Neurodermatite

Chaque année, les experts enregistrent environ 7 millions de nouveaux cas de maladies de la peau. Les sensations désagréables et l'apparence inesthétique de la peau font que les gens cachent leur maladie aux autres et se limitent à leurs loisirs. L'une des maladies dermatologiques les plus courantes est la neurodermatite..

Qu'est-ce que la neurodermatite?

La neurodermatite est une maladie chronique de genèse neuroallergique. Il s'agit d'une affection récurrente, caractérisée par des périodes d'exacerbation, de rémission et de saisonnalité. Au moment de l'évolution aiguë de la maladie, une rougeur de la peau, une desquamation et des démangeaisons sévères sont notées, obligeant une personne à gratter la peau jusqu'à ce qu'elle saigne. La prochaine étape est l'apparition de cloques, qui au début ne diffèrent pas de la couleur de la peau. Ensuite, les papules acquièrent une teinte rose-brun. Les nodules commencent à se développer, formant un seul foyer sans limites claires. La peau devient progressivement bleue puis rougit. Pendant la rémission, la peau se décolore. Si la maladie est grave, cette période ne se produit pas..

Il est important de savoir! Des démangeaisons sévères font que la personne se gratte la peau. Une infection purulente ou fongique s'enfonce facilement dans les plaies, ce qui peut provoquer une infection secondaire et aggraver l'évolution de la neurodermatite.

La maladie la plus courante de la neurodermatite se manifeste sur le genou et les coudes, sur le cou, la poitrine, les avant-bras, dans l'aine, dans les plis fessiers, mais dans certains cas, des papules avec un éclat caractéristique se trouvent sur le visage.

Dans la période aiguë de la maladie, la réaction cutanée est associée à une rhinite allergique, à l'asthme bronchique ou au rhume des foins.

Pour d'autres, la dermatite n'est pas dangereuse, cependant, chez une personne malade, une maladie peut provoquer une dépression nerveuse..

Groupes à risque

Il existe une neurodermatite chez les enfants et les adultes. Habituellement, les premiers signes de dermatite surviennent chez les bébés âgés de 6 mois à 7 ans. La maladie se déroule comme une allergie alimentaire. Avec l'apparition de la puberté chez 60 à 80% des enfants, la neurodermatite est éliminée indépendamment, mais la peau reste toujours très sensible.

La neurodermatite est héréditaire et est familiale. Si vos proches ont des allergies, vous avez un risque élevé de développer la maladie.

Les personnes à risque sont atteintes de pathologies du système nerveux et de troubles hormonaux. Dans ce cas, pour provoquer une maladie, une personne n'a besoin que de subir un stress grave..

Selon les statistiques, les citadins, en raison d'une écologie médiocre, sont plus sensibles à cette maladie dermatologique que ceux qui vivent en permanence dans les zones rurales..

Causes de la maladie et prévention de la neurodermatite

La neurodermatite est une maladie dont l'apparence est influencée par de nombreux facteurs.

Quelles sont les causes de la neurodermatite:

  • antécédents familiaux compliqués;
  • troubles hormonaux;
  • stress;
  • problèmes neurologiques et dysfonctionnements dans le tractus gastro-intestinal;
  • vaccination effectuée sans tenir compte de l'état immunologique du patient;
  • stress mental et physique prolongé;
  • souffert d'infections graves;
  • mauvaise routine quotidienne, alimentation déséquilibrée;
  • non-respect des règles d'hygiène personnelle;
  • mauvaise écologie;
  • contact permanent avec des allergènes (poils d'animaux, moisissures, poussières, pollen de plantes, aliments, médicaments, cosmétiques, produits chimiques ménagers).

La prévention de la neurodermatite n'est pratiquement pas différente des mesures prises pour prévenir l'apparition d'autres affections. Il implique une bonne nutrition, le respect du régime quotidien, la limitation du stress physique et mental excessif, le renforcement de l'immunité.

Il est conseillé aux personnes sujettes à des réactions cutanées allergiques de porter des vêtements fabriqués à partir de matériaux naturels.

Pendant la période de rémission, n'exposez pas la peau à des températures élevées et basses. Une exfoliation agressive doit être jetée. Il n'est pas souhaitable d'utiliser des crèmes contenant de la cannelle, du poivre, du menthol.

Il est important de savoir! Il est conseillé à une femme souffrant de neurodermatite de prendre des mesures préventives avant de concevoir un enfant. Pour maintenir l'immunité naturelle du bébé, elle doit prolonger l'allaitement..

Qu'est-ce qui peut provoquer une exacerbation de la neurodermatite

En cas de succès du traitement, la période de rémission dure de plusieurs semaines à 5 ans ou plus. Cependant, la maladie peut réapparaître de manière inattendue, ce qui obligera le patient à consulter rapidement un médecin..

L'une des principales conditions contribuant à une diminution de la fréquence d'exacerbation de la neurodermatite chez l'adulte et l'enfant est l'identification des facteurs de risque. Dans certains cas, les médecins conseillent d'être testés pour les allergènes.

Pour réduire le risque d'exacerbation, les experts recommandent de refuser ou de limiter l'utilisation d'aliments pouvant provoquer des réactions cutanées (chocolat, agrumes, cornichons, viandes fumées).

L'alcool est l'un des facteurs provoquant le retour de la dermatite. Les patients souffrant de neurodermatite doivent s'abstenir de boire.

Types de neurodermatite

Il existe plusieurs variétés de cette maladie, chacune présentant un certain nombre de caractéristiques distinctives. Vous trouverez ci-dessous différents types de neurodermatite avec une photo qui montre sa manifestation.

Neurodermatite limitée

Cette forme de la maladie se caractérise par l'apparition d'une éruption cutanée sur une zone bien définie de la peau. Les nodules sont généralement situés dans le cou, la région génitale, l'aine, sous les genoux et au coude.

Traits:

  • la peau de la zone touchée démange, mais ne se mouille pas;
  • le tégument est recouvert d'une croûte;
  • les démangeaisons sont notées principalement la nuit;
  • les lésions sont rondes, symétriques;
  • la peau devient rose ou brune.

Neurodermatite diffuse

Cette forme de maladie est beaucoup plus compliquée. De multiples foyers se forment sur le corps. La neurodermatite est généralement localisée sur les bras, les jambes, aux endroits où les genoux et les coudes se plient, sur les joues, le nez et les lèvres. Si la maladie survient dans l'enfance, au moment de l'exacerbation, la peau autour des yeux et le cuir chevelu sont affectées.

Les plaies pleurantes qui sèchent avec le temps sont une caractéristique de la maladie.

Le traitement de la neurodermatite limitée et diffuse est pratiquement le même et implique l'utilisation de pommades qui réduisent les démangeaisons, ainsi que la physiothérapie..

Traitement de la maladie

Lors du début du traitement pour cette maladie, il faut se rappeler qu'il ne sera pas possible de s'en débarrasser pour toujours. Avec la définition correcte des symptômes et le traitement de la neurodermatite, des résultats impressionnants peuvent être obtenus.

Les principales méthodes de thérapie:

  • régime;
  • respect de la routine quotidienne;
  • antihistaminiques;
  • vitamines et préparations enzymatiques (en cas de perturbation du tube digestif);
  • physiothérapie.

L'une des méthodes de traitement est l'hormonothérapie. La réception d'agents hormonaux est indiquée pour les rechutes fréquentes. Cependant, ces médicaments ont de nombreuses contre-indications. Les pommades contenant des hormones ne doivent pas être appliquées sur les zones de peau sensibles. Le temps d'utilisation de ces médicaments est limité (pas plus de 5 jours).

Les spécialistes de la clinique PsorMak de Moscou travaillent selon la méthode de l'auteur. Les médecins prescrivent des pommades maison, en tenant compte de la forme de la maladie, ce qui garantit l'efficacité du traitement. La technique exclut complètement le traitement dangereux avec des hormones et des rayons ultraviolets.

La thérapie est basée sur une approche intégrée impliquant l'utilisation de pommades et de préparations à base d'herbes médicinales, ainsi que l'acupuncture. Si une infection fongique se joint à la neurodermatite, les médecins prescrivent des antimycotiques.

Soins de la peau et besoin de régime

Pour éviter l'exacerbation de la neurodermatite, vous devez veiller à une hydratation régulière et à la saturation de la peau en lipides, refuser les gommages.

Un régime avec le bon menu pour la neurodermatite chez l'adulte est l'un des moyens de prolonger la période de rémission. Il est conseillé aux patients d'abandonner le sucre, l'alcool, le café, les produits contenant du gluten et les conservateurs chimiques.

Avis médical d'un spécialiste

Le traitement de la maladie implique non seulement le travail actif du médecin, mais également le respect de simples recommandations par le patient. Si vous rencontrez cette condition, suivez ces conseils:

  • hydratez votre peau pour éviter les craquelures;
  • guérir les intestins;
  • suivre un régime;
  • utilisez des pommades à base de plantes pour soulager les démangeaisons;
  • ne permettez pas l'apparition de plaies;
  • porter des vêtements hypoallergéniques;
  • assister aux procédures de physiothérapie.

Le traitement est une tâche responsable que seul un médecin qualifié peut vous aider. Les spécialistes de la clinique PsorMak à Moscou sont prêts à répondre à vos questions et, après un diagnostic détaillé, à désigner une solution rapide et efficace. Les professionnels de la clinique travaillent selon une méthodologie d'auteur unique, ce qui permet d'obtenir des résultats durables. Contactez-nous via le chat en ligne sur le site Web ou commandez un rappel gratuit. Vous pouvez également nous appeler au 8 (800) 500-49-16, +7 (495) 150-15-14 et prendre rendez-vous à l'heure qui vous convient.

Neurodermatite

Symptômes de la neurodermatite, traitement et causes
La neurodermatite (ou dermatite atopique, ou neurodermatite diffuse) est une maladie inflammatoire chronique - dermatite allergique, affectant la peau des personnes ayant une prédisposition dans le génome, ainsi qu'un trouble de l'état immunitaire, des systèmes nerveux et endocrinien, de la fonctionnalité d'autres organes.

La présence d'anomalies cardiaques congénitales, de pied bot, de hernies, de cataractes, etc. chez les patients indique également un facteur héréditaire de dermatose atopique. La neurodermatite a un caractère persistant, chronique, souvent récurrent, dont la forme diffère en fonction de l'âge, des causes, des symptômes, mais aussi de la saison.

Le rôle principal dans l'apparition de la neurodermatite appartient au système nerveux. Synonyme de dermatite atopique. Maintenant, le terme «neurodermatite atopique» est également utilisé. Le mécanisme de développement de la maladie est neuroendocrinien. La conséquence de la diathèse - la transition vers l'eczéma infantile - le prurit - la neurodermatite.

Ce que c'est?

La neurodermatite est une maladie cutanée inflammatoire due à des causes endogènes (à l'intérieur du corps). Elle survient principalement dans l'enfance et l'adolescence, devient souvent chronique et est l'une des maladies dermatologiques les plus courantes sur la planète..

Les raisons du développement de la maladie

La neurodermatite n'est pas une maladie infectieuse. C'est souvent une prédisposition génétique aux allergies qui en est la cause profonde. Le corps humain peut répondre à une maladie à n'importe quel irritant - des poils d'animaux à votre cosmétique préféré.

Les experts estiment que les causes courantes de la neurodermatite sont:

  • troubles de la santé neuropsychiatriques;
  • les médicaments;
  • facteurs climatiques;
  • travailler dans des conditions dangereuses et autres facteurs irritants;
  • mauvaise nutrition, pollution toxique générale du corps;
  • surcharge psycho-émotionnelle, mentale et physique prolongée, dépression;
  • troubles profonds du fonctionnement des systèmes nerveux immunitaire, central et périphérique, syndrome végétatif-vasculaire;
  • sources d'infection chronique, foyers d'inflammation dans le corps et accumulations bactériennes sur la peau;
  • maladies du tractus gastro-intestinal associées à un trouble des processus de fermentation, des perturbations du système endocrinien, des maladies ORL;
  • dépendance génétique de la propension à diverses réactions allergiques, prouvée par la forte intensité des maladies de parents proches et de jumeaux identiques;
  • facteurs endogènes - l'état pollué de l'environnement externe (extérieur) et interne (intérieur), qui peut provoquer une hyperréactivité cutanée.

Malgré la variété des facteurs provoquant le développement de la neurodermatite, les dermatologues pensent que la maladie déclenche un mécanisme allergique. Lors de la première rencontre avec un allergène, le corps développe des anticorps contre un nouveau composé pour lui-même, mais la deuxième fois, les anticorps se combinent avec le corps et sont transportés par la circulation sanguine vers tous les tissus et organes et détruisent les membranes de leurs cellules..

Dans le processus de dégranulation, la libération de substances actives se produit, parmi lesquelles l'histamine. Cette substance provoque des rougeurs et un épaississement de la peau, une élévation de la température locale et une sensation de démangeaison ou de brûlure. En cas d'infection secondaire, la température corporelle augmente.

Les scientifiques expliquent la défaite du système nerveux comme la cause de la neurodermatite par le dysfonctionnement des fibres nerveuses périphériques. Par conséquent, le patient commence à harceler avec de fortes démangeaisons et des éruptions cutanées apparaissent sur le corps. Le désir de gratter la peau entraîne sa blessure, une augmentation de l'intensité des démangeaisons et un gonflement des tissus.

Classification

La neurodermatite est une maladie qui a plusieurs types, qui déterminent le degré de prévalence du processus pathologique sur la peau du patient.

  1. Neurodermatite diffuse. Cette forme est caractérisée par l'apparition de lésions multiples. En règle générale, ils sont localisés sur les extrémités supérieures et inférieures (dans les creux et les coudes poplités), ainsi que sur le tronc. Cependant, la neurodermatite diffuse affecte souvent le cou, les organes génitaux, l'anus et le visage. Dans ce cas, les lésions sont des zones cutanées confluentes lichénifiées et infiltrées. À certains endroits, en plus de la lichénification, des nodules plats et brillants apparaissent. Parfois, chez les patients après le grattage, il y a un court pleur. En conséquence, les lésions peuvent être infectées, compliquées par une lymphadénite ou une pyodermite. Les patients souffrant de neurodermatite diffuse se distinguent par un œdème et une hyperémie de la peau, souvent recouverts de petites écailles.
  2. Neurodermatite limitée. Ce type de neurodermatite se caractérise par l'apparition à la surface de la peau de plaques recouvertes de néoplasmes nodulaires sur le cou, dans les flexions du genou et du coude, dans le périnée et sur les organes génitaux. Avec ce type de maladie, une disposition symétrique des plaques est souvent notée. En règle générale, ils apparaissent simultanément sur les deux coudes, genoux et pieds..
  3. Le décalvant affecte les zones velues du corps, provoquant une chute progressive des cheveux.
  4. Neurodermatite linéaire. Il s'agit d'une pathologie dans laquelle les lésions sont localisées principalement sur les surfaces extenseurs des bras et des jambes et ont la forme de rayures, parfois avec une surface verruqueuse ou squameuse..
  5. Folliculaire: se forme sur les parties velues du corps sous forme d'éruptions cutanées ressemblant à des papules pointues.
  6. Neurodermatite psoriasiforme. Dans ce cas, les lésions sont des phoques rouges recouverts de petites écailles blanc argenté. Le plus souvent, ils sont localisés sur la tête et le cou..
  7. Hypertrophique: exprimé par un gonflement dans la région des ganglions lymphatiques, le plus souvent.

Chaque type de neurodermatite apporte un inconfort important à une personne, un traitement est donc nécessaire sans délai.

Les symptômes de la neurodermatite

Les principaux symptômes de la neurodermatite chez les adultes et les enfants sont caractérisés par des éruptions cutanées, des démangeaisons, des troubles névrotiques, des rougeurs, une desquamation. De plus, la zone de propagation de la maladie peut varier en fonction de son type spécifique..

Avec la neurodermatite, la fonction des glandes surrénales est considérablement réduite, de sorte que la peau peut s'assombrir sensiblement. Une personne perd du poids, ce qui affecte négativement l'état général du corps. La pression diminue, la fatigue, l'apathie et la faiblesse augmentent, la sécrétion de suc gastrique et le taux de glucose dans le sang diminuent. La neurodermatite conduit parfois à une lymphadénite (inflammation des ganglions lymphatiques), qui altère le fonctionnement de nombreux organes.

Il convient de noter que les symptômes de la neurodermatite sont les plus prononcés en hiver et le soir, et en été, au contraire, des améliorations notables se font sentir. La neurodermatite sur les mains apporte le plus grand inconfort, car en raison de l'humidité et des influences mécaniques fréquentes, la maladie ne fait qu'aggraver.

À quoi ressemble la neurodermatite, photo

La photo ci-dessous montre comment la maladie se manifeste chez les adultes et les enfants..

Comment diagnostiquer correctement?

Le diagnostic de la neurodermatite est effectué par un dermatologue lors de la première visite. Pour cela, les plaintes du patient et l'examen de son corps suffisent. Pour confirmer le diagnostic, le patient peut se voir attribuer des études de laboratoire et biochimiques: son sang est vérifié pour le nombre de leucocytes et d'éosinophiles.

Chez la plupart des patients, une éosinophilie et une leucocytose sont détectées, et dans les études immunologiques, une quantité accrue d'immunoglobulines IgE est trouvée. Avec l'ajout de maladies secondaires, le traitement de la neurodermatite et de ses symptômes peut être ajusté en fonction du tableau clinique général.

Comment traiter la neurodermatite?

Souvent, la neurodermatite est traitée de manière très tronquée et l'attention n'est portée qu'aux manifestations cutanées. Pour le soulagement dont le traitement local est dirigé. Cependant, il convient de considérer le processus dans son ensemble et de prêter attention à toutes les étapes du traitement..

  1. Régime. La thérapie commence, en particulier dans le cas des bébés, par des mesures diététiques. Il est idéal lorsqu'il est possible d'identifier les principaux allergènes qui provoquent le processus et de les exclure de l'alimentation. Chez les adultes, la thérapie commence également par un régime alimentaire restreint en alcool et en épices. Les enfants essaient d'être allaités ou de passer aux hydrolysats de protéines de vache.
  2. Mode général. La normalisation du régime général devrait prévoir une nuit complète (et pour les enfants et le sommeil de jour), un séjour suffisant à l'air frais et un stress mental et physique rationnel, à l'exclusion du surmenage et de la surexcitation du système nerveux. traitement de la neurodermatite chez l'adulte avec lésion totale, localisation sur les paumes, complications purulentes secondaires peuvent être réalisées en ambulatoire avec délivrance d'un certificat d'incapacité de travail.
  3. Traitement de la dysbiose. Pour les périodes d'exacerbation, il est également recommandé de s'attaquer à la correction de la dysbiose et de commencer à suivre une cure d'entérosorbants (Enterosgel, Poliepan). Il n'est pas pratique d'utiliser des sorbants de manière continue, car ils entraînent l'élimination non seulement des allergènes des intestins, mais également des vitamines, qui sont assez difficiles à remplacer en raison des restrictions alimentaires et de l'intolérance aux analogues synthétiques..
  4. Sédatifs. Si nécessaire, des traitements de sédatifs ou de médicaments sont prescrits aux patients pour des problèmes neurologiques ou mentaux plus graves.

Recommandations générales pour la neurodermatite pouvant être réalisée à domicile:

1) Le plus important est d'arrêter de se gratter constamment la peau. Aucun traitement ne sera efficace si le patient continue de gratter les lésions. Pour ça:

  • couper les ongles courts
  • la nuit pendant la période d'exacerbation, mettez des gants de coton sur vos mains ou dormez en pyjama en coton. Cela réduira les rayures involontaires pendant le sommeil..

2) Il est très important d'éviter tout contact avec des allergènes aggravants. Pour ça:

  • un régime hypoallergénique est nécessaire
  • les nouveaux vêtements doivent être prélavés.
  • vous devez utiliser des poudres de lavage à base de savon
  • les vêtements doivent être soigneusement rincés
  • nettoyage humide quotidien de la maison

3) Réduisez la peau sèche. Pour ça:

  • utiliser des savons et des détergents crémeux à effet hydratant.
  • les procédures d'eau doivent être à court terme (5 à 10 minutes), dans de l'eau tiède (pas chaude).
  • après le lavage ou la baignade dans la piscine, appliquez une crème corporelle ou du lait sur le corps.
  • des vêtements amples en pur coton doivent être portés.
  • il est conseillé d'abandonner les vêtements en laine et les couvertures en laine, en les remplaçant par des vêtements et des couvertures d'autres matériaux.

La tactique de traitement de la neurodermatite vise à éliminer les troubles qui ont provoqué le développement du processus pathologique, ainsi qu'à prévenir les rechutes et à prolonger les rémissions. [adsen]

Traitement médical

Le créneau thérapeutique antiallergique implique l'utilisation d'antihistaminiques, dans la plupart des cas, 2 et 3 générations de médicaments, qui ont un effet moins inhibiteur sur le système nerveux central et en même temps stabilisent les mastocytes et bloquent en même temps l'effet de l'histamine, mais les médicaments de première génération sont toujours activement utilisés. Ils ont un effet relativement rapide et donnent de la somnolence, ce qui, cependant, est même bon en présence de dermatose qui démange..

  • Première génération: comprimés ou gouttes de Fenistil (Demitenden), Tavegil (Clemastine), comprimés ou injections de Pipolfen (Promethazine), Fenkarol (Hifenadine), Suprastin (Chlorpyramine).
  • Le médicament de la deuxième génération - Ketotifen (Zaditen) est préférable lors de la combinaison d'un processus cutané avec une obstruction bronchique.
  • Médicaments de troisième génération: Astelong, Astemizole, Akrivastin, Acelastin, Allergodil, Histalong, Gistim, Claritin, Clarisens, Loratadin, Levocabastine, Semprex, Telfast, Terfenadil, Teridin, Cyterizine, Ebastin.

Les glucocorticoïdes sont utilisés dans les cas graves d'un processus courant pendant les périodes d'exacerbation ou en présence de complications allergiques sous forme de réactions allergiques aiguës (urticaire, œdème de Quincke).

  • Naturel: cortisone, hydrocortisone.
  • GCS semi-synthétique: dexaméthasone, triamcinolone, prednisolone.

Le traitement avec des pommades avec des glucocorticoïdes est effectué une fois par jour. Appliquer en fine couche, ne pas frotter. Lorsqu'ils sont pris en cure, ils ne provoquent pas d'effets systémiques secondaires (syndrome d'Itsenko-Cushing, insuffisance surrénalienne, atrophie cutanée et diabète sucré). Lorsqu'elle est prise au fil des ans, sa propre libération d'hormones surrénales diminue progressivement et des effets secondaires systémiques se développent.

  • Médicaments à faible concentration: non fluorés: pommade à l'hydrocortisone, acéponate de méthylprednisolone.
  • Force modérée. Non fluoré: Latikort, Lokoid. Fluoré: "Afloderm", "Ftorocort", "Triacort", "Esperson", "Locakarten", "Lorinden".
  • Fort. Fluoré: «Dermovate», «Kutiveit», «Beloderm», «Celestoderm», «Sinalar», «Flucinar», «Sinaflar». Non photographié: "Elokom", "Advantan".

La tâche principale des médicaments non hormonaux est de sécher la peau (pommade ou pâte de zinc, Ski-derm) et avoir un effet adoucissant (Gistan). Cependant, certains des médicaments ont également des effets anti-inflammatoires (Apilak), des préparations à base de goudron et d'ichtyol), et réduisent également les démangeaisons (Elidel, Glutamol). Ils utilisent également des onguents cicatrisants (Bipanten, Panthenol).

Les autosérums sont fabriqués à partir du propre sang du patient, qui est collecté au plus fort d'une exacerbation de la neurodermatite. Ainsi, le patient reçoit des anticorps contre les allergènes.

Traitement de physiothérapie

Une procédure telle que la photothérapie (à l'aide d'une lampe à quartz, UV ou photothérapie sélective) a fait ses preuves dans le traitement de la neurodermatite. La photothérapie sélective, impliquant l'utilisation de rayons UV d'une longueur d'onde de 315-320 nm, est indiquée pour les patients souffrant de neurodermatite uniquement pendant la période de rémission de la maladie. La durée du traitement est de 15 à 20 procédures.

En outre, en tant que traitement physiothérapeutique de la neurodermatite, les dermatologues recommandent le cryomassage (utilisation d'azote liquide) et l'irradiation des lésions avec un laser médical..

Dans le même temps, le traitement en sanatorium (côte de la mer Noire et de la mer Morte) a un effet très bénéfique sur le corps du patient..

Remèdes populaires

À base d'ingrédients naturels, vous pouvez préparer divers remèdes maison pour lutter avec succès contre les maux de peau. Il:

  1. Lotions, bains, frottements. Pour différents traitements des zones de peau enflammées et pour les lotions, les tisanes sont idéales, avec des effets anti-inflammatoires et apaisants. Bien éprouvé: camomille, ficelle, origan, ortie, aiguilles de pin, thym, plantain, menthe. Vous pouvez faire des infusions et des décoctions à un composant à partir de la collection d'herbes.
  2. Crèmes, onguents. Le plus souvent, pour la préparation d'une pommade, la graisse de porc / saindoux est prise comme base grasse, elle doit d'abord être fondue et du soufre purifié ajouté jusqu'à obtention d'une masse homogène. Avant utilisation, nettoyez soigneusement la zone affectée avec du savon pour bébé..
  3. Une autre recette de pommade maison préparée à partir de graisse d'oiseau, de cire d'abeille et de goudron de bouleau. Mélanger tous les composants, placer dans un récipient en céramique et laisser reposer 4 heures dans un endroit chaud ou sur une surface chauffée.
  4. Compresses. L'argile bleue a fait ses preuves de manière très positive dans le traitement de la maladie, qui peut être facilement achetée dans une pharmacie ou un magasin de cosmétiques. L'argile doit être mélangée avec du sel de mer dans des proportions égales, mélangée à de l'eau et appliquer cette bouillie en une couche uniforme sur les zones touchées. Ensuite, vous devez attendre que le mélange soit sec et rincer doucement à l'eau tiède.

Règles de nutrition

Le régime alimentaire pour la neurodermatite chez les adultes implique le rejet du sel, des aliments épicés et épicés, des aliments contenant une grande quantité de glucides. Dans la période aiguë, les aliments à indice élevé d'activité allergique sont exclus du régime:

  • des œufs,
  • lait entier,
  • Fruit de mer,
  • Chocolat,
  • agrumes

Pour la période d'exacerbation, vous devez arrêter de manger des viandes et du poisson gras, de la restauration rapide, des conserves, des produits contenant des colorants et des saveurs artificielles.

L 'accent en matière de nutrition est mis sur l' adhésion à un régime de plantes laitières. Il est utile de manger des légumes et des fruits frais, des salades avec de l'huile végétale, des produits laitiers. Il est recommandé de boire plus de liquides (jusqu'à 2 litres par jour). Le régime alimentaire comprend de la viande diététique bouillie, des céréales, des purées de légumes, des bouillons faibles en gras. Le sucre est mieux remplacé par du xylitol ou du sorbitol. Des boissons, du thé vert, du bouillon d'églantier, des compotes, de l'eau minérale sont préférables.

La prévention

La prévention de la neurodermatite ressemble à la prévention de toute maladie. Bonne alimentation équilibrée, activité physique modérée, durcissement et augmentation de l'immunité, évitant le stress. Les dermatologues conseillent aux personnes sujettes aux maladies dermatologiques de porter des vêtements fabriqués à partir de matériaux naturels qui n'irritent pas la peau, afin de ne pas provoquer le développement de la maladie.

De plus, n'exposez pas la peau pendant la période de rémission et d'exacerbations à des irritants, par exemple en faisant des peelings, des gommages, en utilisant des crèmes étiquetées «pour perdre du poids», qui comprennent des substances qui irritent la peau - poivre, cannelle, menthol. Enfin, il est important de protéger la peau sensible des températures élevées et basses..

Prévoir

La neurodermatite ne menaçant pas de complications dangereuses, les prévisions sont les plus favorables pour la vie, bien que la guérison complète ne se produise pas dans tous les cas. Lorsque la cause de la neurodermatite réside dans des structures génétiques allergiques profondes, il est impossible d'exclure les rechutes, car les mesures thérapeutiques peuvent ne pas couvrir toutes les manifestations de la maladie..

La neurodermatite diffuse avec des exacerbations sévères peut entraîner une perte de performance à long terme. La neurodermatite limitée n'a pas tendance à se transformer en diffuse, son pronostic est donc beaucoup plus favorable.

Neurodermatite: causes, psychosomatique et traitement

La neurodermatite est une maladie cutanée chronique de nature neurogène-allergique de la lésion.

La neurodermatite, dont les symptômes sont également définis sous le terme de dermatite atopique ou d'eczéma (chez l'adulte) ou de diathèse (chez l'enfant), survient dans la population dans environ 40% des cas, étant l'une des maladies cutanées les plus importantes..

La disposition héréditaire à cette maladie est confirmée par une neurodermatite chez des parents proches. Très souvent, cette maladie apparaît dans l'enfance et se manifeste tout au long de la vie. La période la plus difficile de l'évolution de la maladie est observée pendant la ménopause. Chez les personnes âgées, il se manifeste par des démangeaisons cutanées étendues, qui se propagent ensuite à une large zone de la peau..

L'apparition de la neurodermatite provoque très souvent une mauvaise nutrition, des troubles métaboliques, une intoxication, des troubles graves des systèmes nerveux et hormonal. L'évolution de la maladie peut aggraver considérablement la dysbiose, qui survient à la suite de la prise d'un certain nombre de médicaments - antibiotiques, hormones. Les foyers d'infection chronique, les maladies allergiques, les helminthiases affectent également négativement l'évolution de la maladie..

Causes d'occurrence

La neurodermatite fait référence à des maladies de type neurogène-allergique, la prédisposition à son développement est héréditaire. La tendance à l'atopie se manifeste généralement dans les premières années de la vie d'un enfant, moins souvent - à l'adolescence.

Les troubles endocriniens et hormonaux dans le corps contribuent à l'apparition des symptômes de la maladie. Les causes et l'occurrence, ainsi que les facteurs prédisposants de son développement, comprennent:

  • stress fréquent, expériences émotionnelles fortes;
  • empoisonnement du corps avec des produits chimiques et des poisons;
  • violation de la routine quotidienne, mauvaise alternance du sommeil et de l'heure de réveil;
  • conditions de travail difficiles;
  • interaction régulière avec les allergènes. Les allergènes les plus puissants comprennent certains aliments et médicaments, le pollen végétal,
  • cosmétiques, peluches et laine;
  • diminution de l'immunité;
  • maladies du système digestif.

Certaines personnes souffrant de neurodermatite peuvent vivre une longue vie heureuse sans faire face aux manifestations de la maladie, d'autres sont obligées de prendre régulièrement des médicaments, de limiter leur alimentation afin d'éviter les symptômes d'une maladie désagréable. Par conséquent, nous pouvons dire avec confiance qu'une grande importance dans le développement de la neurodermatite est accordée aux caractéristiques individuelles du corps humain..

Classification

La division en types de cette maladie de la peau est due au degré de prévalence sur la peau humaine. Ainsi, il existe plusieurs types de neurodermatite, à savoir:

  1. Limité, présenté uniquement sur certaines zones de la peau;
  2. Diffus, dont les centres de manifestation sont le cou, le visage, les articulations du coude, les cavités poplitées, la plus fréquente est la neurodermatite des mains;
  3. Hypertrophique avec une manifestation semblable à une tumeur dans la région de l'aine;
  4. Linéaire, dans lequel des rayures qui démangent apparaissent au pli des membres;
  5. Psoriasiforme - neurodermatite du cou et de la tête, dans laquelle des lésions rouges épaissies apparaissent couvertes de petites écailles;
  6. Folliculaire, dans lequel des papules pointues apparaissent sur les zones poilues;
  7. Détartrage sur le cuir chevelu avec perte de cheveux ultérieure.

Chaque type de neurodermatite apporte un inconfort important à une personne, un traitement est donc nécessaire sans délai.

Psychosomatique

La neurodermatite peut se manifester sous l'influence de situations de stress subjectives. Avec le développement de stress social et de problèmes de communication qui ne sont pas résolus en temps opportun, l'état du patient est considérablement aggravé.

La psychosomatique est déterminée par la conscience, par conséquent, le déséquilibre dans le corps du patient est caractérisé comme le début de troubles psychosomatiques. Par exemple, si le patient se concentre trop sur l'attitude de son entourage, il essaie de toutes ses forces d'obtenir l'approbation et commence à choisir soigneusement une image extérieure, y compris des vêtements. Dans ce cas, du point de vue de la psychosomatique de la neurodermatite, les vêtements sont associés à la peau, ce qui reflète l'état interne du patient..

Il existe une relation étroite entre les maladies de la peau et la psyché - la relation entre une réaction pseudo-allergique prononcée, un conflit, des situations traumatiques et le degré de susceptibilité émotionnelle. Ceci est compliqué par l'ajout de suspicion, de suspicion et de tension, poussant le patient dans l'isolement social et la négativité. Malgré le fait qu'il n'y a pas de signes obligatoires qui accompagnent le développement de la neurodermatite, certaines caractéristiques typologiques similaires sont présentes chez le patient.

Les traits psychologiques des patients souffrant de neurodermatite comprennent:

  • la personne est déprimée, son émotivité est fortement réduite;
  • il y a une fatigue et une fatigue accrues même en l'absence d'activité physique;
  • le patient est extrêmement irritable, sensible et vulnérable;
  • possibles attaques soudaines d'agression et difficultés d'adaptation à la société environnante;
  • le patient peut être retiré et extrêmement méfiant;
  • une personne prend toutes les déclarations à ses propres frais et de cela éprouve un sentiment accru de honte et de culpabilité;
  • un patient atteint de neurodermatite est inconfortable et peu sûr de lui dans la société, générant un complexe d'infériorité en lui-même, ce qui conduit à un désir obsessionnel de rejeter son propre corps et sa peau.

Le facteur psychosomatique est particulièrement important lors de l'analyse de la maladie chez les enfants..

Les symptômes de la neurodermatite

Les premiers signes de neurodermatite (voir photo) comprennent des éléments morphologiques primaires tels que:

  • papules épidermo-dermiques, qui ont la couleur habituelle inhérente à la peau. Ces papules à certains endroits fusionnent les unes avec les autres, formant ainsi des zones d'infiltration papulaire de type continu.
  • Dans ces zones, la peau est sèche, présente une excoriation importante, ainsi que de petites écailles.
  • À la suite de l'infiltration, des fissures apparaissent souvent dans les zones des plis cutanés..

Localisation des foyers - différentes parties du corps, mais, fondamentalement, des dommages se produisent:

  • cuir chevelu (région occipitale),
  • dos et côté du cou,
  • sur les bras - zones de flexion du coude,
  • dans le pli aine-fémoral,
  • périnée - plis interglutéaux, zone anogénitale et scrotum,
  • ainsi que sur les jambes au niveau de l'intérieur des cuisses et de la fosse poplitée.

Le diagnostic différentiel est réalisé avec:

  • psoriasis;
  • le lichen plan;
  • eczéma;
  • prurit;
  • mycose fongique.

Neurodermatite sur les mains

La neurodermatite des mains se manifeste par de fortes démangeaisons. Le plus souvent, la zone des articulations du coude et de l'avant-bras est sensible à la neurodermatite. Le lavage des zones touchées est douloureux et l'utilisation de gels douche et d'hydratants ne fera qu'aggraver la maladie.

  • De nombreuses écailles sont présentes sur la peau, se transformant en croûtes suintantes.
  • Les croûtes tombent, les blessures restent sous elles, après quoi le processus est répété.

Le principal symptôme du stade aigu de la maladie est:

  • démangeaisons intolérables, qui s'intensifient la nuit. D'autres signes apparaissent plus tard.
  • Au début, l'éruption cutanée ressemble à des taches rouges, des papules et des plaques qui ont tendance à fusionner..
  • En raison du grattage, le corps est affecté par une infection secondaire, qui transforme les éléments en pustules - des bulles avec un contenu.
  • Les tissus cutanés gonflent et semblent gonflés.

Avec une neurodermatite limitée, des lésions cutanées sont généralement présentées:

  • plaques de démangeaisons locales pas plus grandes que la paume dans le dos ou la surface latérale du cou, plis inguinaux-fémoraux, scrotum, lèvres, pli interglutéal.
  • Les zones cutanées altérées sont des zones de lichénification entourées de papules disséminées le long de la périphérie..
  • À la fin de la période de neurodermatite, une hyperpigmentation se forme le long des bords des lésions, dans le contexte de laquelle, dans les lieux de grattage, une leucodermie secondaire peut se former - des zones de peau décolorée.

Symptômes diffus:

  • L'une des maladies de la peau les plus nocives. Outre le fait qu'il affecte de nombreuses parties du corps, il affecte également le visage..
  • Des éruptions cutanées sont observées sur les paupières et les lèvres. Ils peuvent également apparaître sur les côtés intérieurs des coudes et des genoux..

Le soulagement dans de telles conditions est obtenu à l'aide de séances d'échographie et de physiothérapie.

Les patients peuvent présenter les symptômes suivants:

  • se sentir anxieux;
  • irritabilité;
  • dépression;
  • fatiguabilité rapide;
  • léthargie et apathie;
  • émotivité excessive;
  • larmoiement;
  • les troubles du sommeil.

Dans certains cas, la neurodermatite chez l'adulte peut provoquer le développement d'une lymphadénite (inflammation des ganglions lymphatiques), ce qui, à son tour, conduit à une détérioration du fonctionnement de nombreux organes. En règle générale, les rechutes de la maladie se produisent pendant la saison froide et en été, les patients ont au contraire une amélioration significative de leur santé..

La plus grande souffrance est ressentie par les personnes dont les lésions sont localisées sur les mains. Cela est dû au fait que les mains sont les plus sensibles à l'influence de l'humidité et des influences mécaniques, qui aggravent le déroulement du processus pathologique..

Sur le visage

La neurodermatite du visage devient souvent continue, acquérant ainsi le caractère d'une forme secondaire d'érythrodermie. Il y a souvent une infection des foyers avec le développement ultérieur d'une lymphadénite (inflammation des ganglions lymphatiques), une lymphangite.

Souvent, la maladie est associée à des maladies de type allergique (urticaire, rhume des foins, asthme).

À quoi ressemble la neurodermatite: photo

La neurodermatite est une maladie à multiples facettes, au cours de laquelle des exacerbations et des rémissions sont notées. À différents stades de ce processus chronique, différents changements cutanés peuvent être observés..

Caractéristiques de la neurodermatite chez les enfants

Le plus souvent, la neurodermatite affecte les enfants allergiques. La maladie se développe non seulement en raison d'allergies aux aliments, à la laine ou au pollen. Chez certains bébés, l'intolérance congénitale à certaines substances est un facteur de prédisposition. Les enfants ayant des antécédents psycho-émotionnels instables et des problèmes du système nerveux sont également sujets à la maladie..

Le traitement de la neurodermatite chez les enfants dépend des symptômes spécifiques. La version traditionnelle du cours de la pathologie est un foyer enflammé (plus de zones sont observées moins souvent).

Dans la période aiguë, une zone érythémateuse est déterminée sur la peau, qui se transforme ensuite en une papule bizarre d'un diamètre allant jusqu'à 3 mm. Plusieurs papules fusionnent en un seul foyer de n'importe quelle forme. Au fur et à mesure que la pathologie progresse, les pleurs commencent.

Les signes importants de neurodermatite chez les enfants sont:

  1. peau sèche;
  2. dermographisme blanc;
  3. la sévérité du motif de la peau (les lignes sont le plus fortement dessinées sur les paumes).

La zone d'hyperpigmentation atteint plusieurs centimètres et se transforme en douceur en tissus normaux. À différents âges des enfants, la neurodermatite se comporte différemment. Chez les nourrissons, une éruption cutanée se forme sur le cou, le visage, les parties extenseurs des membres et du cuir chevelu. À l'âge de 3 ans, la maladie guérit généralement.

Après 2 ans, des changements inflammatoires sur la peau chez les enfants sont observés dans le coude et les cavités poplitées. L'éruption cutanée se forme sur le cou et sur les surfaces articulaires - cheville ou poignet. Chez les adolescents, les foyers de neurodermatite sont localisés dans les zones de flexion des membres, des mains, au niveau des lèvres et des yeux..

Les dermatologues développent un schéma thérapeutique pour la neurodermatite chez les enfants des groupes de médicaments suivants:

  • sédatifs;
  • complexes avec les vitamines A, E, B;
  • onguents glucocorticostéroïdes (Advantan, Afloderm, Elokom);
  • antihistaminiques (Cetirizine, Loratadin);
  • bloqueurs des récepteurs de l'histamine (cyproheptadine).

Pendant le traitement de la neurodermatite, il est utile de nourrir un enfant avec des produits laitiers fermentés, du poisson, de la volaille, des œufs de caille, de l'huile de soja, de l'avocat, des jus de multivitamines. Il est interdit de donner des bonbons au bébé.

Comment traiter la neurodermatite?

Le traitement de la neurodermatite chez l'adulte doit être complet. Sans changer le mode de vie, réduire le contact avec les allergènes, la thérapie cutanée locale est inefficace.

  1. Régime alimentaire - pour les tout-petits et les patients adultes, une tentative doit être faite pour identifier les aliments qui déclenchent l'apparition de la dermatite. Sur les indications, passer des tests d'allergie étendus. Évitez les épices et les herbes. Les bébés changent de forme d'alimentation - les bébés sont allaités, les personnes artificielles sont transférées dans des mélanges hypoallergéniques adaptés.
  2. L'utilisation d'entérosorbènes pour éliminer les produits allergènes du corps. Vous ne devez pas vous laisser emporter par de tels médicaments, car ils absorbent non seulement des substances nocives, mais également de la microflore, des vitamines et des minéraux utiles. Mais lors d'une exacerbation, l'utilisation de tels moyens est justifiée..
  3. Mode général. Les patients adultes pendant les périodes d'exacerbation reçoivent un régime à domicile avec la délivrance d'un certificat d'incapacité de travail. Pour les enfants - promenades au grand air, bains de soleil, réduction du stress émotionnel.
  4. Traitement médicamenteux avec sédatifs et antihistaminiques, corticostéroïdes, pommades pour le traitement de la neurodermatite.

Antihistaminiques

Le créneau thérapeutique antiallergique implique l'utilisation d'antihistaminiques, dans la plupart des cas, 2 et 3 générations de médicaments, qui ont un effet moins inhibiteur sur le système nerveux central et en même temps stabilisent les mastocytes et bloquent en même temps l'effet de l'histamine, mais les médicaments de première génération sont toujours activement utilisés. Ils ont un effet relativement rapide et donnent de la somnolence, ce qui, cependant, est même bon en présence de dermatose qui démange..

  • Première génération: Suprastin, Fenkarol, Pipolfen, Tavegil en injections ou comprimés, Fenistil en gouttes ou en comprimés.
  • Médicaments de deuxième génération - "Zaditen" ("Ketotifen"), son utilisation est préférée dans le cas d'une combinaison du processus cutané avec une obstruction bronchique.
  • Médicaments de troisième génération: Ebastin, Cyterizin, Teridin, Terfenadil, Telfast, Semprex, Levocabastin, Loratadin, Clarisens, Claritin, Gistim, Histalong "," Allergodil "," Acelastin "," Akrivastin "," Astemizol "," Astelong ".

Glucocorticoïdes à usage systémique

En comprimés ou en injections, ils sont utilisés dans les cas sévères d'un processus courant lors de périodes d'exacerbation ou de présence de complications allergiques sous forme de réactions allergiques aiguës (urticaire, œdème de Quincke).

  • GCS semi-synthétique: prednisolone, triamcinolone, dexaméthasone.
  • Naturel: hydrocortisone, cortisone.

Traitement avec des onguents

Le traitement de la neurodermatite avec des pommades contenant des glucocorticoïdes est effectué une fois par jour. Appliquer en fine couche, ne pas frotter. Lorsqu'ils sont pris en cure, ils ne provoquent pas d'effets systémiques secondaires (syndrome d'Itsenko-Cushing, insuffisance surrénalienne, atrophie cutanée et diabète sucré). Lorsqu'elle est prise au fil des ans, sa propre libération d'hormones surrénales diminue progressivement et des effets secondaires systémiques se développent.

  • Acéponate de méthylprednisolone non fluoré faible, hydrocortisone.
  • Force modérée. Fluoré: Lorinden, Locakarten, Esperson, Triacort, Ftorocort, Afloderm. Non fluoré: Lokoid, Latikort.
  • Fort. Non fluoré: Advantan, Elokom, Fluoré: Sinaflar, Flucinar, Sinalar, Celestoderm. Beloderm, Kutiveit, Dermovate.

Onguents non hormonaux

La tâche principale du traitement de la neurodermatite dans les pommades non hormonales est de sécher la peau (Skiderm, pâte ou pommade de zinc) et de fournir un effet émollient (Gistan). Mais la plupart des médicaments ont également un effet anti-inflammatoire (médicaments à base d'ichtyol et de goudron, «Apilak»), ou réduit les démangeaisons («Glutamol», «Elidel»). Des pommades cicatrisantes sont également utilisées ("Panthenol", "Bepanten").

Les autosérums sont fabriqués à partir du propre sang du patient, qui est collecté au plus fort d'une exacerbation de la neurodermatite. Ainsi, le patient reçoit des anticorps contre les allergènes.

Traitement de physiothérapie

Une procédure telle que la photothérapie (à l'aide d'une lampe à quartz, UV ou photothérapie sélective) a fait ses preuves dans le traitement de la neurodermatite. La photothérapie sélective, impliquant l'utilisation de rayons UV d'une longueur d'onde de 315-320 nm, est indiquée pour les patients souffrant de neurodermatite uniquement pendant la période de rémission de la maladie. La durée du traitement est de 15 à 20 procédures.

En outre, en tant que traitement physiothérapeutique de la neurodermatite, les dermatologues recommandent le cryomassage (utilisation d'azote liquide) et l'irradiation des lésions avec un laser médical..

Dans le même temps, le traitement en sanatorium (côte de la mer Noire et de la mer Morte) a un effet très bénéfique sur le corps du patient..

Hémocorrection extracorporelle

Il s'agit d'une procédure qui implique le traitement de composants du plasma sanguin du patient ou l'élimination de produits nocifs qui provoquent le développement d'un processus pathologique.

Régime alimentaire pour la neurodermatite

Pour les maladies allergiques, un régime alimentaire spécial est utilisé, ainsi qu'un jeûne thérapeutique dosé.

Ces produits doivent être jetésTu peux manger
Bouillons de viande et de poisson extractifs (riches en protéines)"Second" bouillons (le "premier bouillon" doit être égoutté et cuit)
Fruits de mer (caviar, crabes, crevettes)Poisson bouilli, viande bouillie, volaille (surtout la poitrine)
Agrumes, fraises, framboises, fraises (réactions allergiques croisées)Pommes et compote d'eux
Miel (contient du pollen végétal)Huiles d'olive et de tournesol
Chocolat, café, cacaoJaune d'œuf
De l'alcoolBeurre
Fromage (certaines variétés contiennent de l'histamine)Produits à base d'acide lactique (lait caillé, fromage cottage, crème sure)
Produits contenant des conservateurs et des additifs alimentaires (viandes fumées, épices, conserves, confiserie)Soupes de légumes et de céréales (sarrasin, orge perlé)
Régime pauvre en sel (pas plus de 3 grammes ou une demi-cuillère à café par jour)Pain de seigle et de blé

Règles de régime pour la neurodermatite:

  1. Si la neurodermatite se développe dans le contexte de l'obésité, il est alors nécessaire de lutter simultanément contre le surpoids: organisez des jours de jeûne, limitez la teneur en calories de votre alimentation à 2000 Kcal par jour;
  2. Le menu doit contenir beaucoup de légumes et de fruits riches en vitamines et en fibres. ils améliorent la digestion et nettoient les intestins;
  3. Il est conseillé de limiter la consommation de poisson, car certains de ses types peuvent provoquer des allergies. La viande ne peut être consommée que dans des variétés faibles en gras et en combinaison avec des herbes;
  4. Il est également autorisé à entrer dans le régime des fromages faibles en gras, des boissons lactées fermentées, des huiles végétales, des thés, des céréales et des baies..

Comment prendre soin de sa peau?

Les soins cutanés pour la neurodermatite chez l'adulte sont un moyen de prolonger la rémission (une période sans symptômes). Chez les patients atteints de neurodermatite, la peau est très sèche. Une barrière protectrice déjà faible cesse de fonctionner sous des influences environnementales défavorables. Par conséquent, les soins de la peau sont un moyen de restaurer la fonction barrière de la peau et de prévenir l'exacerbation de la maladie..

Pour les peaux sèches, les règles suivantes doivent être respectées:

  • Lavez votre visage à l'eau tiède plusieurs fois par jour. L'eau chaude hydrate mieux la peau et une eau trop chaude ou trop froide peut irriter la peau, provoquant une aggravation de la neurodermatite.
  • N'utilisez pas de substances trop fortes (chlore, ammoniaque) pour nettoyer la salle de bain. Ils peuvent rester à la surface et entrer sur la peau, provoquant une irritation lors de la prise de bain.
  • Le principal effet thérapeutique lors de la prise de procédures à l'eau est d'hydrater la peau, elle n'a donc pas besoin d'être frottée avec des débarbouillettes (cela contribue à la formation de microtraumatismes).
  • Utilisez des produits hypoallergéniques à pH élevé pour la peau sèche.
  • Il n'est pas recommandé d'essuyer après avoir pris un bain. Avec la peau sèche, l'élimination rapide de l'humidité de l'épiderme est préjudiciable.

Les produits suivants sont utilisés comme produits de soin de la peau pour la neurodermatite:

  • Crème et pommade Bepanten. Bepanten contient du panthénol ou de la provitamine B5, qui favorise la régénération cutanée, l'hydratation et l'effet anti-inflammatoire.
  • Bepanten plus. En plus du panthénol, le médicament contient de la chlorhexidine antiseptique, qui est active contre les bactéries cutanées.
  • Émollient (synonyme - émollient, émollient). Ce sont des produits non cosmétiques qui créent un film à la surface de la peau, empêchant l'humidité de s'évaporer. Les émollients se présentent sous forme de crèmes, pommades, sprays, lotions, huiles de bain et substituts de savon. En plus de la capacité de retenir l'eau dans la peau, les émollients éliminent les démangeaisons et les irritations, réduisent la desquamation, adoucissent les fissures, protègent la peau et favorisent une absorption plus profonde des autres onguents et crèmes.
  • Crème émolliente universelle. La crème contient du beurre de karité, de l'eau thermale et du cérastérol.
  • Lipikar Balsam. Ce baume restaure le manteau eau-lipide. Aussi disponible sous forme d'huile de bain hypoallergénique.
  • Locobase. C'est une crème grasse (contient beaucoup de lipides) pour les peaux très sèches. A un effet hydratant et régénérant sur la peau.
  • Actovegin (pommade au méthyluracile). La crème favorise la régénération de la peau.
  • Pommade homéopathique "Calendula". Comme tous les médicaments homéopathiques, cette pommade contient une petite quantité (qui disparaît) de l'ingrédient actif, mais elle hydrate efficacement la peau et a un effet anti-inflammatoire..

Qu'est-ce qui peut provoquer une exacerbation de la neurodermatite?

Des exacerbations de la neurodermatite peuvent survenir sous l'influence de diverses substances auxquelles le corps a formé une sensibilisation (hypersensibilité). Le corps sensibilisé produit des protéines protectrices spéciales - des anticorps, dont le but est de neutraliser les substances étrangères (antigènes ou allergènes). Cependant, lors du processus de liaison des anticorps aux antigènes (réponse immunitaire), une cascade de réactions est déclenchée, ce qui provoque de graves lésions cutanées allergiques..

Les allergènes peuvent être les substances les plus inoffensives du monde environnant, qui ne provoquent pas d'allergies chez une personne qui n'a pas de prédisposition héréditaire à la neurodermatite.

L'exacerbation de la neurodermatite peut provoquer:

  • facteurs allergènes - les allergènes eux-mêmes;
  • facteurs non allergènes - substances d'origine non protéique.

Les facteurs allergéniques de la neurodermatite comprennent:

  • la poussière domestique, à savoir les acariens et les champignons qu'elle contient;
  • poils d'animaux, plumes d'oiseaux, à savoir particules de pellicules, constituées de protéines;
  • pollen de plantes;
  • produits alimentaires;
  • les médicaments;
  • microorganismes (bactéries, champignons et virus);
  • crustacés (daphnies) utilisés comme nourriture pour les poissons.

La neurodermatite peut être exacerbée par les facteurs non allergènes suivants:

  • Stress émotionnel. Le dysfonctionnement du système nerveux perturbe la régulation des processus allergiques dans le corps.
  • Activité physique intense. La sueur peut provoquer ou aggraver une irritation cutanée.
  • Changement des conditions météorologiques. Un temps trop froid augmente la peau sèche et un temps trop chaud augmente la transpiration.
  • Fumée de tabac. Les substances du tabac stimulent les réactions allergiques.
  • Produits alimentaires. Peut contenir des allergènes végétaux (pollen de miel) ou des substances stimulant les allergies (le fromage contient une substance appelée histamine, qui provoque des démangeaisons).
  • Les polluants. Les produits chimiques toxiques dans l'air renforcent les effets des allergènes.

Remèdes populaires

Les méthodes traditionnelles sont une bonne aide dans la lutte contre la neurodermatite. Des herbes telles que la chélidoine, la bardane, le calendula, l'ortie, aident à éliminer les symptômes de la neurodermatite. Avant d'aller au lit, il est recommandé de suivre les procédures suivantes.

  1. Appliquer la teinture à base de plantes sous forme de lotion (menthe, écorce de chêne, feuilles de bouleau, graines de lin, coriandre, absinthe) sur les points sensibles. Après avoir laissé reposer jusqu'à ce qu'il soit complètement sec, changez la compresse. Ces lotions sont bonnes pour traiter les affections des mains. La procédure doit être effectuée jusqu'à ce que les manifestations de la maladie disparaissent complètement..
  2. Le mélange de sel est utilisé comme une pommade pour les zones touchées. Pour ce faire, placez une grosse cuillerée de sel gemme dans un litre d'eau. En parallèle, 10 g d'huile de camphre sont ajoutés à 100 g d'ammoniaque. Ce mélange est combiné avec de la saumure en le plaçant dans un récipient, en bouchant et en agitant bien. La pommade résultante est appliquée sur les zones à problèmes.
  3. Après avoir mélangé la collection d'herbes (20 grammes de feuilles de scumpia, 20 grammes de baies de sorbier, 20 grammes de sauge, 20 grammes de prêle, 40 grammes d'écorce de chêne) et faire bouillir avec trois litres d'eau pendant dix minutes. Versez le bouillon obtenu dans la baignoire.
  4. Dans certains cas, des microclysters nettoyants sont indiqués pour le traitement. À cet effet, une cuillère à café d'absinthe à la tanaisie est versée dans 100 ml d'eau bouillante, puis infusée pendant une heure et filtrée. Utiliser tous les deux jours avec un cours de 12 procédures.

La prévention

Ceux qui ont une prédisposition génétique claire à cette maladie ont la possibilité d'éviter son apparition si les recommandations de prise de mesures préventives sont strictement suivies.

Ainsi, le facteur le plus important est considéré comme la prévention du stress neuro-émotionnel. Pour ce faire, vous devez faire de la méditation, du yoga ou appliquer d'autres techniques. Un facteur important est également de limiter le contact avec des allergènes de toutes sortes. Ceci s'applique également aux aliments qui provoquent des réactions allergiques..

Il est nécessaire d'utiliser uniquement des préparations cosmétiques douces et hypoallergéniques dans le processus de soin du corps, de protéger la peau des gelures et des brûlures. Il est également très important de traiter en temps opportun la diathèse et l'eczéma infantile..

Prévoir

La neurodermatite limitée a une évolution plus douce que la forme diffuse. Des démangeaisons constantes et des défauts esthétiques font que les patients sont fixés sur leur état, conduisant à des couches mentales secondaires, aggravent la qualité de vie et limitent leur capacité à travailler.

Néanmoins, avec l'âge (vers 25-30 ans environ), de nombreux patients, même atteints de neurodermatite diffuse, peuvent présenter une régression des symptômes vers des manifestations focales ou même une auto-guérison spontanée..