Neurodermatite

Symptômes de la neurodermatite, traitement et causes
La neurodermatite (ou dermatite atopique, ou neurodermatite diffuse) est une maladie inflammatoire chronique - dermatite allergique, affectant la peau des personnes ayant une prédisposition dans le génome, ainsi qu'un trouble de l'état immunitaire, des systèmes nerveux et endocrinien, de la fonctionnalité d'autres organes.

La présence d'anomalies cardiaques congénitales, de pied bot, de hernies, de cataractes, etc. chez les patients indique également un facteur héréditaire de dermatose atopique. La neurodermatite a un caractère persistant, chronique, souvent récurrent, dont la forme diffère en fonction de l'âge, des causes, des symptômes, mais aussi de la saison.

Le rôle principal dans l'apparition de la neurodermatite appartient au système nerveux. Synonyme de dermatite atopique. Maintenant, le terme «neurodermatite atopique» est également utilisé. Le mécanisme de développement de la maladie est neuroendocrinien. La conséquence de la diathèse - la transition vers l'eczéma infantile - le prurit - la neurodermatite.

Ce que c'est?

La neurodermatite est une maladie cutanée inflammatoire due à des causes endogènes (à l'intérieur du corps). Elle survient principalement dans l'enfance et l'adolescence, devient souvent chronique et est l'une des maladies dermatologiques les plus courantes sur la planète..

Les raisons du développement de la maladie

La neurodermatite n'est pas une maladie infectieuse. C'est souvent une prédisposition génétique aux allergies qui en est la cause profonde. Le corps humain peut répondre à une maladie à n'importe quel irritant - des poils d'animaux à votre cosmétique préféré.

Les experts estiment que les causes courantes de la neurodermatite sont:

  • troubles de la santé neuropsychiatriques;
  • les médicaments;
  • facteurs climatiques;
  • travailler dans des conditions dangereuses et autres facteurs irritants;
  • mauvaise nutrition, pollution toxique générale du corps;
  • surcharge psycho-émotionnelle, mentale et physique prolongée, dépression;
  • troubles profonds du fonctionnement des systèmes nerveux immunitaire, central et périphérique, syndrome végétatif-vasculaire;
  • sources d'infection chronique, foyers d'inflammation dans le corps et accumulations bactériennes sur la peau;
  • maladies du tractus gastro-intestinal associées à un trouble des processus de fermentation, des perturbations du système endocrinien, des maladies ORL;
  • dépendance génétique de la propension à diverses réactions allergiques, prouvée par la forte intensité des maladies de parents proches et de jumeaux identiques;
  • facteurs endogènes - l'état pollué de l'environnement externe (extérieur) et interne (intérieur), qui peut provoquer une hyperréactivité cutanée.

Malgré la variété des facteurs provoquant le développement de la neurodermatite, les dermatologues pensent que la maladie déclenche un mécanisme allergique. Lors de la première rencontre avec un allergène, le corps développe des anticorps contre un nouveau composé pour lui-même, mais la deuxième fois, les anticorps se combinent avec le corps et sont transportés par la circulation sanguine vers tous les tissus et organes et détruisent les membranes de leurs cellules..

Dans le processus de dégranulation, la libération de substances actives se produit, parmi lesquelles l'histamine. Cette substance provoque des rougeurs et un épaississement de la peau, une élévation de la température locale et une sensation de démangeaison ou de brûlure. En cas d'infection secondaire, la température corporelle augmente.

Les scientifiques expliquent la défaite du système nerveux comme la cause de la neurodermatite par le dysfonctionnement des fibres nerveuses périphériques. Par conséquent, le patient commence à harceler avec de fortes démangeaisons et des éruptions cutanées apparaissent sur le corps. Le désir de gratter la peau entraîne sa blessure, une augmentation de l'intensité des démangeaisons et un gonflement des tissus.

Classification

La neurodermatite est une maladie qui a plusieurs types, qui déterminent le degré de prévalence du processus pathologique sur la peau du patient.

  1. Neurodermatite diffuse. Cette forme est caractérisée par l'apparition de lésions multiples. En règle générale, ils sont localisés sur les extrémités supérieures et inférieures (dans les creux et les coudes poplités), ainsi que sur le tronc. Cependant, la neurodermatite diffuse affecte souvent le cou, les organes génitaux, l'anus et le visage. Dans ce cas, les lésions sont des zones cutanées confluentes lichénifiées et infiltrées. À certains endroits, en plus de la lichénification, des nodules plats et brillants apparaissent. Parfois, chez les patients après le grattage, il y a un court pleur. En conséquence, les lésions peuvent être infectées, compliquées par une lymphadénite ou une pyodermite. Les patients souffrant de neurodermatite diffuse se distinguent par un œdème et une hyperémie de la peau, souvent recouverts de petites écailles.
  2. Neurodermatite limitée. Ce type de neurodermatite se caractérise par l'apparition à la surface de la peau de plaques recouvertes de néoplasmes nodulaires sur le cou, dans les flexions du genou et du coude, dans le périnée et sur les organes génitaux. Avec ce type de maladie, une disposition symétrique des plaques est souvent notée. En règle générale, ils apparaissent simultanément sur les deux coudes, genoux et pieds..
  3. Le décalvant affecte les zones velues du corps, provoquant une chute progressive des cheveux.
  4. Neurodermatite linéaire. Il s'agit d'une pathologie dans laquelle les lésions sont localisées principalement sur les surfaces extenseurs des bras et des jambes et ont la forme de rayures, parfois avec une surface verruqueuse ou squameuse..
  5. Folliculaire: se forme sur les parties velues du corps sous forme d'éruptions cutanées ressemblant à des papules pointues.
  6. Neurodermatite psoriasiforme. Dans ce cas, les lésions sont des phoques rouges recouverts de petites écailles blanc argenté. Le plus souvent, ils sont localisés sur la tête et le cou..
  7. Hypertrophique: exprimé par un gonflement dans la région des ganglions lymphatiques, le plus souvent.

Chaque type de neurodermatite apporte un inconfort important à une personne, un traitement est donc nécessaire sans délai.

Les symptômes de la neurodermatite

Les principaux symptômes de la neurodermatite chez les adultes et les enfants sont caractérisés par des éruptions cutanées, des démangeaisons, des troubles névrotiques, des rougeurs, une desquamation. De plus, la zone de propagation de la maladie peut varier en fonction de son type spécifique..

Avec la neurodermatite, la fonction des glandes surrénales est considérablement réduite, de sorte que la peau peut s'assombrir sensiblement. Une personne perd du poids, ce qui affecte négativement l'état général du corps. La pression diminue, la fatigue, l'apathie et la faiblesse augmentent, la sécrétion de suc gastrique et le taux de glucose dans le sang diminuent. La neurodermatite conduit parfois à une lymphadénite (inflammation des ganglions lymphatiques), qui altère le fonctionnement de nombreux organes.

Il convient de noter que les symptômes de la neurodermatite sont les plus prononcés en hiver et le soir, et en été, au contraire, des améliorations notables se font sentir. La neurodermatite sur les mains apporte le plus grand inconfort, car en raison de l'humidité et des influences mécaniques fréquentes, la maladie ne fait qu'aggraver.

À quoi ressemble la neurodermatite, photo

La photo ci-dessous montre comment la maladie se manifeste chez les adultes et les enfants..

Comment diagnostiquer correctement?

Le diagnostic de la neurodermatite est effectué par un dermatologue lors de la première visite. Pour cela, les plaintes du patient et l'examen de son corps suffisent. Pour confirmer le diagnostic, le patient peut se voir attribuer des études de laboratoire et biochimiques: son sang est vérifié pour le nombre de leucocytes et d'éosinophiles.

Chez la plupart des patients, une éosinophilie et une leucocytose sont détectées, et dans les études immunologiques, une quantité accrue d'immunoglobulines IgE est trouvée. Avec l'ajout de maladies secondaires, le traitement de la neurodermatite et de ses symptômes peut être ajusté en fonction du tableau clinique général.

Comment traiter la neurodermatite?

Souvent, la neurodermatite est traitée de manière très tronquée et l'attention n'est portée qu'aux manifestations cutanées. Pour le soulagement dont le traitement local est dirigé. Cependant, il convient de considérer le processus dans son ensemble et de prêter attention à toutes les étapes du traitement..

  1. Régime. La thérapie commence, en particulier dans le cas des bébés, par des mesures diététiques. Il est idéal lorsqu'il est possible d'identifier les principaux allergènes qui provoquent le processus et de les exclure de l'alimentation. Chez les adultes, la thérapie commence également par un régime alimentaire restreint en alcool et en épices. Les enfants essaient d'être allaités ou de passer aux hydrolysats de protéines de vache.
  2. Mode général. La normalisation du régime général devrait prévoir une nuit complète (et pour les enfants et le sommeil de jour), un séjour suffisant à l'air frais et un stress mental et physique rationnel, à l'exclusion du surmenage et de la surexcitation du système nerveux. traitement de la neurodermatite chez l'adulte avec lésion totale, localisation sur les paumes, complications purulentes secondaires peuvent être réalisées en ambulatoire avec délivrance d'un certificat d'incapacité de travail.
  3. Traitement de la dysbiose. Pour les périodes d'exacerbation, il est également recommandé de s'attaquer à la correction de la dysbiose et de commencer à suivre une cure d'entérosorbants (Enterosgel, Poliepan). Il n'est pas pratique d'utiliser des sorbants de manière continue, car ils entraînent l'élimination non seulement des allergènes des intestins, mais également des vitamines, qui sont assez difficiles à remplacer en raison des restrictions alimentaires et de l'intolérance aux analogues synthétiques..
  4. Sédatifs. Si nécessaire, des traitements de sédatifs ou de médicaments sont prescrits aux patients pour des problèmes neurologiques ou mentaux plus graves.

Recommandations générales pour la neurodermatite pouvant être réalisée à domicile:

1) Le plus important est d'arrêter de se gratter constamment la peau. Aucun traitement ne sera efficace si le patient continue de gratter les lésions. Pour ça:

  • couper les ongles courts
  • la nuit pendant la période d'exacerbation, mettez des gants de coton sur vos mains ou dormez en pyjama en coton. Cela réduira les rayures involontaires pendant le sommeil..

2) Il est très important d'éviter tout contact avec des allergènes aggravants. Pour ça:

  • un régime hypoallergénique est nécessaire
  • les nouveaux vêtements doivent être prélavés.
  • vous devez utiliser des poudres de lavage à base de savon
  • les vêtements doivent être soigneusement rincés
  • nettoyage humide quotidien de la maison

3) Réduisez la peau sèche. Pour ça:

  • utiliser des savons et des détergents crémeux à effet hydratant.
  • les procédures d'eau doivent être à court terme (5 à 10 minutes), dans de l'eau tiède (pas chaude).
  • après le lavage ou la baignade dans la piscine, appliquez une crème corporelle ou du lait sur le corps.
  • des vêtements amples en pur coton doivent être portés.
  • il est conseillé d'abandonner les vêtements en laine et les couvertures en laine, en les remplaçant par des vêtements et des couvertures d'autres matériaux.

La tactique de traitement de la neurodermatite vise à éliminer les troubles qui ont provoqué le développement du processus pathologique, ainsi qu'à prévenir les rechutes et à prolonger les rémissions. [adsen]

Traitement médical

Le créneau thérapeutique antiallergique implique l'utilisation d'antihistaminiques, dans la plupart des cas, 2 et 3 générations de médicaments, qui ont un effet moins inhibiteur sur le système nerveux central et en même temps stabilisent les mastocytes et bloquent en même temps l'effet de l'histamine, mais les médicaments de première génération sont toujours activement utilisés. Ils ont un effet relativement rapide et donnent de la somnolence, ce qui, cependant, est même bon en présence de dermatose qui démange..

  • Première génération: comprimés ou gouttes de Fenistil (Demitenden), Tavegil (Clemastine), comprimés ou injections de Pipolfen (Promethazine), Fenkarol (Hifenadine), Suprastin (Chlorpyramine).
  • Le médicament de la deuxième génération - Ketotifen (Zaditen) est préférable lors de la combinaison d'un processus cutané avec une obstruction bronchique.
  • Médicaments de troisième génération: Astelong, Astemizole, Akrivastin, Acelastin, Allergodil, Histalong, Gistim, Claritin, Clarisens, Loratadin, Levocabastine, Semprex, Telfast, Terfenadil, Teridin, Cyterizine, Ebastin.

Les glucocorticoïdes sont utilisés dans les cas graves d'un processus courant pendant les périodes d'exacerbation ou en présence de complications allergiques sous forme de réactions allergiques aiguës (urticaire, œdème de Quincke).

  • Naturel: cortisone, hydrocortisone.
  • GCS semi-synthétique: dexaméthasone, triamcinolone, prednisolone.

Le traitement avec des pommades avec des glucocorticoïdes est effectué une fois par jour. Appliquer en fine couche, ne pas frotter. Lorsqu'ils sont pris en cure, ils ne provoquent pas d'effets systémiques secondaires (syndrome d'Itsenko-Cushing, insuffisance surrénalienne, atrophie cutanée et diabète sucré). Lorsqu'elle est prise au fil des ans, sa propre libération d'hormones surrénales diminue progressivement et des effets secondaires systémiques se développent.

  • Médicaments à faible concentration: non fluorés: pommade à l'hydrocortisone, acéponate de méthylprednisolone.
  • Force modérée. Non fluoré: Latikort, Lokoid. Fluoré: "Afloderm", "Ftorocort", "Triacort", "Esperson", "Locakarten", "Lorinden".
  • Fort. Fluoré: «Dermovate», «Kutiveit», «Beloderm», «Celestoderm», «Sinalar», «Flucinar», «Sinaflar». Non photographié: "Elokom", "Advantan".

La tâche principale des médicaments non hormonaux est de sécher la peau (pommade ou pâte de zinc, Ski-derm) et avoir un effet adoucissant (Gistan). Cependant, certains des médicaments ont également des effets anti-inflammatoires (Apilak), des préparations à base de goudron et d'ichtyol), et réduisent également les démangeaisons (Elidel, Glutamol). Ils utilisent également des onguents cicatrisants (Bipanten, Panthenol).

Les autosérums sont fabriqués à partir du propre sang du patient, qui est collecté au plus fort d'une exacerbation de la neurodermatite. Ainsi, le patient reçoit des anticorps contre les allergènes.

Traitement de physiothérapie

Une procédure telle que la photothérapie (à l'aide d'une lampe à quartz, UV ou photothérapie sélective) a fait ses preuves dans le traitement de la neurodermatite. La photothérapie sélective, impliquant l'utilisation de rayons UV d'une longueur d'onde de 315-320 nm, est indiquée pour les patients souffrant de neurodermatite uniquement pendant la période de rémission de la maladie. La durée du traitement est de 15 à 20 procédures.

En outre, en tant que traitement physiothérapeutique de la neurodermatite, les dermatologues recommandent le cryomassage (utilisation d'azote liquide) et l'irradiation des lésions avec un laser médical..

Dans le même temps, le traitement en sanatorium (côte de la mer Noire et de la mer Morte) a un effet très bénéfique sur le corps du patient..

Remèdes populaires

À base d'ingrédients naturels, vous pouvez préparer divers remèdes maison pour lutter avec succès contre les maux de peau. Il:

  1. Lotions, bains, frottements. Pour différents traitements des zones de peau enflammées et pour les lotions, les tisanes sont idéales, avec des effets anti-inflammatoires et apaisants. Bien éprouvé: camomille, ficelle, origan, ortie, aiguilles de pin, thym, plantain, menthe. Vous pouvez faire des infusions et des décoctions à un composant à partir de la collection d'herbes.
  2. Crèmes, onguents. Le plus souvent, pour la préparation d'une pommade, la graisse de porc / saindoux est prise comme base grasse, elle doit d'abord être fondue et du soufre purifié ajouté jusqu'à obtention d'une masse homogène. Avant utilisation, nettoyez soigneusement la zone affectée avec du savon pour bébé..
  3. Une autre recette de pommade maison préparée à partir de graisse d'oiseau, de cire d'abeille et de goudron de bouleau. Mélanger tous les composants, placer dans un récipient en céramique et laisser reposer 4 heures dans un endroit chaud ou sur une surface chauffée.
  4. Compresses. L'argile bleue a fait ses preuves de manière très positive dans le traitement de la maladie, qui peut être facilement achetée dans une pharmacie ou un magasin de cosmétiques. L'argile doit être mélangée avec du sel de mer dans des proportions égales, mélangée à de l'eau et appliquer cette bouillie en une couche uniforme sur les zones touchées. Ensuite, vous devez attendre que le mélange soit sec et rincer doucement à l'eau tiède.

Règles de nutrition

Le régime alimentaire pour la neurodermatite chez les adultes implique le rejet du sel, des aliments épicés et épicés, des aliments contenant une grande quantité de glucides. Dans la période aiguë, les aliments à indice élevé d'activité allergique sont exclus du régime:

  • des œufs,
  • lait entier,
  • Fruit de mer,
  • Chocolat,
  • agrumes

Pour la période d'exacerbation, vous devez arrêter de manger des viandes et du poisson gras, de la restauration rapide, des conserves, des produits contenant des colorants et des saveurs artificielles.

L 'accent en matière de nutrition est mis sur l' adhésion à un régime de plantes laitières. Il est utile de manger des légumes et des fruits frais, des salades avec de l'huile végétale, des produits laitiers. Il est recommandé de boire plus de liquides (jusqu'à 2 litres par jour). Le régime alimentaire comprend de la viande diététique bouillie, des céréales, des purées de légumes, des bouillons faibles en gras. Le sucre est mieux remplacé par du xylitol ou du sorbitol. Des boissons, du thé vert, du bouillon d'églantier, des compotes, de l'eau minérale sont préférables.

La prévention

La prévention de la neurodermatite ressemble à la prévention de toute maladie. Bonne alimentation équilibrée, activité physique modérée, durcissement et augmentation de l'immunité, évitant le stress. Les dermatologues conseillent aux personnes sujettes aux maladies dermatologiques de porter des vêtements fabriqués à partir de matériaux naturels qui n'irritent pas la peau, afin de ne pas provoquer le développement de la maladie.

De plus, n'exposez pas la peau pendant la période de rémission et d'exacerbations à des irritants, par exemple en faisant des peelings, des gommages, en utilisant des crèmes étiquetées «pour perdre du poids», qui comprennent des substances qui irritent la peau - poivre, cannelle, menthol. Enfin, il est important de protéger la peau sensible des températures élevées et basses..

Prévoir

La neurodermatite ne menaçant pas de complications dangereuses, les prévisions sont les plus favorables pour la vie, bien que la guérison complète ne se produise pas dans tous les cas. Lorsque la cause de la neurodermatite réside dans des structures génétiques allergiques profondes, il est impossible d'exclure les rechutes, car les mesures thérapeutiques peuvent ne pas couvrir toutes les manifestations de la maladie..

La neurodermatite diffuse avec des exacerbations sévères peut entraîner une perte de performance à long terme. La neurodermatite limitée n'a pas tendance à se transformer en diffuse, son pronostic est donc beaucoup plus favorable.

Neurodermatite: traitement avec pommades, crèmes et médicaments

La neurodermatite est une maladie inflammatoire de la peau qui survient en raison de chocs nerveux, d'un stress chronique et d'une surcharge constante du corps.

Souvent, la maladie est enregistrée dans l'enfance, l'adolescence et le jeune âge et représente aujourd'hui environ 35 à 45% de tous les cas de visites chez un dermatologue. C'est une erreur de considérer la neurodermatite uniquement comme un problème esthétique - c'est une maladie qui peut entraîner de graves complications..

L'utilisation d'une pommade ou d'une crème pour le traitement de la neurodermatite à domicile est l'un des aspects clés de la thérapie, c'est pourquoi il est important de savoir ce qu'ils sont et comment les choisir correctement.

Classification

Les pharmacies regorgent de remèdes contre les maladies dermatologiques, mais pour un traitement efficace, ne vous fiez pas aux recommandations douteuses des employés des sociétés pharmaceutiques. Un diagnostic précis et un traitement adéquat ne peuvent être prescrits que par un dermatologue, après avoir déterminé quel type de neurodermatite affecte la peau.

Selon la classification, il existe deux formes de pathologie qui se concentrent sur la prévalence du processus:

  1. Limité. L'emplacement de la lésion ne s'étend pas, a des contours prononcés, apparaît sur une zone de la peau. Les papules peuvent ensuite s'unir, se transformer en plaques. Le processus est caractérisé par la formation de trois zones:
  • lichénisé - situé au centre de l'épidémie;
  • brillant, couvert de papules - dans l'intervalle entre les zones lichénisées et hyperpigmentées;
  • zone hyperpigmentée - le long du bord de la lésion.

Sans traitement approprié, les plaques peuvent se développer, se décoller, se localiser sur les surfaces articulaires, les organes génitaux, les pieds, les jambes, le cou.

  1. Diffuse - diagnostiquée à différents endroits, a des limites floues avec une peau saine. La peau affectée peut s'épaissir, former des lichens et des îles à gratter.

En outre, la médecine identifie 5 autres formes qui diffèrent par la nature du cours:

  1. Neurodermatite hypertrophique. Elle se caractérise par l'apparition de foyers pleureurs, suivie de la formation de croûtes. Le lieu de localisation prédominant de l'épaississement hypertrophique de la peau, accompagné de démangeaisons, est le périnée et l'aine.
  2. Neurodermatite psoriasiforme - se produit avec une sécheresse excessive de la peau et la formation d'écailles, desquamation. Les premiers signes de pathologie et le développement ultérieur de la maladie se trouvent sur la tête, le cuir chevelu et le visage.
  3. Neurodermatite linéaire. Lors du diagnostic, des doutes surgissent généralement, car la formation de sillons est caractéristique de la forme. En même temps, la peau grossit et s'écaille. Les membres supérieurs et inférieurs sont un lieu de prédilection pour la localisation des symptômes.
  4. Neurodermatite décalvant - est assez agressif. Forme des lésions partout et conduit souvent à une perte complète de cheveux sur la tête - alopécie.
  5. Neurodermatite folliculaire - peut apparaître n'importe où sur le corps. L'éruption cutanée est prononcée, s'élevant au-dessus de la surface de la peau sous la forme de nodules pointus.

Chaque forme de neurodermatite nécessite une approche individuelle, prenant en compte les caractéristiques de l'évolution de la maladie, l'âge du patient, les pathologies concomitantes et leur traitement.

Une telle variété de formes de la maladie est compréhensible. Il existe de nombreux facteurs négatifs qui causent la maladie et les gens y font face tous les jours dans la vie de tous les jours. Cela pourrait être:

  • allergène alimentaire;
  • immunité déprimée;
  • prédisposition génétique;
  • tremblements psycho-émotionnels;
  • maladies des systèmes nerveux central et autonome, addiction aux addictions.

Comment traiter la neurodermatite

La maladie est très spécifique, il ne sera donc pas possible de trouver les moyens de l'éliminer par vous-même. Le médecin traitant doit décider comment traiter la neurodermatite chez un patient particulier. La thérapie est complexe. Il est conseillé aux adultes au travail d'éviter les situations stressantes.

Si la maladie est au stade aigu, les patients sont prescrits:

  • antihistaminiques;
  • médicaments qui aident à restaurer les fonctions du système nerveux;
  • vitamines A, E, P, B;
  • onguents pour la neurodermatite et crèmes spéciales;
  • préparations contenant des enzymes digestives;
  • physiothérapie;
  • alimentation diététique.

Débarrassez-vous des vêtements synthétiques. Il ne laisse pas passer l'humidité, ce qui favorise la transpiration et la formation d'irritations dans les zones enflammées. La localisation de l'éruption cutanée joue un rôle important dans le choix du traitement. Si les papules sont situées dans la région périnéale, les médecins préfèrent les corticostéroïdes topiques. Il n'est pas recommandé d'utiliser du calendula et d'autres herbes pour un traitement antimicrobien. ils peuvent irriter et blesser les muqueuses des organes génitaux.

Comment choisir une pommade et sur quoi se concentrer lors du choix?

Les pommades pour le traitement de la neurodermatite sont au cœur du traitement de la maladie. Ces médicaments sont divisés en deux grands groupes:

  • hormonal;
  • non hormonal.

Des pommades et des gels hormonaux sont appliqués sur les zones touchées. Ils pénètrent profondément dans la peau, tandis que les ingrédients actifs sont directement absorbés dans la circulation sanguine. Cela les rend très efficaces dans le traitement de la neurodermatite. Ils ont des propriétés antiprurigineuses, anti-inflammatoires et anti-allergiques.

Les inconvénients des stéroïdes comprennent:

  • dépendance rapide à un certain dosage, ce qui nécessite une augmentation progressive;
  • amincissement de la peau dû à une utilisation prolongée;
  • choix limité de produits à appliquer sur le visage;
  • de nombreux stéroïdes ne peuvent pas être utilisés par les enfants et les femmes enceintes.

Les agents hormonaux doivent être particulièrement prudents pendant la grossesse et l'allaitement, car leurs composants actifs sont capables de pénétrer dans le placenta et de s'accumuler dans le lait maternel..

Les pommades non hormonales ont un effet plus doux sur l'épiderme. Par conséquent, ils sont souvent prescrits pour le traitement de la neurodermatite infantile, ainsi que pour les femmes pendant la gestation et l'allaitement. En raison de l'absence d'hormones en eux, ils sont utilisés pendant une longue période. Ils sont pratiquement exempts de réactions secondaires nocives.

Onguents hormonaux pour le traitement de la neurodermatite

La dexaméthasone et d'autres dérivés de corticostéroïdes réagissent bien à une forte réponse immunitaire aux allergènes. La pommade pour la neurodermatite hormonale est indiquée pour les patients si la maladie est sévère. Dans de telles situations, les médicaments de ce type aident à prévenir l'infection, la desquamation de la peau. Le médecin doit prescrire des médicaments hormonaux sous forme de pommades après un test sanguin.

La liste des onguents hormonaux les plus couramment prescrits pour la neurodermatite:

Elokom

Pommade nouvelle génération. Son utilisation est indiquée pour les patients à partir de 2 ans. Le cours d'utilisation quotidienne est d'un quart, mais pour les enfants, la durée du traitement ne doit pas dépasser 28 jours.

Ftorocort

Une pommade contenant de la triamcinolone. L'outil a un effet positif sur les foyers d'inflammation, élimine les manifestations allergiques. En appliquant selon les instructions pendant un mois, les démangeaisons sont éliminées, les traces de grattage guérissent.

Trimistin

Pommade, comprend la miramistine et la triamcinolone. Ainsi, le médicament a des propriétés antiseptiques, élimine les démangeaisons, soulage les symptômes allergiques..

Pommade à l'hydrocortisone

Une pommade à faible teneur en hormones, par conséquent, de bons résultats sont obtenus lorsqu'elle est appliquée au début de la maladie. Peut être utilisé pendant une longue période sans risque de dommages corporels.

Advantan

Pommade très efficace. Il est prescrit aux nourrissons à partir de 4 mois. Le cours de thérapie pour les enfants - pas plus de 30 jours, pour les adultes - un quart.

Prednisone

Une pommade aux propriétés universelles. Dans la structure du produit, il existe une hormone d'origine synthétique avec une action visant à éliminer les manifestations allergiques, en supprimant le processus inflammatoire. Important! L'application de la pommade est indiquée pendant 14 jours au maximum..

Onguents non hormonaux pour le traitement de la neurodermatite

Les pommades médicinales non hormonales ont un effet plus doux sur le corps atteint de neurodermatite, mais elles n'agissent pas aussi rapidement que les médicaments contenant des hormones. Ils sont principalement utilisés pour traiter les enfants et les mères allaitantes et enceintes, car ils n'ont pas d'effets secondaires et d'effets néfastes sur le fœtus et le corps du bébé..

Quels sont les onguents contre la neurodermatite sans hormones dans la composition:

Radevit

Améliore la régénération et le trophisme de la surface épidermique, adoucit la peau et élimine les démangeaisons, guérit les brûlures et les rayures.

La pommade est appliquée sur les zones touchées 2 fois par jour (couvrir d'un bandage avant d'aller au lit). Pendant la grossesse et les allergies aux vitamines, le traitement de la neurodermatite avec Radevit est interdit. L'utilisation abondante du médicament augmente les réactions allergiques. Cela conduit à des exacerbations de la maladie actuelle et des conséquences néfastes..

Bepanten

Contient du panthénol. La substance guérit rapidement les fissures et les ulcères, hydrate la peau et restaure son intégrité. Bepanten est utilisé pour traiter une variété de dermatites et de brûlures de 1 à 2 degrés.

Utilisez la pommade matin et soir. Mais avec une sensibilité cutanée accrue, il est préférable de refuser le remède, sinon l'allergie s'intensifiera et la thérapie ne sera pas efficace. Analogues de Bepanten - Korneregel, D-Panthenol.

Zinocap

Convient pour le traitement des adultes et des enfants de plus de 1 an. En cas de réactions allergiques aux composants, la pommade n'aidera pas à guérir la neurodermatite.

Dans d'autres cas, l'agent est appliqué sur la zone à problèmes 3 fois par jour. La neurodermatite séborrhéique sur la tête avec la pommade Tsinocap est traitée pendant 45 jours. 4 semaines suffisent pour éliminer la dermatite atopique. Dans les cas avancés, il est rationnel d'utiliser des médicaments hormonaux puissants.

Eplan

La crème peut traiter la neurodermatite et les brûlures sur le visage, les mains et dans tout le corps..

Le médicament guérit efficacement les tissus enflammés et endommagés mécaniquement. Il doit être utilisé jusqu'à ce que le problème soit complètement éliminé. Le schéma d'application est de 2 traitements par jour pendant 2 semaines. La grossesse et l'enfance ne sont pas des contre-indications à l'utilisation d'Eplan..

Gistan

Pommade antibiotique aux propriétés anti-inflammatoires. Convient pour le traitement de la neurodermatite chez différentes catégories de patients, y compris les jeunes enfants et les femmes enceintes.

Le médicament n'a pas d'effets secondaires, car il est fabriqué à partir d'herbes et de composants chimiques inoffensifs. Méthode d'application Gistan - appliquer sur la peau malade 2 fois par jour avec une fine couche. Contre-indications - syphilis, plaies ouvertes, mycose et onychomycose.

Pommades utilisant des recettes folkloriques

Les remèdes populaires éliminent les signes externes de la maladie: suppriment les démangeaisons, l'inflammation, la desquamation. Les onguents maison hydratent et adoucissent la peau, resserrent les plaies et accélèrent la régénération des cellules épithéliales.

À la maison, les onguents sont préparés selon les recettes suivantes:

  1. Prendre 50 g de lanoline et de vaseline, mettre au bain-marie. Ajouter les copeaux de propolis (20 g) au mélange, mélanger le produit jusqu'à consistance lisse. La pommade refroidie est appliquée sur le point sensible 3 fois par jour. Le produit adoucit et désinfecte la peau, accélère la régénération de l'épithélium.
  2. La pommade au ghee et à l'aloès est un moyen populaire efficace de traiter la neurodermatite. Mélangez 1 tasse de saindoux réchauffé avec 20 g de bouillie de feuilles d'aloès et 3 gouttes d'huile de sapin. L'agent refroidi est appliqué sur la zone touchée 3 fois par jour.
  3. Pommade au goudron et à la cire. Prenez 25 g de goudron de bouleau, de cire et de graisse d'oie. Les composants sont placés dans un récipient en argile, placés sur des briques chaudes et mijotés pendant 4 heures. Le produit doit bouillir doucement. Refroidir la pommade finie, appliquer sur la peau endommagée 3 fois par jour.

Les remèdes populaires améliorent l'effet des médicaments, augmentent les périodes entre les exacerbations de la maladie. Pour obtenir un effet thérapeutique positif, il est nécessaire de suivre les recommandations du médecin, d'utiliser correctement les médicaments prescrits par lui.

Autres médicaments pour le traitement

Dans le traitement de la neurodermatite pour réduire les manifestations névrotiques, des médicaments psychotropes ou sédatifs peuvent être prescrits:

  • teinture de pivoine;
  • teinture de racine de valériane;
  • tranquillisants;
  • antidépresseurs.

Pour maintenir le système digestif, des préparations enzymatiques sont utilisées:

  • De fête;
  • Mezim;
  • Degistal;
  • La pancréatine;
  • Eubiotiques (bifidumbactérine, bificol, hilak forte).

Il est important dans le traitement de la neurodermatite, de prendre des hépatoprotecteurs, tels que, par exemple, Essenceale.

Des comprimés antihistaminiques pour la neurodermatite sont toujours prescrits, ou l'inclusion de composants antiallergiques dans la structure d'autres formes posologiques est nécessaire. Cela est dû au fait que dans la plupart des cas, des signes de pathologie apparaissent en raison d'allergies alimentaires..

Après avoir éliminé la cause et les symptômes, le processus de régénération se déroule plus rapidement. Cela élimine l'œdème, les démangeaisons et autres symptômes désagréables.

Comprimés et autres médicaments pour le traitement de la neurodermatite

La neurodermatite est un syndrome de peau irritée causé par des démangeaisons et des grattages incontrôlés. Cela conduit à l'apparition d'écailles et d'épaississement de l'épiderme. La maladie est une maladie auto-immune et est d'origine génétique. Ce n'est pas contagieux ou potentiellement mortel, mais les démangeaisons peuvent être si intenses et fréquentes que le sommeil, la fonction sexuelle et la qualité de vie sont altérés. La tâche des pilules pour la neurodermatite est d'interrompre le cycle douloureux "démangeaisons - grattage - augmentation des démangeaisons".

  1. Le schéma général du traitement de la neurodermatite avec des médicaments
  2. Comprimés pour la neurodermatite
  3. Antihistaminiques (anti-allergiques)
  4. Pour restaurer le fonctionnement du système nerveux
  5. Les absorbants
  6. Complexes de vitamines
  7. Médicaments affectant l'immunité
  8. Pilules de complication
  9. Autres formes posologiques

Le schéma général du traitement de la neurodermatite avec des médicaments

Sous forme diffuse (diffuse), le traitement de la neurodermatite commence par une psychothérapie et la prise de sédatifs. Pour réduire l'anxiété et le stress émotionnel avec la neurodermatite, des pilules tranquillisantes sont prescrites. Si ces pilules ne donnent pas l'effet souhaité dans le traitement de la neurodermatite, des hormones à faible dose sont prescrites. Pour réduire la sensibilité de la peau et éliminer les démangeaisons liées à la neurodermatite, des comprimés antihistaminiques sont prescrits. Les médicaments de première génération sont plus efficaces, car ils induisent un sommeil profond et réduisent l'intensité du grattage nocturne chez les patients atteints de neurodermatite..

Comprimés pour la neurodermatite

Il ne suffit pas de traiter la neurodermatite uniquement avec des pommades et des gels. Ils n'éliminent que les manifestations externes de la maladie - rougeurs, gonflement, démangeaisons, desquamation et éruptions cutanées pustuleuses sur le corps. Pour agir efficacement sur la cause de la maladie, le médecin prescrit des pilules systémiques pour la neurodermatite:

  • médicaments sédatifs qui calment le système nerveux;
  • comprimés antihistaminiques - suppriment l'envie de peigner constamment le corps;
  • immunomodulateurs - renforcent le système immunitaire;
  • antibiotiques - lutter contre une infection bactérienne, facile à provoquer avec des démangeaisons persistantes;
  • enzymes et sorbants - normalisent la fonction du tractus gastro-intestinal en éliminant les toxines et les toxines accumulées.

Antihistaminiques (anti-allergiques)

Pour réduire les réactions allergiques dans le corps, des comprimés antihistaminiques sont prescrits aux patients atteints de neurodermatite. En plus de fournir un effet sédatif et antiallergique, ils éliminent l'œdème tissulaire, les démangeaisons sévères, ne provoquent pas de somnolence et de sécheresse de la bouche. Grâce à cela, les comprimés peuvent être utilisés pendant une longue période dans le traitement de la neurodermatite..

Les antihistaminiques comprennent:

  • Fexofénadine - un effet anti-allergique se développe dans l'heure qui suit la prise des pilules. Il suffit de prendre un comprimé une fois par jour. Le médicament ne doit pas être pris pendant la grossesse.
  • Cetirizine et ses analogues Rolinoz, Tsetrin, Zodak, Tsetrinal. De plus, 1 comprimé par jour suffit. L'alcool doit être évité en le prenant. Pendant l'allaitement, il est préférable de choisir un autre médicament, car la cétirizine peut passer dans le lait maternel.
  • Desloratadine et analogues Lordes, Erius, Eden, Allergostop, Eridez. Ces comprimés sont particulièrement efficaces contre l'histamine sécrétée par les mastocytes et réduisent le taux de réactions allergiques. Assez 1 comprimé par jour, quel que soit l'aliment.

Ces antihistaminiques de dernière génération n'inhibent pas le travail du système nerveux central, ne provoquent pas de réactions inhibées et n'ont pas d'effet hypnotique évident. Par conséquent, les comprimés peuvent être pris pendant le traitement à long terme de la neurodermatite..

Pour restaurer le fonctionnement du système nerveux

Les situations stressantes provoquent souvent une neurodermatite chez les adultes. En réponse à l'irritation par un facteur psychogène chez les patients atteints de neurodermatite, les démangeaisons et le besoin de peigner le corps augmentent..

Pour éliminer les dysfonctionnements du système nerveux et normaliser le sommeil d'un patient atteint de neurodermatite, ils sont prescrits:

  • antidépresseurs - Les comprimés de doxépine ont un effet sédatif et antiprurigineux prononcé;
  • tranquillisants - Mebikar et Phenazepam;
  • antipsychotiques - Tizercin, Aminazine, Promazin, qui calmeront, réduiront l'agressivité et la peur.

Les absorbants

Les patients atteints de neurodermatite manquent souvent d'enzymes digestives dans le tractus gastro-intestinal. De ce fait, le processus d'assimilation des nutriments et l'état de la microflore intestinale sont perturbés. Les absorbants pour la neurodermatite vous permettent d'éliminer les toxines du sang et des intestins, et également de nettoyer le corps des toxines. Il améliore l'état de la peau et réduit les démangeaisons. Par conséquent, un sommeil réparateur s'installe et le matin, une personne se réveille reposée. En conséquence, un remède arrive. Avec la neurodermatite, les sorbants sont pris en permanence ou en cure.

Pendant les périodes d'exacerbation de la neurodermatite, les sorbants sont bu selon le schéma suivant:

  • charbon actif - jusqu'à 9 g par jour, peut être divisé en 3 parties;
  • Enterosgel - 1 cuillère à soupe par jour;
  • Polyphepan - 2 cuillères à soupe 3 fois par jour.

Tous les sorbants doivent être pris 1,5 à 2 heures avant les repas, et aussi boire beaucoup d'eau tout au long de la journée pour éviter la constipation.

Complexes de vitamines

Il existe un lien étroit entre la cause des démangeaisons cutanées avec neurodermatite et un manque de vitamines. Les vitamines des comprimés prescrits pour le traitement de la neurodermatite doivent nécessairement inclure des vitamines des groupes A, C, E, du zinc et de la biotine. Avec leur carence, il y a toujours un risque de symptômes de neurodermatite..

  • La vitamine A favorise la production de sébum, qui est essentiel pour hydrater la peau, prévenir la sécheresse et les démangeaisons.
  • La vitamine C combinée à la vitamine E aide à vaincre les attaques radicales gratuites.
  • La vitamine E aide non seulement à maintenir l'hydratation de la peau, mais renforce également sa texture, neutralise les radicaux libres.
  • La biotine prévient la peau sèche, les démangeaisons et les flocons dans la neurodermatite.
  • Le zinc neutralise les radicaux libres. Sa carence provoque le psoriasis et diverses formes de dermatite. Il est également nécessaire pour la production de collagène, qui aide à la cicatrisation des plaies et à la prévention des démangeaisons.

Médicaments affectant l'immunité

Les immunomodulateurs sont des médicaments conçus pour restaurer les fonctions protectrices du système immunitaire de notre corps. Ils sont toujours prescrits uniquement dans le cadre d'une thérapie complexe, c'est-à-dire qu'ils traitent la neurodermatite en association avec d'autres médicaments - antibiotiques, uroseptiques, comprimés antiviraux et antimycotiques.

Le traitement de la neurodermatite doit être complet et inclure les mesures suivantes: normalisation du sommeil, respect d'un régime alimentaire spécial, activité physique, renforcement de l'immunité, traitement médicamenteux, traitement alternatif.

Dans la pratique quotidienne, les dermatologues prescrivent les pilules suivantes pour le traitement de la neurodermatite de cette classe de médicaments:

  • Cyclosporine A et ses analogues - Imusporin, Orgasporin, Consupren, Sandimmun, Tsiklorin, Ekoral. Leur action vise à réduire le nombre de cellules T dans la neurodermatite et leur pénétration dans la peau.
  • Imunofan, Immodin, Imunoriks, Septilin - peptides régulateurs qui ont un effet antiprurigineux prononcé dans la neurodermatite.
  • Immunothérapie spécifique aux allergènes - elle est prescrite si la neurodermatite est d'origine allergique. Le cours dure de 1 à 3-4 mois, au cours desquels une petite quantité d'allergène est injectée par voie sous-cutanée ou administrée sous forme de comprimés et de gouttes. La dose est augmentée progressivement, jusqu'à ce que l'organisme s'y habitue et, face à une dose importante d'allergènes, n'y réagisse plus aussi douloureusement. Les symptômes disparaissent complètement ou n'ont pas un caractère aussi prononcé lors de la prochaine rechute de neurodermatite.

Pilules de complication

Les complications de la neurodermatite surviennent dans deux cas: en raison du manque de traitement efficace et en raison de l'ajout d'infections secondaires.

Dans le second cas, sur la zone touchée par la neurodermatite, des bulles à contenu purulent, des croûtes et une furonculose apparaissent. Pour les éliminer, des antibiotiques sont prescrits dans des comprimés à large spectre - érythromycine, cloxacilline, amoxicilline, céphalosporine.

Les enfants atteints de neurodermatite sont souvent affectés par l'eczéma de Kaposi, qui est causé par le virus de l'herpès simplex de type 1. Elle se caractérise par une forte augmentation de la température jusqu'à 40 ° C et des éruptions purulentes abondantes. Un traitement intempestif peut être fatal. La maladie est traitée uniquement dans un hôpital.

Tout d'abord, avec l'eczéma de Kaposi, le schéma suivant est prescrit:

  • Comprimés d'acyclovir pour le traitement systémique de l'herpès;
  • l'immunoglobuline anti-herpétique est injectée par voie intramusculaire;
  • antihistaminiques Clemastine, Chloropyramine sont prescrits pour éliminer les complications allergiques, arrêter le grattage et les démangeaisons;
  • en présence d'abcès, des médicaments antibactériens sont utilisés - Céfuroxime, Ceftriaxone.
  • le traitement complexe de la maladie comprend nécessairement des vitamines en comprimés des groupes A, B et C.

Autres formes posologiques

En raison des spécificités de la maladie, des médicaments externes pour la neurodermatite sont nécessairement prescrits. Parfois, pour réduire l'inflammation de la peau et gratter le corps, il suffit d'appliquer uniquement des agents topiques:

  • Advantan - disponible sous forme de crème, de pommade et d'émulsion, pénètre facilement la peau, l'hydrate, élimine rapidement l'enflure et les démangeaisons;
  • Ftorocort est une pommade contre les démangeaisons et les poches, pour une meilleure pénétration, il est appliqué avec un mouvement de massage et recouvert d'un bandage;
  • Trimestin est une pommade avec un puissant effet antiprurigineux, il ne peut pas être utilisé pour les infections tuberculeuses et fongiques
  • Dermovate - se présente sous la forme d'une pommade et d'une crème qui a un effet antimicrobien et anti-inflammatoire.

Il s'agit d'un groupe d'agents corticostéroïdes topiques appliqués uniquement sur les zones de l'épithélium touchées par la neurodermatite, sans affecter la santé de la peau, du visage et des parties génitales. La disparition du prurit est considérée comme le principal indicateur de leur efficacité dans le traitement de la neurodermatite..

Pour que la thérapie soit plus efficace, il est nécessaire d'éliminer les facteurs qui provoquent une exacerbation de la maladie. Il est recommandé d'observer l'hygiène de la pièce, des vêtements, pour exclure l'effet des allergènes potentiels sur le corps.

Les remèdes populaires pour traiter la neurodermatite comprennent des compresses, des lotions, des bains, des décoctions, des infusions à base de plantes. Ils sont exempts d'effets secondaires et non toxiques:

  • Compresse de pommes de terre. Des pommes de terre fraîches hachées sont appliquées sur la peau affectée pendant 2 heures. Après le retrait, la peau est laissée sécher, puis traitée avec de l'huile d'argousier.
  • Lotion à l'achillée millefeuille. Pressez le jus de l'herbe fraîche et appliquez des lotions sur les zones cutanées touchées par la neurodermatite.
  • Herbes médicinales pour le bain. Prendre la camomille, la ficelle et l'écorce de chêne à parts égales, verser de l'eau bouillante et laisser reposer 2 heures, puis filtrer et ajouter au bain.
  • Infusion de bourgeons de bouleau. Versez 50 g de matières premières avec un litre d'eau bouillante et laissez dans un thermos pendant 3 heures. Ajoutez l'infusion résultante dans la baignoire..

Parmi les remèdes à base de plantes pour le traitement de la neurodermatite, la préférence est donnée aux teintures d'agripaume, de pivoine, de racine de valériane et de racine de pissenlit. En raison de leur sécurité, ils peuvent être utilisés pendant une longue période. Ils augmentent les périodes de rémission et renforcent l'immunité de la peau affectée par la neurodermatite.

Les adaptogènes d'origine végétale sont des substances qui réduisent la libération d'histamine par les mastocytes, augmentant ainsi l'immunité locale de la peau, augmentant la désensibilisation du corps avec la neurodermatite. Ceux-ci inclus:

  • Extrait d'éleuthérocoque;
  • Teinture de citronnelle chinoise;
  • teinture de ginseng;
  • teinture de rhodiola rosea.

Leur apport quotidien pour la neurodermatite est jusqu'à 30 gouttes, 3 fois par jour.

Des injections de prednisolone et de dexaméthasone sont prescrites lorsqu'une exacerbation survient avec une évolution sévère de la neurodermatite. En raison d'effets secondaires graves, ils ne sont pas pris plus de 10 jours..

De plus, dans le cas de la neurodermatite, le gluconate de calcium est prescrit par injection, car son manque est à l'origine d'éruptions allergiques sur le corps. Pour restaurer la circulation sanguine dans la peau affectée par la neurodermatite, des injections de thiosulfate de sodium sont prescrites.

Tous les injectables pour la neurodermatite sont utilisés uniquement en milieu hospitalier et sous la stricte surveillance d'un médecin.

Une nouveauté de la production chinoise pour le traitement des maladies dermatologiques - le patch Gentle Skin. Il est possible d'utiliser un patch pour la neurodermatite pour réduire l'œdème, la douleur, améliorer la circulation sanguine et régénérer la peau affectée. L'action de ce patch pour la neurodermatite est que lorsqu'il est appliqué, les capillaires de l'épiderme endommagé sont comprimés, la quantité d'histamine libérée dans le corps diminue et le processus de restauration épithéliale commence. Le patch ne peut pas être utilisé en été, appliquer sur le visage et les plis cutanés.

La neurodermatite est une maladie systémique permanente. Elle se caractérise par une série de rechutes et de rémissions avec des symptômes variables tout au long de la vie. Seul un médecin sera en mesure d'évaluer votre état actuel, de sélectionner des pilules efficaces et d'ajuster le schéma thérapeutique de la maladie à un moment particulier de votre vie. Toute auto-médication pour la neurodermatite est absolument contre-indiquée..

Comment traiter correctement la neurodermatite: les meilleurs médicaments et recettes folkloriques

La neurodermatite dans la pratique médicale a un deuxième nom - la dermatite atopique. Cette maladie de la peau est l'une des maladies héréditaires qui peuvent se développer de manière asymptomatique pendant une longue période. L'exacerbation de la neurodermatite se produit lorsqu'elle est exposée à des facteurs externes défavorables ou à un écart important dans le fonctionnement de systèmes corporels importants.

Il existe plusieurs façons de traiter la maladie, mais l'objectif principal de toute thérapie est de maximiser la période de rémission..

Ce que c'est?

La neurodermatite est un processus inflammatoire qui se développe sur la peau. La maladie est chronique et peut être héréditaire. La dermatite atopique se manifeste sous la forme d'éruptions cutanées sur l'épiderme, accompagnées de démangeaisons sévères. L'origine de la maladie est toujours due à la nature neuro-allergique..

Dans la pratique médicale, la neurodermatite est divisée en trois formes de développement:

  • type de nourrisson (le deuxième nom de la maladie est la diathèse, la maladie est répandue chez les nouveau-nés et les tout-petits jusqu'à deux ans);
  • type d'enfants (les enfants de 2 à 12 ans sont à risque de contracter la maladie, l'apparition d'une éruption cutanée sur la peau peut s'accompagner d'une pigmentation abondante de la peau);
  • type adolescent-adulte (à l'âge adulte, la neurodermatite devient dans la plupart des cas chronique et son exacerbation ne se produit qu'en présence de certains facteurs).

Raisons de développement

Les principaux facteurs contribuant au développement de la neurodermatite à tout âge sont une altération des performances des systèmes internes du corps et une diminution du niveau d'immunité. Dans certains cas, la maladie peut être transmise au niveau génétique, surtout s'il y a des allergiques dans la famille. De nombreux facteurs externes peuvent provoquer une exacerbation de la neurodermatite, y compris une pollution atmosphérique excessive, des conditions atmosphériques défavorables ou des conditions de travail nocives.

Les facteurs suivants peuvent provoquer une neurodermatite:

  • situations stressantes constantes ou sensibilité accrue de la psyché;
  • le développement de maladies infectieuses chroniques;
  • maladies du système digestif;
  • manque de vitamines dans le corps et alimentation malsaine;
  • utilisation à long terme de médicaments puissants;
  • écarts dans les performances du système nerveux central;
  • maladies du tractus gastro-intestinal;
  • intoxication du corps;
  • stress mental constant;
  • épuisement physique du corps.

Dans l'enfance, la neurodermatite est dans la plupart des cas causée par des facteurs génétiques ou une tendance aux allergies. La nourriture, la poussière, les poils d'animaux ou le pollen peuvent provoquer la maladie. Si la maladie se manifeste à un âge précoce, la probabilité de disparition de ses symptômes pendant la puberté est élevée..

Symptômes et diagnostic

La manifestation de la neurodermatite se produit progressivement. Tout d'abord, des éruptions cutanées apparaissent sur le cou, le visage, s'étendant aux plis de la peau. Avec une complication de la maladie, l'éruption cutanée couvre toutes les parties du corps. Les symptômes de la neurodermatite s'accompagnent d'une léthargie générale du corps, d'une fatigue rapide, d'une diminution de la pression artérielle et d'un manque d'appétit.

Les principaux symptômes de la neurodermatite sont les conditions suivantes:

  • démangeaisons sévères de la peau (la nuit, le symptôme devient particulièrement douloureux);
  • les éruptions cutanées sont accompagnées d'une desquamation de la peau;
  • le foyer de la lésion se compose de trois zones (un motif amélioré au centre de la lésion, remplacé par des papules brillantes et une bordure en forme de pigmentation);
  • les premiers signes de neurodermatite apparaissent sur le cou, le visage et les endroits des plis de la peau;
  • les éruptions cutanées peuvent apparaître sous forme de cloques remplies de liquide.

Dans la plupart des cas, il est possible de diagnostiquer la neurodermatite par les signes externes caractéristiques de la maladie. Pour clarifier le diagnostic, le médecin peut prescrire des examens supplémentaires. Le patient devra subir un immunogramme, des tests sanguins et urinaires complets, une culture et consulter un allergologue. De plus, les examens peuvent être attribués à des spécialistes spécialisés.

  • type hypertrophique (la maladie affecte la région de l'aine);
  • type diffus (les symptômes de la neurodermatite apparaissent sur le visage, le cou et les plis);
  • type folliculaire (la dermatite atopique n'affecte que le cuir chevelu);
  • type limité (la maladie affecte des zones spécifiques de la peau et a des limites prononcées);
  • type psoriasiforme (une éruption cutanée apparaît sur la tête et le visage, des écailles caractéristiques apparaissent sur les zones touchées de l'épiderme);
  • type linéaire (l'éruption cutanée apparaît exclusivement sur la peau des membres).

Méthodes de traitement

Le traitement de la neurodermatite à domicile comprend plusieurs options de méthodes. La thérapie avec des herbes médicinales et des remèdes populaires a de bons indicateurs d'efficacité, mais en cas de complications, il est recommandé d'utiliser des médicaments. Avant de les utiliser, il est important de consulter un spécialiste et d'étudier attentivement les listes de contre-indications spécifiées dans les instructions.

Médicaments de pharmacie

La neurodermatite implique une thérapie complexe. La liste des médicaments utilisés comprend des médicaments de différents groupes, y compris des médicaments puissants. Un spécialiste qualifié doit composer le cours du traitement. Seul un médecin peut évaluer objectivement le tableau clinique de la santé du patient et identifier les facteurs qui ont provoqué une exacerbation de la dermatite atopique.

Médicaments utilisés pour traiter la neurodermatite:

  • antihistaminiques (Claritin, Tavegil, Diazolin);
  • médicaments hyposensibilisants (thiosulfate de sodium);
  • antipsychotiques (thioridazine);
  • sédatifs (teintures de valériane et d'agripaume);
  • tranquillisants (Mebikar, Amisil).

Remèdes populaires

Les recettes de médecine alternative peuvent être utilisées non seulement pour traiter la neurodermatite, mais également à titre préventif. Les ingrédients naturels éliminent bien le processus inflammatoire, accélèrent la régénération cellulaire et éliminent les effets des éruptions cutanées. Grâce aux remèdes populaires, vous pouvez prolonger considérablement la période de rémission de la maladie..

Vous pouvez guérir la neurodermatite en utilisant les recettes suivantes:

  • traitement à l'argile bleue (mélangez du sel de mer et de l'argile bleue diluée dans des proportions égales, appliquez la pièce sur la zone de peau affectée et attendez qu'elle sèche, répétez la procédure tous les jours pendant deux semaines);
  • pommade aux herbes (dans des proportions égales, mélangez la racine de valériane, le muguet, le calendula et l'eucalyptus, mélangez deux cuillères à soupe de lanoline ou de toute graisse avec une cuillère à café de la pièce obtenue, utilisez un traitement pour la peau);
  • pommade à la cire d'abeille (mélanger dans des proportions égales toute graisse d'oiseau, goudron et cire d'abeille, placer la pièce dans un pot en argile et laisser infuser pendant 4 heures dans un four préchauffé ou sur des briques chaudes, filtrer le mélange, refroidir et utiliser pour traiter la peau affectée);
  • saindoux, jus d'aloès et huile de sapin (mélanger 50 g de jus d'aloès avec 5 ml d'huile de sapin, ajouter le saindoux fondu pour obtenir une consistance homogène, utiliser un soin pour la peau);
  • infusion de Sophora japonaise (versez deux cuillères à soupe des fruits de la plante avec un verre d'eau bouillante, après avoir insisté, la pièce peut être utilisée pour traiter les zones de peau affectées ou ingérer).

Herbes medicinales

Certaines variétés d'herbes ont un large éventail d'effets sur le corps et la peau. L'utilisation de décoctions, leur ajout au bain lors du bain ou le traitement de l'infusion des zones cutanées affectées accélèrent la tendance à la récupération. Certaines espèces végétales ont un effet antiseptique et réduisent les symptômes de la maladie.

Dans le traitement de la neurodermatite, les types d'herbes suivants sont utilisés:

  • camomille;
  • cônes de houblon;
  • Succession;
  • Millepertuis;
  • ortie;
  • Racine de réglisse;
  • chélidoine;
  • bardane;
  • souci des marais;
  • racine de valériane;
  • prêle rampante.

Pendant la grossesse

Pendant la grossesse, la neurodermatite est dangereuse non seulement pour la femme, mais aussi pour le fœtus. Le traitement de la maladie pendant la période de procréation doit être effectué sous la surveillance d'un spécialiste. Les démangeaisons qui accompagnent la maladie peuvent provoquer de graves déviations du système nerveux de la femme enceinte, perturber le sommeil, provoquer de l'irritabilité.

Caractéristiques du traitement de la neurodermatite pendant la grossesse:

  • la plupart des médicaments traditionnels ne conviennent pas à la grossesse;
  • les femmes enceintes se voient prescrire un traitement spécial utilisant des médicaments exclusivement à base de plantes;
  • le cours du traitement doit être associé à un régime.

Ce qui n'est pas recommandé?

La neurodermatite est l'une des maladies chroniques pouvant être provoquées par de nombreux facteurs. Les patients avec ce diagnostic doivent surveiller en permanence leur mode de vie et leur alimentation..

Ignorer les symptômes de la maladie ou l'automédication en cas de complications est inacceptable. Toute mauvaise action peut avoir des conséquences négatives dont il sera difficile de se débarrasser..

Avec la neurodermatite, il n'est pas recommandé:

  • utiliser des recettes douteuses de la médecine traditionnelle;
  • complications auto-médicamenteuses de la maladie;
  • rompre le régime;
  • permettre le contact avec les allergènes;
  • négliger les mesures préventives.

Complications possibles

Sous réserve des recommandations d'experts, le pronostic de la neurodermatite est dans la plupart des cas favorable. La règle principale que les patients doivent suivre est l'exclusion des facteurs pouvant provoquer une épidémie de la maladie. Si le traitement est violé ou si les symptômes de la neurodermatite sont ignorés, des complications graves peuvent survenir.

  • L'eczéma de Kaposi;
  • furonculose chronique;
  • eczéma hémorragique;
  • l'adhésion d'une infection secondaire à une éruption cutanée;
  • formation d'abcès sur la peau.

Mesures préventives

La principale mesure préventive d'une tendance à la neurodermatite est considérée comme l'exclusion des facteurs pouvant provoquer une exacerbation de la maladie. Les spécialistes recommandent de porter une attention particulière à l'alimentation. Une consommation excessive d'aliments allergènes peut provoquer des éruptions cutanées, même avec une bonne immunité.

Les mesures préventives de la neurodermatite sont les recommandations suivantes:

  • l'exclusion de l'alimentation des aliments pouvant provoquer des allergies (ou leur utilisation minimale);
  • traitement rapide des maladies du système endocrinien;
  • exclusion de l'effort physique excessif;
  • élimination des dysfonctionnements du système digestif;
  • exclusion d'un manque de vitamines dans le corps;
  • maintenir l'immunité avec des médicaments spéciaux;
  • prévention des maladies du système nerveux;
  • bon sommeil et nutrition.

Avis des patients

Natalia, 45 ans

Aux premiers symptômes de la neurodermatite, j'utilise des remèdes populaires. Je lubrifie la peau avec de la graisse de porc fondue, la frotte avec du jus d'aloès et fais des compresses d'argile bleue. Les signes de la maladie sont bien connus de moi, je parviens donc à les reconnaître dans les premiers stades. Auparavant, vous deviez utiliser des médicaments. Il n'y a pas besoin de ça maintenant.

Olga, 54 ans

Je n'ai jamais traité la neurodermatite avec des médicaments. Dans une période potentielle d'exacerbation de la maladie, je fais une prophylaxie active - je contrôle l'alimentation, je passe plus de temps à l'extérieur et je prends des vitamines. En cas de démangeaisons, j'utilise des méthodes folkloriques. En ce moment, j'aime surtout l'argile bleue. Après la compresse, il n'y a pas seulement un soulagement de la condition, mais aussi une agréable fraîcheur sur la peau.

Irina, 24 ans

Pendant de nombreuses années, je n'ai pas pu trouver de remède efficace contre la neurodermatite. J'ai essayé de traiter la maladie avec des onguents, des crèmes et même des antibiotiques. Les exacerbations se sont produites avec une régularité enviable. Le médecin a conseillé de porter une attention particulière aux mesures préventives. J'ai commencé à adopter une attitude plus responsable vis-à-vis de la routine quotidienne, de l'alimentation, j'ai essayé d'exclure le contact avec la poussière, les animaux et j'ai évité l'endroit où poussaient les arbres en fleurs. Le résultat était surprenant. J'ai passé la dernière saison sans éruption cutanée.