Hémangiome rachidien

L'hémangiome rachidien est une lésion bénigne du corps vertébral. Dans la moelle épinière, la prolifération des vaisseaux sanguins commence. Elle affecte principalement les régions thoraciques et lombaires inférieures et la seule vertèbre (dans certains cas, plusieurs hémangiomes sont localement déterminés sur plusieurs vertèbres). Il est asymptomatique pendant une longue période, il est donc détecté le plus souvent après 40 à 45 ans, avec suspicion de maladies inflammatoires du dos. Le sexe féminin est plus souvent affecté. Affecte 10% de la population. Dans la plupart des cas, affecte Th 6 (6 vertèbres de la colonne thoracique).

Classification des hémangiomes spinaux

Code CIM-10 Mo D18.0 - hémangiome et lymphangiome de toute localisation. Il est également appelé angiome vertébral. Les tumeurs suivantes se distinguent par la structure de l'éducation:

  • Hémangiome caverneux (caractérisé par des vaisseaux à parois minces, séparés par des cellules endothéliales en une seule couche, se produit dans la colonne cervicale).
  • Hémangiome capillaire (a de petits vaisseaux, affecte les régions thoracique et lombaire).
  • Hémangiome racémateux (une masse qui affecte les grosses artères ou veines).
  • Type mixte (combine les signes d'une tumeur caverneuse et capillaire).

Par localisation, la tumeur vasculaire est divisée en:

  • Le premier type est étendu à toute la vertèbre.
  • Le deuxième type est les dommages au corps vertébral.
  • Le troisième type est la défaite du demi-anneau postérieur dans la vertèbre.
  • Le quatrième type - le corps vertébral et une partie du demi-anneau postérieur sont affectés.
  • Cinquième type - localisation épidurale.

C'est un processus bénin, ne métastase pas, ne met pas la vie en danger. Les cas de dégénérescence en tumeur maligne n'ont pas été officiellement enregistrés. La forme atypique n'est pas typique.

Les causes

Les scientifiques ne sont pas encore parvenus à un consensus sur la première raison. Un degré élevé de probabilité est un facteur héréditaire (la présence d'un hémangiome chez les membres de la famille). L'augmentation de la teneur en œstrogène, hormone, peut également provoquer le développement et la croissance d'une pathologie (pour cette raison, les femmes sont plus souvent touchées que les hommes). D'autres raisons incluent la privation d'oxygène des tissus vertébraux et un traumatisme à la colonne vertébrale..

Pathogénèse

Hémorragies périodiques dans le corps vertébral dues à une anomalie congénitale de la paroi vasculaire. Une charge et un traumatisme accrus peuvent être des facteurs de provocation. Le mécanisme de formation de thrombus est déclenché par la destruction ultérieure du tissu osseux. Au site de destruction du tissu osseux, de nouveaux vaisseaux se forment avec une tendance à former des caillots sanguins. Un cercle vicieux se forme, ce qui conduit à la croissance d'un hémangiome en taille.

Symptômes

Dans 95% des cas, la maladie évolue sans symptômes spécifiques. Elle est découverte par hasard, comme une tumeur accidentelle de la prostate, lors d'une IRM ou d'un examen aux rayons X. Il peut y avoir une douleur sourde et douloureuse dans le dos thoracique, qui s'aggrave après l'effort ou la nuit. La douleur survient en raison de la compression des racines nerveuses. En raison de la destruction du composant osseux de la vertèbre et de la prolifération des hémangiomes, des troubles de la sensibilité, une paralysie, un dysfonctionnement des organes pelviens (pression artérielle dans l'espace épidural) sont possibles.

En fonction des symptômes, l'hémangiome peut être divisé en types:

  • asymptomatique non agressif (pas de symptômes, pas de croissance dans les images);
  • symptomatique non agressif (manifestation de symptômes en l'absence de croissance et de développement tumoraux);
  • asymptomatique agressif (asymptomatique, de taille croissante);
  • symptomatique agressif (manifestation de symptômes et augmentation de la taille de la formation, confirmée par les rayons X).

On considère qu'un signe clinique d'agressivité se propage dans la région thoracique (Th3, Th4, Th5, Th6, Th7, Th8, Th9, Th10, Th11), une expansion de la couche externe de tissu, des bords flous et une hypertrophie de la tumeur vers la base de l'arc. Les images montrent des cellules avec des dépressions sans forme géométrique claire et la formation de tissus mous dans l'espace épidural.

Le ratio de formations par département:

  1. Région cervicale (C1-C7) - 6%. Un processus plutôt rare et insidieux. En raison de la colonne cervicale, l'apport sanguin au cerveau (artère vertébrale) se produit. Avec la formation d'un angiome dans le cou, il y a une violation de la circulation sanguine dans le cerveau.
  2. Région thoracique (Th1-Th12) - 60%. entraîne des perturbations de l'apport sanguin aux membres supérieurs, des interruptions du rythme cardiaque, des problèmes digestifs.
  3. Région lombaire (L1, L2, L3, L4, L5) - environ 30%. La douleur est localisée dans la région lombaire, se propage aux organes pelviens.
  4. Régions sacrées et coccygiennes (S, C₀) - près de 5%. La défaite de la région sacrée s'accompagne d'une violation du système excréteur, du syndrome des jambes sans repos. Une caractéristique de la lésion du sacrum et du coccyx est la douleur du bas du dos irradie vers la jambe.

Diagnostique

Tout d'abord, vous devrez consulter des médecins de profil large et étroit (thérapeute, neurologue, orthopédiste, oncologue) pour exclure les maladies inflammatoires du dos. Un examen aux rayons X est effectué pour déterminer les changements structurels (spondylographie). Aide à déterminer le type de lésion - en forme de vacule, colonnaire, réticulaire ou mixte. Pour déterminer le degré de dommage aux os et aux tissus mous, une imagerie par résonance magnétique (sur la détermination par IRM d'un signal de haute intensité et une structure poreuse) et une tomodensitométrie (TDM) de la colonne vertébrale sont effectuées. Le scanner montre la destruction de la structure osseuse.

Le patient peut être préoccupé par la question de savoir comment distinguer l'hémangiome des métastases afin que les médecins ne manquent pas une formation maligne. Selon l'hémangiome - une formation à croissance lente, hyperéchogène, a des limites claires et peut se dissoudre d'elle-même. Les métastases, au contraire, sont une croissance agressive, hypoéchogène, ont des contours indistincts et ne disparaîtront jamais d'elles-mêmes sans chirurgie..

Quel médecin contacter?

Avec un hémangiome, la consultation d'un neuropathologiste et d'un vertébrologue est souhaitable. Si leurs pathologies sont exclues, le patient est référé à un neurochirurgien. Seul ce spécialiste peut poser un diagnostic précis basé sur la collecte d'anamnèse et d'images. Ne perdez pas de temps à vous soigner en achetant des analgésiques à la pharmacie.

Danger de maladie

L'hémangiome malin ne se produit pas dans la nature, ce qui rend cette tumeur pas si terrible. La conséquence la plus difficile est une fracture vertébrale. Il peut survenir même avec un minimum de stress sur la colonne vertébrale (généralement le segment thoracique inférieur et le segment lombaire supérieur). Il y a une fracture du corps vertébral, un processus non apparié de la surface postérieure de l'arc, un processus transverse. La fracture peut provoquer une compression de la moelle épinière. Une paralysie complète ou partielle des membres inférieurs est possible. Le pincement des gros vaisseaux perturbe la circulation sanguine. En conséquence, une diminution de la sensibilité des membres inférieurs ne peut être évitée, la chair de poule peut apparaître, les symptômes d'incontinence urinaire sont menacés.

Des saignements internes sont parfois provoqués. La condition est assez dangereuse. Se produit à la suite de la rupture des tissus de la formation vasculaire sur la colonne vertébrale.

Une situation critique survient lorsque la taille de la tumeur dépasse 1 cm, ce qui nécessite un traitement immédiat. Jusque-là, la tumeur elle-même n'est pas dangereuse..

Traitement

En présence de symptômes douloureux, vous pouvez améliorer la qualité de vie avec l'acupuncture, en prenant des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou des corticostéroïdes. Une forme inactive, si elle est détectée accidentellement sur une radiographie, sans aucun symptôme, est soumise à des tactiques d'attente passive.

Le néoplasme est traité avec plusieurs méthodes - sclérothérapie, embolisation par hémangiome, radiothérapie, vertébroplastie par ponction percutanée. Examinons chaque méthode et ses conséquences plus en détail..

Sclérothérapie

Introduction d'une solution d'alcool dans le corps de la tumeur. Pour cette raison, une sclérosement (collage) des cellules d'hémangiome se produit, sa croissance s'arrête. L'inconvénient du traitement est l'ostéonécrose (nécrose osseuse due à une insuffisance sanguine).

Embolisation par hémangiome

Il s'agit d'une thrombose des vaisseaux sanguins de l'hémangiome et de l'arrêt de son apport sanguin. Parmi les inconvénients, au lieu de vaisseaux actifs, de nouveaux petits vaisseaux commencent à se développer, ce qui entraîne une croissance tumorale. Il est utilisé lorsque la tumeur est de petite taille.

Radiothérapie

Il est utilisé uniquement dans la vieillesse, l'effet sur la tumeur avec des doses élevées de rayonnement. La radiothérapie totale est rarement utilisée en raison d'une mauvaise tolérance.

Vertébroplastie par ponction percutanée

Une méthode de traitement innovante a été développée en 1984 en France. Il est nécessaire de percer le corps vertébral avec une aiguille fine, versez une solution de renforcement spéciale. Le résultat est cimentant. Empêche l'apparition de fractures par compression. Il est utilisé en l'absence de dommages aux terminaisons nerveuses. Non applicable au stade de croissance agressive.

Méthode chirurgicale

L'élimination totale de l'hémangiome de la colonne vertébrale est effectuée non pas tant pour l'excision de la tumeur, mais pour faciliter l'évolution de la maladie. Chez les adultes, cette méthode n'a pas été largement utilisée, par conséquent, l'opération est réalisée principalement dans l'enfance, exclusivement selon les indications. L'opération nécessite des indications strictes, car le risque probable est le développement d'un saignement sévère. Elle n'est pas considérée comme une méthode prioritaire, car une rechute de la maladie après le retrait est possible.

Méthodes alternatives dans le traitement de l'hémangiome

La médecine traditionnelle n'est pas la seule à aider les patients à combattre la maladie. Des extraits de plantes aux effets antitumoraux sont utilisés. Vous ne pouvez pas commencer une thérapie avec des remèdes populaires à l'insu du médecin traitant. Il est important de se rappeler que les médecins ne recommandent pas de réchauffer la zone de l'hémangiome, car une croissance tumorale accélérée est probable. Vous pouvez utiliser la pivoine, le chardon, la viorne, l'écorce de chêne, la tanaisie, le kombucha. Recettes courtes:

  • Compresse de jus de noix sur la zone de l'hémangiome.
  • Prendre un bain avec l'ajout de thé soda.
  • Les compresses d'oignon sur les zones touchées de la colonne vertébrale pendant une semaine ont également bien fonctionné. La compresse est recouverte d'un tampon de gaze et de cellophane.
  • Teinture de pharmacie d'absinthe. Prendre 12 gouttes 3 fois par jour avant les repas.
  • Versez la chélidoine hachée 1: 1 avec de l'eau bouillante. Faire une compresse sur la zone de l'hémangiome.
  • Mélanger le kérosène, l'huile de tournesol et le poivre de Cayenne. Insistez pendant une semaine et frottez une telle composition dans la colonne vertébrale pendant six jours.
  • Collection d'herbes de géranium, noisetier, calendula, tussilage, oiseau des Highlands, achillée millefeuille et bardane. Mélangez le tout en quantités égales, versez de l'eau bouillante dessus, chauffez au bain-marie et prenez par voie orale 4 fois par jour.

Mesures préventives

Il est très difficile de prévenir le développement de la maladie ou de la guérir complètement. Comme la tumeur est bénigne et peut se développer extrêmement lentement (ou pas du tout), des mesures préventives devront être prises. Activité physique modérée (sports légers), sans effort intense. La physiothérapie ne doit pas être utilisée. Contrôle radiographique régulier. Cesser les mauvaises habitudes, marcher et faire de l'exercice régulièrement au grand air.

Vous devez avoir une alimentation équilibrée, avec suffisamment de protéines, de lipides et de glucides. L'exercice et le yoga (améliorent la flexibilité et le soutien) ont un effet positif sur le corps.

La natation donne un résultat positif, chaque disque intervertébral est libéré de la charge. Deux fois par an, il est permis de boire un complexe vitaminique pour le renforcement général du corps. Pour les femmes ménopausées, contrôler le taux d'œstrogène dans le sang.

Contre-indications de l'hémangiome rachidien

Il est interdit de traiter un néoplasme avec de la physiothérapie et des massages. Toute influence extérieure sur la colonne vertébrale affectée (y compris les compresses chauffantes) est indésirable. Des antécédents d'ostéoporose compliquent le traitement (risque accru de fracture).

Prévoir

Le pronostic pour la vie est favorable. Si la formation n'est pas caractérisée par un cours agressif, vous pouvez vous passer de la chirurgie. Le risque de complications en période postopératoire est d'environ 10%. Les patients vivent sans complications (fractures par compression) avec des méthodes de traitement innovantes.

Ne tardez pas à consulter un médecin dès que votre dos commence à vous faire mal, en plus, pour tout inconfort dans la région du dos. Il est nécessaire d'exclure l'automédication à l'insu du médecin et de maintenir un arrière-plan émotionnel favorable.

Hémangiome du foie de quoi s'agit-il et les causes de

L'hémangiome est un néoplasme vasculaire qui peut se former dans tous les tissus du corps humain, y compris le tissu parenchymateux du foie. Souvent, la tumeur est petite et asymptomatique, cependant, lorsqu'elle est exposée à certains facteurs défavorables, la formation commence à se développer rapidement. Dans ce cas, le risque de développer des complications dangereuses pour la santé et même la vie du patient est élevé..

Caractéristiques de la pathologie

L'hémangiome du foie est un néoplasme à évolution bénigne. La tumeur se forme dans le parenchyme hépatique. Le corps de l'éducation est constitué de petits vaisseaux sanguins étroitement liés les uns aux autres. L'hémangiome, dans la plupart des cas, se caractérise par une croissance lente ou modérée, n'a pas tendance à être maligne (dégénérescence en cancer malin). Mais, malgré cela, le patient a besoin d'un traitement compétent pour éviter la croissance de l'éducation et le développement de complications..

Il existe différents types d'hémangiomes hépatiques. Il:

  1. Forme caverneuse. Le corps de l'hémangiome est constitué du tissu vasculaire des capillaires, à partir duquel des cavités spéciales sont formées. Le sang s'accumule dans ces cavités. La tumeur est capable de croître assez rapidement, atteignant plus de 20 cm de diamètre et affectant de grandes zones du foie. Les symptômes de la maladie ne sont pas très prononcés, mais, malgré cela, la pathologie de cette forme nécessite un traitement obligatoire, car le risque de rupture de l'hémangiome est très élevé, surtout s'il existe une tendance à la croissance dynamique du néoplasme;
  2. L'hémangiome capillaire est considéré comme plus fréquent. Le néoplasme se distingue par des cavités plus petites, également formées à partir des tissus des vaisseaux sanguins. La tumeur est petite, à croissance lente, la pathologie se déroule sans l'une ou l'autre manifestation, c'est-à-dire qu'elle est asymptomatique. Une augmentation rapide de la taille de la tumeur est extrêmement rare, dans environ 10 à 15% des cas;
  3. La forme atypique est assez rare, le plus souvent, en l'absence de traitement rapide des hémangiomes d'autres variétés. Une caractéristique distinctive des néoplasmes atypiques est leur structure. Si les hémangiomes ordinaires sont recouverts d'une membrane molle, l'hémangiome atypique est recouvert d'une capsule dure constituée de particules de tissu kératinisé de l'organe affecté.

Signes caractéristiques

Malgré le fait que l'hémangiome hépatique est une pathologie congénitale, les premiers symptômes indiquant la présence d'une tumeur peuvent déjà apparaître à l'âge adulte ou même dans la vieillesse. Cela est dû au fait que la tumeur, dans la plupart des cas, se développe assez lentement et ne se manifeste d'aucune manière à une taille insignifiante. Les signes suivants peuvent indiquer la présence d'un hémangiome:

  1. Inconfort, sensation de lourdeur et de distension du côté droit;
  2. Symptômes de dommages toxiques au corps, en particulier faiblesse, accès de nausée, accompagnés de vomissements;
  3. Douleurs douloureuses paroxystiques dans l'hypochondre droit;
  4. Éruptions cutanées et goût amer dans la bouche (ce symptôme se manifeste après le réveil ou un repas copieux);
  5. Une augmentation de la taille de l'organe affecté (dans certains cas, le foie augmente tellement qu'il peut être ressenti à la palpation);
  6. Lourdeur dans l'estomac;
  7. Jaunissement de la peau et du blanc des yeux;
  8. Troubles du processus digestif, accompagnés de changements dans les selles, douleurs abdominales.

Symptômes

Souvent, l'hémangiome hépatique ne se manifeste d'aucune manière, mais si la tumeur commence à se développer, des manifestations cliniques caractéristiques du processus pathologique apparaissent.

Symptômes initiauxLe patient ressent un léger inconfort, une douleur modérée, localisée dans l'hypochondre droit. Après avoir mangé (surtout en cas de suralimentation), il peut y avoir une lourdeur dans l'abdomen, une faiblesse, de rares épisodes de nausée.
Symptômes de croissance rapide de l'hémangiomeAvec une augmentation de la taille de la tumeur, le foie est perturbé, ce qui entraîne le développement de symptômes tels que:
  1. Une augmentation de la taille de l'organe affecté;
  2. Jaunissement (la peau et le blanc des yeux acquièrent une couleur jaunâtre caractéristique);
  3. Détérioration du bien-être général;
  4. Changements dans la consistance des selles et des selles (les selles deviennent décolorées et plus minces);
  5. Douleur douloureuse dans le côté droit. Le syndrome douloureux a un caractère prononcé et prolongé.
Symptômes du développement de complicationsUn hémangiome à croissance rapide peut entraîner des complications très dangereuses. Dans ce cas, le patient développe un tableau clinique prononcé, qui comprend des signes tels que:

  1. Violation du processus de coagulation sanguine;
  2. Saignement interne abondant résultant d'une violation de l'intégrité du néoplasme;
  3. Insuffisance hépatique, se manifestant sous la forme d'une intoxication sévère du corps, une détérioration significative de l'état du patient;
  4. Thrombose tumorale, accompagnée de la mort des hépatocytes (cellules hépatiques fonctionnelles), du développement de la suppuration, de l'intoxication septique du sang.

Étapes de développement du processus pathologique

En fonction des manifestations disponibles (ou en leur absence), les étapes suivantes du développement des hémangiomes sont distinguées:

ÉtapeCaractéristique
Stade asymptomatiqueIl n'y a pas de manifestations du processus pathologique, le patient ne sait même pas la présence d'un problème. A ce stade, la taille de l'hémangiome ne dépasse pas 3 cm La tumeur, dans la plupart des cas, est découverte par hasard, lors de divers examens prévus. Le patient a une seule tumeur affectant 1 lobe du foie.
Étape simpleLa tumeur est caractérisée par une croissance lente. Au fil du temps, le patient développe des symptômes de gravité modérée. Il s'agit d'un inconfort du côté droit, de troubles légers du processus digestif, d'une légère faiblesse. 2 lobes de l'organe sont touchés.
Étape compliquéeSi l'hémangiome atteint une taille importante (plus de 5 à 10 cm), le tableau clinique devient plus clair et plus développé. Il y a des signes de dysfonctionnement hépatique, tels que jaunissement, indigestion persistante, épisodes de nausée et de vomissement et des selles dérangées. Les tumeurs se trouvent dans trois lobes.
Stade atypiqueLa structure de la tumeur est transformée, elle se recouvre d'une coquille dure et continue de croître. Dans ce cas, il y a une diminution significative de la fonctionnalité du foie, ainsi qu'une compression des tissus des organes internes voisins, ce qui perturbe également leur travail..

Méthodes de diagnostic

Le diagnostic de l'hémangiome est une entreprise assez difficile, car cette maladie ne présente pas de symptômes spécifiques. De plus, la tumeur est très difficile à distinguer d'autres lésions hépatiques, telles que kystes, adénomes, cancers malins. Par conséquent, un concept tel que le diagnostic différentiel est d'une grande importance. Pour poser un diagnostic, le patient doit subir un examen complet, qui comprend des procédures telles que:

  1. Échographie et Doppler couleur. Ces méthodes permettent d'établir la présence d'un hémangiome, de déterminer sa localisation et sa taille;
  2. CT utilisant un agent de contraste;
  3. L'IRM permet de déterminer la présence d'hémangiome dans 90% des cas. Cependant, si nous parlons de petites formations (moins de 2-3 cm de diamètre), ces tumeurs peuvent être facilement confondues avec des angiosarcomes malins ou des métastases de tumeurs cancéreuses au foie. Pour écarter une erreur, le patient devra subir une deuxième procédure d'IRM après quelques mois. Les tumeurs malignes se développent rapidement, tandis que les hémangiomes, dans la plupart des cas, se caractérisent par une croissance lente;
  4. SPECT est une méthode d'examen moderne qui vous permet d'obtenir des images en trois dimensions, dans lesquelles même les petits hémangiomes peuvent être clairement distingués. Cette méthode de diagnostic est fondamentalement nouvelle et n'est pas encore disponible dans toutes les institutions médicales;
  5. Artériographie. Cette méthode de recherche détermine le déplacement de l'emplacement de l'artère hépatique, et, en fonction des données obtenues, nous permet de conclure sur la présence d'un hémangiome, sa taille, sa structure;
  6. Une biopsie est rarement pratiquée. Cette étude n'est recommandée qu'après tomodensitométrie et IRM (si les données obtenues au cours de ces procédures niaient la possibilité de développer des tumeurs malignes). Dans d'autres cas, la biopsie n'est pas recommandée, car si un patient développe un angiosarcome, le risque de lésions tumorales lors de la collecte de matériel pour la recherche augmente considérablement et la probabilité de saignement abondant est extrêmement élevée..

Thérapies

En fonction de la taille de la tumeur et de la possibilité de développer des complications dangereuses, une méthode de traitement conservatrice ou radicale est choisie. Jusqu'à récemment, la pharmacothérapie n'était pas utilisée, le seul moyen d'éliminer l'hémangiome était la chirurgie.

Chirurgie

L'ablation radicale de l'hémangiome est nécessaire dans les cas où:

  1. La tumeur est grande (plus de 5 cm);
  2. Il y a une tendance à une croissance rapide (le néoplasme augmente de plus de moitié au cours de l'année);
  3. Le corps de la tumeur comprime les vaisseaux sanguins, le tissu hépatique et les organes adjacents;
  4. Une lésion infectieuse des tissus néoplasiques s'est produite;
  5. Une thrombose de la tumeur et la mort de tissus hépatiques sains se développent;
  6. Il existe une menace de rupture de l'hémangiome;
  7. Il y a des soupçons de dégénérescence néoplasique.

Les contre-indications à la chirurgie radicale sont:

  1. Dommages aux gros vaisseaux sanguins lorsque la tumeur se développe dans leurs parois;
  2. Maladie hépatique grave telle que la cirrhose;
  3. Formations multiples affectant 3-4 lobes du foie.

Il existe des types d'opérations chirurgicales pour éliminer les hémangiomes tels que:

  1. L'énucléation est l'exfoliation des tissus pathologiques. Cette méthode est considérée comme la moins invasive, car elle vous permet de préserver des zones saines à proximité de l'organe;
  2. Résection - ablation d'une tumeur avec du tissu hépatique sain situé à proximité immédiate;
  3. L'embolisation est l'introduction d'alcool polyvinylique dans la zone tumorale. Cette méthode permet d'arrêter la croissance de la tumeur et de réduire sa taille. Pour les néoplasmes volumineux, l'embolisation est utilisée comme procédure préparatoire avant la chirurgie;
  4. Destruction par radiofréquence - exposition à des rayons d'une certaine fréquence, qui ont un effet néfaste sur le corps de la tumeur, ce qui conduit à sa réduction et, dans certains cas, à sa disparition complète. L'exposition se fait à travers la peau, mais pour obtenir un résultat plus efficace, il est recommandé d'utiliser un émetteur miniature, qui est introduit dans la lésion par une petite ponction (méthode laparoscopie).

Thérapie médicamenteuse

Les médicaments pour éliminer les hémangiomes hépatiques ont commencé à être utilisés relativement récemment (auparavant, ils utilisaient exclusivement une méthode chirurgicale pour éliminer les hémangiomes). Des moyens éprouvés tels que:

NomLa descriptionRègles d'admissionPrix
Sorafenib
Un médicament antinéoplasique produit sous la forme de comprimés jaunâtres, recouverts d'une pellicule dense. L'agent affecte négativement les cellules des néoplasmes pathologiques, contribue à leur destruction et à leur mort. En conséquence, la taille de la tumeur diminue et les petits hémangiomes disparaissent complètement..La dose quotidienne est de 800 mg. Les comprimés sont pris 1 fois pour 4 pcs., 2 fois pour 2 pcs., Ou dans les intervalles entre les repas pour 1 pc. Le calendrier d'admission est déterminé individuellement par le médecin. Le cours du traitement peut varier..Environ 64000 roubles.Filachromine

Le médicament sous forme de capsules a un effet antitumoral visant à arrêter la croissance rapide des néoplasmes.Le dosage est déterminé individuellement. Habituellement, 400 ou 600 mg par jour sont prescrits, dans ce cas, le médicament doit être pris une fois par jour. Si nécessaire, la posologie est augmentée à 800 mg, puis cette quantité est divisée en 2 doses. Durée du cours - aussi longtemps que nécessaire.Environ 9000 roubles.

Facteurs de formation et de croissance des hémangiomes

Une variété de causes indésirables peuvent entraîner un problème, telles que:

  1. Sexe (chez les femmes, les hémangiomes sont plus fréquents);
  2. Catégorie d'âge (les tumeurs apparaissent à l'âge adulte);
  3. Pèse l'hérédité;
  4. Grossesse;
  5. Troubles hormonaux, en particulier, un changement brusque du niveau de l'hormone sexuelle féminine - œstrogène;
  6. Lésion traumatique du foie.

Hémangiome de la vertèbre: causes, symptômes, diagnostic, traitement et chirurgie

Immédiatement, vous devez faire une petite remarque: "hémangiome spinal" est une expression incorrecte, il est correct de dire "hémangiome vertébral", tout comme il est faux de dire "hernie spinale", vous devez dire - hernie intervertébrale. Par conséquent, si vous rencontrez un médecin avec un vocabulaire professionnel similaire, il est préférable de rechercher un autre spécialiste..

Diagnostic par IRM.

Définition

Tout hémangiome, y compris une vertèbre, est une tumeur vasculaire. Le nom de cette tumeur peut être déchiffré comme hème (sang) + angio (vaisseau) + "-oma", c'est-à-dire une tumeur provenant de vaisseaux sanguins. Le seul endroit où un hémangiome ne peut pas se rencontrer est un endroit où il n'y a pas de vaisseaux: milieu optiquement transparent de l'œil et des surfaces articulaires, où se trouve du tissu cartilagineux. Quelles cellules sont à l'origine de la tumeur? Ceci est l'endothélium, la paroi interne des vaisseaux.

Les patients atteints d'hémangiome ne doivent pas craindre que cette tumeur devienne maligne. L'hémangiome est l'un des rares néoplasmes qui ne soit jamais malin, c'est-à-dire qu'il ne se transforme pas en malin.

Un hémangiome de cette localisation est toujours situé dans les profondeurs de la substance osseuse spongieuse du corps vertébral, saturée de vaisseaux sanguins. C'est un emplacement avantageux, car la boule vasculaire est protégée de tous côtés par de l'os. Les hémangiomes situés dans le parenchyme des organes internes, par exemple à l'intérieur du foie, ne sont pas protégés des influences externes, et en cas de blessure, ils peuvent être une source de saignements massifs.

Depuis la fin des années quatre-vingt du XXe siècle, et jusqu'à nos jours, le nombre d'hémangiomes révélés des organes internes, y compris les vertèbres, a considérablement augmenté, en raison de l'introduction massive de nouveaux types de diagnostic d'imagerie - imagerie par résonance magnétique et calculée. Presque toujours, il s'agit d'une découverte accidentelle lorsque la recherche est effectuée pour une raison complètement différente..

Raisons de l'apparition d'hémangiomes et statistiques

La médecine moderne ne peut pas nommer une seule cause exacte de l'apparition des hémangiomes, y compris avec la localisation vertébrale. Le plus souvent, il s'agit d'une apparence congénitale de tumeurs associée à une prédisposition génétique. Dans ce cas, l'hémangiome est toujours posé même au stade du développement intra-utérin, ou immédiatement après la naissance..

Parfois, chez les nouveau-nés, plus de trois localisations différentes d'hémangiomes sur la peau peuvent être comptées. Dans ce cas, il existe une forte probabilité d'apparition de tumeurs dans les organes internes, y compris les vertèbres. Cette condition multiple est appelée hémangiomatose..

Il a été suggéré que des hémangiomes acquis peuvent survenir, mais on ne sait pas exactement comment. Peut-être avec une exposition prolongée aux rayons ultraviolets du soleil, mais jusqu'à présent, aucune preuve convaincante n'a été présentée. Par conséquent, si vous décelez accidentellement un hémangiome lors d'un scanner ou d'une IRM, vous ne pouvez pas dire quand il s'est formé. Elle pourrait apparaître dans les derniers mois du développement intra-utérin, ou il y a un an.

Chez les hommes comme chez les femmes, ces formations se retrouvent avec la même fréquence, chez une personne sur dix. Si nous supposons que chacun de nous a 24 vertèbres, sans compter le sacrum et le coccyx, alors la probabilité qu'une vertèbre soit affectée par un hémangiome au cours de la vie sera de 1/240. Les causes étant inconnues, les méthodes de prévention sont également inconnues, tout comme c'est possible, facteurs de risque jusqu'à présent inexplorés et non ouverts.

Quel est le danger des hémangiomes?

L'hémangiome peut se développer ou il peut être stable. L'hémangiome stable de petite taille ne présente aucun danger. Avant l'introduction de l'imagerie par rayons X et par résonance magnétique dans la pratique clinique, des hémangiomes ont également été détectés lors de l'examen aux rayons X, une tache brillante sur le fond du corps vertébral, comme une raréfaction du tissu osseux. Il n'y avait pas de signes spécifiques d'hémangiomes, et donc un diagnostic à vie était rarement posé, uniquement dans le cas d'une tumeur en croissance conduisant à des fractures vertébrales. Le diagnostic a été posé lors de la chirurgie, après biopsie du matériel peropératoire et examen histologique.

Étant donné que l'hémangiome n'est pas capable de malignité, il comporte le danger exclusif de destruction mécanique des tissus vertébraux et de l'apparition de trois complications dans ce cas:

  • fracture par compression du corps vertébral (la plus courante);
  • compression du canal central avec le développement d'une myélopathie par compression et le développement des symptômes neurologiques correspondants, en fonction du niveau (moins souvent);
  • compression du canal avec lésion par des fragments osseux de la dure-mère et / ou lésion pénétrante de la moelle épinière (très rarement).

Heureusement, l'hémangiome du corps vertébral ne donne jamais de saignement abondant, car, contrairement au tissu parenchymateux du foie, des reins ou de la rate, l'os nécessite un petit volume de sang. Une complication telle qu'un saignement n'est pas enregistrée dans l'hémangiome vertébral. Mais si la fracture s'est déjà produite, mais que l'opération n'a pas suivi, l'hémangiome peut saigner dans un volume fermé, endommagé par des fragments vertébraux.

Tailles dangereuses

Il existe des tailles de tumeur critiques, ce qui augmente considérablement le risque de complications ci-dessus. Mais la taille abstraite seule ne suffit pas. Par conséquent, si vous ou vos proches avez un hémangiome de 1 cm, cela ne suffit pas pour déterminer le pronostic. Dans le cas où un homme grand et massif a cet hémangiome dans la quatrième ou cinquième vertèbre lombaire, il n'y a rien de mal. Et si une tumeur de la même taille est trouvée chez une jeune fille dans la troisième vertèbre cervicale, alors c'est extrêmement dangereux, et dans ce cas, il est nécessaire d'être traité sans attendre les complications.

Grand hémangiome avec compression du canal rachidien.

La situation est aggravée par le fait qu'avec une hypothétique fracture de la 4ème vertèbre lombaire, aucune moelle épinière à ce niveau n'existe plus et, dans les cas extrêmes, le syndrome de la queue de cheval est possible, avec le développement de douleurs lancinantes dans les jambes, un engourdissement du périnée, le développement d'une dysfonction érectile et des troubles urinaires. Dans le cas d'une fracture de la troisième vertèbre cervicale et d'une myélopathie progressive ou d'une lésion de la moelle épinière, on parle de quadriplégie, c'est-à-dire de paralysie complète des bras et des jambes, d'un handicap profond et des mêmes troubles urinaires. C'est ce que signifie «1 cm» pour le pronostic sans préciser le niveau exact d'hémangiome.

Le risque d'hémangiome augmente également proportionnellement à son taux de croissance. Par conséquent, lorsqu'une tumeur de taille non critique est retrouvée, une seule chose est requise: réexamen après un an, en l'absence de plaintes, puis un autre an, puis, éventuellement après 3 ans, puis après 5 ans. Et si la tumeur est vraiment stable, il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

Un autre critère important de danger est l'emplacement dans le corps vertébral. Si l'hémangiome est petit et qu'il est situé approximativement au centre et qu'il est entouré de tous côtés par des poutres osseuses intactes, qui constituent un seul réseau, il y a de fortes chances que la vertèbre reste forte pendant longtemps, même si elle pousse uniformément vers l'extérieur. Mais si l'hémangiome est proche du bord vertébral, si seul un mince bord osseux le sépare de l'espace externe, le risque de fracture par compression est beaucoup plus élevé.

Hémangiome de la colonne cervicale avec compression du canal rachidien

Enfin, vous devez toujours garder à l'esprit l'état du tissu osseux. Si nous parlons d'hémangiome vertébral chez un jeune homme, il n'y a pas lieu de s'inquiéter de la densité osseuse. Mais si un hémangiome est trouvé chez une femme âgée, dans la période suivant la ménopause, elle aura déjà un risque élevé d'ostéoporose, mais dans tous les cas, sa fragilité osseuse spongieuse sera beaucoup plus élevée. Par conséquent, même un petit hémangiome chez un patient présentant un risque élevé d'ostéoporose sera plus dangereux du point de vue pronostique qu'une tumeur légèrement plus grosse chez une personne en bonne santé..

Il en découle que le principal facteur qui effraie les patients (à savoir la taille de l'hémangiome, pris isolément) ne joue pas un rôle déterminant dans la détermination du degré de risque. Mais si vous vous concentrez toujours sur cet indicateur, dans le cas où la tumeur commence à occuper un volume égal à 55-60% du corps vertébral, et en même temps il y a une tendance à sa croissance, alors il est nécessaire de penser à un traitement chirurgical.

Le médecin doit expliquer au patient que la croissance lente de l'hémangiome ne signifie pas du tout une croissance maligne, et plus encore, n'a rien à voir avec des métastases. Si cela n'est pas fait, le patient peut être effrayé, déprimé et, comme vous le savez, la dépression chronique et l'anxiété sont l'un des facteurs de risque de maux de dos chroniques. Un hémangiome, caché dans une vertèbre, ne fait jamais mal jusqu'à ce que la destruction osseuse se produise. Mais si le patient est stressé, il peut constamment se plaindre de faux maux de dos, ce qui aggravera considérablement la qualité de vie..

Symptômes cliniques

Les hémangiomes vertébraux ont exactement le même tableau clinique que les hernies de Schmorl, ou plutôt aucune. Bien qu'ils aient beaucoup en commun: ils détruisent le tissu osseux des vertèbres, ces deux formations sont sujettes à un élargissement, mais ces deux processus sont tout de même complètement asymptomatiques. Même si nous prenons la colonne cervicale la plus délicate, toujours aucun signe jusqu'à ce que l'une des complications ci-dessus se produise, l'hémangiome ne montre pas.

Et ce n'est que dans les cas les plus rares, lorsque la tumeur a atteint une taille significative, que le soi-disant effondrement de la vertèbre peut se produire, dans lequel une fracture par compression se produit réellement, mais aucun fragment séparé ne se forme, le parallélisme des disques intervertébraux ci-dessus et inférieurs reste, et la fracture elle-même est un martelé sur tout le périmètre du corps vertébral. En d'autres termes, la vertèbre s'affaisse, pour ainsi dire, sa hauteur diminue. Dans ce cas, naturellement, il y a une violation du cours naturel des racines nerveuses dans les trous correspondants et des symptômes radiculaires aigus apparaissent.

À propos des symptômes radiculaires

Dans ce cas, nous parlons de l'apparition de douleurs vives et fulgurantes ressemblant à un choc électrique. Ils sont provoqués par tout mouvement, une commotion cérébrale de la colonne vertébrale, c'est-à-dire la toux, le rire, les éternuements, les efforts dans les toilettes. Une telle douleur survient avec les personnes âgées bien connues lumbago dans le bas du dos ou lumbago.

Avec l'existence à long terme de symptômes radiculaires, un syndrome myofascial-tonique secondaire est associé. Les muscles profonds du dos près de la vertèbre touchée réagissent à l'inflammation environnante, à une fracture perforée, avec un spasme chronique constant. En raison du spasme, le muscle est privé de la capacité d'éliminer rapidement l'acide lactique, c'est-à-dire les déchets. Elle est privée de la nutrition des capillaires artériels, qui sont également spasmodiques. Cette situation forme un cercle vicieux, et elle peut être brisée soit par l'élimination d'une vertèbre défectueuse, soit, s'il est impossible, pour une raison quelconque, de procéder à une chirurgie reconstructive - la nomination de myorelaxants centraux et le port d'un corset à mobilité réduite dans le dos, mais ce n'est pas la meilleure façon de s'en sortir des provisions.

À quelle fréquence la douleur radiculaire survient-elle dans les hémangiomes? Très rarement, à partir du nombre de tous les hémangiomes diagnostiqués des vertèbres dans toutes les parties du disque, l'effondrement avec le développement de symptômes radiculaires se produit dans 0,1% des cas. Par conséquent, les protubérances et les hernies des disques intervertébraux peuvent être considérées comme les principaux "fournisseurs" de symptômes radiculaires..

Diagnostique

Dans le diagnostic des hémangiomes, l'imagerie par résonance magnétique et par ordinateur règne en maître. Même le terme «diagnostic d'hémangiomes vertébraux» est absurde, car ils ne font pas mal, et ne se manifestent en aucune façon, et il est donc inutile de les rechercher. Cela ne peut être fait que lors d'une étude scientifique sur l'incidence des tumeurs vasculaires des vertèbres..

Par conséquent, presque 100% de tous les hémangiomes sont trouvés par hasard. Ils commencent à être surveillés, et avec une approche raisonnable, en voyant une tumeur vasculaire en croissance, dès qu'ils atteignent une certaine taille, et en tenant compte des facteurs de risque et des dangers décrits ci-dessus, un traitement radical est effectué qui fait oublier l'hémangiome au patient. Dans certains cas, un hémangiome est initialement suspecté lors d'un examen radiographique de la colonne vertébrale, mais pour confirmer avec précision le diagnostic, le patient est toujours envoyé pour une tomographie. Il n'y a pas d'autres méthodes de diagnostic, tout comme les tests de laboratoire pour l'hémangiome ne sont pas effectués.

Traitement des patients atteints d'hémangiome vertébral

Puisque les hémangiomes stables et en croissance sont cachés de manière fiable, comme à l'intérieur d'une coquille, à l'intérieur d'une vertèbre, absolument toutes les méthodes conservatrices sont complètement inefficaces, inutiles, et si elles vous sont proposées, alors ce n'est rien d'autre qu'une fraude..

La fraude comprend les tentatives de «guérir» l'hémangiome chez ces patients à l'aide de massages, d'acupuncture, de séances d'ostéopathie, de thérapie manuelle, de sangsues, de brûlure avec des cigares d'absinthe, de stimulation électrique, de séances d'électrophorèse et d'autres techniques si appréciées de notre peuple. Une fois l'argent dépensé, le patient passe une deuxième IRM. L'hémangiome n'est allé nulle part! Il vient chez le médecin en colère, et le médecin dit au patient avec un sourire charmant que «… vous aviez un hémangiome croissant, et nous, enfin, en utilisant des techniques uniques, avons arrêté sa croissance et obtenu une stabilisation. Maintenant, rien ne vous menace, et vous pouvez oublier l'opération "..... Les commentaires, comme on dit, ne sont pas nécessaires.

Il faut se rappeler que la formation, qui est cachée à l'intérieur de la vertèbre, ne peut ni être éliminée ni arrêter sa croissance sans pénétrer dans la vertèbre elle-même. Heureusement, l'hémangiome peut être traité par une méthode chirurgicale simple, indolore et peu invasive, sans aucune incision..

Vertébroplastie par ponction percutanée

La vertébroplastie par ponction est une méthode de retrait moderne et très pratique. Le but est d'éliminer la cavité à l'intérieur de la vertèbre, de la remplir de ciment spécial qui, lorsqu'il est légèrement chauffé, se dilate, détruit complètement le faisceau vasculaire et remplit complètement tout l'espace à l'intérieur de la vertèbre.

Représentation schématique de la procédure.

Vous n'avez pas besoin de faire de coupes pour cela. Il suffit de déterminer avec précision la projection de la vertèbre souhaitée sur la peau. Sous contrôle radiographique, afin d'éviter les erreurs, une aiguille est insérée dans la vertèbre sous anesthésie locale. Après que l'aiguille est tombée dans la cavité interne remplie d'une tumeur vasculaire, un biopolymère spécial est introduit à l'intérieur, qui est chauffé à une température relativement élevée, environ 60 ° C. Cette température est bien suffisante pour détruire complètement les cellules tumorales, et la capacité du polymère à se dilater légèrement lors de la solidification permet de combler tous les vides avec une garantie. Ainsi, la vertèbre redevient un monolithe unique..

Dans ce cas, une substance cimentaire constituée de:

  • le ciment réel;
  • matériau radio-opaque (de sorte que le processus de remplissage peut être vu directement sous contrôle radiographique "en temps réel");
  • un additif antibactérien en termes de densité et de caractéristiques mécaniques est approximativement similaire au tissu osseux, de sorte que la vertèbre continue à remplir sa fonction comme auparavant.

Dans une approximation approximative, cette intervention chirurgicale ressemble au remplissage d'une dent malade. Pas d'incisions, pas de sang, pas de long séjour à l'hôpital. Le lendemain, le patient peut déjà quitter l'hôpital seul, et l'anesthésie locale permet une vertébroplastie par ponction percutanée chez les patients présentant une pathologie concomitante, y compris dans la vieillesse..

Contre-indications à la chirurgie

Profitant de l'analphabétisme de la population, de nombreuses cliniques privées se réchauffent bien les mains sur l'affaire inverse - l'imposition d'un traitement chirurgical injustifié. Donc, s'ils ont trouvé un hémangiome vertébral sur une IRM chez une personne crédule et suggestible, alors ils peuvent gagner beaucoup d'argent. Des arguments tels que «danger potentiel», «risque de croissance rapide et incontrôlée» et «fracture vertébrale littéralement dans quelques semaines ou, dans des cas extrêmes, des mois» sont utilisés. Généralement, une vertébroplastie urgente est proposée, et la conversation se termine par les mots: "Vous avez beaucoup de chance d'être venu chez nous, et nous avons fait une IRM à temps." Des «experts» particulièrement arrogants peuvent même faire allusion à la possibilité de malignité et de «se transformer en cancer». Comme nous nous en souvenons, c'est impossible: les hémangiomes de toute localisation ne se transforment pas en "cancer".

C'est une situation très avantageuse. La vertébroplastie est une opération avec un risque minimal pour le patient, assez simple, mais elle peut prendre beaucoup d'argent. Ainsi, pour l'introduction de ciment osseux dans une vertèbre, vous pouvez facilement prendre 20000 roubles, et même plus. Les patients doivent savoir qu'il n'est pas du tout nécessaire de le faire et que cela ne vaut pas non plus la peine de suivre l'exemple de ces médecins..

La contre-indication à la réalisation de cette petite intervention chirurgicale sera simplement: la petite taille de l'hémangiome et sa stabilité. Par conséquent, si vous êtes assuré du besoin urgent d'une vertébroplastie, alors dans tous les cas, il est nécessaire au moins 6 mois après la détection de la tumeur de faire une deuxième tomographie pour s'assurer de la croissance vraiment réelle de la tumeur et du danger potentiel..

Un peu d'histoire

Je dois dire que la vertébroplastie est un moyen extrêmement efficace et magnifique d'éliminer une tumeur et de créer un seul bloc osseux. Auparavant, avant l'introduction de cette technique, la sclérothérapie était utilisée. Dans ce cas, une substance sclérosante, par exemple de l'alcool éthylique, a été prélevée dans l'hémangiome. Mais la cavité est restée: bien que l'hémangiome lui-même soit mort, l'alcool a réduit la résistance du tissu osseux et, par conséquent, une fracture pathologique s'est souvent produite. Dans certains cas, la tumeur n'est pas complètement morte et une rechute s'est produite.

En plus de la sclérothérapie, une embolisation tumorale a également été utilisée, c'est-à-dire une tentative d'éliminer le flux sanguin à travers les vaisseaux. C'était techniquement plus difficile, et une seule ponction n'était pas suffisante ici, il fallait l'habileté d'un chirurgien vasculaire, ce qui n'est pas du tout nécessaire dans la vertébroplastie moderne. Mais comme la tumeur elle-même est restée, la mort des vaisseaux embolisés n'a pas joué un grand rôle. Les vaisseaux sont morts, mais de nouveaux faisceaux vasculaires étaient constamment posés, car la pression sur le site artériel restait.

Prévoir

Comme vous l'avez peut-être deviné, dans la très grande majorité des cas, un petit hémangiome stable n'affecte ni la qualité de vie ni sa durée. Avant l'utilisation généralisée de la tomographie, des dizaines, voire des centaines de générations vivaient parfaitement avec des hémangiomes, avec une calcification de la glande pinéale dans le cerveau, et avec d'autres découvertes accidentelles qui provoquent aujourd'hui stress et panique. Il n'est pas toujours nécessaire de prendre des mesures d'urgence lorsque des formations inconnues se trouvent dans votre corps..

Peut-être, si un hémangiome vertébral "muet" est trouvé, on ne peut que conseiller de garder votre poids proche de l'idéal, pour exclure le levage lourd, l'haltérophilie et le contact, types d'arts martiaux difficiles. Les femmes peuvent être invitées à effectuer régulièrement une densitométrie après la ménopause, car en présence d'ostéoporose, une fracture pathologique peut survenir bien avant que l'hémangiome n'atteigne la force ultime théorique dans la région de 50 à 60% du volume de la vertèbre.

Et dans le cas où une fracture par compression se produit déjà, vous devrez alors opter pour une opération de grande ampleur. Oui, certaines fractures par compression des vertèbres ne nécessitent pas de traitement chirurgical, elles se développent toutes seules. Mais gardez à l'esprit que dans ce cas, une tumeur vasculaire se trouvera entre les fragments osseux et que l'hémangiome sera un facteur de "non-consolidation", il créera une interposition de tissus entre les fragments et, couché librement, non plus fermé par la vertèbre, créera un risque supplémentaire de saignement.

Par conséquent, la base de l'approche correcte du traitement des hémangiomes sera l'observation dynamique, en tenant compte de facteurs de risque supplémentaires.

Hémangiome rachidien

Nos centres médicaux

Département du Nord (IRM et CT)

m. Udelnaya, avenue Engels, 33

MAR-JE: de 12h00 à 21h00 Ven-Sam: de 8h00 à 17h00 du dimanche au lundi

Département central (service clinique)

M. Frunzenskaya, st. Kievskaya, 5, bâtiment 4

Lun-sam: de 8h00 à 20h00, dim: de 10h00 à 17h00

Service central (IRM et CT)

M. Frunzenskaya, st. Kievskaya, 5, bâtiment 5

Lun-Sam: de 9h00 à 20h00 Dimanche: de 9h00 à 18h00

Département du Sud (IRM et CT)

m. perspective Leninsky, perspective Leninsky, 160

Lun-dim: de 8h00 à 22h00

Hémangiome de la colonne vertébrale (corps vertébraux): causes, signes, comment traiter, s'il est nécessaire d'enlever

L'hémangiome rachidien est considéré comme l'une des tumeurs vasculaires les plus courantes du système squelettique. Selon les statistiques, un habitant sur dix en souffre. Parmi les patients, les femmes prédominent et l'âge moyen des malades est de 20 à 30 ans. On pense que jusqu'à 80% du beau sexe après 40 ans peuvent souffrir de cette pathologie.

L'hémangiome de la vertèbre peut être asymptomatique pendant une longue période, détecté par hasard, mais le tout premier signe d'une tumeur est généralement une douleur, avec laquelle le patient est envoyé pour une radiographie ou une IRM. L'hémangiome révélé nécessite une décision sur la nécessité et l'opportunité d'un traitement chirurgical. La tumeur ne présente pas de tendance à la malignité, mais le risque de complications dangereuses nécessite une approche sérieuse..

Le rôle de la colonne vertébrale ne peut être surestimé. C'est le support principal de tout le corps, des organes internes, le réceptacle de la moelle épinière, qui nous permet de ressentir la douleur, la température, le toucher, ainsi que d'effectuer des mouvements ciblés. Les fonctions de tous les organes internes sont soumises à des signaux provenant de la moelle épinière. Un néoplasme dans une vertèbre peut ne pas dépasser ses limites pendant une longue période et ne pas affecter la moelle épinière de quelque manière que ce soit, cependant, la destruction de la structure de la vertèbre, sa fragilité et son instabilité sont lourdes de déplacement, de fracture et de compression de structures nerveuses très importantes. Habituellement, la lésion est localisée dans la colonne vertébrale thoracique (th12) ou lombaire (l1-l4), touchant une ou plusieurs vertèbres à la fois.

Classification de la maladie (types et formes)

En fonction du nombre de lésions, une seule tumeur est isolée, qui n'affecte qu'une seule vertèbre, et plusieurs hémangiomes de diverses parties de la colonne vertébrale. En présence de plusieurs néoplasmes, la maladie est appelée hémangiomatose, avec cette maladie, le nombre maximal de lésions atteint cinq. D'autres classifications divisent les néoplasmes vasculaires des vertèbres selon la structure histologique, la prévalence et l'agressivité des manifestations cliniques.

Types d'hémangiomes spinaux, en fonction des caractéristiques histologiques du processus tumoral:

  • Capillaire - la tumeur est formée de nombreux capillaires pratiquement inchangés avec des couches de cellules fibreuses et adipeuses.
  • Caverneux - un néoplasme se compose d'un grand nombre de vaisseaux dilatés, qui sont des cavités remplies de sang. Les parois des cavités interconnectées sont constituées de tissu conjonctif mince recouvert d'une couche de cellules endothéliales qui tapissent normalement la surface des vaisseaux sanguins de l'intérieur. Ce type d'hémangiome vertébral n'est pas sujet à une croissance destructrice, mais plus souvent que d'autres, il provoque la formation de fractures par compression.
  • Racémateux - se compose de gros vaisseaux peu modifiés (veines et artères).
  • Enseignement mixte.

Rarement, une forme atypique d'hémangiome rachidien est diagnostiquée. Une caractéristique de la structure histologique est que ses structures sont recouvertes de cellules kératinisées

Selon la prévalence du processus, cinq types de maladie sont distingués:

  • d'abord - le néoplasme s'étend à toutes les structures de la vertèbre;
  • le second - la lésion n'est localisée que dans le corps;
  • le troisième - la tumeur est localisée dans le demi-anneau postérieur de l'arc vertébral;
  • le quatrième - le corps et partiellement le demi-anneau postérieur sont affectés;
  • cinquième - caractérisé par une localisation externe (périostée, épidurale) ou intracanale (intramédullaire).

Selon les manifestations cliniques, on distingue deux formes de la maladie (asymptomatique et symptomatique), qui peuvent avoir une évolution non agressive et agressive..

Méthodes d'élimination de l'hémangiome de la colonne vertébrale

  • Excision de la tumeur de manière traditionnelle avec résection de la zone touchée de la vertèbre. Il est impossible d'éliminer les structures tumorales à grande échelle lors d'une chirurgie rachidienne. Il s'avérera de ne supprimer que la partie épidurale du néoplasme. De plus, il existe un risque énorme de complications postopératoires: des saignements sévères lors de l'ouverture de la tumeur, ainsi que l'impossibilité d'une nutrition adéquate de la zone opérée du cerveau, pouvant entraîner des conséquences irréversibles..
  • Injections d'alcool dans le nerf au niveau de la tumeur afin d'arrêter définitivement sa conduction. L'alcoolisation remplace la neurotomie et est utilisée pour arrêter la douleur et bloquer la mobilité d'une zone spécifique. De plus, l'alcoolisation aide à réduire la croissance de l'angiome vertébral dû aux changements sclérotiques des vaisseaux. Une conséquence indésirable d'une telle procédure peut également être la perte d'un approvisionnement complet des tissus spinaux avec tous les éléments nécessaires..
  • Embolisation des vaisseaux impliqués dans le processus tumoral, la procédure consiste en l'introduction d'une solution spéciale dans la tumeur elle-même ou dans les tissus mous voisins. Mais l'embolisation sélective, ainsi que le chevauchement des vaisseaux alimentant la tumeur, ne garantissent pas l'arrêt du développement pathologique de l'hémangiome de la colonne vertébrale. Tout se passe car il y a encore une masse de petits capillaires à travers laquelle se produira la recharge du néoplasme.
  • Dans les cas extrêmes, avec une croissance tumorale rapide et une divergence des métastases, une radiothérapie est effectuée. Cette procédure est moins dangereuse par rapport à la résection et plus efficace en raison de la possibilité d'influencer une grande zone de tissus mous et osseux. La radiothérapie est dangereuse en raison de ses contre-indications et est généralement exclue dans l'enfance pendant la grossesse chez une femme.
  • La vertébroplastie percutanée, la ponction est utilisée il n'y a pas si longtemps, mais elle est considérée comme l'une des méthodes les plus efficaces et les plus sûres. De plus, la procédure n'est pas particulièrement difficile, elle consiste en l'introduction d'une composition de cimentation spéciale en relation avec une substance radio-opaque (sulfate de baryum) et du titane dans la zone touchée. Grâce à la vertébroplastie, le néoplasme cesse de croître et la vertèbre est compactée grâce à la composition de cimentation, qui empêche une fracture vertébrale.

Méthodes de base de diagnostic de la maladie

Pour déterminer la taille de l'hémangiome rachidien, un diagnostic de haute qualité est nécessaire. Les études suivantes sont généralement attribuées:

  1. Des images radiographiques dans plusieurs projections sont utilisées chez l'adulte pour le diagnostic initial de l'hémangiome rachidien. Ce type de recherche fournit peu d'informations. Le principal avantage est le budget.
  2. L'imagerie par résonance magnétique est la méthode de recherche la plus précise qui aide à déterminer l'emplacement, la taille et la structure d'un néoplasme vasculaire aussi efficacement que possible. Trait négatif de la recherche - coût élevé.
  3. Tomodensitométrie - le plus souvent utilisé dans le diagnostic. Combine des résultats précis avec un prix abordable.
  4. La scintigraphie (ou diagnostic moléculaire) est un balayage bidimensionnel avec une gamma caméra après administration intraveineuse d'isotopes radioactifs dans le corps. Révèle les changements structurels du tissu osseux même avec une taille de tumeur minimale.
  5. Examen échographique - est utilisé pour détecter une violation de l'approvisionnement en sang lors de la compression des artères principales avec des hémangiomes des corps vertébraux cervicaux.

Traitement de l'hémangiome rachidien

Pour le traitement de l'hémangiome rachidien, les méthodes de traitement suivantes sont impliquées:

  • intervention chirurgicale;
  • radiothérapie;
  • alcoolisation;
  • embolisation;
  • vertébroplastie par ponction percutanée.

Le traitement chirurgical est utilisé depuis les années 30 du siècle dernier - pendant l'opération, les tissus mous altérés et les fragments osseux affectés sont retirés. Mais l'efficacité de la méthode n'est pas très élevée, de plus, le risque de saignement est élevé. L'opération est indiquée pour la compression de la moelle épinière et des racines nerveuses..

La radiothérapie est une autre méthode de traitement classique, tout comme la chirurgie. Au cours de l'irradiation, les vaisseaux du néoplasme s'effondrent, le tissu mou de la tumeur subit une dégénérescence fibreuse et les fragments osseux affectés restent inchangés. Cette méthode est plus efficace et moins dangereuse que la méthode chirurgicale. Mais il y a des limites à son utilisation:

  • exposition élevée aux radiations;
  • forte probabilité de complications neurologiques.

Lors de l'alcoolisation, de l'alcool est injecté dans la cavité de l'hémangiome rachidien, il provoque la formation de thrombus dans les vaisseaux et la destruction de leurs tissus, ce qui entraîne une diminution de la taille de la tumeur. Les résultats à court terme de la méthode sont bons, mais en raison du grand nombre de complications à long terme, elle ne s'est pas généralisée. En utilisant cette méthode, ils ont peur des complications telles que:

  • fractures pathologiques;
  • la formation d'abcès paravertébraux - abcès limités;
  • la formation d'une myélopathie - troubles de la moelle épinière, pouvant être accompagnés d'un syndrome de Brown-Séquard (paralysie spastique et altération de la sensibilité profonde dans une moitié du corps, diminution de la température et de la sensibilité à la douleur dans l'autre moitié du corps).

Deux méthodes d'embolisation sont actuellement utilisées:

  • transvasal;
  • sélectif.

Avec l'embolisation transvasale, des emboles (substances colmatantes) sont injectées dans les vaisseaux voisins, avec embolisation sélective - immédiatement dans la zone du néoplasme. L'embolisation transvasale de l'hémangiome rachidien est moins efficace que l'embolisation sélective, car après sa réalisation, les petits vaisseaux restent vides - à l'avenir, ils sont capables d'agrandir et d'alimenter le néoplasme, ce qui provoque sa récidive.

La vertébroplastie par ponction percutanée est considérée comme le moyen le plus efficace et le plus sûr de traiter l'hémangiome rachidien. Au cours de cette procédure, un ciment osseux spécial est injecté dans la zone de l'hémangiome. Pour combler une tumeur située dans la vertèbre thoracique, environ 4 ml de ciment sont nécessaires, dans la vertèbre lombaire - pas plus de 6-7 ml. Dans ce cas, les vaisseaux ou cavités (grottes) du néoplasme:

  • sont endommagés;
  • pressé;
  • effondrer.

La cavité de l'hémangiome rachidien est remplie de matériau, grâce aux propriétés desquelles la vertèbre devient intégrale et durable. Cela signifie que grâce à cette méthode, il est possible non seulement d'éliminer la tumeur, mais également de prévenir le développement de fractures pathologiques de la colonne vertébrale. La vertébroplastie par ponction percutanée appartient à la catégorie des interventions chirurgicales mini-invasives - les patients qui l'ont subie sont activés quelques heures après la fin de l'opération. La réduction du syndrome douloureux est notée le premier jour après la chirurgie.

Ce que c'est?

L'hémangiome de la colonne vertébrale est un néoplasme bénin qui se développe dans le corps vertébral. Plus souvent, les tumeurs surviennent dans la colonne thoracique, moins souvent dans la colonne cervicale et lombaire.

L'image de l'évolution de la maladie

La formation d'un hémangiome s'accompagne du développement d'une prolifération excessive de vaisseaux sanguins dans la moelle épinière. Dans la plupart des cas, la tumeur survient dans une vertèbre. Habituellement, la maladie est asymptomatique et est découverte par hasard.

L'absence de symptômes garantit le développement réussi de l'hémangiome, ce qui affaiblit les vertèbres (la probabilité d'une fracture augmente).

Diplômes et classification

Selon l'emplacement, il existe les types d'hémangiomes suivants:

  • Rachis cervical. L'hémangiome de la colonne cervicale est le plus rare et le plus dangereux, et cela s'explique par des caractéristiques anatomiques. La région cervicale, grâce à l'artère vertébrale qui la traverse, est responsable de l'apport sanguin au cerveau. Lorsqu'un hémangiome survient, l'apport sanguin normal au cerveau est perturbé, ce qui entraîne une insomnie, des maux de tête et des problèmes d'audition.
  • Épine thoracique. Les formations bénignes dans la région thoracique sont le plus souvent trouvées en raison du grand nombre de vertèbres qui s'y trouvent. Comme cette partie de la colonne vertébrale contrôle le travail de nombreux organes internes, l'hémangiome de la région thoracique peut causer de nombreux problèmes: troubles urinaires et digestifs, formation de calculs dans la vésicule biliaire, troubles du rythme cardiaque.
  • Rachis lombaire. L'hémangiome de la colonne lombaire est fréquent, accompagné de symptômes et de conséquences désagréables. Ce type de maladie se caractérise par l'apparition de douleurs lombaires douloureuses.

En fonction de leur structure, les hémangiomes sont:

  • Capillaire. Ils se composent de plusieurs capillaires minces entrelacés. Ils sont les plus sûrs car ne causent pas de douleur et nécessitent rarement une intervention chirurgicale.
  • Racémateux. Se compose de vaisseaux sanguins épais tissés en boule.
  • Caverneux. Ce sont plusieurs cavités, interconnectées et remplies de sang. Ce type d'hémangiomes est rare, accompagné de douleurs intenses..
  • Mixte. Comprend tous les types de néoplasmes. Le danger d'hémangiomes mixtes pour le corps est déterminé en évaluant la quantité d'inflammation et la zone de la zone touchée.

Selon la nature du cours, les hémangiomes sont:

  • Agressif. Ils se caractérisent par une augmentation rapide de la taille, des symptômes sévères sous forme de syndrome de compression, des fractures vertébrales pathologiques. Selon les statistiques, une tumeur sur dix est agressive.
  • Non agressif. Ils poussent asymptomatiquement et lentement, procèdent relativement favorablement. Dans de rares cas, les petites excroissances disparaissent spontanément.

Prévalence

L'hémangiome est une maladie assez courante. Elle est détectée chez 10% de la population (généralement chez les femmes âgées de 20 à 30 ans). Chez les enfants, la maladie est beaucoup moins courante..

Traitement

Quel médecin devriez-vous contacter si vous soupçonnez un hémangiome de la colonne vertébrale? Cette pathologie est traitée par des neurochirurgiens.

Lors de l'élaboration d'un plan de mesures thérapeutiques, le médecin traitant doit d'abord se familiariser avec l'état de santé général du patient, ainsi que la taille de la tumeur, sa localisation, ses symptômes et son apport sanguin..

Si l'hémangiome ne provoque pas de douleur ou d'autres symptômes, il n'a généralement pas besoin de traitement.

Indications de la chirurgie de l'hémangiome rachidien - une menace pour le fonctionnement de la moelle épinière

Pour soulager la douleur, si en général l'hémangiome ne menace pas la santé humaine, utilisez:

  • analgésiques et anti-inflammatoires sous forme de comprimés - diclofénac, indométacine, nimésulide;
  • des préparations stéroïdiennes pour réduire la perméabilité de la paroi vasculaire et réduire le gonflement ou l'inflammation dans la zone du néoplasme;
  • rarement - relaxants musculaires;
  • agents vaso-fortifiants - vitamines K, PP, Rutine, ainsi que préparations complexes pour maintenir le cartilage et le tissu osseux, le système nerveux et le tonus général du corps.

L'intervention chirurgicale est utilisée en cas de menace de rupture d'hémangiome et de saignement abondant, avec violation des structures de la colonne vertébrale et syndrome douloureux sévère.

La médecine alternative propose également un traitement de l'hémangiome rachidien avec des remèdes populaires.

Les recettes suivantes méritent l'attention:

  • La collection vaso-fortifiante et hémostatique est préparée à partir des herbes de l'oiseau des Highlands, des feuilles d'airelles, de l'herbe de la prêle des champs, de l'achillée millefeuille et des fleurs de calendula. Les matières premières végétales sont versées avec de la vodka et insistées pendant trois semaines. Prenez le médicament dans une cuillère à café le matin et le soir pendant dix jours, puis faites une pause pendant la même période et répétez le traitement à nouveau.
  • Compresse d'infusion d'herbe de chélidoine. L'infusion elle-même est obtenue à partir de matières végétales et d'eau chaude dans le même rapport. La solution résultante est humidifiée avec une toile et appliquée à l'endroit où l'hémangiome s'est formé. Temps d'exposition - une demi-heure.
  • La pruche, l'herbe sèche et la tanaisie ont des propriétés antitumorales. La glace est préparée à partir du gruau obtenu en broyant la pruche, qui est ensuite appliquée sur la plaie, et à partir de l'herbe de tanaisie - infusion (ils boivent deux cuillères à soupe cinq fois par jour pendant deux mois).
  • Avec un néoplasme vasculaire de la colonne vertébrale, une solution alcoolique de millepertuis et de jus de chélidoine aide bien. Tous les composants sont pris dans des proportions égales. La solution résultante est appliquée sous la forme d'une compresse sur la zone de l'hémangiome pendant trois heures pendant 10 jours. Vous pouvez le répéter dans une semaine.

Vertébroplastie par ponction

Une véritable avancée dans le traitement des hémangiomes vertébraux a été l'utilisation de la vertébroplastie par ponction, proposée par des médecins français. L'essence de la méthode consiste en l'introduction dans la vertèbre d'une substance de cimentation spéciale mélangée avec du sulfate de baryum (substance radio-opaque) et du titane.

Dans ce cas, plusieurs objectifs sont atteints à la fois: la tumeur diminue et cesse de croître, le corps vertébral est stabilisé avec du ciment osseux et compacté, le risque de fracture est minime. La vertébroplastie par ponction est considérée comme la méthode de choix pour l'hémangiome vertébral, en particulier en cas d'évolution agressive de la tumeur. C'est possible comme méthode principale de thérapie ou dans le cadre d'un traitement combiné.

Il existe 3 principaux types d'hémangiomes:

  • Capillaire. La forme la plus inoffensive, le néoplasme consiste en un plexus de petits vaisseaux, des cavités ne se forment pas à l'intérieur, le sang circule à travers les capillaires, mais dans un volume réduit. En plus des vaisseaux à parois minces, le néoplasme contient du tissu fibreux et adipeux, qui forme la structure de l'hémangiome. Les tumeurs capillaires se développent lentement, atteignent rarement de grandes tailles, elles ne présentent donc pas de danger, elles sont rarement enlevées par chirurgie.
  • Caverneux. Un néoplasme, qui se forme également à partir d'une collection de vaisseaux, mais diffère de la forme capillaire en ce qu'une ou plusieurs cavités à parois minces y apparaissent, clôturées par des structures osseuses. La tumeur est nourrie par de petits vaisseaux, mais il y en a 1 ou 2 grands, d'où le sang vient combler les vides. Les propriétaires de ce type d'hémangiome sont à risque, car un tel néoplasme se développe plus rapidement, il peut augmenter en raison du flux de sang dans la cavité, ce qui crée un risque de dommage ou de rupture de la vertèbre.
  • Mixte. Ce type d'hémangiome des corps vertébraux est un hybride des deux précédents, le néoplasme consiste en une boule de capillaires, mais de grandes cavités caverneuses y sont formées. Des éléments de tissu fibreux, épidermique et adipeux complètent la structure tumorale. Le comportement de ces hémangiomes est difficile à prédire en raison de la présence de différents composants.

Traitement de l'hémangiome rachidien

Un traitement médical est nécessaire si l'angiome vertébral se développe de plus d'un centimètre et continue de croître. Dans le cas d'un état stable d'un patient avec une tumeur de moins d'un centimètre, une observation systématique est recommandée pour contrôler l'état. L'hémangiome ne peut être traité spécialement chirurgicalement lorsqu'il survient chez un enfant pendant une période de croissance active. L'hémangiome de la colonne vertébrale chez l'adulte est traité en fonction de l'emplacement, du type de tumeur et du stade du processus.

L'intervention chirurgicale est réalisée dans les situations suivantes:

  • S'il y a une croissance tumorale intense sur la colonne vertébrale.
  • Le processus pathologique implique un tiers de la vertèbre et plus.
  • Il y a une forte compression des racines ou il existe un risque réel de fracture vertébrale.

Le traitement d'un patient souffrant d'angiome vertébral est effectué uniquement dans un hôpital neurochirurgical sous la surveillance attentive du médecin traitant. La prise de médicaments n'est efficace que pour éliminer la douleur et l'inflammation. Il n'est pas possible de traiter complètement une tumeur de la colonne vertébrale avec des produits pharmaceutiques seuls si elle est à un stade de développement agressif.

Il n'est pas possible d'influencer la progression de l'hémangiome de la colonne vertébrale avec une garantie à 100%. Mais les patients avec un tel diagnostic ou les personnes conscientes de leur prédisposition héréditaire doivent savoir qu'il y a des choses qui sont catégoriquement contre-indiquées pour eux..

Mais l'inactivité physique avec des hémangiomes spinaux ne sera pas non plus bénéfique. L'activité physique doit être modérée. La natation, la randonnée au grand air, les exercices de gymnastique légers, conçus uniquement pour améliorer la circulation sanguine dans la colonne vertébrale, ont des résultats positifs. Aucune procédure d'étirement ou mouvement brusque. Le but de ces procédures est de maintenir un approvisionnement complet de la colonne vertébrale avec tout le nécessaire pour un fonctionnement normal..

Symptômes de l'hémangiome spinal

Fractures vertébrales - symptômes extrêmes

Une tumeur bénigne primaire ne présente pratiquement aucun symptôme en tant que tel. Les symptômes eux-mêmes ne sont pas spécifiques et dépendent également de l'emplacement et de la taille. Les patients qui ont une sorte de symptomatologie correspondent à l'âge de quarante ans et plus. Les fractures vertébrales sont la gravité extrême des symptômes en présence de ce diagnostic, mais elles peuvent ne pas être associées dans les premiers stades de cette maladie particulière. S'il y a un renflement de la tumeur dans le canal cérébral de la colonne vertébrale, cela conduira nécessairement à une compression des nerfs. Cela affectera les symptômes sous la forme de sensations de douleur aiguës, la douleur peut être accompagnée d'un engourdissement et d'un dysfonctionnement général des organes, dont l'innervation est comprimée par le nerf. Cependant, cette symptomatologie peut être retracée avec des tumeurs à grande échelle, ainsi qu'avec des anomalies dans les vaisseaux..

Classification

En fonction de la nature du déroulement du processus, les néoplasmes sont divisés en deux formes.

Agressif

Ce type de tumeur se développe rapidement et se caractérise par une croissance rapide. Dans ce cas, l'état du patient se détériore nettement, car les structures vertébrales sont perturbées. De plus, la moelle épinière est comprimée, ce qui fait que le patient se plaint constamment de douleur..

La forme agressive de la tumeur est rare et représente environ 5% de tous les hémangiomes rachidiens.

Non agressif

Un type commun de tumeur. Lorsque de telles formations se forment, il n'y a pas de sensations désagréables. La particularité de cette variété est que le phoque pousse lentement et qu'il n'y a pratiquement pas d'augmentation de taille.

Dans la pratique, de telles situations ont été enregistrées lorsque la tumeur s'est auto-absorbée sans intervention médicale..

Selon le type histologique, les néoplasmes peuvent également avoir plusieurs variétés..

Capillaire

La tumeur ressemble à un enchevêtrement dans lequel des vaisseaux à parois minces sont entrelacés. Ils sont séparés les uns des autres par des tissus adipeux et fibreux..

Ce type d'hémangiome est difficile à traiter avec des médicaments. Cela est dû au fait que la maladie se déroule sans manifestation de symptômes caractéristiques et, par conséquent, ne cause pas d'inconvénients à la personne..

Caverneux

Cette variété a plusieurs cavités à parois minces. En règle générale, ils sont en communication les uns avec les autres..

Il y a des vaisseaux sanguins à l'intérieur de chaque cavité. Cette forme du processus pathologique est l'une des plus dangereuses pour le patient..

Le signe principal du développement de la maladie est une douleur prononcée..

Racémateux

Dans la structure, le néoplasme est similaire à une tumeur capillaire. Ils diffèrent seulement en ce que les racémateux atteignent des tailles plus grandes en diamètre..

Mixte

Avec ce type, on observe la présence d'une tumeur de type caverneux et capillaire. La maladie peut se manifester par divers symptômes. Le tableau clinique dépendra en grande partie de la taille et du volume de la zone touchée des tissus adjacents.

En fonction du nombre de néoplasmes, l'hémangiome peut être de deux types.

Célibataire

Ce formulaire se trouve dans la plupart des cas. En règle générale, un seul segment rachidien est affecté..

Pluriel

Dans de telles situations, jusqu'à cinq entités peuvent se former simultanément. Bien que plusieurs phoques soient rarement diagnostiqués, il est considéré comme le plus dangereux pour les humains..

Si nous considérons les tumeurs en taille, elles sont divisées en trois groupes:

  • jusqu'à 1 centimètre - selon la plupart des experts, ces néoplasmes ne présentent pas de danger et ne nécessitent pas d'intervention médicale;
  • 1-5 cm - si une telle tumeur est diagnostiquée, vous devez prendre des mesures pour l'éliminer;
  • plus de 5 centimètres sont les tailles les plus dangereuses, car dans leur contexte, une fracture par compression peut être provoquée.

Comme le montre la pratique, les hémangiomes sont plus fréquents dans le corps vertébral. Plus rarement, il y a une lésion des arcades, des processus et du canal de la colonne vertébrale.

Symptômes

Dans la plupart des cas, le processus pathologique se déroule sans manifestation de signes caractéristiques. Rarement, un patient peut ressentir de la douleur au site de la tumeur. Pour cette raison, la maladie est souvent diagnostiquée au hasard lors des mesures de diagnostic d'une autre pathologie..

Si le néoplasme a une forme symptomatique, son développement est caractérisé par une douleur, dont la gravité dépendra de l'emplacement et de la taille de la formation. D'autres signes de la maladie apparaîtront à mesure que le phoque grandit.

Si l'hémangiome affecte la colonne cervicale, il s'accompagnera de maux de tête, de picotements dans les doigts et de leur engourdissement, d'une détérioration de la vision et de l'ouïe, d'insomnie, d'une irritabilité accrue, de sautes d'humeur fréquentes.

Selon les experts, cette localisation de la tumeur est considérée comme la plus dangereuse car, en se propageant, elle entraîne une altération de la circulation cérébrale..

L'hémangiome thoracique représente environ 70 pour cent de tous les néoplasmes vertébraux. Le plus souvent, il affecte les corps Th2, Th9, Th10, Th11. Dans de rares cas, les vertèbres th5, th6 sont affectées.

Les symptômes suivants indiqueront une pathologie:

  • douleur sur le site de localisation de la croissance;
  • faiblesse des membres supérieurs et de la zone des omoplates;
  • paralysie et parésie;
  • détérioration du fonctionnement du cœur et des vaisseaux sanguins, du système digestif, ainsi que des voies urinaires.

Lorsqu'une tumeur se forme dans le corps th12, l'infertilité peut se développer chez une femme.

Si l'hémangiome est localisé dans la région lombo-sacrée, des symptômes tels qu'une douleur irradiant vers le dos et l'aine, une paralysie des membres inférieurs, une perturbation des organes situés dans le petit bassin seront observés.

Avec le développement d'une tumeur dans la colonne lombaire, lorsque le corps vertébral L5 est affecté chez l'homme, le désir sexuel diminue, ce qui peut également conduire à l'infertilité.