Stade initial du cancer de la peau

Le stade initial du cancer de la peau peut être difficile à diagnostiquer ou à traiter. Cela est parfois dû à la taille plutôt petite de la croissance, et parfois à la simple négligence des symptômes tels qu'un changement de forme ou de couleur de la taupe.

Vous pouvez trouver de nombreuses informations sur le cancer de la peau en suivant le lien.

Classification

Les dermatologues modernes distinguent quatre étapes dans le développement de cette maladie. Chacun d'eux présente certaines caractéristiques de croissance, de taille de tumeur, de présence ou d'absence de métastases dans des tissus distants. Trois types histologiques sont également distingués, qui sont différents dans la structure histologique et la morphologie..

Il existe les types de cancer de la peau suivants:

  • Mélanome.
  • Cancer de la peau basale.
  • Carcinome squameux.

On distingue également des espèces rares:

  • Sarcome cutané.
  • Transformation cancéreuse des cellules de Merkel.

Il existe plusieurs signes courants de cancer de la peau, quel que soit son type:

1. Taches douloureuses et ulcères

Les taches et les plaies sont des signes courants de divers types de cancer de la peau. Si les plaies ne guérissent pas dans les 3-4 semaines, c'est un signe clair de troubles cutanés graves..

2. Grumeaux et joints

Le cancer de la peau peut apparaître dans les premiers stades sous forme de bosses rouges et brillantes à croissance lente.

3. Taches rouges sur la peau

Ces taches rouges peuvent également provoquer des démangeaisons. Ils peuvent bien être associés à d'autres affections cutanées non cancéreuses, mais ils valent néanmoins la peine d'être vérifiés..

Voici les étapes initiales des différents types de cancer de la peau..

Mélanome à un stade précoce

Le mélanome est une tumeur maligne qui se développe à la suite de la dégénérescence des mélanocytes qui produisent de la mélanine. Morphologiquement, il ressemble à une taupe, qui a soudainement commencé à changer de taille, de forme et de structure..

Sur la photo: mélanome au stade initial

La maladie touche l'ensemble de la population, quels que soient le sexe, l'âge et le lieu de résidence. Néanmoins, il est généralement admis que le cancer de la peau est plus fréquent chez les personnes à peau claire, cela est dû à un manque de mélanine, une substance qui protège contre les effets oncogènes des rayons UV..

Au stade initial, la taupe devient asymétrique en raison de son traumatisme constant. Le plus souvent, ils se développent dans le cou, le cuir chevelu ou la poitrine, où ils sont constamment exposés à des facteurs traumatiques. Par exemple, chez les femmes, on les trouve souvent sur la poitrine, où le frottement constant du soutien-gorge viole de manière chronique l'intégrité de la taupe et provoque le développement d'un cancer..

Stades de mélanome (à gauche, stade initial)

La localisation du mélanome peut être très différente: de la peau à l'iris du globe oculaire. Le développement peut commencer à la fois avec une taupe préexistante et avec des taupes simples préexistantes ou leurs grappes.

Le stade initial du mélanome

Dans les premiers stades, le mélanome se situe le plus souvent dans les couches superficielles de la peau et se caractérise par un rythme de développement plutôt lent. En présence de facteurs provoquants ou d'une prédisposition génétique, il est nécessaire de procéder régulièrement à un auto-examen, c'est cet événement qui vous permet d'identifier la maladie à un stade précoce et de prévenir le développement de complications mortelles.

Pour ce faire, une fois tous les trois à quatre mois, vous devez examiner votre peau pour détecter la présence de grains de beauté déformés, qui ont changé de couleur et ont commencé à sécréter un secret séreux ou hémorragique. Il est préférable de le faire à la lumière naturelle dans un grand miroir..

Pour exclure la présence d'une pathologie, il est nécessaire de procéder à un auto-examen de zones telles que:

Cancer de la peau

Le cancer de la peau est une maladie cutanée maligne causée par une altération de la transformation des cellules de l'épithélium squameux stratifié avec un polymorphisme important.

Le principal symptôme du cancer de la peau est l'apparition d'un néoplasme sous la forme d'une petite masse, de couleur marron foncé, rouge ou même noire, bien que la couleur puisse ne pas différer beaucoup de la couleur d'une peau saine. D'autres signes comprennent une hypertrophie des ganglions lymphatiques, une augmentation de la température corporelle, une couverture du néoplasme avec des écailles et une sensibilité à la palpation..

Le cancer de la peau représente environ 10% du nombre total de tumeurs malignes. Actuellement, la dermatologie note une tendance à la hausse de la morbidité avec une augmentation annuelle moyenne de 4,4%. Le plus souvent, le cancer de la peau se développe chez les personnes âgées, quel que soit leur sexe..

Classification

Les types de cancers de la peau suivants sont communément appelés cancer de la peau:

Type de cancer de la peauLa description
Carcinome basocellulaire.

Notez la translucidité nacrée à charnue, de minuscules vaisseaux sanguins à la surface et parfois des ulcérations qui peuvent être des caractéristiques proéminentes. La caractéristique clé est la translucidité.
Carcinome squameux.

Il s'agit généralement d'une tache ou d'une bosse rouge, croustillante ou squameuse. Souvent une tumeur à croissance très rapide.
Mélanome.

Aspect général: asymétrique, avec une bordure floue, une variation de couleur et souvent plus de 6 mm de diamètre.

Afin d'évaluer la prévalence du cancer, ainsi que de déterminer son stade, une classification internationale est utilisée:

  • T - désigne la prévalence de la tumeur au stade primaire (il comprend les variétés suivantes: TO - lorsqu'il est impossible de détecter une tumeur; TX - il est impossible d'évaluer l'état de la tumeur trouvée; TI - la taille de la tumeur ne dépasse pas 2 cm; T2 - la taille de la tumeur ne dépasse pas 5 cm; TK - la taille de la tumeur est supérieure à 5 cm; T4 - stade du cancer de la peau lorsque la tumeur atteint les tissus profonds sous-jacents, y compris les muscles, les os et le cartilage);
  • N - un symbole indiquant l'état des ganglions lymphatiques (comprend les variétés suivantes: NX - incapacité à évaluer la forme des ganglions lymphatiques en raison du manque de données nécessaires; N0 - un indicateur qui indique que les symptômes de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux ne sont pas détectés; N1 - il y a des lésions métastatiques des ganglions lymphatiques régionaux ;
  • M - un symbole indiquant la présence de métastases (comprend: MX - des données manquantes concernant la présence de métastases à distance; MO - le symptôme de métastases à distance n'a pas été détecté; M1 - la présence de métastases à distance de cancer de la peau).

Pour évaluer le degré de différenciation des cellules malignes, la classification suivante du cancer de la peau est effectuée: G1 - signifie une différenciation élevée des cellules tumorales; G2 - indique le degré moyen de différenciation des cellules malignes; G3 - faible degré de présence de tumeur; G4 - cancer de la peau qui ne se prête pas à la différenciation; GX - cancer de la peau qui ne permet pas de déterminer son degré de différenciation.

Facteurs de risque

Pourquoi un cancer se développe-t-il, en particulier sur la peau? La médecine n'a pas de réponse définitive à cette question. Sans aucun doute, loin d'un facteur défavorable joue ici un rôle, mais immédiatement leur combinaison.

Les scientifiques estiment que les circonstances suivantes sont les plus propices à l'apparition de tumeurs:

  • âge avancé (plus de 50 ans);
  • utilisation à long terme de corticostéroïdes et d'immunosuppresseurs;
  • faible niveau d'immunité;
  • incidence élevée d'autres types de pathologies cutanées;
  • exposition prolongée à des températures élevées;
  • affections cutanées précancéreuses (facultatives et obligatoires);
  • le lupus érythémateux disséminé;
  • SIDA;
  • fumeur;
  • Mode de vie malsain;
  • manque d'hygiène personnelle;
  • alimentation malsaine, consommation de grandes quantités d'aliments potentiellement cancérigènes et quantité insuffisante de vitamines et de fibres dans l'alimentation;
  • traumatisme et blessure à la surface de la peau;
  • facteurs héréditaires;
  • caractéristiques raciales;
  • exposition prolongée au soleil;
  • utilisation fréquente de solariums;
  • exposition aux rayonnements ionisants;
  • contact prolongé avec des substances potentiellement cancérigènes (suie, mazout, benzène, goudron de houille, huile, etc.);
  • travaux extérieurs;
  • chimiothérapie et radiothérapie pour d'autres cancers;
  • changements des niveaux hormonaux (y compris pendant la grossesse);

Pour différents types de cancer de la peau, la proportion de facteurs individuels peut être différente. Par exemple, certaines espèces peuvent apparaître presque exclusivement à un âge avancé. Cependant, d'une manière ou d'une autre, presque tous les types de cancer de la peau sont observés principalement à l'âge adulte. Les cas de maladie chez les enfants sont relativement rares. L'incidence des autres types de tumeurs malignes varie considérablement selon les facteurs raciaux et de sexe..

Symptômes du cancer de la peau

Les symptômes les plus courants du cancer de la peau précoce (voir photo) comprennent:

  1. Décoloration d'une tache pigmentée ou de naissance.
  2. Changement du contour d'une taupe.
  3. La présence d'une formation d'ulcère trophique non cicatrisant à long terme, à partir de laquelle un écoulement nécrotique ou sacré est observé.
  4. Scellement de la peau, avec son élévation au-dessus du niveau général et la présence d'un rouleau inflammatoire.
  5. Fissuration et accumulation.
  6. Atteinte des ganglions lymphatiques dans la région axillaire, supraclaviculaire ou de l'aine.
  7. Lésion métastatique secondaire d'organes et de systèmes distants.
  8. Syndrome d'intoxication.

Le cancer de la peau a un taux de croissance assez élevé et se propage à la fois dans les couches superficielles et profondes de la peau. La croissance invasive entraîne des lésions des tissus musculaires, osseux et cartilagineux. En relation avec la germination de ces tissus, un puissant syndrome douloureux et des métastases à distance se développent. La façon dont le cancer de la peau commence peut être jugée par la présence d'ulcères, de plaques et de nodules. Les formes ulcéreuses ont la forme de cratères, qui sont entourés d'un rouleau inflammatoire, dense à la base. Le fond de cette formation a une structure grumeleuse et est recouvert d'une croûte de décharge séreuse-hémorragique.

Les plaques sont caractérisées par une consistance dense et ont une structure bosselée dense, souvent sa croissance est compliquée par des saignements et une augmentation de la taille due à l'inflammation.

À quoi ressemblent les différentes manifestations du cancer de la peau chez l'homme:

Symptômes du cancer de la peau, selon son type

En fonction du sous-type de tumeur affectant la peau, les symptômes correspondants différeront également, ils doivent donc être distingués..

  1. Le basaliome est caractérisé par l'apparition d'un seul néoplasme légèrement surélevé au-dessus de la peau, en forme d'hémisphère, peint dans une couleur grisâtre, rosâtre ou naturelle (couleur de la peau), avec un éclat nacré. La surface de la tumeur est principalement lisse, mais en son centre il y a des écailles, à l'ouverture desquelles une érosion s'ouvre et du sang apparaît. Le développement du carcinome basocellulaire est assez long - une augmentation de taille peut prendre des années. Les métastases ne sont pas non plus particulièrement caractéristiques de ce type de cancer de la peau, elles ne dérangent qu'occasionnellement le patient. L'apparition d'un basaliome est généralement observée sur la peau du visage, tandis que le travail des organes les plus proches de la tumeur est perturbé.
  2. Le mélanome est l'un des types de cancer les plus dangereux et se caractérise par un développement rapide et une propagation avec un grand nombre de métastases. L'apparition en soi est impossible, puis le développement du mélanome se produit à partir d'une autre formation déjà présente sur la peau - un naevus (grains de beauté, taches de rousseur). Les premiers signes de mélanome sont l'augmentation rapide de la taille du naevus, ainsi que le changement de sa couleur en une couleur autre que le brun. En outre, les signes de mélanome sont - une augmentation de la densité de la tumeur, ses démangeaisons, son gonflement, son gonflement et, après un certain temps, des ulcères apparaissent sur la tache de rousseur ou la tache de naissance précédente.
  3. Adénocarcinome - caractérisé par l'apparition et le développement de tumeurs principalement dans des endroits avec une grande accumulation de glandes sébacées - aisselles, plis sous le sein et d'autres parties du corps. L'adénocarcinome de la peau ressemble à un petit nodule ou tubercule, qui au début a un développement plutôt lent, cependant, quand il entre dans la phase active, la tumeur grossit rapidement, tandis que les tissus sont affectés jusqu'aux muscles. Est une forme relativement rare de cancer de la peau.
  4. Le carcinome épidermoïde de la peau se caractérise par une augmentation rapide de la taille du néoplasme, qui ressemble à un nodule dense et grumeleux ressemblant à la surface d'un chou-fleur, peint dans une teinte rouge ou brunâtre. La formation peut s'écailler ou même avoir des croûtes. Au fur et à mesure qu'elle se développe, la tumeur prend la forme d'une verrue, avec des ulcères et des saignements périodiques. Le carcinome épidermoïde de la peau n'apparaît que sur la peau exposée aux rayons du soleil.
  5. Le sarcome de Kaposi est caractérisé par l'apparition de multiples néoplasmes malins sur la peau, impliquant souvent le système lymphatique, les muqueuses et les organes internes dans le processus pathologique. Dans 50% des cas, elle survient chez les hommes infectés par le VIH et accompagne souvent d'autres types de maladies malignes - leucémie, lymphosarcome, lymphome de Hodgkin (lymphogranulomatose), myélome multiple. Les néoplasmes dans le sarcome de Kaposi sont de petites taches denses qui s'élèvent légèrement au-dessus de la peau, peintes dans des couleurs allant du rouge et du bordeaux brillant au bleu-violet, avec une surface brillante, parfois légèrement rugueuse. Lorsque les taches sont combinées en une tumeur, un ulcère peut apparaître sur elles, tandis que le patient peut ressentir des picotements, des démangeaisons et un gonflement à cet endroit.

Stades du cancer de la peau

Comme tous les types de cancer, ce type de cancer est généralement subdivisé en certaines étapes. Afin de diagnostiquer le stade atteint par la maladie, les médecins utilisent diverses méthodes, notamment: l'IRM, la radiographie et la tomodensitométrie, le prélèvement sanguin pour analyse et l'échographie endoscopique. Si vous avez besoin de clarifier le diagnostic, une biopsie est effectuée. L'état des ganglions lymphatiques est également étudié pour la détection des cellules cancéreuses qu'ils contiennent..

Il faut savoir que le mélanome et le carcinome épidermoïde sont caractérisés par des stades différents. Donc pour le premier, on distingue un stade zéro, qui se caractérise simplement par la présence d'une formation sur la peau. Le cancer détecté précisément à la phase zéro de son développement répond très bien au traitement. Cela est dû au fait que seule la couche supérieure de la peau est affectée, de sorte que le taux de survie de ces patients est égal à 100%.

Examinons plus en détail les étapes du développement du cancer de la peau:

  1. Cancer de la peau de stade 1 (stade initial) - caractérisé par un néoplasme visible en un seul endroit, jusqu'à 2 cm de diamètre, qui se déplace avec le mouvement de la peau, tandis que les couches inférieures de l'épiderme sont également impliquées dans le processus pathologique. Il n'y a pas de métastases. Le pronostic du rétablissement complet du patient est favorable.
  2. Cancer de la peau de stade 2 - caractérisé par un néoplasme malin douloureux visible d'un diamètre d'environ 4 mm et l'absence de métastases. Dans de rares cas, il existe une métastase sous la forme d'une inflammation de l'un des ganglions lymphatiques les plus proches. Avec une détection précoce, le pronostic est réconfortant - le pourcentage de survie à 5 ans est d'environ 50% des patients.
  3. Cancer de la peau de stade 3 - caractérisé par un néoplasme grumeleux ou squameux, très douloureux, qui, en raison de sa croissance vers le tissu sous-cutané, a un mouvement limité. Les métastases ne sont présentes que dans le système lymphatique, les organes internes au stade 3 sont touchés. Le pronostic est relativement rassurant - le taux de survie est d'environ 30% de tous les patients.
  4. Cancer de la peau de stade 4 - caractérisé par une augmentation de la taille et de la sensibilité, affectant souvent d'autres zones de la peau. La tumeur pousse déjà profondément sous la peau, capturant parfois le processus pathologique des os ou des tissus cartilagineux situés sous la tumeur cutanée. Un saignement de la tumeur est souvent noté, tandis que les cellules pathologiques à travers la circulation sanguine sont transportées dans tout le corps, l'empoisonnant. Pour cette raison, en plus des dommages au système lymphatique, les métastases se propagent à de nombreux organes, affectant principalement le foie, puis les poumons, etc. Le pronostic est décevant - le taux de survie est d'environ 20% de tous les patients.

Quelles sont les conséquences si le cancer n'est pas traité au stade initial??

De plus en plus en profondeur, le cancer de la peau contribue à la destruction des tissus. Habituellement, le cancer de la peau est localisé sur le visage, ce qui signifie que la prévalence peut également affecter les yeux, les oreilles, les sinus paranasaux et même le cerveau, entraînant une perte de vision, d'audition, une méningite, une sinusite maligne et des dommages à diverses parties du cerveau. Ce dernier est souvent mortel.

La propagation des métastases se produit dans la direction des vaisseaux lymphatiques avec le développement ultérieur de formations malignes des ganglions lymphatiques régionaux (inguinaux ou axillaires). Une bosse peut être trouvée, ainsi qu'une augmentation de la zone touchée des ganglions lymphatiques. Lorsqu'ils sont palpés, ils peuvent être indolores, mais en même temps mobiles.

Au fil du temps, une soudure des ganglions lymphatiques avec d'autres tissus environnants peut être observée, ce qui entraîne la perte de leur mobilité, tandis que des douleurs apparaissent. À l'avenir, le ganglion lymphatique peut se désintégrer, formant un défaut de type ulcéreux. La prévalence des cellules cancéreuses avec un flux sanguin supplémentaire peut conduire à l'émergence d'un type secondaire de foyer tumoral, circulant dans les organes internes. Ce dernier s'accompagne souvent de la survenue d'un cancer de l'estomac, du foie, des reins, des poumons, du cancer du sein.

Diagnostique

Si vous soupçonnez une tumeur cutanée maligne, le médecin effectuera un examen approfondi, découvrira la nature des plaintes et la durée de leur apparition.

Il est nécessaire de prêter attention non seulement à la focalisation de la lésion, mais également à d'autres zones de la peau, ainsi qu'aux ganglions lymphatiques régionaux, qui peuvent être agrandis en présence de métastases. Si nécessaire, une loupe peut être utilisée pour une étude plus détaillée de l'éducation..

Pour établir le type de tumeur, le degré de sa malignité et la nature des changements dans les tissus environnants, un examen cytologique et histologique est effectué. Pour ce faire, le médecin prélève soit une empreinte de frottis à l'aide d'une lame de verre, soit un grattage avec une spatule en bois, et pour obtenir un matériel de biopsie, un fragment de tumeur doit être prélevé par ponction. Il est important d'obtenir une partie du néoplasme sans masses nécrotiques, croûtes superficielles, matière cornée, car un prélèvement tissulaire de mauvaise qualité peut entraîner des erreurs de diagnostic.

Comment traiter le cancer de la peau?

Le plus souvent, une intervention chirurgicale est utilisée - excision de la tumeur, cryodestruction (élimination par exposition à une basse température) ou électrocoagulation (élimination par exposition au courant) de la tumeur. La radiothérapie peut également être utilisée, principalement dans les cas où il est impossible de retirer la tumeur par excision chirurgicale en raison de sa localisation (dans le coin de l'œil, sur le nez, etc.).

La tâche principale du traitement du cancer de la peau à un stade précoce est son élimination. Le plus souvent, elle est réalisée par excision chirurgicale de tissus pathologiquement altérés. L'opération est réalisée avec la capture de tissus apparemment sains de 1 à 2 cm.L'examen microscopique peropératoire de la zone marginale de la formation retirée permet l'opération avec la capture minimale de tissus sains avec l'élimination complète maximale de toutes les cellules tumorales du cancer de la peau. L'excision du cancer de la peau peut être réalisée à l'aide d'un laser au néodyme ou au dioxyde de carbone, ce qui réduit les saignements pendant la chirurgie et donne un bon résultat esthétique.

Pour les tumeurs de petite taille (jusqu'à 1 à 2 cm) avec une croissance insignifiante du cancer de la peau dans les tissus environnants, l'électrocoagulation, le curetage ou l'ablation au laser peuvent être utilisés. Lors de l'électrocoagulation, la capture recommandée de tissu sain est de 5 à 10 mm. Les formes superficielles, hautement différenciées et peu invasives de cancer de la peau peuvent subir une cryodestruction avec la capture de tissus sains de 2 à 2,5 cm La cryodestruction ne laissant pas la possibilité d'un examen histologique du matériel retiré, elle ne peut être réalisée qu'après une biopsie préliminaire avec confirmation de la petite propagation et de la forte différenciation de la tumeur.

Le cancer de la peau affectant une petite zone peut être traité efficacement avec une radiothérapie à mise au point rapprochée. L'irradiation par faisceau d'électrons est utilisée pour traiter les cancers cutanés superficiels mais volumineux. La radiothérapie après élimination de la formation tumorale est indiquée chez les patients à haut risque de métastases et en cas de récidive du cancer de la peau. La radiothérapie est également utilisée pour supprimer les métastases et comme palliatif pour le cancer de la peau inopérable.

Il est possible d'utiliser une thérapie photodynamique pour le cancer de la peau, dans laquelle un rayonnement est effectué dans le contexte de l'introduction de photosensibilisateurs. Avec le basaliome, la chimiothérapie locale avec des cytostatiques a un effet positif.

La prévention

Les médecins recommandent les mesures préventives suivantes pour réduire le nombre de patients atteints d'un cancer de la peau:

  1. Protégez au maximum les zones de la peau de l'exposition au soleil, en particulier à long terme et intense. Cette règle s'applique à toutes les personnes sans exception, mais elle est particulièrement vraie pour les retraités et les jeunes enfants. Et aussi ceux qui ont la peau claire dès la naissance.
  2. Utiliser un écran solaire et des hydratants.
  3. Les ulcères et les fistules qui ne guérissent pas pendant une longue période doivent être montrés à un médecin et traités avec des méthodes radicales..
  4. Essayez de protéger les cicatrices et les brûlures du stress mécanique et des blessures.
  5. Utiliser strictement des mesures d'hygiène personnelle en contact avec des substances potentiellement dangereuses.
  6. Effectuer des examens réguliers de votre corps et, si des lésions suspectes sont détectées, en informer immédiatement votre médecin.

Il ne faut pas oublier que plus une maladie est découverte tôt, plus il y a de chances dans un proche avenir de l'oublier pour toujours..

Prévoir

Le pronostic du cancer de la peau et les résultats de son traitement dépendent du stade, de la forme de croissance, de la localisation, de la structure histologique de la tumeur et de la méthode de son traitement..

En général, le cancer de la peau aux stades initial et ultérieur est plus favorable que le cancer des organes internes. Les formes superficielles de la tumeur sont plus favorables au pronostic que les formes profondément pénétrantes, infiltrantes ou papillaires. Pour le cancer de la peau basocellulaire, le pronostic est meilleur que pour les tumeurs épidermoïdes.

Au stade I-II de la maladie, une guérison à 80-100% du cancer de la peau est possible. Avec les formes courantes de cancer (stade III) et surtout avec les rechutes, les résultats s'aggravent considérablement et s'élèvent à 40-50%. Selon les données sommaires des oncologues, une guérison durable du cancer de la peau est obtenue dans 70 à 80% des cas.

Cancer de la peau

Le cancer de la peau est un groupe de maladies associées à l'apparition de néoplasmes malins sur la peau. Ils sont souvent localisés dans des zones ouvertes exposées au soleil. Dans 70% des cas, ils apparaissent sur le visage (sur le nez, le front, les tempes, dans les coins des yeux et des oreilles). De nos jours, les situations ne sont pas rares lorsque le cancer se forme sur le corps (y compris sur le bras ou la jambe).

Au cours des deux dernières décennies, le nombre de cas de cancer de la peau a augmenté. Dans les cercles scientifiques, on pense que ce type de cancer peut être vaincu. Parmi les tumeurs malignes en Russie, ce type en termes de volume de cas est de 12%. De plus, on le trouve plus souvent chez les femmes. Selon la classification internationale des maladies 10 révision, le code CIM-10 pour le cancer de la peau est C43-C44. Indique des néoplasmes malins sur la peau.

Facteurs contributifs

Les causes de la maladie sont une question étudiée par l'oncologie. L'apparition de tumeurs malignes s'explique par le fait que la transformation des cellules à l'un des niveaux de la peau est perturbée. Il est appelé épithélium squameux stratifié..

Facteurs menant au développement du cancer de la peau:

  • Influence négative des rayons UV. Il se propage par la lumière du soleil et le rayonnement du solarium. Les personnes à la peau claire sont à risque.
  • Rayons X.
  • Rayonnement infrarouge.
  • Papillomavirus humain.
  • Cancérogènes (d'origine chimique, physique et biologique) - ceux-ci incluent de nombreuses substances contenues dans les cigarettes; amiante, parabens, etc. Les aliments riches en cancérogènes sont appréciés de nombreuses personnes. Ce sont des confiseries, des saucisses, de la viande fumée, des frites.
  • Maladies précancéreuses. Allouez avec 100% de probabilité de tomber dans le cancer et ne menant pas nécessairement à cela. Les premiers comprennent les maladies de Paget et de Bowen, la xéroderma pigmentosa. La seconde - dermatite chronique, kératoacanthome, corne cutanée.

La maladie de Bowen est localisée sur le corps, dans la plupart des cas, elle se trouve chez les hommes plus âgés. Elle se manifeste par la formation de cellules rose pâle affectées par la maladie, atteignant 10 cm, qui se transforment en carcinome épidermoïde.

La maladie de Paget diffère de la pathologie de Bowen en ce que la première survient chez la femme. La maladie est caractérisée par l'apparition d'un néoplasme malin qui se produit dans les tissus épithéliaux du mamelon et à côté de la glande mammaire. Les cellules cancéreuses se développent dans les tissus tégumentaires, puis dans les canaux lactifères. Symptômes de la maladie - augmentation du flux sanguin dans les vaisseaux, ulcères, démangeaisons.

Xeroderma pigmentosa est une maladie héréditaire, ses manifestations sont associées à une hypersensibilité cutanée au soleil. Les photons lumineux provoquent un gonflement, des rougeurs sur le corps. La peau se décolle, des cicatrices se forment, la couverture devient panachée. La maladie se manifeste déjà dans l'enfance et les personnes atteintes de pathologie ne vivent pas plus de deux décennies.

Les facteurs facultatifs comprennent:

  • fumeur;
  • l'impact d'une thérapie agressive pour le cancer d'autres organes et systèmes (radiothérapie et chimiothérapie);
  • faible immunité pour diverses raisons (SIDA);
  • plus de 50 ans;
  • cancer de la peau chez les parents;
  • troubles hormonaux et influence du statut hormonal sur l'apparition d'une tumeur. Les grains de beauté se transforment souvent en néoplasmes malins chez les femmes qui attendent un bébé;
  • sexe - le mélanome se développe souvent chez les femmes.

Variétés

La classification comprend 4 principaux types de cancer de la peau:

  1. Le basaliome (carcinome basocellulaire) est une tumeur qui se développe à partir des cellules basales. Elle est le plus souvent détectée chez les patients (dans 75% des cas). La maladie se déroule sans métastases - les scientifiques la considèrent comme un lien transitoire entre le néoplasme bon et malin.
  2. Le carcinome épidermoïde (également connu sous le nom de carcinome épidermoïde) est une tumeur caractérisée par une forte croissance et un développement actif de métastases. Il est moins fréquent que le carcinome basocellulaire. Des métastases se forment dans les ganglions lymphatiques. Les sous-types de carcinome épidermoïde sont infiltrants et papillaires. Dans le premier cas, des cellules avec un mélange de sang et de lymphe s'accumulent dans les tissus. Dans le second, une tumeur se forme sur la peau qui ressemble à un champignon.
  3. Néoplasmes apparaissant dans les phanères cutanées. Variétés: adénocarcinome des glandes sudoripares et sébacées, carcinome des appendices et des follicules pileux.
  4. Le mélanome est une tumeur maligne qui se développe à partir de cellules cutanées qui produisent de la mélanine (mélanocytes). Extrêmement dangereux! Si un mélanome est détecté dans les derniers stades, la probabilité de décès est élevée..

Basalioma

La maladie survient chez les patients de plus de 60 ans. Le carcinome basocellulaire s'accompagne du développement de néoplasmes dans les organes internes. On le retrouve dans 76% des cas de cancer de la peau..

La tumeur est localisée sur les parties ouvertes du corps. Se forme souvent sur le visage (pont du nez, sur les sourcils, les tempes, le nez, la lèvre supérieure, les oreilles).

Au stade initial, la tumeur ressemble à un néoplasme plat, rose foncé et légèrement brillant. Cela progresse lentement. Le carcinome basocellulaire se propage rarement à d'autres zones du corps. Il diffère des autres formes de cancer de la peau en ce que sa surface reste intacte pendant plusieurs mois.

Après que la tumeur se transforme en ulcère avec des bords surélevés. Le fond est recouvert d'une croûte. Les zones sans ulcères ont un éclat blanchâtre. Le fond du carcinome basocellulaire se développe en profondeur et en largeur, pénétrant dans les tissus et détruisant les muscles et les os. Les défauts se propagent progressivement à de grandes zones de la peau. Les métastases ne se forment pas au cours de la maladie.

Si un néoplasme s'est développé sur le visage, il peut se développer dans le nez, dans les yeux, les os de l'oreille interne jusqu'au cerveau.

Carcinome squameux

Ce type de tumeur maligne de la peau est diagnostiqué dans 10% des cas. Se développe lentement. Cela aide le patient à gagner du temps pour le diagnostic et la thérapie. Mais on connaît des sous-espèces difficiles à identifier, caractérisées par une évolution rapide et néfaste de.

L'apparition de ce type de cancer de la peau est généralement précédée de maladies précancéreuses facultatives (dermatite, ulcères trophiques). Le plus souvent, la tumeur ressemble à une plaque rouge squameuse avec des limites claires. Il est facile de l'endommager, après quoi il ne guérit pas - des ulcères humides se forment, avec ou sans squames. Ils sentent mauvais.

Le carcinome épidermoïde n'est pas caractérisé par un site de localisation permanent. Le plus souvent, il se forme sur les mains, les pieds ou le visage. Une douleur stable dans la zone de la tumeur est un signe de sa croissance profondément dans les tissus du corps.

Les métastases hématogènes sont rarement détectées: dans des situations isolées et négligées. La présence de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux avec localisation du néoplasme sur le visage est plus fréquente qu'avec le développement d'une tumeur sur les jambes ou les bras, le tronc et sous les cheveux.

Les ganglions lymphatiques régionaux augmentent en taille, mais ne perdent pas leur mobilité. Le patient à ce stade de la maladie ne ressent pas de douleur. Plus tard, les ganglions lymphatiques sont fixés sur la peau et la personne a mal. Avec un traitement précoce par radiothérapie, de bons résultats peuvent être obtenus. S'il n'est pas traité, le cancer commencera à pénétrer dans les couches plus profondes de la peau, ce qui entraînera des conséquences négatives..

Tumeur métatypique

Cette espèce est un lien intermédiaire entre les deux types précédents de cette maladie. Le cancer métatypique survient souvent en raison d'une exposition à des facteurs environnementaux défavorables et à d'autres facteurs (rayonnement UV, rayonnement, cancérogènes chimiques). Il se forme également en raison des caractéristiques génétiques du corps humain..

La tumeur se développe souvent chez les personnes âgées de 50 à 70 ans. Le néoplasme apparaît comme un nœud ulcéreux de 1 à 3 cm de diamètre. La localisation tombe sur le visage (joues, oreilles, nez, front) et peut également se produire sur la tête (sur le cuir chevelu).

Adénocarcinome

Cette forme rare de cancer de la peau survient dans les zones du corps où se trouvent les glandes sébacées et sudoripares: sous les glandes mammaires, dans la région de l'aine et les aisselles.

Aux endroits indiqués, un seul petit nodule de plusieurs millimètres de taille d'une teinte bleu-violet se forme, s'élevant au-dessus de la surface de la peau. Ce type de néoplasme sans mélanome ne grossit pas rapidement. Il dépasse rarement 10 cm L'adénocarcinome ne pénètre presque jamais dans les muscles et l'espace entre eux et ne forme pas de métastases.

Après le retrait de l'adénocarcinome pendant l'opération, la formation d'une tumeur similaire au même endroit est possible.

Mélanome

Le diagnostic est posé aux patients dans 15% des cas de lésions cutanées cancéreuses et dans 2-3% des cas de maladies similaires d'autres organes et systèmes, ce qui indique sa rareté. La grande majorité de ceux qui y sont exposés (90%) sont des femmes, mais chez les hommes ce type de cancer survient.

Le néoplasme malin est localisé plus souvent sur le visage, parfois dans la poitrine, moins souvent sur les membres. Chez les hommes, le mélanome se développe souvent sur la plante des pieds, les orteils.

Au cours de l'évolution de la maladie, les grains de beauté changent de couleur en rouge vif ou, au contraire, se décolorent. Les bordures du spot deviennent inégales, asymétriques, indistinctes ou, au contraire, déchiquetées. La structure (œdème, induration) et l'apparence de la taupe (elle brille) changent rapidement.

Une personne commence à ressentir de la douleur au niveau des néoplasmes, des démangeaisons. Ils peuvent se développer et sécréter du liquide. Les cheveux peuvent disparaître d'une taupe. Les taches qui en résultent montrent souvent des zones noires, blanches ou bleues. Parfois, il s'agit d'un nodule noir en relief. La taille des néoplasmes est en moyenne de 6 mm.

Une tumeur maligne se développe rapidement et pénètre profondément dans les tissus du corps. Les métastases apparaissent en grand volume et à un moment donné. On les trouve dans les os, le foie, les poumons et le cerveau. Il est impossible de prédire les chemins de leur passage et le nombre exact d'organes affectés par eux. Risques de mourir d'un mélanome si un traitement précoce n'est pas commencé.

Symptômes

Les premiers signes d'une tumeur maligne sont l'apparition d'un néoplasme (une tache de couleur différente d'une taupe ou de taches de rousseur; plaque ou nodule). Ils n'ont généralement pas de limites claires, ils démangent, démangent et se développent.

Les autres symptômes du cancer de la peau sont le manque d'appétit, une fatigue constante, une forte diminution du poids corporel, des ganglions lymphatiques enflés, un syndrome douloureux.

Parfois, il est difficile de distinguer une tache pigmentée d'un néoplasme malin. Les taches pigmentées (y compris les grains de beauté) se produisent comme une réaction défensive du corps aux facteurs environnementaux. Souvent sûr.

Un néoplasme malin diffère en ce qu'il change progressivement de taille et de forme, et se développe. Souvent, s'assombrit fortement et devient rouge. Une personne ressent de la douleur, des démangeaisons et des brûlures dans la zone de la tache - c'est également un symptôme de cancer. Une inégalité de couleur, une rougeur de la peau autour du néoplasme indiquent également l'apparition d'une tumeur. Si vous soupçonnez un cancer, consultez un spécialiste.

Les étapes de développement

Au stade initial, la tumeur ressemble à une petite tache. Sa taille est de 2 mm. Pendant cette période, une personne ne subit pas de détérioration de son bien-être. Le cancer peut être guéri tôt.

Au deuxième stade, le néoplasme malin augmente à 4 mm. Cela provoque des démangeaisons et des brûlures. Au cours de cette étape, un deuxième foyer de la maladie peut apparaître sur la peau..

La troisième phase du développement du cancer de la peau est caractérisée par la propagation de cellules malignes dans le corps, des dommages aux ganglions lymphatiques. Le stade 4 est associé à l'apparition de nouvelles métastases, à la croissance de néoplasmes et à un épuisement extrême du corps. C'est une forme dangereuse de cancer.

Le stade de la maladie est également décrit selon la classification internationale TNM. Elle décrit les stades de développement des tumeurs malignes. Il est principalement utilisé pour décrire la propagation d'une tumeur. Cela aide à prédire correctement la maladie et à choisir la solution de traitement la plus appropriée..

La classification est basée sur 3 aspects: T (tumeur - gonflement) - la prévalence de la tumeur primaire, N (nœud - nœud) - présence / absence, prévalence des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux, M (du mot grec pour «mouvement») - la présence ou l'absence métastases.

En fonction de l'étendue de la propagation de la tumeur maligne, un certain nombre est indiqué à côté de la lettre. La classification TNM est utilisée par les oncologues lors de l'élaboration des recommandations cliniques.

Diagnostique

Il existe de nombreuses méthodes de diagnostic. Parfois, il est possible de déterminer s'il est temps de demander une aide médicale sans quitter la maison. Mais vous ne devez pas toujours vous fier à votre propre évaluation de la situation..

Auto-inspection

Il est important d'effectuer périodiquement des examens préventifs par vous-même. Dans ce cas, l'utilisation du principe ACORD aidera:

  • A - asymétrie. Un grain de forme inégale et asymétrique est un signe alarmant.
  • K - bord. Un néoplasme malin a souvent des limites irrégulières. Dans ce cas, vous devez immédiatement prendre rendez-vous avec un dermatologue..
  • O - coloration. La couleur du foyer de la maladie dans le cancer de la peau est rouge vif, bleu foncé ou noir.
  • P est la taille. La tumeur mesure souvent plus de 6 mm de diamètre.
  • D - dynamique. Si le néoplasme malin augmente, c'est un signal que vous devez aller voir un médecin..

Si des néoplasmes suspects sont détectés, il est nécessaire de se rendre à un rendez-vous avec un dermatologue et de se faire tester pour un cancer de la peau. Il les étudiera et référera le patient pour des examens complémentaires s'il identifie des symptômes de la maladie..

Examen biochimique

Ce diagnostic est un test sanguin pour détecter une enzyme dont le niveau indique la présence de cellules endommagées. La méthode détecte le cancer à un stade avancé. Des niveaux élevés de cette enzyme dans le sang peuvent indiquer d'autres maladies. Les examens biochimiques ne peuvent pas toujours reconnaître de manière fiable le cancer de la peau (en particulier aux premiers stades de la maladie).

Test sanguin pour les marqueurs tumoraux

Un marqueur tumoral est une protéine produite par des cellules malignes. L'analyse vous permet de déterminer la présence de la maladie (par le nombre accru de telles protéines), aide à comprendre l'emplacement du néoplasme.

Les marqueurs tumoraux de ce type de cancer sont TA 90 et SU 100. Leur apparition est diagnostiquée aux premiers stades du développement de la maladie. Les résultats du test sont déjà connus le troisième jour après le prélèvement sanguin.

Examen cytologique

Pour l'analyse, une biopsie est réalisée sur le sujet. Coupez un petit morceau du néoplasme et vérifiez au microscope.

La cytologie est prescrite pour détecter les métastases ganglionnaires. La recherche montre si une tumeur maligne ou bénigne est originaire du corps. Le résultat est connu 5 à 6 jours après la biopsie.

Analyse histologique

Le tissu prélevé lors de la biopsie est mélangé à de la paraffine, ce qui rend le matériau à l'étude dense, coupé en morceaux minces et placé sous un microscope, en le colorant avec des moyens spéciaux. Cette méthode vous permet de déterminer si la tumeur est maligne, comment la maladie évolue et de prescrire le traitement approprié..

Recherche sur les radio-isotopes

Il s'agit d'une méthode coûteuse pour diagnostiquer le cancer; toutes les cliniques ne disposent pas de l'équipement nécessaire. Mais cela vous permet de détecter la présence de microtumeurs et de métastases uniques distantes, ce que toutes les méthodes de détection d'une maladie ne peuvent pas faire..

L'avantage de cette méthode est la détection du cancer de la peau au premier stade de développement..

D'autres méthodes instrumentales pour détecter les néoplasmes malins comprennent les diagnostics IRM et CT, TEP-CT et échographie.

Traitement

Les médecins planifient le traitement d'un patient atteint d'un cancer de la peau en tenant compte de nombreux facteurs: âge, état de santé, type de tumeur, sa taille, stade de la maladie, prévalence, etc..

L'intervention chirurgicale est souvent utilisée. Le chirurgien enlève le néoplasme malin, essayant avec lui de capturer toutes les cellules cancéreuses.

Electroexcision et curetage

Les méthodes sont utilisées pour éliminer les petites cellules basales. Sous anesthésie locale, le chirurgien découpe la tumeur avec une curette (un instrument en forme de cuillère). Ensuite, l'électroexcision est effectuée: une boucle en platine avec chauffage électrique est appliquée sur la zone de la peau pour arrêter le saignement.

Cryochirurgie

Les petites excroissances peu profondes (cancers superficiels) sont éliminées par congélation. Une couche d'azote liquide est appliquée sur la tumeur. Parfois, une procédure ne suffit pas pour se débarrasser complètement des néoplasmes cutanés..

Chirurgie micrographique de Mohs

Un autre nom est l'excision marginale contrôlée. La méthode est utilisée assez rarement: des spécialistes spécialement formés sont nécessaires pour son utilisation. Toutes les cliniques n'ont pas un tel personnel.

La méthode consiste en une élimination unique de la tumeur d'une zone. Le médecin examine chaque pièce au microscope, en la comparant avec d'autres, jusqu'à ce qu'il soit sûr qu'elle est complètement retirée. Cette procédure prend beaucoup de temps.

Excision des ganglions lymphatiques

Si le cancer s'est propagé à d'autres organes, les médecins recommandent cette méthode aux patients. Au cours de la procédure, plusieurs ganglions lymphatiques sont retirés du patient afin de comprendre dans quelle mesure la tumeur s'est propagée et pour éviter tout processus négatif. L'opération est réalisée sous anesthésie générale.

Radiothérapie

Ce traitement est efficace pour les carcinomes basocellulaires et squameux de la peau. La thérapie est utilisée lorsque la maladie a touché une zone importante de la peau ou lorsque la chirurgie est impossible.

Pendant la thérapie, un rayonnement à haute énergie est utilisé, qui détruit les cellules cancéreuses et «épargne» au maximum les cellules saines. La thérapie dans ce cas prend plusieurs semaines..

Chimiothérapie

Les médecins utilisent le traitement de chimiothérapie comme méthode indépendante et le réalisent en conjonction avec une opération. Sa nomination avant la chirurgie est due au désir de réduire le foyer de la maladie. Après l'opération, il est effectué pour éliminer complètement les cellules cancéreuses..

L'inconvénient de cette méthode est l'impossibilité d'exclure l'effet négatif des médicaments utilisés sur les cellules saines. La question de la nécessité de cette procédure est décidée par le médecin traitant, en fonction des caractéristiques individuelles du développement de la maladie..

Thérapie au laser

Cette méthode, qui permet de guérir le cancer, a été créée par des scientifiques relativement récemment. Au cours de l'utilisation de la méthode, le foyer pathologique est affecté par un faisceau laser. Avant cela, une photosensibilisation est effectuée pour augmenter la sensibilité des cellules cancéreuses à la lumière..

Traitement médical

Au fur et à mesure que le cancer de la peau progresse, les symptômes cliniques correspondants deviennent évidents. Chez une personne, la zone où le néoplasme est localisé fait mal et démange. Pour le contrôle symptomatique de ces signes, le patient se voit prescrire des anti-inflammatoires non stéroïdiens qui soulagent la douleur cancéreuse.

Les médecins ne recommandent pas de recourir à des méthodes de traitement alternatives. Cela aggravera la situation. Il convient de rappeler que sans traitement, un résultat significatif ne peut être obtenu, quel que soit le moyen de guérison que vous utilisez.

Le régime

Souvent atteints d'un cancer de la peau, les patients souffrent d'épuisement. Si le patient a une carence en protéines et en énergie, le nombre de calories dans le régime doit être de 3200 à 3500 kcal par jour. Si le poids corporel ne diminue pas, 2100-2400 kcal sont nécessaires.

Il est important que la nourriture contienne des oligo-éléments utiles - il est recommandé d'ajouter des aliments contenant du potassium à l'alimentation du patient - bananes, fruits secs, légumineuses, chou, courgettes, citrouille.

Protéine

La teneur recommandée de ce composant dans l'alimentation dépend du niveau de sa carence dans l'organisme du patient et des troubles existants. En l'absence de déficit, 90 g par jour suffisent. Avec un manque de protéines - 140 g.

Si le patient développe une insuffisance hépatique ou rénale, ce composant de l'alimentation ne doit pas dépasser 60 g par jour. Le régime doit inclure des protéines animales (viande, poisson, œufs, lait) et des protéines végétales (lentilles, haricots, céréales).

Au moins un tiers du total (90 g par jour) doit provenir de graisses animales. En cas de carence protéino-énergétique, la quantité de graisse dans l'alimentation du patient doit être de 120 g par jour. Les types maigres de viande et de volaille, de poisson, d'huiles et de produits laitiers sont illustrés.

Les glucides

Pour le cancer de la peau, il vaut la peine de réduire la quantité de sucre, de conserves et de sirops dans l'alimentation. Il est utile de manger des légumes, des fruits et des céréales, qui contiennent des oligo-éléments et des vitamines importantes pour l'organisme, ainsi que des fibres. Vous pouvez diversifier votre alimentation en ajoutant du son à votre alimentation..

Repas spéciaux

Les aliments spécialisés pour les patients atteints de cancer sont répandus depuis longtemps à l'étranger, mais en Russie, moins de la moitié des patients connaissent son existence. Conçu pour les personnes ayant des problèmes nutritionnels dus à la détection et au traitement du cancer.

Ces aliments contiennent un grand nombre de calories, de protéines et d'autres substances bénéfiques pour l'organisme. L'avantage de cet aliment: il n'a pas besoin d'être consommé en grande quantité: une petite portion va saturer le corps avec la quantité d'énergie nécessaire.

Exemple de menu pendant 7 jours

  • 1er repas: jus d'abricot frais.
  • 2ème repas: bouillie d'orge, bananes séchées, thé à l'origan.
  • 3ème repas: soupe d'orge; salade de cerises et concombres avec crème sure et persil; flétan et lentilles bouillis; thé vert.
  • Repas 4: pâtes de blé dur au fromage, thé d'ivan.
  • 5ème repas: pomme, kéfir, pêches séchées.
  • 1er repas: fromage de soja, thé vert.
  • 2ème repas: bouillie de millet, melon séché, thé à la camomille.
  • 3e repas: soupe à l'oignon; salade de carottes et de chou; dinde bouillie; pommes de terre au four avec du persil; thé vert.
  • Repas 4: salade d'algues aux canneberges; saumon cuit à la vapeur; thé à la camomille à la menthe.
  • 5ème repas: kéfir, banane.
  • 1er repas: argousier, yaourt.
  • 2ème repas: bouillie de maïs, thé ivan.
  • 3e repas: soupe aux choux; salade de cerises et concombres à l'huile de lin; merlu bouilli; orge perlée; thé vert.
  • 4ème repas: haricots bouillis; thé à la menthe.
  • Repas 5: fromage cottage, mangue séchée.
  • 1er repas: jus de betterave-potiron frais.
  • 2ème repas: kaki; thé au tilleul.
  • 3ème repas: soupe de potiron; carottes râpées; brocoli cuit au flétan; thé vert à la menthe.
  • 4ème repas: ragoût de légumes; merlu bouilli; salade de carottes et choux à l'aneth, thé ivan.
  • Repas 5: yaourt, ananas séché.
  • 1er repas: jus de pêche.
  • 2ème repas: bouillie d'orge, thé à l'immortelle.
  • 3ème repas: soupe aux tomates, betteraves râpées au fromage à pâte dure; viande de dinde bouillie; thé vert.
  • Repas 4: fruits de mer bouillis, salade de chou chinois et carottes, thé à la menthe.
  • 5ème repas: kéfir, pomme.
  • 1er repas: jus de carotte.
  • 2ème repas: bouillie de millet, abricot.
  • 3ème repas: soupe de poisson, salade de radis, chou-rave et persil; flétan bouilli, thé à la camomille et mélisse.
  • 4ème repas: bouillie de pois, thé vert.
  • Repas 5: banane, thé à la mélisse.
  • 1er repas: jus de betterave-céleri.
  • 2ème repas: physalis, thé à la camomille.
  • Repas 3: soupe de sarrasin, salade de roquette et chou-rave, viande de dinde bouillie, lentilles, thé vert.
  • 4ème repas: orge perlé, poires séchées, thé ivan.
  • 5ème repas: biscuits, kéfir.

Recommandations générales

Les médecins conseillent aux patients atteints d'un cancer de la peau:

  • Mangez souvent (5 fois par jour) et en petites portions.
  • Lors du choix des boissons, arrêtez de choisir l'eau, les jus de fruits et légumes frais, le thé vert sans sucre, les infusions aux herbes.
  • Limitez votre consommation de sel - une grande quantité de sel contribue à l'accumulation de liquide dans le corps, ce qui est nocif pour cette maladie.

Produits interdits

Il est nécessaire de supprimer du régime:

  • de l'alcool;
  • chocolat, cacao;
  • café, thé noir et thé vert fort;
  • aliments salés, fumés, en conserve et marinés;
  • produits contenant des colorants et additifs artificiels;
  • bonbons.

La prévention

La feuille de triche de prévention du cancer de la peau contient les étapes de base:

  • traitement rapide des maladies cutanées précancéreuses;
  • éviter une exposition prolongée au soleil;
  • respect des mesures de sécurité lors du travail avec des sources de rayonnements ionisants;
  • le respect des règles de sécurité dans la production de produits chimiques (acide nitrique, benzène, polychlorure de vinyle, etc.);
  • mise en œuvre de mesures d'hygiène personnelle lors de l'utilisation de produits chimiques ménagers.

La prévention est également associée à des mesures visant à limiter les effets négatifs des cancérogènes. Il est important de protéger la peau des rayons UV. Les médecins recommandent d'utiliser des crèmes SPF même pour les personnes à la peau foncée ou bronzée, limitez les voyages au solarium, protégez la tête du soleil (avec des chapeaux, des casquettes) et n'oubliez pas d'ombrer le visage, le cou et le décolleté (surtout lorsque vous vous détendez sur la plage, quand les gens se couchent sur le dos).

Les personnes travaillant dans des industries dangereuses devraient régulièrement venir consulter un dermatologue lors des examens prophylactiques. Lorsque vous travaillez avec des substances qui ont des propriétés cancérigènes et des rayonnements de ce type, il est important d'observer les précautions de sécurité et d'utiliser une protection cutanée personnelle. En cas de brûlures et de blessures, vous n'avez pas besoin de vous soigner. La bonne décision serait d'aller chez le médecin..

Il est conseillé aux personnes à risque d'examiner indépendamment la peau, en évaluant leur état. Tout changement, la formation de nodules, d'ulcères et de taches de vieillesse d'apparence inhabituelle sur le corps et la tête sont une raison de consulter un dermatologue. Les grains de beauté, les cicatrices après des blessures et des brûlures, les ulcères trophiques guéris nécessitent une attention particulière si une personne en a.

Il est important d'abandonner les tentatives d'automédication lorsque des néoplasmes apparaissent sur la peau. Les remèdes populaires, s'ils ne sont pas utilisés correctement, peuvent affecter négativement les mécanismes de défense naturels du derme et activer la formation de métastases (en particulier avec le mélanoblastome).

Certains produits à base de plantes ont des propriétés photosensibilisantes, c.-à-d. ils augmentent la sensibilité de la peau aux rayons ultraviolets. De plus, l'utilisation de méthodes d'automédication retarde souvent la visite chez le médecin, ce qui entraîne une détection tardive du cancer - au stade de la formation de métastases lymphogènes et à distance dans le corps du patient..

Pronostic de survie

Le pronostic de survie est influencé par un certain nombre de facteurs: stade, type de cancer cutané, race, âge du patient, facteurs de risque, etc. affecte le développement de la maladie.

Quant à la race, le cancer de la peau est rarement diagnostiqué chez les représentants du type négroïde, mais la mort est possible avec un degré de probabilité extrêmement élevé..

Durée de vie

Ce facteur dépend de plusieurs aspects: le type de maladie et le stade, le moment du diagnostic, l'âge du patient et l'adéquation du traitement. Le cancer de la peau est guérissable et les gens en meurent rarement. Selon les données statistiques, les taux de mortalité pour ce type de maladie sont parmi les plus bas parmi les cancers.

Ces dernières années, les taux de morbidité chez les enfants ont augmenté de 2%. De plus, 90% des cas ont entre 10 et 19 ans. Le mélanome représente 2 à 6% de tous les néoplasmes malins dans ce groupe d'âge. Dans 40% des cas, le cancer de la peau est détecté à des stades avancés.

Ce type de cancer est souvent retrouvé chez les adultes. Les oncologues notent que le pronostic s'aggrave avec l'âge du patient: l'espérance de vie la plus courte est observée chez les patients de plus de 70 ans. Cependant, la plupart des personnes qui ont souffert d'un cancer de la peau et s'en sont remises vivent plusieurs décennies sans rechute..

Le taux de survie à 5 ans des patients atteints d'un cancer de la peau de stade 1 est de 95 à 97%. Au 2ème stade, ce nombre est réduit à 90%. Si une personne a des métastases lymphatiques régionales, le pronostic de survie 5 ans après le traitement est de 60%. Et lorsque des métastases apparaissent dans les organes internes, elles ne seront pas supérieures à 15% - à ce stade, le cancer est rarement traité.

Selon les statistiques, un cancer de ce type est souvent détecté lorsqu'une personne a déjà le dernier stade de la maladie. Cela est dû au fait que les gens vont chez le médecin trop tard. De nombreux patients ont recours à des remèdes populaires et retardent ainsi le temps de récupération et réduisent les chances de celui-ci.

Il est important de se rappeler que si vous soupçonnez un cancer de la peau, vous devez immédiatement contacter un spécialiste. Si la maladie est diagnostiquée à temps, elle augmente les chances de guérison..