Température d'allergie

Lorsque des agents étrangers pénètrent dans le corps, il commence à les combattre, produisant de grandes quantités d'histamines. Ils sont responsables de la sécrétion bronchique et gastrique, dilatent les vaisseaux sanguins et augmentent leur perméabilité. Par conséquent, la pression d'une personne augmente, beaucoup de mucus est sécrété et le niveau de sécrétion du suc gastrique augmente. Dans le même temps, la quantité d'urine excrétée par jour est considérablement réduite.

La fièvre et la fièvre ne sont pas considérées comme des manifestations majeures d'allergies. Ces symptômes indiquent l'invasion de virus ou de bactéries dans le corps. Ils conduisent au développement du processus inflammatoire..

Dans certains cas, la température augmente en raison de l'intoxication du corps. De nombreuses toxines sont de puissants allergènes. Les cas où une réaction allergique s'accompagne d'une fièvre sont appelés une allergie atypique..

La température d'allergie est accompagnée de:

  • démangeaison;
  • éruptions cutanées, en particulier sur les bras et les jambes;
  • l'apparition d'un œdème sur le visage et les voies respiratoires supérieures;
  • nez qui coule et larmoiement accru;
  • violation du rythme cardiaque;
  • augmentation de la transpiration et des frissons;
  • nausées et envie de vomir.

Ces symptômes n'apparaissent pas nécessairement tous en même temps. Chaque type d'allergène a son propre tableau clinique. Cela dépend du lieu de libération de l'histamine et des récepteurs avec lesquels elle interagit. Dans le cas où il augmente la perméabilité capillaire, un œdème, un nez qui coule et des éternuements sont observés.

Quand la température monte-t-elle

La température d'allergie se produit dans le contexte:

  • Maladie inflammatoire aiguë. Ce sont la tronzilite, la stomatite, la laryngite et d'autres pathologies..
  • Inflammation infectieuse chronique existante. Cela peut être à la fois une dent de raisin et une hépatite hépatique..

Dans ce cas, l'indicateur augmenté sur le thermomètre est le résultat d'une combinaison d'un processus allergique et infectieux. La fièvre dure assez longtemps. Une personne s'inquiète d'une toux sèche, d'une transpiration accrue, de signes généraux d'intoxication. Tous ces symptômes indiquent des troubles graves du corps, vous devez donc demander l'aide d'un médecin..

L'hypersensibilisation du corps peut également provoquer de la fièvre. Dans ce cas, la personne est extrêmement sensible aux stimuli externes..

Chez les adultes

Chez les personnes de plus de 60 ans, les symptômes d'une réaction allergique sont bénins. Leur température augmente rarement avec les allergies, uniquement lorsqu'une grande quantité d'allergène est entrée dans le corps. En gros, il accompagne la maladie sérique et ne dépasse pas 38 degrés.

Chez les enfants

Les mères demandent souvent: peut-il y avoir de la fièvre avec des allergies chez les enfants? Oui, car le corps de l'enfant est plus sensible à divers stimuli. Les enfants sont plus susceptibles de réagir avec de la fièvre aux allergènes que les adultes.

Lors de l'examen, les médecins tiennent compte du fait que les allergies sont rarement accompagnées de fièvre, ils envisagent donc des maladies possibles. S'ils sont exclus, mais qu'il y a une température, une allergie est diagnostiquée. Quelques jours après l'apparition de la fièvre, d'autres manifestations d'une réaction allergique se produisent. Ceci est une éruption cutanée, des démangeaisons, une rhinite, des brûlures. La température des allergies chez les enfants dépasse rarement 38 degrés.

Il est à noter que les allergies chez les enfants ne peuvent se manifester que par de la fièvre, chez les adultes, cette manifestation n'est pas typique. Négativement, l'immunité du bébé peut réagir à l'introduction de tout médicament ou vaccination.

Grossesse et allergies

Les femmes enceintes doivent être hospitalisées d'urgence pour toute fièvre. Seul un hôpital pourra identifier la cause de la fièvre et prescrire le bon traitement.

Sur une note! La température allergique chez la femme enceinte apparaît beaucoup moins souvent. Cela est dû à une diminution de l'immunité lors du port d'un enfant. Le corps réagit dans une moindre mesure aux allergènes.

La manifestation la plus courante d'une réaction allergique chez une femme enceinte est la rhinite..

Quel type d'allergie la température se produit-elle?

Il existe plusieurs types de réactions allergiques. Ils peuvent tous être accompagnés de fièvre. Le plus souvent, il apparaît lorsque:

  • Les piqûres d'insectes. Les arthropodes utilisent des poisons pour se protéger. Beaucoup d'entre eux sont des composés protéiques. Le corps, en augmentant la température, les détruit. Cette réaction allergique a des symptômes frappants. Une personne a des chutes de tension artérielle, un essoufflement, des douleurs dans la zone de la morsure. Avec une allergie aux piqûres d'insectes, la température peut atteindre 39 degrés. L'hypersensibilité aux abeilles s'accompagne d'éruptions cutanées, de démangeaisons, d'enflure, de sensation de brûlure et de chutes de pression. Chez les enfants, cela peut entraîner une inflammation des ganglions lymphatiques..
  • Allergies alimentaires. Le corps réagit plus calmement aux aliments qu'aux autres allergènes. La température des allergies aux aliments ne dépasse pas 37,5 degrés. Avec lui, une personne souffre de maux d'estomac, de diarrhée, de vomissements. Les colorants alimentaires et le glutamate monosodique peuvent provoquer des réactions allergiques.
  • Asthme bronchique allergique. La maladie se développe principalement à un jeune âge. Les allergènes dans ce cas sont le pollen, la poussière, la moisissure, l'épiderme animal. Beaucoup moins souvent, la température de l'asthme est due à des allergies alimentaires..
  • Allergies aux médicaments. Les principaux symptômes sont des démangeaisons, des brûlures, des éruptions cutanées, un gonflement et, dans de rares cas, de la fièvre. C'est la forme la plus dangereuse. Dans ce cas, l'allergène pénètre dans l'organisme en grande quantité. Certains médicaments inhibent l'activité des enzymes qui catalysent la réaction histaminique. Ce processus dans un corps sain est contrôlé par des enzymes. Ils sont produits par les intestins. Certains médicaments interfèrent avec son fonctionnement. Le corps peut réagir négativement aux contrastes radio-opaques, aux céphalosporines et à l'aspirine.

Le cytochrome C est utilisé pour améliorer la respiration tissulaire chez les nouveau-nés. Ce médicament peut provoquer de la fièvre et des frissons. Lekozyme provoque également un malaise général. Il est souvent utilisé par les traumatologues.

Les sulfamides, le métronidazole et la tétraklycycline peuvent causer de grandes taches rouges, de la fièvre et des dommages aux organes internes. Un traitement opportun dans ce cas soulagera les complications..

Parfois, les agents antibactériens peuvent provoquer de la fièvre. Se débarrasser de l'inconfort aidera le refus d'utiliser le médicament lorsque:

  • Pollinose. Le corps peut réagir négativement à la laine, aux peluches ou au pollen. Ce type d'allergie se manifeste par la rhinite, la toux, l'asthme, la bronchite, le larmoiement et la température corporelle jusqu'à 37,5 degrés. Dans le cas où une otite moyenne, une conjonctivite bactérienne ou une sinusite se développe en parallèle, le thermomètre peut afficher 39 degrés. Pour réduire la fièvre, des antihistaminiques sont utilisés, des sprays contenant des glucocorticostéroïdes. Les yeux et le nez sont également lavés. Dans certains cas, un ORL et un ophtalmologiste sont impliqués.
  • Maladie sérique. Le corps réagit aux protéines animales introduites avec des températures allant jusqu'à 38 degrés, des maux de tête, une transpiration accrue, des éruptions cutanées et des démangeaisons. Si, avec l'introduction de l'histamine, la fièvre persiste, cela indique une maladie concomitante. Il doit être diagnostiqué et traité. L'absence de traitement entraînera un choc anaphylactique et la mort du patient.

Il peut également y avoir une fièvre due aux allergies aux cosmétiques. Cela comprend les vernis, les teintures capillaires et l'eau de toilette. Les allergies saisonnières peuvent également causer de la température. Dans ce cas, le contact avec l'allergène doit être prolongé, sans traitement approprié. Le mucus sécrété pénètre dans le système respiratoire, provoquant une inflammation, entraînant de la fièvre.

Forte fièvre avec urticaire

Éruptions cutanées et forte fièvre avec urticaire, symptômes de diverses pathologies. Ils indiquent non seulement des allergies, mais également des intoxications, des infections ou le développement d'une maladie..

Chez les adultes, la température de l'urticaire varie de 37 degrés à 37,9. Il est plus facile à tolérer lorsque la zone de lésions cutanées est petite. Ne constitue généralement pas une menace sérieuse pour la santé.

Les petits enfants sont plus difficiles à tolérer les ruches accompagnées de fièvre. La fièvre le vide et la diarrhée et les vomissements qui l'accompagnent entraînent une déshydratation. Les médicaments pris peuvent entraîner un nouveau départ de l'éruption cutanée, le développement de l'œdème de Quincke et un choc anaphylactique. Par conséquent, les antibiotiques ne doivent pas être administrés sans consulter un pédiatre..

Les températures avec urticaire sont traitées avec des antihistaminiques, un régime, à l'exclusion du contact avec des produits chimiques agressifs. Éliminer la fièvre avec des antipyrétiques ne vaut pas la peine.

La température corporelle peut-elle baisser avec les allergies?

Est-ce qu'il arrive que la température diminue avec les allergies? Oui, ce phénomène est rare, mais possible. Parfois, la température baisse au stade initial du choc anaphylactique. De plus, la pression artérielle d'une personne baisse, son pouls s'accélère, il se couvre de sueur froide. Dans ce cas, vous devez appeler une ambulance..

Avant l'arrivée de la brigade, la personne doit être allongée et recouverte d'une couverture. Libérez les voies respiratoires si possible.

En outre, la température corporelle peut chuter en raison de la maladie sérique et des allergies alimentaires chez les enfants. Dans ce cas, le traitement vise à éliminer la réaction allergique et non à augmenter la température..

Quelle est la différence entre la température pour les allergies et le rhume

La température peut également augmenter dans le contexte d'autres maladies similaires aux allergies, par exemple:

  • Rubéole. Au cours de cette maladie, l'éruption cutanée n'est observée que sur le visage. La température est facilement réduite par les médicaments antipyrétiques. La chaleur avec des allergies ne peut pas être réduite.
  • Varicelle. La fièvre s'accumule rapidement et les cloques se propagent dans tout le corps. Après trois jours, ils commencent à disparaître progressivement. En cas de réaction allergique, les cloques sur le corps persistent assez longtemps..
  • Gale. Le principal symptôme est des démangeaisons la nuit. Avec des allergies, il s'inquiète même pendant la journée.
  • ARVI. Se manifeste généralement par une faiblesse, des douleurs musculaires, des douleurs articulaires. Contrairement aux allergies, le rhume peut disparaître en quelques jours..

Pour comprendre si une allergie ou une maladie a déclenché une augmentation de la température, vous devez contacter un thérapeute ou un pédiatre. Ne traitez pas la fièvre vous-même!

Traitement

Il arrive que la température des allergies jusqu'à 38 degrés passe d'elle-même. Si l'indicateur est plus élevé, il y a des problèmes respiratoires, des étourdissements et des nausées, vous devez appeler une ambulance.

Si un enfant a de la fièvre avec des allergies, il doit être montré à un médecin. Cela aidera à prévenir le développement d'une pathologie grave, qui ressemble extérieurement à une réaction allergique du corps..

Thérapie médicamenteuse

Dans les cas d'allergie et d'augmentation de la température corporelle, les médecins prescrivent des antihistaminiques. Dans la plupart des cas, ce sont:

  • Lévocétirizine. Il est livré en comprimés de 10 ml. Il ne doit pas être consommé par les femmes enceintes, les enfants et les personnes atteintes d'une maladie rénale. Provoque un certain nombre d'effets secondaires, tels qu'une diminution de l'appétit, des démangeaisons, des vomissements, des nausées.
  • Zyrtec. Sous forme de gouttes, il est utilisé chez les enfants à partir de 2 ans. Les adultes et les enfants de plus de 12 ans doivent prendre un comprimé par jour. La contre-indication est la grossesse et l'insuffisance rénale..
  • Hiferadin. Les adultes se voient prescrire deux comprimés trois fois par jour. Parmi les effets secondaires, la probabilité de sédation et de troubles dyspeptiques.
  • Loratodin. Disponible sous forme de sirop et de comprimé. Agit rapidement, l'effet dure toute la journée. Les adultes doivent prendre un comprimé par jour, les enfants la moitié. Et pour les bébés de moins de deux ans sous forme de sirop. Contre-indiqué chez la femme enceinte au premier trimestre.

Pour les allergies chez les enfants, les médecins prescrivent des médicaments sans additifs aromatiques. N'utilisez pas de formulations en poudre à plusieurs composants pour soulager la chaleur.

Les éruptions cutanées chez l'adulte sont traitées avec des onguents hormonaux. Pour les enfants, des médicaments non hormonaux sont utilisés.

Il est nécessaire de traiter la température dans l'asthme bronchique strictement sous la surveillance d'un médecin.!

Recommandations populaires dans la lutte contre la maladie

Dans le cas où l'immunité a réagi aux médicaments et aux piqûres d'insectes, des phyto-pics peuvent être utilisés. Les herbes comme la camomille, le tilleul, le saule ou les racines de chêne réduisent la température. Ces produits ne conviennent pas aux enfants de moins de 3 ans.

Important! Tous les remèdes populaires en présence d'allergies ne doivent être utilisés qu'après consultation d'un allergologue.

À une température, les médecins sont autorisés à boire du lait chaud avec du miel, du thé aux herbes médicinales, du citron ou des framboises. Mais rappelez-vous que si vous avez des allergies alimentaires, ces boissons doivent être évitées..

Si la température de l'enfant a augmenté, l'automédication dans ce cas ne vaut pas la peine. Il est nécessaire d'appeler un pédiatre à domicile. Avant son arrivée, vous devez créer des conditions confortables pour le bébé. La température ambiante doit être d'environ 20 ° C, l'humidité ne doit pas dépasser 60%. La pièce doit être régulièrement ventilée. Pour éviter la déshydratation, le bébé doit recevoir une boisson chaude. L'utilisation d'antihistaminiques est autorisée.

Complications possibles

La complication la plus dangereuse est le choc anaphylactique. Il peut être reconnu par une peau pâle, un pouls filiforme, une pression artérielle basse, des évanouissements, un essoufflement, une transpiration accrue et un malaise général. Dans ce cas, des soins médicaux urgents sont nécessaires..

Ne pensez pas que les allergies sont inoffensives. L'absence de traitement approprié peut entraîner des dermatoses persistantes, des rhinites, de l'urticaire et de l'asthme bronchique..

Température des allergies

Beaucoup sont intéressés par la question: y a-t-il une température avec des allergies? Dans cet article, nous vous aiderons à répondre à une question passionnante. Si le thermomètre montre des valeurs élevées de la colonne de mercure, cela signifie que des processus inflammatoires se produisent dans le corps. Dans ce processus, des anticorps protecteurs spéciaux sont produits pour combattre l'infection. Une intolérance aux aliments ou aux composants de l'air et de l'eau peut-elle s'accompagner d'un échauffement corporel élevé, et cette manifestation est-elle spécifiquement liée aux allergies?.

Augmentation de la température pour les allergies

Que faire si la température augmente

L'allergie est une maladie dangereuse et imprévisible qui n'est pas facile à détecter. Par conséquent, l'automédication peut aggraver la situation du patient et entraîner de graves conséquences..

Que faire si la température augmente avec des allergies

La fièvre avec allergies est un symptôme assez rare. Habituellement, la réponse immunitaire se manifeste sous la forme d'éruptions cutanées, de démangeaisons ou de problèmes digestifs. Certains allergènes peuvent provoquer des larmoiements et un écoulement nasal. Une température élevée ne se produit qu'en cas d'intoxication grave du corps. Qu'est-ce qui cause une telle réaction immunitaire, quelles mesures prendre dans ce cas?

Les causes

Une température accrue chez les adultes et les enfants allergiques indique une lutte active des cellules immunitaires avec une protéine étrangère qui a pénétré dans les tissus. Dans de rares cas, une augmentation de la température peut provoquer une maladie infectieuse qui se développe simultanément avec une allergie..

Diverses conditions peuvent provoquer une évolution non standard de la maladie..

  • Allergie aux médicaments. Les principaux symptômes: irritation des muqueuses, démangeaisons. Les signes d'intoxication s'accompagnent d'une augmentation de la température corporelle jusqu'à 39 ° C.
  • Allergie aux piqûres d'insectes. Il y a de la fièvre sur le site de la morsure, qui gonfle et fait mal.
  • Phytodermatose (réaction au pollen et à l'ambroisie). Une augmentation de la température peut survenir dans le contexte d'autres réactions allergiques. Par exemple, avec la rhinorrhée, la conjonctivite.
  • Vaccination. Souvent, les vaccinations provoquent une éruption cutanée, un gonflement, une élévation de la température au-dessus de 38 ° C, une hyperémie au site d'injection. Une attention médicale immédiate est requise en cas d'allergie au vaccin ou sérique.
  • Allergie alimentaire. L'intolérance aiguë à certaines substances peut provoquer une transpiration abondante, des éruptions cutanées, des éruptions cutanées, de la fièvre, une élévation de la température à 39 ° C.
  • Laine animale. Parfois, des irritants sur le pelage de l'animal peuvent faire monter la température à 37 ° C.

Des recherches médicales à long terme ont montré que les réactions les plus aiguës, accompagnées de fièvre, sont causées par des piqûres d'insectes et une intolérance aux médicaments. Les symptômes négatifs d'une telle allergie se développent rapidement et peuvent entraîner un choc anaphylactique ou un œdème de Quincke..

Comment se distinguer des autres maladies

La température des allergies chez les enfants et les adultes présente des caractéristiques similaires à l'état fébrile du rhume. Cependant, le traitement de ces maladies est radicalement différent. Par conséquent, avant de commencer le traitement, vous devez déterminer la cause de l'augmentation de la température aussi précisément que possible..

Tableau des principales différences entre les allergies et les maladies virales et les infections respiratoires aiguës
SymptômesAllergieARI, maladies virales et infectieuses
TempératureIl monte rarement. Seulement avec une réaction immunitaire aiguë. Fluctue dans la plage de 37 à 38 ° С.Il augmente fréquemment. La colonne de mercure monte à 38 ° C et plus.
Réaction aux antipyrétiquesLa température baisse légèrement. Revient enfin à la normale après avoir pris des antihistaminiques.La température baisse bien. Retourne enfin aux valeurs normales à mesure que la maladie se rétablit et que le nombre de bactéries pathogènes diminue.
Signes supplémentairesLacrymation, éternuements et toux sèche sans expectoration.
Éruption cutanée, rougeur de la peau, démangeaisons, gonflement.
Avec des réactions aiguës, le visage et le cou gonflent considérablement et le risque d'étouffement augmente. L'écoulement nasal est le même pendant toute la période de la maladie: transparent, aqueux, inodore.
L'enflure est rare.
Les démangeaisons ne sont accompagnées que de maladies infectieuses infectieuses.
La décharge du nez change: initialement liquide, translucide. À mesure qu'ils récupèrent, ils changent de couleur du blanc terne ou translucide au jaune verdâtre, s'épaississent.
Durée des symptômes négatifsDisparaître après avoir pris des antihistaminiquesAffaiblissez progressivement. La température (particulièrement élevée) dure de 3 à 7 jours.

Premiers secours

Une augmentation de la température avec des allergies indique une réponse immunitaire forte à un irritant. Il est particulièrement dangereux lorsque des réactions allergiques avec la température surviennent chez un enfant. Par conséquent, si vous développez une fièvre après une vaccination, une piqûre d'insecte ou un médicament, vous avez besoin de soins médicaux immédiats. Appelez une ambulance tout de suite, mais ne vous asseyez pas et n'attendez pas un médecin.

  • Essayez d'éviter le contact avec l'allergène.
  • Prenez un antihistaminique: Suprastin, Loratadin ou Zyrtec. Respectez la posologie adaptée à votre âge.
  • En cas de réaction à une piqûre d'insecte, rincez abondamment la zone touchée à l'eau courante. Lubrifiez ensuite la zone de la morsure avec une pommade anti-allergique..
  • Pour améliorer la santé globale, prenez des entérosorbants: charbon actif, Enterosgel, Polysorb. Dans le même but, vous pouvez boire de l'eau propre non gazeuse..
  • Si vous soupçonnez une allergie médicamenteuse, arrêtez de prendre le médicament. Consultez votre médecin pour sélectionner un nouveau remède et exclure les causes supplémentaires pouvant entraîner une augmentation de la température.

Traitement

Faites face aux allergies, surtout si elles sont accompagnées d'une augmentation de la température, vous devez sous la direction d'un médecin. Le spécialiste identifiera la véritable cause de la maladie, prescrira un ensemble de médicaments appropriés.

Avant de commencer le traitement, minimisez le contact avec l'allergène. Cela peut être difficile à réaliser, surtout si l'allergie est causée par du pollen ou une piqûre d'insecte piquante. Dans ce cas, utilisez des mesures de protection spéciales: utilisez des bandages de gaze ou des filtres nasaux, portez des lunettes de soleil, lavez les vêtements plus souvent, évitez les endroits où les guêpes ou les abeilles peuvent voler.

Pour soulager une réaction aiguë, un allergologue peut prescrire des antihistaminiques. Suprastin, Tavegil, Diazolin ou Diphenhydramine sont bien éliminés. Pour les signes modérés ou faibles de maladie, utilisez Claritin, Xizal, Loratadin, Cetirizine et d'autres médicaments.

Pour éliminer l'allergène et réduire la charge sur le système immunitaire, suivez un cours de substances absorbantes. Les plus populaires d'entre eux sont Sorbeks, Multisorb, Eneterosgel, Lactofiltrum.

Si les allergies sont accompagnées d'éruptions cutanées, lubrifiez les zones touchées avec des pommades et des crèmes spéciales. N'oubliez pas que les glucocorticostéroïdes peuvent être utilisés pendant une courte période, car ils peuvent provoquer des effets secondaires graves. Ceux-ci incluent Advantan, Lokoid, Elokom, Flucourt.

Les comprimés et sirops pour abaisser la température ne sont acceptables qu'en cas de chaleur extrême ou de frissons (lectures de 38 ° C et plus). Le plus souvent, avec les allergies, une température subfébrile est maintenue (de 37 à 37,5 ° C). Il est important de considérer que certains médicaments antipyrétiques peuvent améliorer la réponse immunitaire. Par conséquent, ne vous soignez pas. Prenez uniquement les médicaments prescrits par votre médecin. Si la température commence à augmenter dans le contexte d'une piqûre d'insecte ou après un traitement antibiotique, prenez de l'ibuprofène, du paracétamol ou du Nurofène..

La fièvre avec allergies n'est pas un phénomène typique, mais possible. Si vous rencontrez de tels problèmes, ne retardez pas votre visite chez le médecin. Des mesures prises en temps opportun aideront à éviter de graves complications, à restaurer le corps et à prévenir une augmentation de la température à l'avenir.

Comment la température se manifeste-t-elle avec les allergies

Les réactions du corps à divers types d'allergènes se manifestent principalement par des symptômes bien définis. Ce sont des éruptions cutanées, des manifestations respiratoires, un essoufflement, des signes de perturbation du système digestif..

De nombreuses personnes souffrant de réactions d'intolérance sont également intéressées par la question: peut-il y avoir une température avec des allergies, ou lorsque ce symptôme apparaît, il faut chercher une autre raison de son apparition.

Peut-il y avoir de la fièvre avec des allergies?

L'allergie est une réaction immunitaire spécifique qui se produit en réponse à l'introduction d'une protéine étrangère dans le corps.

Il existe quatre types d'allergies. 1 à 3 types sont considérés comme immédiats, 4e, lents.

Le premier type comprend les allergies avec des symptômes courants et rapides (éruption cutanée, éternuements, rhinite) et rares, mais extrêmement dangereux - anaphylaxie, œdème de Quincke.

L'allergie aux médicaments est du deuxième type. Au cours de sa manifestation, des réactions cytotoxiques se produisent, entraînant des lésions cellulaires..

Et l'asthme bronchique, le processus tuberculeux appartient au type 4 de la maladie.

À la suite d'allergies, certaines réactions biochimiques se produisent dans le corps, ce qui conduit au développement de toutes sortes de manifestations de pathologie.

Certains procèdent en trois phases:

  1. Il se produit au premier contact avec un allergène. C'est ce qu'on appelle la phase immunitaire ou de sensibilisation. À ce stade, le système immunitaire mémorise la substance irritante et produit des anticorps - IgE (en termes simples, une réaction protectrice se produit).
  2. Cela se produit avec la pénétration secondaire de l'allergène. Reçu le nom "Pathoximic". A ce stade, le corps sécrète un grand nombre d'anticorps qui affectent massivement les mastocytes. Ce dernier a fini par éclater, libérant de grandes quantités d'histamine et d'autres médiateurs inflammatoires.
  3. Physiopathologie. Il est considéré comme le plus dangereux, car c'est avec lui que surviennent des symptômes désagréables (sécrétion active de mucus par le nez, rougeur des yeux, fièvre, etc.). La cause première de cette phase est l'histamine. Ici nous reviendrons plus en détail.

Propriétés dangereuses de l'histamine

L'histamine a certaines propriétés qui affectent la fièvre dans les allergies.

Ceux-ci inclus:

  1. La propriété de la vasodilatation. La «mobilité» de ce dernier influence fortement les sauts de température. Quand ils se dilatent, ça monte, quand ça se rétrécit, ça tombe. Mais vous devez comprendre que la quantité de médiateurs libérée lors d'allergies normales, en particulier chez les adultes, n'est pas suffisante pour provoquer une forte vasodilatation et ainsi augmenter la température..
  2. Augmenter la perméabilité des parois des vaisseaux.
  3. Provoquant l'apparition de mucus dans les bronches et son écoulement nasal.
  4. Contraction dans les bronches, tractus gastro-intestinal des muscles lisses.

Dans notre cas, la première propriété est importante. C'est lors de l'expansion des vaisseaux sanguins que le corps humain commence à dégager une grande quantité de chaleur. En règle générale, à ce moment, le patient commence à avoir de la fièvre. Et cela s'applique non seulement aux allergies, mais également à d'autres maladies..

En d'autres termes, une augmentation de la température avec des allergies provoque des changements dans le corps..

En parallèle, une réaction inflammatoire prononcée sur la peau, des troubles du fonctionnement des organes internes, un syndrome fébrile peuvent survenir.

Dans notre cas, la température augmente généralement légèrement, c'est-à-dire jusqu'à 37 degrés et beaucoup moins souvent jusqu'à 38.

Causes d'une élévation de température avec des allergies

Dans le processus de surveillance de leurs patients, les médecins ont identifié un certain nombre d'allergènes dans lesquels les lectures du thermomètre peuvent dépasser la norme..

Ce groupe comprend:

  1. Intolérance aux médicaments.
  2. Allergie sérique.
  3. Dermatite allergique.
  4. Les piqûres d'insectes.
  5. Allergie alimentaire à développement moins rapide.

Peut-il y avoir de la fièvre avec une rhinite allergique?

En règle générale, la rhinite allergique survient sans fièvre. Et bien que l'histamine qui pénètre dans la muqueuse nasale provoque des symptômes désagréables et parfois dangereux (gonflement de la membrane muqueuse, écoulement nasal, accompagné d'un fort écoulement épais), dans ce cas, elle ne peut pas provoquer une augmentation de la température..

Les principales causes de la rhinite allergique sont:

  1. Rhume des foins saisonnier, par exemple, causé par l'ambroisie.
  2. Allergie à la poussière domestique.
  3. Intolérance aux protéines de la salive animale.

Si, en même temps, même une légère augmentation de la température a été remarquée, il vaut la peine de contacter un médecin pour poser le bon diagnostic.

Si la rhinite s'accompagne d'autres symptômes: rougeur des yeux, larmoiement, taches rouges sur la peau, la probabilité d'une augmentation de la température augmente considérablement.

Il est important de comprendre que l'hyperthermie (accumulation de chaleur excessive dans le corps humain) et le type de l'un ou l'autre allergène qui est entré dans le corps ne sont pas directement liés l'un à l'autre. Cela s'applique également à la saisonnalité quand cela s'est produit.

Ceux. peu importe pour le corps que l'allergène y pénètre, en hiver ou en été, au printemps ou en automne. Qu'est-ce que c'est - pollen de plante, moisissure, protéine de salive de chat ou de chien, poussière, il y a eu une réaction d'intolérance au froid ou au soleil.

L'hyperthermie peut survenir à tout moment de l'année et à tout allergène. Beaucoup dépend de l'état d'immunité d'une personne.

Allergie aux médicaments

La prise de certains groupes de médicaments peut provoquer des éruptions cutanées, des démangeaisons cutanées, des nausées, des symptômes d'étouffement et de la fièvre sont également fréquents. En règle générale, il monte à 37-38 degrés.

Certains médicaments peuvent provoquer de graves allergies en quelques secondes. Par exemple, la lidocaïne peut provoquer un choc anaphylactique ou un œdème de Quincke, qui, si les premiers soins ne sont pas fournis en temps opportun, peuvent entraîner la mort..

Par conséquent, une augmentation de la température peut sembler un babillage enfantin, par rapport aux symptômes décrits ci-dessus..

Pourquoi ça arrive? C'est simple - le médicament allergène est injecté par voie intraveineuse ou intramusculaire, entrant ainsi directement dans la circulation sanguine. Que ne peut-on dire sur les autres irritants (aliments, poussières, pollen), qui, avant d'entrer dans la circulation sanguine, surmontent un certain nombre d'obstacles qui réduisent leur concentration et leur effet.

Pour savoir s'il existe une intolérance à un médicament en particulier, vous devez d'abord l'entrer dans une dose minimale. S'il y a des rougeurs, des démangeaisons, un gonflement au site d'injection, l'état de santé général s'est détérioré, il vaut la peine de remplacer le médicament, car de fortes doses des conséquences peuvent être imprévisibles.

Intolérance au sérum

La température avec des allergies (hyperthermie) survient dans de nombreux cas avec une maladie sérique, c'est-à-dire avec une intolérance à certaines protéines qui composent les vaccins. Dans ce cas, le syndrome fébrile peut être très prononcé.

Cette réaction appartient au troisième type d'hypersensibilité..

Les sérums, comme les injectables, pénètrent immédiatement dans la circulation sanguine. Chez certaines personnes, ils provoquent la formation d'anticorps. Ces derniers forment des complexes immuns qui se forment dans les parois des vaisseaux sanguins provoquant leur inflammation.

En règle générale, après l'introduction du sérum, la température n'augmente pas immédiatement. Cela se produit dans 7 à 10 jours. Au début, il peut sauter jusqu'à 40 degrés, puis redescendre brusquement à la normale.

Autres symptômes d'intolérance sérique:

  1. La survenue de rougeurs et d'enflure au site d'injection.
  2. Éruptions cutanées et démangeaisons qui apparaissent à différents endroits du corps.
  3. Un œdème laryngé apparaît.
  4. Douleur et gonflement articulaires.
  5. Des ganglions lymphatiques enflés.
  6. La radiculite et la névrite se manifestent.

Si ces symptômes persistent quelques jours après l'administration du sérum, vous devez consulter un médecin..

Allergie alimentaire

Une augmentation de la température n'est pas susceptible de se produire avec des allergies alimentaires. Les allergènes, même en grande quantité, qui pénètrent dans le tractus gastro-intestinal avec les aliments passent de nombreuses barrières avant d'entrer dans la circulation sanguine.

Mais beaucoup dépend du corps humain, ce n'est pas un secret que, par exemple, une allergie aux arachides peut provoquer une réaction inattendue du corps, et non seulement entraîner une forte augmentation de la température, mais aussi provoquer un choc anaphylactique.

Le plus souvent, le thermomètre affiche des lectures accrues en cas d'empoisonnement, qui s'accompagnent de vomissements, de douleurs abdominales, de diarrhée et d'une mauvaise santé générale. Mais ici aussi, il est peu probable que les lectures dépassent la barre des 37.

Les piqûres d'insectes

Pendant les saisons chaudes de l'année, les gens souffrent souvent d'allergies aux piqûres d'insectes: moustiques, abeilles, petits moucherons.

En relation avec l'introduction de fluides biologiques toxiques pour l'homme, une réaction inflammatoire sur la peau est fortement prononcée, des poches, une hyperémie, des démangeaisons et même une anaphylaxie se développent.

Et en conjonction avec la réaction du système immunitaire à une substance toxique, une augmentation des lectures du thermomètre est la norme. Après tout, les substances toxiques des insectes qui pénètrent dans le sang par elles-mêmes peuvent provoquer une augmentation de la température, et si une allergie est également superposée, les symptômes se développent à un rythme accéléré, car la perméabilité des vaisseaux s'améliore..

Dans ce cas, les symptômes peuvent être non seulement locaux, mais également généraux, ce qui est particulièrement typique chez les jeunes enfants..

Puisque le système immunitaire reçoit un double coup sous la forme d'un poison et d'un allergène, son efficacité diminue, en fait, il combat simultanément sur deux fronts.

Les abeilles, les guêpes, les taons, les frelons sont particulièrement dangereux.

  1. Augmentation de la température à 38-39 degrés.
  2. Gonflement et rougeur dans les zones de tonte.
  3. Éruptions cutanées et démangeaisons, non seulement près du site de la morsure, mais également dans tout le corps.
  4. Faiblesse et maux de tête.
  5. Dans de rares cas, anaphylaxie et œdème de Quincke.

Dermatite allergique

La fièvre avec dermatite allergique est rare. La maladie elle-même se manifeste par des éruptions cutanées sur le corps, des démangeaisons, l'apparition de taches rouges, une desquamation de la peau, etc..

La zone du corps affecté joue un rôle important dans l'apparition de l'hyperthermie. Plus il est grand, plus la température du patient augmentera..

Le plus souvent, de grandes zones cutanées allergiques apparaissent lors de l'utilisation de produits cosmétiques, de savon liquide, de crèmes de protection solaire. L'allergie à ces médicaments s'accompagne d'autres symptômes (éternuements, congestion nasale, etc.)

Si, avec une dermatite allergique, une forte fièvre survient, alors un besoin urgent de consulter un médecin.

Docteur Komarovsky sur la dermatite allergique.

Photodermatoz

Les rayons du soleil (lumière ultraviolette) ne sont pas des allergènes, ils agissent comme un catalyseur qui provoque la réaction du corps aux substances déjà présentes sur ou dans la peau elle-même.

Dans ce cas, la photodermatose elle-même peut se manifester séparément ou se superposer à un coup de soleil..

Ce dernier se manifeste par des cloques, qui éclatent après un certain temps, révélant ainsi les zones rouges douloureuses sur le corps, une sensation de malaise, dans de rares cas (avec de graves brûlures) la température peut augmenter.

Et pire encore, si une personne a subi une insolation, dont les symptômes se manifestent par une température "sautante" (de 35 à 39 degrés), une perte de conscience, des étourdissements et des nausées, une faiblesse générale et une désorientation.

En cas d'allergie au soleil, les symptômes sont légèrement différents: l'apparition d'une éruption cutanée sur le corps, des démangeaisons, des zones cutanées irritées, parfois un gonflement apparaît. Et seulement dans de rares cas, lorsque de nombreux allergènes sont entrés dans le sang (plus souvent par la peau), la température peut augmenter.

Toux allergique et bronchite

La toux allergique est rare. Il est généralement déclenché par des réflecteurs essayant de débarrasser le larynx d'un irritant..

Une fois sur les parois du larynx, il irrite la membrane muqueuse, provoquant ainsi transpiration, enrouement ou chatouillement (par exemple, duvet de peuplier). Mais ces allergènes pénètrent rarement dans le larynx..

La bronchite est complètement différente. Cette maladie affecte les bronches et peut être causée non seulement par des allergènes, mais également par des virus ou des bactéries. Par conséquent, la température associée à la bronchite n'est pas un phénomène rare..

En cas de contact actif avec un allergène, ce qui se produit rarement, une sécrétion accrue de mucus se forme dans les bronches, ce qui provoque une toux. Les bronches elles-mêmes se rétrécissent, provoquant ainsi des difficultés respiratoires..

Un allergène pénétrant dans les poumons peut provoquer une vasodilatation. Cela aggravera la situation, car cela entraînera encore plus de rétrécissement et de gonflement. Dans de telles situations, la température du patient ne dépasse généralement pas 38 degrés..

Avec la bronchite virale et bactérienne, la colonne de mercure d'un thermomètre peut dépasser 39 et plus.

Comment savoir si votre température est causée par une allergie

La température des allergies se manifeste presque de la même manière que la fièvre dans les maladies virales et autres maladies inflammatoires.

Mais le traitement dans ces cas sera différent et l'utilisation d'un schéma thérapeutique mal sélectionné peut nuire à la santé..

Par conséquent, il est toujours important de déterminer avec précision la cause du saut dans les lectures du thermomètre. Le fait que ce dernier soit causé précisément par l'introduction et l'action de l'allergène dans le corps peut être supposé indépendamment en fixant d'autres signes d'une réaction d'intolérance.

  • Contact avec un allergène. Si une personne sait qu'elle a une réaction allergique à un certain irritant, elle exclut généralement tout contact avec elle. Et certains signes de détérioration du bien-être indiquent que l'allergène est entré dans la peau, les muqueuses ou dans le tractus gastro-intestinal.
  • L'intolérance se manifeste également par des démangeaisons cutanées, des éternuements, un écoulement par les voies nasales de sécrétions abondantes et transparentes.
  • La température des allergies peut être accompagnée de démangeaisons de la conjonctive des yeux, de larmoiement, d'éruptions cutanées sur le corps.

Avec les infections virales et bactériennes, les signes respiratoires peuvent également être exprimés par des maux de gorge, des symptômes d'intoxication, de léthargie, de faiblesse.

Une attaque allergique au contact d'un irritant se développe généralement en quelques minutes. Les rhumes, manifestations d'infections, s'accumulent progressivement et se caractérisent par certains stades d'inflammation.

Température et allergies chez les personnes par groupes à risque

Il existe des groupes de personnes très susceptibles d'avoir de la fièvre et des allergies..

  1. Enfants (nourrissons, âgés de 6 à 12 ans).
  2. Personnes âgées.
  3. Enceinte.

Température pour les allergies chez les enfants

L'immunité d'un enfant est plus faible que celle d'un adulte, de sorte que la probabilité d'hyperthermie chez lui sous l'influence d'un allergène est très élevée.

Mais il est important de comprendre que dans la médecine moderne, le facteur est pris comme base selon lequel avec les allergies, il ne devrait pas y avoir de température.

C'est-à-dire que, comme nous l'avons noté ci-dessus, si un enfant tousse et que le thermomètre sort de l'échelle, il est fort probable que le bébé ait une maladie infectieuse ou froide..

Mais si le thermomètre affiche plus de 37 ° C, alors qu'aucun symptôme n'apparaît (toux, maux de tête et autres douleurs, rougeur de la gorge), vous devez y penser. Cela se produit souvent après la vaccination..

En règle générale, dans une telle situation, après quelques jours, les symptômes commencent à «disparaître». Yeux larmoyants, éruptions cutanées et démangeaisons sur la peau, éternuements, nez bouché.

Température d'allergie chez la femme enceinte

Bien que les femmes enceintes soient plus à risque que les femmes normales, elles ne développent pas d'hyperthermie aussi souvent qu'elles le semblent en cas d'allergies..

Mais dans tous les cas, une augmentation de la température chez la femme enceinte devrait provoquer une alarme. Une visite chez un médecin dans ce cas est obligatoire, et le plus tôt sera le mieux..

De plus, pendant la période de naissance d'un enfant, l'immunité de la femme s'affaiblit, de sorte qu'à ce moment, l'allergie se manifeste plus souvent que d'habitude.

Le rhume des foins saisonnier est le plus courant. L'ambroisie est particulièrement dangereuse.

L'intolérance alimentaire ne peut survenir que si la femme enceinte viole le régime alimentaire, souvent «maigre» sur les agrumes et autres aliments hautement allergènes.

Allergie chez les personnes âgées

À un âge avancé, les manifestations de réactions allergiques se produisent plus souvent qu'à un jeune âge. Mais les symptômes de telles réactions ne sont plus aussi prononcés. Il passe presque imperceptiblement, donc il est mal diagnostiqué.

Pour qu'une personne âgée monte en température avec des allergies, il est nécessaire qu'une réaction puissante se produise dans son corps causée par la pénétration d'une grande quantité d'un provocateur dans le sang..

En règle générale, cette réaction se produit lorsque vous êtes allergique aux médicaments et au sérum après la vaccination. Dans de tels cas, le thermomètre peut afficher à 38 C.

Diagnostique

Dans tous les cas, une augmentation de la température devrait provoquer une alarme, car ce symptôme est dangereux.

Si une personne tombe malade avec une maladie virale ou infectieuse, un retard au début du traitement est inacceptable.

L'hyperthermie avec allergies fait référence à des symptômes non standard, il est donc si important de déterminer la nature de la maladie, allergique ou autre.

Concentrez-vous immédiatement sur les symptômes. Mais il est très facile de confondre une allergie avec une maladie respiratoire, il faut donc savoir que:

  1. Avec l'ODS, le nez se bouche sans irritation de la membrane muqueuse et écoulement aqueux.
  2. Un écoulement visqueux vert sort du nez.
  3. Le patient frissonne.
  4. Il y a de la lourdeur dans les paupières.
  5. Maux de tête.
  6. Faiblesse générale.
  7. Il y a un désir de s'allonger sous une couverture chaude et de dormir.

Lors du rhume des foins saisonnier, allergie à la poussière ou aux protéines de la salive animale, l'écoulement nasal est transparent et liquide, la membrane muqueuse est irritée, le patient éternue fréquemment, des éruptions cutanées, des taches rouges, des démangeaisons, etc. peuvent apparaître sur la peau.

Il est également important de distinguer les allergies alimentaires des intoxications alimentaires courantes ou des infections intestinales..

Dans le premier cas, une élévation de température est un phénomène rare. Le plus souvent, c'est avec une infection intestinale que les lectures d'un thermomètre peuvent déraper jusqu'à 38 ° C. Le patient peut pâlir, une déshydratation est possible.

Avec les allergies, la situation n'est pas aussi critique que celle décrite ci-dessus. La température peut atteindre un maximum de 38 C et même dans de rares cas.

Il est également important de distinguer les allergies au soleil des brûlures et des coups de chaleur dans le temps. En règle générale, dans ce dernier cas, il devient plus facile pour une personne si elle est déplacée dans un endroit frais et reçoit un verre d'eau fraîche..

Traitement

La température peut augmenter progressivement ou rapidement, ce qui affecte négativement le bien-être général. Pour éviter cela, il est nécessaire de prendre certaines mesures..

Mais si le thermomètre ne montre pas plus de 38 C sans symptômes graves chez le patient, vous devez attendre, le corps doit faire face à lui-même et très probablement la température baissera d'elle-même..

Voici la liste des activités qui aideront à remédier à la situation:

  • Élimination ou minimisation du contact avec l'irritant.
  • Buvez beaucoup d'eau pure, de décoctions de camomille, de menthe ou d'autres herbes, pas de thé fort. Les décoctions à base de plantes doivent être bu avec précaution, en s'assurant qu'elles ne sont pas allergiques. Cela vaut également pour les compotes, les jus (en particulier d'agrumes), les boissons aux fruits, les boissons au miel et au citron, toute eau gazeuse douce.
  • Prendre des antihistaminiques prescrits par votre médecin. Si le traitement n'a pas encore été prescrit, vous pouvez boire Suprastin, Tavegil, Diphenhydramine, Diazolin à une dose spécifique à l'âge. Claritin, Zyrtek, Blogir 3, Citrine et d'autres vous aideront également. Pour les allergies alimentaires, en plus des antihistaminiques, des entercopbants sont prescrits - Polysorb, charbon actif, Filtrum, Enterosgel, Smecta, Polyphepan, Lactofiltrum et autres. La température causée par une réaction allergique, dans la plupart des cas, avec l'apparition des antihistaminiques, disparaît également.
  • Si la température ne baisse pas pendant une longue période, vous pouvez prendre un agent antipyrétique - Voltaren, Paracetamol, Ibuklin, Flucomp, Lemsip, Fervex. Convient aux enfants - Nurofen, Tseferon D, Panadol, Efferalgan.
  • En cas de piqûres d'insectes, le site des dommages doit être soigneusement rincé et traité avec une pommade à effet anti-inflammatoire ou antihistaminique. Il réduit la réponse inflammatoire.
  • Si vous pensez que la température est causée par la prise du médicament, vous devez arrêter de l'utiliser pendant un certain temps. Une consultation avec un médecin aidera à changer le médicament en un analogue ou à exclure d'autres causes possibles de réaction de température corporelle.

Malgré le fait que les médicaments hormonaux sont efficaces pour arrêter toute forme d'allergie, y compris les médicaments locaux sur la peau, ils sont prescrits avec prudence, en particulier pour les enfants..

Les glucocopticoïdes ont une liste d'effets secondaires, en particulier lorsqu'ils ne sont pas utilisés correctement. Il vaut mieux ne pas prendre de tels médicaments par vous-même..

Si les antipyrétiques et les antihistaminiques, ainsi que la consommation de beaucoup de liquides, n'ont pas abaissé la température en quelques heures, allez à l'hôpital.

Caractéristiques du traitement chez les nourrissons

Chez les nourrissons, les allergies surviennent souvent aux aliments ou après les vaccinations.

Dans le premier cas, les symptômes suivants sont possibles:

  1. La peau commence à se décoller.
  2. Des taches rouges apparaissent sur le corps.
  3. Dans les cas graves, des démangeaisons et de la soupe apparaissent, érythème fessier sur la tête, près des sourcils.
  4. Une rougeur se produit autour de la bouche.
  5. Relâchement de la graisse sous-cutanée.

Dans ce cas, il est possible que non seulement une augmentation, mais aussi, inversement, une diminution de la température.

En règle générale, avec une allergie alimentaire chez un bébé, un produit dangereux est exclu de l'alimentation. Si le bébé allaite, la mère doit également suivre un régime hypoallergénique..

Vous devez contacter immédiatement votre pédiatre. Le plus souvent dans de tels cas, les antihistaminiques sont prescrits sous forme de sirop (Erius, Claritin, Desal, Kestin, etc.), de suppositoires rectaux, d'entérosorbants.

Si vous êtes allergique au sérum, des antihistaminiques peuvent également être prescrits, alors il est important de se préparer à l'avance pour la procédure.

Certains médecins recommandent la moitié de la dose d'antihistaminique à l'enfant quelques jours avant la vaccination et la donnent à l'enfant une fois par jour. Mais vous devez absolument discuter de ce point avec votre médecin..

La prévention

La chose la plus importante avec l'hyperthermie causée par les allergies est de prévenir la manifestation de la maladie elle-même..

Les personnes qui savent à quoi elles sont intolérantes devraient éviter ou minimiser le contact avec l'allergène.

Lorsque les symptômes apparaissent pour la première fois, il est important de poser un diagnostic précis. Le fait que ce soit l'allergie qui a provoqué la température est la dernière chose à laquelle il faut faire attention..

Diminution de la température avec allergie

Si, après l'injection du médicament ou l'administration du vaccin sérique, le patient a commencé à pâlir, couvert de sueur froide, sa tension artérielle a chuté - avec une forte probabilité, il s'agit d'un choc anaphylactique.

C'est à ce moment que la température peut baisser. Cela est dû à la survenue d'une réaction vasculaire aux complexes immuns..

Les premiers soins, avant l'arrivée de l'ambulance, comprennent l'injection intramusculaire de Suprastin (Tavegil) ou d'adrénaline.

Il est important d'éviter d'obstruer les voies respiratoires et de couvrir le patient d'une couverture chaude..

Conclusion

La température des allergies chez un enfant et un adulte ne doit jamais être ignorée.

Afin de découvrir pleinement la raison d'une telle réaction du corps, vous devez procéder à un examen complet, sur la base duquel le médecin diagnostiquera déjà avec précision et sélectionnera le traitement approprié..

Il est important de comprendre que dans certains cas, une réaction thermique se produit avec des maladies suffisamment graves, par conséquent, leur détection rapide aidera à prévenir l'apparition de complications graves.