidiennement jusqu'à la récupération complète. Cette recette choque un peu la médecine officielle, mais la pratique confirme son efficacité..

Mesures préventives

Il n'y a pas de prophylaxie spécifique pour l'érysipèle. La maladie peut être prévenue en suivant les règles d'hygiène personnelle. Les mesures préventives sont:

  • en limitant le contact avec un traitement antiseptique de la peau infecté en temps opportun;
  • prendre soin de sa santé et soutenir l'immunité (faire du sport, faire du quotidien, éviter le stress);
  • dans l'établissement d'une alimentation saine et appropriée - la multiplication de l'infection streptococcique dans les aliments périmés se produit très rapidement.

La prévention de l'inflammation récurrente comprend un cours annuel d'injection intramusculaire du médicament antibactérien «bicilline», la dose et la fréquence des injections sont calculées par le médecin, en tenant compte de la fréquence et de la gravité des rechutes.

Érysipèle (érysipèle)

informations générales

L'érysipèle est une maladie infectieuse aiguë qui se reproduit souvent. Le nom médical «érysipèle» est également utilisé. La maladie est causée par le streptocoque bêta-hémolytique du groupe A. Les principaux symptômes caractéristiques de l'érysipèle sont une rougeur de la peau au niveau du visage ou du bas de la jambe, ainsi que des signes d'intoxication. Un signe de la maladie est un foyer œdémateux de lésions cutanées rouge vif avec des limites claires et des signes de lymphostase. Quant à savoir pourquoi la maladie de l'érysipèle est ainsi appelée, elle est liée précisément à la couleur de la peau affectée: ce mot du polonais est traduit par «rose». Code CIM-10 - A46.

Comme le témoigne Wikipedia, l'érysipèle de la peau se développe le plus souvent chez les personnes d'âge mûr. Dans environ un tiers des cas, une forme récurrente de la maladie est diagnostiquée. Les femmes souffrent de cette maladie plus souvent que les hommes. Une certaine saisonnalité est également notée: le plus souvent, l'érysipèle se développe chez l'homme à la fin de l'été - début de l'automne. L'érysipèle est actuellement l'une des infections bactériennes les plus courantes..

La maladie est traitable dans la plupart des cas. Cependant, en l'absence de traitement adéquat, il existe un risque élevé de complications et même de décès..

Comment l'infection se manifeste et comment l'érysipèle doit être traité sera discuté dans cet article..

Pathogénèse

La maladie est causée par tout sérovar du streptocoque bêta-hémolytique du groupe A. L'infection est principalement transmise par des gouttelettes en suspension dans l'air, dans certains cas par contact. La porte d'entrée pour elle est le microtraumatisme et d'autres dommages à la peau, ainsi qu'aux muqueuses. Les streptocoques vivent souvent chez des personnes en bonne santé à la surface de la peau et des muqueuses. Par conséquent, si une personne ignore les règles d'hygiène de base, le risque de contracter une infection augmente. De plus, la prédisposition individuelle affecte le développement du processus infectieux. Les gens peuvent contracter l'érysipèle plusieurs fois, car le système immunitaire est instable..

Il est à noter que les femmes souffrent plus souvent d'érysipèle. De plus, la susceptibilité à l'infection augmente chez les personnes qui prennent des médicaments hormonaux stéroïdiens pendant une longue période. Le risque de développer un érysipèle avec une amygdalite et d'autres maladies causées par des infections streptococciques est considérablement augmenté. En outre, la maladie est plus sensible à ceux qui souffrent de maladies chroniques des organes ORL, de la cavité buccale. Le processus infectieux peut se développer dans la zone des cicatrices après des blessures et des opérations. Les membres et la poitrine sont le plus souvent touchés chez ceux qui souffrent d'insuffisance lympho-veineuse, de lymphœdème, de troubles trophiques, d'œdème, etc..

L'agent causal de la maladie pénètre dans le corps par les tissus endommagés. Si le patient développe déjà un processus infectieux, il peut alors pénétrer dans les capillaires de la peau avec la circulation sanguine. En outre, le streptocoque commence à se multiplier dans les capillaires lymphatiques du derme, formant un foyer d'infection. Le processus inflammatoire peut se développer activement ou il y a un portage latent de l'infection.

Les bactéries se multiplient activement, libérant une grande quantité de leurs déchets dans le sang. En conséquence, une fièvre se développe, une intoxication générale du corps. Il existe une possibilité de choc toxique et infectieux. Au site d'introduction, un processus inflammatoire se développe, se manifestant par un œdème, une infiltration cellulaire de la peau et du tissu sous-cutané, un érythème. Il y a des hémorragies ponctuelles dues à la fragilité vasculaire.

La source de l'infection est une personne atteinte d'une infection streptococcique ou un porteur streptococcique. Une infection exogène peut survenir - infection par des instruments médicaux, du matériel de pansement, etc. L'état de réactivité du corps est d'une importance décisive: il détermine en grande partie la façon dont le corps perçoit les agents infectieux, en particulier les streptocoques.

Le développement de rechutes d'érysipèle au même site de lésion est déterminé par un réarrangement allergique et une sensibilisation de la peau au streptocoque hémolytique. Étant donné que la résistance générale du corps diminue pendant l'infection, la flore microbienne peut se joindre au processus. En conséquence, le processus pathologique progressera, entraînant des complications de la maladie..

Selon les dernières recherches scientifiques, la flore staphylococcique joue un rôle important dans la pathogenèse de l'érysipèle chez les personnes ayant souffert d'un érysipèle primaire ou récurrent. Ce fait doit être pris en compte lors de la prescription d'un traitement..

En plus des humains, l'érysipèle chez les porcs est également diagnostiqué. Il se développe à la fois chez les porcelets et les animaux de moins d'un an. Ces animaux nécessitent une attention vétérinaire immédiate. Quant à savoir s'il est possible de manger la viande d'un porc, un érysipèle malade, une telle viande, en règle générale, est détruit. Sa consommation n'est possible qu'après un traitement thermique prolongé - pendant au moins deux heures et demie.

Un bâton d'érysipèle de porc, lorsqu'une personne est infectée, lui cause une maladie infectieuse érysipéloïde. En règle générale, une personne est infectée par contact avec de la viande et du poisson infectés. L'agent pathogène pénètre dans le corps par la peau endommagée. L'érysipéloïde est le plus souvent diagnostiqué chez les personnes qui travaillent dans les abattoirs et les femmes au foyer. Le principal symptôme de la maladie est l'apparition d'une tache rouge sur le site de la lésion. Il augmente de taille et devient pâle après un certain temps. Pendant la période de maladie, une personne peut avoir une légère fièvre, des ganglions lymphatiques enflés, des articulations douloureuses.

Classification

L'érysipèle est subdivisé en plusieurs types selon différentes caractéristiques..

Selon les particularités des manifestations locales, de telles formes d'érysipèle se distinguent:

  • érythémateux;
  • érythémateux-bulleux;
  • bulleux hémorragique;
  • érythémateux-hémorragique.

En conséquence, la gravité du processus et la gravité de l'intoxication générale, les formes suivantes sont distinguées:

  • facile;
  • moyen-lourd;
  • lourd.

En fonction de la prévalence du processus, les formes suivantes sont distinguées:

  • Localisée - l'infection est limitée à un foyer local dans une zone.
  • Répandu - la lésion s'étend au-delà d'une région anatomique.
  • Migrateur (rampant, errant) - de nouvelles lésions apparaissent ailleurs.
  • Métastatique.
  • Forme principale - apparaît pour la première fois.
  • Répété - le processus infectieux se répète au plus tôt deux ans plus tard, ou une nouvelle lésion se développe à un endroit différent de la précédente.
  • Récurrent - Un cas se reproduit après un épisode précédent pendant 2 jours à 2 ans. Une rechute peut survenir plus tard, mais le processus inflammatoire se développe dans la même zone où la lésion précédente était localisée.

Causes de l'érysipèle

Les raisons du développement de l'érysipèle sont l'infection par le streptocoque du groupe A. La source de l'infection est les personnes atteintes d'infections streptococciques, ainsi que les porteurs de cette infection. Par conséquent, il n'est pas difficile de répondre à la question de savoir si l'érysipèle est contagieux ou non: la maladie est contagieuse, car l'érysipèle se transmet de personne à personne. Les causes de la maladie de l'érysipèle sur la jambe et dans d'autres endroits sont précisément associées à une infection par l'agent pathogène.

Il existe un certain nombre de facteurs prédisposant au développement de la maladie:

  • La présence de défauts congénitaux et génétiquement déterminés du système immunitaire.
  • Âge avancé.
  • La présence de maladies infectieuses sous forme chronique.
  • Violation de l'écoulement lymphatique et veineux.
  • Utilisation à long terme de stéroïdes, d'autres types d'immunodéficience.

Quant à la transmission de l'érysipèle aux enfants, les parents doivent comprendre la nature de cette maladie et essayer d'empêcher les bébés d'entrer en contact avec des personnes malades..

Une forme récurrente d'érysipèle se développe souvent dans le contexte de maladies concomitantes: lymphostase, diabète sucré, insuffisance veineuse chronique et présence de foyers d'infection streptococcique. Des conditions professionnelles défavorables peuvent également devenir des facteurs de provocation - par exemple, une hypothermie constante ou la nécessité de rester debout pendant de nombreuses heures.

Symptômes de l'érysipèle

À quoi ressemble un érysipèle, une photo du stade initial

Après l'infection, la période d'incubation dure 3 à 5 jours. Les symptômes de l'érysipèle de la jambe et d'autres zones apparaissent soudainement et de manière aiguë. Le premier jour, les symptômes d'érysipèle sur la jambe se manifestent par une intoxication générale. Le patient se plaint de maux de tête sévères, de frissons, de faiblesse sévère. Parfois, une personne est malade, des vomissements sont possibles. La température peut monter jusqu'à 39-40 ° C. Dans les cas graves, un délire et des convulsions sont possibles. Les symptômes locaux apparaissent dans environ 10 à 20 heures.

Au départ, le patient ressent des démangeaisons et un resserrement de la peau dans les zones touchées. Une douleur dans les ganglions lymphatiques régionaux peut survenir, qui augmente avec le mouvement. Puis un gonflement et une rougeur apparaissent. La tache a une couleur vive, des bordures claires et inégales, la peau est compactée et chaude. Si vous appuyez sur l'érythème avec vos doigts, il devient blanc pendant quelques secondes.

En même temps, il y a un épaississement des ganglions lymphatiques, lorsqu'ils sont palpés, une douleur apparaît, leur mobilité est limitée.

Pendant la période d'érysipèle, de tachycardie, de bruits cardiaques étouffés, une baisse de la pression artérielle peut survenir..

L'augmentation de la température est observée dans les 5 à 7 jours. Après sa normalisation, l'érythème s'estompe progressivement et la gravité des autres manifestations pathologiques diminue. Les symptômes locaux disparaissent généralement après 2 semaines. La pigmentation et le pâturage de la peau peuvent durer plus longtemps. Si l'œdème persistant ne disparaît pas, c'est un signe de lymphostase..

Les manifestations de la maladie de l'érysipèle sur le bras ou la jambe, ainsi que l'apparence de la lésion, dépendent de la forme de la maladie.

Avec la forme érythémateuse de la maladie, 6 à 12 heures après les premiers signes de la maladie, une sensation de brûlure, des douleurs éclatantes, des rougeurs et un gonflement apparaissent dans la zone touchée. La zone touchée est clairement visible sur le fond d'une peau saine - elle s'élève avec un rouleau. Dans la zone touchée, la peau est tendue et chaude. Parfois, des hémorragies ponctuées apparaissent dessus. Dans ce cas, la forme érythémateuse-hémorragique est diagnostiquée..

Dans le cas du développement de la forme bulleuse, quelques temps après l'apparition de l'érythème, des bulles se forment avec un liquide léger transparent. Un peu plus tard, une croûte brune dense se forme à leur place. Après quelques semaines, ils sont rejetés. Des ulcères et une érosion peuvent apparaître sur le site des bulles. Dans les formes bulleuses et hémorragiques, l'évolution de la maladie est généralement sévère, il existe un risque élevé de développer une lymphostase.

Avec une forme récurrente, les manifestations toxiques générales sont moins intenses: la température ne dépasse pas 38,5 ° C, une intoxication modérée, un érythème se développe sans œdème.

La maladie de l'érysipèle de la jambe, comme dans d'autres régions, s'accompagne de dysfonctionnements du système lymphatique - lymphangite, lymphadénite.

En règle générale, l'érysipèle primaire se développe sur le visage et un érysipèle récurrent de la jambe se manifeste également le plus souvent. L'érysipèle de la jambe (code CIM-10 A46) peut avoir des rechutes précoces et tardives. Les premiers se développent dans la période allant jusqu'à 6 mois après le premier cas, les seconds dans la période dépassant 6 mois. Dans une situation où le patient présente des symptômes d'érysipèle récidivant, il est impératif de subir un diagnostic et de déterminer les causes prédisposantes. Un traitement approprié est nécessaire: un spécialiste prescrit des antibiotiques et conseille également le médecin nécessaire pour un examen plus approfondi. Quant à savoir si l'érysipèle est contagieux pour les autres, si nous parlons d'une forme récurrente de la maladie, la réponse est positive.

Visages photo sur le visage

La maladie de l'érysipèle sur le visage se manifeste par les mêmes symptômes que sur d'autres parties du corps. Les symptômes locaux sous forme érythémateuse - rougeur de la peau du visage, gonflement, douleur - disparaissent en 5 à 8 jours. Si l'érysipèle de la peau du visage d'autres formes se manifeste, les signes peuvent être notés plus longtemps - jusqu'à 14 jours.

La maladie de l'érysipèle sur l'oreille avec une évolution légère disparaît après 3-4 jours. Mais parfois l'érysipèle de l'oreille dure plus longtemps, disparaissant périodiquement et s'aggravant à nouveau.

La maladie de l'érysipèle sur la main apparaît moins souvent que sur les membres inférieurs. Ses symptômes dépendent également de la forme et des caractéristiques du cours..

L'érysipèle sur un doigt apparaît généralement à la suite d'une infection par le soi-disant «érysipèle du porc». L'érysipéloïde (érysipèle de porc) sur le doigt et à d'autres endroits se manifeste par un gonflement et une douleur. La peau prend une teinte violet-bleuâtre. Parfois, des symptômes d'intoxication générale, une hypertrophie des ganglions lymphatiques se rejoignent.

Analyses et diagnostics

Maladie de l'érysipèle sur la main, photo du stade initial

En cours de diagnostic, le médecin procède à un examen approfondi et à un interrogatoire du patient, déterminant les caractéristiques de l'apparition de la maladie et son évolution. Le spécialiste prête attention aux phénomènes locaux typiques, prend en compte l'apparition aiguë et la présence d'une intoxication générale.

Une prise de sang clinique, une hémoculture est également réalisée.

Étant donné que l'image avec érysipèle est typique, le diagnostic ne pose pas de difficultés. Cependant, l'érysipèle se différencie d'un certain nombre de maladies de la peau et des organes internes..

Traitement de l'érysipèle

Étant donné que les streptocoques sont sensibles à un certain nombre d'agents antibactériens, les antibiotiques sont tout d'abord utilisés pour traiter l'érysipèle de la jambe et d'autres parties du corps. Cependant, le traitement de l'érysipèle de la jambe avec des antibiotiques n'est pratiqué qu'après que le médecin traitant a prescrit le schéma thérapeutique approprié..

Les médecins

Tkachenko Irina Leonidovna

Skabelin Oleg Mikhailovich

Gerasimova Natalia Vladimirovna

Médicaments

Pour guérir l'érysipèle avec des médicaments, il est conseillé d'utiliser des sulfamides, des pénicillines et des nitrofuranes.

Pour rendre le traitement de l'érysipèle de la peau des mains, des pieds, etc. aussi efficace que possible, le médecin peut prescrire les médicaments et schémas thérapeutiques suivants:

  • Sous forme d'injections et à l'intérieur, de tels antibiotiques sont utilisés: érythromycine, oleandomycine, ampicilline trihydratée, clindamycine. Ils sont prescrits pendant 5 à 7 jours à la dose habituelle..
  • Pour l'administration orale, des antibiotiques de différents groupes peuvent être prescrits. Par exemple, l'utilisation simultanée de Furazolidoni Phenoxymethylpenicillin est prescrite.
  • Le remède Biseptolna est prescrit pour une période allant jusqu'à 10 jours.
  • Si nécessaire, prescrire des antihistaminiques, des anti-inflammatoires non stéroïdiens.
  • Pour le traitement local, Enteroseptol est utilisé - poudre, pommade. Une pommade à l'érythromycine est également prescrite..
  • Avec l'érysipèle sous forme sévère, des biostimulants (Pentoxil, Methyluracil), des complexes vitaminiques sont prescrits. La gamma globuline placentaire, les transfusions sanguines et plasmatiques sont parfois indiquées.
  • Au cours de l'évolution aiguë de la forme érythémateuse-bulleuse de l'érysipèle, après ouverture des vésicules, des pansements imbibés d'un antiseptique liquide sont appliqués. A cet effet, la furaciline, le dimexidum, le rivanoli etc. sont utilisés..
  • En cas d'érysipèle récurrent, Retabolil, Prodigiosan, Prednisolone, Dexamethasone sont prescrits pour augmenter la résistance non spécifique.

Il est important de prendre en compte le fait qu'il n'est possible de traiter l'érysipèle à domicile qu'après avoir consulté un médecin qui confirmera le diagnostic et expliquera comment traiter la maladie. Cependant, seules les formes bénignes de la maladie sont traitées à domicile. Avec une évolution sévère ou modérée, ainsi qu'avec un érysipèle sur le visage du patient, hospitalisé.

Il convient également de prendre en compte le fait que l'utilisation de la pommade Vishnevsky et de la pommade à l'ichtyol pour l'érysipèle est contre-indiquée, car ces fonds activent l'exsudation et ralentissent la guérison..

Procédures et opérations

Dans le processus de traitement de l'érysipèle, les méthodes suivantes peuvent être utilisées:

  • Physiothérapie - les patients dans la période aiguë de la maladie peuvent se voir prescrire une irradiation ultraviolette du foyer inflammatoire et une thérapie à ultra-haute fréquence.
  • Thérapie au laser - permet de normaliser la microcirculation, produit un effet anti-inflammatoire, active les processus de renouvellement.
  • La cryothérapie peut être effectuée - les couches superficielles de la peau sont exposées à un courant de chloroéthyle.
  • Traitement chirurgical - peut être utilisé sous la forme bulleuse de la maladie, ainsi qu'en présence de complications purulentes-nécrotiques. Le médecin ouvre les bulles et procède à l'évacuation du fluide, suivie d'un drainage. S'il y a des foyers purulents, ils sont traités chirurgicalement. Avec l'érysipèle érythémateux, les interventions chirurgicales ne sont pas pratiquées.

Traitement de l'érysipèle avec des remèdes populaires

Jusqu'à présent, il existe de nombreuses informations différentes parmi les gens sur la façon dont les remèdes populaires les plus efficaces aident à guérir cette maladie. Diverses méthodes folkloriques sont décrites: méthodes de traitement de l'érysipèle à l'aide de complots, de rituels (par exemple, traitement avec un chiffon rouge), etc..

Mais pour ceux qui essaient d'apprendre à traiter l'érysipèle avec des remèdes populaires, il est important de comprendre que de telles méthodes ne peuvent en aucun cas remplacer un traitement antibiotique, car cela peut finalement entraîner de tristes conséquences. Toute méthode alternative de traitement ne peut être utilisée que comme accessoire pendant le traitement principal, si le patient a un érysipèle de la jambe ou d'autres parties du corps. Ils sont utilisés pour soulager les symptômes en obtenant d'abord l'approbation de votre médecin..

  • Infusion de bourgeons de bouleau. Pour préparer ce remède, vous avez besoin de 1 cuillère à soupe. l. rein verser 1 cuillère à soupe. eau bouillante et laisser reposer 15 minutes. Boire en trois étapes.
  • La première option est de ramasser des herbes. Mélangez 1 cuillère à soupe. l. ortie et millepertuis, 2 c. l. banane plantain. Mélangez le tout et 2 cuillères à soupe. l. verser 400 ml d'eau bouillante sur cette collection. Laissez-le toute la nuit et buvez-le chaud le lendemain.
  • La cueillette d'herbes est la deuxième option. Mélangez 3 cuillères à soupe. l. églantier, 2 c. l. thym, 1 cuillère à soupe. l. tilleul et millénaire. Mélangez le tout et 2 cuillères à soupe. l. verser 400 ml d'eau bouillante sur ce mélange. Insistez toute la nuit. Boire pendant la journée, boire par petites portions tièdes.
  • Compresseur. Mélangez 1 cuillère à soupe. l. feuilles hachées de tussilage et de fleurs de camomille, ajoutez 1 c. mon chéri. Appliquer sur un point sensible.
  • Feuilles de bardane. La feuille de bardane fraîche est enduite de crème sure maison et appliquée sur un point sensible.
  • Compresser le mélange. Broyez les feuilles de Kalanchoe, de bardane et de plantain à l'état de bouillie. Appliquer sur un point sensible. Gardez la compresse constamment, en la changeant en fraîcheur trois fois par jour.
  • Autres moyens de compression. Vous pouvez appliquer des fruits d'aubépine râpés sur la zone touchée. Il est également recommandé d'y appliquer de l'argile froide et propre. Vous pouvez pratiquer une compresse sèche en saupoudrant de la fécule de pomme de terre sur la zone touchée..
  • Graisse de porc. Il est fabriqué à partir de graisse de porc interne, qui doit être coupée en petits morceaux et chauffée au bain-marie. Une fois la graisse refroidie, lubrifiez le point sensible toutes les deux heures..

La prévention

Afin de l'empêcher, il est très important d'identifier en temps opportun les processus inflammatoires dans le corps et d'effectuer leur traitement. Il est nécessaire de surveiller la propreté de la peau, de traiter les plaies et de traiter les maladies purulentes afin de prévenir le développement d'un foyer d'infection.

Vous devez également renforcer les défenses de l'organisme, car l'érysipèle se développe le plus souvent chez les personnes dont le système immunitaire est altéré.

Il est important de savoir quel médecin traite l'érysipèle et, dès les premiers signes de la maladie, de contacter un spécialiste des maladies infectieuses ou un dermatologue. Le médecin vous expliquera comment procéder et quelles méthodes de traitement sont recommandées pour pratiquer.

Les personnes qui ont souffert d'érysipèle devraient éviter l'hypothermie, les blessures, la surcharge - à la fois physique et mentale.

Erysipèle chez les enfants

Un cas particulier est la survenue de l'érysipèle chez les enfants de la première année de vie et les nouveau-nés. Chez les nourrissons, le plus souvent, la lésion est localisée près du nombril. Après 1-2 jours, le processus se propage aux fesses, au dos et aux jambes. Il y a une augmentation rapide de la fièvre et de l'intoxication, une septicémie est probable. Un enfant peut mourir sans une aide adéquate.

Il est très important de commencer le traitement le plus tôt possible. Le médecin prescrit un traitement systémique et local. Sa base est l'utilisation d'antibiotiques.

Régime

Régime alimentaire pour les maladies de la peau

  • Efficacité: effet thérapeutique en un mois
  • Durée: trois mois ou plus
  • Coût de la nourriture: 1400-1500 roubles par semaine

Dans certaines recommandations pour le traitement de l'érysipèle à l'aide de méthodes traditionnelles, il est à noter qu'il est conseillé aux personnes atteintes de ces maladies de pratiquer un régime à base de fruits. Pendant plusieurs jours, vous devez boire uniquement des jus d'agrumes, puis passer à un régime contenant une grande quantité de fruits.

Que le patient suive ou non un régime, son régime doit nécessairement contenir:

  • pommes;
  • poires;
  • abricots;
  • les pêches;
  • carotte;
  • baies;
  • mon chéri;
  • Lait;
  • fruits secs.

Il est recommandé de boire jusqu'à 2 litres d'eau par jour, ainsi que du thé vert réfrigéré. Mangez 5 petits repas par jour.

Conséquences et complications

Les complications les plus courantes de l'érysipèle sont:

  • processus pathologiques associés à la suppuration, c'est-à-dire abcès et phlegmon;
  • lésions nécrotiques;
  • ulcères, inflammation des veines - phlébite et thrombophlébite;
  • hyperkératose, papillomes, eczéma, pigmentation de la peau;
  • dans certains cas - pneumonie secondaire, septicémie (avec un fort affaiblissement du corps).

Avec une congestion lymphatique prolongée, un lymphœdème et un éléphantiasis peuvent se développer..

Prévoir

Le pronostic est conditionnellement favorable, à l'exception des enfants en première année de vie. Si un traitement opportun et correct est effectué, le patient se rétablit complètement. Mais dans environ un tiers des cas, il y a une tendance à une évolution récurrente de la maladie. Cette forme est beaucoup plus difficile à traiter..

Liste des sources

  • Brazhnik E.A., Ostroushko A.P. Érysipèle dans la pratique chirurgicale // Revue scientifique. Sciences médicales. - 2016. - N ° 4. - P. 14-17.
  • Glukhov A.A., Brazhnik E.A. Une approche moderne du traitement complexe de l'érysipèle // Recherche fondamentale. - 2014. - N ° 10-2. - S. 411-415.
  • Karaulov A.B. Immunologie clinique. M.: Médecine. 1999.-603 s.
  • Potashev L.V., Bubnova H.A., Orlov P.C. Lymphologie chirurgicale. -SPb: SPbGETU "LETI", 2002.272 p.

Éducation: Diplômé du Rivne State Basic Medical College avec un diplôme en pharmacie. Diplômé de l'Université médicale d'État de Vinnitsa, nommé d'après M.I. Pirogov et stage à sa base.

Expérience de travail: De 2003 à 2013 - a travaillé comme pharmacien et chef d'un kiosque de pharmacie. Elle a reçu des certificats et distinctions pour de nombreuses années de travail consciencieux. Des articles sur des sujets médicaux ont été publiés dans des publications locales (journaux) et sur divers portails Internet.