Une croissance sur le nez chez l'homme: types et méthodes de traitement

Toute personne au cours de sa vie souffre de certaines pathologies. Les maladies ne se manifestent pas toujours dans un état fébrile, très souvent elles n'apparaissent qu'indirectement. Un exemple frappant d'une telle pathologie est l'apparition d'une excroissance sur le corps..

Les néoplasmes peuvent apparaître à n'importe quel endroit, par exemple sur le nez. Dans l'article d'aujourd'hui, notre ressource aimerait informer les lecteurs sur les excroissances nasales, leur danger et les raisons de leur apparition. Intéressant? Assurez-vous de lire le matériel ci-dessous.

Raisons de l'apparition

Une boule sur le nez? À la recherche d'une raison

Ainsi, une croissance sur le nez est tout néoplasme qui n'est pas génétiquement prévu dans le corps humain et qui apparaît après sa naissance. Celles-ci, en passant, n'incluent pas l'acné, car leur apparence est tout à fait normale..

Dans tous les cas, même une légère modification de la peau est un signe assez dangereux, car elle peut indiquer le développement de pathologies dangereuses dans le corps (jusqu'au cancer). Les raisons de l'apparition de croissances peuvent être dues à divers facteurs..

En général, leur liste est la suivante:

  • le déroulement des processus physiologiques en violation
  • être infecté par un virus ou une autre infection
  • défaite qui a déclenché le développement d'un néoplasme

Quant aux excroissances sur le nez d'une personne, elles n'apparaissent pas si souvent. Dans la plupart des cas, ils ont une étiologie virale associée à une mauvaise hygiène du visage et à l'introduction d'une infection profondément dans la peau. Le reste des causes du développement des néoplasmes sont beaucoup moins courants..

Types de croissance

La croissance du nez a commencé à changer - un besoin urgent de consulter un médecin!

En plus de la cause de l'apparition, les excroissances sur le nez d'une personne sont subdivisées en fonction de leur type. À l'heure actuelle, les dermatologues distinguent trois grandes catégories de néoplasmes cutanés, à savoir:

  1. Les excroissances bénignes sont relativement inoffensives pour la santé humaine. Cependant, s'ils sont endommagés ou exposés d'une autre manière, ils peuvent commencer à constituer une menace..
  2. Les excroissances malignes se développent activement et sont toujours dangereuses pour la santé humaine. Apparaissent souvent lorsque les néoplasmes bénins dégénèrent directement en malins.
  3. Les excroissances précancéreuses sont plus dangereuses que les tumeurs malignes, mais elles sont également tout à fait traitables, bien sûr, avec leur détection rapide. Souvent, ces néoplasmes sont des précurseurs du cancer de la peau..

Il est à noter que chaque catégorie de croissances a ses propres sous-catégories, c'est-à-dire des sous-espèces de néoplasmes. Pour des informations générales, regardons les principales..

Alors, commençons par des excroissances bénignes sur le nez d'une personne:

  • L'athérome est une induration cutanée qui survient lorsque la glande sébacée est bloquée. Cela ressemble à un petit "morceau" avec un contour spécifique. En présence habituelle d'athérome, élastique et palpable sans douleur, cependant, avec une inflammation, il peut provoquer une gêne chez une personne, suppurer et "percer". Cette croissance peut dégénérer en un liposarcome malin, vous ne devez donc pas la laisser sans surveillance..
  • L'hémangiome est une tumeur qui se forme à partir de vaisseaux ou de capillaires. Une telle croissance est indolore, elle peut être de couleur rouge ou bleuâtre et peut être traitée. L'hémangiome dégénère rarement en une tumeur maligne..
  • Le lymphangiome est également un néoplasme tumoral qui se développe à partir des vaisseaux du système lymphatique. Une telle accumulation se développe pendant très longtemps et apparaît extrêmement rarement sur le nez, elle ne sera donc pas considérée plus en détail. Notez que le lymphangiome est parfaitement traité.
  • La graisse est une croissance résultant de la croissance du tissu adipeux sous-cutané. Extérieurement, le néoplasme est similaire à l'athérome, mais il ne gonfle ni ne fait jamais mal. En règle générale, la taille du wen est petite, ne présente pas de danger et peut être traitée.
  • La verrue, le fibrome, le neurofibrome et le papillome sont des excroissances cutanées prononcées. Ils sont souvent de forme sphérique ou cornée. Les excroissances de ce type sont indolores et relativement peu dangereuses pour le corps, cependant, elles signalent avec précision la présence d'un virus du papillome chez une personne, elles nécessitent donc une attention particulière..
  • Les grains de beauté sont également des lésions cutanées, mais avec une quantité abondante de mélamine, ce qui les rend de couleur brune. Ces excroissances ne sont dangereuses que si elles sont endommagées, car elles dégénèrent souvent en tumeurs malignes.

Vous trouverez plus d'informations sur les grains de beauté dangereux pour la santé dans la vidéo:

Tournons maintenant notre attention sur les néoplasmes malins, parmi lesquels il y a:

  • Les mélanomes sont des excroissances qui apparaissent à partir d'une taupe. Ces néoplasmes sont cancéreux, par conséquent, lorsqu'ils apparaissent pour la première fois, ils nécessitent un traitement immédiat..
  • Les basaliomes sont des excroissances cancéreuses qui se manifestent sous la forme de plaies purulentes désagréables. Le danger de ces excroissances est similaire aux mélanomes..
  • Les sarcomes de Kaposchi sont de grandes taches sombres sur le nez. Ils ne se manifestent que chez les personnes infectées par le VIH aux derniers stades de la maladie, par conséquent, malheureusement, ils ne sont pas traités.
  • Les liposarcomes et fibrosarcomes sont des lésions infectieuses des tissus adipeux et cutanés, se manifestant sous la forme d'une excroissance. Ils se développent lentement et sont relativement inoffensifs parmi les néoplasmes malins de la peau, mais ils nécessitent une attention particulière de la part d'une personne.

Parmi les excroissances précancéreuses du nez, on trouve:

  • Néoplasmes de la maladie de Bowen, se manifestant par des plaques brunâtres. Dangereux car au cours du développement, ils se transforment en cancer de la peau.
  • La xérodermie pigmentée est un néoplasme qui se manifeste en grand nombre sous forme de gros «canopus» lors de la dégénérescence des taches de vieillesse. C'est assez dangereux, car avec une inflammation ou des dommages, les excroissances de xéroderme peuvent nuire à la composition du sang humain.
  • Le kératome sénile est une excroissance cutanée courante chez les personnes âgées. S'il est endommagé, il saigne abondamment et est très dangereux pour le corps, et nécessite donc un traitement approprié.
  • La corne cutanée est une formation de peau en forme de corne. Dans les derniers stades, il peut évoluer en cancer.

Comme vous pouvez le voir, il existe de nombreux types de tumeurs sur le nez d'une personne et elles sont toutes assez dangereuses, vous devez donc faire attention à leur apparence. Notez que la plupart des néoplasmes sont traités avec succès. L'exception, peut-être, sont les sarcomes de Kaposi..

Pourquoi sont-ils dangereux?

Le danger de croissances sur le nez d'une personne a déjà été discuté sans le vouloir ci-dessus. Résumant les dispositions présentées précédemment, nous notons que:

  1. Les néoplasmes bénins sont dangereux avec la possibilité de dégénérescence en tumeurs malignes et tous les.
  2. Les excroissances malignes sont dangereuses car elles peuvent affecter négativement l'état général du corps et même provoquer le cancer..
  3. Les lésions cutanées précancéreuses sont plus dangereuses que les lésions malignes, car elles sont presque toujours les signes avant-coureurs du cancer..

Dans tous les cas, tous les types de tumeurs (à de rares exceptions près) peuvent faire l'objet d'un traitement, donc quand elles apparaissent, vous ne devez pas paniquer. De plus, dans une telle situation, il est important de commencer à agir soit en organisant le traitement, soit en maintenant des mesures préventives..

Traitement médical

Tous les médicaments sont pris comme prescrit par un médecin et strictement selon les instructions!

Le traitement des excroissances nasales chez l'homme comprend trois étapes principales:

  • Diagnostic de la pathologie et détermination du type de croissance (a lieu dans le cabinet du dermatologue).
  • Livraison par le patient de tests pour déterminer le degré de dangerosité du néoplasme et les méthodes thérapeutiques à utiliser.
  • Traitement direct de la croissance, qui peut être médicamenteuse ou chirurgicale.

Disons qu'un dermatologue a identifié une croissance qui peut être traitée avec des médicaments. Dans une telle situation, les éléments suivants peuvent être attribués:

  1. Médicaments destructeurs qui perturbent les processus vitaux de la croissance et contribuent à sa mort. Le plus efficace d'entre eux: Super Chélidoine, Antipapillom et Pommade Salicylique.
  2. Agents nécrosants et momifiants - l'action de ces médicaments est similaire à celle décrite ci-dessus, mais ils sont utilisés dans une gamme plus limitée de cas. Parmi ce groupe de médicaments, il convient de souligner Ferezol, Verrukacid et Solkoderm.
  3. Médicaments antiviraux visant à lutter contre les néoplasmes d'étiologie virale. Des exemples de tels médicaments sont Isoprinosi et Viferon..
  4. Immunostimulants qui améliorent les fonctions protectrices du corps, ce qui est nécessaire pour le traitement de toute pathologie. Les médicaments immunostimulants sont représentés par Cycloferon, Kagocel et Amiksin.

Notez que souvent avec un traitement médicamenteux, une combinaison des moyens ci-dessus est utilisée. N'oubliez pas que le cours de médicaments doit être prescrit exclusivement par un dermatologue. Sinon, une thérapie mal organisée ne fera que nuire au corps..

ethnoscience

On traite une excroissance au nez avec du jus de chélidoine!

Pour aider à la pharmacothérapie des néoplasmes du nez, des recettes de la médecine traditionnelle peuvent être utilisées.

Parmi eux, les plus efficaces sont les suivants:

  • Jus de chélidoine. Appliquez 1 à 2 gouttes quotidiennement sur la zone affectée du nez.
  • Jus de chélidoine ou pomme verte. Ils sont également utilisés sous forme de pommade, mais en quantité plus abondante. La fréquence d'application est la même - une fois par jour.
  • Craie de chaux. Le produit broyé est appliqué en petites portions sur la croissance 1 à 2 fois par jour..
  • Miel et jus d'oignon. Pour préparer le produit, il suffit de les mélanger, puis de les appliquer sur la formation pendant la nuit. Il est souhaitable de répéter cette procédure tous les deux jours tout au long du traitement..
  • Baies de Rowan. Un fruit doit être coupé en deux et appliqué sur la croissance pendant la nuit. L'événement est répété quotidiennement en appliquant des baies sur le néoplasme pendant 1 à 2 heures.

Avant d'utiliser des recettes folkloriques, assurez-vous de consulter votre dermatologue et assurez-vous que vous n'êtes pas allergique aux ingrédients du «médicament».

Intervention chirurgicale

La méthode de retrait est déterminée par le médecin traitant!

Dans le cas où la croissance du nez ne peut pas être guérie par un traitement conservateur, il est nécessaire d'agir chirurgicalement.

Aujourd'hui, dans ce domaine de la médecine, on utilise le plus souvent:

  1. Cryodestruction - élimination d'une accumulation au moyen de la congélation. Ce n'est pas toujours possible, car avec une grande taille du néoplasme ou sa localisation sous-cutanée, il peut laisser une grande cicatrice et, en général, être dangereux pour le corps.
  2. Electroagulation - "cautérisation" de l'accumulation de courant. Application similaire à la cryodestruction.
  3. Élimination des ondes radio - se produit par exposition à l'accumulation d'ondes radio à haute fréquence. Convient pour traiter presque tous les types de croissance.
  4. L'élimination du laser est similaire à une procédure d'onde radio, mais avec la seule différence: un laser est utilisé pour se débarrasser de l'accumulation.
  5. Excision chirurgicale - retrait de l'accumulation avec un scalpel. Une méthode utilisée pour se débarrasser de nombreux types de néoplasmes sur le nez d'une personne.

En règle générale, toute intervention chirurgicale visant à éliminer les excroissances est réalisée sous anesthésie locale. Notez que l'opportunité et la nécessité de la chirurgie sont déterminées uniquement par un spécialiste. Nous espérons que le matériel ci-dessus vous a été utile. La santé à vous!

Basaliome sur le nez: signes, traitement, radiothérapie et photos

En règle générale, même le patient ne sait pas que le patient a un carcinome basocellulaire sur le nez. Pendant longtemps, un tubercule formé à la surface de la peau est perçu comme un bouton ou une ébullition. Le néoplasme ne dérange pas, ne fait pas mal. Ce n'est qu'après être allé chez le médecin qu'il s'avère qu'il s'agit d'une tumeur cancéreuse qui nécessite un traitement approprié. Un traitement précoce donne un pronostic positif pour la guérison. En raison du fait que le nez est la partie la plus saillante du visage, une personne remarque immédiatement des dommages à la surface de la peau.

Description de la maladie et du groupe à risque

Le carcinome basocellulaire est une maladie qui affecte le bout du nez et des ailes. Dans ces endroits, le tissu cartilagineux est recouvert d'une fine couche d'épiderme sans couche graisseuse. En conséquence, la tumeur qui apparaît se développe à l'intérieur, modifiant la structure du cartilage, de la membrane muqueuse et du tissu osseux dans le nez. Il faut beaucoup de temps pour traiter la maladie, la guérison est retardée. La chirurgie pratiquée défigure le visage. Elle est également dangereuse lorsqu'un néoplasme apparaît sur le côté latéral près des yeux. Ici, il y a un risque de toucher le tissu périorbitaire.

Le basaliome du nez a d'autres noms que l'on retrouve dans les diagnostics des patients:

  • Carcinome basocellulaire;
  • Carcinome basocellulaire.

La croissance tumorale commence aux sites de régénération de l'épiderme. La couche basale subit des changements cellulaires atypiques. Le néoplasme spécifié est considéré comme malin selon les traits caractéristiques observés dans les tumeurs cancéreuses. Le signe principal est la germination dans d'autres tissus situés à proximité, la destruction progressive des cellules. Les médecins notent un pourcentage important de retour de la maladie après les mesures thérapeutiques effectuées. Il y a des aspects positifs dans le développement du carcinome basocellulaire. Le taux de croissance de la tumeur est faible. Le néoplasme à croissance lente ne métastase pas, n'affecte pas les organes internes, n'est pas agressif.

Le groupe à risque comprend les catégories de citoyens suivantes:

  • Les personnes à la peau blanche;
  • Les gens constamment sous les rayons brûlants du soleil.

Il est souvent diagnostiqué chez les personnes âgées. Cependant, la maladie touche les jeunes chaque année. Cela est dû à la popularité croissante des salons de bronzage et de relaxation dans les pays chauds. Il y a eu des cas où la maladie ne montre pas de signes extérieurs et le développement se produit vers l'intérieur. Le cartilage et les tissus sains du nez sont affectés, ce qui conduit à un traitement à long terme, à la chirurgie plastique.

Causes de la maladie

Le principal facteur provoquant le développement d'une pathologie sur le visage est une diminution des fonctions protectrices du corps. Mais les médecins ne peuvent pas déterminer complètement la source de la maladie..

Il existe les raisons probables suivantes:

  • Hérédité. Si la famille a souffert de basaliome, la probabilité de développer la maladie chez d'autres membres de la famille augmente.
  • Des visites fréquentes au solarium et une exposition prolongée aux rayons ultraviolets entraînent des lésions cutanées. La croissance de la division cellulaire atypique est provoquée.
  • La présence d'une peau et des yeux clairs. Les statistiques médicales montrent que les personnes présentant ces signes sont plus susceptibles de souffrir du développement d'une tumeur au nez..
  • Contact cutané régulier avec des milieux agressifs. L'arsenic, les pesticides, les amines aromatiques ont un effet négatif. Les composés cancérigènes conduisent au fait que la couche épithéliale renaît.
  • Virus du papillome. Certaines souches de virus sont dangereuses pour l'homme. La présence du virus provoque la dégénérescence des papillomes en tumeur cancéreuse. En outre, les facteurs affectant l'apparition de la pathologie sont le VIH et une immunité réduite.
  • Blessure à la peau du nez.

Classification des maladies

Les médecins notent que pendant la période de développement, la tumeur a un objectif. On trouve rarement plus de deux foyers où un carcinome basocellulaire peut se développer. Cinq pour cent des patients souffrent de cette pathologie. En raison du fait que le nez se détache à la surface du visage, le développement de néoplasmes sur l'organe est plus fréquent que sur d'autres parties de la tête..

La peau du nez n'a pas de couche de graisse protectrice, de sorte que la tumeur se développe immédiatement vers l'intérieur sans montrer aucune résistance. Les tissus osseux voisins sont également affectés. La classification de la maladie se fait selon trois critères:

  • Localisation de la tumeur;
  • Formulaire de pathologie;
  • Stades de la maladie.

Par emplacement

Le carcinome basocellulaire peut se développer dans les zones suivantes de l'organe respiratoire:

  • Pont du nez;
  • Le bout du nez est affecté;
  • La tumeur se forme sur le dos du nez;
  • La zone autour des narines souffre;
  • Ailes de nez.

Néoplasme oncologique sans capsule et non recouvert d'une membrane. Par conséquent, la tumeur pénètre rapidement dans les tissus, s'étendant en largeur.

Forme de maladie

Après biopsie de la tumeur, examens histologiques, le médecin détermine la forme du carcinome basocellulaire.

Variétés de la maladie par structure morphologique:

  • Type ulcératif nodulaire. Aujourd'hui, c'est un type courant de pathologie de forme ronde et de teinte rose. Au toucher, le sang est libéré de la formation. Au début du développement, la tumeur ne dépasse pas 0,5 cm de diamètre. Au centre se trouve une cavité, souvent recouverte d'une couche dense de cellules mortes. Si la couche supérieure est enlevée, une abrasion visible avec écoulement sanglant se produit. À l'avenir, la tumeur prend une forme oblongue. Sous la fine croûte recouvrant la cellule basale, des capillaires sanguins sont visibles, fournissant au cancer des nutriments. La tumeur est compactée à l'état de cartilage. Souvent, ce type de pathologie devient une source d'infection secondaire avec des infections étrangères..
  • Type sclérodermique de carcinome basocellulaire apparu à la surface du nez. Il y a une tache blanche de consistance dense. Plusieurs options pour le développement ultérieur de la maladie sont possibles ici: développement lent ou agressif et rapide.
  • Regard verruqueux. Chez le patient, l'apparition de nodules à consistance dense est observée sur l'organe. L'apparence de la pathologie est similaire à celle du chou-fleur pendant sa période de floraison. Une croissance maligne s'élève au-dessus de la surface de la peau, a une teinte claire. Les capillaires sanguins ne sont pas visibles.
  • Type pigmenté de néoplasme malin. Diffère par une couleur plus vive et la présence d'un ulcère. La couleur de la bordure de la tumeur varie d'une teinte chair à un bord bleu-noir.
  • L'aspect plat du carcinome basocellulaire ne se détache pas du fond général de la peau. Indique le développement d'une tumeur, un petit tubercule de couleur nacrée. Lorsqu'il est pressé, le sang n'est pas libéré, il n'y a pas d'ulcération. Il convient de noter que la maladie est agressive. La germination dans les couches plus profondes se produit rapidement.
  • Vue superficielle. La forme spécifiée de carcinome basocellulaire est considérée comme bénigne. L'apparence semble être une bosse en relief avec une bordure rose. Il peut y avoir des similitudes avec l'eczéma. La différence est que cette dernière maladie n'a pas de frontière. Dans la pratique médicale, le développement de foyers multiples est noté. De plus, il n'y a pas de germination dans les couches profondes de l'épiderme. La tumeur ne grossit pas.

Les étapes de développement

Le basaliome ne métastase pas, par conséquent, le degré de danger de la maladie est déterminé par la profondeur de germination dans les couches inférieures. La largeur d'épandage est estimée.

Au total, quatre étapes du développement de la pathologie sont partagées:

  • Première étape. Le néoplasme est petit, a une couleur rose pâle ou un nodule rouge. La maladie est localisée dans l'épiderme. Selon la forme du basaliome, il prend la forme d'une bulle ou d'une abrasion.
  • Deuxième étape. Une tumeur nodulaire apparaît ici. La taille du néoplasme dépasse 20 millimètres. La maladie s'aggrave. Les couches de la peau autres que les tissus adipeux sont affectées.
  • Troisième degré. Le développement de la tumeur affecte les tissus profonds situés sous l'épiderme. Il est possible que la couche osseuse soit affectée. En surface, la taille du carcinome basocellulaire dépasse 30 millimètres..
  • Quatrième étape. Le cancer pénètre profondément, affectant le cartilage et les os.

Image clinique

Des naevus épithéliaux se forment souvent sur le visage, les épaules et le cou. Lorsqu'une tumeur maligne de la peau du nez est diagnostiquée après l'examen, le traitement et les méthodes utilisées dépendent des symptômes..

Le stade initial ne donne pas de signes extérieurs ni de sensations de douleur, même au toucher. Sur le bord extérieur de la formation, des vaisseaux sanguins dilatés sont visualisés. Lorsque le patient essaie de retirer lui-même la croûte formée, du liquide est libéré, saignant plus souvent.

La tumeur se développe lentement, mais après un examen attentif dans les deux mois, la taille de la tumeur augmente. Les bords sont recouverts d'un petit motif de sang. Souvent, les médecins appellent le carcinome basocellulaire un processus inflammatoire nodulaire..

On observe la formation d'un type superficiel de maladie. L'apparence ressemble à une tache rose brillante. Ces symptômes indiquent le développement d'une pathologie qui se prête à un traitement efficace..

Le basaliome plat résultant est une plaque qui s'élève au-dessus de la surface. De petits nodules se développent.

Traitement

Pour déterminer la méthode de traitement, une attention particulière est portée aux facteurs suivants:

  • La forme de la maladie;
  • Stade de développement de la pathologie;
  • L'âge du patient;
  • La présence de maladies concomitantes.

Lorsque la forme de carcinome basocellulaire n'est pas commencée, elle est petite, les médecins suggèrent une ablation chirurgicale. S'il existe des contre-indications à la chirurgie, la méthode de radiothérapie est utilisée. L'utilisation de la chimiothérapie donne également des résultats positifs dans le développement d'une tumeur maligne..

Un diagnostic préliminaire est effectué, qui détermine les actions ultérieures du travailleur médical.

Chirurgie

Si la formation en est au stade initial et n'affecte pas la couche profonde des tissus, la chirurgie est réalisée sous anesthésie locale. En cas de lésion du tissu cartilagineux, du tissu osseux, le patient subit une anesthésie générale. Ensuite, le médecin doit retirer la zone où se trouve la couche de cellules cancéreuses, les tissus sains autour de la formation sont affectés.

Après la chirurgie, le patient aura besoin de l'aide d'un médecin plasticien, car l'ablation chirurgicale traumatise souvent esthétiquement le visage.

Radiothérapie

Lorsque la chirurgie est contre-indiquée, des faisceaux à focale courte utilisés dans un appareil à rayons X sont utilisés. Sous l'influence des rayons, les cellules affectées meurent. Les médecins ne donnent pas de prévisions précises du résultat après la radiothérapie.

Certains patients sont complètement guéris de la maladie. D'autres poursuivent le traitement après une exposition à d'autres zones du corps.

Recettes folkloriques

Il n'est pas recommandé d'utiliser des remèdes populaires dans la lutte contre le cancer du nez. Lorsqu'il y a une auto-ouverture de la formation, le risque d'introduction d'une infection à l'intérieur est élevé. Une croissance tumorale accrue est également souvent observée.

Pour brûler les bosses caractérisant la maladie, les substances suivantes sont utilisées:

  • Chélidoine;
  • Le goudron;
  • Bardane;
  • Podophylle;
  • Fraction ASD.

Il convient de noter que la médecine a une attitude négative envers l'utilisation d'herbes et de pommades contre le cancer chez les patients âgés. Consultez toujours un médecin avant utilisation..

Cancer du nez: symptômes

Les néoplasmes malins de la cavité nasale, les tumeurs bénignes du nez et des sinus paranasaux sont dangereux en raison de leur proximité avec le cerveau, de leur capacité à se développer dans les tissus de l'orbite et entraînent de graves complications. Le crâne humain a un certain nombre de cavités - des sinus. Ils sont situés derrière l'arête du nez, dans l'épaisseur de la mâchoire supérieure; il existe également des sinus frontaux et sphénoïdaux. Chacun des sinus est connecté au nez, du mucus est sécrété, de l'air est échangé. Les sinus nasaux sont tapissés d'une membrane muqueuse, dans la membrane muqueuse sous l'influence négative de divers facteurs, le type de cancer le plus courant se développe - cancer de la muqueuse nasale.

L'impact négatif de l'environnement, les maladies, l'écologie sévère peuvent conduire au développement d'un cancer de la peau du nez - mélanome, cancer du tissu conjonctif - sarcome, développement d'autres types de tumeurs. La clinique d'oncologie de l'hôpital Yusupov effectue le diagnostic et le traitement du cancer du nez et des sinus paranasaux. Les patients peuvent subir un examen complet, obtenir des conseils de divers spécialistes.

Gonflement du nez

Les tumeurs du nez peuvent être bénignes ou malignes. Certains types de tumeurs n'affectent que les enfants et les adolescents, tandis que d'autres sont plus fréquents à l'âge adulte. Les tumeurs du nez peuvent se développer rapidement, se développer dans les tissus adjacents ou se développer lentement, sur plusieurs années.

Hémangiome du nez et autres tumeurs bénignes du nez

Les tumeurs nasales bénignes se forment à partir de divers tissus présents dans le nez et les sinus paranasaux. L'hémangiome est une tumeur bénigne qui se développe le plus souvent dans les premiers jours de la vie d'un enfant, en croissance active au cours des six premiers mois de sa vie. Une fois que l'enfant a un an, la tumeur commence à s'involution, la plupart des hémangiomes disparaissent à l'âge de sept ans de la vie de l'enfant, le reste à l'âge de douze ans. Le plus souvent, les hémangiomes se forment chez les filles. La cause de la maladie est une violation du développement des vaisseaux sanguins au cours de la période embryonnaire. L'hémangiome du nez peut pénétrer profondément dans la peau, les tissus des organes et sur les côtés, détruire les tissus, provoquer des saignements, perturber les fonctions des organes.

Le fibrome du nez est une formation bénigne qui peut se propager sur l'orbite. Le fibrome du nez est rare, se caractérise par une croissance active et se développe rapidement dans l'orbite et les sinus paranasaux. La tumeur provoque des saignements de nez, une congestion nasale. Le fibrome qui s'est développé dans l'orbite et les sinus nasaux entraîne diverses complications: larmoiement constant, diminution de l'acuité visuelle, exophtalmie, peuvent provoquer une déformation des os du crâne. Le fibrome se développe rarement dans les sinus paranasaux, se développe le plus souvent dans le sinus maxillaire.

Les adénomes du nez peuvent être de vrais adénomes, des tumeurs ressemblant à des papillomes, des adénomes destructeurs malins. Les adénomes ne produisent pas de sécrétion, malgré le fait que la tumeur comprend un épithélium glandulaire. Les adénomes du nez sont rares, se caractérisent par des saignements de nez, une congestion nasale et peuvent entraîner le développement d'une exophtalmie, d'une dacryocystite purulente et d'autres complications. Les adénomes bénins et malins se développent lentement, le pronostic d'un adénome malin envahi est médiocre. Le traitement de la maladie est une chirurgie radicale, la radiothérapie et la radiothérapie ne sont pas utilisées en raison de leur faible efficacité.

Les néoplasmes nasaux bénins sont l'ostéome, le chondrome, l'angiome, le papillome, le chordome, le lipome, le myxome, le polype hémorragique, le ganglioneurome, le kyste dermoïde et d'autres néoplasmes. Les tumeurs sont déposées pendant le développement intra-utérin du fœtus avec un effet négatif sur le corps de la femme pendant la grossesse. Ils peuvent apparaître dans les maladies chroniques du nasopharynx, affecter l'apparition de tumeurs, de mauvaises conditions environnementales, des blessures, des infections.

Cancer du nez et des sinus paranasaux: symptômes

Un néoplasme nasal se développe dans le sinus maxillaire (cancer du sinus maxillaire) et le cancer affecte également la cavité nasale. Le cancer du nez, dont les symptômes et les signes deviennent prononcés à un stade tardif, représente 1,5% de toutes les maladies oncologiques; les hommes sont plus souvent malades. Les raisons du développement de la maladie ne sont pas entièrement connues; le plus souvent, le cancer du nez se développe chez les travailleurs des entreprises de production de nickel, des industries du bois et du cuir, chez les personnes qui fument et ont souvent des infections du nez. Les symptômes et signes de cancer du nez et des sinus paranasaux sont variés. Au stade initial de développement, les symptômes sont similaires à ceux de diverses maladies - rhinite, sinusite et autres troubles.

Ensuite, le patient commence à être dérangé par un mal de tête, une gêne, une douleur dans les sinus nasaux, un changement d'odeur. Le nez est constamment bouché, les écoulements muqueux du nez dérangent. La douleur peut être donnée à la mâchoire supérieure, à la tempe, un mal de tête intense inquiète constamment - de tels symptômes se développent dans le cancer des sinus maxillaires. Le cancer de la partie postéro-externe du sinus maxillaire se manifeste par une difficulté à manger, une difficulté à ouvrir la bouche - le cancer se développe dans les muscles à mâcher. Le cancer du sinus maxillaire antéro-inférieur affecte souvent le palais dur et la mâchoire supérieure, entraînant la perte des dents et l'apparition de plaies sur les gencives. Le cancer du nez et des sinus paranasaux peut entraîner un déplacement et une perte de l'œil, une déformation du visage.

Le carcinome épidermoïde est le type de cancer le plus courant, le carcinome adénoïde kystique moins courant, l'adénocarcinome, le carcinome à cellules transitionnelles mal différencié, l'esthésioneuroblastome olfactif et le mélanome. Le carcinome du nez n'est pas aussi dangereux que le cancer des sinus paranasaux, qui a un pronostic moins favorable. Si le cancer du nez est détecté au stade initial, le taux de survie à cinq ans des patients est supérieur à 50%, le cancer des sinus paranasaux ne dépassant pas 25%. L'évolution agressive est caractérisée par un carcinome sinosanal de bas grade - la tumeur affecte les sinus paranasaux et le nez, se caractérise par l'apparition d'ulcères et une tendance à la nécrose.

Le cancer du nez et des sinus paranasaux a des manifestations cliniques en fonction de l'emplacement de la tumeur. Souvent, une tumeur dans l'épaisseur du processus alvéolaire est confondue avec un processus inflammatoire. Elle se manifeste par une croissance après extraction dentaire. Il est très difficile de différencier les tumeurs de la partie interne supérieure du sinus. Une tumeur de la partie supérieure externe du sinus maxillaire peut rester longtemps non reconnue et se manifester sous forme de symptômes cliniques sous forme de douleur. Une tumeur qui s'est développée dans la zone de l'orbite se manifeste par un œdème de la paupière inférieure. Une tumeur qui affecte la fosse infratemporale, la fosse ptérygopalatine conduit à un œdème de la paupière, le développement d'une chimiose avec exophtalmie.

Traitement à Moscou

L'efficacité du traitement du cancer du nez dépend de l'opportunité des mesures prises. Tout cas suspect doit être une raison de référer le patient pour un dépistage du cancer. Les oncologues expérimentés sont admis au service d'oncologie de l'hôpital Yusupov et vous pouvez subir un examen complet à la clinique - IRM, tomodensitométrie, échographie, tests de laboratoire.

Basaliome du nez: quel est le danger?

Le basaliome est une tumeur d'origine épithéliale qui se développe dans la couche basale de l'épiderme. Cette maladie occupe la troisième place parmi tous les processus tumoraux, après les cancers du poumon et de l'estomac en termes d'incidence. Parmi les tumeurs cutanées malignes, elle représente 80 à 95%.

Parfois, les gens trouvent des excroissances laides sur leur nez. Ces excroissances ne sont que des basaliomes.

Description de la maladie

Autres noms célèbres du carcinome basocellulaire de la peau:

  • carcinome basocellulaire;
  • carcinome basocellulaire.

Le basaliome commence sa croissance dans la couche de la peau dans laquelle l'épithélium se régénère et se développe à partir de cellules basales (internes) atypiquement modifiées de l'épiderme.

La couche de peau dans laquelle se développe le basaliome

La raison pour laquelle cette maladie est classée comme maligne est qu'elle présente un trait caractéristique de cette dernière - la germination dans les tissus voisins et leur destruction. Le basaliome est caractérisé par un risque élevé de récidive - le re-développement de la maladie après la guérison. Dans le même temps, le carcinome basocellulaire du nez se développe lentement, ne conduit presque jamais à la formation de métastases à distance et, comme les processus bénins, n'a pas de propriétés agressives. Par conséquent, ce type de néoplasme occupe à juste titre une position médiane entre les tumeurs malignes et bénignes..

Le principal groupe à risque comprend les Européens à la peau claire, ainsi que ceux qui sont obligés de rester longtemps en chaleur sous un soleil brûlant. Le plus souvent, les hommes sont sensibles à la maladie, mais cela peut être associé à des activités professionnelles.

La maladie survient généralement à un âge avancé. Cependant, en raison de l'augmentation récente de la popularité du bronzage dans les solariums et des voyages en vacances dans les pays chauds, de plus en plus souvent, le carcinome basocellulaire nasal a commencé à toucher des personnes assez jeunes. Heureusement, cela ne se produit que dans des cas extrêmement rares chez les enfants et les adolescents. Parfois, le carcinome basocellulaire peut passer inaperçu sur la peau du nez pendant des années, se développant non pas en largeur, mais profondément dans les tissus.

Basalioma se développe en profondeur

Chez environ 95% des patients, la maladie se manifeste comme un foyer unique, les autres ont plusieurs «plaques». Il apparaît souvent sur le nez, apparemment en raison du fait que le nez est la partie du visage la plus ouverte, la plus saillante et la plus exposée au soleil..

Le nez est la partie la plus saillante et la plus ouverte du visage, un lieu de prédilection pour les basaliomes

La peau de la zone nasale est très fine. Il n'y a pratiquement pas de tissu adipeux en dessous, de sorte que le néoplasme se développe assez facilement, détruisant le cartilage et les os, défigurant et déformant le visage.

Classification et symptômes du basaliome

Localisation

Le basaliome peut être localisé sur le nez dans les zones suivantes de cet organe:

  • ailes du nez;
  • l'arrière du nez;
  • bout du nez;
  • autour de la narine;
  • pont du nez.

Les étapes de développement

Si nous prenons en compte la réticence des basaliomes aux métastases, la base de leur classification par stades de développement peut être considérée comme la profondeur de l'invasion dans les tissus sous-jacents avec leur destruction, ainsi que la zone de la surface de la peau touchée par la maladie. Selon ces critères, on distingue 4 stades de développement du carcinome basocellulaire du nez, qui peut ressembler à une tumeur ou à un ulcère..

Première étape. L'apparition de la maladie ressemble à une petite éminence rose pâle ou à un nodule rougeâtre d'un diamètre de 1 mm à 1 cm. La formation est située dans le derme. Cela ressemble souvent à une bulle ou à une perle, mais cela peut aussi ressembler à une petite abrasion sur le nez. Les tissus environnants ne sont pas perturbés. Après un certain temps, le néoplasme commence à se mouiller, puis se recouvre d'une croûte.Une fois retiré, la surface qui saigne est exposée. Le tubercule augmente progressivement de taille. Dans ce cas, aucune sensation douloureuse n'est observée..

Le premier stade du carcinome basocellulaire peut être confondu avec un bouton

La deuxième étape - le diamètre atteint et dépasse 1 cm, la tumeur envahit toutes les couches de la peau, mais ne se développe pas jusqu'au tissu adipeux sous-cutané. Cette étape est caractérisée par la formation d'un seul nœud brillant, dans lequel des vaisseaux sanguins dilatés sont visibles. De telles formations peuvent être multiples. Peu à peu, ils fusionnent les uns avec les autres et, par conséquent, une plaque brillante à structure lobulaire se forme, au centre de laquelle commence la destruction des tissus..

Au deuxième stade, le début de la destruction au centre est déjà perceptible.

La troisième étape - le basaliome du nez atteint une taille de 2 cm ou plus et se propage aux tissus mous sous-jacents, jusqu'à l'os. Il devient grand, dense au toucher, rouge riche, avec des vaisseaux dilatés clairement visibles (télangiectasies). Souvent, le néoplasme est couvert de petites ulcérations. La tumeur ressemble à un nœud de champignon, dominant la surface de la peau.

Carcinome basocellulaire du troisième stade, semblable à un champignon

Après un certain temps, un rebord surélevé formé de vésicules se forme autour du basaliome, puis une crête dense fermée, qui est un symptôme caractéristique de la maladie. Il est clairement visible lorsque la peau est étirée et ressemble à un anneau rose vif, qui est un processus inflammatoire chronique..

En raison de la décomposition des tissus au centre de la colline, un ulcère ou une surface érodée se forme. Il affleure la peau saine environnante et est recouvert d'une croûte brunâtre, une fois enlevé, le fond saignant de l'érosion ou des bords en forme de cratère de l'ulcère s'ouvre. Bientôt, une croûte se forme au fond de la plaie..

Le défaut ulcéreux peut guérir partiellement, mais sa taille augmente régulièrement. Dans le domaine de l'ulcération, la couleur du néoplasme change avec le temps. De plus, avec tout type de basaliome, sa surface peut devenir pigmentée..

Ulcère basaliome

La tumeur augmente lentement de diamètre sans donner au patient aucune sensation désagréable ou douloureuse. Mais avec le temps, une douleur intense ou une perte de sensation peut apparaître. Cela est dû à la compression des branches nerveuses et des troncs, ainsi qu'à la décomposition des tissus.

Un ulcère commence à se former au centre de la tumeur

La quatrième étape, la dernière, est la plus difficile et la plus dangereuse, elle est très difficile à traiter. À ce stade, un ulcère profond se forme, qui, pénétrant profondément dans la peau, forme une sorte de cratère sur le nez. C'est à ce stade que le basaliome, détruisant le tissu cartilagineux et osseux sous-jacent, peut se développer dans les organes internes de la tête et dans le contour des yeux. L'ulcère acquiert une consistance ferme et devient inélastique et immobile lorsque la peau est étirée avec les doigts. Le fond de la cavité de l'ulcère a un éclat gras et des vaisseaux sanguins dilatés sont visibles autour de la plaie.

Une caractéristique du carcinome basocellulaire de stade 4 est qu'il détruit la chair, formant un entonnoir

Formes de la maladie

La forme nodulaire (ou ulcéreuse nodulaire) du carcinome basocellulaire est un néoplasme rond rose qui saigne facilement au toucher. Au début de la maladie, cette variété ressemble à un petit nœud indolore d'un diamètre ne dépassant pas 0,5 cm, avec une dépression au centre, souvent recouverte d'une croûte. Si ce dernier est arraché, une abrasion ou une abrasion saignante se trouve en dessous. La croûte enlevée réapparaît rapidement. Pendant plusieurs mois ou années, le néoplasme grossit, devient lobulaire. Les vaisseaux sanguins brillent à travers la fine membrane transparente de la tumeur. La densité du basaliome nodulaire est similaire à celle du tissu cartilagineux.

La forme nodulaire est caractérisée par une structure lobulaire et des vaisseaux translucides

Ce type de tumeur est caractérisé par une croissance périphérique dans les tissus mous environnants. Sur le site de destruction de la partie centrale du nodule, une érosion ou un ulcère se forme progressivement avec des bordures en forme de rebord surélevé et un fond avec une croûte nécrotique purulente. En raison de la formation d'un ulcère, cette forme de carcinome basocellulaire est également appelée ulcéreuse nodulaire. Souvent, une infection rejoint l'ulcère, ce qui peut entraîner la destruction complète des tissus mous voisins..

La forme nodulaire de la maladie survient plus souvent que d'autres et sert de base au développement d'autres types de basaliomes. Lorsqu'ils parlent de cancer de la peau basocellulaire, ils désignent généralement cette forme particulière..

Le basaliome superficiel est la forme la plus bénigne de toutes. Elle est exprimée par une tache rose avec un bord «perlé» ou cireux légèrement surélevé au-dessus du niveau de la peau saine environnante. Souvent, le patient prend cet endroit pour l'eczéma, mais la présence d'un bord nodulaire est la principale caractéristique distinctive du carcinome basocellulaire. Il y a souvent plusieurs lésions. La croissance de l'infiltration en profondeur n'est presque pas prononcée. La tumeur se développe très lentement, principalement en raison de l'expansion radiale de sa zone. La maladie peut exister pendant de nombreuses années sans déranger le patient. Cette forme de néoplasme est plus facile à traiter que d'autres..

Plat - une formation ressemblant à une plaque de couleur chair, avec des bords surélevés en forme de rouleau en nacre. Cette forme n'est pas caractérisée par des saignements et des ulcérations. Cependant, un tel basaliome a un développement très agressif avec une germination profonde sous la peau.

Pour la forme verruqueuse, la croissance de plusieurs nodules denses similaires au chou-fleur est typique. Les lésions sont de couleur plus claire que les tissus sains environnants et dépassent le niveau de la peau. Ils n'ont pas de modèle vasculaire.

Le carcinome basocellulaire pigmenté a un ulcère dans sa partie centrale. Dans ce cas, une couleur vive est inhérente à la focalisation de la lésion. Les bords d'une telle tumeur peuvent être de différentes nuances (de la chair au noir bleuâtre).

Le basaliome pigmenté a une couleur vive et riche

Le basaliome avec sclérose (sclérodermique) est une tache blanche et dense sur l'aile du nez.

Le basaliome sclérodermique du nez ressemble à une tache blanche

En plus de toutes les classifications ci-dessus, les types de cette maladie peuvent différer dans l'agressivité du cours - il existe des formes caractérisées par un développement lent, faiblement exprimé et extrêmement malin, avec une croissance rapide et une propagation rapide en profondeur et en largeur.

Causes et facteurs de développement

Il a été prouvé qu'il existe plusieurs causes et facteurs qui prédisposent au développement d'un carcinome basocellulaire du nez. Ces facteurs sont considérés:

  1. Plus de 55 ans. Environ 90% de tous les cas de la maladie surviennent chez les personnes âgées. De plus, une dépendance a été constatée: plus la tranche d'âge est âgée, plus l'incidence de la maladie est élevée.
  2. Peau claire et sa tendance à développer des taches de rousseur. Les personnes à la peau foncée et basanée ne contractent pratiquement pas de carcinome basocellulaire du nez.
  3. Prédisposition héréditaire. La probabilité de tomber malade est plus élevée chez les personnes dont les parents ou d'autres proches ont souffert de la même pathologie..
  4. Exposition systématique et intense aux rayons ultraviolets sur des zones ouvertes du corps, dont le nez, ainsi qu'une sensibilité accrue aux rayons ultraviolets. La preuve en est que dans les pays à climat chaud, le carcinome basocellulaire du nez est beaucoup plus fréquent que dans les latitudes nordiques..
  5. Effets des rayons X et des radiations, traitement radiologique antérieur.
  6. Exposition chronique et à long terme à des produits chimiques toxiques.
  7. Traumatisme mécanique fréquent au nez.
  8. Processus inflammatoires de la peau du nez, cicatrices, brûlures et cicatrices rugueuses dans cette zone.
  9. Immunité réduite du corps en raison de toute maladie chronique à long terme.

Une attention particulière doit être accordée aux principales raisons du développement du quatrième stade le plus grave de cette maladie. En règle générale, ce sont:

  • indifférence à sa santé et à son apparence, typique des personnes très âgées;
  • manque d'attention et de soins de la part des membres de la famille d'une personne malade;
  • vivre loin des institutions médicales, incapacité de voir un médecin;
  • troubles de la conscience et de la psyché, dont les personnes âgées souffrent souvent;
  • mauvais diagnostic, erreurs médicales et traitement inapproprié.

Carcinome basocellulaire avancé du nez chez une femme âgée

Méthodes de diagnostic

Le diagnostic repose sur l'examen cytologique et histologique du matériel prélevé aux premiers stades de la maladie par grattage ou biopsie (découpage d'un morceau de tissu) de la zone de la tumeur. Si le basaliome est déjà passé sous une forme ulcéreuse, une empreinte de frottis est prélevée au bas de l'ulcère ou de l'érosion pour la recherche.

La dermatoscopie est très informative à l'aide d'un appareil spécial - un dermatoscope, qui permet d'examiner le néoplasme en détail. Il est particulièrement nécessaire dans les cas où il est nécessaire de différencier le carcinome basocellulaire du mélanome..

Pour diagnostiquer un carcinome basocellulaire, le médecin peut également examiner la peau du patient sous une lampe de Wood. Pour cette procédure, une crème spéciale est appliquée sur la zone touchée, puis un examen est effectué dans une pièce sombre..

Galerie de photos: appareils pour le diagnostic des basaliomes

Pour le diagnostic, l'échographie signifie également beaucoup, ce qui vous permet de déterminer avec précision les limites, la taille et la profondeur de la germination du néoplasme. Ceci est très important pour choisir une méthode de traitement et décider de la portée de l'intervention chirurgicale..

Le diagnostic final ne peut être posé qu'après une étude approfondie des données obtenues de toutes les études ci-dessus. En règle générale, le diagnostic de carcinome basocellulaire de la peau du nez n'est pas difficile pour un spécialiste qualifié.

La principale différence entre le basaliome et d'autres processus cutanés malins est sa croissance lente et l'absence presque complète de métastases à distance..

Traitement

Le but ultime du traitement du carcinome basocellulaire est l'élimination complète du tissu nasal malade et la prévention de la récidive, ce qui est tout un défi. Le diagnostic et le choix du traitement doivent être effectués par un oncologue ou un oncologue dermatologue.

Plus la zone touchée est grande, plus la tumeur se propage en profondeur. Heureusement, la croissance lente du carcinome basocellulaire lui permet d'être guéri en un an à partir du moment où les premiers signes apparaissent. La détection rapide de la pathologie garantit un résultat de traitement favorable.

Le choix du traitement de cette maladie cutanée dépend des facteurs suivants:

  • étapes et formes du processus;
  • l'évolution de la maladie (agressive ou calme);
  • l'âge du patient;
  • la taille de la zone cutanée affectée;
  • maladies concomitantes du patient.

Intervention chirurgicale

Les meilleurs résultats ont été notés avec l'ablation chirurgicale de la tumeur. Et si le patient parvient à consulter un médecin aux premiers stades du processus, avec un petit carcinome basocellulaire, alors on lui montrera exactement l'excision chirurgicale du néoplasme. L'opération d'élimination du carcinome basocellulaire du premier stade se déroule en ambulatoire sous anesthésie locale. Pour la chirurgie avec des processus tumoraux plus avancés, une anesthésie générale est nécessaire. Après une intervention chirurgicale pour enlever une formation volumétrique sur le nez, le patient peut avoir besoin de l'aide d'un chirurgien plasticien.

Vidéo: ablation chirurgicale d'un carcinome basocellulaire nasal suivi d'une chirurgie plastique

Radiothérapie ou radiothérapie

Ce type de thérapie était souvent pratiqué pour éliminer les stades initiaux de la maladie..

Récemment, cette technique est rarement utilisée car l'irradiation aux rayons X augmente le risque de tumeurs malignes..

Désormais, il n'est utilisé que lorsqu'une intervention chirurgicale est contre-indiquée pour le patient pour des raisons de santé. La procédure consiste à exposer la cellule basale à des rayons X à courte focale, provoquant la mort de cellules anormales.

L'avantage de la méthode est qu'un tel traitement apporte un résultat esthétiquement meilleur que la chirurgie. Mais la radiothérapie présente également des inconvénients importants. C'est, par exemple, une longue durée de traitement (22-24 séances). De plus, certains patients peuvent développer une dermatite ou des brûlures cutanées après une exposition aux rayonnements..

Traitement combiné

Avec des stades avancés de carcinome basocellulaire, un régime de traitement combiné peut être utilisé qui combine les deux méthodes ci-dessus. Tout d'abord, pour tuer les cellules atypiques, la tumeur est exposée aux rayons X, puis excisée, capturant des zones de peau saine autour d'elle..

Chirurgie micrographique de Mohs

Cette méthode d'élimination du carcinome basocellulaire est moins traumatisante, elle est donc largement utilisée sur le dos du nez. Cette technique consiste en l'élimination couche par couche de tissus pathologiquement altérés sous le contrôle d'un appareil grossissant. L'intervention est réalisée en ambulatoire, sous anesthésie locale.

Immunothérapie

Pour une destruction plus complète des cellules malignes après élimination micrographique du carcinome basocellulaire nasal, la méthode d'immunothérapie est souvent utilisée. Il consiste à appliquer la crème Imiquimod (Aldara) sur la zone touchée. Le médicament stimule la production d'interféron, ce qui augmente l'immunité du corps du patient et supprime la croissance tumorale.

La crème Imiquimod est un excellent remède pour renforcer l'immunité

La thérapie photodynamique

Pour augmenter sa sensibilité à la lumière, une substance spéciale (photosensibilisateur) est appliquée sur la zone malade de la peau. Ensuite, la peau affectée est irradiée avec des ondes lumineuses d'une longueur spéciale. En cas de basaliome du nez, la méthode de traitement photodynamique est l'une des meilleures solutions, car après elle, contrairement à la chirurgie, les défauts esthétiques ne se produisent pas. La photodynamique guérit le carcinome basocellulaire nasal dans 90% des cas.

Thérapie médicamenteuse

Pour le traitement des basaliomes, des antibiotiques, des agents cytostatiques, des immunostimulants et des complexes vitaminiques sont prescrits. Ainsi que des médicaments anticancéreux spéciaux:

  • Méthotrexate - comprimés ou gélules pour administration orale;
  • Fluorouracile - solution pour administration intraveineuse;
  • Le vismodegib est un médicament à usage interne, de dernière génération, capable d'arrêter la croissance d'une tumeur maligne chez environ 60% des patients. Efficace même dans les derniers stades de la maladie.

Le vismodegib est un médicament anticancéreux efficace

Remèdes populaires

Tous les remèdes populaires ne peuvent être utilisés qu'en complément de la méthode principale de traitement et uniquement après consultation de l'oncologue traitant. L'auto-traitement du carcinome basocellulaire avec la médecine alternative peut être extrêmement dangereux!

Cependant, certaines plantes médicinales peuvent aider à traiter cette maladie. Les remèdes populaires suivants sont considérés comme efficaces:

  1. Bouillon de chélidoine. Préparez 1 cuillère à café de feuilles de la plante finement hachées avec un verre d'eau bouillante. Prenez la teinture trois fois par jour pour une tasse de café. Le bouillon ne peut pas être conservé plus d'une journée, car il perd rapidement ses propriétés médicinales..
  2. Le jus de chélidoine fraîchement pressé sèche bien l'érosion ou les ulcères. Lubrifiez le point sensible 3 fois par jour pendant deux semaines avec du jus libéré d'une pousse fraîchement cueillie.
  3. Moustache dorée. Une lotion avec le jus de cette plante médicinale est appliquée sur le basaliome. Vous pouvez faire cuire du gruau à partir des feuilles d'une moustache dorée, l'envelopper dans de la gaze et l'appliquer sur la tumeur la nuit..
  4. Teinture de tabac. Retirez le tabac d'un paquet de cigarettes de haute qualité, versez un verre de vodka dessus et laissez infuser au froid pendant 12 jours. Puis filtrer la perfusion. Humidifiez un coton-tige dedans et appliquez sur la zone de peau endommagée.
  5. Pommade à la bardane et à la chélidoine. Versez un demi-verre du mélange de feuilles de ces plantes avec du saindoux fondu et laissez mijoter au four pendant deux heures. Le mélange ne doit pas bouillir. Filtrer le produit obtenu et laisser reposer 3 jours à température ambiante. Frottis de basaliome 3 fois par jour.

Autres traitements

La chirurgie au laser est utilisée pour éliminer les petits carcinomes basocellulaires. À l'aide d'un laser, vous pouvez vous débarrasser d'une tumeur en 3-4 séances. Les avantages de la méthode:

  • faible risque de récidive de la maladie;
  • indolore presque complète;
  • pas de défauts cosmétiques après la procédure.

L'inconvénient de cette méthode est un grand nombre de contre-indications (par exemple, maladies du système cardiovasculaire, diabète sucré).

La cryodestruction d'une tumeur est réalisée en ambulatoire, ne nécessite pas d'anesthésie et n'a presque pas de contre-indications. Les tissus affectés sont congelés pendant plusieurs minutes à moins 20 degrés à l'aide d'un appareil spécial. La procédure est sûre et efficace, après il n'y a pas de cicatrices ou de cicatrices.

Appareil de cryodestruction tumorale

Pronostic du traitement et complications possibles

Le pronostic en termes de guérison dépend directement du stade de la maladie auquel le patient a consulté un médecin. Le stade initial du carcinome basocellulaire est guéri dans 97% des cas.

Après tout type de traitement des étapes ultérieures - les troisième et quatrième - tous les patients présentent des défauts esthétiques importants du nez, difficiles à corriger. Ces patients peuvent avoir besoin d'une chirurgie plastique supplémentaire à l'avenir. Dans environ la moitié des guéris (45 à 55%), le néoplasme réapparaît après le retrait.

Nez de femme âgée avant et après la chirurgie

La forme négligée de basaliome est parfois compliquée par l'ajout d'une infection, ce qui conduit à un processus inflammatoire sévère des gros vaisseaux et des troncs nerveux. Le carcinome basocellulaire peut passer de l'aile du nez à sa membrane muqueuse et à sa cloison nasale, ainsi qu'à la cavité buccale. Les types de tumeurs les plus graves et les plus avancés peuvent même détruire les os du crâne qui forment l'orbite, blesser le globe oculaire et entraîner une déficience visuelle. Le carcinome basocellulaire peut endommager les nerfs du visage, ce qui entraîne inévitablement une douleur intense et une perte de sensation.

Voici à quoi ressemble le nez du patient après le retrait du carcinome basocellulaire de quatrième stade

Mais le principal danger de cette maladie réside dans la possibilité de se propager par les ouvertures naturelles du crâne vers l'intérieur, dans sa cavité, avec des dommages ultérieurs au cerveau. Dans ce cas, le risque de décès est élevé. De plus, il est très rare, mais le carcinome basocellulaire nasal peut encore métastaser. À ce jour, la science connaît environ 180 cas de ce type..

Donc, l'essentiel est de détecter la tumeur à temps. Si le patient demande une aide médicale au tout début de la maladie, le traitement n'est pas difficile et se termine par un rétablissement complet..

La prévention

Pour éviter l'apparition de cette maladie dangereuse, il est conseillé aux personnes âgées à la peau claire de prendre des mesures préventives. Ils sont simples et sont les suivants:

  1. Évitez une exposition prolongée au soleil, et si nécessaire, utilisez des crèmes avec un filtre ultraviolet et portez un chapeau à larges bords.
  2. S'il y a des cicatrices sur le nez après de vieilles blessures, protégez-les des dommages mécaniques répétés.
  3. Examinez régulièrement votre nez pour détecter l'apparition de petits boutons, qui n'existaient pas auparavant. Si un nodule suspect est détecté, contactez immédiatement un dermatologue.
  4. Limiter le contact avec les substances cancérigènes.

En raison du fait que le nez est la partie la plus proéminente du visage, le traitement du carcinome basocellulaire dans cette zone est problématique. La tâche du médecin est de choisir la méthode de traitement la plus douce pour le patient, et cela n'est possible qu'aux premiers stades de cette pathologie. Le patient doit se souvenir de la nécessité d'être référé en temps opportun à l'oncologue en raison du risque de récidive de la maladie et de la croissance de la tumeur à l'intérieur du crâne.