Athérome (kyste épidermique) de la peau du visage, de l'oreille, de la tête, etc. - causes, types et symptômes, méthodes de traitement (élimination), coût de la chirurgie, avis, photos

Le site fournit des informations générales à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Une consultation spécialisée est requise!

Brève description et classification de l'athérome

Selon le mécanisme de formation, la structure histologique et les manifestations cliniques, les athéromes sont des néoplasmes kystiques classiques, c'est-à-dire des kystes. Et comme ces kystes sont situés dans la peau et sont formés à partir des structures de l'épiderme, ils sont appelés épidermiques ou épidermoïdes. Ainsi, les termes «kyste épidermique» et «athérome» sont synonymes, car ils sont utilisés pour désigner le même néoplasme pathologique.

Malgré la capacité d'élargissement et la présence d'une membrane, les athéromes ne sont pas des tumeurs, donc, par définition, ils ne peuvent pas être malins ou dégénérer en cancer, même s'ils atteignent une taille significative. Le fait est que le mécanisme de formation d'une tumeur et d'un kyste est fondamentalement différent..

Tout kyste, y compris l'athérome, est une cavité formée par une capsule, qui est à la fois une membrane du néoplasme et un producteur de contenu futur. Autrement dit, les cellules de la surface interne de la membrane kystique produisent constamment toutes les substances qui s'accumulent à l'intérieur du néoplasme. Étant donné que la sécrétion des cellules de la membrane du néoplasme n'est retirée nulle part de la capsule fermée, elle l'étire progressivement, à la suite de quoi le kyste augmente en taille.

La formation et la progression de l'athérome se produisent conformément au mécanisme décrit ci-dessus. Une caractéristique distinctive de l'athérome est qu'il est formé à partir des cellules de la glande sébacée de la peau, qui produit constamment du sébum.

Cela signifie qu'un kyste épidermique se forme lorsque, pour une raison quelconque, le canal excréteur de la glande sébacée de la peau se bouche, de sorte que le sébum résultant n'est pas éliminé à la surface de la peau. Cependant, les cellules de la glande sébacée n'arrêtent pas de produire du sébum, qui s'accumule de plus en plus avec le temps. Cette graisse étire le canal excréteur de la glande, à la suite de quoi l'athérome augmente progressivement, mais augmente régulièrement en taille.

De plus, l'athérome peut se former par un autre mécanisme lorsque, à la suite d'une blessure (par exemple, une égratignure, une coupure, une abrasion, etc.), des cellules de la couche superficielle de la peau pénètrent dans le canal excréteur de la glande sébacée. Dans ce cas, les cellules de la couche superficielle de la peau, juste à l'intérieur du canal de la glande sébacée, commencent à produire de la kératine, qui se mélange à la graisse et la transforme en une masse dense. Cette masse dense, qui est un mélange de kératine et de sébum, n'est pas éliminée du canal de la glande sébacée vers l'extérieur, vers la surface de la peau, car sa consistance est trop épaisse et visqueuse. En conséquence, un mélange dense de kératine et de graisse obstrue la lumière de la glande sébacée, formant un athérome. Dans le flux de la glande sébacée, la production active de kératine et de sébum se poursuit, qui s'accumulent en quantités croissantes, grâce à quoi l'athérome se développe lentement mais régulièrement..

Tout athérome est rempli de sébum produit par la glande sébacée, ainsi que de cristaux de cholestérol, de kératine, de cellules rejetées vivantes ou mortes, de micro-organismes et de morceaux de cheveux lâches.

Quel que soit le mécanisme exact par lequel l'athérome s'est formé, les kystes ont la même apparence et la même évolution clinique. En règle générale, les kystes épidermiques ne sont pas dangereux, car même s'ils ont atteint une taille importante (5 à 10 cm de diamètre), ils ne pressent aucun organe vital et ne font pas pousser les tissus profonds.

Le seul facteur qui rend les athéromes potentiellement dangereux est la possibilité d'une inflammation du kyste, qui se manifeste par le développement d'un œdème, d'une rougeur, d'une douleur et d'une suppuration du néoplasme. Dans ce cas, le contenu inflammatoire peut former un abcès (abcès), ou faire fondre la membrane du kyste et se déverser dans les tissus mous environnants ou vers l'extérieur avec la formation d'une fistule.

Si le contenu inflammatoire est éliminé vers l'extérieur, il s'agit d'un résultat favorable, car il n'y a pas de fusion des tissus environnants et de pénétration de substances toxiques dans la circulation sanguine. Si le contenu de l'athérome enflammé fait fondre la membrane et se déverse dans les tissus environnants, il s'agit d'un résultat défavorable, car des substances toxiques et des microbes pathogènes peuvent pénétrer dans la circulation sanguine ou provoquer une maladie infectieuse et inflammatoire des muscles, des tissus adipeux sous-cutanés et même des os. Cependant, en général, les athéromes sont des formations sûres de nature kystique..

Tout athérome ressemble à un lipome, mais ces néoplasmes ont une structure fondamentalement différente. Ainsi, un lipome est une tumeur bénigne du tissu adipeux et un athérome est un kyste du canal excréteur de la glande sébacée de la peau.

L'athérome peut se former sur n'importe quelle partie de la peau, mais le plus souvent, il est localisé dans des zones avec un grand nombre de glandes sébacées, telles que le visage (nez, front, joues, sourcils, paupières), les aisselles, le cuir chevelu, le cou, le tronc (dos, poitrine, aine), organes génitaux et périnée. Moins fréquemment, les athéromes se forment dans les zones de la peau qui ont relativement peu de glandes sébacées, telles que les mains, les pieds, les doigts, les oreilles ou les glandes mammaires chez les femmes.

De plus, les personnes souffrant d'acné sont les plus exposées et les plus vulnérables à l'athérome, car les canaux des glandes sébacées sont souvent bloqués, ce qui est un facteur majeur dans la formation de kystes épidermiques. Dans ce cas, les athéromes sont généralement localisés sur la peau du cou, des joues, derrière les oreilles, ainsi que sur la poitrine et le dos..

En fonction de la structure histologique et de la nature du contenu, tous les athéromes sont divisés en quatre types:
1. Kyste de la glande sébacée;
2. Dermoïde;
3. Stéacitome;
4. Athéromatose.

Cependant, les quatre types d'athérome ont les mêmes signes et évolution clinique, de sorte que les praticiens n'utilisent pas cette classification. La variété de l'athérome n'est importante que pour la recherche scientifique.

En pratique clinique, une autre classification est utilisée, basée sur les caractéristiques de la formation, de l'emplacement et de l'évolution de l'athérome. Selon cette classification, tous les athéromes sont divisés en congénitaux et acquis.

Les athéromes congénitaux (athéromatose histologique) sont de multiples petits kystes situés dans différentes zones de la peau. Leur taille ne dépasse pas un grain de lentille (0,3 - 0,5 cm de diamètre). Ces petits athéromes se forment généralement sur la peau du pubis, du cuir chevelu et du scrotum. Les athéromes congénitaux se forment en raison de défauts génétiquement déterminés dans la structure des glandes sébacées et d'une violation de l'écoulement de sébum produit par elles.

Les athéromes acquis sont également appelés kystes épidermoïdes secondaires ou de rétention, et sont des canaux hypertrophiés des glandes sébacées provoqués par un blocage dans leur lumière. Les athéromes secondaires comprennent les dermoïdes, les stéacitomes et les kystes de la glande sébacée, isolés dans la classification histologique. Les causes de l'athérome acquis sont tous les facteurs physiques qui contribuent au blocage de la lumière de la glande sébacée, comme par exemple un fort épaississement du sébum produit dû à un déséquilibre hormonal, un traumatisme, de l'acné et des maladies inflammatoires de la peau, une transpiration excessive, etc. Les athéromes secondaires peuvent exister pendant une longue période et atteindre des tailles significatives (5-10 cm).

Athérome - photo

Ces photographies montrent de petits athéromes sur la joue et le front.

Ces photos montrent des athéromes près de l'oreillette et sur le lobe.

Cette photo montre des athéromes localisés sur la peau des organes génitaux externes.

Cette photo montre un athérome du cuir chevelu.

Cette photo montre la structure de l'athérome enlevé.

Athérome chez les enfants

Localisation du kyste épidermique

Étant donné que tout athérome est un kyste du canal de la glande sébacée, il ne peut être localisé que dans l'épaisseur de la peau. En d'autres termes, l'athérome est un néoplasme cutané de nature kystique..

Le plus souvent, des athéromes se forment sur des zones de la peau à forte densité de glandes sébacées. Autrement dit, plus il y a de glandes situées sur un centimètre carré de la peau, plus le risque de formation d'athérome à partir du conduit de l'un d'entre eux est élevé. Ainsi, la fréquence de localisation de l'athérome dans différentes zones de la peau est la suivante (les zones de la peau sont répertoriées par ordre décroissant de fréquence d'apparition de l'athérome):

  • Partie poilue de la tête;
  • Front;
  • Menton et une partie des joues jusqu'à la ligne du bout du nez;
  • Nez;
  • Zone des sourcils;
  • Paupières;
  • Cou;
  • Aine;
  • Retour;
  • Poitrine;
  • Lobe de l'oreille ou peau adjacente au bas de l'oreille
  • Des doigts;
  • Hanche;
  • Tibia.

Les athéromes sur la tête dans 2/3 des cas sont multiples et sur d'autres parties du corps - uniques. Une caractéristique des athéromes multiples est leur petite taille, qui n'augmente que légèrement avec le temps. Les kystes uniques, au contraire, peuvent se développer pendant une longue période, atteignant des tailles importantes.

Athérome cutané

Athérome de l'oreille (lobes)

Athérome sur la tête (cuir chevelu)

Athérome sur le visage

Athérome sur le dos

Athérome du siècle

Athérome mammaire

Athérome au cou

Les raisons du développement de l'athérome

En général, l'ensemble des raisons du développement de l'athérome peut être divisé en deux groupes:
1. Blocage du canal excréteur de la glande sébacée avec de la graisse dense, des cellules épithéliales desquamées, etc.
2. La pénétration des cellules de la surface de l'épiderme dans les couches profondes de la peau, qui restent viables et continuent à produire de la kératine, qui forme un kyste épidermique.

Le premier groupe de causes d'athérome est constitué de très nombreux facteurs pouvant provoquer un blocage du canal de la glande sébacée, tels que:

  • Modification de la consistance du sébum sous l'influence de troubles métaboliques;
  • Inflammation du follicule pileux, à la suite de laquelle l'écoulement du sébum produit ralentit;
  • Inflammation de l'épiderme;
  • Dommages aux glandes sébacées;
  • Acné, points noirs ou boutons;
  • Blessure à la peau due à une mauvaise compression des points noirs, de l'acné et de l'acné;
  • Transpiration excessive;
  • Déséquilibre hormonal;
  • Utilisation inappropriée et excessive de produits cosmétiques;
  • Non-respect des règles d'hygiène;
  • Maladies génétiques.

À quoi ressemble l'athérome?

Indépendamment de la taille et de l'emplacement de l'athérome, il ressemble à un renflement indolore perceptible sur la peau. La taille d'un kyste épidermique varie de quelques millimètres à 10 centimètres de diamètre. La peau recouvrant l'athérome est normale, c'est-à-dire non ridée, non amincie et non rouge-cyanosée. Au fil du temps, le renflement augmente de taille, mais il ne fait pas mal, ne s'écaille pas, ne démange pas et ne se manifeste pas du tout avec des symptômes cliniques importants.

Dans certains cas, approximativement au centre de l'athérome sous la peau, un point noir ou plutôt sombre peut être discerné, qui est un canal élargi de la glande sébacée qui a subi un blocage. C'est le blocage de ce conduit qui a conduit au développement de l'athérome..

Les tentatives pour faire sortir l'athérome, comme un bouton, un comédon ou de l'acné, sont généralement infructueuses, car le kyste est recouvert d'une capsule et est de taille assez grande, ce qui ne permet pas de l'éliminer entièrement à travers la lumière étroite du canal de la glande sébacée, qui s'ouvre à la surface de la peau. Cependant, s'il y a un petit trou dans la capsule du kyste qui relie l'athérome à la surface de la peau, alors en essayant de sortir de la formation, une assez grande quantité d'une masse pâteuse blanc jaunâtre peut être libérée. Cette masse a une odeur désagréable et est une accumulation de sébum, de particules de cholestérol et de cellules rejetées..

Si l'athérome est enflammé, la peau au-dessus devient rouge et œdémateuse, et la formation elle-même, lorsqu'elle est ressentie, est plutôt douloureuse. Si l'inflammation est purulente, la température corporelle de la personne peut augmenter et la chair peut le rester jusqu'à ce que le processus soit résolu, c'est-à-dire jusqu'à ce que le kyste soit ouvert avec une effusion de pus vers l'extérieur ou dans les tissus profonds. Lorsqu'un athérome enflammé est ouvert, un contenu épais et abondant avec une odeur purulente spécifique s'écoule.

Différences entre l'athérome et le lipome

L'athérome extérieurement est très similaire à un lipome, qui dans la vie quotidienne est généralement appelé un wen. Le nom «wen» ou «tissu adipeux» est souvent transféré à l'athérome, car il ressemble beaucoup à un lipome et, en outre, ce terme est familier aux gens, contrairement au plus spécifique «athérome». Cependant, cela est faux, car l'athérome et le lipome sont des néoplasmes complètement différents, ils doivent donc être distingués l'un de l'autre..

Il est très simple de distinguer un lipome de l'athérome, il suffit pour cela d'appuyer sur votre doigt au milieu du renflement et de surveiller attentivement son comportement. Si le renflement glisse immédiatement sous le doigt dans n'importe quelle direction, de sorte qu'il est impossible de le presser à un endroit spécifique, il s'agit d'un lipome. Et si le renflement, lorsqu'il est pressé, se trouve sous le doigt et ne se déplace pas sur le côté, il s'agit d'un athérome. En d'autres termes, vous pouvez appuyer sur l'athérome avec un doigt sur le site de localisation, mais le lipome ne le peut pas, car il glissera et dépassera toujours à côté de.

En outre, une caractéristique distinctive supplémentaire d'un lipome est sa consistance, qui, au toucher, est beaucoup plus douce et plus plastique que celle de l'athérome. Par conséquent, si, lors de la palpation, il est possible de changer la forme du renflement, il s'agit d'un lipome. Et si, avec une compression et une compression avec deux doigts ou plus, le renflement conserve sa forme, alors c'est un athérome.

Symptômes

L'athérome ne présente aucun symptôme clinique en tant que tel, car le néoplasme ne fait pas mal, ne change pas la structure de la peau dans la zone de localisation, etc. On peut dire qu'en plus d'un défaut cosmétique externe sous la forme d'un renflement sur la peau, l'athérome ne présente aucun symptôme. C'est pourquoi les médecins praticiens considèrent l'apparence et les caractéristiques structurelles de l'athérome comme des symptômes de l'athérome, révélés par la palpation..

Ainsi, les caractéristiques suivantes sont considérées comme les symptômes de l'athérome:

  • Renflement limité nettement visible à la surface de la peau;
  • Contours clairs du renflement;
  • Peau normale sur le renflement;
  • Structure dense et élastique au toucher;
  • Mobilité relative de la formation, lui permettant d'être légèrement décalée sur le côté;
  • Visible comme un point noir au centre de l'athérome, un canal excréteur élargi de la glande sébacée.

Ainsi, les symptômes de l'athérome sont une combinaison de signes caractéristiques exclusivement externes qui permettent simultanément de suspecter et de diagnostiquer un kyste.

Avec l'inflammation de l'athérome, les symptômes cliniques suivants apparaissent:

  • Rougeur de la peau dans la zone de l'athérome;
  • Gonflement de la peau dans la zone de l'athérome;
  • Douleur du renflement lors de la palpation;
  • Percée du pus vers l'extérieur (pas toujours).

Inflammation de l'athérome (athérome suppuratif)

En règle générale, l'inflammation de l'athérome se produit avec son existence prolongée. De plus, l'inflammation peut être septique ou aseptique. L'inflammation aseptique est provoquée par l'irritation de la capsule d'athérome par les tissus environnants et par diverses influences externes, telles que la compression, la friction, etc. Dans ce cas, le kyste devient rouge, œdémateux et douloureux, mais le pus ne s'y forme pas, le résultat d'une telle inflammation aseptique est donc favorable. Habituellement, après quelques jours, le processus inflammatoire disparaît et l'athérome cesse d'être douloureux, rouge et œdémateux. Cependant, en raison du processus inflammatoire, du tissu conjonctif se forme autour de la capsule du kyste, qui enferme l'athérome dans une membrane dense et difficile à pénétrer..

L'inflammation septique de l'athérome se développe beaucoup plus souvent qu'asepsie et est causée par la pénétration de divers microbes pathogènes dans les tissus à proximité immédiate du kyste. Cela est possible car le conduit de la glande sébacée obstrué à la surface de la peau reste ouvert. Dans ce cas, l'athérome devient très rouge, œdémateux et très douloureux, et du pus se forme à l'intérieur de la capsule. En raison du pus, lors de la palpation, le kyste acquiert une consistance plus douce. La température corporelle augmente souvent.

Avec l'inflammation septique de l'athérome, il est impératif de recourir à l'ouverture et au drainage du kyste, car le pus doit être éliminé des tissus. Sinon, le kyste peut s'ouvrir tout seul avec la sortie de pus dans le tissu ou à l'extérieur. Si le kyste s'ouvre et que le pus s'écoule à la surface de la peau, ce sera un résultat favorable, car les tissus environnants ne seront pas affectés. Si le pus fait fondre la membrane du kyste de l'autre côté et s'écoule dans le tissu (tissu adipeux sous-cutané), il provoquera un processus inflammatoire étendu (phlegmon, abcès, etc.), au cours duquel de graves dommages aux structures cutanées se produiront avec la formation ultérieure de cicatrices..

Athérome - traitement

Principes généraux de la thérapie

Il est également impossible de faire sortir l'athérome, même si vous percez d'abord la capsule du kyste avec une aiguille et formez un trou par lequel son contenu sortira. Dans ce cas, le contenu sortira, mais la capsule du kyste avec les cellules qui produisent la sécrétion restera dans le conduit de la glande sébacée et, par conséquent, après un certain temps, la cavité libre sera à nouveau remplie de sébum et un athérome se formera. Autrement dit, il y aura une rechute de l'athérome..

Pour éliminer définitivement le kyste, il est nécessaire non seulement de l'ouvrir et d'en retirer le contenu, mais également d'excréter complètement sa capsule, qui obstrue la lumière du conduit de la glande sébacée. Le décorticage de la capsule consiste à séparer les parois du kyste des tissus environnants et à les retirer avec le contenu vers l'extérieur. Dans ce cas, un défaut tissulaire se forme sur le site du kyste, qui après un certain temps va envahir, et l'athérome ne se forme pas, car la capsule avec les cellules qui produisent le secret et obstruent le conduit de la glande sébacée a été retirée.

Il est optimal d'éliminer l'athérome lorsqu'il est petit, car dans ce cas, il n'y aura pas de défaut esthétique visible (cicatrice ou cicatrice) sur le site de localisation du kyste. Si, pour une raison quelconque, l'athérome n'a pas été retiré et a atteint une taille significative, il doit encore être retiré. Cependant, dans ce cas, vous devrez effectuer une opération locale pour exfolier le kyste avec l'imposition d'une suture cutanée.

Il n'est pas recommandé d'éliminer l'athérome dans le contexte d'une inflammation, car dans ce cas, il existe un risque très élevé de récidive en raison d'une exfoliation incomplète de la capsule du kyste. Par conséquent, si l'athérome devient enflammé sans suppuration, un traitement anti-inflammatoire doit être effectué et attendre qu'il disparaisse complètement. Ce n'est qu'après l'arrêt de l'inflammation et le retour de l'athérome à l'état «froid» qu'il peut être retiré.

Si l'athérome devient enflammé avec suppuration, le kyste doit être ouvert, le pus libéré et un petit trou doit être laissé pour la sortie de la sécrétion inflammatoire nouvellement formée. Une fois que le pus a cessé de se former et que le processus inflammatoire s'est calmé, il est nécessaire d'exfolier les parois du kyste. Il n'est pas recommandé d'éliminer l'athérome directement pendant la période d'inflammation purulente, car dans ce cas, la probabilité de rechute est très élevée.

Élimination d'un kyste épidermique

L'élimination de l'athérome peut être effectuée par les méthodes suivantes:

  • Chirurgie;
  • Élimination de l'athérome au laser;
  • Élimination de l'athérome par chirurgie par ondes radio.

La méthode d'élimination de l'athérome est choisie par le médecin en fonction de la taille et de l'état actuel du kyste. Il est donc optimal d'éliminer les petits kystes avec une chirurgie au laser ou par ondes radio, car ces méthodes vous permettent de le faire rapidement et avec un minimum de lésions tissulaires, ce qui entraîne une guérison beaucoup plus rapide qu'après la chirurgie. Un avantage supplémentaire et important de l'élimination des athéromes au laser et aux ondes radio est une cicatrice esthétique discrète sur le site de leur localisation..

Dans d'autres cas, les athéromes sont retirés lors d'une intervention chirurgicale sous anesthésie locale. Cependant, un chirurgien hautement qualifié peut retirer un athérome assez gros ou purulente avec un laser, mais dans de telles situations, tout dépend du médecin. Habituellement, les athéromes avec suppuration ou de grande taille sont enlevés par chirurgie conventionnelle..

Opérations pour enlever l'athérome

Actuellement, l'opération d'élimination de l'athérome est réalisée en deux modifications, selon la taille du kyste. Les deux modifications de l'opération sont réalisées sous anesthésie locale dans une polyclinique. L'hospitalisation dans le service n'est nécessaire que pour éliminer les gros athéromes purulents. Dans tous les autres cas, le chirurgien de la clinique excrétera le kyste, appliquera des sutures et un bandage. Ensuite, après 10 à 12 jours, le médecin enlèvera les points de suture sur la peau et la plaie guérira finalement en 2 à 3 semaines..

La modification de l'opération avec excision de la capsule d'athérome est réalisée avec de grandes tailles de formation, ainsi que, si on le souhaite, pour obtenir une suture cosmétique qui sera à peine perceptible après la guérison. Cependant, cette option pour enlever le kyste ne peut être faite qu'en l'absence de sa suppuration. Cette opération d'élimination de l'athérome avec excision de la capsule est réalisée comme suit:
1. Dans la zone de renflement maximal de l'athérome, une incision est pratiquée sur la peau;
2. Tout le contenu de l'athérome est pressé avec les doigts, en le recueillant sur la peau avec une serviette;
3. S'il n'est pas possible d'en extraire le contenu, retirez-le avec une cuillère spéciale;
4. Ensuite, la coquille de kyste restant dans la plaie est retirée en la saisissant par les bords de l'incision avec une pince;
5. Si l'incision est supérieure à 2,5 cm, des sutures y sont appliquées pour une meilleure cicatrisation.

De plus, au lieu de presser le contenu du kyste puis de retirer sa capsule, cette modification de l'opération peut être effectuée comme suit sans violer l'intégrité de la coque de l'athérome:
1. Coupez la peau sur l'athérome pour ne pas endommager sa capsule;
2. Déplacez la peau sur les côtés et exposez la surface de l'athérome;
3. Appuyez doucement vos doigts sur les bords de la plaie et faites sortir le kyste avec la membrane, ou saisissez-le avec une pince et retirez-le (voir Figure 1);
4. Si l'incision mesure plus de 2,5 cm, des sutures y sont appliquées pour une guérison meilleure et plus rapide..

Figure 1 - Athérome de décorticage sans violer l'intégrité de sa capsule.

La deuxième modification de l'élimination de l'athérome est réalisée avec des kystes enflammés et purulents comme suit:
1. Des deux côtés de l'athérome, deux incisions cutanées sont pratiquées, qui doivent encadrer le renflement;
2. Ensuite, le lambeau cutané est retiré avec une pince sur le kyste le long des lignes d'incision;
3. Des branches de ciseaux courbes sont insérées sous l'athérome, le séparant ainsi des tissus environnants;
4. Simultanément à la sélection du kyste à partir des tissus avec des ciseaux, il est doucement tiré par la partie supérieure avec une pince, en le tirant (voir figure 2);
5. Lorsque l'athérome et la capsule sont retirés des tissus, des sutures à partir d'un matériau auto-absorbable sont appliquées sur le tissu sous-cutané;
6. Les rabats de peau sont serrés avec des coutures verticales de matelas;
7. Les points de suture sont enlevés après une semaine, après quoi la plaie guérit avec la formation d'une cicatrice.

Si, à l'avenir, une personne souhaite réduire la visibilité de la cicatrice, elle devra subir une chirurgie plastique.

Figure 2 - Retrait d'un athérome enflammé ou purulent par décorticage avec des ciseaux mâchoires.

Ablation laser de l'athérome

L'élimination de l'athérome au laser est également réalisée sous anesthésie locale. À l'heure actuelle, même les athéromes volumineux et purulents peuvent être retirés à l'aide d'un laser, si le chirurgien possède les qualifications nécessaires. En fonction de la taille et de l'état de l'athérome, le médecin choisit l'option d'élimination au laser du kyste.

Actuellement, l'élimination de l'athérome au laser peut être effectuée en utilisant les trois techniques suivantes:

  • Photocoagulation - évaporation de l'athérome à l'aide d'un faisceau laser. Cette méthode est même utilisée pour éliminer les kystes purulents, à condition que la taille de l'athérome ne dépasse pas 5 mm de diamètre. Après la procédure, le médecin ne suture pas, car une croûte se forme sur le site de l'athérome, sous laquelle la guérison se produit, qui dure 1 à 2 semaines. Après la guérison complète des tissus, la croûte disparaît et, en dessous, il y a une peau propre avec une cicatrice invisible ou discrète.
  • L'excision au laser avec une gaine est réalisée si l'athérome a un diamètre de 5 à 20 mm, indépendamment de la présence ou de l'absence d'inflammation et de suppuration. Pour effectuer la manipulation, la peau au-dessus de l'athérome est d'abord coupée avec un scalpel, puis la coquille du kyste est saisie avec une pince et tirée de manière à ce que la frontière entre les tissus normaux et la capsule de formation devienne visible. Ensuite, le tissu au voisinage de la membrane kystique est évaporé avec un laser, le séparant ainsi de l'adhésion aux structures cutanées. Lorsque le kyste entier est libre, il est simplement retiré avec une pince, un tube de drainage est inséré dans la plaie résultante et des sutures sont appliquées sur la peau. Après quelques jours, le drainage est retiré et après 8 à 12 jours, les points de suture sont retirés, après quoi la plaie guérit complètement avec la formation d'une cicatrice discrète en 1 à 2 semaines.
  • L'évaporation au laser de la capsule d'athérome est réalisée dans les cas où le volume de formation est supérieur à 20 mm de diamètre. Pour effectuer la manipulation, la capsule d'athérome est ouverte, faisant une incision cutanée profonde au-dessus. Ensuite, avec des tampons de gaze secs, retirez tout le contenu de l'athérome afin qu'il ne reste que la coquille. Après cela, la plaie est dilatée en l'étirant dans différentes directions avec des crochets de fonctionnement, et la capsule soudée aux tissus sous-jacents est évaporée avec un laser. Lorsque la membrane du kyste s'est évaporée, un tube de drainage en caoutchouc est inséré dans la plaie et suturé pendant 8 à 12 jours. Après avoir enlevé les points de suture, la plaie guérit avec la formation d'une cicatrice discrète.

Suppression des ondes radio

Athérome (kyste épidermique): description, complications, méthodes de traitement (conservateur ou ablation) - vidéo

Athérome (kyste épidermique): causes d'apparition, symptômes et diagnostic, complications, méthodes de traitement (ablation chirurgicale), conseils d'un dermatocosmétologue - vidéo

Opération pour enlever l'athérome - vidéo

Ablation de l'athérome (kyste épidermique) du cuir chevelu - vidéo

Après le retrait de l'athérome

Après le retrait de l'athérome, la plaie est guérie. À l'avenir, une petite cicatrice ou une tache discrète peut rester sur le site du kyste, selon la taille de l'athérome et s'il y a eu suppuration au moment de son retrait.

Après l'opération, il est nécessaire de traiter la plaie deux fois par jour comme suit:
1. Le matin, rincer au peroxyde d'hydrogène et recouvrir d'un pansement.
2. Le soir, rincer avec du peroxyde d'hydrogène, appliquer la pommade Levomekol et sceller avec un pansement.

Après 2 à 3 jours, lorsque la plaie guérit un peu et que ses bords collent ensemble, vous ne pouvez pas la recouvrir d'un pansement, mais appliquez de la colle médicale BF-6. S'il y avait des points de suture sur la plaie, vous pouvez la coller avec un pansement et utiliser BF-6 uniquement après leur retrait. La colle BF-6 est utilisée jusqu'à ce que la plaie soit complètement envahie par la végétation, c'est-à-dire dans les 10 à 20 jours. Cette option de prise en charge postopératoire des plaies est standard, elle peut donc être utilisée dans tous les cas. Cependant, si nécessaire, le chirurgien peut modifier l'ordre des soins de la plaie et, dans ce cas, il indiquera au patient comment effectuer le traitement postopératoire..

Malheureusement, dans environ 3% des cas, l'athérome peut réapparaître, c'est-à-dire se reformer à l'endroit d'où il a été retiré. En règle générale, cela se produit si l'athérome a été retiré pendant la période de suppuration, ce qui n'a pas permis d'excréter complètement toutes les particules de la membrane du kyste..

Traitement à domicile (remèdes populaires)

Il ne sera pas possible de guérir l'athérome à la maison, car pour éliminer de manière fiable le kyste, il est nécessaire d'exfolier sa coquille, et cela ne peut être fait que par une personne ayant les compétences nécessaires pour effectuer des opérations chirurgicales. Si une personne peut excréter indépendamment la membrane du kyste (par exemple, elle a effectué des opérations sur un animal, est un chirurgien, etc.), après avoir effectué une anesthésie locale adéquate, elle peut essayer d'effectuer une opération de manière indépendante en présence d'instruments stériles, de matériel de suture et de localisation de l'athérome dans la zone sur laquelle pratique à manipuler par vous-même. De telles conditions sont difficiles à remplir, de sorte que même un chirurgien qualifié, en règle générale, ne peut pas retirer l'athérome seul et à domicile. Ainsi, le traitement de l'athérome à domicile est de facto impossible.Par conséquent, lorsqu'un tel kyste apparaît, il est nécessaire de consulter un chirurgien et d'éliminer la formation alors qu'elle est petite, et cela peut être fait sans une grande incision avec un minimum de défauts cosmétiques..

Toutes sortes de remèdes populaires pour l'athérome n'aideront pas à se débarrasser du kyste, mais ils peuvent ralentir sa croissance. Par conséquent, s'il est impossible d'éliminer l'athérome dans un délai proche, vous pouvez utiliser diverses méthodes de traitement alternatives afin d'éviter une augmentation prononcée de sa taille..

Commentaires

Environ 90% des avis sur l'élimination de l'athérome sont positifs. En eux, les gens indiquent que l'opération est simple, indolore et ne provoque pas d'inconfort grave. Cependant, après l'opération, la période de cicatrisation, d'une durée de 1 à 2 semaines, est associée à un certain inconfort, car il y a des douleurs, il est nécessaire d'opter pour des pansements et d'essayer de ne pas bouger pour que les bords de l'incision ne divergent pas sur les côtés, mais se développent ensemble et guérissent.

De plus, lors d'une opération avec un scalpel, une cicatrice visible est presque toujours laissée à la place de l'athérome, qui ne peut être enlevée que par resurfaçage au laser. Ce sont la cicatrice et l'inconfort après l'opération qui sont les raisons des critiques négatives. Les personnes qui ont traité la cicatrice et l'inconfort postopératoire comme un inconvénient inévitable, mais assez supportable, ont laissé des commentaires positifs, car la manipulation a aidé à se débarrasser de l'athérome.

Coût d'élimination de l'athérome

Auteur: Nasedkina A.K. Spécialiste en recherche biomédicale.

Traitement de l'athérome purulent, causes, élimination

Un athérome suppurant peut s'ouvrir à la fois vers l'extérieur et vers l'intérieur. Dans le premier cas, il existe un risque que des microbes et d'autres agents infectieux pénètrent dans la cavité résultante. Lorsque le kyste est ouvert à l'intérieur, le contenu de l'athérome pénètre dans la circulation sanguine, ce qui menace de sepsie et de toutes les conséquences qui en découlent. Une «tumeur» du tissu adipeux peut se former sur n'importe quelle partie du corps et du visage où se trouvent un grand nombre de glandes sébacées. Le plus souvent, il se forme sur le cuir chevelu, sur le menton, près de l'oreille ou sur son lobe, sur le front, dans le périnée, sur le coccyx, dans le cou. L'athérome ne se forme jamais sur les pieds et les paumes, car c'est là que les glandes sébacées sont absentes.

L'athérome n'est pas une tumeur, comme beaucoup le pensent. Il s'agit d'une maladie de la glande sébacée, qui n'est pas de nature inflammatoire, et conduit à l'apparition d'une formation kystique. Chez les gens ordinaires, l'athérome est appelé un wen. Habituellement, ce kyste doit être enlevé, mais si, pour une raison quelconque, l'athérome n'a pas été enlevé, il peut devenir enflammé et s'infecter..

Pourquoi la suppuration se produit

Un kyste épidermique de ce type apparaît en raison d'un blocage de la glande sébacée. Les facteurs peuvent inclure la négligence de l'hygiène personnelle, des lésions cutanées, un déséquilibre hormonal (augmentation de la testostérone), la présence de fibrose kystique, l'épaississement de la sécrétion de graisse. Souvent, la stagnation des sécrétions dans le conduit de la glande sébacée est diagnostiquée chez les femmes après la ménopause, dont la cause est une diminution de la production d'œstrogènes. Il y a une substance blanche ou jaunâtre sous le néoplasme qui peut s'infecter pour un certain nombre de raisons. Les athéromes sont souvent enflammés en raison de l'acné sur le site de leur localisation, avec des lésions cutanées régulières, dues à une transpiration abondante. En outre, un kyste de la glande sébacée peut s'infecter avec des perturbations hormonales ou du contact cutané avec des substances nocives et leurs vapeurs au travail. La raison la plus courante de suppuration est le non-respect des règles d'hygiène personnelle et les tentatives de se débarrasser du kyste par vous-même en serrant.

Symptômes d'inflammation

Il est très souvent possible de rencontrer une suppuration d'un kyste épidermique, par conséquent, les chirurgiens praticiens recommandent d'éliminer les néoplasmes, malgré le fait que le tissu adipeux sans processus inflammatoire ne cause aucun inconvénient à une personne, à l'exception d'un défaut esthétique.

À tout moment, l'athérome peut s'infecter, ce qui se manifestera comme suit:

  • la formation augmente en taille, la peau au-dessus devient tendue,
  • les tissus autour de la pourriture wen gonflent, deviennent chauds et rouges,
  • la température globale du corps augmente,
  • le site de localisation du kyste purulent devient douloureux,
  • les ganglions lymphatiques près de la zone touchée deviennent enflammés et dilatés,
  • la personne ressent une faiblesse générale.

Les remèdes populaires contre l'athérome, qui se purifie, n'aideront pas, mais ne feront qu'aggraver la situation, vous n'avez donc pas besoin de vous soigner vous-même. L'apparition de symptômes d'inflammation du kyste et sa suppuration doivent servir de signal pour une visite immédiate chez le chirurgien.

Complications

Les petits wen, qui n'ont pas été affectés par l'inflammation, ne sont pas dangereux pour l'homme. L'athérome purulent est une pathologie qui entraîne un certain nombre de complications, même en dépit de sa qualité bénigne. Si des bactéries pénètrent dans la zone de l'athérome, cela conduit au développement d'un abcès. Lorsque l'accumulation d'exsudat purulent se produit dans le wen, sa capsule commence à se décomposer et bientôt l'athérome s'ouvre.

Si une infection pénètre dans le sang, les conséquences sont très graves:

  1. Phlegmon des tissus mous (inflammation purulente diffuse des tissus conjonctifs et sous-cutanés),
  2. Intoxication du corps,
  3. Ulcération d'un éclatement wen,
  4. Abcès intracrânien lorsque les kystes sont localisés sur la tête ou le visage,
  5. Thrombose cérébrale pouvant entraîner la mort.

Afin d'éviter de telles complications graves, on ne peut pas attendre que l'athérome commence à s'infecter. Il est préférable de traiter l'ablation d'un kyste épidermique lorsqu'il apparaît..

Diagnostic

Le diagnostic commence par un examen par un chirurgien. Il est important de réaliser un diagnostic différentiel avec lipome, fibrome, ganglion lymphatique enflammé. L'athérome s'élève au-dessus de la peau, a une forme arrondie régulière et des limites claires. Il y a un point noir au centre de la formation, ce qui indique un blocage de la glande sébacée..

Le néoplasme est situé dans l'épaisseur de la peau, il se déplace donc avec elle. À la palpation, le kyste a une consistance élastique douce. Pour déterminer la taille du wen, une échographie est effectuée. Si le médecin soupçonne un processus malin, il effectue une ponction et un examen histologique du biopathe.

Que faire si l'athérome se purifie

Si un athérome sans signes d'inflammation ni de suppuration peut encore attendre, un kyste purulent doit être commencé à être traité dès que possible. L'inflammation peut aller vers l'intérieur et affecter les organes de la zone sur laquelle se trouve le wen purulent.

En aucun cas, vous ne devez percer, découper ou extraire vous-même une formation purulente, car il s'agit d'un chemin direct vers l'infection. L'élimination de l'athérome doit être effectuée exclusivement par un médecin dans des conditions stériles et avec des instruments stériles. De plus, seul un médecin peut prescrire un traitement antimicrobien et antibactérien après la chirurgie..

Premiers secours

Si une personne atteinte d'athérome non enlevé remarque des signes d'inflammation et de suppuration, il est très important de ne pas manquer le moment avant d'aller chez le médecin. Afin d'éviter la multiplication de micro-organismes pathogènes et la pénétration d'infection dans la cavité du kyste, vous devez enduire la lésion de Levomekol et appliquer un bandage à partir d'un bandage stérile ou d'une gaze sur le dessus. Après cela, vous devez vous rendre à la clinique du lieu de résidence.

Quel médecin contacter

Beaucoup de gens croient que si un néoplasme est apparu dans l'épaisseur de la peau, vous devez consulter un dermatologue. Contrairement à la croyance populaire, le chirurgien est engagé dans le diagnostic et le traitement des athéromes, même non enflammés. Si la suppuration d'un kyste épidermique survient pendant les heures de travail d'un jour de semaine, vous devez contacter un chirurgien de la clinique. Si le processus inflammatoire a commencé le soir ou un week-end, vous pouvez vous rendre à l'hôpital chez le médecin de garde, qui est obligé de prendre immédiatement des mesures médicales.

Il est impossible d'attendre le matin ou le lundi, car même à quelques heures du moment de la suppuration, une ouverture indépendante de l'athérome peut se produire, ce qui entraînera des complications.

Traitement

Toute action thérapeutique n'impliquant pas l'élimination de l'athérome ne contribuera pas à s'en débarrasser complètement et définitivement. Dans le cas d'une néoplasme purulente, le retrait est obligatoire. L'opération pour enlever le wen n'est effectuée qu'après le soulagement du processus inflammatoire aigu, mais dans des situations très difficiles, une intervention chirurgicale d'urgence est effectuée. La tâche du chirurgien est d'éliminer l'athérome avec l'exsudat purulent ou de détruire complètement sa structure. Les méthodes de suppression de Wen peuvent être différentes:

  • L'intervention chirurgicale est réalisée à l'aide d'un scalpel. Le médecin coupe les tissus et exfolie le wen. Avec un néoplasme sans suppuration, des sutures sont appliquées au site de l'athérome à retirer, qui sont retirées après une semaine. Avec un kyste purulent, la suture est inacceptable, la formation d'une suture cutanée doit se produire par intention primaire.
  • La thérapie au laser est utilisée pour les athéromes de petit diamètre. Le médecin, à l'aide d'un faisceau laser étroitement dirigé, agit sur le wen, ce qui le détruit avec le contenu purulent. Les rechutes après une telle procédure sont extrêmement rares..
  • La thérapie par ondes radio ne laisse aucune cicatrice, ou elles sont presque invisibles. La combustion de la capsule d'athérome est réalisée par un rayonnement X intense.
  • Au moyen de l'électrocoagulation, le kyste est détruit par un courant électrique à haute fréquence. Une petite cicatrice de brûlure peut rester après la procédure.
  • La coagulation au plasma d'argon est une nouvelle méthode d'élimination. Un scalpel spécial avec un faisceau de plasma dirigé à la fin est utilisé. La méthode vous permet de préserver les tissus sains et d'éviter les saignements.

Toute méthode de retrait ne nécessite pas l'introduction d'une anesthésie générale, toutes les manipulations sont effectuées sous anesthésie locale et ne durent pas plus de vingt minutes. Après le retrait, les tissus sont traités avec une solution antiseptique, un drain en caoutchouc est placé et un bandage aseptique est appliqué, qui est changé d'abord tous les jours, puis tous les deux jours. De plus, le drainage est remplacé quotidiennement. La plaie après la chirurgie guérit en deux semaines.

Pommade Vishnevsky pour l'athérome

L'utilisation de tout agent externe pendant le traitement d'un wen n'est autorisée que comme traitement auxiliaire après l'ablation du néoplasme. Dans des cas exceptionnels, il est possible d'utiliser une pommade pendant l'inflammation, lorsqu'il est nécessaire que le pus sorte plus rapidement. Après l'expiration de l'exsudat purulent, le kyste est drainé, sa cavité interne est désinfectée et la capsule est complètement retirée.

La pommade de Vishnevsky peut également être utilisée par les médecins après l'installation d'un drain, ce qui contribue à la sortie précoce de pus. La composition de la pommade du célèbre chirurgien du passé A.V. Vishnevsky comprend de l'huile de ricin, du goudron de bouleau et du xeform, car le produit a une odeur désagréable, mais est très efficace dans le traitement des plaies purulentes.

Prévention de la rechute

Les athéromes qui s'infectent après le retrait peuvent réapparaître. Pour éviter cela, vous devez respecter des règles de prévention simples:

  • utiliser des gommages et des produits spéciaux pour nettoyer la peau,
  • exclure les matières grasses, salées et frites de l'alimentation,
  • appliquer des shampooings à effet desséchant,
  • adhérer aux règles d'hygiène personnelle,
  • marcher davantage à l'air frais loin de la poussière,
  • dans les travaux dangereux, ne négligez pas les règles de sécurité et protégez la peau des produits chimiques,
  • assurez-vous de laver les cosmétiques la nuit et de marcher sans maquillage au moins deux jours par semaine.

Lorsque l'athérome apparaît, le traitement consiste en une simple élimination sans l'utilisation d'antibiotiques et d'autres médicaments graves. Le traitement d'un kyste purulent est plus long. Lorsqu'une glande sébacée est bloquée, il vaut la peine de la retirer immédiatement, sans attendre la suppuration, car un tel néoplasme ne se dissoudra pas tout seul.

À quelles complications l'athérome purulent est-il confronté?

Divers néoplasmes apparaissent souvent sur le corps humain, qui au stade initial ne constituent pas une menace pour la santé humaine. De telles formations ressemblant à des tumeurs comprennent l'athérome, qui peut être suppurant. C'est à ce stade que le patient a besoin d'une intervention médicale urgente..

Contenu
  1. Concept de maladie
    1. Vraie vue
    2. Faux type de néoplasme
  2. Symptômes
    1. Détérioration de la santé
    2. Syndrome douloureux
    3. Modifications externes de la tumeur
  3. Signes de formations purulentes
  4. Méthodes de détection des maladies
  5. Traitement
    1. Méthode de photocoagulation
    2. Excision complexe
    3. Évaporation ou vaporisation de la capsule
    4. Avec un scalpel chirurgical conventionnel
  6. Complications possibles
    1. Phlegmon
    2. Abcès
    3. Caillots sanguins
  7. Prévoir
  8. Actions préventives

Concept de maladie

L'athérome, ou kyste, est une formation bénigne qui a une forme ronde et une structure de capsule dont la cavité est remplie d'un liquide épais avec une odeur désagréable. L'étape négligée de cette croissance s'appelle l'athérome purulent.

Un kyste purulent est également une formation bénigne qui se produit en raison du colmatage des vaisseaux des glandes sébacées. Cette croissance est représentée par une sorte de bosse, qui est remplie de pus et présente un point noir clairement visible à l'extérieur..

Cette maladie peut être vraie et fausse.

Vraie vue

Se produit pour diverses raisons, quel que soit l'âge de la personne.

Faux type de néoplasme

Ce type de pathologie survient dans la plupart des cas en raison d'un trouble embryonnaire lors de la formation d'un fœtus dans l'utérus. Autrement dit, une personne est déjà née avec des athéromes latents, qui peuvent se manifester à tout âge..

Fondamentalement, l'athérome se manifeste dans les parties du corps où s'accumule le plus grand nombre de glandes sébacées. Ces zones comprennent le dos, le visage, le cou et la poitrine..

Dans de rares cas, de telles excroissances se produisent dans les endroits intimes d'une personne. Il convient également de savoir que l'athérome n'apparaîtra jamais sur les pieds, les coudes et les paumes, car ces parties du corps ont la peau sèche..

En fonction de la taille, du stade de développement et de la localisation de la pathologie purulente, le médecin sélectionne le traitement approprié pour chaque patient individuellement.

Symptômes

Lorsqu'une croissance purulente se produit chez une personne, certains symptômes apparaissent..

Détérioration de la santé

Cet aspect comprend un malaise général, une fatigue constante, une faiblesse et une somnolence. Dans de rares cas, il peut y avoir une augmentation de la température corporelle.

Syndrome douloureux

Il se caractérise par des sensations douloureuses constantes au lieu de croissance, ainsi que par des douleurs périodiques lors de la sensation de la bosse.

Modifications externes de la tumeur

Lorsque le pus se développe, la croissance peut grossir, changer de couleur (de la chair au bordeaux) et également saigner.

En raison du fait qu'un liquide à plusieurs composants s'accumule à l'intérieur de la tumeur, une substance blanc-jaune avec une odeur désagréable est libérée de l'athérome ouvert.

Il convient de garder à l'esprit que les petites néoplasmes n'entraînent pas de conséquences graves pour la santé humaine. Que ne peut-on pas dire sur les grosses tumeurs purulentes, qui peuvent entraîner une intoxication du corps.

Signes de formations purulentes

La principale cause des excroissances purulentes est une violation des écoulements sébacés des canaux cutanés, à savoir:

  • acné persistante liée à l'âge;
  • développement inapproprié de la couche cornée;
  • transpiration abondante;
  • blessures cutanées fréquentes;
  • manque d'hygiène personnelle;
  • hérédité;
  • Déséquilibre hormonal.
Sur ce sujet
    • Couverture de la peau

Gonflement du visage

  • Natalia Gennadievna Butsyk
  • 10 décembre 2019.

Chez la femme, les athéromes purulents apparaissent le plus souvent dans le décolleté et sur le visage. Cela est dû au fait que divers produits cosmétiques sont appliqués sur ces zones du corps, qui violent la structure des pores et, à leur tour, la sortie des glandes sébacées à travers eux.

En outre, la cause de la formation de pus dans les excroissances est la pénétration de bactéries nocives dans la partie interne des néoplasmes..

Méthodes de détection des maladies

Pour prescrire le traitement approprié, il est nécessaire de diagnostiquer le néoplasme.

Tout d'abord, un examen visuel de l'accumulation est effectué par des médecins spécialistes qualifiés. Lors de cet examen, le médecin accorde une attention particulière à la couleur, à la taille et à l'élasticité de la tumeur..

Après cela, le spécialiste prescrit un examen histologique, ce qui permet d'exclure un néoplasme oncologique. Dans ce cas, une partie du tissu (biopsie) est prélevée sur l'excroissance qui a surgi, pour son diagnostic de laboratoire ultérieur.

Lorsqu'une croissance bénigne est établie, le patient subit des examens de laboratoire supplémentaires afin de découvrir la cause de l'apparition d'une telle pathologie. Ensuite, le médecin prescrit le traitement approprié..

Traitement

Le traitement efficace de l'athérome est effectué par une amputation complète de la tumeur, qui est réalisée à l'aide d'une intervention chirurgicale (couteau laser). En fonction du stade et de la taille du kyste, diverses méthodes d'élimination sont effectuées..

Méthode de photocoagulation

Il est utilisé pour éliminer les petits athéromes purulents (pas plus de 5 millimètres). Cette opération n'implique pas de suture. Après une période postopératoire de 10 jours, la zone touchée de la peau reste sans aucun dommage notable.

Excision complexe

Dans ce cas, le kyste est retiré avec la capsule purulente. Cette méthode est caractérisée par des néoplasmes dont la taille varie de 5 à 20 millimètres..

L'excision complexe implique la séparation d'une capsule purulente des tissus cutanés adjacents. Ensuite, le kyste est retiré, suivi de l'installation de drainage et de suture. Après 2-3 jours, le drainage est supprimé et après une semaine et demie, les points de suture sont supprimés.

Après la guérison, une cicatrice à peine perceptible se forme sur le site d'élimination du kyste.

Évaporation ou vaporisation de la capsule

Ce type d'intervention chirurgicale est utilisé pour exciser une accumulation de plus de 20 millimètres. Pour cela, la capsule d'athérome est ouverte, après quoi son contenu est séché à l'aide d'un laser..

Après l'opération, un tube de drainage est installé et des sutures sont appliquées sur le patient, qui sont retirées après 10-15 jours.

Avec un scalpel chirurgical conventionnel

Cette méthode implique l'incision de la tumeur, l'élimination du liquide (pus) qu'elle contient et l'excision de la capsule d'athérome.

De plus, l'incision et l'excision du kyste sont réalisées sous anesthésie locale. Pour ce faire, l'athérome enflammé autour est injecté avec une substance anesthésique..

Cependant, il faut garder à l'esprit que l'anesthésie introduite ne peut pas dans tous les cas anesthésier le processus opératoire. Par exemple, plus la taille de l'athérome enlevé est grande, plus il est difficile d'éliminer le syndrome douloureux lors de son retrait..

Sur ce sujet
    • Couverture de la peau

Méthodes de traitement de l'athérome sans chirurgie

  • Natalia Gennadievna Butsyk
  • 9 décembre 2019.

Quelle que soit la méthode d'intervention chirurgicale, en période postopératoire, le patient subit une cure d'antibiotiques (azithromycine, lincomycine, doxycycline ou sumamed).

Si une cicatrice d'un athérome distant provoque un inconfort psychologique pour le patient, il est recommandé de contacter un cosmétologue professionnel ou un chirurgien plasticien..

En aucun cas, vous ne devez essayer d'extraire vous-même le pus de l'accumulation ou effectuer d'autres actions à la maison. L'automédication ne fera qu'aggraver la situation actuelle du patient..

Complications possibles

Une croissance purulente sur le corps humain est un phénomène courant en dermatologie. Cette pathologie est une étape aiguë du développement de la tumeur, qui s'accompagne d'un processus inflammatoire, la formation de liquide purulent, qui conduit à un syndrome douloureux constant ou périodique..

En cas de diagnostic tardif et de traitement intempestif d'une telle pathologie de type tumoral, une personne peut développer diverses complications..

Phlegmon

C'est un néoplasme purulent sans limites spécifiques. Il s'accompagne d'un gonflement, d'une douleur intense, d'une rougeur de la peau sur le site de sa lésion et d'une augmentation de la température corporelle jusqu'à 40 degrés.

Abcès

Il se manifeste sur les tissus mous sous forme d'inflammation suppurative. Cette complication est un saignement arrosif dangereux, une infection du sang et une propagation aux organes internes d'une personne.

Caillots sanguins

La survenue d'une telle complication peut entraîner une paralysie ou la mort du patient..

Toutes les complications ci-dessus sont dangereuses pour la santé et la vie humaines. Par conséquent, afin d'éviter de telles pathologies, il est nécessaire de se débarrasser le plus tôt possible de l'athérome purulent qui est survenu..

Prévoir

Un pronostic favorable peut être obtenu à condition qu'un néoplasme purulent soit diagnostiqué à temps et rapidement éliminé. Sinon, il est peu probable qu'il soit possible d'éviter les conséquences possibles..

Il existe des cas isolés où le kyste se résout tout seul, sans l'intervention du processus médical.

Il convient également de garder à l'esprit que plus la tumeur est retirée tôt, plus la cicatrice sera petite..

Actions préventives

Pour éviter l'apparition d'un kyste purulent, les mesures suivantes doivent être observées et effectuées:

  1. Nettoyez quotidiennement les pores de la peau de la pollution. Cela est particulièrement vrai si une personne transpire souvent..
  2. Massez la peau sur tout le corps.
  3. Bains de vapeur régulièrement.
  4. Utilisez des gommages et des masques cosmétiques.