Symptômes et traitement du zona et causes du zona chez l'adulte

Le zona est une maladie assez grave avec des lésions des régions nerveuses. Dans certains cas, cela se déroule facilement, dans d'autres, après le traitement, une personne se débarrasse de ce problème pour toujours et dans certains, le zona entraîne de graves complications. Ci-dessous, nous examinerons comment l'herpès zoster se manifeste dans différentes parties du corps, analyserons comment traiter l'herpès zoster et parlerons des causes et des conséquences de cette maladie. Et d'abord, regardons ce qu'est le zona.

Qu'est-ce que le zona

Pour comprendre ce qu'est l'herpès zoster, vous devez considérer son agent causal. L'herpès zoster est causé par un virus de l'herpès de type 3 appelé varicelle-zona. Cette souche du virus de l'herpès pénètre dans l'organisme dans l'enfance et provoque la varicelle. Après qu'une personne a eu la varicelle, le virus reste à jamais dans le corps de l'hôte. Et à l'avenir, dans certaines circonstances, il se reproduit et provoque le zona chez l'adulte ou chez l'enfant, si l'enfant a déjà eu la varicelle plus tôt.

Le zona est un herpèsvirus récurrent de type 3 appelé herpès zoster ou herpès zoster. Il se manifeste soit sous la forme d'éruptions cutanées avec une localisation différente dans le corps, soit sans éruption cutanée, et est causé par des lésions névralgiques de ces systèmes corporels où il se manifeste..

La période d'incubation de l'herpès zoster peut durer de nombreuses années. Le plus souvent, l'herpès zoster se manifeste chez les personnes âgées entre cinquante et quatre-vingts ans, ils représentent plus de soixante pour cent de toutes les récidives de l'herpès zoster. Jusqu'à vingt ans, l'herpès zoster a moins de dix pour cent des manifestations.

Causes de la manifestation de l'herpès zoster

Les causes du zona sont toujours associées à une instabilité du système immunitaire. Les rechutes se produisent pour de nombreuses raisons, mais elles indiqueront toujours une incapacité du système immunitaire à supprimer le virus dans le corps. Lorsqu'une personne a eu l'herpès zoster, le corps humain commence une suppression immunitaire permanente. Autrement dit, il supprimera le virus tout au long de sa vie jusqu'à ce que les mécanismes de défense échouent..

À cet égard, lorsque le zona est envisagé, ses causes de récidive doivent être associées à un système immunitaire affaibli. Regardons les raisons qui peuvent conduire à un dysfonctionnement du système immunitaire et à l'activation du virus zona:

  • radiothérapie et radiothérapie;
  • cancers et formations oncologiques;
  • opérations chirurgicales transférées;
  • VIH ou SIDA;
  • greffe d'organe;
  • prendre des antibiotiques et des médicaments qui tuent le système immunitaire;
  • dépression et stress;
  • hypothermie ou surchauffe.

En plus des raisons évidentes de suppression du système immunitaire pour la plupart des gens, comme le SIDA, la prise d'antibiotiques ou les greffes d'organes, l'immunité peut s'affaiblir même dans des situations stressantes. Par exemple, de nombreuses personnes font une erreur lors du durcissement lorsqu'elles prennent une douche de contraste et choisissent une large plage de températures. Un changement soudain de la température corporelle produit une hormone du stress qui affecte le fonctionnement du système immunitaire. Pour que la suppression immunitaire fonctionne, il est nécessaire d'exclure toutes les méthodes de vie visant à tester l'immunité pour la force..

Les médecins n'ont pas trouvé les raisons qui causent le zona chez l'homme autre qu'une diminution des fonctions de protection du corps. Par conséquent, avec l'herpès zoster, il n'y a qu'une seule raison, et il existe de nombreuses façons de le provoquer..

Lors du durcissement, en particulier systémique, vous ne devez pas baisser la température de l'eau en dessous de 22 degrés et l'augmenter au-dessus de 39 degrés. Si vous respectez cette plage, l'immunité deviendra plus forte, et si vous faites un contraste plus fort, l'immunité sera progressivement diminuée.

Les symptômes de l'herpès zoster

Les symptômes du zona doivent être divisés en deux formes - la manifestation typique et la forme atypique. Tout d'abord, nous examinerons comment se manifeste l'évolution habituelle du zona, puis nous analyserons les cas de manifestations atypiques. Et après cela, vous pouvez clairement voir à quoi ressemble l'herpès zoster, localisé dans différentes parties du corps.

Manifestation typique du zona

La première étape est la période prodromique. Les symptômes du zona au stade prodromique sont observés pendant deux à quatre jours. Dans le même temps, des sensations douloureuses de nature névralgique de cette zone nerveuse commencent, où une éruption herpétique apparaîtra à l'avenir. Il peut y avoir des problèmes avec le tractus gastro-intestinal, la température monte à 39 degrés et les ganglions lymphatiques régionaux augmentent. Une caractéristique distinctive de la manifestation de l'herpès zoster est des picotements sur le site nerveux où le virus commence son activité.

La deuxième étape est la phase éruption cutanée. L'éruption cutanée apparaît à distance les unes des autres. À ce stade, des bulles de tailles différentes apparaissent d'environ deux à cinq millimètres. Au début, ils ressemblent à des taches rouges, et après trois ou quatre jours, les taches se transforment en vésicules caractéristiques d'une éruption herpétique, ou, comme on les appelle aussi, des vésicules. Avec une manifestation typique, les vésicules rappellent quelque peu les éruptions cutanées d'herpès sur les lèvres en couleur et en forme.

La troisième étape est la formation de la croûte. Après environ deux semaines, avec un traitement approprié, les symptômes du zona approchent de la guérison de la peau, mais les symptômes névralgiques persistent. Une nouvelle peau se forme sous les vésicules et les vésicules herpétiques deviennent progressivement en croûte, commencent à se dessécher et à tomber. Une fois la formation de croûte tombée, des taches de vieillesse à peine visibles restent sur la peau.

Symptômes atypiques de l'herpès zoster

Les signes de l'herpès zoster avec des formes atypiques du cours sont exprimés par les types suivants:

  1. Forme légère ou abortive. Sous cette forme, une éruption vésiculaire n'apparaît pas, mais la névralgie demeure.
  2. Forme sévère ou gangréneuse. Il se manifeste souvent par une forte immunodéficience et se caractérise par une éruption cutanée intensifiée, qui change constamment de mouvement autour de la localisation. Cela s'exprime par l'apparition constante de nouvelles éruptions cutanées.
  3. Forme de bulle. Les vésicules augmentent en taille, se regroupent et forment une grande zone d'éruptions cutanées, apparemment avec des bords déchiquetés de la lésion.
  4. Forme généralisée. En cas de troubles graves du système immunitaire après des éruptions cutanées typiques, le zona commence à infecter de grandes zones de la peau et des muqueuses.
  5. Forme bulleuse. Cette forme est exprimée par la combinaison de vésicules situées à proximité en grandes papules uniques.

Avant de traiter le zona, vous devez vous assurer que c'est bien cela. Jusqu'à ce que l'herpès zoster donne des symptômes clairs, il est impossible de déterminer la maladie, car les symptômes névralgiques peuvent indiquer d'autres maladies.

À quoi ressemblent les bardeaux à différents endroits

La photo sous le n ° 1 montre l'herpès zoster sur le corps, vue de dos. Et sur la photo sous le numéro 2, vous pouvez également voir comment l'herpès zoster encercle le torse, mais en passant à la poitrine. C'est la localisation la plus courante du zona, qui se manifeste généralement dans la région des côtes, affectant le nerf intercostal.

La photo sous les n ° 3 et 4 montre comment les bardeaux sur le visage peuvent se manifester. C'est également l'une des localisations les plus fréquentes. Lorsque le visage est touché, le virus réapparaît, ce qui a affecté le nerf facial. Dans ce cas, le zona peut provoquer des éruptions cutanées sur toutes les parties du visage, y compris les oreilles, le nez, les joues, ou passant des yeux au front..

Les photos 5 et 6 montrent comment le zona affecte la région lombaire. De plus, la photo de gauche montre une forme atypique..

Sur la photo 7, des bardeaux sont apparus sur le cou. Et la photo au numéro 8 montre des bardeaux sur la tête.

Sur la photo sous le n ° 9, il y a une lésion de la main avec un zona. Et sur la photo n ° 10, vous pouvez voir des bardeaux sur la jambe.

Ce sont les localisations les plus courantes du zona, mais pas toutes. L'herpès zoster peut survenir à la fois sur les organes génitaux ou les fesses et sur les muqueuses. Il existe de nombreux cas cliniques de manifestation de l'herpès zoster dans le contour des yeux, lorsque l'herpèsvirus affecte le nerf optique provoquant par la suite l'herpès dans l'œil. Mais les rechutes herpétiques sur le cou ou sur la jambe sont rares, tout comme les manifestations du zona sur la tête. Mais encore, les symptômes les plus courants surviennent lorsque le nerf intercostal est endommagé par l'herpèsvirus, entraînant des rechutes sur le corps dans les côtes.

Traitement de l'herpès zoster

Le traitement de l'herpès zoster implique une thérapie immunostimulante, vitaminique et antivirale complexe. De plus, le traitement du zona chez l'adulte peut être plus difficile que chez l'adolescent, qui dans certains cas peut même souffrir de la maladie sans traitement..

Le traitement de l'herpès zoster doit être effectué immédiatement après l'apparition des premiers symptômes. Avec le zona, le plan de traitement vise à éliminer les symptômes des éruptions cutanées, à réduire le risque de complications et à ajuster le système immunitaire. La nécessité d'un traitement rapide et d'une suppression rapide du virus encerclant le corps sous forme d'herpès sur le corps dans la région des côtes est recommandée afin d'éviter la névralgie post-herpétique. Qui se manifeste souvent par une névralgie intercostale avec le développement de la maladie le long du nerf intercostal, contrairement aux manifestations de l'herpès zoster sur le cou ou sur la jambe.

Plan de traitement médicamenteux

Voyons comment traiter le zona à l'aide de médicaments complexes:

  1. Médicaments antiviraux à usage topique. Les antiviraux sont l'un des principaux types de médicaments utilisés pour toutes les manifestations de l'infection herpétique. Pour l'herpès zoster, un traitement avec un antiviral topique aidera à combattre plus rapidement l'éruption cutanée. Parmi les fonds à souligner - Acyclovir, Zovirax et Panavir.
  2. Antiviral pour administration orale. Naturellement, pour guérir le zona, il ne suffit pas de le frotter simplement et il est nécessaire de prendre un antiviral sous forme de pilules, car leurs actions combattent plus efficacement le virus de l'intérieur. Des comprimés sont souvent prescrits - Acyclovir, Valtrex, Famvir, Valacyclovir.
  3. Anti-douleurs. Afin de lutter contre la douleur, des AINS (antiviraux non stéroïdiens) sont prescrits, ils suppriment non seulement la douleur, mais soulagent également l'inflammation. Et aussi pour lutter contre les symptômes de la douleur, des pommades à base de lidocaïne sont souvent prescrites. Les médicaments suivants peuvent être distingués des AINS - Nimesil, Meloxicam et Naproxen.
  4. Antihistaminiques. La prise d'antihistaminiques est nécessaire pour soulager les démangeaisons, qui peuvent être très sévères. Quel que soit l'endroit où les éruptions cutanées apparaissent, sur le cou, sur la jambe ou sur le torse, la peau fera mal au moindre contact et ne la rayera pas. Les antihistaminiques doivent être distingués - Tavegil et Suprastin.
  5. Thérapie vitaminique. Afin de prévenir la destruction active des tissus, des vitamines B sont prescrites. Avec une approche individuelle du traitement, elles peuvent être prescrites sous forme de comprimés ou sous forme d'injections. En plus de la guérison des tissus, la thérapie vitaminique agit comme analgésique en combinaison avec des médicaments..
  6. Les antibiotiques Si une pyodermite se développe ou une infection bactérienne se produit en parallèle avec l'herpès zoster, des antibiotiques tels que la gentamicine, la tétracycline ou l'oxacilline sont souvent prescrits.

Thérapie concomitante

Lors du traitement du zona chez l'homme, la thérapie implique une approche individuelle, car le virus peut évoluer en parallèle avec d'autres pathologies du corps sous forme d'immunodéficience ou d'autres infections. Par conséquent, seul le médecin traitant doit s'occuper du traitement..

Examinons quelques autres méthodes de traitement qui, dans certains cas, sont recommandées pour lutter contre la récidive du zona:

  1. Physiothérapie. Les traitements de physiothérapie visent à la fois à lutter contre le virus et à contrôler les éruptions cutanées afin qu'elles ne se développent pas. Pour lutter contre l'herpès zoster, les méthodes de physiothérapie ont recours à l'OVNI (irradiation ultraviolette) et à l'UHF (exposition à des champs électromagnétiques à haute fréquence).
  2. Traitement topique de l'éruption cutanée pour le séchage. Pour que l'éruption guérisse plus rapidement, il est conseillé de les aider. Pour ce faire, il est recommandé de frotter le site de la lésion avec une pommade au zinc ou un vert brillant.
  3. Nourriture spéciale. Dans le traitement du zona, une alimentation riche en vitamines, en bonnes protéines et en aliments saturés d'oligo-éléments est nécessaire. Le régime doit être complété par des fruits de mer, des produits laitiers, du thé vert, des légumineuses, des légumes et des fruits..
  4. Interférons. Afin d'aider le système immunitaire à combattre le virus, il est recommandé de maintenir l'immunité avec les interférons.

En plus de toutes les méthodes de traitement ci-dessus, il est possible de prescrire Cycloferon par voie intramusculaire ou Ribavirine par voie intraveineuse. Et aussi pour soulager l'intoxication du corps, cinq pour cent de glucose et la solution de Ringer sont percés par voie intraveineuse et des diurétiques sont prescrits ensemble. En cas d'insomnie ou d'anxiété, votre médecin peut vous prescrire des somnifères.

La prévention du zona passe par la vaccination contre le virus varicelle-zona. Habituellement, le vaccin est indiqué pour les adultes qui n'ont pas rencontré le virus, c'est-à-dire qui n'ont pas eu la varicelle dans l'enfance. Et aussi pour les personnes qui souffrent de névralgie intercostale après des rechutes d'herpès zoster, ou celles qui souffrent souvent de rechutes de la maladie.

Complications et conséquences possibles de l'herpès herpétique

Les conséquences de l'herpès zoster ne sont pas seulement causées par la névralgie post-herpétique et les lésions sévères de grandes zones de la peau. Les complications les plus graves surviennent, en règle générale, sur des zones du visage, du cou, des yeux, mais sur la jambe ou le bras, l'herpès zoster peut avoir des conséquences moins graves, mais dans certains cas, une paralysie des membres est possible.

Examinons plus en détail les complications après le zona:

  • avec la formation de lichen dans les yeux, une rechute peut conduire à la cécité;
  • après des lésions des zones cutanées, une pyodermite est possible, lorsque l'éruption cutanée commence à s'infecter;
  • après l'évolution du lichen sur les membres ou dans la zone du système nerveux qui leur est associée, une paralysie se produit parfois;
  • des troubles internes du corps peuvent avoir des conséquences telles que l'hépatite, la méningo-encéphalite, la pneumonie, la paralysie du système respiratoire;
  • avec une rechute de lichen avec lésion du nerf facial, une paralysie de ce système nerveux est possible;
  • les rechutes chez la femme pendant la grossesse peuvent entraîner des fausses couches ou des anomalies cérébrales chez le bébé.

Nous avons donc examiné les causes et le traitement du zona et en résumé, il convient de rappeler que chez les jeunes ayant un bon système immunitaire, la maladie peut ne pas nécessiter de traitement du tout. N'oubliez pas que le zona est principalement l'herpès, ce qui signifie que pour exclure sa récidive, il est nécessaire d'aborder avec soin la question d'un mode de vie sain et des méthodes de prévention du système immunitaire dans son ensemble. En outre, avec la lésion herpétique manifestée, il existe un risque d'autres maladies ou caractéristiques individuelles de l'organisme, ce qui ne permet pas de recourir aux méthodes de traitement standard. Par conséquent, avec le zona, les symptômes et le traitement chez les adultes et les enfants sont individuels.

Virus de l'herpès zoster: comment il se manifeste en fonction de l'âge

Dans la pratique médicale, de nombreuses maladies sont associées à un système immunitaire affaibli. Certains d'entre eux représentent un réel danger pour les personnes. Parmi ces maladies virales, l'herpès zoster est particulièrement important. Il est souvent appelé dans les cercles médicaux le zona en raison de son emplacement spécifique sur le corps humain. La maladie est provoquée par le même virus que la varicelle, dont beaucoup tombent malades dans l'enfance. Le stade latent est long et les premières manifestations de la maladie se produisent lorsqu'une situation favorable est créée pour le développement de l'infection. Les dernières méthodes de la médecine moderne sont utilisées dans le diagnostic et le traitement de cette maladie..

Caractéristiques du virus de l'herpès zoster

Les scientifiques ont découvert plusieurs types de HSV, dont le zona. Il appartient au 3ème type. L'infection provoque la varicelle chez les enfants et le zona chez les adultes. Une caractéristique du virus est sa localisation dans les cellules nerveuses du corps après la guérison. Par conséquent, une personne qui s'est rétablie d'une infection est considérée comme son porteuse toute sa vie..

Les principales manifestations de la maladie sont des éruptions cutanées spécifiques sur la peau humaine et des lésions du système nerveux central. L'agent causal de l'infection - la varicelle-zona - est très sensible aux facteurs externes et meurt 10 minutes après un traitement thermique ou une exposition aux rayons UV. Mais une diminution de la température favorise la progression, et plus la température est basse, plus le virus est actif.

Le mécanisme de l'infection par l'herpès zoster

Par les gouttelettes en suspension dans l'air, le pathogène pénètre dans le système respiratoire humain, à partir de là, avec le flux sanguin vers les ganglions lymphatiques et affecte négativement le système nerveux. Il se propage à travers les cellules nerveuses dans la peau et les muqueuses. En fin de compte, l'inflammation apparaît sur le corps humain. Le groupe à risque comprend les personnes âgées qui ont passé la varicelle dans leur enfance. Mais il y a des cas de réinfection, car le corps ne développe pas une immunité stable contre ce type de virus.

Il est intéressant de noter qu'un enfant qui n'a pas eu la varicelle, en contact avec un porteur du zona, développera une infection avec un degré de probabilité élevé. Les premiers signes peuvent être observés après 14-20 jours. Dans ce cas, la maladie se déroulera comme la varicelle..

Une fois l'enfant malade, le virus est localisé dans les terminaisons nerveuses de la moelle épinière, dans ses racines dorsales. Avec des facteurs favorables, il est à nouveau activé et ressemble à du zona..

Facteurs provoquant une réinfection par le virus

Les facteurs favorables au développement du virus comprennent:

  • affaiblissement du système immunitaire,
  • excitation constante et dépression prolongée,
  • blessures graves,
  • séjour prolongé du corps dans des conditions de basse température,
  • infections virales fréquentes,
  • la présence du VIH ou du SIDA dans le corps,
  • traitement de chimiothérapie forcée.

En étudiant les moyens d'introduire le virus dans l'organisme et en comprenant sa nature d'apparition, il est possible de soulager l'état du patient en cas d'infections répétées.

Les causes de l'herpès zoster

Le virus qui se cache dans les cellules de la moelle épinière peut être activé à tout moment et se montrer plus fort qu'avant dans des conditions spéciales.

Les principales causes du zona sont:

  • contact avec une personne infectée,
  • changements dans le système immunitaire,
  • stress systématique,
  • la présence de diverses maladies chroniques,
  • Diabète,
  • tumeurs malignes,
  • prendre des médicaments qui affaiblissent le système immunitaire,
  • présence de mauvaises habitudes.

Attention! Le renforcement du stress moral et physique interfère avec le repos adéquat, perturbe l'alimentation et le sommeil. Par conséquent, l'affaiblissement des forces immunitaires du corps conduit à l'activation d'un virus dangereux.

Les symptômes de l'herpès zoster

En Angleterre, l'infection à herpèsvirus touche 250 000 personnes par an, dont près de la moitié souffre de névralgie post-herpétique. Il se manifeste sous la forme d'une inflammation du nerf trijumeau et d'une névralgie intercostale. À cet égard, les premières éruptions cutanées sont observées sur le visage et le tronc, puis se propagent aux membres inférieurs, aux fesses et aux organes génitaux..

Stades de développement de la maladie

L'évolution d'une maladie infectieuse est toujours un processus complexe, étape par étape, de manifestation de signes spécifiques nécessitant des soins et un traitement particuliers. Le développement de l'infection herpétique se déroule en plusieurs étapes:

  1. Période prodromique. Elle se caractérise par une éruption cutanée accompagnée de démangeaisons. Plus tard, les démangeaisons s'intensifient en une sensation de brûlure parfois impossible à surmonter. L'inflammation à ce stade affecte le nerf situé à côté de la zone touchée de la peau, de sorte que la douleur apparaît le long du nerf. L'état général du patient s'aggrave sensiblement: la température augmente, une faiblesse, une nervosité, des vertiges et des troubles du sommeil apparaissent. Durée du stade prodromique de 2 à 5 jours.
  2. La période des éruptions cutanées. Le long du trajet de l'emplacement du nerf, des éruptions cutanées spécifiques sont observées, ressemblant à des cloques avec un contenu interne transparent. Leur taille est généralement petite, mais il existe également de grands foyers. Elles s'élèvent au-dessus de la peau de 0,3 à 0,5 cm et les cloques créent une sensation de tension cutanée jusqu'au moment où elles se cassent. À ce stade, des troubles du sommeil se produisent en raison de démangeaisons et de douleurs intenses. Une personne rare s'abstient de se peigner. Cette période est considérée comme la plus dangereuse pour les autres lorsque l'infection se propage activement..
  3. Stade d'érosion. Une ampoule éclatante laisse une plaie ouverte à sa place. Il se recouvre presque immédiatement d'une croûte cassante qui peut se fissurer au moindre frottement. De là, des sensations douloureuses apparaissent. Ces troubles aident à survivre aux médicaments modernes sous forme de gels et de pommades pour une guérison rapide..
  4. Période de guérison. Pendant ce temps, le patient se rétablit activement, mais il a encore besoin de patience, car ce processus dure d'une à deux semaines. La vitesse de récupération dépend entièrement de l'exactitude du respect des recommandations médicales..

Formes atypiques de manifestation de l'herpès zoster

L'infection par le virus de l'herpès peut se manifester complètement atypique pour elle-même. Cela arrive rarement, mais les symptômes sont différents du type habituel de maladie. La médecine connaît plusieurs formes:

  1. Oculaire - le foyer est localisé dans la région du nerf trijumeau et affecte les orbites. Forte probabilité de dommages à la cornée de l'œil.
  2. Oreille - des éruptions cutanées sont observées sur l'oreille externe, le nerf facial est affecté, il devient impossible de fermer l'œil du côté affecté.
  3. Nécrotique - le virus pénètre dans les couches profondes de la peau, après l'éruption cutanée, des traces restent longtemps.
  4. Bullous - plusieurs éruptions cutanées fusionnent les unes avec les autres et forment des lésions étendues. Les cloques deviennent grandes.
  5. Hémorragique - cette forme d'infection est caractérisée par un contenu sanglant dans les vésicules.
  6. Généralisée - avec une faible immunité, des éruptions cutanées se produisent sur toute la surface du corps, les muqueuses.
  7. Abortive - l'un des types bénins d'évolution atypique de la maladie, lorsque des papules se forment et qu'aucune ampoule n'est observée. Procède toujours sans complications.

Toute manifestation d'herpès zoster nécessite un traitement complexe.

Traitement de l'infection herpétique

Le traitement opportun du zona est la clé de l'absence de complications après la guérison. Avec une immunité normale, l'herpès peut disparaître de lui-même en 14 jours. Mais cela n'est possible que chez des personnes jeunes et relativement en bonne santé. Les médecins ne recommandent pas de risquer leur santé.

Il serait plus correct de commencer des mesures pour combattre une maladie virale dès ses premières manifestations. Des spécialistes-dermatologues, ophtalmologistes et neuropathologistes peuvent aider dans ce cas. Il est souhaitable d'impliquer pour le traitement des immunologistes.

Une partie du traitement efficace est la prise de médicaments antiviraux: Bonafton, Acyclovir, Cycloferon et autres. Les médecins accordent une attention particulière aux immunoglobulines, dont la prise accélère considérablement la récupération et réduit le risque de complications. Son utilisation est également efficace pour la prévention de la réinfection par le virus..

Des médicaments immunomodulateurs, antipyrétiques et anti-inflammatoires sont ajoutés au traitement, et le patient se voit prescrire une thérapie vitaminique et un certain régime. Pour un usage externe, les médecins recommandent des lotions avec des antiseptiques. Le plus souvent, le vert brillant est utilisé, qui est appliqué à l'érosion au moins deux fois par jour. Une solution de bleu de méthylène à 1% est utilisée pour soulager la douleur.

La thérapie vitaminique consiste à prendre des vitamines du groupe B, ainsi que A, E, C.

Le traitement complet comprend un test sanguin pour le statut immunitaire, lorsque le degré de modification du système immunitaire est déterminé. Il est effectué périodiquement pour surveiller la dynamique de l'état du patient et ajuster le traitement..

Le régime alimentaire pour l'infection à herpèsvirus doit être composé de plats de poisson, de céréales, de produits laitiers, d'herbes, de noix.

Seule une approche intégrée du traitement permet d'obtenir de vrais résultats.

Prévention du zona

L'herpès zoster, comme toutes les maladies, est plus facile à prévenir qu'à guérir. Le zona, selon la Classification internationale des maladies, est classé comme une maladie dangereuse qui nécessite un contrôle spécial..

Pour une prévention efficace, les médecins recommandent la vaccination. Il développe une forte immunité contre le zona. Mais son introduction n'est possible qu'en l'absence d'exacerbation de la maladie pendant une période d'au moins deux mois. Les contre-indications à l'injection de vaccin sont:

  • allergie à la composition de la solution,
  • la présence d'ARVI ou de fièvre chez le patient,
  • Infection par le VIH et stade du sida,
  • grossesse.

Il n'y a pas de complications après la vaccination. Il est très rare d'observer une éruption cutanée et un gonflement de la peau, mais il s'agit d'une réaction naturelle du corps, qui n'est pas allergique. La durée du vaccin est de 3 à 5 ans.

Les injections d'immunoglobulines font également partie du complexe de mesures préventives. La posologie du médicament dépend du poids du patient.

L'amélioration de l'immunité est également favorisée en maintenant un mode de vie sain, en restant systématiquement à l'air frais, en faisant du sport, en durcissant, en évitant le stress.

Mesures de soins comme mesure préventive de l'herpès

Parmi les mesures préventives pour lutter contre l'herpès zoster, on note l'importance de soins appropriés pour une personne malade. Cela empêchera la propagation de la maladie. Lors de la prise en charge d'un patient, il est recommandé:

  • nettoyage humide régulier des locaux,
  • ventilation fréquente de la pièce, au moins cinq fois par jour et au moins 10 minutes,
  • le stockage des sous-vêtements et du linge de lit par le patient doit être séparé du,
  • repassage minutieux du linge après le lavage,
  • choisir des vêtements amples pour le patient afin d'éviter les sensations désagréables du contact avec les tissus, ainsi que pour une meilleure circulation du flux sanguin, ce qui accélérera la cicatrisation des plaies,
  • exclure la marche pendant la journée pour protéger la peau du soleil.

En observant les simples recommandations des médecins pour la prévention et le traitement du zona, vous pouvez complètement protéger votre corps des conséquences de la maladie et continuer une vie bien remplie en société.

Herpès zoster (zona) - quelle est cette maladie

L'herpès zoster, autrement appelé herpès zoster, est une maladie classée comme un groupe d'infections virales. C'est aussi l'herpès de type 3. Le système nerveux central et périphérique est affecté, ainsi que la peau et les muqueuses.

Le virus de l'herpès simplex de type 3 est caractérisé par le fait qu'il se manifeste unilatéralement sous la forme de formations de vésicules sur le corps ou le visage accompagnées de douleurs.

L'agent causal de l'herpès zoster

Le zona, comme d'autres virus, affecte négativement l'état du système immunitaire humain. Souvent, cette influence persiste pendant de nombreuses années jusqu'à la fin de la vie de l'hôte. Selon de nombreuses études, 8 personnes sur 10 sont porteuses du virus de l'herpès..

Dans le même temps, la capacité du système immunitaire à former des anticorps spéciaux au cours de l'évolution de la maladie ne garantit pas à cent pour cent que l'herpès zoster sur le visage ou le corps ne reviendra pas à la première occasion..

Comme son nom l'indique, l'agent causal de la maladie est le virus de l'herpès du troisième type. C'est ce type de virus qui provoque des maladies telles que la varicelle et le zona..

Parmi les caractéristiques de la variété zona, il y a son instabilité par rapport à l'environnement: le virus ne tolère pas les rayons ultraviolets, et les températures élevées et l'exposition directe au soleil sont également destructrices pour lui. Cependant, une telle "plaie", qui entoure littéralement le corps ou le visage, est caractérisée par une résistance aux températures négatives et une résistance aux gelures..

Types de virus de l'herpès

À propos des causes du virus zona

Le virus en question après son entrée dans le corps humain devient tout d'abord un provocateur de l'apparition de la varicelle ou de la varicelle. Une fois le traitement réussi, le virus ne disparaît pas du corps, mais reste à vivre à l'intérieur dans les cellules nerveuses. Dans le même temps, il peut y rester des années et ne se montrer d'aucune façon, en attendant des conditions favorables pour la manifestation.

À ce jour, la médecine n'a pas établi exactement les raisons qui pourraient provoquer l'activation du virus. Cependant, sans aucun doute, une diminution des paramètres du système immunitaire ou sa déstabilisation peuvent devenir des «signaux» pour que l'herpès zoster se réveille

En cas de manifestation prononcée, le lien immunitaire cellulaire et interféron est inhibé. De plus, plus cette oppression est grande, plus le virus lui-même est féroce et, par conséquent, l'évolution de la maladie sera difficile pour le patient..

En général, les causes profondes et les conditions préalables possibles à la manifestation du virus de l'herpès simplex de type 3 peuvent être:

  • Mesure la tolérance immunodépressive, la présence d'un virus d'immunodéficience ou d'un syndrome d'immunodéficience acquise;
  • Stress prolongé et frustration régulière;
  • Utilisation à long terme d'antibiotiques et d'autres médicaments qui réduisent l'état d'immunité;
  • Maladies des organes internes du corps humain;
  • Oncologie;
  • Interventions chirurgicales.

Types de virus Zoster

À ce jour, les spécialistes ont identifié plusieurs variétés du type d'herpès considéré:

  • Formations dans le contour des yeux;
  • Formations sur les oreilles et les oreilles;
  • Forme abortive;
  • Forme bulleuse, etc..

Chacune des formes de manifestation est différente dans un certain nombre d'indicateurs. Ainsi, sous la forme oculaire, le nerf trijumeau et la branche orbitaire sont affectés. Dans le même temps, des éruptions cutanées apparaissent sur le nerf lui-même, autour des yeux, dans le nez..

Dans le cas de la forme de l'oreille, un trait distinctif de la manifestation du virus est la probabilité de paralysie des muscles faciaux du visage, ainsi que des pathologies de la bouche et de l'oreille.

Le type de manifestation avorté est une forme dans laquelle il n'y a pas d'éruption cutanée, et les rougeurs et autres symptômes de manifestation externe disparaissent rapidement.

Une forme bulleuse est celle dans laquelle la zone touchée est couverte de grandes formations de bulles. De plus, de petites zones d'éruptions cutanées dispersées sur la zone touchée peuvent, au fil du temps, former une variété de manifestations se développant ensemble en une seule grande zone touchée.

Symptômes du zona

Face à une telle nuisance, la plupart commencent à s'interroger: «symptômes et traitement de l'herpès zoster». Pourquoi des symptômes? Parce que pour ne pas confondre la manifestation du virus avec d'autres infections virales, il est important de traiter spécifiquement les symptômes..

Le plus souvent, le type de virus considéré peut être considéré comme «activé» lorsque la lésion présumée commence à faire mal de manière désagréable. Cela est dû au fait que les cellules herpétiques ont attaqué les terminaisons nerveuses. Après des sensations douloureuses, des démangeaisons et des brûlures caractéristiques commencent à apparaître.

À l'endroit où le patient a ressenti des démangeaisons et des brûlures, une tache cramoisie (parfois bleuâtre ou rouge) se forme par la suite, puis des bulles apparaissent, qui, en fonction de la forme de manifestation, peuvent atteindre des tailles allant jusqu'à 0,5 mm de diamètre. À l'intérieur de ces vésicules, il y a un liquide séreux, riche en cellules virales, qui, si la vésicule est endommagée, éclate..

Une fois les bulles ouvertes, une croûte ou une érosion se forme sur le site de la lésion. Souvent, cette lésion cutanée peut guérir en une semaine, mais elle peut laisser une marque sur la peau à vie..

Passons à la chose la plus importante et considérons les problèmes de traitement.

Traitement de l'herpès zoster

Le type de manifestation considéré du virus de l'herpès sera nécessairement attribué aux patients:

  • Avec des exacerbations infectieuses aiguës;
  • Avec des états d'immunodéficience;
  • Avec des maladies des organes internes.

Dans le même temps, le virus peut passer sans intervention dans un délai d'un mois (souvent moins), mais cela ne vaut pas le risque et il vaut mieux recourir à des mesures de traitement dès l'apparition des premiers symptômes.

Il convient de noter que le virus du zona est l'une des variétés les plus défavorables.Par conséquent, les experts recommandent de traiter l'herpès de cette forme avec des mesures complexes combinant des médicaments antiviraux, des agents anti-inflammatoires, des analgésiques et des vitamines. Souvent, les médecins traitants prescrivent également un traitement avec des remèdes populaires, ainsi que des médicaments.

Considérez les principaux agents antiviraux - ils sont familiers à tout le monde:

  • Acyclovir;
  • Famvir;
  • Zovirax;
  • Valtrex et coll..

Ces médicaments et tous de la gamme à base d'acyclovir peuvent être utilisés à la fois en interne sous forme de comprimés et en externe sous forme de pommades. Dans ce cas, il est préférable de donner le choix aux pommades, car elles permettent non seulement d'affecter le virus de l'extérieur dans la zone d'accumulation actuelle de cellules virales, mais également de limiter la zone de distribution.

Les formes de comprimés seront efficaces en combinaison avec des pommades, de sorte que le traitement du virus soit complet.

Parmi les analgésiques, les médecins prescrivent le plus souvent de l'analgine ou de la tempalgin, et les immunomodulateurs et les vitamines peuvent ne pas être prescrits du tout. Cela sera décidé en fonction de l'état individuel d'un patient particulier..

Pour ne pas effectuer de traitement, il suffit de faire une injection. Les vaccinations contre l'herpès zoster ou le zona sont accessibles à tous et peuvent être effectuées gratuitement dans la plupart des centres médicaux. L'avantage d'une injection unique est qu'une fois que vous pensez à votre santé, vous résolvez de nombreux problèmes de traitement à l'avenir. En outre, l'avantage de la vaccination est la possibilité de vaccination même si la manifestation est transférée..

Prévention des virus (zona)

Les mesures préventives pour empêcher la formation et la manifestation du virus comprennent:

  • Apport régulier de vitamines;
  • Nutrition adéquat;
  • Cesser les mauvaises habitudes (au moins une consommation excessive d'alcool et un paquet de cigarettes par jour);
  • Repos complet;
  • Limiter les situations stressantes.

Pour résumer: après avoir transféré la manifestation du virus zona sous forme de varicelle, ses cellules du corps humain ne partent pas. L'infection continue à vivre à l'intérieur d'une personne jusqu'à ce que des conditions favorables semblent «se réveiller». Une caractéristique des cellules virales est la capacité de se «cacher» dans les cellules nerveuses et d'apparaître de manière inattendue à la première occasion.

Afin de prévenir les rechutes et la récurrence de la maladie, les experts recommandent que la vaccination soit obligatoire. Dans le cas contraire, vous devrez certainement surveiller l'état de santé et le système immunitaire dans son ensemble: dans tous les cas, si le patient rencontre régulièrement ou souvent des manifestations, il est impératif que vous contactiez immédiatement votre médecin pour obtenir des conseils et un traitement appropriés, car l'auto-traitement en cas d'exacerbations ou rechutes, ainsi qu'en présence d'autres maux - c'est inacceptable et les lavages ne réussiront pas.

Herpès zoster - causes, symptômes, diagnostic et traitement avec des médicaments antiviraux

L'herpès est associé à de nombreux boutons de fièvre courants qui, bien qu'ils ne semblent pas très agréables, ne causent pas d'inconfort grave. Cependant, cette infection est multiforme et l'une de ses variétés est le zona, caractérisé non seulement par des lésions cutanées, mais également du système nerveux. L'agent causal du zona est la varicelle-zona ou l'herpès zoster, qui peut être infecté dans la petite enfance.

Qu'est-ce que le zona

Dans la classification des maladies virales selon la CIM-10, cette maladie est appelée herpès zoster. La maladie se caractérise par l'apparition d'éruptions cutanées sur le corps ou les muqueuses, des lésions des cellules du système nerveux central et périphérique. L'herpès zoster est souvent accompagné de lésions nerveuses et de douleurs intenses. Tout le monde peut attraper le virus de l'herpès, mais la plupart des cas surviennent chez des personnes de plus de 50 ans.

Infecté ou non

Si une personne a eu la varicelle dans l'enfance, son corps a développé une immunité contre les agents pathogènes de la varicelle, ce qui réduit au minimum les risques d'infection. Pour les autres patients, le contact avec les patients peut déclencher l'apparition du zona. Surtout, les adultes faiblement immunisés tombent malades et les personnes âgées en souffrent. Les virus de l'herpès zoster ne sont transmis qu'au moment de l'apparition d'une éruption cutanée caractéristique, et pendant la période de cicatrisation des plaies, ce n'est pas dangereux.

L'agent causal de l'herpès zoster

Le zona varicelle appartient à la famille des Herpesvididae, genre Poikilovirus. L'organisme de l'agent pathogène a une forme ronde ou légèrement oblongue avec un noyau constitué de cellules d'ADN. Il y a une enveloppe contenant des lipides autour du virus. Une fois dans le corps humain, la varicelle-zona provoque le développement d'une infection primaire - la varicelle. Après un traitement réussi, le virus ne meurt pas, mais s'installe dans la moelle épinière, provoquant par la suite des rechutes de la maladie sous forme de zona.

À quoi ressemble le zona?

Lorsque des symptômes cliniques apparaissent, il n'est pas difficile de reconnaître le zona. Au stade initial, la maladie se caractérise par l'apparition de nombreuses petites bulles avec du liquide. La localisation de l'éruption cutanée est les côtés, le bas du dos, l'abdomen. Une éruption cutanée sur le visage, le cou ou les oreilles est moins fréquente. Les zones touchées par la varicelle-zona ont une forme allongée, comme si elles entouraient le corps humain. D'où le nom de la maladie - le zona..

Virus varicelle-zona - variétés

L'infection à herpèsvirus peut avoir différentes manifestations cliniques, en particulier chez les personnes ayant une immunité réduite. Certains patients peuvent développer un zona sur leur visage, d'autres sur leurs oreilles ou leurs yeux. À cet égard, les médecins ont adopté la classification suivante des manifestations atypiques du virus:

  • Herpès ophtalmique - caractérisé par des lésions sévères des muqueuses des yeux, des paupières et des branches du nerf trijumeau.
  • Syndrome de Ramsey-Hunt - lésions des nerfs faciaux, entraînant une paralysie des muscles faciaux. Symptômes typiques: éruptions typiques de l'oropharynx et des oreillettes.
  • Lichen moteur - s'exprime par une faiblesse musculaire, accompagnée de lésions au cou ou aux épaules.
  • Herpès abortif - caractérisé par l'absence de foyers d'inflammation et de douleur.
  • Forme hémorragique - le patient peut avoir des bulles avec un contenu sanglant, après quoi des cicatrices de guérison restent.
  • Type bulleux de lichen - se manifeste sous la forme de grandes éruptions herpétiques avec des bords inégaux.
  • Herpès gangréneux - provoque une nécrose tissulaire avec la formation ultérieure de cicatrices.
  • Lichen disséminé - l'herpès zoster affecte la peau des deux côtés du tronc.

Causes d'occurrence

L'apparition de l'herpès zoster est directement liée à une maladie infantile - la varicelle. Ces maladies sont causées par le même agent pathogène - varicelle-zona. Si vous avez eu la varicelle dans votre enfance, votre risque de zona augmente. Le fait est que le virus de la variole ne disparaît pas après la guérison, mais se cache dans les cellules nerveuses de la moelle épinière. Il peut y rester pendant de nombreuses années, mais avec une forte diminution de l'immunité, il se réveillera.

Les causes du zona peuvent être différentes, mais les principaux symptômes du zona apparaissent lorsque la réponse immunitaire du corps diminue. Les risques d'infection sont:

  • effectuer un traitement immunosuppresseur;
  • Infection à VIH ou SIDA;
  • stress, dépression, perte d'énergie;
  • Prendre certains médicaments, tels que les immunosuppresseurs ou les antibiotiques
  • maladies chroniques des organes internes;
  • maladies oncologiques;
  • intervention chirurgicale sur la peau;
  • conséquences de la radiothérapie.
  • Callus sec sur l'orteil: traitement
  • Comment traiter la pharyngite chez l'adulte à la maison
  • Pourquoi l'ordinateur ne voit pas le téléphone via USB

Les symptômes de la maladie

L'image classique de l'herpès zoster commence par l'apparition d'une douleur lancinante sévère dans le dos, le bas du dos ou les côtes. La victime ressent un malaise général, une faiblesse, des nausées et parfois la température corporelle peut augmenter légèrement. Après quelques jours, des taches rosées indistinctes apparaissent dans les endroits douloureux et après environ une journée, des bulles apparaissent. Peu à peu, ils se dessèchent, formant des croûtes. Les symptômes infectieux peuvent varier légèrement en fonction de l'état du patient et du stade de la maladie.

Période d'incubation

Cela ne dure pas plus de 3 à 5 jours, au cours desquels il y a des signes d'intoxication du corps. Pendant cette période, les patients se plaignent de maux de tête sévères, de frissons et de faiblesse. Le travail du tube digestif peut être perturbé, l'appétit sera perdu. Un jour ou deux après l'activation du virus, des douleurs apparaissent dans les troncs nerveux et des démangeaisons où des éruptions cutanées ultérieures apparaîtront.

Période d'éruption cutanée

Au stade initial, de petites taches roses de 3-5 mm de diamètre aux bords inégaux apparaissent. Ensuite, une éruption herpétique apparaît à ces endroits sous la forme de vésicules séreuses groupées. Vous pouvez remarquer une infiltration, des ganglions lymphatiques enflés. Dans les cas graves, l'éruption cutanée peut contenir des caillots sanguins. Parfois, une température élevée augmente - jusqu'à 39 degrés.

Guérison de la peau

À ce stade de l'herpès, les bulles éclatent progressivement. L'inflammation commence à se dessécher, les rougeurs et l'enflure disparaissent. À l'endroit où l'éruption était précédemment localisée, une croûte apparaît, qui se détache d'elle-même. La température revient progressivement à la normale, le reste des symptômes d'intoxication du corps disparaissent. Cette période prend de 7 à 8 jours, la durée totale de la maladie est de 2,5 à 3 semaines..

Symptômes et traitement de l'herpès zoster

L'herpès zoster est une maladie virale. Elle se caractérise par des éruptions cutanées unilatérales accompagnées d'un syndrome douloureux sévère. L'éruption cutanée a une forme d'herpès traditionnelle (de nombreuses petites cloques remplies de liquide).

Notez que le virus de l'herpès est très répandu et à l'état «dormant» (latent) il est caché dans le système nerveux chez la plupart des gens. À l'état latent, le virus ne se dévoile pas. Aucun symptôme.

Sous certaines conditions, le virus peut être activé. Cela peut se produire 10 et 20 ans après l'infection. Le virus activé quitte les cellules nerveuses et commence à se déplacer le long des terminaisons nerveuses vers les régions de la peau auxquelles ces terminaisons nerveuses sont attachées (innervées).

C'est ce mécanisme de mouvement des cellules virales qui conduit à des éruptions cutanées "en tas" caractéristiques sur certaines parties du corps. Sur la face arrière. L'éruption cutanée est douloureuse et irritante. De telles éruptions cutanées peuvent persister pendant une longue période. Cette condition est appelée «névralgie post-herpétique».

Herpès zoster - qu'est-ce que c'est

L'herpès zoster est une maladie aiguë causée par le troisième type d'herpèsvirus (varicelle-zona) et se produit avec le développement de plaies d'herpès le long des fibres nerveuses enflammées, ainsi qu'avec le développement de symptômes neurologiques.

Pour référence. La maladie survient dans le contexte de la réactivation de l'herpèsvirus persistant de type 3 (varicelle-zona).

L'herpès zoster survient presque toujours chez les personnes qui ont eu la varicelle. Dans des cas isolés, le développement de cette maladie est possible avec des infections primaires à herpèsvirus de type III chez les enfants présentant une immunosuppression sévère (enfants ne recevant pas de traitement antirétroviral).

Selon la classification ICD10, l'herpès zoster est désigné comme B02.

Herpès zoster - causes

L'agent causal des processus infectieux est l'herpèsvirus de type 3. Lorsqu'il pénètre pour la première fois dans le corps, l'herpèsvirus entraîne l'apparition de la varicelle. Plus tard, après une infection aiguë, les particules virales sont dans les cellules nerveuses à vie..

Les rechutes de varicelle-zona se manifestent par le développement de l'herpès zoster et se manifestent dans le contexte de l'immunosuppression.

Pour référence. Les formes récurrentes du processus infectieux sont le plus souvent observées chez les personnes infectées par le VIH ou chez les patients atteints de maladies malignes. Il convient de noter que dans ce cas, l'éruption cutanée apparaît souvent dans la zone située au-dessus de la tumeur..

À cet égard, les cas répétés d'infection sont toujours considérés comme une raison pour un examen approfondi approfondi du patient..

Les facteurs de provocation contribuant au développement de l'herpès zoster peuvent être:

  • diminution de l'immunité dans le contexte d'une hypothermie ou d'un coup de chaleur;
  • divers états d'immunodéficience;
  • abus de boissons alcoolisées;
  • fumeur;
  • carence en vitamines;
  • malnutrition, émaciation, insuffisance pondérale;
  • activité physique excessive;
  • stress;
  • surmenage sévère.

Formes d'herpès zoster

La maladie peut être typique et atypique.

Les formes atypiques de l'herpès zoster sont divisées en:

  • avorté (effacé);
  • bulleux (on note l'apparition de grandes bulles remplies de contenu trouble);
  • hémorragique (vésicules remplies de contenu sanglant);
  • gangréneux (le développement de foyers nécrotiques dans la zone touchée est noté);
  • généralisée (l'éruption cutanée s'étend au-delà de la zone du nerf affecté).

Les formes bulleuses, hémorragiques, gangréneuses et généralisées sont sévères et sont typiques des patients présentant une immunosuppression.

Le zona est-il contagieux pour les autres?

Pour référence. L'agent causal de l'infection est contagieux. Cependant, le principal danger épidémique pour les autres est posé par les patients atteints de varicelle..

Cela est dû au fait que l'herpès zoster et la varicelle sont provoqués par le même virus, mais avec la varicelle, la salive du patient contient un grand nombre de particules virales qui, lors de la toux et des éternuements, sont libérées dans le système d'exploitation (environnement)..

Étant donné que le virus varicelle-zona peut se propager dans l'air sur une longue distance, les patients atteints de varicelle sont très contagieux (infectieux).

Et le risque de contracter la varicelle-zona d'un patient atteint d'herpès zoster est inférieur à dix pour cent.

Il convient également de garder à l'esprit que les patients atteints d'herpès zoster présentent un danger épidémique uniquement pour les patients qui n'ont jamais eu la varicelle auparavant et les personnes immunodéprimées (un contact répété avec l'agent pathogène peut provoquer une rechute de l'infection).

Les patients atteints de varicelle sont contagieux du dernier jour de la période d'incubation à cinq jours après l'apparition de la dernière éruption de cloques.

Comment l'herpès zoster se transmet-il?

L'agent causal de l'infection peut être transmis:

  • aérosol (typique de la varicelle, lorsque le virus est libéré dans l'environnement avec de la salive et du mucus nasopharyngé);
  • contact (le virus est contenu dans les cloques d'herpès pendant les trois à quatre premiers jours de la maladie);
  • par des moyens domestiques (infection par des articles d'hygiène personnelle, la literie est rare, car le virus est extrêmement instable dans l'environnement);
  • verticalement (une infection du fœtus par des virus de l'herpès peut survenir pendant la grossesse (transplacentaire) ou lors de son passage dans le canal génital de la mère).

Herpès zoster - pathogenèse

La maladie survient chez les personnes qui ont déjà eu la varicelle. Le développement de l'herpès zoster est associé à la réactivation du virus qui, après l'infection initiale, persiste à vie dans les tissus nerveux.

Pour référence. Il convient également de noter que certaines personnes atteintes de varicelle peuvent ne jamais avoir de zona (en raison du niveau élevé de tension immunitaire).

Autrement dit, la varicelle transférée n'est pas une garantie du développement du zona à l'avenir..

Les mécanismes de réactivation du virus de l'herpès simplex de type 3 sont mal connus, cependant, les principales raisons provoquant le développement d'une infection sont considérées comme une diminution de la tension immunitaire et la vieillesse..

La réactivation des particules virales se produit dans le contexte d'une perte partielle d'anticorps spécifiques contre l'agent causal de l'infection dans le contexte d'une diminution générale de l'immunité (immunosuppression).

Dans le contexte de l'activation des virus de l'herpès de type 3, le développement d'une ganglionévrite est noté, affectant les cellules des ganglions nerveux.

En outre, avec une évolution sévère du processus infectieux, une inflammation du tissu cérébral (le cerveau et la moelle épinière sont affectés), ainsi que des lésions des organes internes.

La propagation de particules virales à travers les tissus des troncs nerveux s'accompagne de la pénétration de l'agent pathogène dans les cellules de la peau. La défaite des tissus épidermiques se manifeste par le développement de processus inflammatoires et dégénératifs de la peau (éruption herpétique dans la zone d'innervation des fibres nerveuses touchées).

Dans les cas graves, il existe une propagation hématogène de l'agent pathogène, conduisant à la généralisation de l'infection et au développement de lésions herpétiques des organes internes.

Les principaux symptômes de la propagation du virus à travers les tissus nerveux sont:

  • douleur radiculaire;
  • éruption cutanée dans la zone du dermatome affecté (la zone innervée par le nerf affecté).

Pour référence. Les éléments cloquants de l'éruption cutanée avec l'herpès zoster sont complètement identiques à l'éruption cutanée avec la varicelle.

Herpès zoster - symptômes

L'herpès zoster (zona) se produit en quatre étapes:

  • prodromique (les symptômes d'infection à ce stade peuvent se manifester par une névralgie pré-herpétique);
  • période d'éruption d'herpès (les principales manifestations de l'infection à ce stade sont l'éruption d'herpès);
  • convalescence (stade de l'herpès zoster, après la disparition de tous les éléments de l'éruption cutanée);
  • manifestations résiduelles du processus infectieux.

Chez les patients adultes, la première manifestation de l'infection est une douleur radiculaire..

Douleur avec l'herpès zoster paroxystique, l'intensité des symptômes de la douleur dépend de la gravité de l'état du patient. Avec des éruptions cutanées étendues, la douleur de l'herpès zoster est intense, brûlante, souvent les patients décrivent la douleur comme insupportable.

Chez l'enfant, le symptôme de la douleur est moins intense et est enregistré beaucoup moins souvent que chez l'adulte.

En plus de la douleur dans la zone touchée du nerf, une sensibilité cutanée accrue est souvent notée..

Pour référence. En période de manifestations prodromiques, les symptômes du zona chez l'homme se manifestent par une faiblesse prononcée, une léthargie, une somnolence, une irritabilité, un malaise général, des symptômes fébriles (fièvre, apparition de frissons, myalgie et arthralgie, etc.), des maux de tête.

Dans la zone d'innervation des tissus par le nerf affecté (la zone du dermatome affecté), il y a une sensation d'engourdissement, une sensation de brûlure constante ou périodique, des picotements, une douleur modérée est possible.

La durée des symptômes du zona pendant les périodes de symptômes prodromiques peut varier de un à sept jours.

Dans la période de manifestations spécifiques, la principale manifestation de la maladie est une éruption cutanée herpétique. Il existe également une intoxication prononcée et des manifestations neurologiques..

Pour référence. Avant l'apparition d'éruptions cutanées dans la zone touchée, un œdème et une hyperémie (rougeur de la peau) apparaissent souvent.

Les éléments de l'éruption cutanée avec l'herpès zoster sont de nature vésiculaire. Les vésicules (bulles) sont disposées en groupes et ressemblent à des "grappes de raisin". Les vésicules d'herpès sont remplies d'un liquide séreux transparent, le capuchon de la vésicule est facilement endommagé par une influence externe.

Lorsque les bulles sont blessées, après leur rupture, une érosion suintante et des ulcères subsistent. Lorsque les bulles sèchent naturellement, des croûtes se forment.

Symptômes non spécifiques du zona

En plus de l'apparition d'éruptions cutanées, les patients atteints d'herpès zoster (zona) sont perturbés par des symptômes tels que:

  • fièvre (en fonction de la gravité de l'état du patient, la température peut atteindre 38 à 40 degrés);
  • des frissons;
  • la faiblesse;
  • léthargie et irritabilité;
  • douleur dans la zone de l'éruption cutanée;
  • œdème sévère (en particulier avec le développement de l'herpès zoster sur le visage);
  • maux de tête sévères;
  • un signe d'IRA (maladie respiratoire aiguë);
  • symptômes d'intoxication.

Lorsque les infections bactériennes sont superposées, le contenu des vésicules peut s'infecter. Normalement, les vésicules avec l'herpès zoster sont petites (environ 2 à 3 millimètres de diamètre), cependant, chez les patients présentant diverses déficiences immunitaires, l'éruption peut être de nature bulleuse (grosses cloques, plus d'un centimètre de diamètre).

En outre, les patients affaiblis et présentant une immunosuppression peuvent présenter des formes de la maladie de nature nécrotique et hémorragique..

Pour référence. Cela peut prendre de deux à quatre semaines pour que les cloques sèchent et guérissent..

L'état général des patients s'améliore à mesure que les bulles sèchent.

Il convient de noter que l'éruption cutanée avec cette infection est strictement segmentaire et unilatérale. Tous les éléments de l'éruption cutanée sont situés dans la zone innervée par le nerf zona affecté par l'herpès. Dans les cas graves, l'éruption cutanée peut s'étendre légèrement au-delà de la zone innervée..

La généralisation des éruptions cutanées, en règle générale, est notée du deuxième au septième jour de la maladie et s'accompagne d'une détérioration significative du bien-être du patient.

Pour référence. Le plus souvent, les patients présentent une lésion des zones innervées par le nerf trijumeau ou les nerfs intercostaux. Moins fréquemment, les fibres d'autres segments nerveux sont affectées.

Chez les patients présentant des formes sévères du processus infectieux, sur fond de fièvre, des symptômes cérébraux et méningés peuvent se joindre (faiblesse sévère, maux de tête intenses, nausées et vomissements qui n'apportent pas de soulagement, raideur des muscles de la nuque, photophobie).

Manifestations rares de la maladie chez l'adulte

Pour référence. Dans certains cas, les symptômes du zona ne peuvent se manifester que sous la forme d'un syndrome de douleur radiculaire. Dans le même temps, l'éruption cutanée peut être totalement absente ou apparaître en une seule quantité..

Dans de tels cas, le patient est diagnostiqué sur la base des résultats des diagnostics de laboratoire pour l'herpès zoster (une augmentation des titres d'anticorps contre l'agent pathogène).

Avec des lésions du nerf facial, le développement de l'herpès ophtalmique est souvent noté (lésions herpétiques de la conjonctive, de la cornée).

La kératite herpétique est sévère et entraîne souvent une perte partielle ou complète de la vision.

L'herpès ophtalmique se manifeste par une douleur intense et des coupures dans les yeux, une sécheresse de la muqueuse conjonctivale, l'apparition de plaies d'herpès sur les paupières et la conjonctive, des ulcères de la cornée et de la conjonctive, une photophobie, une diminution de l'acuité visuelle.

La fixation du réservoir est également souvent notée. une infection se manifestant par un écoulement purulent de l'œil affecté.

Symptômes spécifiques du zona chez les adultes

Dans le diagnostic de la maladie, l'identification de signes spécifiques d'inflammation des tissus du SNC joue un rôle important..

Une caractéristique distinctive de la maladie est l'apparition de changements sensoriels dans les zones touchées, se manifestant par:

  • symptômes de douleur radiculaire;
  • troubles de la peau et de la sensibilité à la température;
  • syndrome de douleur locale dans la zone d'innervation des fibres nerveuses endommagées;
  • dommages aux fibres des nerfs oculomoteurs;
  • parésie des membres supérieurs;
  • parésie du nerf facial;
  • augmentation de la douleur la nuit.

Des symptômes neurologiques spécifiques se développent généralement au sixième jour de la maladie.

De plus, dans les cas graves, le développement d'une méningite séreuse (maux de tête, vomissements, signes méningés, photophobie) et d'une encéphalite est possible.

Des complications similaires surviennent principalement du deuxième au huitième jour de la période d'éruption cutanée..

Pour référence. Lorsque des signes d'encéphalite apparaissent, la tomodensitométrie est nécessaire pour identifier les foyers de destruction (destruction) du tissu cérébral.

Complications

Une caractéristique spécifique du processus infectieux est le développement d'une névralgie post-herpétique deux à trois semaines après le stade aigu de la maladie..

Les formes post-herpétiques de névralgie se manifestent par des douleurs paroxystiques, s'intensifiant la nuit.

La douleur est souvent sévère, brûlante, insupportable.

Pour référence. Après une crise, la gravité des symptômes de la douleur diminue. La névralgie post-herpétique peut durer environ un à deux mois, tandis que l'intensité des crises de douleur diminue progressivement.

Les formes chroniques de névralgie post-herpétique sont caractéristiques des patients présentant diverses déficiences immunitaires..

Diagnostic de la maladie

Dans la plupart des cas, le diagnostic n'est pas difficile. Le diagnostic est basé sur des symptômes spécifiques.

La confirmation des diagnostics par des diagnostics de laboratoire, dans la plupart des cas, n'est requise qu'en l'absence d'éruptions cutanées.

Pour référence. Pour clarifier les diagnostics, des méthodes de recherche microscopique, une analyse d'immunofluorescence et des diagnostics sérologiques sont utilisés. Les diagnostics PCR sont également souvent utilisés..

Des mesures diagnostiques différentielles sont effectuées avec l'érysipèle, les lésions cutanées dans les syndromes d'immunodéficience acquise et le diabète sucré au stade de la décompensation, les formes zostériformes d'herpès simplex.

Traitement de l'herpès zoster sur le corps

Le traitement du zona doit être effectué par un spécialiste des maladies infectieuses ou un immunologiste.

Attention. Il n'y a pas de traitement rapide contre l'herpès zoster, ce qui permet de se débarrasser des éruptions cutanées et des douleurs radiculaires en quelques jours.

Le traitement de la maladie chez les adultes est le plus souvent effectué à domicile. Cependant, les patients présentant des formes sévères d'infection, des complications, des pathologies concomitantes, des lésions de la 1ère branche du nerf trijumeau et les enfants doivent être traités à l'hôpital.

Pour le traitement du zona, un traitement antiherpétique est prescrit avec des médicaments contenant de l'acyclovir, du penciclovir, du valacyclovir.

Les schémas thérapeutiques sont prescrits par un médecin.

De plus, des antiagrégants plaquettaires, des diurétiques et des immunomodulateurs sont prescrits.

Pour éliminer la douleur et les manifestations fébriles, un traitement anti-inflammatoire non stéroïdien est utilisé.

Tous les éléments de l'éruption sont traités avec de la chlorhexidine, vert brillant, Tsindol.

Au stade de la névralgie, des médicaments du groupe B sont prescrits.

Prévention et vaccination

Pour référence. Il n'y a pas de vaccination contre le zona. Pour le moment, un vaccin contre la varicelle a été développé, mais il n'offre pas une protection à 100% contre l'infection par la varicelle et ne protège pas contre le développement du zona.

Le seul moyen de prévenir la récidive du zona est de renforcer le système immunitaire.