Comment identifier et éliminer le cancer des ganglions lymphatiques du cou

Le cancer des ganglions lymphatiques est une maladie oncologique au cours de laquelle une personne présente une augmentation des ganglions lymphatiques en raison de lésions du système lymphatique par des néoplasmes. Lors du déplacement du lymphome entre les ganglions, une diminution pathologique de l'immunité se produit, ce qui a des conséquences néfastes. Ce type affecte seulement 4% de toutes les personnes atteintes de cancer, et il est également fréquent chez les hommes et les femmes..

Le cancer des ganglions lymphatiques est le nom général de la maladie, qui se divise généralement en:

Lymphomes de Hodgkin

Tumeurs malignes du tissu lymphoïde, dont une caractéristique est la présence de cellules géantes de Reed-Berezovsky-Sternberg, qui sont détectées au microscope lors de l'examen des ganglions lymphatiques affectés.

En savoir plus sur cette maladie dans notre article..

Est un groupe commun de lymphomes qui comprend divers types de lymphomes, à l'exception du lymphome de Hodgkin.

Ces types de maladies se comportent, se propagent et répondent au traitement de différentes manières, il est donc important de savoir de quel type de cancer le patient est atteint. Ci-dessous, nous écrirons en général sur tous les types de cancer..

Les causes

De nombreuses hypothèses ont été étudiées et ont examiné pourquoi cette maladie apparaît, cependant, les principales causes de l'oncologie des ganglions lymphatiques ont les points suivants:

  1. L'effet des substances dangereuses sur le corps.

Une raison courante pour laquelle les personnes proches de substances toxiques pendant longtemps contractent une telle maladie.

  1. Exposition fréquente au soleil.

Ces patients ont un contact constant avec les rayons du soleil, qui sont nocifs en quantités excessives..

  1. Manifestations de diverses infections.

Par exemple, le VIH ou le sida peut provoquer le cancer.

  1. Pathologie du corps.

Mauvais fonctionnement du système immunitaire, etc..

5. Métastases

Souvent, les patients atteints de cancer sont confrontés à la propagation de cellules cancéreuses vers les ganglions lymphatiques. En règle générale, les ganglions lymphatiques les plus proches sont touchés en premier, puis les plus éloignés. Un tel problème nécessite une attention extrêmement élevée et un traitement agressif immédiat. Vous pouvez en savoir plus sur le cancer des ganglions lymphatiques métastatiques dans notre article séparé.

Vous pouvez également noter certains facteurs qui contribuent à l'apparition d'un cancer des ganglions lymphatiques:

Mauvaises habitudes.

Âge. Les moins de 25 ans et les plus de 50 ans sont les personnes les plus susceptibles de tomber malades.

Naissance difficile ou tardive.

Cancer des ganglions lymphatiques: symptômes et signes de l'oncologie, causes, méthodes de traitement et diagnostic

Le cancer des ganglions lymphatiques (lymphome) est un terme collectif désignant les néoplasmes malins qui se développent à partir de tissu lymphoïde. Les lymphocytes sont des cellules immunitaires qui protègent le corps humain des bactéries, virus, champignons et parasites. Les lymphocytes malins sont incapables de remplir leur fonction et se multiplient de manière incontrôlable, ce qui entraîne divers symptômes. Le diagnostic est confirmé par l'examen histologique du tissu lymphoïde prélevé.

Qu'est-ce que le cancer des ganglions lymphatiques?

Avec le lymphome, il y a une augmentation significative des ganglions lymphatiques dans le cou et au-dessus de la clavicule, beaucoup moins souvent dans l'aine ou les aisselles

Le cancer des ganglions lymphatiques est une maladie maligne caractérisée par la dégénérescence des lymphocytes due à certaines mutations génétiques. Parce que les cellules altérées peuvent se propager à travers le système lymphatique, les lymphomes sont classés comme des maladies systémiques..

Les néoplasmes provenant du tissu lymphoïde sont appelés lymphomes. Cela peut être bénin ou malin. Dans les tumeurs malignes, la médecine fait la distinction entre le lymphome de Hodgkin et le lymphome non hodgkinien. Ce dernier terme couvre tous les cancers qui ne sont pas la maladie de Hodgkin..

La maladie de Hodgkin est relativement rare par rapport aux autres cancers en Russie. Environ 2 000 personnes développent ce cancer chaque année. La maladie de Hodgkin est le plus souvent diagnostiquée chez les personnes âgées de 20 à 30 ans et de 60 à 70 ans. La pathologie est caractérisée par la présence de cellules géantes de Reed-Berezovsky-Sternberg, qui proviennent de lymphocytes B dégénérés.

Des néoplasmes malins peuvent se développer à partir des lymphocytes B et T. Un trouble qui peut provoquer un lymphome peut survenir à n'importe quel stade du développement des lymphocytes. En fonction de l'origine du lymphome, on distingue les formes de cellules T et de cellules B. Les types de cellules B comprennent le myélome multiple et la leucémie lymphoïde chronique..

Les lymphomes malins peuvent se développer à des rythmes différents dans le corps. Le cancer à croissance rapide (agressif) des ganglions lymphatiques (dans les aisselles, l'aine et ailleurs) provoque généralement des symptômes précoces et est classé comme très malin. Les lymphomes à croissance lente (lents) provoquent des symptômes à un stade tardif et sont moins malins que les formes agressives.

Symptômes

Un signe typique d'une tumeur maligne du tissu lymphoïde est l'apparition de ganglions lymphatiques hypertrophiés, durs et indolores. Dans les maladies infectieuses, ils augmentent en peu de temps, ont une consistance douce et font mal au toucher. Dans le lymphome malin, les ganglions lymphatiques gonflent sur une longue période de temps et se trouvent non seulement dans le cou, mais également dans les aisselles, la poitrine, l'abdomen ou l'aine.

En plus de cela, d'autres signes peuvent indiquer un lymphome malin:

  • Perte de poids.
  • Perte d'appétit.
  • Des démangeaisons sur tout le corps.
  • Diminution des performances.
  • Fatigue.
  • Sueurs nocturnes sévères.
  • Fièvre.
  • L'apparition de douleurs dans les ganglions lymphatiques après avoir bu de l'alcool.

À un stade avancé, le cancer peut affecter d'autres organes, tels que la moelle osseuse, le foie ou la rate. Les patients développent une anémie et une hypertrophie du foie et de la rate. Avec une hypertrophie du foie ou de la rate, il est nécessaire de demander d'urgence l'avis d'un médecin spécialiste.

Les causes

L'hérédité est l'une des raisons du développement d'un néoplasme malin

La cause exacte du cancer des ganglions lymphatiques est inconnue. Des «erreurs» accidentelles et irréparables lors de la division cellulaire jouent un rôle décisif dans le développement de néoplasmes malins. Parce que ces erreurs s'accumulent avec l'âge, les cancers sont fréquents chez les personnes âgées. Bien que cela s'applique aux lymphomes non hodgkiniens, cela ne s'applique pas aux lymphomes hodgkiniens, qui sont particulièrement fréquents à un jeune âge.

Le virus Epstein-Barr est un facteur de risque de lymphome de Hodgkin et de certains lymphomes non hodgkiniens. Un possible rôle causal du rayonnement radioactif, de certains produits chimiques (par exemple les métaux lourds) et de la fumée de tabac est discuté. Les patients qui ont un parent atteint de lymphome ont un risque 20% plus élevé de développer un néoplasme malin.

Complications

Les symptômes - fièvre, sueurs nocturnes, perte de poids - altèrent considérablement la qualité de vie du patient. Les lymphomes non hodgkiniens de bas grade peuvent muter et devenir ainsi des lymphomes hautement malins. Les patients peuvent développer une inflammation pleurale, une atteinte thoracique, un syndrome de la veine cave supérieure et un œdème facial. Les lymphomes sévèrement malins sont mortels en quelques mois.

Les complications peuvent être causées non seulement par un lymphome, mais également par le traitement lui-même. La chimiothérapie à long terme endommage non seulement les cellules cancéreuses, mais également les cellules saines à division rapide. La chimiothérapie augmente le risque d'infarctus du myocarde de 32% au cours des 10 prochaines années. La radiothérapie peut augmenter la probabilité de développer une autre tumeur maligne. Dans de rares cas, la radiothérapie (en particulier aux stades précoces des lymphomes non hodgkiniens de bas grade) peut réduire la survie à 5 ans du patient..

Diagnostique

La biopsie est l'une des méthodes de base pour diagnostiquer le cancer des ganglions lymphatiques

Dans un premier temps, un examen physique et une anamnèse sont effectués. Le médecin évalue la consistance, la taille, la douleur, la couleur et la mobilité des ganglions lymphatiques. En cas de suspicion de lymphome malin, un échantillon de tissu lymphoïde est prélevé sous anesthésie locale. Le ganglion lymphatique enlevé est ensuite examiné histologiquement pour des signes de lymphome. Si un pathologiste détecte des cellules géantes de Reed-Berezovsky-Sternberg, cela est considéré comme une preuve de la maladie de Hodgkin..

Pour obtenir des données plus précises, en plus d'une biopsie, une série d'autres études peuvent être nécessaires:

  • Procédure d'échographie.
  • Imagerie par résonance magnétique.
  • Tomodensitométrie.
  • radiographie.
  • Test sanguin.
  • Scintigraphie.
  • Biopsie du foie et de la moelle osseuse.

Classification

Dans le cadre du diagnostic, le stade auquel se trouve le lymphome malin est déterminé. Le pronostic et le schéma thérapeutique dépendent du stade de la maladie. Il est déterminé par la classification d'Ann Arbor:

  • Stade I: une seule zone des ganglions lymphatiques est touchée.
  • Stade II: d'un côté du diaphragme, deux zones ou plus des ganglions lymphatiques sont touchées.
  • Stade III: deux zones ou plus des ganglions lymphatiques des deux côtés du diaphragme sont touchées.
  • Stade IV: affecte un ou plusieurs organes en dehors du système lymphatique et des ganglions lymphatiques.

S'il n'y a pas de symptômes communs de cancer des ganglions lymphatiques - fièvre, fatigue ou perte de poids - un «A» est ajouté au stade. Si ces signes sont présents, la lettre «B» est ajoutée. La lettre «E» signifie qu'un organe est impliqué qui ne fait pas partie du système lymphatique.

Traitement

Le traitement chirurgical est la méthode la plus efficace, c'est l'ablation totale des ganglions lymphatiques qui ont été touchés par le cancer

Plus le cancer des ganglions lymphatiques est détecté tôt, plus les chances de guérison du patient sont élevées. Les lymphomes malins sont très sensibles aux radiations ou à la chimiothérapie. Le type de thérapie utilisé dépend, en partie, du stade du cancer des ganglions lymphatiques.

Une combinaison de chimiothérapie et de radiothérapie est souvent utilisée. La chimiothérapie est généralement administrée sur plusieurs cycles. Le patient reçoit une injection d'agents cytotoxiques qui détruisent les cellules cancéreuses à division rapide. Comme les cellules saines sont également détruites, des effets secondaires peuvent survenir: nausées, vomissements, fatigue, susceptibilité aux infections et perte de cheveux.

La radiothérapie utilise des rayonnements ionisants pour combattre les cellules cancéreuses. Le but est de supprimer ou d'empêcher complètement la division cellulaire. Alors que les cellules saines se rétablissent rapidement d'une exposition aux rayonnements radioactifs, le système de réparation des cellules tumorales fonctionne bien moins bien..

La radiothérapie affecte également les tissus sains tels que le cœur, les poumons ou la glande thyroïde. Chez les femmes, la radiothérapie augmente le risque de développer un cancer du sein. La chimiothérapie peut également augmenter le risque d'autres types de cancer. Pour les lymphomes non hodgkiniens agressifs et la maladie de Hodgkin, les avantages l'emportent sur les inconvénients des deux traitements.

S'il a été possible de supprimer ou de guérir le cancer, il est nécessaire de procéder à des examens médicaux à intervalles réguliers. Ils aident à identifier la récidive de la maladie à un stade précoce. La surveillance de l'état du patient permet d'identifier les effets secondaires possibles à long terme de la radiothérapie ou de la chimiothérapie. Après un traitement réussi, des examens sont effectués tous les 2-3 mois, puis tous les 3-4 mois. Après 5 ans, les examens sont effectués 2 fois par an.

Si un patient développe une récidive du cancer des ganglions lymphatiques, une chimiothérapie à haute dose avec greffe de moelle osseuse est administrée. Si seule la radiothérapie a été utilisée lors de la première thérapie, une chimiothérapie standard est utilisée en cas de rechute.

Prévention et pronostic

Il n'existe aucun moyen direct de prévenir le cancer des ganglions lymphatiques. Des contrôles réguliers, l'arrêt du tabac, l'arrêt de l'alcool et une alimentation saine sont des mesures préventives indirectes. Si les ganglions lymphatiques sont soudainement enflés, il est recommandé de consulter un médecin.

La maladie de Hodgkin a un pronostic relativement bon par rapport aux autres cancers. Le stade auquel la pathologie est diagnostiquée est toujours critique pour évaluer les chances de guérison. Si le cancer des ganglions lymphatiques est détecté tôt, les chances de guérison sont d'environ 90%. Mais même à un stade ultérieur, le cancer peut souvent être traité efficacement..

L'espérance de vie dans la maladie de Hodgkin dépend du stade auquel le cancer des ganglions lymphatiques est détecté. Le taux de survie à cinq ans est de 90 à 95%.

Les lymphomes non hodgkiniens agressifs peuvent être traités précocement chez jusqu'à 90% des patients. Dans la dernière étape, les chances de récupération sont de 60%. S'ils ne sont pas traités, les lymphomes non hodgkiniens seront mortels dans les 2 à 4 mois.

Les lymphomes non hodgkiniens à croissance lente sont des maladies incurables qui peuvent cependant être supprimées. Avec la thérapie de chimioradiation séquentielle, le pronostic des lymphomes non hodgkiniens à croissance lente est conditionnellement favorable..

Cancer des ganglions lymphatiques

Consultation gratuite sur le traitement à Moscou.
Appelez le 8 (800) 350-85-60 ou remplissez le formulaire ci-dessous:

Le cancer des ganglions lymphatiques est un néoplasme malin qui se produit dans le tissu lymphoïde des ganglions lymphatiques. Le système lymphatique est un réseau ramifié de vaisseaux et de ganglions lymphatiques situés dans tout le corps humain, qui jouent un rôle important dans le maintien de l'immunité du corps. Avec la dégénérescence primaire du tissu lymphoïde, les cellules des ganglions lymphatiques commencent à se multiplier de manière incontrôlable, formant une tumeur.

L'incidence du lymphome dans la structure des maladies oncologiques en Russie est de 4%. L'épidémiologie de la maladie montre que les hommes et les femmes de race caucasienne sont plus susceptibles de tomber malades et qu'il y a deux pics de croissance: le cancer survient à un jeune âge chez les adolescents, les filles et les garçons de 14 à 30 ans, ainsi que chez les personnes âgées de plus de 55 ans..

L'urgence du problème n'est pas seulement que l'oncologie se trouve chez les jeunes, mais aussi sous certaines formes cliniques agressives qui progressent rapidement et conduisent à la mort dans un court laps de temps. Cela ne signifie pas que le cancer est incurable - il existe des variétés qui ont une dynamique bénigne: elles se développent longtemps et métastasent tardivement. Mais, bien sûr, si la maladie n'est pas traitée, la mort du patient devient sa conséquence. Seules une détection et une thérapie rapides donnent une chance de se battre et de survivre.

Le taux de survie à cinq ans avec détection et traitement précoces est de 60 à 90%. Avec un processus oncologique négligé et inopérable, la durée de vie est réduite, le pronostic est mauvais et l'assistance médicale ne sert qu'à soulager l'état du patient.

Si vous ou vos proches avez besoin d'une assistance médicale, veuillez nous contacter. Les spécialistes du site conseilleront une clinique où vous pourrez obtenir un traitement efficace:

Types de cancer des ganglions lymphatiques

Il est difficile de classer le cancer des ganglions lymphatiques, car plus de 30 variétés se distinguent par le seul tableau cytologique. Les formes cliniques sont différentes, mais elles sont combinées en deux groupes dont les symptômes sont différents. L'un comprend la lymphogranulomatose, ou lymphome de Hodgkin, qui se caractérise par la détection de cellules Ridge-Berezovsky-Strenberg, une variété de globules blancs. Le reste des atypies sont appelés lymphomes non hodgkiniens - ils représentent plus de 70% des types de tumeurs malignes dans les ganglions lymphatiques. La classification TNM est moins utilisée.

Comme l'oncologie survient initialement soit dans les ganglions lymphatiques, soit dans des métastases aux organes (poumons, foie, moelle osseuse), il existe des types primaires et secondaires de cancer. Par localisation, le cancer des ganglions lymphatiques cervicaux, inguinaux, axillaires est isolé, ainsi que ceux situés dans la poitrine ou la cavité abdominale, dans le diaphragme.

Cancer des ganglions lymphatiques, symptômes et signes avec photo

La nature asymptomatique de l'apparition du cancer et l'absence de précurseurs rendent son diagnostic difficile. Une tumeur cancéreuse provoque principalement des lésions des ganglions lymphatiques, ce qui est également observé dans d'autres maladies. Des ganglions lymphatiques hypertrophiés similaires sur le corps se trouvent dans l'inflammation ou les maladies infectieuses, vous devez donc faire attention à leur mobilité et aux changements externes et visibles de la peau, bien qu'il n'y ait pas de manifestations caractéristiques aux tout premiers stades, avec une litière profonde des ganglions lymphatiques touchés par le cancer.

La symptomatologie caractéristique du cancer des ganglions lymphatiques se traduit par une absence prolongée de douleur: les ganglions lymphatiques sont hypertrophiés, mais ne font pas mal. Au début ils restent mobiles, puis, avec la germination des tissus environnants, des taches apparaissent sur la peau au-dessus du nœud, rouges ou violettes. Habituellement, les ganglions lymphatiques cervicaux sont les premiers à être touchés par la lymphogranulomatose, ils forment progressivement des conglomérats denses (bosses), clairement visibles et palpables.

Si le cancer a touché les ganglions lymphatiques médiastinaux, il existe des signes de troubles respiratoires: essoufflement, toux sans mucosités, syndrome de la veine cave se développe. La localisation dans l'abdomen provoque des problèmes digestifs.

Les plaintes générales du patient sont les suivantes:

  • • une augmentation de la taille des ganglions lymphatiques;
  • • température subfébrile;
  • • sensation de démangeaison, brûlure de la peau;
  • • faiblesse, fatigue;
  • • perte d'appétit;
  • • sueurs nocturnes.

Les symptômes tardifs du cancer comprennent des signes d'intoxication hépatique, pulmonaire, osseuse. Le patient présente une jaunisse, des douleurs osseuses, une ascite, une pleurésie, des anomalies cardiaques (augmentation du rythme cardiaque, douleur thoracique), des saignements de nez.

Causes du cancer des ganglions lymphatiques

En plus de l'âge et de la race, l'étiologie du cancer des ganglions lymphatiques prend en compte divers facteurs, en raison de l'influence desquels une tumeur se forme. Une violation de la protection immunologique joue un rôle important dans l'apparition du cancer.

Les principales causes de l'oncologie:

  • • l'hérédité, lorsqu'une prédisposition au cancer est héritée avec des gènes mutés qui peuvent déclencher un processus négatif;
  • • les infections qui perturbent le système immunitaire, par exemple le SIDA, dont l'agent causal est le virus de l'immunodéficience humaine; ou virus d'Epstein-Barr (fièvre glandulaire), qui peut être transmis par des gouttelettes en suspension dans l'air;
  • • facteur féminin - accouchement après 35 ans, et il est prouvé que l'accouchement tardif provoque également le développement de tumeurs cérébrales, ce qui n'exclut pas la psychosomatique du cancer;
  • • diminution de l'immunité due à une maladie ou en préparation à une transplantation;
  • • exposition, rayonnement;
  • • travailler avec des cancérogènes;
  • • tabagisme, alcool, drogues.

Stades du cancer des ganglions lymphatiques

La détermination du stade du cancer des ganglions lymphatiques n'est possible qu'après un examen complet. Aux premiers stades et aux premiers stades, le cancer est découvert par accident. Les deuxième et troisième degrés sont plus faciles à diagnostiquer et, avec un traitement précoce, le cancer est guérissable. La quatrième et dernière étape est caractérisée par des lésions étendues, une carie, un syndrome douloureux. La mise en scène est déterminée sur la base d'examens, de tests de laboratoire, de photographies et d'images de méthodes de diagnostic instrumentales. Allouer:

  • • 0 - la tumeur est détectée par hasard, car sa taille est trop petite;
  • • 1 - seuls les ganglions lymphatiques d'une zone sont impliqués dans le processus oncologique;
  • • 2 - il y a une lésion de plusieurs zones d'un côté du diaphragme;
  • • 3 - l'oncologie est déterminée dans les ganglions lymphatiques de la cavité abdominale et thoracique;
  • • 4 - caractérisé par des métastases dans des organes distants.

Diagnostic du cancer des ganglions lymphatiques

Le diagnostic du cancer des ganglions lymphatiques et l'obtention de l'avis d'un médecin décrivant la prévalence de la maladie pour le choix de la tactique de traitement permettent un examen, dont le but est d'identifier la tumeur, de vérifier sa prévalence et de déterminer l'opérabilité. En cas de suspicion de cancer, le diagnostic comprend:

  • • collecte de l'anamnèse (antécédents médicaux);
  • • examen de tous les ganglions lymphatiques accessibles (palpation, percussion doigt-doigt);
  • • test-contrôle de la présence de cellules Ridge - Berezovsky - Shtrenberg;
  • • tests sanguins de laboratoire;
  • • biopsie ciblée, examen histologique et cytologie.

L'examen échographique, la radiographie, l'imagerie par résonance magnétique et par ordinateur, la TEP-CT montrent des ganglions lymphatiques altérés et des métastases.

Traitement du cancer des ganglions lymphatiques

Les méthodes modernes de médecine aident à vaincre le cancer des ganglions lymphatiques, à se débarrasser de la tumeur ou à arrêter, à ralentir le rythme de son développement. Malgré le fait que le cancer est mortel, il existe déjà un médicament efficace contre le cancer: la chimiothérapie. Des rechutes après rémission surviennent chez 30 à 35% des patients, et dans ce cas, un deuxième traitement est nécessaire. Heureusement, les chercheurs développent régulièrement des médicaments cytotoxiques peu toxiques pour les tissus sains..

La chirurgie opératoire avec radiothérapie est également utilisée, mais seulement s'il n'y a pas de contre-indications. La chirurgie radicale est réalisée sous anesthésie générale et les actions du chirurgien visent à l'ablation complète, à la résection, de plusieurs groupes de ganglions lymphatiques. La guérison se produit dans 60 à 80% des cas.

Au dernier stade, lorsqu'il est impossible de guérir le patient, afin de soulager la douleur, des analgésiques narcotiques ou non narcotiques sont prescrits, qui doivent être pris en permanence. L'espérance de vie est de 1 à 2 mois, la mortalité est de 100%.

Prévention du cancer des ganglions lymphatiques

Les mesures préventives donnent à une personne la possibilité de se protéger du cancer des ganglions lymphatiques et de prévenir la formation de tumeurs. Étant donné qu'un élément important de la formation d'un néoplasme est l'état du statut immunitaire, il est recommandé d'exclure l'influence des radiations, des cancérogènes, des mauvaises habitudes qui ne permettent pas de maintenir l'immunité au niveau approprié. Il est également conseillé de mener une vie active, de se tempérer, d'observer le régime d'éveil et de sommeil, pas de surmenage. Une bonne nutrition et des complexes vitaminiques sont également bénéfiques.

D'autres recommandations des oncologues comprennent des directives d'hygiène et de comportement pour éviter de contracter des infections virales hautement cancérigènes. Par exemple, le VIH est contagieux et dangereux, transmis sexuellement par des muqueuses et du sang endommagés, par conséquent, une gamme limitée de contacts sexuels et le refus de consommer des drogues réduisent le risque d'infection.

Vous pouvez également trouver ces articles utiles

Selon les statistiques, le cancer de l'ovaire occupe la deuxième place parmi les maladies oncologiques du système reproducteur de la femme après le cancer de l'utérus. Le cancer de l'ovaire est difficile.

Cancer du poumon Qu'est-ce que le cancer du poumon Symptômes du cancer du poumon Diagnostic du cancer du poumon Classification des stades du cancer du poumon.

Cancer de la thyroïde

La glande thyroïde est l'organe le plus important du système endocrinien qui synthétise les hormones contenant de l'iode. Troubles de la glande thyroïde.

Pour le corps humain, les mélanocytes remplissent des fonctions utiles, car ils produisent des mélanines qui protègent contre les effets nocifs.

Consultation gratuite sur le traitement à Moscou.
Appelez le 8 (800) 350-85-60 ou remplissez le formulaire ci-dessous:

Cancer des ganglions lymphatiques

Le système lymphatique est une structure puissante du corps humain. Il joue le rôle d'un assistant sur le chemin de la rétention des cellules pathogènes et des micro-organismes. Ainsi, la tâche principale des ganglions lymphatiques est de protéger et d'assurer le bon fonctionnement des organes voisins. En cas de dysfonctionnement, un cancer des ganglions lymphatiques survient.

  1. Causes de la formation du cancer des ganglions lymphatiques
  2. Symptômes, signes et manifestations
  3. Traitement du cancer des ganglions lymphatiques
  4. Pronostic du cancer des ganglions lymphatiques
  5. Prévention du cancer des ganglions lymphatiques

Causes de la formation du cancer des ganglions lymphatiques

Les causes exactes du développement du cancer des ganglions lymphatiques n'ont pas été déterminées par des spécialistes. Cependant, il existe des modèles de relations de cause à effet qui indiquent une pathologie. Il est d'usage de souligner plusieurs de ces raisons:

  • Effet cancérigène. Dans les entreprises industrielles et dans les lieux d'accumulation radioactive de substances, une personne ne peut pas rester très longtemps. Cette influence affectera de nombreuses manifestations de nature oncologique, y compris l'inflammation de la lymphe..
  • Insolation accrue.
  • Virus du papillome humain, infection par le VIH, herpès progressif.
  • Maladies systémiques du corps, stades de cancer qui n'ont pas été traités à temps.

Le risque de développer une pathologie augmente en cas de:

  • fumer et boire des boissons alcoolisées;
  • séjour professionnel dans des endroits dangereux dans lesquels il y a une exposition accrue aux rayonnements, une exposition aux rayonnements et l'influence d'agents mutagènes agressifs - herbicides;
  • âge de 15 à 25 ans et vieillesse, dans lequel la défense immunitaire n'est pas si grande et est sujette à diverses lésions;
  • les accouchements tardifs ou particulièrement difficiles provoquent l'homéostasie du corps et provoquent des processus inflammatoires cancéreux secondaires;
  • prédisposition héréditaire, en particulier dans la première ligne de relation.

Symptômes, signes et manifestations

Au stade initial du cancer des ganglions lymphatiques, le patient ne présente aucun symptôme secondaire. À mesure que la tumeur se développe et que sa taille augmente clairement, une gêne survient dans la zone touchée. Cela s'accompagne d'un éclatement du tissu environnant avec des récepteurs situés à l'intérieur..

Les signes typiques de la maladie comprennent:

  • Température. Une augmentation de la température est particulièrement importante le soir, parfois les indicateurs s'éteignent la nuit, mais assez rarement. À 39-40 degrés, une fièvre survient, une personne tremble et se jette dans une fièvre.
  • Démangeaison. Des sensations de démangeaisons apparaissent sur la peau. Généralisée est plus courante, mais des démangeaisons du cuir chevelu, de la poitrine, de la plante des pieds et des paumes se produisent également.
  • Au niveau des ganglions lymphatiques, il y a une sensation de satiété et de trouver un objet étranger à l'intérieur dans les couches de la peau.

Dans certains cas, le patient développe des symptômes non spécifiques, qui indiquent également le développement de la maladie:

  • Faiblesse, faiblesse, impossibilité de travailler pendant le temps imparti. L'apathie et la somnolence apparaissent. La personne devient nerveuse et irritable.
  • Diminution de l'appétit. Le tractus gastro-intestinal arrête ses activités habituelles et une anémie survient.
  • La personne manque d'oxygène. La respiration devient lourde et intermittente, ce qui affecte le fonctionnement normal du système pulmonaire.
  • Le patient perd du poids de façon spectaculaire.
  • Le tube digestif ne remplit pas pleinement les tâches qui lui sont assignées. La constipation, la diarrhée et l'indigestion sont les conséquences des deux processus.

Ganglions lymphatiques élargis dans le cancer - un phénomène pas strictement nécessaire, se produit dans la moitié des cas.

Traitement du cancer des ganglions lymphatiques

Tout d'abord, le cancer des ganglions lymphatiques doit être détecté par palpation. Après cela, le médecin vous prescrit une liste supplémentaire d'examens, qui pourront révéler la cause de la pathologie et choisir le traitement le plus approprié:

  • Procédure d'échographie.
  • CT ou IRM.
  • Ponction et biopsie.

Le cancer des ganglions lymphatiques peut être traité par chirurgie, radiothérapie et chimiothérapie. Tout dépend du type et du stade de la maladie.

L'intervention chirurgicale implique l'excision de la tumeur. Dans ce cas, l'ensemble du groupe de collecteurs régionaux, qui ont ou pourraient avoir obtenu des cellules cancéreuses, subissent une dissection ganglionnaire..

La chimiothérapie est prescrite à tout stade et pour toute manifestation métastatique. La combinaison de médicaments dépend du type et des causes du néoplasme primaire, de sa sensibilité à certains médicaments.

S'il est impossible d'identifier la cause fondamentale de la maladie, des médicaments tels que le cisplatine, le paclitaxel, la gemcitabine, l'étoposide sont prescrits. Leur objectif est de geler la microflore pathogène et de ralentir la croissance tumorale..

La radiothérapie est réalisée à l'aide de la radiochirurgie ou d'un cyber-couteau. Ces appareils agissent sur la zone touchée avec un faisceau de rayonnement strictement dirigé. La méthode de rayonnement est efficace pour les métastases uniques ou pour les petits processus tumoraux.

Pronostic du cancer des ganglions lymphatiques

Bien sûr, le pronostic de la vie des patients est influencé par des facteurs tels que le traitement correct, le stade du processus. Les méthodes de traitement modernes aident à augmenter la durée de vie du patient pendant une période suffisamment longue. Dans le même temps, vous devez également maintenir une assez bonne qualité des jours restants.

Les symptômes de douleur et d'inconfort sont généralement supprimés immédiatement et pendant une longue période. Le taux de survie à cinq ans aux deux premiers stades les plus précoces est d'environ 90, parfois même 95%, au troisième (avant-dernier) stade, le taux de survie est d'environ 82-83%, le dernier stade critique enregistre 65% des cas.

Des métastases aux ganglions lymphatiques du cou sont observées dans 67% des cas avec lymphogranulomatose, dans 33% des cas, elles proviennent de la tête, du nasopharynx et de la langue. En présence de métastases dans les ganglions lymphatiques du cou dans 30% des cas, dans un premier temps il n'est pas possible d'identifier le foyer principal du cancer.

Les métastases du cancer des organes de la cavité abdominale vers les ganglions lymphatiques péritonéaux représentent 52% des cas et les tumeurs pelviennes métastasent vers ces ganglions lymphatiques dans 48% des cas..

Prévention du cancer des ganglions lymphatiques

Pour la prévention du cancer des ganglions lymphatiques, vous devez tout d'abord consulter un oncologue au moins une fois par an. Dans le même temps, il est important de subir toutes les procédures de diagnostic dans le complexe que le spécialiste prescrit. Le résultat d'un traitement ultérieur possible dépend de chaque étude..

Afin d'éviter la pathologie, un certain nombre d'indications doivent être respectées:

  • Mange correctement. Le régime doit inclure des fruits et des légumes. Les aliments gras, épicés et farineux doivent être évités. Les boissons gazeuses et limonades doivent être réduites au minimum.
  • Menez un mode de vie sain. Le tabagisme et les boissons alcoolisées ont l'effet le plus néfaste sur l'état du système lymphatique et provoquent un certain nombre de processus pathologiques.
  • Faire du sport. Chaque jour, vous devez faire des exercices du matin ou visiter la salle de sport, la piscine, le patinage artistique au moins 3 fois par semaine. Le jogging matinal à l'air frais a un effet très positif sur tout le système du corps et sur le système lymphatique, y compris.
  • Traitement en temps opportun des maladies virales et infectieuses.

Avec divers dysfonctionnements du système lymphatique, les lymphocytes deviennent agressifs et un cancer se produit. Le traitement d'une telle maladie se déroule selon un mode mesuré pour maintenir la vitalité du corps dans son ensemble. Le travail préventif aidera à éviter complètement les pathologies.