Isoprinosine - mode d'emploi, composition, indications, forme de libération, effets secondaires, analogues et prix

Une immunité affaiblie et la propagation omniprésente de virus pathogènes exposent une personne à un risque d'infection et de développement de maladies extrêmement désagréables. L'isoprinosine est un remède éprouvé pour tuer la vie virale. Un avantage supplémentaire du médicament est sa bonne tolérance..

Composition de l'isoprinosine

Le médicament est produit sous la forme de comprimés blancs biconvexes oblongs avec une odeur d'amine. Les comprimés sont emballés en 10 pièces avec des blisters, qui sont placés en 2,3,5 pièces dans des boîtes en carton. Composition de la tablette dans le tableau:

Inosine pranobex (ingrédient actif)

Excipients: amidon de blé, stéarate de magnésium, povidone, mannitol

effet pharmacologique

Les instructions d'utilisation de l'isoprinosine indiquent que l'agent appartient à des dérivés complexes synthétiques de la purine, qui ont une activité antivirale et immunostimulante non spécifique. Le médicament restaure les fonctions des lymphocytes pendant l'immunosuppression, augmente la blastogenèse dans la population de monocytes, stimule l'expression des récepteurs de la membrane cellulaire à la surface des T-helpers, T-lymphocytes, T-suppresseurs.

L'utilisation du médicament augmente la production d'interférons gamma, les interleukines 1 et 2, réduit la formation de cytokines pro-inflammatoires 4 et 10. L'utilisation du médicament potentialise la chimiotaxie des monocytes, des neutrophiles, des macrophages. Le médicament a un effet antiviral contre le virus de l'herpès, le cytomégalovirus, la rougeole, le lymphome humain à cellules T, le poliovirus, la grippe, le virus humain entérocytopathogène, l'encéphalomyocardite, l'encéphalite équine. Le mécanisme d'action du médicament est associé à la suppression de l'ARN viral.

En association avec l'acyclovir et la zidovudine, le médicament améliore l'effet des agents antiviraux. Les comprimés sont rapidement absorbés, atteignent une concentration maximale après 1,5 heure, sont rapidement métabolisés pour former de l'acide urique, de la diméthylamino-propranolone, de l'oxyde, de l'acylglucurionide (para-acétamidobenzoate) à l'aide de dihydropteroate synthétase et de phosphatase. Le médicament ne se cumule pas, sa demi-vie est de 1 à 3,5 heures. Les résidus sont excrétés par les reins, l'élimination et l'interpolation de la dose et des métabolites se produisent en 1 à 2 jours.

L'isoprinosine est un antibiotique ou non

Les patients se demandent souvent si l'isoprinosine fait partie de la classe des antibiotiques qui peuvent provoquer des effets secondaires graves. L'instruction pharmaceutique définit clairement l'action du médicament comme antivirale et immunomodulatrice. L'isoprinosine n'est pas un antibiotique et ne peut pas aider à combattre l'infection bactérienne en renforçant l'immunité du patient.

Indications pour l'utilisation

L'instruction prévoit la nomination d'Isoprinosine à la fois dans l'immunité normale et affaiblie dans les conditions douloureuses suivantes:

  • bronchite virale;
  • rougeole;
  • herpès;
  • encéphalite équine;
  • panencéphalite subaiguë sclérosante;
  • la mononucléose infectieuse due au virus d'Epstein-Barr;
  • hépatites virales C et B chroniques et aiguës;
  • infections dues à l'herpès génital, labial et à la kératite herpétique;
  • infection à cytomégalovirus;
  • dysplasie génito-urinaire;
  • lichen;
  • manque d'immunoglobulines;
  • molluscum contagiosum;
  • infection chronique du système urinaire;
  • infection chronique du système respiratoire;
  • grippe;
  • trouble métabolique;
  • infections virales respiratoires aiguës (ARVI);
  • infections à papillomavirus, y compris sur les organes génitaux et dans le larynx;
  • verrues.

Comment prendre Isoprinosine

Les comprimés sont pris par voie orale, lavés avec de l'eau. Heure d'admission - après les repas. La posologie d'Isoprinosine conformément aux instructions est déterminée de la même manière pour les enfants à partir de trois ans (poids à partir de 20 kg) et les adultes: pour 1 kg de poids - 50 mg du médicament par jour. La masse totale prescrite du médicament peut être divisée en trois à quatre doses. Dans les formes sévères de maladies, la posologie quotidienne peut être doublée sur décision du médecin (prise pour 4-6 voyages).

La durée du traitement dépend des caractéristiques et de l'évolution de la maladie:

  1. Le traitement des formes aiguës de la maladie chez les enfants et les adultes prend de 5 jours à deux semaines. La fin du traitement est guidée par la disparition des symptômes. Après quoi, la thérapie dure encore deux jours..
  2. Dans les maladies chroniques (récurrentes), la thérapie est divisée en plusieurs cycles de 5 à 10 jours chacun. Pause entre les cours - 8 jours.
  3. Lors de la prescription d'un traitement d'entretien, une dose de 0,5 à 1 g par jour est prescrite, la durée est d'un mois.

Le traitement de l'infection herpétique consiste à prendre des pilules pendant 5 à 10 jours - jusqu'à ce que tous les symptômes soient éliminés. Ensuite, à des fins prophylactiques, le traitement se poursuit pendant 30 jours supplémentaires, 1000 mg par jour (en deux doses fractionnées). Avec le papillomavirus humain, une dose quotidienne est prescrite aux patients adultes - 6 comprimés. Schéma posologique: deux comprimés trois fois par jour et un demi-comprimé (3-4 fois) par 5 kg de poids - chez les enfants à partir de trois ans. La monothérapie dure 14 à 28 jours.

Un schéma de traitement similaire pour le papillomavirus humain est recommandé pour l'élimination des verrues génitales. Le cours de la monothérapie peut être combiné avec des méthodes chirurgicales d'élimination des formations. Durée - les mêmes 14-28 jours. Ensuite, il est recommandé de répéter le traitement trois fois avec des intervalles mensuels. L'instruction recommande de subir un examen de routine par un médecin entre les cours.

Selon les instructions pour le traitement des maladies du col de l'utérus, la posologie quotidienne est de six comprimés, deux en une seule approche. La durée du traitement est de 10 jours. Au total, vous devez suivre 2-3 cours de ce type avec une pause de 10 à 14 jours. Avant de prendre une décision, il est nécessaire de prendre en compte le facteur du coût relativement élevé de l'isoprinosine, car il n'est pas conseillé d'interrompre temporairement ou d'annuler le traitement..

instructions spéciales

L'instruction pharmaceutique indique qu'il est important de prêter attention à un certain nombre de points en raison de la substance active Isoprinosine. Ceux-ci inclus:

  • la nécessité de tests de la teneur en acide urique dans le sérum sanguin et l'urine après 14 jours de traitement;
  • avec un traitement d'une durée de plus de 28 jours, il est recommandé d'examiner mensuellement la fonction du foie et des reins (taux de créatinine, activité des transaminases, taux d'acide urique);
  • si l'isoprinosine est prise dans le contexte de l'utilisation de médicaments qui perturbent la fonction rénale ou augmentent la teneur en acide urique, il est alors recommandé de surveiller son niveau.

Isoprinosine pendant la grossesse

Pendant la grossesse et l'allaitement (allaitement), l'instruction ne recommande pas de prendre le médicament, car son innocuité et son efficacité n'ont pas été établies. Ce groupe de patientes doit consulter un médecin avant d'utiliser l'isoprinosine, car cela peut nuire au développement du fœtus dans l'utérus et du nouveau-né pendant l'allaitement..

Isoprinosine pour les enfants

Selon les instructions, le médicament Isoprinosine pour enfants est contre-indiqué pour une utilisation sous l'âge de trois ans ou avec un poids corporel allant jusqu'à 15-20 kg. Après cet âge et après avoir atteint le poids requis, la posologie prescrite par le médecin doit être respectée. Vous ne devez pas le dépasser, modifier l'horaire d'admission et augmenter vous-même la durée du cours d'admission, sans consulter un pédiatre.

Interactions médicamenteuses

Selon les instructions, l'utilisation concomitante d'immunosuppresseurs ou de glucocorticoïdes peut entraîner une diminution de l'efficacité de l'isoprinosine. Les inhibiteurs de la xanthine oxydase, les diurétiques et les agents uricosuriques augmentent le risque d'augmentation de la concentration sérique d'acide urique lorsqu'ils sont associés au médicament en question. L'alcool ne doit pas être pris pendant le traitement par pilule. L'éthanol a un effet néfaste sur le système immunitaire, annule l'efficacité du médicament.

Effets secondaires

Les comprimés d'isoprinosine sont bien tolérés, mais parfois ils peuvent être accompagnés d'effets secondaires. L'instruction met en évidence les éléments suivants:

  • diarrhée, nausées, constipation, douleurs épigastriques, vomissements;
  • augmentation de l'activité des enzymes hépatiques, augmentation du taux d'urée dans le plasma sanguin;
  • démangeaisons, réactions dermatologiques sur la peau;
  • trouble lymphocytaire;
  • maux de tête, insomnie, étourdissements, somnolence, faiblesse;
  • polyurie (augmentation du volume d'urine);
  • douleurs articulaires, exacerbation de la goutte.

Surdosage

À ce jour, aucun cas de surdosage en Isoprinosine n'a été enregistré. Cela est dû au fait que le médicament est bien toléré et complètement absorbé par le corps. Les signes potentiels sont une augmentation des effets secondaires. Pour éliminer les conséquences du dépassement de la dose, les instructions recommandent un lavage gastrique, la prise de charbon actif ou d'autres sorbants.

Contre-indications

Tout le monde ne peut pas prendre de l'isoprinosine contre le VPH ou d'autres maladies. Il est prescrit avec prudence pendant la grossesse, l'allaitement. Les instructions d'utilisation mettent en évidence les contre-indications suivantes:

  • maladie de lithiase urinaire;
  • goutte;
  • arythmie;
  • l'insuffisance rénale chronique;
  • hypersensibilité aux composants de la composition, leur intolérance individuelle ou leurs allergies;
  • enfants jusqu'à 3 ans ou poids corporel jusqu'à 15 kg.

Conditions de vente et de stockage

L'isoprinosine est un médicament d'ordonnance qui doit être conservé à des températures allant jusqu'à 25 degrés pendant cinq ans.

Analogues

Vous pouvez trouver un analogue de l'isoprinosine parmi les médicaments qui ont les mêmes fonctions et propriétés. Les substituts du remède comprennent:

  • Allokin-Alpha - poudre lyophilisée pour une solution à base d'alloferon;
  • Amiksin - comprimés antiviraux à base de tilorone avec des propriétés immunomodulatrices en relation avec l'interféron alpha et l'interféron gamma;
  • Amizon - comprimés et gélules contenant de l'iodure d'énisamia;
  • Arbidol - capsules et comprimés à base d'umifénovir;
  • Lavomax - comprimés immunomodulateurs à base de tilorone;
  • Panavir - solution, gel, suppositoires à usage rectal et vaginal, contenant un extrait naturel de pousses de Solanum tuberosum;
  • Kagocel - pilules antivirales avec le même composant;
  • Protéflazid - solution buvable à base d'extraits de céréales sauvages (gazon de brochet et roseau moulu).

Prix ​​de l'isoprinosine

Vous pouvez acheter Izoprinosine dans les pharmacies, les réseaux Internet à un coût, qui est influencé par les caractéristiques techniques des comprimés, la politique de prix des vendeurs. À Moscou, les prix approximatifs seront:

(quantité par emballage, concentration de principe actif)

Isoprinosine

Substance active

Groupe pharmacologique

  • Agent immunostimulant [Autres immunomodulateurs]

Classification nosologique (CIM-10)

  • A60 Infection par herpèsvirus anogénital [herpès simplex]
  • Infections à virus herpès simplex B00
  • B01 Varicelle [varicelle]
  • B02 Zona [herpès zoster]
  • B05 Rougeole
  • B07 Verrues virales
  • B08.1 Molluscum contagiosum
  • Maladie à cytomégalovirus B25
  • B27 Mononucléose infectieuse
  • B97.7 Papillomavirus
  • H19.1 Kératite due au virus de l'herpès simplex et à la kératoconjonctivite (B00.5 +)
  • J06 Infections aiguës des voies respiratoires supérieures de sites multiples et non spécifiés
  • J11 Grippe, virus non identifié
  • J38.1 Polype de la corde vocale et du larynx
  • N73.9 Maladie inflammatoire pelvienne chez la femme, sans précision

Composition

Pilules1 onglet.
substance active:
inosine pranobex (isoprinosine)500 mg
excipients: mannitol; amidon de blé; la povidone; stéarate de magnésium

Description de la forme posologique

Comprimés: oblongs, biconvexes, blancs ou presque blancs avec une légère odeur d'amine, avec une ligne sur un côté.

effet pharmacologique

Pharmacodynamique

L'isoprinosine est un dérivé complexe synthétique de la purine avec une activité immunostimulante et une action antivirale non spécifique.

Restaure les fonctions des lymphocytes dans des conditions d'immunosuppression, augmente la blastogenèse dans la population de cellules monocytaires, stimule l'expression des récepteurs membranaires à la surface des T-helpers, empêche une diminution de l'activité des cellules lymphocytaires sous l'influence de GCS, normalise l'inclusion de thymidine dans celles-ci. L'isoprinosine a un effet stimulant sur l'activité des lymphocytes T cytotoxiques et des tueurs naturels, la fonction des T-suppresseurs et des T-helpers, augmente la production d'IgG, d'interféron-gamma, d'IL-1 et d'IL-2, réduit la formation de cytokines pro-inflammatoires - IL-4 et IL- 10, potentialise la chimiotaxie des neutrophiles, des monocytes et des macrophages.

Le médicament présente une activité antivirale in vivo contre les virus Herpes simplex, CMV et virus de la rougeole, virus du lymphome T humain de type III, poliovirus, grippe A et B, virus ECHO (virus humain entérocytopathogène), encéphalomyocardite et encéphalite équine. Le mécanisme de l'action antivirale du médicament Isoprinosine est associé à l'inhibition de l'ARN viral et l'enzyme dihydropteroate synthétase, qui est impliquée dans la réplication de certains virus, améliore la synthèse de l'ARNm des lymphocytes supprimés par les virus, qui s'accompagne de la suppression de la biosynthèse de l'ARN viral et de la traduction des protéines virales alpha, augmente la production de lymphocytes-interférons aux propriétés antivirales... Lorsqu'il est combiné, il renforce l'effet de l'interféron-alpha, des agents antiviraux acyclovir et zidovudine.

Pharmacocinétique

Après administration orale, le médicament est bien absorbé par le tractus gastro-intestinal. Cmax les ingrédients dans le plasma sanguin sont déterminés après 1-2 heures.

Il est rapidement métabolisé et excrété par les reins. Il est métabolisé de manière similaire aux nucléotides puriques endogènes pour former de l'acide urique. La N-N-diméthylamino-2-propranolone est métabolisée en N-oxyde et le para-acétamidobenzoate est métabolisé en o-acylglucuronide. Il n'y avait pas d'accumulation du médicament dans le corps. T1/2 est de 3,5 heures - pour la N-N-diméthylamino-2-propranolone et de 50 minutes - pour le para-acétamido benzoate. L'élimination du médicament et de ses métabolites du corps se produit dans les 24 à 48 heures.

Indications du médicament Isoprinosine

le traitement de la grippe et d'autres infections virales respiratoires aiguës;

infections causées par les types de virus Herpes simplex 1, 2, 3 et 4: herpès génital et labial, kératite herpétique, herpès zoster, varicelle, mononucléose infectieuse causée par le virus Epstein-Barr;

rougeole sévère;

infection à papillomavirus: papillome du larynx / cordes vocales (type fibreux), infection à papillomavirus des organes génitaux chez l'homme et la femme, verrues;

Contre-indications

hypersensibilité aux composants du médicament;

l'insuffisance rénale chronique;

enfants de moins de 3 ans (poids corporel jusqu'à 15-20 kg).

Application pendant la grossesse et l'allaitement

Il n'est pas recommandé d'utiliser le médicament pendant la grossesse et l'allaitement. la sécurité d'utilisation n'a pas été étudiée.

Effets secondaires

L'incidence des effets secondaires après l'utilisation du médicament est classée selon les recommandations de l'OMS: souvent (≥1 et tractus gastro-intestinal: souvent - nausées, vomissements, douleurs épigastriques; parfois - diarrhée, constipation.

Du foie et des voies biliaires: souvent - une augmentation temporaire de l'activité des transaminases et de la phosphatase alcaline dans le plasma sanguin, une augmentation de la concentration d'urée dans le plasma sanguin.

Au niveau de la peau et de la graisse sous-cutanée: souvent - démangeaisons.

Du système nerveux: souvent - maux de tête, vertiges, faiblesse; parfois - somnolence, insomnie.

Du système urinaire: parfois - polyurie.

Du système musculo-squelettique et du tissu conjonctif: souvent - douleurs articulaires, exacerbation de la goutte.

Interaction

Les immunosuppresseurs peuvent réduire l'efficacité du médicament. Les inhibiteurs de la xanthine oxydase et les agents uricosuriques (y compris les diurétiques) peuvent contribuer au risque d'augmentation des taux d'acide urique sérique chez les patients prenant Isoprinosi.

Mode d'administration et posologie

A l'intérieur, après un repas, avec un peu d'eau.

La dose recommandée pour les adultes et les enfants à partir de 3 ans (poids corporel de 15 à 20 kg) est de 50 mg / kg / jour, divisée en 3-4 doses. Adultes - 6-8 comprimés / jour, enfants - 1/2 tab. / 5 kg / jour. Dans les formes sévères de maladies infectieuses, la dose peut être augmentée individuellement jusqu'à 100 mg / kg / jour, divisée en 4 à 6 doses. La dose quotidienne maximale pour les adultes est de 3-4 g / jour, pour les enfants - 50 mg / kg / jour.

Durée du traitement

Pour les maladies aiguës: la durée du traitement chez l'adulte et l'enfant est généralement de 5 à 14 jours. Le traitement doit être poursuivi jusqu'à la disparition des symptômes cliniques et pendant 2 jours supplémentaires en l'absence de symptômes. Si nécessaire, la durée du traitement peut être augmentée individuellement sous la surveillance d'un médecin..

Dans les maladies chroniques récurrentes chez l'adulte et l'enfant, le traitement doit être poursuivi en plusieurs cycles de 5 à 10 jours avec un intervalle de 8 jours.

Pour le traitement d'entretien, la dose peut être réduite à 500-1000 mg par jour (1-2 comprimés) pendant 30 jours.

En cas d'infection herpétique, les adultes et les enfants sont prescrits pendant 5 à 10 jours jusqu'à ce que les symptômes de la maladie disparaissent, dans la période asymptomatique - 1 tableau. 2 fois par jour pendant 30 jours pour réduire le nombre de rechutes.

Pour l'infection au papillomavirus chez l'adulte, le médicament est prescrit pour 2 comprimés. 3 fois par jour, enfants - 1/2 table / 5 kg de poids corporel / jour en 3-4 doses pendant 14-28 jours en monothérapie.

Avec les verrues génitales récurrentes chez les adultes, le médicament est prescrit dans 2 tableaux. 3 fois, enfants - 1/2 table / 5 kg / jour en 3-4 doses par jour, soit en monothérapie, soit en association avec un traitement chirurgical pendant 14-28 jours, puis avec une répétition trois fois du traitement spécifié à intervalles 1 mois.

En cas de dysplasie cervicale associée au papillomavirus humain, 2 comprimés sont prescrits. 3 fois par jour pendant 10 jours, puis 2-3 cours similaires sont effectués avec un intervalle de 10-14 jours.

Surdosage

Les cas de surdosage ne sont pas décrits.

instructions spéciales

Après 2 semaines d'utilisation de l'isoprinosine, contrôlez la concentration d'acide urique dans le sérum et l'urine.

Avec une utilisation à long terme, après 4 semaines d'utilisation, il est conseillé de surveiller les fonctions hépatique et rénale tous les mois (activité des transaminases dans le plasma sanguin, créatinine, acide urique).

Il est nécessaire de contrôler le taux d'acide urique dans le sérum sanguin lors de la prescription d'isoprinosine en association avec des médicaments augmentant le taux d'acide urique ou des médicaments altérant la fonction rénale.

Influence sur la capacité à conduire des véhicules et autres mécanismes. Aucune contre-indication particulière.

Formulaire de décharge

Comprimés, 500 mg. Sous blister (PVC / PVDC et feuille d'aluminium), 10 pcs. 2, 3 ou 5 blisters sont placés dans une boîte en carton.

Fabricant

Société pharmaceutique technique "Luzomedikament". St. Consiglieri Pedroso, 69-B, Queluz de Baixo, 2730-055 Barcarena, Portugal.

Emballeur: Lusomedikmenta Technical Pharmaceutical Society, Portugal ou Teva Private Pharmaceutical Co. Ltd., Hongrie.

Entité juridique au nom de laquelle le certificat d'enregistrement a été délivré: Teva Pharmaceutical Enterprises Ltd., Israël.

Adresse de réception des réclamations: 119049, Moscou, st. Shabolovka, 10, bâtiment 2. Centre d'affaires "Concord".

Tél / fax: (495) 644-22-34 / 35/36.

Conditions de délivrance des pharmacies

Conditions de stockage du médicament Isoprinosine

Garder hors de la portée des enfants.

Durée de conservation du médicament Isoprinosine

Ne pas utiliser après la date d'expiration imprimée sur l'emballage.

Isoprinosine

Composition

La composition de 1 comprimé du médicament Isoprinosine contient 500 mg d'inosine pranobex (isoprinosine) - la substance active.

De plus, la tablette contient:

  • 10 mg - povidone;
  • 67 mg - amidon de blé;
  • 67 mg - mannitol;
  • 6 mg - stéarate de magnésium.

Formulaire de décharge

Le médicament Isoprinosine est disponible sous la forme de comprimés de forme oblongue biconvexe de couleur blanche ou similaire, d'un côté avec une ligne.

Un paquet contient 20, 30 ou 50 comprimés.

effet pharmacologique

Pharmacodynamique et pharmacocinétique

L'isoprinosine est un dérivé complexe de purine d'origine synthétique et présente des effets immunostimulants, ainsi que des effets antiviraux non spécifiques.

L'utilisation de l'isoprinosine conduit à la restauration de la fonction lymphocytaire pendant la période d'immunosuppression, augmente la blastogenèse dans une série de cellules monocytaires, active l'expression des récepteurs membranaires situés à la surface des cellules T auxiliaires, empêche une diminution de l'activité des cellules lymphocytaires lorsqu'elles sont exposées à des glucocorticoïdes et normalise l'interpolation de la thymidine dans celles-ci.

Inosine Pranobex stimule l'activité des tueurs naturels et des lymphocytes T cytotoxiques, active les fonctions des T-helpers et des T-suppresseurs, augmente la production d'immunoglobuline G, d'interleukines IL-1 et IL-2, d'interféron-gamma, réduit la production de cytokines pro-inflammatoires - IL-4 et IL -10, améliore la chimiotaxie des macrophages, des monocytes et des neutrophiles.

L'isoprinosine in vivo a une activité antivirale contre les virus Herpes simplex (herpès), le virus de la rougeole, le cytomégalovirus, la grippe A et B, le virus du lymphome T humain de type III, le virus humain entérocytopathogène, le poliovirus, ainsi que l'encéphalite équine et l'encéphalomyocardite.

Les effets antiviraux du médicament sont associés à l'inhibition de l'ARN du virus et de l'enzyme dihydropteroate synthetase, impliquée dans la synthèse de certains virus. En outre, le médicament stimule la réplication de l'ARNm de lymphocytes précédemment supprimés par des virus, en relation avec laquelle il y a une inhibition de la biosynthèse de l'ARN du virus lui-même et une diminution de la biosynthèse des protéines virales, augmente la production d'interférons-alpha et -gamma, qui présentent un effet antiviral.

Lorsqu'il est utilisé conjointement, il améliore l'efficacité de l'interféron alpha, ainsi que des médicaments antiviraux Zidovudine et Acyclovir.

Après administration orale, il est bien et assez rapidement absorbé par le tractus gastro-intestinal.

La Cmax dans le plasma sanguin est observée après 1 à 2 heures.

Rapidement métabolisé pour former de l'acide urique et excrété dans l'urine.

L'accumulation du médicament dans le corps n'a pas été détectée.

La demi-vie des deux métabolites est de 3,5 heures et 50 minutes..

L'élimination complète du médicament Isoprinosine du corps du patient se produit après 24 à 48 heures.

Indications pour l'utilisation des comprimés d'Isoprinosine

  • thérapie du virus de la grippe et d'autres infections virales respiratoires aiguës;
  • les maladies infectieuses causées par le virus de l'herpès de type 1, 2, 3, 4 et 5 (récemment, des informations sur l'efficacité du traitement de l'herpès de type 6, ainsi que des types 7 et 8), de l'herpès labial, de l'herpès génital et de la kératite herpétique
  • varicelle, zona;
  • la mononucléose infectieuse due au virus de l'herpès simplex de type 4 (virus d'Epstein-Barr);
  • rougeole (avec maladie grave);
  • infection à cytomégalovirus causée par le virus herpès simplex de type 5;
  • molluscum contagiosum;
  • infection par le papillomavirus humain (HPV), y compris les papillomes des cordes vocales et du larynx, de type fibreux;
  • également le médicament est efficace contre le VPH dans les organes génitaux des femmes et des hommes et en thérapie pour se débarrasser des verrues.

Contre-indications

  • goutte;
  • arythmies;
  • maladie de lithiase urinaire;
  • l'insuffisance rénale chronique;
  • les contre-indications à la prise d'isoprinosine comprennent les enfants de moins de 3 ans pesant jusqu'à 20 kg et l'hypersensibilité aux composants du médicament.

Effets secondaires

Selon les recommandations de l'OMS, les effets secondaires de l'isoprinosine sont classés comme «souvent» avec une fréquence de manifestation de 1% à 10% et «parfois» avec une fréquence de manifestation de 0,1% à 1%. En outre, les effets secondaires du médicament sont divisés en groupes en fonction de leur effet sur divers organes et systèmes du corps humain..

  • souvent - douleur dans la région épigastrique, sensation de nausée, vomissements.
  • parfois constipation ou diarrhée.

Foie et voies biliaires:

  • souvent - une augmentation de l'activité de la phosphatase alcaline et des transaminases dans le plasma sanguin, ainsi qu'une augmentation de la teneur en urée.

Peau et graisse sous-cutanée:

  • démangeaisons souvent.
  • souvent - maux de tête, faiblesse, étourdissements.
  • parfois des troubles du sommeil (somnolence ou insomnie).
  • parfois polyurie.
  • souvent - exacerbation de la goutte, douleurs articulaires.

Instruction d'application de l'isoprinosine (mode et dosage)

L'instruction pour Isoprinosine recommande de prendre les comprimés par voie orale (par voie orale) après les repas avec de l'eau.

En règle générale, la dose quotidienne d'Isoprinosine pour les patients adultes et les patients de plus de 3 ans pesant plus de 20 kg est de 50 mg / kg, divisée en 3 à 4 doses par jour.

Les patients adultes se voient prescrire 6 à 8 comprimés par jour, les enfants - un demi-comprimé pour 5 kg de poids corporel par jour.

Si nécessaire, dans les cas graves de maladies infectieuses, la dose quotidienne peut être augmentée individuellement à 100 mg / kg de poids corporel, en 4 à 6 doses..

Pour les patients adultes, la dose maximale du médicament par jour est de 3 à 4 grammes..

Les instructions d'utilisation chez les enfants déterminent la dose quotidienne maximale pour cette catégorie d'âge, qui est de 50 mg / kg.

Dans le traitement des maladies aiguës, le traitement pour tous les groupes d'âge dure 5 à 14 jours. Après la disparition des symptômes de la maladie, la prise des comprimés est poursuivie pendant encore 2 jours. Si nécessaire et sous la surveillance d'un médecin, le cours du traitement peut être augmenté..

Dans les pathologies chroniques avec rechutes, plusieurs traitements sont prescrits pendant 5 à 10 jours, avec un intervalle de 8 jours entre les cours.

Le traitement d'entretien peut avoir lieu avec une dose quotidienne réduite allant jusqu'à 500 mg ou 1000 mg (1-2 comprimés). Le cours du traitement est effectué pendant 30 jours..

L'infection herpétique nécessite un traitement pendant 5 à 10 jours jusqu'à ce que les symptômes disparaissent complètement, et se poursuit pendant la période asymptomatique pendant 30 jours supplémentaires, à une dose quotidienne de 1000 mg divisée en 2 doses (pour réduire le risque de rechute possible).

Avec le VPH, la dose quotidienne recommandée pour les patients adultes est de 6 comprimés (2 comprimés 3 fois par jour) et un demi-comprimé pour 5 kg de poids pour les patients pédiatriques, en 3-4 doses. La monothérapie dure 14 à 28 jours.

Pour les verrues génitales avec rechutes, le médicament est prescrit aux mêmes doses que pour le VPH. Le traitement peut être effectué à la fois en monothérapie et en association avec un traitement chirurgical pendant 14 à 28 jours. À l'avenir, une triple répétition du traitement avec des interruptions d'un mois est indiquée..

En cas de dysplasie du col de l'utérus, due à une exposition au VPH, la dose quotidienne est de 6 comprimés en 3 doses fractionnées (2 comprimés chacune). Le cours de thérapie dure 10 jours, suivi de 2-3 cours similaires, avec une pause de 10-14 jours.

Le coût d'un traitement par Isoprinosine nécessitera des fonds importants.Par conséquent, avant de procéder au traitement, examinez de plus près combien coûtent les comprimés de ce médicament, afin de ne pas interrompre le processus de traitement à l'avenir..

Surdosage

Les cas de surdosage de l'isoprinosine ne sont pas décrits.

Interaction

Les médicaments uricosuriques (y compris les diurétiques), ainsi que les inhibiteurs de la xanthine oxydase, augmentent le risque d'augmentation de la concentration d'acide urique sérique pendant le traitement par Isoprinosine.

Les immunosuppresseurs réduisent l'efficacité de l'isoprinosine.

Conditions de vente

Conditions de stockage

Conserver à une température ne dépassant pas +25 ° С.

Durée de vie

instructions spéciales

Après 2 semaines de traitement par Isoprinosine, il est nécessaire de mener des études sur la teneur en acide urique dans l'urine et le sérum sanguin.

Lors d'un traitement de longue durée (plus de 4 semaines), il est recommandé de surveiller tous les mois les fonctions rénale et hépatique (activité des transaminases, taux de créatinine, teneur en acide urique).

Il est nécessaire de surveiller le taux d'acide urique dans le sang lors de l'utilisation d'Isoprinosine en association avec des médicaments qui augmentent son niveau, ainsi que des médicaments qui altèrent la fonction rénale.

Isoprinosine - comprimés et sirop pour enfants et adultes

Comment fonctionne l'isoprinosine

L'isoprinosine est considérée comme l'un des médicaments les plus efficaces qui affectent avec succès la plupart des infections virales..

Son utilisation répandue est due à ses ingrédients actifs qui tuent les virus. Le composé inosine acétobène dimépranol combat avec succès les infections virales.

L'isoprinosine a également une fonction prophylactique. Il s'exprime dans la protection du corps contre le développement d'infections répétées après des maladies graves..

Le médicament améliore non seulement l'activité du système immunitaire, mais affecte également sa réponse aux infections virales. L'isoprinosine agit au niveau cellulaire pour stimuler l'immunité cellulaire.

Si vous prenez de l'isoprinosine sur les conseils de votre médecin, votre système immunitaire est susceptible de combattre des maladies telles que:

    Varicelle; Rubéole; Rougeole; Différents types d'hépatite; Mononucléose infectieuse; Zona; L'herpès génital; Infections pulmonaires; Grippe; Aphthae; Infections à papillomavirus; Panencéphalite.

Environ 95% des patients de moins de 25 ans souffraient de varicelle. Il s'agit d'une maladie infectieuse aiguë, qui se traduit par une éruption cutanée spécifique. Malgré l'affirmation qu'une fois transférée, la varicelle crée une forte immunité dans le corps, ce n'est pas toujours le cas..

La maladie récidive le plus souvent à des moments de déclin du système immunitaire - après une maladie grave, une grossesse, un accouchement.

La variole a parfois des effets indésirables et conduit au développement d'une pneumonie (pneumonie) ou même d'une encéphalite (inflammation du cerveau).

Lors du traitement de la varicelle, l'isoprinosine est utilisée en association avec l'acyclovir. Le premier médicament est utilisé comme immunostimulant. Son efficacité s'exprime dans la stimulation de l'immunité cellulaire dans la lutte contre l'inflammation (dans ce cas, la varicelle).

Avec bronchite

L'isoprinosine est également utilisée dans le traitement de la bronchite. Le médicament tue l'agent causal de l'infection et empêche le développement de complications à la suite d'une inflammation bronchique. Un immunomodulateur est également utilisé pour protéger les bronches des infections.

Avec mal de gorge purulent

Dans le traitement d'une maladie infectieuse, des antibiotiques sont utilisés, par exemple la pénicilline, Augmentin, Amikacin, Ospen, Tobramycin et autres. Le traitement peut être accompagné d'isoprinosine.

Le médicament est également utilisé dans la prévention de cette maladie. Dans ce cas, il est utilisé comme immunomodulateur. De plus, Broncho-Vaxom est recommandé pour la prévention de l'amygdalite purulente..

Traitement de la chlamydia

L'infection se propage généralement par contact intime. En plus des organes génitaux, les yeux et la membrane muqueuse de la bouche sont sensibles aux infections..

En plus des rapports sexuels, la chlamydia peut être transmise au nouveau-né lors du passage par le canal génital. Ceci n'est possible qu'avec un accouchement normal. À la naissance avec une césarienne, ce danger n'existe pas..

Ce type d'infection est traité avec des antibiotiques. Mais l'isoprinosine est également utilisée, qui est généralement incluse dans la composition de médicaments supplémentaires prescrits pour le traitement de la chlamydia. Habituellement, les médecins prescrivent de l'érythromycine.

La chlamydia est une maladie dangereuse, et si elle n'est pas traitée à temps, les conséquences sont le plus souvent une grossesse extra-utérine, une fausse couche et une naissance prématurée..

Les hommes porteurs de l'infection se plaignent le plus souvent d'une miction douloureuse.

Avec condylomes (virus du papillome)

C'est un bourgeon granuleux rose pâle qui pousse dans ses nids. Ils sont causés par le papillomavirus humain.

L'isoprinosine est recommandée dans le traitement des verrues génitales irritantes. Il est pris dans un délai d'un mois dans le cadre du traitement prescrit.

Ensuite, la réception se poursuit pendant encore 5 mois, en tant que thérapie, qui est effectuée après le traitement.

Le médicament n'est qu'une partie du traitement. Habituellement, les verrues intimes sont éliminées avec une thérapie au laser, une cryothérapie ou un traitement à l'acide nitrique.

Puis-je prendre pendant la grippe?

L'isoprozine est utilisée en thérapie prophylactique contre la grippe. Si vous entrez en contact avec un patient grippé, vous avez une température supérieure à 38 degrés, vous vous plaignez de léthargie, de fortes douleurs au niveau de la tête, il est conseillé de prendre de l'isoprinosine à titre préventif.

Naturellement, ne prenez le médicament que si votre médecin vous a conseillé de le faire. L'isoprinosine tue les virus qui causent la grippe et aide le corps à éviter les infections ultérieures.

Avec mononucléose

Il y a des dépôts purulents sur les amygdales, comme dans l'amygdalite purulente. Enfants et adolescents les plus sensibles à la fièvre glandulaire, connue sous le nom de mononucléose.

La maladie se déroule avec des changements caractéristiques dans le sang du patient. Il y a une augmentation des monocytes par rapport au reste des cellules sanguines. L'agent causal de l'infection est le virus Epstein-Barr. Il est généralement transmis par la salive. Ce n'est pas un hasard si la maladie s'appelle la maladie du baiser..

Ce virus a été lié à deux types de cancer - le carcinome du nasopharynx et le lymphome de Burkitt. Les patients atteints du virus Epstein-Barr ont un risque plus élevé de développer l'un de ces deux types de cancer..

Des recherches sont également en cours pour comprendre la relation entre la fatigue chronique et ce virus..

L'isoprinosine est prescrite pour le traitement de la mononucléose. Les symptômes disparaissent généralement d'eux-mêmes. Le traitement de ce type de maladie n'est pas spécifique au médicament et est attribué à chaque patient individuellement.

Les symptômes avec lesquels il s'exécute disparaissent après environ 4 semaines. Les symptômes sont les plus prononcés dans la période initiale de la maladie (généralement le 3ème ou 4ème jour). S'ils ne disparaissent pas après un mois, demandez immédiatement l'aide d'un spécialiste.

Avec l'herpès

Habituellement, cette maladie insidieuse affecte les patients âgés et ceux qui ont souffert d'infections aiguës et d'intoxications..

Il se traduit par une éruption cutanée qui affecte une certaine zone de la surface de la peau et le nerf en dessous. Lorsque ces bulles se rompent, des ulcères se forment..

Les nerfs les plus fréquemment touchés sont les nerfs oculaires, auriculaires et intercostaux. Un traitement tardif entraîne souvent une paralysie, une parésie et une déficience visuelle et auditive sévère.

Le traitement est prescrit en fonction de la gravité de la maladie. Lorsqu'il se manifeste sous ses formes les plus sévères, un traitement antiviral est prescrit, qui est généralement effectué à l'aide de médicaments - Isoprinosine, Valtrex et Zovirax.

L'utilisation de l'isoprinosine dans le traitement des champignons

Le champignon, causé par diverses bactéries, est une maladie difficile à traiter. Bien que le traitement soit long, ce n'est pas impossible.

Souvent, ces infections disparaissent après la prise d'antibiotiques. Pour un traitement plus long avec des antibiotiques, les experts recommandent l'isoprinosine pour stimuler le système immunitaire..

Pour le système immunitaire

L'isoprinosine a un effet bénéfique sur l'activité du système immunitaire. Favorise la réponse immunitaire à divers types d'infections et active le système immunitaire.

C'est un système immunitaire fonctionnant correctement qui est une condition préalable à la destruction des virus et des bactéries que nous rencontrons au quotidien..

Prendre le médicament pour l'uréeplasmose

La présence de ces micro-organismes est inoffensive et ne provoque pas de symptômes désagréables tant que les agents pathogènes ne sont pas exposés à certaines conditions..

Cette maladie est extrêmement insidieuse. Seulement chez 10% des patients, il ne nécessite pas de traitement, car l'uréeplasma ne cause pas de problèmes et est considérée comme faisant partie de la microflore normale du vagin.

Mais pour les 90% restants, un traitement est nécessaire, car il est possible que l'uréeplasmose puisse endommager les trompes de Fallope et les ovaires..

L'isoprinosine est utilisée dans le schéma thérapeutique de cette maladie insidieuse. Le traitement comprend la prise de deux comprimés de Diflucan - le premier et le dernier jour du traitement.

Ils prennent également l'antibiotique doxycycline pendant 5 jours 1 à 2 fois par jour, selon la gravité de l'infection.

L'isoprinosine est prise pendant 14 jours, 2-3 fois par jour.

Effets secondaires

Il est possible que la prise d'Isoprinosine entraîne des effets secondaires. Éruptions cutanées possibles, rougeur et gonflement de la peau, essoufflement, accompagné d'une respiration sifflante.

Très souvent, l'utilisation de ce médicament entraîne une augmentation du taux d'acide urique. Cela ressort des études de sang et d'urine de personnes prenant de l'isoprinosine..

Les patients se plaignent souvent de nausées, de vomissements, de maux de tête et d'étourdissements. Bien que ce ne soit pas courant, certaines personnes traitées avec ce médicament souffrent de diarrhée, de constipation, de troubles du sommeil et d'une augmentation du débit urinaire..

La fréquence d'apparition des symptômes indésirables suivants n'est pas connue - douleur abdominale sévère, gonflement des lèvres et des paupières, faiblesse générale, manque de tonus et étourdissements.

Effets sur le foie

L'utilisation à long terme de l'isoprinosine alourdit considérablement le foie. L'accumulation d'enzymes toxiques dans le foie est observée lors d'une utilisation prolongée du médicament.

Si un traitement plus long avec ce médicament vous a été prescrit, votre médecin peut vous recommander un autre médicament pour contrer les effets nocifs de l'isoprinosine sur le foie..

Admission pendant la grossesse

Ne prenez pas ce médicament si vous êtes enceinte, si vous allaitez ou si vous prévoyez de devenir enceinte. Son utilisation dans de telles situations n'est autorisée que si l'état du patient suggère l'isoprinosine comme seule méthode de traitement.

Avec de l'alcool

La consommation de boissons alcoolisées pendant la prise de ce médicament dans le cadre d'un traitement thérapeutique n'est pas autorisée. Si sa consommation a un but préventif, une quantité minimale d'alcool est autorisée.

Allergie au médicament

Le médicament contient du dimépranol et du mannitol, ce qui n'exclut pas les allergies. Il contient également de l'amidon de blé et n'est donc pas recommandé pour les personnes allergiques au blé autres que la maladie cœliaque. Le médicament n'est pas contre-indiqué chez les patients atteints de maladie cœliaque.

Combinaison d'isoprinosine et d'acyclovir

L'acyclovir est un médicament antiviral qui attaque l'ADN des virus. Le médicament est disponible sous forme de comprimés et de pommades oraux. Utilisé en association avec l'isoprinosine dans le traitement de la varicelle.

Biosine et isoprinosine

La biosine est un complément alimentaire à base de colostrum enrichi en zinc. Ce supplément a des effets antiviraux, antibactériens et antioxydants. Favorise l'absorption du fer par l'organisme.

Il a un effet probiotique prononcé en raison de son ingrédient actif - la lactoferrine. Grâce à cela, la microflore intestinale s'améliore et la production de bifidobactéries augmente..

La supplémentation en zinc aide à la synthèse des immunoglobulines. Des études ont montré que la biosine augmente les défenses de l'organisme et offre une résistance aux virus et aux infections.

La biosine peut être associée à l'isoprinosine. Mais il est conseillé d'éviter ce complément alimentaire pour les patients allergiques à l'un de ses principes actifs..

Quand prendre du sirop et quand prendre des pilules

Le sirop d'isoprinosine est principalement prescrit aux enfants, en raison de la méthode d'administration plus simple. Dans la version liquide, la préparation a un goût de prune, ce qui facilite la prise des plus petits patients. Le sirop contient du saccharose, ce qui en fait un choix préféré pour les enfants.

Les comprimés d'isoprinosine sont administrés aux enfants dissous dans de l'eau, du jus ou un autre liquide.

Schéma et dosage

L'isiprinosine est prescrite selon le schéma établi individuellement pour chaque patient par son médecin traitant. Le nombre et la fréquence des doses prises sont déterminés en fonction de la gravité de la maladie..

La dose habituelle recommandée est de 50 à 100 mg pour chaque kilogramme de poids corporel du patient..

Les seniors ne devraient pas prendre plus de 4 grammes par jour.

Isoprinosine pour les enfants

Le médicament peut être pris par les enfants de plus de 1 an. La dose quotidienne recommandée pour les personnes de ce groupe d'âge est de 1 à 2 grammes. Mais en principe, si vous voulez être précis, il est préférable de prendre 50 mg d'isoprinosine pour chaque kilogramme de votre enfant. Autrement dit, pour 20 kg de poids, un gramme est nécessaire.

Ce avec quoi nous sommes traités: Isoprinosine. Frappez les virus avec leurs matériaux de construction

Albina Glisic / Getty Images / Life Stic / Flickr / Indicator.Ru

Pourquoi la FDA n'approuve pas l'Isoprinosine, est-il possible de fabriquer une arme contre les virus à partir d'un dérivé de la base azotée et vaut-il la peine de prendre avec fracas l'augmentation du taux d'urates dans le sang, nous le disons dans le nouveau numéro de la rubrique "Ce qu'ils nous traitent avec" sur Indicator.Ru.

La vague de froid et les pluies à venir peuvent provoquer une vague de rhume, dont beaucoup veulent se protéger, et dans la chaleur, les médecins mettent en garde contre le risque de tomber malade, par exemple en mangeant de la crème glacée ou en abusant des climatiseurs. Par conséquent, à la demande de nos lecteurs, nous analysons l'Isoprinosine (également connue sous les marques Groprinosin, Riboxin et Ribonosin), qui se positionne comme un médicament immunostimulant et antiviral à large spectre. Et si nous avons déjà dit que toutes sortes de «stimulation de l'immunité» indépendante et d'interférence dans son travail proviennent du mal (même si le médicament a vraiment un tel effet), alors l'effet antiviral devrait être considéré de plus près.

De quoi, de quoi

L'isoprinosine est basée sur des molécules d'inosine et de dimépranolacedobène. Ces substances, selon les fabricants, devraient soit agir dans le sens de la stimulation de l'immunité, poussant nos lymphocytes à faire des heures supplémentaires, soit interférer avec la reproduction des particules virales qui ont embarqué nos cellules..

L'inosine est basée sur un pentagone ribose (issu d'un résidu de sucre, comme dans notre ARN), associé à un dérivé de purine («anneaux» aromatiques et imidazole; cette structure se retrouve également dans les nucléotides - «lettres» de notre ADN ou ARN)

Les auteurs d'une revue de 1986 dans la revue Drugs ont suggéré que le médicament n'avait pas d'effet antiviral, mais qu'il avait un effet immunostimulant. Le mécanisme de cette action, selon la même revue, est inconnu, et la plupart des essais expérimentaux et cliniques sont préliminaires, et même leur conception laisse beaucoup à désirer..

Au fil des ans, la situation avec le mécanisme n'a pas été clarifiée. L'inhibition de la réplication de toute une liste de virus a été mise en évidence sur des cellules (par exemple, dans une étude conjointe de spécialistes français et américains, ainsi que dans de nombreuses études de médecins polonais). Mais comment cela se passe-t-il? Cet effet est-il transféré à tout l'organisme et la concentration est-elle suffisante pour ne pas l'empoisonner? Comment la réplication de l'ADN viral ou de l'ARN du génome est-elle supprimée par des «pièces de rechange» pour ces molécules, alors que la réplication du matériel héréditaire cellulaire (en quelque sorte) ne l'est pas? Étant donné que l'effet cytotoxique a parfois été évalué simplement visuellement, et que les publications mentionnées sont parues dans des revues nationales et n'ont même pas été traduites en anglais, il est inconnu.

De nouvelles informations sur les sites de liaison ont été ajoutées: par exemple, un article de pharmacologues des États-Unis et de Taiwan, publié dans le Journal of Biomedical Science, suggérait que l'inosine pouvait agir sur le récepteur des benzodiazépines, mais il est peu probable que cela ait quoi que ce soit à voir avec l'effet antiviral..

Quel est le statut des essais cliniques, des approbations et des approbations des principaux organismes de santé??

Les listes (non) incluses

L'instruction de l'isoprinosine dit que le médicament supprime l'activité d'un certain nombre de virus (les empêchant de faire synthétiser leur ARN par les cellules), rétablit la fonction des lymphocytes pendant l'immunosuppression, force certaines cellules immunitaires à se diviser et entraîne d'autres à voir la «cible». Il est recommandé de le prescrire contre l'infection par des virus de la famille des Herpesviridae (dont nous avons déjà parlé des plus dangereux et des plus communs, de la rougeole, du papillome humain et du molluscum contagiosum (ce dernier est aussi une maladie virale, le mollusque n'a rien à voir avec cela).

Sur le portail du registre national des médicaments, la plupart des études enregistrées concernent la bioéquivalence (comparaison de dosages auxquels une substance est égale en action) de différentes formes du médicament, ainsi que des comprimés russes et étrangers. Des études post-enregistrement sur l'efficacité et la sécurité du médicament sont menées à ce jour. L'un d'eux a pris fin en 2015, mais la publication n'a jamais été retrouvée.

L'isoprinosine est incluse dans la classification ATC de l'Organisation mondiale de la santé - cependant, comme nous l'avons déjà découvert plus d'une fois, cela ne dit rien sur l'efficacité du médicament, mais indique seulement clairement que l'OMS connaît son existence. Dans cette classification, il est répertorié comme un médicament antiviral..

PubMed a des centaines d'études sur l'isoprinosine, mais en filtrant les «essais cliniques» et en ajoutant «contrôlé en double aveugle» à la recherche, nous voyons moins de 10 articles.

Dans une étude multicentrique, en double aveugle, contrôlée contre placebo chez 463 patients, menée par des scientifiques hongrois, le taux de guérison de la grippe a été comparé. Bien que les auteurs de l'article rapportent que les participants du groupe médicamenteux se sont rétablis plus rapidement, ils notent également que la différence était statistiquement non significative..

En regardant le graphique de récupération, où les axes montrent les jours depuis le début du traitement et le pourcentage de participants qui ne se sont pas encore rétablis, vous pouvez voir que les lignes du groupe placebo et du groupe médicamenteux sont presque les mêmes..

Jiří Beran et coll.

Si nous parlons de prévention des infections chez les enfants, l'isoprinosine ne pourrait pas non plus être un exemple positif ici. Un article tchèque sur un essai clinique en double aveugle contrôlé par placebo du médicament chez 108 enfants indique que bien que le nombre de lymphocytes T CD3 +, CD4 + et CD8 + chez les participants ait légèrement augmenté au cours des six semaines auxquelles ils ont reçu le médicament, cela n'a pas affecté l'incidence. La durée des ARVI chez les enfants ne s'est pas non plus raccourcie et l'isoprinosine n'a pas affecté le nombre de jours de symptômes (fièvre, toux, pharyngite, écoulement nasal).

Une autre étude compare l'isoprinosine à l'acyclovir comme traitement des épisodes récurrents d'herpès génital. Le premier médicament a augmenté le temps entre les épisodes, mais le travail n'a été réalisé que sur 31 patients et depuis 1989, personne ne l'a confirmé. De plus, trois ans plus tard, une publication a été publiée sur les résultats d'un autre essai clinique, dans lequel Acyclovir est devenu le vainqueur dans une course similaire. L'isoprinosine a été décrite comme "cliniquement inutile" à une dose de 500 mg deux fois par jour. Mais les travaux de scientifiques chinois, japonais et allemands sur près de 300 patients ont montré que l'isoprinosine ne traite pas l'herpès génital et les «boutons de fièvre» ni mieux ni pire que l'acyclovir, déroutant complètement tout le monde..

Chez 17 patients, l'isoprinosine a été testée contre l'hépatite virale C, mais encore une fois, elle n'a pas réussi à prouver son utilité. Les données d'un article d'étude de 42 patients ne sont pas en désaccord avec ce résultat. Une conclusion décevante attend ceux qui ont lu l'article sur les essais du médicament contre le zona et contre les verrues génitales.

Enfin, il existe un article encourageant sur la réussite du traitement des papillomes viraux (55 participants), mais ce résultat n'a pas été confirmé par d'autres études depuis 1996..

(Pas) baguette - (pas) bouée de sauvetage

Mais il existe également des utilisations moins populaires liées à la thérapie alternative. Ainsi, la prise d'inosine peut augmenter le taux d'acide urique dans le sang, et comme la maladie de Parkinson progresse généralement plus lentement chez les patients qui ont des taux plus élevés, l'inosine est maintenant dans la troisième phase des essais en tant que remède possible pour cette maladie..

Cependant, cette approche n'a pas fonctionné avec la sclérose en plaques. Les auteurs de l'article, sur la base des données sur le traitement de 52 patients atteints de cette maladie avec l'isoprinosine, concluent qu'après ajustement pour plusieurs groupes de comparaison, l'effet du médicament n'a pas pu être identifié..

Avec un accident vasculaire cérébral, malgré l'effet sur les cellules et les animaux de laboratoire, cela n'a pas non plus fonctionné. Peut-être parce que lors d'un AVC ischémique, la livraison de nourriture dans la zone touchée est perturbée, de sorte que même les substances bénéfiques n'atteignent pas l'objectif.

L'isoprinosine a également été testée comme remède alternatif contre la fatigue chronique, mais cette approche n'a pas non plus été couronnée de succès: selon les auteurs de la revue, les données étaient insuffisantes pour tirer des conclusions..

Dans une autre étude, l'isoprinosine a été testée sur 24 patients en tant que médicament contre la polyarthrite rhumatoïde, mais il n'y avait aucune preuve de son utilité par rapport à un groupe placebo, mais le taux d'urates (sels d'acide urique) dans le sang des participants ayant reçu de l'isoprinosine a augmenté. À propos, il convient d'envisager une augmentation de la quantité d'urate dans le sang - cet effet secondaire a été mentionné dans presque tous les articles sur les essais cliniques..

Indicateur: Ru conclut: les preuves sont minimes et ils ne sont pas en faveur de l'isoprinosine

L'isoprinosine n'est pas approuvée par la Food and Drug Administration (FDA). Cette organisation a refusé à plusieurs reprises aux fabricants d'enregistrer le médicament et ses analogues directs en tant que médicament pour les patients atteints du VIH, car les patients peuvent l'utiliser à la place, et non avec, d'une thérapie antirétrovirale spécifique. Bien qu'il y ait un essai clinique sur ce point montrant que la maladie progresse moins dans le groupe Isoprinosine, le pourcentage de personnes qui ont le VIH a progressé vers le SIDA en deux ans est très faible, donc l'erreur statistique pourrait jouer un rôle.

Son mécanisme d'action au niveau moléculaire est inconnu, et tous les effets observés dans les cellules, tissus et rats au niveau des essais cliniques ne donnent aucun résultat. Il n'y a pas non plus d'avis sur le site Web de la Collaboration Cochrane qui confirmeraient l'efficacité de l'isoprinosine (bien qu'il n'y ait pas non plus de réfutation).

Ainsi, nous n'avons trouvé aucune preuve solide et convaincante de l'efficacité du médicament contre quoi que ce soit. Les études sur les souris et les cellules peuvent sembler prometteuses, mais ce qui se passe chez les patients reste un mystère. Bien que certains essais cliniques indiquent que le nombre de lymphocytes T peut effectivement augmenter, rien n'indique que le changement de leur nombre affecte la résistance aux virus (et à plusieurs à la fois, comme cela serait approprié pour un médicament antiviral non spécifique). Cependant, même si cette méthode fonctionne, c'est à vous de décider si vous devez vous efforcer d'obtenir un résultat aussi imprévisible: trop d'immunité entraînée, comme des agents qui font rage, "liera" des cellules innocentes, ce qui peut déclencher une maladie auto-immune.

Bien que le médicament soit en grande partie composé d'un composant présent dans les cellules humaines, il provoque une augmentation du niveau d'acide urique dans le corps. Malheureusement, cela peut non seulement ralentir la progression de la maladie de Parkinson, mais aussi provoquer des crises de goutte, donc si vous avez des problèmes articulaires (et même le régime comprend beaucoup de produits d'origine animale), la prudence ne fait pas de mal..

Nos recommandations ne peuvent être assimilées à une prescription médicale. Avant de commencer à prendre tel ou tel médicament, assurez-vous de consulter un spécialiste.