Molluscum contagiosum: semble menaçant et ne guérit pas complètement

La peau est l'un des systèmes humains les plus vastes et les plus vulnérables. Cela s'explique par des contacts fréquents avec des agents pathogènes d'une grande variété de maladies: champignons, virus, infections - ce avec quoi le corps entre en contact chaque jour et dont la peau le protège. Parfois, la «protection» échoue et est affectée par divers virus, comme le molluscum contagiosum, qui se manifeste par une éruption cutanée sur les zones les plus sensibles.

De quel type s'agit-il

La maladie tire son nom du virus, qui est l'agent causal. Il se transmet d'une personne malade à une personne en bonne santé, les animaux ne peuvent pas être porteurs ni être infectés.

Après l'infection, le virus peut «dormir» longtemps sans se manifester d'aucune façon. Cette période dure plusieurs semaines ou mois. La plus longue période de «sommeil» est observée sur la peau tatouée: les premiers signes peuvent apparaître sept mois après l'infection.

Chemins de propagation

Il existe plusieurs types de virus, ils sont principalement unis par le mode de transmission: le molluscum contagiosum "passe" par contact domestique ou sexuel. Chez les enfants, la première «voie» de transmission prévaut, et chez les adultes - la seconde. La localisation des lésions en dépend: chez l'adulte, la peau des organes génitaux, de l'intérieur des cuisses, autour de l'anus - parties du corps sensibles et sensibles, sur lesquelles les éruptions cutanées sont particulièrement visibles.

En général, le moyen d'infection le plus courant est le ménage dans les endroits bondés: piscines, saunas, vestiaires de la maternelle, etc. Cela explique les flambées d'épidémies particulières où les gens interagissent souvent les uns avec les autres en utilisant des objets contaminés: serviettes, jouets, literie, articles ménagers, toucher avec les mains sales..

Grâce à cela, le virus infecte des familles entières: il est difficile d'éviter la maladie lorsque les membres du ménage utilisent les mêmes accessoires. Le virus peut ne pas se manifester pendant longtemps, personne ne pense à la prudence jusqu'à ce qu'il soit trop tard.

Comment cela se manifeste

Les «fruits» de l'infection sont des phoques en saillie sur la peau, ronds, remplis de liquide granulaire, qui sort facilement lorsqu'ils sont pressés sur une petite dépression au centre. Cela vous permet de distinguer indépendamment le molluscum contagiosum des autres maladies de la peau..

Habituellement, les nodules cutanés ont une couleur identique à la couleur de la peau et rougissent avec une inflammation. L'éruption cutanée est assez spécifique, un spécialiste peut identifier le mollusque sans tests supplémentaires. L'éruption cutanée ne provoque aucune complication autre que des démangeaisons et une inflammation légères si les nodules sont peignés.

Le virus peut apparaître n'importe où sur la peau, à l'exception des pieds et des paumes, et est le plus souvent observé sur le visage, le cou, les aisselles ou l'aine. La première "cloche" est un seul sceau, à la suite du premier, les "nodules" suivants sont regroupés, la fréquence de leur emplacement peut atteindre une densité telle que de petites formations (d'un diamètre de 2,5 à 3 mm) se transforment en grandes grappes jusqu'à un centimètre et demi, perceptible même les plus inattentifs.

Complications possibles

Les démangeaisons causées par le virus lors du grattage peuvent être frustrantes. Des «sacs» endommagés contenant du liquide contenant le virus «attrapent» l'infection, se transformant en une grande inflammation accompagnée d'un gonflement concomitant et de la formation d'abcès. Des précautions doivent être prises pour éviter les cicatrices sur la peau.

Des lésions particulièrement importantes accompagnées d'une inflammation et d'une suppuration concomitantes servent de signal alarmant, indiquant un affaiblissement des fonctions de protection du corps. Chez les personnes infectées par le VIH, dans un contexte de faiblesse générale et d'instabilité du système immunitaire, le molluscum contagiosum peut former des «nodules» de la taille d'un pois, localisés sur différentes parties du corps. Dans le cas de lésions «particulièrement volumineuses», il est nécessaire de passer des tests VIH pour exclure une telle possibilité.

Le virus prédomine sous une forme chronique: il ne se manifeste pas dans un état stable du corps et "se déverse" immédiatement, il vaut la peine de s'affaiblir pendant un moment. Avec le renforcement du système immunitaire, les symptômes disparaissent et ils ne peuvent pas être traités. Le molluscum peut persister sur la peau pendant plusieurs années et s'accompagner de maladies provoquées par la propagation d'un grand nombre de bactéries.

Les femmes enceintes, comme tout le monde, doivent être traitées avec une extrême prudence face à la possibilité d'une infection, elles ne sont pas à l'abri de cela. Mais, bien que la plupart des experts ne classent pas le molluscum contagiosum comme dangereux pour la vie et la santé de l'enfant à naître, on ne peut pas exclure la possibilité d'une infection par sa mère pendant la période post-partum: en quittant, en nourrissant ou en touchant le bébé.

Afin d'éviter tout danger, un traitement doit être entrepris dès que des lésions virales ont été détectées pour la première fois, d'autant plus que les moyens modernes vous permettent de le traiter sans douleur et en toute sécurité pour la femme enceinte..

Traitement

À ce jour, aucun moyen n'a été trouvé pour détruire complètement le virus, il existe plusieurs techniques qui vous permettent de faire face aux symptômes et de les empêcher de réapparaître.

  1. 1. Lorsque le corps est sain et plein d'énergie, ses fonctions protectrices vont faire face à la manifestation du virus sans aucun traitement. Non recommandé pour les lésions bénignes ou malignes.
  2. 2. Au stade initial, il est conseillé d'appliquer des pommades directement sur les "nodules". Dans le même temps, il est nécessaire de recourir à un traitement médicamenteux pour renforcer l'immunité et améliorer la résistance du corps.
  3. 3. Parfois, les «sacs» sont ouverts, libérant le liquide, le grattant avec des outils spéciaux et le cautérisant avec des antiseptiques. Cette méthode ne garantit pas que l'éruption n'apparaîtra pas ailleurs dans le futur..
  4. 4. La médecine moderne a des moyens rapides et indolores de lutter contre le molluscum: brûler avec un laser ou de l'azote liquide. Ces méthodes ne nécessitent pas d'anesthésie et conviennent au traitement des enfants et des femmes enceintes..

Toutes ces méthodes peuvent être accompagnées d'un traitement antiviral supplémentaire. A cet effet, une lampe ultraviolette est utilisée..

Chez les enfants

Le plus souvent, les enfants d'âge préscolaire qui font partie d'une équipe qui communique étroitement à la maternelle souffrent de molluscum contagiosum. Cela conduit à des flambées d'épidémies, ce qui est d'autant plus dangereux compte tenu de la faible immunité des jeunes enfants..

Il n'est pas facile de reconnaître la maladie chez un enfant, les enfants d'âge préscolaire souffrent souvent d'allergies alimentaires. Une éruption cutanée apparemment inoffensive qui ne provoque pas de symptômes douloureux supplémentaires n'attire pas l'attention des parents au stade initial. Mais c'est exactement ce qui doit alerter, car la plupart des lésions cutanées sont accompagnées de fièvre, de malaise, de démangeaisons, etc..

Chez les enfants, on ne peut pas espérer que le virus passera de lui-même; il faut aller chez un dermatologue au premier soupçon d'une maladie et la traiter. Limitez votre cercle social pendant le traitement pour éviter d'infecter d'autres enfants. Traiter les jouets et les articles ménagers, laver les serviettes, le linge de lit et les vêtements.

Bien qu'il ne soit pas difficile de guérir les symptômes du virus chez les enfants, il est nécessaire de subir des examens répétés, car le mollusque peut "se cacher" et se manifester à nouveau dès que les conditions favorables à son existence se développent dans le corps.

Afin de réduire le risque d'infection, apprenez à votre enfant à utiliser des produits d'hygiène personnelle à la maternelle, à la piscine, aux vestiaires des sections sportives, etc. Ne laissez personne porter des vêtements, des chaussures ou jouer avec les affaires des autres. Examinez attentivement la peau de bébé.

Remèdes populaires

Il existe plusieurs infusions pour la «cautérisation» du molluscum contagiosum, en remplacement ou en complément des onguents. Ils doivent être utilisés pendant une courte période, s'ils ne donnent pas de résultats ou aggravent l'image, consultez immédiatement un spécialiste.

Pour une décoction, 2 cuillères à soupe sont prises pour 1 verre d'eau. cuillères de matières premières végétales: eucalyptus, ficelle ou calendula. Faites bouillir pendant un quart d'heure à feu doux, puis laissez infuser. En moyenne, la cuisson prend 1 heure, après quoi le bouillon peut être utilisé, traitant les lésions cutanées plusieurs fois par jour.

Il est recommandé d'utiliser du jus frais d'ail ou de chélidoine. L'ail est brûlé plusieurs fois par jour, en prenant des pauses d'environ 5 heures, conformément au régime quotidien. La chélidoine est utilisée une fois par jour. Si le jus de plante n'est pas disponible, vous pouvez le remplacer par une infusion d'alcool.

L'effet du traitement se produit après quelques semaines. Il faut prendre soin de consulter un spécialiste si des signes d'allergie ou d'aggravation apparaissent. Le molluscum contagiosum est une maladie grave et doit être traité comme recommandé par un dermatologue.

La prévention

Il est difficile de réduire la probabilité de la maladie dans la zone touchée par molluscum contagiosum Quelques astuces vous aideront à rester en bonne santé, ou du moins à empêcher le virus de se propager.

Tout d'abord, prenez soin de l'hygiène personnelle et apprenez à votre enfant à le faire: procédures quotidiennes d'eau, changements fréquents de linge, en particulier de sous-vêtements, repassés avec un fer chaud, utilisation de produits d'hygiène personnelle et lavage fréquent des mains. Repassez la literie et manipulez occasionnellement des jouets, surtout si les enfants les partagent entre eux.

Deuxièmement, accordez plus d'attention au renforcement du corps, à ses défenses. Marchez au grand air, faites de l'exercice, mangez des aliments riches en nutriments. Prenez des médicaments qui renforcent le système immunitaire, en hiver ou pendant les épidémies, le stress, l'augmentation du stress émotionnel et physique, lorsque le corps a besoin d'un soutien supplémentaire.

Si la famille ou le partenaire montre des signes de maladie, limitez les interactions et renforcez les mesures d'hygiène personnelle pour que chacun évite de contracter le virus.

Le molluscum contagieux ne passe pas

nous avons eu. De plus, Katya avait 6 mois lorsqu'elle a été infectée. Du mari.
Rien de trop effrayant, au début il y avait 2-3 pièces, on vivait à la campagne et l'immunité était forte, il semble qu'elles ne se soient pas multipliées. Puis ils sont retournés à Moscou, petit à petit ils en ont sorti de nouveaux. Nous ne savions même pas que c'était un mollusque, nous pensions que c'était juste un défaut de peau, nous sommes allés chez le pédiatre, elle nous a éclairés et nous a conseillé de voir un dermatologue. Nous sommes allés au KVD pour enfants à mon avis - en général, spécialisé. clinique de la peau pour enfants, quelque part sur Prospekt Mira ou quelque chose comme ça. Dans ces régions (car il n'y a pas de dermatologue dans notre régiment d'enfants). Un dermatologue pédiatrique nous a accueillis et a confirmé le diagnostic. Elle a dit qu'il était nécessaire de sortir. Et l'enfant a 7-8 mois à cette époque, je ne l'ai donné à personne - puis les médecins avec des pincettes, ils ont décidé de le brûler avec de l'azote - mais il s'est avéré que l'azote ne faisait presque pas mal, mais les petits enfants ont également besoin d'une anesthésie générale avec Cela (au fait, cela en valait la peine pour eux) et nous avons décidé de ne pas empoisonner l'enfant et de ne pas réinventer la roue. Nous sommes rentrés chez nous et dans environ une semaine ou deux, tous les plus grands ont été ouverts avec des pincettes et pressés, l'endroit a été cautérisé avec de l'iode. Il est nécessaire que le corps d'un mollusque (quelque chose de blanc) et une goutte de sang sortent, puis un nouveau n'apparaîtra pas au même endroit. Tous les petits mollusques ont également été enduits d'iode pendant une longue période, une partie d'eux-mêmes est passée. Et ceux qui sont plus ou moins mûrs - tous ouverts. Ça ne fait pas beaucoup de mal, enfin, comme une injection. Déchirez un peu la peau avec une pince à épiler, puis tout est indolore. Nous avons décidé que pour un tel bébé, ce serait moins stressant si ses parents le faisaient et non les personnes en blouse blanche.

Merci beaucoup pour le conseil! Je vais essayer cette méthode, d'autant plus que nous n'avons pas encore décidé de supprimer.
Jusqu'à ce qu'il se multiplie

Presser une palourde n'est pas du tout effrayant,
cela fait exactement la même chose que lorsque vous appuyez sur un bouton ordinaire ou lorsque vous prenez un test sanguin à partir d'un doigt, et la douleur dure littéralement une seconde puis disparaît.

Je parle de ma propre expérience (j'avais des mollusques contagieux à l'âge de 12 ans - ils ont tout pressé) et de l'expérience de mon fils (ils ont pressé 3 mollusques à 2 ans, avec une pince à épiler ordinaire, sans aucune anesthésie - il a pleuré au moment de presser et s'est immédiatement calmé).

Mais lancer des mollusques n'est pas très bon: d'une part, ils peuvent se multiplier, et d'autre part, il est beaucoup plus facile et plus indolore de retirer des mollusques "frais et petits" que "vieux et envahis"

Comment nous avons vaincu le molluscum contagiosum

J'écris cet article dans l'espoir qu'il sera utile à quelqu'un et sauvera les parents des erreurs que j'ai faites.

Tout a commencé avec le fait que quelques mois après l'opération pour enlever l'hémangiome, un petit bouton blanc est apparu sur notre menton. Ensuite, je ne savais pas ce que c'était. Comme notre peau est problématique, je n'y ai pas attaché beaucoup d'importance - j'ai attendu qu'elle passe d'elle-même. Le bouton ressemblait à un wen ou un vitiligo. Mais il a progressivement grandi, puis à un moment donné, plusieurs pièces sont apparues sur le cou. C'est alors que j'ai soupçonné que quelque chose n'allait pas. Le pédiatre de district n'a pas particulièrement réagi à ma question sur ce que c'était et a dit calmement: «Oui, c'est votre crustacé. Allez voir un dermatologue. " Si elle a alors immédiatement dit qu'elle se propage si vite et même contagieuse. En général, il y avait de plus en plus de boutons. Nous sommes allés chez un dermatologue. À ce stade, 5 ou 6 mois se sont déjà écoulés depuis l'apparition du premier mollusque, je ne me souviens plus exactement. Notre premier anniversaire approchait. Le dermatologue a référé au dispensaire dermato-veineux régional. Là, on nous a dit d'aller à l'hôpital pour enlever. J'étais sûr que la médecine moderne a atteint un certain niveau et qu'elle sera éliminée avec un laser ou un cryofreeze. Toute ma confiance est passée le lendemain, quand nous avons finalement trouvé l'hôpital, qui était situé dans un endroit oublié de Dieu et des gens à côté de l'hôpital psychiatrique. Il semblait que le temps s'était ralenti ici même dans la période d'avant-guerre. Quand j'ai pensé que, comme le médecin l'a dit, nous devions nous allonger ici pendant trois jours, j'ai été horrifiée. Nous avons à peine trouvé des gens dans cet hôpital. Le personnel là aussi, Dieu nous en préserve. Ils nous regardaient comme si nous n'étions pas venus avec un crustacé, mais avec tout un tas de maladies vénériennes dans toute la famille. Dans le département des enfants, bien sûr, nous étions les seuls patients, et même, d'après ce que j'ai compris, nous n'étions pas assez fréquents. Le chef du département a dit que nous n'aurions pas à nous coucher. Cela m'a fait plaisir et j'ai voulu effectuer les procédures le plus tôt possible et partir. Je suis allé à la salle de traitement avec le bébé et l'infirmière.

Et puis j'ai fait une grave erreur. Je devais sortir de là. L'infirmière a sorti une aiguille d'une seringue, une petite pince à épiler, du coton imbibé de peroxyde, saupoudré de glace sur la peau du bébé et ne portait même pas de gants. J'ai ensuite testé la glace sur moi-même. J'ai pulvérisé une quantité non mesurée sur les plis du coude - cela ne soulage pas la douleur, cela ne refroidit qu'un peu. En général, notre tourment a commencé. L'infirmière essayait d'attraper de gros mollusques avec une pince à épiler. Mais à la fin, les grands et les petits ont dû être ouverts avec une aiguille et pressés avec des clous. À l'époque, nous avions environ 50 mollusques et beaucoup de petits. Dimasik a crié comme une coupure, du sang jaillissant des blessures. Je pouvais à peine le tenir. Mon cœur saignait. Mais je me suis assuré que cette procédure les supprimerait une fois pour toutes. Oui, ce n'était pas le cas. En bref, toute la procédure a duré environ une demi-heure. En fin de compte, le bébé ne pouvait même pas crier et pleurer d'impuissance. Puis ils ont pris du sang dans ma veine, il a eu un frottis du prêtre, j'ai écrit d'autres papiers. Pendant tout ce temps, le bébé continue de pleurer. Nous sommes rentrés chez nous et j'ai juré que je n'y retournerais jamais. Encore 2-3 mois Dimochka a frissonné la nuit, et cela arrive encore, mais moins. Et puis il n'a même pas laissé toucher les boutons. À l'avenir, j'ai effectué toutes les procédures soit quand il dormait, soit en le tenant fermement et en écoutant des cris.

Nous avons fêté notre anniversaire une semaine plus tard. Pendant les vacances, il était couvert de taches (des croûtes se formaient à la place des mollusques, que je enduisais constamment d'iode). Bientôt, de nouvelles éruptions cutanées sont apparues, dans un volume encore plus grand. Nous sommes retournés au kozhven régional. J'ai essayé de découvrir des méthodes de traitement alternatives, mais ils ont dit: "Uniquement le retrait par des moyens mécaniques, retournez à l'hôpital." J'ai catégoriquement refusé. Ils ont cependant prescrit de l'isoprinosine comme antiviral et immunomodulateur.

J'ai parcouru un tas d'articles sur Internet et suis arrivé à la conclusion suivante: ce virus est dans le sang et simplement en supprimant les nodules du mollusque, en aucun cas, je ne m'en débarrasserai, ils se répandront encore et encore jusqu'à ce que le corps lui-même fasse face au virus. Et l'enlever mécaniquement est généralement sauvage. Dans tous les cas, avec plusieurs éruptions cutanées. L'élimination est un stress terrible pour un enfant, et le stress entraîne un affaiblissement du système immunitaire, ce qui provoque à son tour la propagation du virus. Donc, il s'avère un cercle vicieux.

Sur le net, je suis tombé sur un forum. Là, les filles ont écrit sur la pommade oxolinique. J'ai décidé de l'essayer. Voici notre traitement: 2 fois par jour, j'ai enduit chaque bouton avec une pommade oxolinique à 3% (faites attention à la concentration). Je l'ai fait pendant le sommeil pour les raisons décrites ci-dessus, alors je l'ai enduit «du cœur» - j'ai fait un «chapeau» de pommade sur chaque bouton. Immédiatement, je veux attirer votre attention sur le fait que la peau de cet endroit est devenue bleu lilas, comme les vêtements sur lesquels la crème a été essuyée. Si vous ne frottez pas pendant 2 jours, tout disparaît. C'est le seul inconvénient de cette méthode, puisque les gens autour ont été torturés avec des questions, et les regards de côté des passants aussi. Mais l'oxolinka est bon pour les petits mollusques. Par conséquent, pour l'efficacité du traitement, j'ai enduit chaque bouton avec du jus d'ail deux fois par jour. Certes, il pique un peu, mais si l'enfant est immédiatement distrait par quelque chose, tout va bien. Nous avons aussi commencé à boire du pikovit, à manger beaucoup et surtout à manger des fruits. Je lui ai aussi donné une goutte de hey-pee-wee (c'est une solution aqueuse de propolis). De cette façon, nous avons été traités. Je suis de nouveau allé voir notre dermatologue sur les conseils d'un pédiatre. Un nouveau est venu là-bas, juste de l'institut. Je lui ai montré, lui ai dit comment nous traitons, qu'il y a déjà des résultats et qu'ils commencent à se dessécher. Mais elle a dit catégoriquement: "il suffit de retirer, vous ne pouvez toujours pas guérir d'une autre manière." Eh bien, que lui dites-vous?

Déjà après un mois de ce traitement, les progrès étaient évidents: les petits se sont rapidement desséchés, les nouveaux n'ont pas non plus tardé longtemps, et les grands sont d'abord devenus très enflammés, puis ils se sont également recouverts d'une croûte et ont séché. Au fil du temps, de nouveaux mollusques ont cessé d'apparaître. Et les gros restants étaient flétris. Déjà après 2,5 mois, ils étaient partis, et après trois, il ne restait même pas une trace de mollusques. Enfin, je peux dire que nous les avons vaincus. Bien que maintenant, quand une rougeur même mineure apparaît, je frotte encore avec oxolinka au cas où. Mais, je pense, déjà l'immunité a vaincu ce virus. J'espère qu'il ne se fera plus jamais sentir. Et je vous souhaite à tous une bonne santé, pour que vos enfants ne tombent jamais malades avec cette boue..

P.S. 6 ans se sont écoulés depuis notre victoire sur le mollusque. Pendant ce temps, de nombreux commentaires ont été écrits sur le poste. Merci les filles d'avoir partagé votre expérience. Et je continue à partager le mien:

L'autre jour, ma fille de 5 mois a trouvé 2 boutons blancs dans son aisselle. Je n'avais aucun doute que c'était le cas. Mais juste au cas où, j'ai décidé d'aller chez notre dermatologue. Elle a immédiatement posé la question: qui de l'entourage est malade. J'ai répondu que mon fils était malade il y a 6 ans. Quand j'ai demandé s'il pouvait être porteur et si elle pouvait être infectée par lui, le médecin a donné une réponse positive. Alors nous sommes arrivés. Il s'avère qu'ils sont maintenant tous les deux porteurs du virus, je pense qu'ils peuvent le transmettre à leurs enfants lorsqu'ils seront grands.

Mais cette fois, je suis déjà calme, en tant que scientifique. Le médecin a envoyé un renvoi au service régional de soins de la peau, que j'ai jeté immédiatement après avoir quitté l'hôpital. Il est dommage que l'oxolinka ne soit plus produite. J'ai acheté du gel Panavir (essayons-le comme un analogue de l'oxolinka), rempli de bougies Viferon, d'ail et d'iode. Nous serons traités.

Heureusement, les mollusques ne se sont pas répandus chez ma fille, j'ai enduit 2 boutons de Panavir, mis des bougies Viferon. Je pense que l'immunité a joué un rôle majeur. Après tout, je devais aussi le développer pour les mollusques, comme une personne constamment en contact avec une patiente, et des anticorps lui étaient transférés par le lait (nous sommes sous GV). C'est mon opinion personnelle. Et ils ont remarqué et ont commencé à traiter immédiatement, ce qui est également important.

Molluscum contagiosum - est-il aussi effrayant que le diagnostic le semble??

Molluscum contagiosum est une infection virale assez courante de la peau, qui est plus fréquente chez les enfants et les personnes immunodéprimées. Cette infection disparaît d'elle-même avec le temps. Pourquoi le molluscum contagiosum apparaît-il, pourquoi certains enfants et adultes en tombent-ils malades, alors que d'autres ne le font pas? Chez les enfants (chez les atopiques en particulier), les barrières cutanées sont brisées, de sorte que le virus les pénètre facilement, et chez les personnes immunodéprimées, la réponse du système immunitaire à ce virus est affaiblie, donc une infection se produit.

Le virus molluscum contagiosum attaque exclusivement les couches supérieures de la peau. De la période d'infection à l'apparition des symptômes cliniques, cela peut prendre de deux semaines à deux mois.

Je ne décrirai pas l'aspect dermatologique des éléments du molluscum contagiosum; pour plus de clarté, je présenterai simplement des photographies de cette formation cutanée. Je dirai brièvement qu'il s'agit d'une papule dense (comme les gens disent "bouton") de couleur peau ou perle, remplie d'un secret. Ce secret contient un grand nombre de virus. Si vous regardez de près ces "boutons", vous pouvez voir au centre une petite dépression.

Lorsqu'un tel «bouton» est endommagé, un secret contenant des virus pénètre dans l'environnement - sur les vêtements, les articles ménagers et est transmis par des contacts directs lors de jeux avec des enfants. Chez l'adulte, la principale voie de transmission du molluscum contagiosum est le contact sexuel..

Le plus souvent, des éléments de molluscum contagiosum apparaissent sur le tronc et les membres. Ces foyers peuvent devenir enflammés (avec une corolle rouge autour d'eux), peuvent être compliqués par une infection secondaire.

Traiter ou ne pas traiter cette maladie?

Jusqu'à présent, cette question est assez discutable. La principale chose à retenir est que le molluscum contagiosum disparaît tout seul, il est donc préférable de ne pas utiliser de méthodes de traitement douloureuses.
Malheureusement, lorsque nous essayons d'éliminer activement ces boutons (et de les supprimer signifie brûler avec un laser, congeler avec de l'azote, utiliser des pinces ou un scalpel, etc.), cela conduit très souvent au fait que des traces peuvent rester à la place de boutons - cicatrices... C'est à ce moment que les boutons disparaissent de manière évolutive (d'eux-mêmes), alors aucun problème et aucune cicatrice ne surviennent..

Pour rappel, le molluscum contagiosum est une infection cutanée virale. Et la principale caractéristique est que l'immunité contre ce virus se développe, mais très lentement. En principe, il faut comprendre qu'il est impossible d'accélérer le processus de formation de l'immunité au molluscum contagiosum. Encore une fois, j'attire votre attention sur le fait qu'aucune méthode de renforcement du système immunitaire n'a une efficacité fondée sur des preuves. Par conséquent, je vous pose une question sur une chose, soyez patient, avec le temps, tout passera de lui-même!

Existant depuis six mois ou un an, les éléments du molluscum contagiosum peuvent se résoudre spontanément. Mais pendant leur existence avant résolution, ils peuvent bien se répandre sur la peau, et peuvent même être transmis à d'autres personnes. Pour minimiser ces phénomènes, je recommande généralement de traiter les petits éléments avec des solutions et des pommades spéciales, ainsi que de gros éléments, afin qu'ils ne s'ouvrent pas accidentellement et que la propagation des sécrétions infectieuses ne se produise pas, retirez-les vous-même à la maison.

Comment faire cela et comment le faire pour que l'enfant ne se blesse pas en même temps, nous vous le dirons et vous apprendrons lors du rendez-vous chez notre médecin.

Vous pouvez prendre rendez-vous pour un rendez-vous chez le médecin et obtenir des réponses à vos questions en appelant Birobidzhan 7-01-23 et 8 (964) 478-86-10.

Quels sont les signes de reconnaissance du molluscum contagiosum et comment le guérir?

Le molluscum contagiosum est une maladie dermatovénérologique infectieuse qui provoque des lésions cutanées bénignes sous forme d'éruptions cutanées spécifiques. L'agent causal est le molluscum contagiosum, un virus de la sous-famille des Chordopoxvirus de la famille des Poxviridae. Ce microorganisme appartient au groupe des proxivirus filtrants contenant de l'ADN et est structurellement similaire au virus de la variole. Le virus Molluscum contagiosum est capable de se multiplier exclusivement à l'intérieur d'une cellule vivante et n'affecte que les humains.

La maladie est répandue dans presque tous les pays du monde et est diagnostiquée à la fois dans des cas isolés et sous la forme d'épidémies, qui sont le plus souvent observées dans les établissements préscolaires ou les équipes sportives où les contacts sont élevés. Selon les statistiques, le principal contingent de patients atteints de molluscum contagiosum est constitué d'enfants de moins de 10 ans et d'adultes de 20 à 30 ans..

Voies d'infection

Le virus pénètre dans le corps humain par microtraumatisme de la membrane muqueuse ou de la peau. L'infection est transmise par des moyens ménagers et sexuels: vous pouvez être infecté par le molluscum lorsque vous utilisez des articles d'hygiène courants, de la literie, dans un bain, un sauna ou une piscine. Chez l'adulte, l'infection survient le plus souvent par contact direct avec la peau du patient ou par contact sexuel.

Le développement du molluscum contagiosum est facilité par des maladies concomitantes qui réduisent la résistance de l'organisme. Il peut s'agir d'états d'immunodéficience provoqués par la prise d'hormones, de maladies allergiques (en particulier, la dermatite atopique), de troubles du système immunitaire liés à l'âge. 15 à 18% des patients infectés par le VIH ont des éruptions cutanées causées par le virus Molluscum contagiosum.

Dans le registre international des maladies et pathologies CIM 10, la maladie molluscum contagiosum porte le code B08.1. Les conscrits avec un tel diagnostic se voient attribuer la catégorie D et un sursis de service est accordé pour six mois ou un an, après quoi il subit une deuxième commission médicale. Si, pendant cette période, un rétablissement complet n'est pas intervenu, le conscrit est libéré du service..

Symptômes

En plus des éruptions cutanées sous la forme de papules arrondies (nodules) avec une indentation ombilicale au milieu, caractéristique uniquement de cette maladie cutanée, la pathologie ne présente aucun symptôme. Les nodules sont indolores, peuvent être érythémateux (œdémateux, enflammés), blanc nacré ou de couleur de peau environnante. À l'intérieur de la papule se trouve une masse blanc grisâtre, composée de cellules graisseuses, de débris et de déchets de la colonie virale. Lorsque vous cliquez sur la papule, le contenu en sort, comme un bouchon d'acné.

Habituellement, quelques semaines après l'infection par un mollusque, de 1 à 20 nodules d'une taille de 2 ÷ 10 mm se forment sur le corps, avec une maladie avancée, ils peuvent se fondre en conglomérats, similaires aux brosses de chou-fleur. De grandes grappes de papules peuvent provoquer de légères démangeaisons, en particulier pendant leur période de maturation. Chez les patients présentant une déficience immunitaire grave (syndrome d'immunodéficience congénitale, antibiothérapie à long terme, infection par le VIH), les papules peuvent atteindre des tailles gigantesques, jusqu'à 3-4 cm, de grandes accumulations de papules peuvent provoquer de légères démangeaisons, en particulier pendant leur maturation.

Il est fortement déconseillé d'ouvrir ou de presser les papules par vous-même - cela peut entraîner une infection des tissus environnants par le virus molluscum contagiosum, et la peau endommagée deviendra une passerelle pour d'autres infections.

La localisation de l'éruption cutanée peut être différente. Chez les enfants, l'éruption cutanée est plus fréquente sur le visage, le cou, les épaules, les bras, l'abdomen et le dos. Chez les adultes, qui sont généralement infectés pendant les rapports sexuels - sur les cuisses, les fesses et les organes génitaux externes. Les signes de la maladie persistent pendant plusieurs semaines ou mois, puis chez les personnes ayant une immunité assez forte, le molluscum contagiosum disparaît progressivement. Avec un système immunitaire faible, la maladie peut réapparaître périodiquement pendant plusieurs années..

Diagnostique

En présence d'éruptions cutanées bien prononcées typiques du molluscum contagiosum - papules avec une partie centrale déprimée et un contenu de fromage, le diagnostic n'est pas difficile. Néanmoins, un dermatovénérologue décide souvent d'un diagnostic différentiel. La présence même du virus molluscum contagiosum indique un système immunitaire affaibli, qui peut être causé par la présence d'autres infections dans le corps.

Des examens supplémentaires sont effectués pour exclure la possibilité de pathologies telles que: pyodermite, acné, condylomes, lichen plan, kératoacanthome, naevus, granulome juvénile, annulaire ou pyogène, papules syphilitiques, épithéliome, carcinome basocellulaire.

Le diagnostic de laboratoire du molluscum contagiosum est un examen histologique des raclures de la zone touchée de l'épiderme. Lorsqu'ils sont examinés au microscope, des corps ovoïdes spéciaux (les soi-disant corps de Henderson-Patterson) sont trouvés. De telles cellules épithéliales avec des inclusions cytoplasmiques ne sont détectées dans aucune autre maladie dermatovénérologique..

Traitement

Si le molluscum contagiosum ne s'accompagne pas de sensations inconfortables et que le degré de lésion cutanée est faible, le plus souvent l'enjeu est placé sur une rémission radicale indépendante, c'est-à-dire sur une récupération complète sans utiliser de méthodes de traitement. Chez les personnes ayant une immunité normale, cette maladie disparaît généralement et disparaît progressivement dans les six mois. Cependant, le virus molluscum contagiosum lui-même reste pour toujours dans le corps humain, car il possède son propre ADN, où son code génétique est stocké..

Le traitement du molluscum contagiosum est nécessaire:

  • en présence de multiples foyers d'éruptions cutanées, lorsque le risque d'infection secondaire est élevé;
  • avec un défaut esthétique prononcé;
  • en l'absence de signes d'extinction des manifestations externes de la maladie;
  • dans l'enfance, lorsque le système immunitaire n'est pas encore assez fort et que l'enfant peut être porteur d'infection pendant longtemps;
  • pendant la grossesse (bien que ce virus n'ait pas d'effet tératogène sur le fœtus dans l'utérus, le nouveau-né peut être infecté par la mère, y compris par son lait).

Le médecin détermine les méthodes de traitement, principalement l'élimination des papules dont le contenu est infecté par le virus. La procédure peut être effectuée de l'une des manières suivantes:

  • Grattage des papules avec une cuillère chirurgicale (curetage) ou retrait de leur contenu avec des pincettes, suivi d'un traitement avec des pommades ou des solutions antiseptiques, des rayons ultraviolets ou des ultrasons à basse fréquence.
  • Cautérisation des nodules éruptifs avec un courant alternatif à haute fréquence (diathermocoagulation);
  • Coagulation au laser des papules de mollusques;
  • Cryodestruction (traitement des formations conchylicoles avec de l'azote liquide);
  • Destruction des papules avec des agents chimiques.

Dans la forme disséminée de la maladie, lorsque l'éruption cutanée couvre une grande surface de la peau, les enfants de plus de 10 ans et les adultes peuvent se voir prescrire des antibiotiques (Oletetrin, tétracycline, Doxycycline, Biseptol), des antiviraux et des immunomodulateurs (Isoprinosine, Interféron, Lévamisole, Tsitovir, Kagocel, ).

Une méthode efficace et indolore de traitement du molluscum contagiosum chez les enfants est l'utilisation d'agents topiques: thérapie ponctuelle avec des solutions huileuses de rétinoïdes, une solution aqueuse de cantharidine, l'utilisation de pommades avec des composants antiviraux cidofovir ou imiquimod.

Dans la vidéo, le médecin parle en détail des méthodes de traitement du molluscum contagiosum chez l'adulte et l'enfant.

De nombreux dermatologues s'opposent fermement aux traitements à domicile du molluscum contagiosum. Cependant, avec une forme bénigne de la maladie, des remèdes à base de plantes peuvent être utilisés pour la combattre:

  • Spot moxibustion. 3 fois par jour, lubrifiez les nodules de palourdes avec de l'ail ou du jus de chélidoine en faisant attention à ne pas en mettre sur une peau saine. Quelques jours plus tard, une petite croûte se forme à l'emplacement de la papule, sous laquelle il y aura une peau jeune et propre.
  • Traitement de la peau avec une décoction désinfectante. L'herbe sèche est bouillie avec de l'eau bouillante et infusée pendant plusieurs heures. La solution obtenue est humidifiée avec un tampon de gaze pour localiser l'éruption cutanée. Le cours du traitement est arbitraire.
  • Pommade pour molluscum contagiosum. Les gousses d'ail pelées sont soigneusement broyées dans un mortier et mélangées avec du beurre frais dans un rapport de 3: 1. Chaque papule doit être lubrifiée avec cette pommade plusieurs fois par jour. Après environ un mois, les nodules de palourdes disparaîtront de la peau..

Mesures de prévention

Le virus molluscum contagiosum étant transmis par les ménages et par voie sexuelle, l'ensemble des mesures visant à prévenir la maladie repose sur l'exclusion du contact avec les personnes porteuses de l'infection, ainsi que leurs effets personnels..

Si une personne reçoit un diagnostic de molluscum contagiosum, jusqu'à ce qu'elle soit complètement guérie, elle doit éviter tout contact physique avec le reste de sa famille et son collectif de travail, utiliser une vaisselle séparée, une serviette et du linge de lit. Après l'avoir utilisé par le porteur de l'infection, le bain doit être traité avec une solution antiseptique. Il est interdit de visiter la piscine publique ou les bains publics pour le porteur du virus.

Les principales mesures préventives comprennent également l'hygiène des contacts sexuels. Si un virus molluscum contagiosum est détecté chez un patient, il est recommandé de procéder à un examen et à ses partenaires sexuels.

Comment traiter le molluscum contagiosum?

Parce que Vous n'êtes pas connecté. Entrer.

Parce que vous n'êtes pas un utilisateur de confiance. Comment devenir une fiducie.

Parce que le sujet est archivé.

Parce que Vous n'êtes pas connecté. Entrer.

Parce que vous n'êtes pas un utilisateur de confiance (numéro de téléphone non vérifié). Entrez et confirmez le numéro de téléphone. En savoir plus sur la confiance.

Parce que le sujet est archivé.

Parce que Vous n'êtes pas connecté. Entrer.

Parce que vous n'êtes pas un utilisateur de confiance (numéro de téléphone non vérifié). Entrez et confirmez le numéro de téléphone. En savoir plus sur la confiance.

Parce que le sujet est archivé.

Parce que Vous n'êtes pas connecté. Entrer.

Parce que vous n'êtes pas un utilisateur de confiance (numéro de téléphone non vérifié). Entrez et confirmez le numéro de téléphone. En savoir plus sur la confiance.

Parce que le sujet est archivé.

Parce que Vous n'êtes pas connecté. Entrer.

Parce que vous n'êtes pas un utilisateur de confiance (numéro de téléphone non vérifié). Entrez et confirmez le numéro de téléphone. En savoir plus sur la confiance.

Parce que le sujet est archivé.

Parce que Vous n'êtes pas connecté. Entrer.

Parce que vous n'êtes pas un utilisateur de confiance (numéro de téléphone non vérifié). Entrez et confirmez le numéro de téléphone. En savoir plus sur la confiance.

Parce que le sujet est archivé.

Parce que Vous n'êtes pas connecté. Entrer.

Parce que vous n'êtes pas un utilisateur de confiance (numéro de téléphone non vérifié). Entrez et confirmez le numéro de téléphone. En savoir plus sur la confiance.

Parce que le sujet est archivé.

Parce que Vous n'êtes pas connecté. Entrer.

Parce que vous n'êtes pas un utilisateur de confiance (numéro de téléphone non vérifié). Entrez et confirmez le numéro de téléphone. En savoir plus sur la confiance.

Parce que le sujet est archivé.

Parce que Vous n'êtes pas connecté. Entrer.

Parce que vous n'êtes pas un utilisateur de confiance (numéro de téléphone non vérifié). Entrez et confirmez le numéro de téléphone. En savoir plus sur la confiance.

Parce que le sujet est archivé.

Parce que Vous n'êtes pas connecté. Entrer.

Parce que vous n'êtes pas un utilisateur de confiance (numéro de téléphone non vérifié). Entrez et confirmez le numéro de téléphone. En savoir plus sur la confiance.

Parce que le sujet est archivé.

Parce que Vous n'êtes pas connecté. Entrer.

Parce que vous n'êtes pas un utilisateur de confiance (numéro de téléphone non vérifié). Entrez et confirmez le numéro de téléphone. En savoir plus sur la confiance.

Parce que le sujet est archivé.

Parce que Vous n'êtes pas connecté. Entrer.

Parce que vous n'êtes pas un utilisateur de confiance (numéro de téléphone non vérifié). Entrez et confirmez le numéro de téléphone. En savoir plus sur la confiance.

Parce que le sujet est archivé.

Parce que Vous n'êtes pas connecté. Entrer.

Parce que vous n'êtes pas un utilisateur de confiance (numéro de téléphone non vérifié). Entrez et confirmez le numéro de téléphone. En savoir plus sur la confiance.

Parce que le sujet est archivé.

Parce que Vous n'êtes pas connecté. Entrer.

Parce que vous n'êtes pas un utilisateur de confiance (numéro de téléphone non vérifié). Entrez et confirmez le numéro de téléphone. En savoir plus sur la confiance.

Parce que le sujet est archivé.

Parce que Vous n'êtes pas connecté. Entrer.

Parce que vous n'êtes pas un utilisateur de confiance (numéro de téléphone non vérifié). Entrez et confirmez le numéro de téléphone. En savoir plus sur la confiance.

Parce que le sujet est archivé.

Parce que Vous n'êtes pas connecté. Entrer.

Parce que vous n'êtes pas un utilisateur de confiance (numéro de téléphone non vérifié). Entrez et confirmez le numéro de téléphone. En savoir plus sur la confiance.

Parce que le sujet est archivé.

Parce que Vous n'êtes pas connecté. Entrer.

Parce que vous n'êtes pas un utilisateur de confiance (numéro de téléphone non vérifié). Entrez et confirmez le numéro de téléphone. En savoir plus sur la confiance.

Parce que le sujet est archivé.

Parce que Vous n'êtes pas connecté. Entrer.

Parce que vous n'êtes pas un utilisateur de confiance (numéro de téléphone non vérifié). Entrez et confirmez le numéro de téléphone. En savoir plus sur la confiance.

Parce que le sujet est archivé.

Parce que Vous n'êtes pas connecté. Entrer.

Parce que vous n'êtes pas un utilisateur de confiance (numéro de téléphone non vérifié). Entrez et confirmez le numéro de téléphone. En savoir plus sur la confiance.

Parce que le sujet est archivé.

Parce que Vous n'êtes pas connecté. Entrer.

Parce que vous n'êtes pas un utilisateur de confiance (numéro de téléphone non vérifié). Entrez et confirmez le numéro de téléphone. En savoir plus sur la confiance.

Parce que le sujet est archivé.

Parce que Vous n'êtes pas connecté. Entrer.

Parce que vous n'êtes pas un utilisateur de confiance (numéro de téléphone non vérifié). Entrez et confirmez le numéro de téléphone. En savoir plus sur la confiance.

Parce que le sujet est archivé.

Annonces sur NN.RU - Pour les enfants

Aire de jeux pour enfants garantie de qualité à 100%. Accord, chèque, mode de paiement pratique! Terrains de jeux extérieurs en bois à vendre.

Demi-saison, membrane 5000/5000, isolation polyfill 100 grammes, doublure coton dans la veste, PE dans le pantalon, poignets tricotés dans les manches.
Prix: 1550 roubles.

Aire de jeux pour enfants en bois À vendre aire de jeux pour enfants en bois naturel, peut être complétée par des toboggans, des balançoires.
Prix: 45000 roubles.

Complexe de jeux pour enfants A vendre un complexe de jeux pour enfants en bois naturel, peut être complété par des toboggans, des balançoires, des toiles d'araignées.
Prix: 44790 roubles.

Le molluscum contagieux ne passe pas

L'agent causal de cette maladie est le virus molluscum contagiosum
À la suite d'une diminution de la réaction protectrice du système immunitaire par l'action de divers facteurs défavorables sur celui-ci, le virus molluscum contagiosum est activé, ce qui entraîne diverses manifestations cliniques de cette maladie..
Le site de la lésion cutanée d'une personne infectée (virus molluscum contagiosum) dépend de la façon dont l'infection s'est produite.
Les adultes sont le plus souvent infectés par des rapports sexuels, de sorte que le site de localisation sera bien sûr les organes génitaux (externes), ainsi que la région pubienne, le périnée, affectant éventuellement le bas de l'abdomen et les cuisses (généralement internes).
Chez les enfants, molluscum contagiosum peut affecter n'importe quelle zone de la peau, il est impossible de déterminer l'endroit où il est localisé, car l'infection se produit généralement de manière domestique (cette situation convient également aux adultes atteints d'une infection asexuée).
Le développement de la maladie se produit généralement dans les cas où le corps humain est suffisamment affaibli à la suite d'une maladie, ce qui implique un risque élevé d'infection chez les personnes dont le fonctionnement du système immunitaire est altéré. Le molluscum contagiosum peut se développer dans le contexte de l'infection par le VIH
Les premiers signes de la maladie apparaissent au plus tôt 2 semaines après l'infection par le virus molluscum contagiosum. Les principaux symptômes du molluscum contagiosum comprennent:
1. L'apparition sur la peau d'une éruption cutanée indolore, qui consiste en de petits nodules denses de couleur chair (ou rose) atteignant 1 à 3 mm. Les éruptions cutanées peuvent être solitaires au début, puis d'autres nodules apparaissent, qui parfois fusionnent, formant des éléments plus grands jusqu'à 1,5 cm de diamètre. Chaque nodule a une petite dépression au centre, lorsqu'il est pressé, une masse pâteuse contenant un grand nombre de particules virales est libérée.
2. Les éruptions cutanées avec molluscum contagiosum peuvent être localisées sur n'importe quelle partie de la peau, à l'exception des paumes et des pieds. Chez l'adulte, le molluscum contagiosum est plus souvent observé dans la région génitale, ainsi que sur les surfaces internes des cuisses. Chez les enfants, l'éruption cutanée peut apparaître n'importe où sur le corps. Les endroits préférés pour l'apparition des éruptions cutanées sont: la peau du visage, du cou, des bras, ainsi que les aisselles et le tronc. Une éruption cutanée avec molluscum contagiosum doit être distinguée des glandes sébacées normales sur les organes génitaux, voir Tout sur l'éruption génitale
3. Le prurit n'est pas un signe nécessaire de molluscum contagiosum, mais il est parfois présent et pire lors du grattage.
4. En cas de blessure (par exemple, grattage) de l'éruption cutanée, une infection bactérienne est possible, qui se manifeste par une rougeur, un gonflement et une suppuration de la peau dans la zone de l'éruption cutanée.
5. Dans certains cas, l'éruption cutanée disparaît d'elle-même sans traitement après quelques mois ou années. Avec une diminution de l'immunité (par exemple, rhume, grippe, etc.), le virus est activé, provoquant l'apparition de nouvelles éruptions cutanées sur la peau.
Un élément typique du molluscum contagiosum est un nodule dense (papule) de couleur chair ou rose, de forme ovale ou ronde, indolore à la palpation. Tailles de 2 mm à 10 mm, bien que des nœuds géants atteignant plusieurs cm de taille puissent également apparaître. La surface est lisse, brillante, à la surface des nodules - dépression ombilicale, lorsqu'elle est pressée, une masse blanche caillée (masses cornées) en est libérée.
Chez l'adulte, la localisation la plus courante de l'abdomen, du pubis, de la tige du pénis, des grandes lèvres, de la région périanale.

Comment diagnostique-t-on le molluscum contagiosum?
Le diagnostic de molluscum contagiosum repose sur le tableau clinique caractéristique. Parfois, un examen microscopique de laboratoire des masses de fromage obtenues lorsque l'élément est pressé est effectué

Molluscum contagiosum: symptômes et traitement, avis du médecin

Le molluscum contagiosum est une maladie virale de la peau qui se présente sous la forme d'éruptions cutanées multiples et arrondies avec une dépression au centre. La plupart des enfants sont malades. Le plus souvent, ne nécessite pas de traitement. Passe tout seul.
Code CIM 10: B08.1 - Molluscum contagiosum

Synonymes: molluscum épithélial, acné de type variole de Bazin, épithéliome infectieux de Neisser, mollusque verruqueux, mollusque Candida (nom erroné), mollusque sébacé Gebra.

Traitement: par un dermatologue.

Contenu:

Cause et mécanisme de l'infection

La cause du molluscum contagiosum est un virus du groupe de la variole, de la famille des poxvirus. Dans la taxonomie internationale des virus, il est appelé virus Molluscum contagiosum: lien.

  • Seule une personne est malade. Les animaux ne tombent pas malades!
  • Des scientifiques ont découvert plusieurs types de virus molluscum contagiosum.
  • La source du virus est la formation cutanée du patient.
  • Le virus est résistant dans l'environnement extérieur.
  • Le virus est transmis par contact d'une personne malade (ce qui est souvent dans des groupes d'enfants). Une infection peut également survenir lors de l'utilisation d'articles d'hygiène ou de vêtements d'une personne malade, dans la piscine, dans le bain, sur la plage, etc..
  • La période d'incubation (la période allant de l'infection à l'apparition des symptômes sur la peau) est de 2 semaines à 6 mois.
  • Facteur prédisposant à la maladie: diminution de l'immunité générale et / ou locale de la peau. Chez les patients VIH, le molluscum contagiosum survient très souvent (jusqu'à 15% des patients VIH).
  • À travers les microtraumatismes de la peau, en se grattant, le virus pénètre dans les cellules de surface de l'épithélium cutané (dans les cellules de l'épiderme), s'y construit et commence à se multiplier. Dans le même temps, l'activité des cellules immunitaires de la peau humaine est supprimée pendant un certain temps, ce qui conduit également au développement rapide du virus..
  • La plupart des enfants et adolescents sont malades.
  • Chez l'adulte, lorsqu'un mollusque apparaît sur le corps, il faut rechercher la cause d'une diminution de l'immunité locale ou générale. Il peut s'agir de diabète sucré ou de dermatite atopique. Cela peut être une chimiothérapie pour un cancer du sang (leucémie) ou une infection par le VIH. Cela peut être des antibiotiques agressifs ou des onguents corticostéroïdes.
  • Après la guérison, le virus ne se trouve pas dans le corps humain. L'immunité contre cela est instable. Par conséquent, après quelques années, une personne peut être à nouveau infectée.

Pourquoi «contagieux» et pourquoi «molluscum»?

Parce que sous le microscope, le contenu pressé hors de la formation de la peau est comme une palourde.
Et «contagieux» signifie contagieux.

Symptômes et clinique

1) Le principal symptôme du molluscum contagiosum: l'apparition de nombreuses formations arrondies sur la peau.
Ces formations (papules) ont une taille de 1 à 5 mm, de forme sphérique avec un centre déprimé. Aussi appelé - ombilical (du mot nombril) ou impression de cratère. Les petites formations au stade initial n'ont pas encore de centre déprimé et sont similaires aux abcès ordinaires (voir photo).

2) Les démangeaisons n'arrivent presque jamais. Il n'y a pas non plus de douleur.

3) Localisation - tout le corps: peau du visage, du cou, du tronc, des membres. Pendant la voie sexuelle de l'infection - autour des organes génitaux, sur le pubis, sur les cuisses. Jamais sur la peau des paumes et de la plante des pieds.

4) Le nombre de papules - de plusieurs morceaux à plusieurs centaines.

5) En appuyant sur la papule, un liquide épais et une masse de caillé au centre sont libérés.

Attention: il ne devrait y avoir aucune réaction générale - pas de température, pas de maux de tête, pas de faiblesse.

6) Souvent, des types atypiques de mollusques apparaissent, c'est-à-dire contrairement à la forme classique d'éducation:

    papules enflammées et ulcérées,

Diagnostique

Dans la forme classique, le diagnostic de molluscum contagiosum n'est pas difficile à faire. Prise en compte: l'âge des enfants, la présence d'enfants atteints de molluscum dans le collectif, de multiples formations sphériques sur la peau avec une impression ombilicale.

Les difficultés de diagnostic sont rares, avec des formes atypiques. Mais même avec les types atypiques, avec la dermatoscopie, les dépressions ombilicales au centre des papules des mollusques sont clairement visibles.

Dans les cas difficiles, le médecin recourt à presser les papules avec une pince à épiler. Si de minuscules masses sont extraites des papules, avec une probabilité de 99%, il s'agit de molluscum contagiosum.

Dans des cas encore plus rares, ils ont recours à des diagnostics au microscope. Pour ce faire, de minuscules masses sont envoyées à un laboratoire, où une image correspondant à une maladie donnée est déterminée au microscope. Dans le même temps, des inclusions éosinophiles se trouvent dans le cytoplasme des cellules..

Le diagnostic différentiel du molluscum contagiosum est effectué avec des maladies:

  • pyoderma (ulcères cutanés),
  • varicelle (varicelle),
  • papillomes filamenteux (lire l'article détaillé sur les papillomes filamenteux),
  • verrues vulgaires (lire sur les verrues vulgaires),
  • verrues génitales (lire sur les verrues génitales),
  • milia.

Molluscum contagiosum chez les adultes - caractéristiques

1) Les femmes et les hommes sont également souvent malades.

2) Il est impératif de connaître le facteur prédisposant à son apparition chez l'adulte. Pourquoi est-il apparu?

3) Chez l'adulte, la localisation fréquente du molluscum contagiosum - organes génitaux et aine.
Chez la femme: sur le pubis et les lèvres. Chez les hommes - sur le pénis et le pubis. Dans ce cas, il ressemble à la fois au stade initial des verrues génitales et des maladies pustuleuses dans la région génitale. Cet emplacement est dû à une transmission sexuelle..

4) En traitement, il est nécessaire de corriger la maladie générale qui a conduit à une diminution de l'immunité et à l'activation du virus:

  • traitement du diabète sucré,
  • correction de la dysbiose,
  • correction des médicaments qui suppriment le système immunitaire (cytostatiques, corticostéroïdes, y compris topiquement sous forme de pommades)
    Traitement du VIH.

5) C'est tout à fait possible: l'enfant a ramassé un mollusque à la maternelle - puis les adultes sont tombés malades. Tous les membres de la famille doivent être examinés en même temps.

6) Le traitement des femmes enceintes avec molluscum contagiosum diffère des autres femmes: vous devez arrêter d'utiliser des médicaments antiviraux et immunitaires, ne pas utiliser d'agents cautérisants tels que superpurea. Le seul traitement pour les femmes enceintes consiste à éliminer les papules de mollusques.

Molluscum contagiosum chez les enfants

Le plus souvent, les enfants de moins de 10 ans tombent malades. Pendant cette période, l'enfant interagit activement avec le monde extérieur et le système immunitaire se familiarise avec une variété de bactéries et de virus. Au cours de la même période, les verrues apparaissent pour la première fois chez les enfants, pendant cette période, les enfants tombent malades avec des infections infantiles.

Est-il nécessaire de traiter le molluscum contagiosum chez les enfants et comment?

Seulement avec un défaut esthétique évident et avec des complications. Méthodes de traitement - décrites ci-dessous.
Retirez l'outil de formation sur le visage avec une extrême prudence afin de ne pas entraîner de cicatrices ultérieures.

Traitement chez les enfants et les adultes

Chez les enfants et la plupart des adultes, sans traitement, les symptômes du molluscum contagiosum disparaissent d'eux-mêmes dès que l'immunité antivirale est formée. Terme - dans 4-6 mois, parfois 1-2 ans.

Il est possible de traiter les crustacés sur le corps uniquement pour des raisons médicales: traumatisme, inflammation. Indications cosmétiques - exclusivement à la demande du patient.

Domaines de traitement du molluscum contagiosum:

1) Suppression des formations

2) Traitement local

3) Traitement général

4) Traitement des complications (inflammation, allergies, ulcération cutanée)

Enlèvement de la peau molluscum

Selon les critiques de la plupart des dermatologues, l'élimination des éruptions cutanées reste la méthode la plus efficace pour traiter la peau des molluscum..

1) Retrait avec une pince à épiler ou une cuillère chirurgicale (curette)

  • Au préalable, le médecin procède à une anesthésie locale de la peau avec Emla-cream ou un autre anesthésique de surface.
  • Le médecin serre les mâchoires de la pince à épiler et fait sortir le contenu de la papule (comme dans la vidéo ci-dessous). La petite cavité formée, si nécessaire, est également grattée avec une pince à épiler ou exfoliée avec une curette (cuillère pointue de Volkmann).
    Si les papules sont petites, aucun grattage n'est nécessaire..

  • Après cela, le médecin enlève soigneusement les masses caillées et cautérise la plaie résultante avec du peroxyde d'hydrogène à 3% et de la teinture d'iode.
  • Certains patients à domicile réalisent une auto-ouverture des papules de mollusques avec une aiguille, comme dans cette vidéo.
    Nous vous rappelons: il n'est pas recommandé de le faire vous-même. En essuyant la peau avec une serviette, propageant et frottant ainsi les virus dans les zones cutanées voisines, vous ne faites que propager l'infection encore plus..

  • Après avoir retiré le mollusque, la plaie doit être traitée avec de l'iode ou du vert brillant 1 fois par jour pendant 3 jours supplémentaires.
  • Avec l'élimination appropriée des éléments de molluscum contagiosum, aucune cicatrice ne reste sur la peau.
  • Le médecin cautérise la papule avec un électrocoagulateur (couteau électrique). Par la suite, après un tel traitement, des cicatrices peuvent subsister..

    Le médecin cautérise la papule avec de l'azote liquide. Les cellules infectées par le virus sont congelées et meurent. Avec une cryodestruction appropriée, aucune cicatrice ne reste sur la peau. Mais la procédure peut être douloureuse.

    Le médecin vaporise la papule de palourde avec un faisceau laser. De plus, aucune cicatrice ne reste.

    Traitement local

    Les crèmes et onguents antiviraux sont utilisés:

    • pommade viferon,
    • Pommade oxolinique à 3%,
    • 1% gel viru-mertz sérol,
    • Infagel,
    • Pommade d'acyclovir,
    • Pommade Virolex,
    • Spray Gripferon.

    Traitement général

    Stimulation de l'immunité générale et des médicaments antiviraux.

    • comprimés d'isoprinosine (détails sur l'isoprinosine)
    • viferon en bougies,
    • polyoxidonium en bougies,
    • anaferon pour enfants en comprimés,
    • autres médicaments d'interféron.

    Traitement des complications

    Un complexe de médicaments est utilisé pour soulager les complications:

    • onguents antibiotiques - pour traiter l'inflammation bactérienne,
    • antihistaminiques pour réduire les réactions allergiques cutanées.

    Méthodes folkloriques à la maison

    Les remèdes populaires contre le molluscum contagiosum sont inefficaces. Par conséquent, ils ne peuvent pas être recommandés par un dermatologue pour le traitement de cette maladie chez les enfants ou les adultes..

    N'oubliez pas: la cause des crustacés est un virus, un facteur prédisposant est une diminution de l'immunité.
    Par conséquent, à partir des méthodes traditionnelles, vous devez utiliser des techniques générales de renforcement de l'immunité et des agents antiviraux.

    2) Plantes antivirales.

    • Ail.
      Écraser une gousse d'ail dans un ail et mettre des papules pendant quelques minutes. Il y aura une légère sensation de brûlure.
      Appliquer 3-4 fois par jour également pendant toute la période de l'éruption cutanée.
      Vous ne pouvez pas appliquer, mais simplement lubrifier la peau.
    • Lubrification des papules avec une solution de permanganate de potassium, de fucorcine, une solution alcoolique d'iode ou de vert brillant.
      Une méthode inefficace, car de tels antiseptiques n'ont pratiquement aucun effet sur le virus molluscum contagiosum. La seule utilisation de telles solutions est de lubrifier les plaies à la maison après avoir enlevé les coquillages avec une pince à épiler ou une curette..
    • Chélidoine. Le jus de chélidoine est toxique, a des effets antiviraux et antitumoraux.
      Les mollusques sont enduits de jus de chélidoine 3 à 4 fois par jour pendant toute la période des éruptions cutanées.
    • Lubrification des papules avec du jus de feuilles de cerisier, infusion d'une ficelle, calendula - ces remèdes populaires ont un effet très faible.

    Superpure, Molyustine et Molyutrex.
    Une lotion appelée Molyustine est vendue en Russie. Le médicament n'est pas un médicament. C'est un mélange d'extraits de plantes + lessive de potassium. Provoque une brûlure chimique de la peau, à la suite de laquelle les papules de mollusque meurent. L'efficacité du molluscum contagiosum est faible.

    MOLUTREX est l'analogue français de la molustine. En fait, MOLUTREX est de la potasse pure, sans additifs, c'est-à-dire de l'alcali caustique, l'équivalent français du Superpurel. Provoque une brûlure chimique de la peau. Ne fonctionne pas sur les virus.

    Supercleaner est un médicament complètement différent de la chélidoine. Ceci est un ensemble d'alcalis. Cela conduit à une brûlure chimique de la peau, à la suite de laquelle les papules de mollusque meurent. En savoir plus sur Super Cleaner.

    Lorsque vous traitez à la maison avec du superpure, du molyutrex et de la molyustine, vous devez faire extrêmement attention à ne pas provoquer de brûlures cutanées profondes et la formation de cicatrices. Ne pas utiliser de préparations cautérisantes pour éliminer les mollusques sur le visage, les lèvres chez la femme et le pénis chez l'homme..

    La prévention

    La principale chose à utiliser en permanence est la prévention du molluscum contagieux..

    • renforcer naturellement le système immunitaire,
    • vous ne pouvez pas prendre de bain chaud - vous ne pouvez que vous doucher,
    • vous ne pouvez pas frotter le corps avec un gant de toilette - savonnez-vous uniquement avec vos mains,
    • ne pas frotter le corps avec une serviette - seulement éponger,
    • vous ne pouvez pas ouvrir vous-même les papules cutanées, afin de ne pas propager l'infection à d'autres zones de la peau,
    • un patient avec des mollusques sur le corps doit recevoir des articles d'hygiène personnelle et une literie séparés. Lavez son linge séparément. Cuire le linge à la vapeur avec un fer à repasser,
    • n'utilisez toujours que des articles d'hygiène personnelle!

    Je recommande également de lire ces documents:

    • Les verrues sont une autre pathologie cutanée virale

    Attention: si le médecin n'a pas répondu à votre question, alors la réponse est déjà sur les pages du site. Utilisez la recherche sur le site.