7 types de tumeurs de couleur foncée sur la lèvre humaine

Les néoplasmes surviennent à la suite d'une croissance altérée, d'une division et du processus de formation cellulaire. Tous les néoplasmes sont divisés en deux groupes - tumeurs malignes et bénignes.

Contenu
  1. Types de gonflement des lèvres
    1. Nevus
    2. Kyste
    3. Fibrome
    4. Hémangiome
    5. Papillome
    6. Kératoacanthome
    7. Tumeur maligne

Types de gonflement des lèvres

Dans la pratique médicale, plusieurs types de tumeurs des lèvres sont distingués..

Nevus

Un naevus est un type de tumeur bénigne appelée grain de beauté. Dans certains cas, les naevus n'ont pas besoin de traitement, car ils n'affectent pas la santé et la qualité de vie d'une personne..

Sur ce sujet
    • Couverture de la peau

Gonflement du visage

  • Natalia Gennadievna Butsyk
  • 10 décembre 2019.

Cependant, les médecins pensent que tout type de grains de beauté peut avoir des conditions préalables au cancer, car ces formations se transforment en une tumeur maligne..

  • Prédisposition génétique.
  • Exposition aux rayons ultraviolets.
  • Perturbation hormonale du corps.
  • Exposition à des facteurs dangereux (radiations, virus, traumatismes).

Il existe un certain nombre de symptômes auxquels vous devez prêter attention et, en cas d'écarts, consultez un médecin. L'un d'eux:

  • changer la taille, la forme et la couleur;
  • démangeaisons et douleur:
  • inflammation de la taupe;
  • blessure aux taches de naissance.

Si des changements sont détectés, il est nécessaire de procéder à un examen et, si nécessaire, d'éliminer la formation à l'aide de méthodes médicales.

Kyste

Un kyste est une formation bénigne, un type courant de pathologie. Le plus souvent, la lèvre inférieure devient le lieu de formation..

Le kyste, situé à l'intérieur de la lèvre, ne ressent pas de douleur, cependant, à mesure qu'il se développe, il donne à une personne une gêne en mangeant. La tumeur ressemble à une boule convexe, parfois rouge en raison de lésions vasculaires.

La cause des néoplasmes peut être une morsure inoffensive de la lèvre, des brûlures, des coups, ainsi que divers processus inflammatoires de la cavité buccale..

Le diagnostic et le traitement de ce type de tumeur sont effectués en dentisterie. L'ablation du kyste est réalisée exclusivement dans des établissements médicaux et en aucun cas à domicile. De telles actions provoqueront une infection ou le développement d'un abcès..

Fibrome

Le fibrome de la lèvre est un nodule de taille moyenne et de forme ronde qui dépasse au-dessus de la surface de la muqueuse labiale. Le plus souvent, les enfants et les adolescents souffrent de ce type de tumeur bénigne..

Les principales raisons de la formation de fibromes sont:

  • processus inflammatoires de la cavité buccale;
  • facteurs traumatiques.
Sur ce sujet
    • Couverture de la peau

Méthodes de traitement de l'athérome sans chirurgie

  • Natalia Gennadievna Butsyk
  • 9 décembre 2019.

Si nous excluons la blessure du kyste, son développement est inhibé et la taille reste inchangée pendant longtemps. Mais en cas d'inflammation constante, le kyste se développera en une tumeur maligne..

La maladie est diagnostiquée par un dentiste. À l'aide de l'échographie, le médecin diagnostiquera et déterminera la profondeur de la croissance tumorale. Une méthode de traitement efficace est l'ablation chirurgicale, par excision au laser ou à l'aide d'ondes radio..

Hémangiome

L'hémangiome est un type de tumeur bénigne. La raison de son apparition est une prolifération importante des parois des vaisseaux sanguins. Deux types de pathologie sont déterminés:

  • Facile. Un type typique pour les nouveau-nés. Il a une petite forme qui peut se dissoudre tout seul, car il n'affecte que la couche supérieure de la peau de la lèvre.
  • Caverneux. Il endommage le tissu sous-cutané et se compose de gros vaisseaux sanguins. Il diffère en forme à la fois par des limites floues et des contours clairs. Plus fréquent chez les personnes âgées.
Sur ce sujet
    • Couverture de la peau

Pourquoi le wen démange-t-il

  • Olga Vladimirovna Khazova
  • 5 décembre 2019.

L'hémangiome de la lèvre supérieure ou inférieure a tendance à se développer et à s'élargir. Ceci est facilité par des causes parallèles: changements brusques de température ou blessures.

L'absence de traitement entraînera une prolifération excessive, ce qui peut nuire à la vie d'une personne. Si un symptôme d'augmentation de la tumeur est détecté, il est nécessaire de demander l'aide de spécialistes et d'éliminer le néoplasme.

Papillome

Le papillome (verrue) sur la lèvre est une formation causée par le papillomavirus. Une infection peut provoquer un gonflement à la fois à l'extérieur et à l'intérieur de la lèvre. En apparence, il ressemble à une verrue de couleur chair avec une jambe, avec laquelle il est attaché à la membrane muqueuse.

Il existe deux types de papillomes:

  • Réactif. Augmentation sous l'influence des causes.
  • Néoplasique. Représenté par de nombreuses éruptions cutanées de nodules qui peuvent fusionner et former une grande croissance.
Sur ce sujet
    • Couverture de la peau

À quoi ressemble un wen sur le corps

  • Olga Vladimirovna Khazova
  • 5 décembre 2019.

L'apparition d'un papillome sur la lèvre peut être inoffensive, car sous l'influence de divers facteurs, elle peut se transformer en une tumeur maligne.

Et pour éviter que cela ne se produise, vous devez immédiatement consulter un médecin. La raison en sera les signes suivants:

  • douleur et inconfort;
  • prolifération et changement de couleur;
  • l'apparition de traces de sang provenant de la croissance.

Le diagnostic permettra au médecin de choisir la bonne méthode de traitement.

Les activités de traitement doivent être effectuées avec la participation et la supervision de spécialistes..

Kératoacanthome

Le kératoacanthome est un type de tumeur bénigne sujette à une régression soudaine, est une formation hémisphérique indolore avec une dépression remplie de masses cornées.

Les principaux facteurs d'occurrence sont considérés:

  • un système immunitaire faible;
  • hérédité;
  • un certain nombre de facteurs cancérigènes.

La maladie est localisée au bord des lèvres. La tumeur elle-même est indolore et a tendance à se développer rapidement. Deux de ses caractéristiques peuvent être distinguées:

  • auto-élimination avec formation d'une cicatrice pigmentée, qui se produit dans les trois mois;
  • transformation en une tumeur maligne.

Si au bout de trois mois il n'y a aucun signe d'involution, alors dans ce cas, le traitement conservateur ne peut pas être supprimé.

Tumeur maligne

Le cancer est une tumeur sur la lèvre, qui se caractérise par une croissance rapide de la germination dans les organes adjacents. Divers types d'influences sont considérés comme des facteurs de l'apparition d'une tumeur. Ça peut être:

  • Infections chroniques.
  • Blessure mécanique.
  • Facteurs chimiques et thermiques.
  • Transformation d'autres pathologies précancéreuses.

À quoi ressemble une tumeur maligne de la lèvre supérieure ou inférieure - symptômes, diagnostic, traitement et prévention

Ne soyez pas frivole quant à la formation de petites fissures ou de petits phoques sur la peau. Une maladie dangereuse - le cancer des lèvres - peut commencer par leur apparition, mais avec un diagnostic précoce, des méthodes de traitement modernes, le patient, avec le médecin, peut vaincre la tumeur. Pourquoi un néoplasme malin se développe, comment ne pas rater le début du processus, quelles méthodes de traitement existent - cela devra être traité en détail.

Qu'est-ce que le cancer des lèvres

La maladie a des caractéristiques dues à des cellules plates de la même structure, qui forment la surface de la lèvre. Avec le développement du processus tumoral, la transformation de certains d'entre eux commence. Le cancer des lèvres est épidermoïde. La maladie se manifeste:

  • division incontrôlée, augmentation du nombre d'éléments affectés;
  • un changement de forme des cellules, une violation des processus métaboliques en eux;
  • la production de substances qui empoisonnent le corps;
  • la formation de métastases;
  • dommages aux ganglions lymphatiques;
  • la propagation des cellules cancéreuses dans tout le corps;
  • diminution de l'immunité.

Souvent, en raison de la localisation profonde de la tumeur à l'intérieur du corps, il est possible de la diagnostiquer uniquement au stade de la formation de métastases, ce qui conduit à l'impossibilité d'un traitement efficace. Contrairement à d'autres sites, les tumeurs des lèvres sont détectées à un stade précoce, ce qui donne un pronostic positif. Il est important de noter les caractéristiques des tumeurs malignes:

  • le processus oncologique affecte souvent la lèvre inférieure;
  • la plupart des hommes âgés sont malades - après 65 ans;
  • le cancer de la lèvre supérieure est très rare.

Kératinisant

Le cancer de la lèvre inférieure peut être kératinisé, dont une cause fréquente réside dans des facteurs héréditaires. Une tumeur maligne augmente en taille en raison de la division rapide des cellules, pour lesquelles de nouveaux vaisseaux sanguins apparaissent. Un moment caractéristique est la formation d'une croûte jaunâtre en surface à la suite de l'accumulation de kératine. Cette variété se caractérise par une évolution favorable de la maladie:

  • croissance lente;
  • métastases rares;
  • légère propagation aux tissus étroitement espacés.

Non kératinisant

Un développement plus actif des processus est caractérisé par un autre type de néoplasme tumoral - non kératinisant. Dans ce cas, il y a une multiplication rapide des cellules malignes. Une tumeur de la lèvre inférieure de ce type:

  • affecte instantanément les tissus rapprochés;
  • forme plus souvent des métastases dans les nœuds sous-maxillaires du menton;
  • détruit les poumons;
  • forme une ulcération à la surface.

Facteurs de risque de cancer

Une situation survient souvent lorsqu'une tumeur maligne se développe à la suite de processus pathologiques dans le corps. Le cancer des lèvres peut être déclenché par un certain nombre de maladies. Il existe de tels facteurs de risque:

  • lésions obligatoires, qui provoquent nécessairement l'apparition d'une tumeur, - chéilite de Manganotti, précancer verruqueux de la lèvre inférieure;
  • facultatif, capable de se transformer en néoplasmes malins - papillomes, leucoplasie.

Précancer obligatoire

Il existe trois pathologies des lèvres, qui se terminent nécessairement par l'oncologie. Ils ont des signes et des méthodes de traitement différents. Un précancer obligatoire provoque des maladies:

  • Haylit Manganotti. Caractérisé par la présence d'érosion sur la peau sans saignement, pas de douleur.
  • Hyperkératose limitée. La surface est couverte d'écailles cornées, sous lesquelles l'épithélium saigne.
  • Précancer verruqueux. Un nodule sur la lèvre jusqu'à 9 mm de taille, rouge, rose, couvert d'écailles.

Optionnel

Ce groupe a plusieurs maladies qui, sous certaines conditions, se transforment en cancer. Avec un traitement rapide, des complications graves peuvent être évitées. Un précancer facultatif peut provoquer:

  • inflammation chronique de la membrane muqueuse - chéilite;
  • la stomatite radiologique;
  • papillome - une formation bénigne;
  • kératoacanthome;
  • kératinisation de la muqueuse buccale - leucoplasie.
  • Symptômes de sevrage - comment s'arrêter à la maison. Signes de symptômes de sevrage chez les personnes dépendantes
  • Médicaments abaissant la pression artérielle
  • Cours de fitness à domicile pour perdre du poids

Symptômes du cancer des lèvres

Vous pouvez suspecter un néoplasme par vous-même par la présence d'un sceau sur la lèvre. Il est conseillé de consulter un spécialiste pour un diagnostic précis afin d'éviter des conséquences graves. Les symptômes sont:

  • problèmes d'alimentation;
  • changement de voix, enrouement;
  • limitation de la mobilité de la mâchoire inférieure;
  • mauvaise haleine;
  • infiltration des tissus voisins;
  • démangeaisons dans la région de la tumeur;
  • l'écoulement de la salive;
  • gonflement des lèvres, des joues;
  • cyanose des muqueuses de la bouche;
  • mal de gorge, site de la tumeur;
  • ulcération hémorragique;
  • augmenter en taille.

Signes de cancer des lèvres aux premiers stades

Lorsque le processus de formation de la tumeur vient de commencer, une palpation indolore du sceau sous la peau de la lèvre est possible. En l'absence de signes extérieurs brillants, dans les premiers stades, des symptômes caractéristiques des pathologies oncologiques sont observés:

  • fatigue accrue;
  • perte de poids drastique;
  • l'apparition d'une température élevée;
  • la faiblesse;
  • détérioration de la santé.

Au fur et à mesure que la malignité progresse, les lèvres et les joues peuvent gonfler. Avec le développement de la maladie, on observe les éléments suivants:

  • joints à surface rugueuse;
  • l'apparition d'un tubercule en forme de verrue, rose, brun;
  • une augmentation de l'épithélium kératinisé;
  • l'apparition d'ulcères, d'érosion;
  • saignement;
  • sous la couche de peau dans la lymphe et le sang, la formation de petites papilles blanches.

Premiers signes

Pour savoir plus précisément à quoi ressemblent les premiers symptômes d'un néoplasme malin, vous pouvez vous référer à la photo. Les lésions tissulaires suivantes se produisent:

  • scellés;
  • croûtes;
  • fleur grise;
  • plaies avec apparence de sang;
  • érosion;
  • surface granuleuse ou rugueuse.

À quoi ressemble le cancer des lèvres

La tumeur est située sur le bord de la bordure rouge entre le milieu et le coin de la lèvre, souvent à droite. Une élévation dense apparaît au-dessus de la surface, ce qui ne provoque pas de douleur lors de la palpation. Vous pouvez observer:

  • des fissures;
  • formations qui ressemblent à des verrues de couleur rose foncé;
  • les ulcères;
  • revêtement écailleux;
  • érosion avec saignement;
  • peeling;
  • croûte dense.

Forme ulcéreuse

Pour ce type de néoplasme malin sur les lèvres, l'apparition d'ulcères de forme ovale est caractéristique, qui surviennent dans le contexte du précancer. Leurs bords sont souvent surélevés au-dessus de la lèvre. Il est possible qu'un infiltrat soit plus grand que la base de l'ulcère. La surface touchée par le cancer est recouverte d'une croûte, si accidentellement endommagée:

  • le tissu à grain fin est exposé;
  • du sang apparaît;
  • la douleur survient.

Verruqueux

Ce type d'oncologie n'apparaît que sur le bord rouge de la lèvre. Son autre nom est nodulaire. Le néoplasme verruqueux a des limites claires, la taille au début de la maladie peut aller jusqu'à un centimètre, la couleur va jusqu'au rouge vif. La particularité de cette tumeur:

  • ce n'est pas multiple;
  • la surface est couverte d'écailles denses;
  • quand il pousse, il devient comme un chou-fleur.

Papillaire

Une tumeur maligne de la lèvre papillaire provient du papillome. Le néoplasme a un fond nécrotique sur lequel se trouve le tissu mort, un rouleau est formé le long de ses bords. Le processus de croissance se déroule comme suit:

  • la zone touchée augmente;
  • la surface est arrondie;
  • des croûtes se forment sur le papillome;
  • l'infiltration se produit à la base;
  • au fil du temps, le papillome disparaît avec l'apparition d'une ulcération.

Causes de l'oncologie

Les spécialistes ne peuvent pas nommer avec précision les raisons pour lesquelles l'oncologie se développe. Il existe un certain nombre de facteurs à l'origine de cette pathologie dangereuse. Un risque élevé de maladie survient lorsqu'il y a des effets sur les lèvres:

  • blessures causées par une irritation mécanique constante - défauts des dents, prothèses de mauvaise qualité;
  • infections bactériennes et virales;
  • dommages cutanés chimiques et thermiques;
  • dangerosité - contacts avec des métaux lourds, des acides, des alcalis.

Un gonflement des lèvres peut apparaître à la suite de:

  • facteurs héréditaires;
  • changements constants des conditions climatiques;
  • gerçures fréquentes de la peau;
  • un changement brusque de température;
  • microburns dus au tabagisme;
  • buvant de l'alcool;
  • Troubles métaboliques;
  • maladies de l'estomac;
  • abus de bronzage avec soleil actif;
  • pathologies de la cavité buccale;
  • habitudes de morsure des lèvres;
  • hypofonction des glandes salivaires;
  • carence en vitamines;
  • maladies provoquant un précancer.

Diagnostic du cancer des lèvres

Un gonflement de la lèvre est diagnostiqué par son apparence lors de l'examen initial. Pour la fiabilité, des études supplémentaires sont prescrites, qui sont effectuées par des méthodes de laboratoire. Pour clarifier le diagnostic, effectuez:

  • examen cytologique des cellules obtenues par ponction, grattage ou découpe des tissus affectés;
  • étude de biomarqueurs spécifiques qui répondent aux cellules défectueuses;
  • test sanguin.

Pour étudier la propagation du processus malin, la détection des métastases, les modifications des ganglions lymphatiques, les méthodes de diagnostic instrumental sont utilisées:

  • Examen aux rayons X de la mâchoire inférieure - révèle la croissance du cancer dans l'os;
  • imagerie par résonance magnétique - détermine le degré de lésion des tissus mous;
  • examen échographique - révèle la taille, le type;
  • tomodensitométrie - évalue la propagation de la tumeur, les modifications des os;
  • le diagnostic par fluorescence est une méthode moderne qui aide à identifier les limites de la lésion, la localisation.
  • Traitement des champignons de la peau du corps
  • Artisanat de Foamiran
  • La norme du cholestérol sanguin chez les femmes

Comment mettre en scène votre cancer

La méthode de traitement, l'efficacité, le pronostic dépendent du stade du cancer. Il y a un besoin pour son établissement précis. Pour cela, la classification TNM est utilisée, qui est caractérisée par trois composants:

  • T - tumeur ou tumeur, détermine la taille du néoplasme, la prévalence dans les tissus voisins, a une gradation numérique de 0 à 4;
  • N - nodus ou ganglion, marque la défaite des ganglions lymphatiques, la prévalence peut être de zéro à trois;
  • M - métastase - la présence de métastases, le nombre 0 ou 1 indique le degré de propagation.

Tous les composants sont compilés dans une formule qui se reflète dans les antécédents médicaux du patient. Il est déchiffré par étapes:

tumeur au stade initial, les ganglions lymphatiques ne sont pas affectés, les métastases sont absentes

T2N0M0 ou T3N0M0

il y a une augmentation de la zone touchée, pas de changements dans les nœuds, pas de métastases

T (1 à 3) N (1 ou 2) M0

la taille de la tumeur augmente, les ganglions lymphatiques sont à moins de 3 cm du site initial, les métastases ne sont pas observées

T, N - toutes valeurs, M1

prolifération de la lésion, présence de métastases, problèmes importants avec les ganglions lymphatiques

Traitement du cancer des lèvres

Avant de commencer le traitement d'une maladie oncologique, plusieurs facteurs doivent être pris en compte - le type de tumeur, le stade, les caractéristiques de la propagation, l'âge du patient, la présence de métastases. Le cas le plus favorable est le traitement local. Elle est effectuée lorsque:

  • limiter le domaine de l'oncologie à la seule lèvre inférieure;
  • absence de métastases, atteinte des ganglions lymphatiques.

Le traitement du cancer dans la première étape est effectué en utilisant des méthodes générales de thérapie anticancéreuse. L'ablation des ganglions lymphatiques n'est pas effectuée. Au deuxième stade de la maladie, leur excision au niveau du cou, de la mâchoire et du menton n'est pas exclue. Le traitement à ces stades est effectué de la manière suivante:

  • cryogénique - exposition au froid;
  • radiothérapie;
  • méthode phytodynamique;
  • chirurgical - avec la propagation rapide de la lésion.

Avec la poursuite de la progression de la maladie, ils commencent à traiter, en fonction du stade:

  • Si un troisième degré de cancer est diagnostiqué, en l'absence de métastases, la tumeur et les tissus adjacents sont affectés. Lorsque plusieurs ganglions lymphatiques sont touchés, l'électrorésection, la radiothérapie, l'ablation des zones touchées sont effectuées.
  • Le quatrième degré nécessite une chimiothérapie, un soulagement de l'état du patient, une prolongation de la vie à l'aide de médicaments.

Cryodestruction d'une tumeur

La technologie moderne aide à réduire le risque de récidive de la tumeur sur la lèvre. L'opération est très efficace à un stade précoce du cancer, elle permet de détruire la lésion avec une grande précision. L'exposition est réalisée avec de l'azote liquide à basse température. Comme les terminaisons nerveuses meurent en même temps, il n'y a pas de forte sensation de douleur. À la suite de la procédure:

  • les cellules cancéreuses sont congelées, meurent;
  • une frontière exacte avec des tissus sains apparaît;
  • il est utilisé pour l'excision de la zone pathologique.

Ablation chirurgicale et irradiation ciblée

Afin de se débarrasser radicalement des cellules touchées par le cancer, une méthode de traitement combinée est utilisée. Son utilisation est indiquée pour les formes avancées de la maladie. La tumeur est excisée au scalpel, mais la possibilité de conserver les tissus malades demeure. Après l'ablation chirurgicale:

  • utiliser une irradiation ciblée - ciblée de la zone affectée pour détruire toutes les cellules pathologiques;
  • pour éliminer le défaut esthétique, la chirurgie plastique est effectuée plus tard.

La thérapie photodynamique

L'exposition photodynamique est un moyen moderne et sûr de traiter le cancer. La technique combine des effets chimiques et physiques sur un point sensible. Pendant la procédure:

  • le patient reçoit une injection d'un médicament - un photosensibilisateur, qui augmente la sensibilité des cellules cancéreuses à la thérapie;
  • il s'accumule dans les tissus;
  • l'irradiation laser de la zone touchée commence;
  • les processus toxiques sont activés dans les tissus malades;
  • la destruction du cancer se produit, qui se poursuit le mois suivant.

Chimiothérapie

Avec une forte propagation du cancer, des lésions des ganglions lymphatiques, une progression des métastases, la chimiothérapie devient la principale méthode de traitement. Les moyens adaptés à la procédure, la durée requise du cours, la posologie est choisie par l'oncologue. Médicaments injectés dans l'organisme par injection, les compte-gouttes contribuent à:

  • limiter la croissance des cellules cancéreuses;
  • arrêter leur division;
  • destruction d'éléments modifiés;
  • améliorer l'état du patient.

Pronostic et survie

Si une personne se tourne vers des spécialistes à temps, le diagnostic a été correctement posé, le traitement des lèvres est commencé, une issue favorable est possible jusqu'au troisième stade du cancer. Les méthodes modernes donnent un taux de survie de cinq ans pour 90% des patients. Le résultat est influencé par la sensibilité des cellules tumorales au traitement. Un pronostic moins favorable est donné pour les derniers stades de la maladie. Le quatrième degré de cancer, dû à la présence de métastases, de grosses lésions, est rarement guérissable. Le pourcentage de récupération complète est:

  • au troisième degré - jusqu'à 80;
  • pendant le quatrième - jusqu'à 55.

Cancer des lèvres: symptômes et traitement

Le cancer des lèvres est un néoplasme malin constitué d'éléments de l'épithélium tégumentaire du bord rouge des lèvres. Un gonflement de la lèvre supérieure est rare. Au fil du temps, le cancer des lèvres se propage aux os de la mâchoire inférieure. Les cellules atypiques sont transférées avec la lymphe vers les ganglions lymphatiques, entraînant l'apparition de nouveaux foyers malins.

Les médecins de l'hôpital Yusupov effectuent un diagnostic précoce du cancer des lèvres à l'aide de méthodes de recherche modernes. Les oncologues pratiquent la radiothérapie et effectuent des interventions chirurgicales économes. Dans les derniers stades du cancer des lèvres, une thérapie complexe est utilisée. Le diagnostic précoce d'une tumeur maligne des lèvres et un traitement adéquat non seulement sauvent la vie du patient, mais évitent également un défaut esthétique après la chirurgie.

Cancer des lèvres - qu'est-ce que c'est

En fonction du type de croissance tumorale, les formes suivantes de cancer des lèvres sont distinguées:

  • Papillaire;
  • Verruqueux;
  • Ulcéreuse;
  • Infiltrant ulcéreux.

Une tumeur maligne de la lèvre dans 95% des cas est représentée par un cancer épidermoïde kératinisant. Dans 5% des cas, les histologues sont un cancer épidermoïde non kératinisant de la muqueuse labiale. Une tumeur de la lèvre, qui de l'intérieur, sur la membrane muqueuse, est caractérisée par une évolution maligne (croissance infiltrante et métastase précoce aux ganglions lymphatiques régionaux).

Un gonflement de la lèvre inférieure affecte le plus souvent le bord de la lèvre inférieure. Il développe une fissure, un ulcère ou un gonflement qui ressemble à une verrue. La maladie est principalement diagnostiquée chez les personnes de plus de 60 ans.

Le cancer de la lèvre supérieure est moins fréquent que celui de la lèvre inférieure, mais le néoplasme est plus agressif. Le cancer de la lèvre supérieure présente un risque élevé de métastases et se propage rapidement. Cela est dû au fait que la tumeur maligne est située près de la cavité nasale, où se développe le système d'approvisionnement en sang. Une tumeur sur la face interne de la lèvre est dangereuse car elle se développe rapidement dans les tissus mous.

Le mélanome de la lèvre est 10 fois moins fréquent que le carcinome épidermoïde de la lèvre, mais se caractérise par un degré élevé de malignité. Fondamentalement, le néoplasme est situé sur le bord rouge de la lèvre inférieure. Il pénètre profondément dans les tissus, passe rapidement aux tissus voisins et donne des métastases.

À l'hôpital Yusupov, les oncologues reçoivent un diagnostic de cancer des lèvres à l'aide des méthodes suivantes:

  • Examen à l'œil nu et utilisant la stomatoscopie;
  • Examen cytologique des frottis-empreintes d'un ulcère tumoral;
  • Examen histologique des ganglions lymphatiques ponctués.

Après avoir établi le diagnostic principal, un examen complet du patient est effectué.

Causes du cancer des lèvres

Le cancer des lèvres se développe pour de nombreuses raisons:

  • De fumer;
  • Après un long moment au soleil;
  • À la suite de processus inflammatoires de nature infectieuse et non infectieuse;
  • Exposé à des températures élevées;
  • En présence de microtraumatismes;
  • En raison d'une exposition prolongée aux produits chimiques.

Le plus souvent, le cancer des lèvres se développe à cause du tabagisme. Les hommes souffrent de cancer des lèvres beaucoup plus souvent que les femmes. La tendance est en train de changer car de nombreuses femmes souffrent de dépendance au tabac. Les médecins pensent que le cancer des lèvres se développe en raison du tabagisme à long terme de cigarettes fortes.

Le fumeur moyen fume au moins dix cigarettes par jour. Dans ce cas, la surface du papier est constamment en contact avec les lèvres. La peau est particulièrement délicate et sensible ici. Des microfissures apparaissent à sa surface. Ils sont invisibles aux autres et ne causent pas de problèmes au fumeur. Les zones endommagées de l'épithélium sont affectées par la fumée de tabac. Il contient beaucoup de substances nocives. Les cellules de la peau commencent à se régénérer.

La cause du traumatisme mécanique qui cause le cancer des lèvres peut être des prothèses dentaires mal fabriquées, l'habitude de tenir divers objets avec les lèvres (ongles, l'embout buccal d'une pipe), mordre la lèvre inférieure. Le mécanisme de développement du cancer des lèvres est le suivant: longue fissure non cicatrisante, blessure, inflammation de la lèvre, le papillome se transforme en leucoplasie, chéilite de Manganotti, kératoacanthome, dyskératose verruqueuse ou autres maladies précancéreuses. Dans leur contexte, un cancer des lèvres survient.

Maladie des lèvres précancéreuses

Le cancer des lèvres ne se produit pas sur une muqueuse saine. Les néoplasmes malins se développent dans le contexte de maladies précancéreuses obligatoires ou facultatives. Les maladies précancéreuses obligatoires comprennent:

  • Chéilite abrasive précancéreuse de Manganotti;
  • Précancer verruqueux de la bordure rouge;
  • Hyperkératose précancéreuse limitée de la bordure rouge.

Les maladies précancéreuses facultatives avec une tumeur maligne potentielle plus élevée sont:

  • Leucoplasie des lèvres érosive et verruqueuse;
  • Papillome;
  • Kératoacanthome;
  • Corne cutanée.

Des néoplasmes malins de la lèvre peuvent se développer dans le contexte de maladies précancéreuses facultatives avec moins de malignité potentielle:

  • Leucoplasie des lèvres plates;
  • Ulcères chroniques;
  • Formes ulcéreuses et hyperkératosiques de lupus érythémateux et de lichen plan;
  • Fendillement chronique des lèvres;
  • Chéilite post-radiographique;
  • Chéilite météorologique et actinique.

Les conditions de fond qui sont des précurseurs du cancer des lèvres comprennent les cicatrices après des brûlures, des traumatismes, une chirurgie et des néoplasmes bénins.

Heilit Manganotti

La chéilite précancéreuse abrasive de Manganotti survient chez les personnes âgées. De petites érosions arrondies apparaissent sur les lèvres, qui ne guérissent pas pendant longtemps. Ils ont une surface lisse jaune-rouge ou rouge vif. Dans certains cas, une croûte sanglante ou séreuse apparaît sur les surfaces d'érosion. Si vous le retirez, la plaie ouverte saigne un peu. Toucher l'érosion ne cause pas de douleur. Après l'apparition de l'érosion, plusieurs semaines ou mois ne guérissent pas. Après avoir disparu assez tôt, une nouvelle érosion apparaît à leur place ou à proximité..

Heilit Manganotti reçoit un diagnostic d'examen externe et interroge le patient. Cette maladie présente des symptômes similaires à ceux de l'herpès, de la leucoplasie, du lichen plan ou du lupus érythémateux. Pour le diagnostic différentiel, les oncologues effectuent un grattage de la zone touchée de la lèvre et l'envoient pour un examen histologique approfondi. Un tel grattage permet une détection rapide des cellules cancéreuses formées et empêche le développement d'un néoplasme malin de la lèvre..

Leucoplasie et hyperkératose des lèvres

La leucoplasie des lèvres est une lésion des muqueuses avec kératinisation des tissus épithéliaux tégumentaires. Les facteurs défavorables qui contribuent au développement de la leucoplasie peuvent être l'abus d'alcool, le tabagisme et la consommation d'aliments très épicés. La leucoplasie de la lèvre inférieure se développe le plus souvent dans les muqueuses aux coins de la bouche.

L'hyperkératose des lèvres ressemble à une zone limitée de 0,2 à 1 cm de diamètre. Sa surface est plane, recouverte de fines écailles densément placées de couleur blanc grisâtre. Lors du grattage, ils ne peuvent pas être supprimés.

Symptômes du cancer des lèvres

On distingue les signes locaux et généraux du cancer des lèvres. Les symptômes locaux de néoplasme malin sont plus souvent observés sur la lèvre inférieure. Lorsque le processus pathologique est situé sur la membrane muqueuse des lèvres, tournée vers le vestibule de la bouche, la tumeur a une malignité prononcée. Des signes courants de cancer des lèvres peuvent se développer avec une détection tardive et un traitement inadéquat d'une tumeur aux stades avancés du cancer.

Les premiers symptômes du cancer des lèvres

Les premiers signes de cancer des lèvres passent généralement inaperçus. Tout d'abord, une hypertrophie des ganglions lymphatiques sous-mentaux peut être déterminée. Vous pouvez le remarquer en sentant la mâchoire inférieure. Le prochain signe précoce de cancer des lèvres est un gonflement d'une consistance dense. Des démangeaisons s'y produisent. Habituellement, ce néoplasme est confondu avec une éruption cutanée herpétique..

Au centre du gonflement, une petite plaie avec une croûte se forme, qui ne provoque pas de douleur. Si vous l'enlevez, le patient ressent une douleur assez intense et, en regardant de près, il peut trouver une base hémorragique, qui forme des tubercules..

Signes locaux de cancer des lèvres

Les symptômes du cancer des lèvres sont:

  • Diskératose des lèvres;
  • Papillome;
  • Érosion;
  • Heilit.

Dans la plupart des cas, la discatériase ressemble à des fissures et des plaies. Les érosions sont croustillantes et ressemblent à de l'herpès, mais, contrairement à lui, ne guérissent pas après un certain temps. Chez certains patients, les ulcères et l'érosion sont absents. Au lieu de cela, un petit sceau apparaît, qui grandit avec le temps et se recouvre d'une croûte..

Une tache ou une formation peut apparaître sur le bord rouge de la lèvre inférieure, loin de la ligne médiane, qui dépasse au-dessus de la surface. Au centre de la tumeur, une érosion ou un ulcère se forme avec une surface granulaire et un bord en forme de rouleau. La formation a une consistance dense et augmente progressivement de taille, au fil du temps, elle acquiert une forme irrégulière. Ses limites sont floues.

Le cancer exophytique des lèvres se développe principalement à partir de la forme verruqueuse de dyskératose de papillome diffus productif. Avec une croissance exophyte, la tumeur a une consistance dense, souvent recouverte d'écailles plates. La croissance endophyte d'une croissance cancéreuse est caractérisée par la formation d'un ulcère aux bords denses inégaux. Il apparaît souvent dans le contexte d'une dyskératose destructrice, s'infiltre rapidement dans les tissus mous de la lèvre et est sujet aux métastases..

Les symptômes de la maladie devraient être un signal pour contacter immédiatement les oncologues de l'hôpital Yusupov. Le cancer des lèvres, dont le traitement est débuté à temps, est complètement guéri dans 90% des cas.

Stades du cancer des lèvres

Actuellement, la classification généralement acceptée du cancer des lèvres est TNM (taille T de la tumeur, N-dommages aux ganglions lymphatiques, M-métastases). Par la taille de la tumeur, il existe 4 stades de cancer des lèvres.

Tableau 1. Stades du cancer des lèvres

ÉtapeTaille de la tumeur
T1Inférieur ou égal à 2 cm
T2Plus de 2-4 cm
T3Plus de 4 cm
T4aLa croissance tumorale se développe dans la couche corticale de l'os, les muscles de la langue, le sinus maxillaire et la peau
T4vLa tumeur se développe dans le lit du muscle masséter, le processus ptérygoïde, l'artère carotide interne et la base du crâne

S'il y a un seul ganglion lymphatique hypertrophié sur le côté de la lésion, dont la taille est inférieure à 3 cm, il s'agit d'un cancer des lèvres de stade N1. Au stade N2, des ganglions lymphatiques hypertrophiés d'un diamètre supérieur à 3 cm sont déterminés du côté affecté. Si le patient a un seul ganglion lymphatique hypertrophié de 3 à 6 cm du côté affecté, il s'agit d'un cancer des lèvres au stade N2a. Au stade N2, les oncologues déterminent plusieurs métastases aux ganglions lymphatiques. Leur taille est égale ou supérieure à 6 cm. En présence de métastases bilatérales aux ganglions lymphatiques de 6 centimètres, ils parlent du stade N2c du cancer des lèvres. Si le diamètre des ganglions lymphatiques dépasse 6 cm, il s'agit du stade N3 de la maladie.

En l'absence de métastases à distance, les oncologues déterminent le stade M0 du cancer des lèvres, s'il existe des métastases à distance - M1, dans le cas de métastases à distance non évaluables - MX. Le diagnostic de «cancer de la lèvre au stade initial» est posé en présence d'une tumeur inférieure ou égale à 2 cm, la présence de ganglions lymphatiques simples hypertrophiés du côté de la lésion de moins de 3 cm et l'absence de métastases à distance. C'est T1 N1 M0.

Diagnostic du cancer des lèvres

À quoi ressemble le cancer des lèvres? Cela peut être une petite plaie ou une tumeur généralisée. Les médecins de la clinique d'oncologie de l'hôpital Yusupov diagnostiquent le cancer des lèvres sur la base des plaintes des patients, des résultats d'un examen externe et des études supplémentaires. L'oncologue examine et palpe soigneusement les lèvres, les joues, les gencives et les ganglions lymphatiques régionaux. Lors de l'examen de la bordure rouge des lèvres, de la peau et des muqueuses, utilise une loupe.

Comment identifier le cancer des lèvres? Un examen plus approfondi est effectué à l'aide de méthodes de diagnostic instrumentales et de laboratoire:

  • Examen échographique;
  • Radiographie de la mâchoire inférieure;
  • Tomographie panoramique;
  • Examen cytologique du matériel obtenu lors du prélèvement de frottis à la surface d'un ulcère ou examen histologique de tissus obtenus lors d'une biopsie.

Pour le cancer des lèvres avec métastases lymphogènes, une biopsie des ganglions lymphatiques est réalisée. Pour exclure les métastases hématogènes, une radiographie pulmonaire, un examen échographique des organes abdominaux sont utilisés. Lorsque le diagnostic de cancer des lèvres est confirmé, un examen aux rayons X des organes thoraciques, des examens cliniques et de laboratoire généraux (électrocardiographie, analyses de sang et d'urine)..

L'examen TEP-CT (tomographie par émission de positrons) est prescrit aux fins suivantes:

  • Déterminer le stade du cancer des lèvres;
  • Évaluations de la réponse au traitement;
  • Récidive de la maladie pendant la période d'observation.

PET-CT est une méthode innovante qui combine les capacités de la technologie informatique et de la radiologie. À l'hôpital Yusupov, il est utilisé non seulement pour diagnostiquer le cancer des lèvres, mais également pour surveiller le développement d'une tumeur et évaluer le résultat du traitement. Grâce à la TEP-CT, les radiologues ont la possibilité de procéder à une radiothérapie très précise, de réduire considérablement la zone de rayonnement, de minimiser l'impact sur les organes et les tissus sains.

Dans de nombreux cas, l'utilisation de la TEP-CT exclut un certain nombre d'études supplémentaires à l'avenir. Cela permet aux patients de l'hôpital Yusupov de gagner du temps et de l'argent. La question de la nécessité d'utiliser cette méthode est décidée individuellement pour un patient spécifique lors d'une réunion d'un conseil d'experts avec la participation de professeurs et de médecins de la plus haute catégorie. Un examen complet des patients utilisant les derniers appareils de diagnostic, l'utilisation de méthodes modernes de tests de laboratoire utilisant des réactifs de haute qualité permet aux oncologues de l'hôpital Yusupov d'obtenir des résultats fiables et de mener un traitement adéquat pour le cancer des lèvres à un stade précoce..

Traitement du cancer des lèvres

Comment le cancer des lèvres est-il traité? Lors du traitement d'une maladie, les oncologues de l'hôpital Yusupov prennent en compte de nombreux facteurs différents: l'âge du patient, le type histologique de la tumeur et les caractéristiques de la propagation du néoplasme. Les médecins de la clinique d'oncologie proposent un traitement multidisciplinaire du cancer des lèvres:

  • Interventions opérationnelles;
  • Radiothérapie;
  • Chimiothérapie.

Quelle que soit la technique choisie, ils affectent la lésion ou la tumeur, la zone de métastases régionales. Pour le cancer des lèvres de grade I et II, une radiothérapie est effectuée, qui comprend une radiothérapie externe et une chirurgie..

Traitement du cancer des lèvres aux premiers stades

Le carcinome épidermoïde de la lèvre inférieure est un processus tumoral complexe fréquent. Son traitement comprend deux étapes: l'ablation du foyer principal et la lutte contre les métastases qui se sont propagées aux tissus et organes voisins. La radiothérapie permet de supprimer le développement du foyer tumoral. Le radiologue sélectionne la méthode de radiothérapie individuellement, en fonction de la taille de la tumeur, du stade de la maladie, de l'âge du patient.

Élimination du cancer des lèvres par la technique Kraille

Au stade initial de la tumeur, les chirurgiens sous anesthésie locale réalisent une excision en forme de coin de toute l'épaisseur de la lèvre. Afin d'éliminer un défaut sur la lèvre, du plastique est réalisé - des lambeaux de peau sont transférés de la joue du patient. L'ablation de la lésion est réalisée selon la technique de Kraille. L'opération est réalisée au premier et au deuxième stade du cancer des lèvres, lorsque la tumeur ne s'est pas propagée aux tissus voisins. Il est logique de pratiquer une excision chirurgicale du carcinome en l'absence de métastases.

La décision de retirer le ganglion lymphatique est prise par le chirurgien oncologue si le processus tumoral primaire a déjà été guéri ou si le ganglion lymphatique est retiré avec le retrait du foyer principal. Dans certains cas, les chirurgiens enlèvent la tumeur primaire, les ganglions lymphatiques affectés et les vaisseaux qui les relient. Les oncologues déterminent la portée de l'opération collégialement.

En raison du fait que les métastases peuvent se produire de manière croisée, l'appareil lymphatique de la région suprahyoïdienne à gauche et à droite est supprimé. Si l'oncologue constate qu'il y a des métastases cancéreuses dans certains ganglions lymphatiques, il décide de les retirer, ainsi que ceux qui se trouvent le long de la sortie lymphatique..

Les tactiques de traitement du cancer des lèvres dépendent du stade de la maladie:

  • La chirurgie préventive aux stades I et II du cancer des lèvres est réalisée exclusivement dans les cas où il n'y a pas de possibilité de contrôler la dynamique du développement de la maladie, il existe un pronostic défavorable pour la propagation du cancer;
  • Au stade III, en l'absence de métastases, le traitement est réalisé en utilisant un effet combiné sur le foyer de la lésion et les zones adjacentes;
  • En cas de propagation de cellules cancéreuses et de présence de métastases uniques dans les ganglions lymphatiques, les oncologues de l'hôpital Yusupov effectuent un traitement combiné du cancer des lèvres, suivi d'une chirurgie, d'une chirurgie plastique et d'une correction chirurgicale des lèvres;
  • Au stade IVC, une chimioradiothérapie palliative est réalisée.

Les docteurs et docteurs en médecine appliquent des traitements innovants pour le cancer des lèvres. La disponibilité d'équipements modernes, d'un personnel médical compétent, attentif à tous les souhaits des patients, permet depuis de nombreuses années d'obtenir de bons résultats dans le traitement du cancer des lèvres. Le cancer de la lèvre, traité à un stade précoce, est guéri dans 97 à 100% des cas. Au stade III, 67 à 80% des patients peuvent être guéris. Au quatrième stade du cancer et des rechutes répétées, dans 55% des cas, une guérison complète se produit..

Prévention du cancer des lèvres

Distinguer la prévention primaire et secondaire du cancer des lèvres. Les oncologues recommandent:

  • Prenez des précautions lors de l'exposition au soleil (portez un chapeau à larges bords);
  • Arrêtez de fumer des pipes et des cigarettes;
  • Observez l'hygiène bucco-dentaire;
  • Changer les conditions de travail;
  • Ne buvez pas de boissons alcoolisées fortes.

Les oncologues de l'hôpital Yusupov effectuent un examen préventif annuel pour les personnes sujettes à la dyskératose des lèvres et à la chéilite. La prévention secondaire du cancer des lèvres consiste en un traitement dentaire régulier chez le dentiste, une intervention chirurgicale en présence de dyskératose et de chéilite.

Cancer des lèvres: traitement à Moscou

Le traitement efficace du cancer des lèvres à Moscou est effectué par des médecins de la clinique d'oncologie de l'hôpital Yusupov. Les oncologues ont de nombreuses années d'expérience dans le traitement des néoplasmes malins des lèvres. Les chirurgiens maîtrisent couramment la technique des opérations. Le coût de la chirurgie est inférieur à celui des autres cliniques d'oncologie de Moscou, malgré le haut niveau de qualification des médecins et la disponibilité d'équipements modernes.

La radiothérapie est réalisée à l'aide d'équipements de rayonnement modernes des principaux fabricants européens et américains. Afin de suivre un traitement efficace contre le cancer des lèvres à un prix abordable, appelez l'hôpital Yusupov. Après l'opération, les chirurgiens de la clinique d'oncologie réalisent une plastie labiale en utilisant des techniques chirurgicales innovantes.

Cancer des lèvres à quoi ressemble le stade initial, les premiers symptômes et signes

L'apparition de toute tumeur maligne constitue une menace sérieuse non seulement pour la santé, mais aussi pour la vie du patient. Le plus souvent, beaucoup de temps s'écoule entre le moment où un néoplasme apparaît et celui où il est diagnostiqué, ce qui permet à la tumeur d'avoir le temps de se propager dans tout le corps. Malgré cela, lorsque le cancer des lèvres survient, par rapport à d'autres types d'oncologie, sa détection est possible même aux premiers stades, car en raison d'une telle localisation, la maladie n'est pas difficile à identifier et à commencer le traitement à temps.

Une caractéristique du cancer est sa localisation précisément sur la lèvre inférieure. La formation d'une tumeur maligne sur la lèvre supérieure est un événement rare; seules quelques dizaines de cas de ce type ont été observés dans le monde. Ainsi, si la lèvre supérieure est touchée, dans la plupart des cas, l'oncologie peut être exclue..

La désignation

Pour une compréhension complète de ce qu'est le «cancer», il vaut la peine de comprendre toutes ses caractéristiques. Dans un état normal, le corps est constitué de cellules, de tissus et de fibres conjonctives. Des cellules identiques créent des tissus:

  • musclé,
  • épithélium,
  • glandulaire.

Par la suite, les tissus forment tous les organes, par exemple la peau, le foie, les reins, etc. Sur la membrane labiale, il y a plusieurs couches cellulaires avec une certaine séquence. Lors de l'apparition d'un cancer de la lèvre inférieure, certains d'entre eux se transforment, changent de forme, résistance aux facteurs externes, métabolisme.

Lorsqu'un néoplasme apparaît, le changement le plus significatif dans les cellules est qu'elles commencent à se diviser rapidement. Une tumeur de la lèvre inférieure est une maladie chronique qui entraîne des modifications de la structure cellulaire normale avec leur reproduction excessive..

Les causes

Les causes du cancer des lèvres sont le plus souvent des processus inflammatoires chroniques. Un néoplasme sur la lèvre inférieure peut être causé par les facteurs suivants:

  • infections régulières,
  • dommages mécaniques permanents,
  • dommages chimiques ou thermiques,
  • contact fréquent avec des composés de métaux lourds et d'autres vapeurs chimiques,
  • conditions climatiques - changements fréquents de l'environnement naturel.

Il y a une forte probabilité qu'un cancer des lèvres dû au tabagisme, à une consommation excessive d'alcool et à la consommation régulière d'aliments chauds soit possible. Ces facteurs ne provoquent pas directement l'apparition d'un cancer; l'exposition à des composés cancérigènes peut contribuer au développement de conditions optimales pour le processus oncologique. C'est pourquoi, pour éviter, il vaut mieux arrêter les mauvaises habitudes, par exemple fumer ou boire trop.

Les statistiques du cancer de la lèvre inférieure n'excluent pas l'influence de l'hérédité génétique. Si l'un des proches a déjà eu un cancer, cela peut être considéré comme un facteur de risque important d'apparition d'un néoplasme..

À quoi cela ressemble-t-il

Cette forme de cancer affecte souvent la lèvre inférieure. La tumeur se forme dans les endroits ouverts par lesquels passe la bordure rouge. Un site courant de localisation d'une tumeur cancéreuse est l'écart entre le milieu de la lèvre et son bord, et le plus souvent c'est le côté droit.

Au stade initial, le cancer ressemble à une verrue à la surface de la peau, brune ou rouge. Il peut également ressembler à une fissure ou à un petit ulcère recouvert d'écailles. Le syndrome douloureux du toucher ne survient pas, mais si vous essayez de «déchirer» le couvercle supérieur, la concentration commencera à saigner et la douleur se produira.

Un ulcère superficiel progresse progressivement, grossit et se recouvre d'une couche grise difficile à éliminer. Au bas de l'ulcère et de ses bords, un «rouleau» sec compacté se forme, ce qui ne signale pas de processus inflammatoire dans la muqueuse buccale. Lors de la palpation, le patient ne ressent pas de douleur.

Avec le développement progressif de la maladie, l'accent affecte les tissus plus profonds, propageant une petite quantité de métastases. Pendant cette période, le bas de la mise au point devient irrégulier, un film sale apparaît. Il est impossible de se débarrasser de la progression de l'ulcère à l'aide de médicaments anti-inflammatoires ou anti-herpétiques. Si vous ne commencez pas le traitement, la tumeur peut atteindre la taille d'une tumeur de la taille d'un œuf de poule.

Symptômes

Les symptômes du cancer sont divisés en deux groupes principaux: les premiers signes de cancer des lèvres, qui se manifestent par une détérioration générale de l'état du patient, et les signes directement liés aux lèvres..

Le premier groupe comprend les éléments suivants:

  • faiblesse et fatigue,
  • perte soudaine de poids corporel,
  • hyperthermie.

Les premiers symptômes du cancer des lèvres peuvent se manifester de différentes manières, en fonction du stade de la maladie:

  • la lèvre devient plus grande,
  • la présence d'un sceau sous la peau de la lèvre,
  • un œdème peut être trouvé sur la joue du côté du néoplasme,
  • la salivation augmente,
  • mauvaise haleine,
  • les muqueuses commencent à virer au bleu,
  • à certains stades de la progression tumorale, la fonction de la mâchoire inférieure est altérée,
  • le stade initial du cancer des lèvres peut provoquer un enrouement,
  • au dernier stade, des maux de gorge et des douleurs apparaissent, ce qui indique des dommages aux ganglions lymphatiques.

Avant l'apparition de symptômes spécifiques du cancer, cette forme d'oncologie présente les symptômes suivants:

  • l'apparition d'un petit tubercule avec une teinte brun foncé,
  • syndrome douloureux mineur,
  • brûlures et démangeaisons, qui peuvent causer une gêne importante en mangeant.

La métastase est dirigée vers les ganglions lymphatiques les plus proches. Dans le cas d'une lésion de la lèvre supérieure, la propagation dépend de la localisation immédiate de la tumeur. Les symptômes au stade initial sont presque invisibles et tous les symptômes peuvent facilement être confondus avec l'herpès simplex. Mais s'il y a un écoulement incontrôlé de salive, vous devez immédiatement être examiné à l'hôpital. Des études de la morphologie des cellules et des tissus prouvent que tous ces signes indiquent la présence d'une maladie évolutive, donc, s'ils apparaissent, cela vaut la peine d'être examiné.

Diagnostique

Pour diagnostiquer avec précision une tumeur maligne sur la lèvre, le médecin doit effectuer certaines procédures:

  • collecte de l'anamnèse,
  • inspection visuelle,
  • palpation des processus de la mâchoire, du cou et de la zone sous-maxillaire,
  • examen de la cavité buccale.

Si cela est indiqué, le patient reçoit une échographie. Si nécessaire, il est possible de réaliser une radiographie, une orthopantomographie et des frottis. De plus, une biopsie de la zone touchée et des ganglions lymphatiques est effectuée pour identifier la cause de leur augmentation de taille.

Étapes

Lorsqu'un cancer est diagnostiqué, le stade de sa progression est déterminé. Dans le diagnostic, le stade est indiqué en utilisant des désignations spéciales en lettres latines avec des chiffres qui leur sont attachés, par exemple T2N1M0 est le troisième stade. Ainsi, il est indiqué à quel point le cancer s'est propagé dans tout le corps..

TNM est l'abréviation de trois mots principaux qui peuvent caractériser une tumeur maligne:

  • T (tumeur) - peut avoir une valeur de 1 à 4, 1 à 3 indiquant la défaite des lèvres uniquement, et dans le cas de T4 - la tumeur s'est développée dans les tissus et organes environnants.
  • N (Nodus) - Indique la défaite des ganglions lymphatiques. Une valeur de zéro indique qu'il n'y a pas d'implication des ganglions lymphatiques, une indique une blessure mineure, 2 indique une seule atteinte ganglionnaire et 3 indique plusieurs ganglions lymphatiques affectés.
  • M (Métastase) - lorsqu'il n'y a pas de métastases, la valeur est zéro, sinon on est mis.

Compte tenu de ces facteurs, le stade exact du développement d'une tumeur maligne est déterminé..

Au stade initial, les signes sont presque invisibles et ne provoquent qu'un inconfort mineur, mais si vous n'attachez pas d'importance aux premiers symptômes, la maladie commencera à progresser rapidement. Les stades ultérieurs sont caractérisés par des symptômes agressifs et d'autres résultats médiocres.

Le carcinome épidermoïde de la lèvre inférieure est divisé en plusieurs types. En fonction du type de structure, la forme du néoplasme peut être:

  • kératinisant,
  • non kératinisant.

L'oncologie de la lèvre inférieure est divisée en fonction du tableau clinique:

  • cancer verruqueux,
  • papillaire,
  • ulcéreuse,
  • infiltrant ulcéreux.

En outre, une tumeur maligne peut être:

  • structure dense,
  • se manifestent par des ulcères de différentes formes et tailles avec des bords inégaux.

Quel que soit le type, la maladie nécessite un traitement immédiat à l'hôpital.

Traitement

Une fois le diagnostic effectué, le médecin prescrit le traitement, sur la base de toutes les informations recueillies, en particulier, la méthode de traitement est choisie en fonction du stade de progression de la maladie. Le traitement du cancer des lèvres doit se concentrer sur le néoplasme et la zone de métastase proposée.

Le traitement peut être effectué des manières suivantes:

  • radiothérapie,
  • méthode cryogénique,
  • méthode photodynamique,
  • chimiothérapie,
  • Plastique.

Plus le traitement est commencé tôt, plus le pronostic de guérison est favorable. Dans les cas avancés, il est possible de réaliser l'opération Kraille pour enlever les ganglions lymphatiques cervicaux.

Radiothérapie

La technique est basée sur l'effet du rayonnement sur les ganglions lymphatiques du cou et de la zone touchée. C'est la thérapie la plus efficace, même dans les rares cas de cancer de la lèvre supérieure. La radiothérapie peut arrêter les métastases en empêchant les dommages aux ganglions lymphatiques.

Remèdes populaires

Le traitement du cancer des lèvres avec la médecine traditionnelle peut être effectué à l'aide de plantes médicinales, par exemple, le champignon de bouleau, la racine de bardane ou la betterave.

Mais il est important de comprendre que la médecine traditionnelle n'est qu'un complément aux médicaments. Ce n'est que dans ce cas que le résultat attendu de l'utilisation de remèdes populaires est possible..

Nutrition pour le cancer

En cas de cancer, la nutrition joue un rôle important. Une alimentation équilibrée favorise la restauration de cellules et de tissus sains, maintient le poids corporel global et améliore le bien-être. En adhérant à un régime, vous pouvez vous protéger contre les processus inflammatoires et infectieux et normaliser le métabolisme correct, ce qui aidera à éviter l'épuisement pendant le traitement et la rééducation..

La prévention

Les tumeurs malignes sur les lèvres nécessitent un traitement sérieux, de sorte qu'une prévention doit être effectuée à l'avance pour réduire le risque de cancer des lèvres. Pour ce faire, vous devez commencer à mener une vie saine et vous débarrasser des mauvaises habitudes, en particulier le tabagisme. Il est très important de surveiller l'hygiène personnelle et l'état des lèvres, et de réagir rapidement en cas de fissures ou d'ulcères..